UNE LETTRE ÉMOUVANTE ET ANONYME

Voici une lettre très touchante écrite par un homme qui a vécu cette situation.
PRENEZ QUELQUES MINUTES POUR LA LIRE.
Nous sommes parfois rapides sur le jugement face aux autres.


Lettre traduite et copiée d’un Facebook-post sur un vol des USA vers le Canada avec des troupes canadiennes à bord, début novembre.
http://sfglobe.com/2016/01/30/mans-act-of-kindness-towards-soldiers-on-his-flight-goes-viral/


« J’ai mis mes bagages dans le compartiment à bagages de l’avion et je me suis assis à ma place assignée. Cela allait être un long vol. Je suis content d’avoir un bon livre à lire. Peut-être aussi vais-je faire une courte sieste, pensai-je.

« Juste avant le décollage, plusieurs soldats sont entrés dans l’allée et ont pris tous les sièges vacants autour de moi. J’ai décidé de commencer une conversation. J’ai demandé « Où allez-vous ? » – « BAYONNE » me répondit l’un d’eux. « Nous allons être là pendant deux semaines pour une formation spéciale, et puis nous irons en déploiement en Afghanistan. »

« Après une heure de vol, une annonce a été faite que les déjeuners-sacs étaient disponibles pour cinq euros. Comme le vol serait long, j’ai décidé qu’un déjeuner aiderait à passer le temps.

« Comme je prenais mon portefeuille pour payer le déjeuner, j’ai entendu un soldat demander à son copain s’il avait prévu d’acheter le déjeuner : « Non ça semble être beaucoup d’argent pour juste un déjeuner-sac. Je vais attendre que nous rentrions à la base. » Son ami était d’accord et s’abstint lui-aussi.

« J’ai regardé autour pour voir la réaction des autres soldats. Aucun n’a commandé de déjeuner. Je me suis rendu à l’arrière de l’avion et remis à l’hôtesse un billet de cinquante euros. « Donnez, s’il vous plaît, un déjeuner à chaque soldat ». Elle saisit mon bras et le serra fortement, ses yeux mouillés de larmes. Elle m’a remercié. « Mon fils était soldat en Afghanistan, c’est un peu comme si vous le faisiez pour lui. Il y est mort d’un obus dissimulé le long de la route près de Beshawar. »

« Reprenant dix sacs, elle s’est dirigée dans l’allée à l’endroit où les soldats étaient assis. Elle s’arrêta à ma place et m’a demandé « Que préférez-vous ? Bœuf ou poulet ? » – « Poulet » lui répondis-je, me demandant pourquoi elle m’a posé cette question. Elle se retourna et partit pour l’arrière de l’avion, pour revenir moins d’une minute plus tard avec une assiette de première classe. « C’est mon remerciement » dit-elle.

« Après avoir fini de manger, je suis allé de nouveau à l’arrière de l’avion, pour utiliser les toilettes. Un homme m’a arrêté. « J’ai vu ce que vous avez fait. Je veux être de la partie. Tenez, prenez cela. » Il me tendit vingt-cinq euros.

« Peu de temps après, je retournais à ma place. Au moment où le commandant de bord descendait l’allée, en regardant les numéros de banc en marchant. J’espérais qu’il ne me cherchait pas. J’ai alors remarqué qu’il regardait les numéros de mon côté de l’avion. Quand il est arrivé à ma hauteur, il s’arrêta, sourit, me tendit la main et dit : « Je tiens à vous serrer la main ». J’ai rapidement détaché ma ceinture pour serrer la main du commandant. Avec une voix de stentor, il dit : « J’étais pilote militaire il y a quelques années. Une fois, quelqu’un m’a acheté un déjeuner. C’était un acte de bonté que je n’ai jamais oublié ». J’étais gêné lorsque les applaudissements se firent entendre de tous les passagers.

« Plus tard, comme je marchais à l’avant de l’avion pour me dégourdir les jambes, un homme qui était assis à peu près six rangées en avant de moi, me tendit la main. Il a laissé un autre vingt-cinq euros dans ma main.

« Lorsque nous avons atterri, j’ai rassemblé mes affaires et tous ont commencé à débarquer. Juste à l’intérieur, à la porte de l’avion, il y avait un homme qui m’a arrêté pour me mettre quelque chose dans la poche de chemise, puis se retourna et s’éloigna sans dire un mot. Encore vingt-cinq euros !

« En entrant dans le terminal, j’ai vu les soldats se rassembler pour leur voyage vers le régiment à Bayonne. Je me suis dirigé vers eux et leur ai remis les soixante-quinze euros. « Il vous faudra un certain temps pour atteindre votre destination et vous prendrez sûrement un sandwich le long de la route. − Dieu vous bénisse ! » me répondit l’un des soldats qui prit l’argent.

« Comme je me dirigeais vivement vers ma voiture, je dis intérieurement une prière pour leur retour en toute sécurité. Ces soldats donnaient leur vie pour notre pays et notre protection. Je ne pouvais leur donner qu’un repas. Cela me semblait si peu. »



Un Ancien Combattant est une personne qui, à un moment donné de sa vie, a tiré un chèque en blanc à l’ordre « France » pour un montant allant jusqu’au prix de sa vie.

C’est l’Honneur, et il y a beaucoup trop de gens dans ce pays qui ne le comprennent pas.

Que Dieu vous donne la force et le courage de passer ce message à tout le monde sur votre liste de contacts courriels.

jesus-eternel-des-armees

Quand vous lirez ce texte, s’il vous plaît, arrêtez-vous un instant et dites une prière pour nos Troupes à travers le monde. S’il-vous-plaît envoyez ce message après une courte prière. Ne cassez pas cette chaîne de lettres.

Il suffit d’envoyer ceci (tapez sur le lien) aux gens de votre carnet d’adresses. Ne la laissez pas s’arrêter avec vous. De tous les cadeaux que vous pourriez donner à nos jeunes engagés dans les Forces canadiennes, françaises et autres pays libres, la prière est le plus grand cadeau que vous puissiez leur donner…

Suggestion :

« Seigneur, protégez nos Troupes en mission dans le monde. Protégez-les comme ils nous protègent tous, à l’abri dans nos foyers. Bénissez-les ainsi que leur famille pour les actes désintéressés qu’ils accomplissent pour nous. Que la paix soit. − Amen ».


« LA RÉSISTANCE »
QU’EST-CE QUE C’EST ?
(Luc Sommeyre)

Ce qu’on appelle « La Résistance » englobe l’ensemble des mouvements et réseaux officiels et clandestins qui, tout au long de notre Histoire, ont poursuivi et poursuivent la lutte contre le Mondialisme global et ses relais collaborationnistes intérieurs. Notre esprit s’inscrit dans la pérennité de notre Âme. Cette lutte a revêtu des éclairages divers selon les époques. De Vercingétorix qui combattit la domination romaine au Français de la rue révolté contre la racaille islamisée de nos banlieues, nous résistons aux forces diaboliques.

Ce mot – « diabolique » – appelle une réflexion d’une extrême importance. En Grec ancien, le verbe « bolein » (βóλειν) signifie jeter. Le préfixe « dia- » (δια-) induit ipso facto l’idée d’éparpillement. « Dia-bolique » se rapporte donc à l’action de disperser et induit le concept de destruction de l’Ordre Naturel des choses. Les théologiens s’en sont saisi et conçu le dogme du Diable (« Διαβóλος » ou Diabolos). Le rôle essentiel du Diable est de détruire la conscience de la spiritualité – qu’on appelle parfois la morale – et par là même de défaire l’Ordre Naturel ou Ordre de la Nature. C’est ce que le Colonel Pierre Château-Jobert appelle la « révolution » qu’il développe admirablement dans La Confrontation Révolution-Contrerévolution, son livre majeur. Château-Jobert s’appuie sur le Droit Naturel et Chrétien. Je me fonde quant à moi, sur le Droit Naturel sans référence à aucun dogme mais en adéquation avec la Nature. Ces deux conceptions ont très exactement le même sens et la même valeur, la première étant l’adaptation chrétienne − fort respectable − de la seconde.

Observant à l’aune des directives de nos élites présumées, qu’à l’évidence le Diable mondialiste s’évertue à acculturer l’homme, à le couper de ses racines et de son héritage – qu’on appelle civilisation – il apparaît qu’aucune action contrerévolutionnaire, aucune action de résistance, ne peut s’envisager hors l’attachement aux siens, à sa terre, à son identité et à son histoire. Ce Diable tente de couper l’Homme de ses racines pour mieux contrôler son futur : celui qui n’a pas mémoire de son passé ne peut avoir conscience de son avenir.

Dans un entretien avec Pierre Desgraupes (Le Point, 10 novembre 1975) André Malraux (1901-1976) a confié : « On m’a fait dire que le XXIème Siècle sera religieux [ou ne sera pas]. Je n’ai jamais dit cela bien entendu, car je n’en sais rien. Ce que je dis est plus incertain, mais je n’exclus pas la possibilité d’un évènement spirituel à l’échelle planétaire. »

Cet évènement spirituel à l’échelle planétaire, nous y voilà. Poussé par les Forces de la Destruction du Nouvel Ordre Mondial, le superorganisme arabo-musulman a entrepris l’assaut de la citadelle Europe (Édom) que représentait l’Empire de Rome, puis la Chrétienté. Nous n’irons pas plus avant dans l’exégèse des « Songes de Daniel » mais il est avisé de les savoir et de les garder en mémoire. Pour plus tard…

Et nous, dans tout cela ? Résisterons-nous ? Ou nous avouerons-nous vaincus sans livrer la bataille finale pour emporter la victoire ?

Au Nouveau Monde, viennent de retentir les trompettes de la Résistance contre l’Establishment du New World Order. Le Peuple américain est fils des Peuples d’Europe, ne l’oublions pas. À l’est, la Sainte Russie ne plie pas davantage.

À nous !

resistance

LS

Bannière 2016

LE PAPE FRANCOIS S’EST-IL CONVERTI À L’ISLAM ? (par l’Imprécateur)

Élection quand tu nous tiens ! Les voilà tous cathos. Après Cazeneuve, Juppé s’est rendu à Lourdes le 15 août, il y a assisté à la messe le matin et pour être à nouveau vu en prière et rentabiliser au maximum son déplacement, il est retourné l’après-midi à une bénédiction ou à vêpres, je ne sais pas exactement. De son côté, Hollande, accompagné on ne sait pourquoi de Cazeneuve (le ministre des Affaires étrangères, c’est Ayrault) et de l’arlésienne écolo Nicolas Hulot, rendait mercredi visite au Pape et à l’église romaine Saint Louis des Français, construite en 1518 par les Valois, alors rois de France, et toujours gérée par la France. Hollande ne s’est pas comporté en gougnafier comme la première fois, le 24 janvier 2014 au Vatican, quand il passait devant le pape sans s’excuser, s’est assis dans son bureau sans attendre que le pape l’y ait invité, avait expliqué son déplacement par le fait que le pape pouvait être « utile » et lui avait envoyé ensuite comme ambassadeur un homosexuel que le pape avait dû refuser.

La hiérarchie catholique a pris ces derniers temps des positions sur l’islam, l’immigration et l’accueil aux migrants qui conviennent au PS et au gouvernement, les candidats à la présidentielle se disent qu’il y a peut-être un électorat catho de gauche à récupérer au moment où l’électorat musulman beaucoup plus choqué que les catholiques par le mariage des homosexuels pourrait faire défaut.

5064147lpw-5064183-article-jpg_3725805_660x281

Le pape Jorge Mario Bergoglio, dit François, italophone de naissance, immigré de première génération en Argentine, socialiste de cœur et de surcroit jésuite est tout de même assez particulier. Il parle toujours doucement avec un bon sourire et comme il n’est pas jésuite pour rien, il faut savoir comprendre entre les mots pour savoir ce qu’il veut dire, et ce n’est pas toujours très orthodoxe.

Sur les immigrés, c’est très clair, il les aime, mais ses préférences vont aux immigrés musulmans. Il l’a prouvé en ne ramenant pas de son voyage à Lesbos, cette île grecque très proche de la Turquie, des chrétiens syriens pourtant les plus menacés de tous, mais les membres de deux familles musulmanes beaucoup plus réfugiés économiques que réfugiés de guerre.

Cette préférence musulmane, il l’a encore marquée en rentrant de Pologne : il a clairement déclaré son amour de l’islam, expliquant qu’il se réfère à la doctrine de Vatican II selon laquelle toutes les religions sont, par définition, des religions d’amour, vouées à dialoguer et à s’entendre. Dans un article précédent, j’ai déjà mentionné la réponse de l’Etat islamique dans sa revue de propagande, Dabiq, qui se moque du pape et de sa naïveté. Dans Boulevard Voltaire, Raoul de Gerrx cite plus longuement la réponse de Dabiq : « Le Pape combat contre la réalité quand il s’efforce de présenter l’islam comme une religion de paix, alors que celui-ci enjoint aux vrais croyants de tirer l’épée du djihad. C’est même leur plus grand devoir : imposer la loi d’Allah par l’épée est une obligation fondée sur le Coran, parole de notre Seigneur… Même si vous arrêtiez de nous bombarder, de nous jeter en prison, de nous torturer, de nous abêtir et d’usurper nos terres, nous continuerions de vous haïr ; même si vous nous payiez le jizyah (l’impôt pour les infidèles) et viviez humiliés sous l’autorité de l’islam, nous continuerions de vous haïr. Pourquoi ? Parce que le Coran nous commande de le faire. Nous ne cesserons donc de vous haïr que lorsque vous aurez embrassé l’islam« .

Si le pape avait lu le Coran, il saurait que le mot « amour » n’y figure pas une seule fois dans le sens « Allah aime ses croyants » ou « Allah aime les hommes », ou encore dans le sens « aimer son prochain ». Les sourates (une quinzaine) où il est question d’amour reflètent une utilisation négative du mot amour. Celui-ci est employé dans le sens d’aimer des choses inadéquates ou fausses pour l’islam (la vie, les richesses, les femmes…). Lorsque le mot amour est utilisé dans un sens positif, c’est en vue d’aimer le combat, la guerre, la victoire que donnera Allah sur les mécréants. Alors, comment discuter avec des gens qui, s’ils sont de bons musulmans sincères, n’aiment leur prochain que soumis ou mort ? En faire la démonstration n’est pas de l’islamophobie, c’est un constat et vous en trouverez en annexe la preuve, j’y ai recensé et classé par sujet les sourates où il est question d’amour.

De même que le président Erdogan déclare « Il n’y pas d’islam modéré, l’islam c’est l’islam« , parler comme le fit le pape à propos de la violence islamique de « violence insensée » n’a pas de sens pour un musulman. La violence ordonnée à l’encontre des non-croyants dans le Coran est la parole sainte de leur dieu, c’est une violence légale et légitime. N’en déplaise aux commissaires politiques du vivre-ensemble.

diable-vs-Jesus

Le pape se livre aussi à des amalgames inadmissibles de la part du chef de la chrétienté et l’on comprend que Hollande se mette à l’aimer subitement, il pourrait le prendre comme ministre des Cultes dans son gouvernement. Le pape déclare « Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique« . On ne peut nier qu’il y ait des violents et des assassins parmi les catholiques, ni qu’il y ait eu autrefois des violences inadmissibles commises au nom de Dieu et de l’Eglise. Le pape aurait d’ailleurs dû parler de « violence chrétienne » et ne pas la restreindre aux seuls catholiques. Mais on n’a jamais entendu le mafieux qui, sa croix autour du cou poignarde ou tire sur un policier, ni le bon chrétien qui bat sa femme, ou la femme qui pour se venger d’être trompée ou battue tue son mari, crier « Dieu est grand, Jésus est son prophète ». Seuls les musulmans, pardon les islamistes, tuent en criant « Allahou akbar ». Mélanger la criminalité qui ressort du fait divers avec des actes qui ressortent de la guerre de religion est plus qu’une erreur, c’est une faute : le pape relativise la terreur islamiste, il exonère l’islam de toute responsabilité, il interdit la résistance.

Plutôt que de tendre une oreille compatissante et amicale aux musulmans en leur disant « ce qui est à vous est à vous, ce qui est à nous on va en discuter » (2), le pape devrait relire Saint Augustin et sa justification de la guerre quand on est attaqué par des violents qui ne cachent pas leur intention de vous exterminer. Il devrait aussi écouter le père Mourad. Il a vécu au Moyen-Orient, il sait, lui, de quoi il parle quand il déclare en substance que l’objectif de l’islam par son bras armé le djihadisme, c’est de détruire la civilisation occidentale chrétienne et d’en islamiser les restes.

Google ChromeSchermSnapz001

François introduit de temps en temps des symboles maçonniques dans ses gestes. Cependant dans cette photo ce n’est pas ce qu’il fait : l’auriculaire, l’index et le pouce écartés signifient l’amour dans les codes hippies

Le problème du pape est celui de l’Eglise catholique depuis sa création : comment concilier un Dieu « tout puissant » avec l’existence du Mal. Dans la Genèse, Dieu crée le ciel, la terre, etc. en parlant et en séparant, et « il vit que cela était bon« . Au sixième jour, il crée l’homme et « il vit que cela était très bon« . Seulement, il y avait aussi Lucifer (Satan, Diable, Iblis pour les musulmans, appelez-le comme vous voulez), l’archange déchu qui avait voulu prendre la place de Dieu et Lucifer comprit qu’avec l’Homme il pourrait peut-être contrarier la perfection de la Création, il y introduisit le Mal (l’affaire d’Eve et du serpent séducteur). C’est ce que Dieu explique à Job quand celui-ci depuis son tas de fumier se plaint à Dieu de Son ingratitude. Il lui dit qu’Il est le Créateur, que la Création précède l’apparition de l’homme, et que l’homme, quand il arrive, doit faire alliance avec elle (Livre de Job, chap. 38). Autrement dit vivre avec le Mal, mais qu’Il est toujours là pour le sauver si l’Homme a confiance en Lui. C’est une alliance, symbolisée par l’Arche d’alliance de Moïse. « C’est le chemin de l’Alliance. Dieu le premier veut cela, il mène contre le mal le même combat que nous.  » (Père Sylvain Gasser, assomptionniste, cité par La Croix)

Le judaïsme, puis l’Eglise, sont restés sur cette idée que Dieu est bon, que Lucifer est là aussi avec le Mal, que Dieu voulait éradiquer le Mal avec l’Homme qui l’avait trahi (épisode du déluge) mais que le geste de Noé l’a décidé à laisser la race humaine survivre et que c’est donc à elle de combattre le Mal avec l’aide de Dieu. C’est ce que disait l’ancien Notre Père : « Notre Père qui êtes aux cieux… protégez-nous de la tentation et délivrez-nous du Mal… » Le Concile Vatican a changé tout ça en s’appuyant sur la Bible de Jérusalem, « Je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais le bonheur et je crée le malheur, c’est moi, Yahvé, qui fais tout cela. » (Bible de Jérusalem 45,7 éd.1975)

Dieu est à la fois le Bien ET le Mal, le Bon dieu et le Méchant dieu, le Notre Père a été modifié : « Notre Pèrene nous soumets pas à la tentation… » C’est Dieu porteur du Mal qui le propose à l’Homme, si l’Homme cède à la tentation, tant pis pour lui, sanction.

Le pape François défend cette nouvelle position de l’Eglise, c’est son boulot. Mais il va plus loin et là ça devient grave. Dans une messe au Vatican, il a fait lire un prêche en latin dans lequel il renie la Saint Trinité : Dieu est unique, comme Allah, Jésus n’est pas le fils de Dieu, mais celui de Lucifer, de Satan !

D’où la conviction affichée du pape François que le christianisme et l’islam ayant le même dieu, les petites divergences portant sur le reste, y compris les Evangiles et Jésus, peuvent être résolues par le dialogue, d’où le contentement de Hollande pensant que le pape va l’aider à conforter l’islam en France.

Face à cela, que je considère comme une hérésie et une trahison de notre civilisation, soit on baisse les bras, soit on se relève et l’on se bat.

L’Imprécateur

banniere_2016_570

1 : On retrouve 15 fois dans 13 sourates différentes l’utilisation du thème amour, l’amour y est vu négativement : l’amour des choses.
Un thème souvent répété concerne ceux qui aiment (préfèrent) la vie et les richesses ici bas:
14:3 Ceux qui aiment la vie d’ici bas à l’au-delà, obstruent [aux gens], le chemin d’Allah et cherchent à le rendre tortueux, ceux-là sont loin dans l’égarement. 16:107 Il en est ainsi, parce qu’ils ont aimé la vie présente plus que l’au-delà. Et Allah, vraiment, ne guide pas les gens mécréants.
75:20-21 Mais vous aimez plutôt la vie éphémère, et vous délaissez l’au-delà.
76:27 Ces gens-là aiment la vie éphémère et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du Jugement.
89:20 et aimez les richesses d’un amour sans bornes.
100:8 et pour l’amour des richesses il est certes ardent.
Le thème ci-dessus est mieux défini dans sourate 3:14:
3:14 On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. Cette emphase sur l’amour des choses est encore définie dans la sourate 3:92:
3:92 Vous n’atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous aimez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien. En somme, ces différentes versets font référence à la richesse, aux choses affectueuses, etc.
Ceux qui n’aiment pas la guerre : 2:216 Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
La fierté et l’hypocrisie:
3:188 Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu’ils ont fait, et qui aiment qu’on les loue pour ce qu’ils n’ont pas fait, ne pense point donc, qu’ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux ! L’idolâtrie:
6:76 Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit : «Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : «Je n’aime pas les choses qui disparaissent».Le rejet des conseillers sincères:
7:79 Alors il se détourna d’eux et dit : «Ô mon peuple, je vous avais communiqué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n’aimez pas les conseillers sincères ! »Mise en garde contre ceux qui aiment (dans le sens préférence) la mécréance à la foi:
9:23 Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes.Ceux qui aiment la turpitude parmi les croyants:
24:19 Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l’au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. La promesse de la victoire…
61:13 et il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.

L’amour Humain (12 Fois)
Les cinq utilisations de l’amour dans le sens de l’amour humain sont trouvés dans les sourates suivantes:
3:119 Vous, (Musulmans) vous les aimez alors qu’ils ne vous aiment pas et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent «Nous croyons»; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : «mourrez de votre rage»; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des cœurs.
12:8 quand ceux-ci dirent : «Joseph et son frère sont plus aimés de notre père que nous, alors que nous sommes un groupe bien fort. Notre père est vraiment dans un tort évident.
Ce passage (12:8) se rapporte à la jalousie des frères de Joseph dérangés que leur père Jacob aime Joseph et Benjamin davantage que ses autres fils.
12:30 Et dans la ville, des femmes dirent : «La femme d’Al-Azize essaye de séduire son valet ! Il l’a vraiment rendue folle d’amour. Nous la trouvons certes dans un égarement évident. Ceci se rapporte à l’épouse de Potiphar. Voici un exemple où l’amour est décrit comme « érotique » en soulignant qu’il était violent ou intense.
28:56 Tu (Muhammad) ne diriges pas celui que tu aimes : mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés.

2 : la citation est détournée de celle de Kroutchev à l’ONU « Ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous est négociable« 

LE RAMADAN VU PAR LA PRESSE ARABO-TURQUE : PRIERE, PARESSE, GOINFRERIE ET FORNICATION… (par l’Imprécateur)

Le ramadan 2016 a débuté lundi 6 juin et la lecture de la presse arabe n’en donne pas l’image de recueillement et de sérieux que l’on en attendrait, c’est le moins que l’on puisse dire ! On peut la résumer ainsi : gaspillage, baisse de productivité et absentéisme, goinfrerie et fornication dans une totale impunité accompagnent la bigoterie affichée par la majorité des jeûneurs (sources : presse algérienne et turque).

De plus, en cette année 2016, la date fixée pour le début du ramadan donne lieu à une polémique sévère. La date de début du ramadan est en principe fixée par les oulémas en accord avec les astronomes arabes au jour où le croissant lunaire redevient visible, condition également exigée par les hadiths pour dater de rupture du ramadan, l’Aïd el fitr. « Ne jeûnez que lorsque vous verrez le croissant lunaire et rompez le jeûne lorsque vous le verrez aussi « . Or cette année, pour l’astrophysicien algérien Nidhal Guessoum de l’Université Sharjah des EAU (1) et l‘association algérienne Sirius, le croissant du nouveau mois était invisible à l’œil nu ou au télescope, dimanche 5 juin au soir, dans toute l’Europe et les pays du Golfe. Mais l’Arabie saoudite ayant décidé que le ramadan débuterait quand même lundi 6, la plupart des pays musulmans du monde l’ont suivie. Excepté, par exemple et parmi d’autres, le Maroc et le Burkina qui l’ont fait débuter le mardi 7, et plusieurs médias arabes dénoncent « le monopole saoudien » sur la fixation des dates des évènements sociaux et religieux musulmans.

Plus grave : En principe, le ramadan est le mois durant lequel le musulman doit redoubler d’efforts dans la prière, l’accomplissement des bonnes actions, la solidarité et le partage. Le jeûne est là pour l’aider dans cette tâche en libérant son esprit de soucis de digestion et en rappel du jeûne de Mahomet dans la grotte de Hira. C’est aussi le mois du travail sur soi que doit accomplir le jeûneur pour lutter contre ses mauvais instincts, les multiples tentations matérielles, l’égoïsme et l’attirance pour les richesses matérielles.

Or, les nuits qui suivent les journées de jeûne sont devenues des nuits de goinfrerie consacrées, le plus souvent, aux palabres, aux jeux de cartes et de dominos et arrosées de thé, de café et de sodas, accompagnés d’une avalanche de sucreries à la suite d’un repas très copieux. Sans oublier la « fornication » que dénoncent plusieurs médias pakistanais, turcs et algériens. De fait, le ramadan est devenu (fornication exceptée) le pendant musulman de la fête de Noël pour les chrétiens, sauf qu’elle ne dure qu’une nuit pour les chrétiens et un mois pour les musulmans.

ramadan

Le résultat est que « l’activité économique baisse, le laisser-aller s’installe et le mois de dépouillement, d’abstinence et de paix intérieure s’avère le mois de tous les excès dès le coucher du soleil. On s’endette pour se goinfrer littéralement, parfois jusqu’à l’indigestion. Tout y passe, la viande quel qu’en soit son prix, les sucreries, les sodas, le café. Les poubelles débordent de restes de victuailles et notamment de pain. Les fumeurs rattrapent le temps perdu de la journée… Cette dérive collective de plus en plus contagieuse, malgré les efforts louables de quelques responsables du culte et de quelques associations, n’est rien d’autre que de la bigoterie et de l’hypocrisie à un niveau paroxystique. » (Aziz Benyahia, Algérie focus, www.algerie-focus.com/).

La consommation d’alcool est très faible dans les pays arabes, mais pas inexistante car il existe des « vins artisanaux » que dénonce l’Arabie saoudite. D’ailleurs, les résidents européens aussi les connaissent bien, comme ce patron d’un groupe pétrolier, Karl Andree, Britannique de 74 ans, qui se trouve actuellement à la prison de Braiman à Jeddah, en Arabie Saoudite, et « a été condamné à 350 coups de fouet » (The Gardian).

Saudi Arabia, punishments, beheadings, lashes, political cartoon

Saudi Arabia, punishments, beheadings, lashes, political cartoon

J’aurais aimé rester, mais je suis en retard pour une décapitation

En Turquie, un site internet s’interroge sur l’utilisation pendant le ramadan de certains produits qui permettent la fornication (1) : »Que penser des poupées gonflables et du godemiché ? Le Viagra est-il licite ? La masturbation est-elle préférable à la fornication ? »
Il donne la réponse : « En cas de nécessité et si un médecin spécialiste tout en étant religieux l’approuve, l’utilisation de Viagra devient licite. Le Coran pousse au mariage et ordonne aux croyantes d’être chastes (2), le désir sexuel ne devant être satisfait que dans le cadre du mariage. C’est pour cela que le Très Haut a interdit les pratiques sexuelles illégitimes telles que la fornication et la sodomie.
Aussi, le prophète a dit : “Ô vous les jeunes, celui d’entre vous qui le peut, qu’il se
marie. Celui qui ne peut pas, qu’il jeûne. Le jeûne l’empêchera… (de commettre un péché). » Mais, en autre choses, « se rincer l’œil« , comprenez regarder les revues ou des films pornos pendant les nuits de ramadan, « n’est pas toléré« .

Le quotidien national turc Zaman avertit lui aussi les jeûneurs du ramadan : « Aujourd’hui, nos jeunes ne peuvent se réfréner dans des sociétés dans lesquelles le désir sexuel est constamment mercantilisé (3). Se satisfaire soi-même avec les mains, par des regards ou par des frottements est considéré comme un moindre mal par rapport à la fornication (qui est interdite)… Il en va de même des poupées gonflables, des pénis artificiels, des vibrateurs, des images et des films érotiques. Toutefois, le recours à des poupées, des godemichés, des vibrateurs, des images pornographiques est encore plus grave que le fait d’avoir des fantasmes ou simplement de se rincer l’œil« .

1606-ramadan

De même en Tunisie où un site internet affirme que bien des jeûneurs ne sont que « des imbéciles qui se réclament d’Allah » et explique lui aussi que « les oulémas sont d’accord pour dire que la fornication et la sodomie sont péché, en toutes circonstances. La masturbation, le fait de se rincer l’œil, les fantasmes et toute autre façon non-naturelle d’assouvir le désir sexuel ne sont pas non plus tolérés. Toutefois, certains oulémas considèrent que ces façons de se procurer du plaisir soi-même sont un moindre mal par rapport à la fornication. »

Algérie-focus dénonce les conséquences économiques dramatiques du ramadan : « Nous sommes bien sûr très loin de l’ascèse recommandée par le Coran… Le ramadan (est devenu) une opportunité commerciale l’activité économique baisse, le laisser-aller s’installe et le mois de dépouillement, d’abstinence et de paix intérieure s’avère le mois de tous les excès dès le coucher du soleil… Certains n’hésitent pas à faire la fête jusqu’au petit matin. Les gamins jouent au football la nuit devant les mosquées, au moment du taraweeh (récitations du Coran), au grand dam des imams qui ne cessent d’exhorter les parents à les envoyer plutôt apprendre le Coran… Cette dérive collective… L’Etat accepte, sans piper mot, l’absence encore plus flagrante de productivité, l’absentéisme et le gaspillage. L’impunité est totale. Mieux encore, ce mois de léthargie sera suivi (en Algérie) d’une semaine de fermeture totale des commerces et du mois de congé d’été. Pour fixer les idées, on prend une semaine pour préparer le ramadan, une semaine pour récupérer de la fatigue d’un mois de jeûne et enfin le mois de congé annuel. Au total deux mois et demi de vacances qui viennent dynamiser un peu plus l’ardeur au travail que l’on connaît (c’est de l’humour arabe !). Cela donne une vague idée des lendemains qui nous attendent et du dynamisme qu’on apprend à nos enfants » (Aziz Benyahia).

L’Imprécateur

Sources : Courrier international, www.algerie-focus.com/, Zaman (Turquie), Dawn (Pakistan), The Guardian (Angleterre), Al Watan (Arabie saoudite)

1 : EAU Emirats Arabes Unis, un État fédéral, créé en 1971, situé au Moyen-Orient entre le golfe Persique et le golfe d’Oman et composé de sept émirats : Abou Dhabi, Ajman, Charjah, Dubaï, Fujaïrah, Ras el Khaïmah et Oumm al Qaïwaïn

2 : La fornication désigne un rapport sexuel consenti entre un homme et une femme libres de tout lien ou empêchement, c’est-à-dire non mariés (ni entre eux ni chacun de leur côté) ni liés par des vœux de religion, ni parents. La fornication se distingue ainsi :

– de l’adultère, qui implique qu’au moins l’un des deux acteurs soit marié « de son côté » et que la charia punit par la lapidation de la femme, rarement de celle du mari, qui peut être fouetté. Sourate 24, Verset 2-5 « Vous infligerez à l’homme et à la femme adultères cent coups de fouet à chacun« . (En arabe, fornication et adultère sont désignés par le même mot)

– du viol, qui implique l’absence de consentement, mais est licite sur les esclaves « et le butin« , les femmes conquises pendant une action de guerre islamique (chrétiennes, yézidies, chiites, juives…)

– de l’homosexualité, punie de pendaison ou précipitation du haut d’une falaise ou d’un immeuble.

– de l’inceste, qui implique certains liens de parenté, puni de lapidation ou sanction financière.

– de l’union sacrilège, commise avec ou par une personne liée par des vœux religieux.

2 : On note que seules les « croyantes » se doivent de rester chastes, les hommes, eux…

3 : le désir sexuel est effectivement mercantilisé dans les pays occidentaux et asiatiques, mis il y est relativement bien maitrisé, ce n’est pas le cas dans les pays musulmans où les hommes se croient autorisés au viol à la vue d’une cheville ou d’un cheveu féminin.

barre


Pour ceux qui veulent aller plus loin, la page Facebook de l’excellent site « Islam et Vérité » donne quelques aperçus de la face cachée du ramadan. Ne manquez pas la vidéo du cinglé qui saccage le rayon « vins » d’une supérette en demandant qu’on lui présente un « responsable ».

Pauvre France…

https://www.facebook.com/Islam-et-Vérité-1380476742223151/

A noter que c’est pour avoir publié ou relayé des posts de ce genre que Minurne vient d’être interdit de publication pendant une semaine sur Facebook.

Facebook censure les patriotes !
Faites le savoir autour de vous !

censure

LA RÉSISTANCE EN 2016 : les acteurs en présence (par Luc Sommeyre)


L’Opération Rémora est lancée.

Dès le début de la semaine prochaine, j’aurai le plaisir à m’entretenir avec ses premiers acteurs dans la partie nord de la France.
Le planning a été complexe à établir tant les Françaises et les Français, conscients de la situation dramatique de notre Patrie, se manifestent plus nombreux chaque jour. Ils ont décidé de mettre toutes les chances du côté de la Résistance avec calme, détermination et efficacité. Ces femmes et ces hommes de France, de tous âges et de toutes conditions socioprofessionnelles, n’entendent pas laisser sacrifier notre Pays et notre Civilisation. Ils prennent conscience peu à peu des dangers mortels que représente cette invasion migratoire “programmée”, dont nous ne percevons tous aujourd’hui que les prémices.
« Rémora » est une opération à l’échelon national tendant à essaimer sans cesse, sans connotation politique aucune et encore moins politicienne. Sa tâche quotidienne, parfois ingrate mais toujours redoutablement efficace, s’effectue localement dans la plus stricte légalité. Son but est de souder partout en France des cellules de la Société Civile aux forces patriotiques de l’Armée Française, de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale qui pourraient être amenées à intervenir en cas de troubles graves sur notre territoire. Ces troubles sont malheureusement prévisibles à court ou moyen terme.
« Rémora » n’est animée d’aucun esprit xénophobe. Les personnes de nationalité étrangère en situation de danger réel dans leur propre pays sont éligibles à notre protection en l’attente de jours meilleurs. Elles seules ont droit à l’appellation de réfugiés et sont les bienvenues en France.
« Rémora » a pour objet essentiel de protéger les Patriotes
ainsi que leurs familles et de les sécuriser, évitant qu’Untel ou Unetelle soit amené à commettre des actes irréfléchis par désespoir ou indignation lors de la survenance de crimes barbares contre notre Pays et ses ressortissants. Ils se placeraient alors en situation d’illégalité et se mettraient en danger ainsi que leurs familles et leurs proches. De plus, ils ne seraient plus opérationnels pour la Résistance. D’où notre slogan coloré en boutade : « il vaut mieux passer pour un con que pour une cible ».

♦ Je brosse aujourd’hui le tableau des acteurs en place au plan géopolitique, prenant du recul par rapport à notre situation.
♦ En début de weekend prochain, seront publiées les lignes directrices de « Rémora ».
♦ Les consignes particulières et spécifiques seront communiquées de vive voix, en petits comités.

Je vous souhaite une fort belle soirée.

LS


La position de Washington

Board of Federal ReserveAprès le plus grand hold-up de l’histoire de l’humanité préparé de fort longue date – pour ne pas dire immémoriale – constitutionnalisé aux USA par l’adoption du Rapport Aldrich qui aboutit à la promulgation du “Federal Reserve Act” le 23 décembre 1913 (faisant suite à la célèbre et néanmoins mystérieuse chasse au canard de Jekyll Island, Virginie, en 1910) une certaine population élitiste venue majoritairement de l’Angleterre et d’Allemagne pour élire domicile en Amérique au XIXème siècle, a élaboré peu-à-peu la doctrine géostratégique aujourd’hui en cour à la Maison Blanche.

→ Le concept thalassocratique [1] unipolaire du phénomène mondialiste (le mondialisme n’étant pas en soi une doctrine, mais simplement la contraction de l’espace-temps, conséquence de l’évolution de la technologie des communications et des transports) est soutenu par trois facteurs :

  1. New-YorkL’absence d’Histoire – donc de culture – des premiers migrants-économiques qui peuplèrent l’Amérique du Nord aux XVIIIème et XIXème siècles (déracinés volontaires d’Europe et généralement de basse extraction socioculturelle) ;
  2. L’Histoire, bien réelle celle-là, fondée sur une mosaïque de légendes bibliques, du bernard-l’hermite qui installa sans peine son hégémonie sur un peuple de colons incultes : la nature ayant horreur du vide, il fut aisé de greffer un cerveau à ce superorganisme en carence cérébrale ;
  3. Le comportement originel des blancs nord-américains (sans Histoire et sans unité raciale, donc sans mémoire et sans cohérence ethnique) qui perpétrèrent allègrement le génocide des indigènes – surnommés les Indiens – au XIXème siècle et l’oublièrent aussitôt avec une facilité déconcertante mais fort à propos.

Le Mondialisme vu sous cet angle ne pouvait déboucher que sur la géostratégie de Washington dont nous subissons aujourd’hui les effets.

Pacte du QuincyAu retour de Yalta, Roosevelt-le-Moribond fit halte en février 1945 sur le croiseur-lourd USS Quincy CA-71 mouillant en rade d’Alexandrie pour rencontrer le nouveau roi Abdelaziz ibn-Seoud qui venait d’unifier à fort peu près les tribus bédouines d’Arabie et bien au-delà, les assujettissant aux délires psychotiques de son grand-oncle Mohammed ben Abdelwahhab, fondateur du Wahhabisme, doctrine rétrograde au sens étymologique du mot, consistant à plagier la vie des salafs [2] : Mahomet et ses petits camarades. Là aussi, on remarque l’aisance avec laquelle on manipule les esprits des peuples sans culture, pratique en vigueur aujourd’hui (plus que jamais) comme arme subversive de destruction des identités et de laminage des esprits. Ibn-Seoud avait étendu son influence bien au-delà de l’Arabie, jusqu’à la Bekaa, dans l’actuel Liban. C’est en effet ce qui motivait les préoccupations du Président paralytique. Ses amis et commettants, prénommés Moshe, Samuel et autres Isaac qui avaient élu domicile sur le sol américain, souhaitaient asseoir leur emprise sur les bords du Jourdain, et les avancées des armées mahométanes les gênaient quelque peu. Ils souhaitaient établir un modus vivendi acceptable avec le nouveau roi d’Arabie. In limine, ce dernier balaya d’un revers de la main de telles prétentions. Sans doute Roosevelt avait-il été informé par ses Services que l’Arabe n’aurait pas souhaité se plier à de telles compromissions, mais le poker est un jeu américain… Pourquoi donc Roosevelt ne mit pas fin aux entretiens séance tenante ? – C’est là qu’il abattit sa carte-maîtresse. Sachant l’ikhwân [3] trop faible et inexpérimentée pour protéger les fragiles frontières du nouveau royaume péninsulaire (en particulier les champs pétrolifères nouvellement exploités dans l’est de l’Arabie) et fort de l’historique pétrolier où quatre compagnies américaines avaient évincé les Anglais pour former l’ARAMCO [4], Roosevelt proposa à ibn-Seoud la protection militaire de son royaume en contrepartie de l’exclusivité de la fourniture des hydrocarbures aux USA (2 bases militaires terrestres [5] + la VIIème Flotte mouillant en permanence dans le Golfe Persique). Ce traité économico-stratégique équitable, ibn-Seoud l’accepta sans presque en discuter les clauses. Mais l’esprit de l’Américain était encore à Yalta. Certes, George Patton était mort dans un accident d’avion, disons… malencontreux, mais de nombreux Généraux et Conseillers de la Maison Blanche s’étaient inspirés de sa doctrine et avaient déjà tapissé les murs du Bureau Ovale avec les plans de la Guerre Froide. Pour forcer l’URSS par l’ouest, l’OTAN était sur les fonts baptismaux. Mais les frontières méridionales restaient ouvertes. Il fallut alors déployer des trésors de compromissions géopolitiques (notamment régler le contentieux saoudo-turc) et s’attacher des alliances nouvelles qui bloqueraient l’Ours par le sud. Il fallait surtout encadrer ces nouveaux alliés et les faire surveiller par l’armée US qui n’était pas en passe de débaucher. Or, que valent des unités motorisées et aériennes sans ravitaillement illimité en hydrocarbures ? – Rien. L’ARAMCO était là pour y pourvoir. À condition que l’on tienne l’Arabie. Ce fut chose faite le 14 février à la signature pour 60 ans du « Pacte du Quincy » [6], traité portant le nom du navire à bord duquel il fut conclu.

Il faut donc considérer 3 points essentiels :

  1. La volonté biblique d’hégémonie planétaire épaulée par l’absence de scrupules d’un peuple manipulé à qui on a laissé croire qu’il était maître de sa destinée ;
  2. L’alliance objective de Dieu et du Diable ou plutôt, dans l’esprit abusé du grand public, de la plus grande démocratie du monde qui n’en n’est pas une en réalité, et de la théocratie la plus rétrograde du monde qui celle-là en est bien une ;
  3. L’alourdissement ad nauseam de la dette mondiale annonçant l’éclatement de la bulle monétaire et la virtualisation quasi-définitive de l’argent, chaîne par laquelle les Maîtres du Monde tiennent en laisse leur chien : l’humanité.

Comme les Géants qui se soulevèrent contre les Ases, ceux que l’on appelle aujourd’hui « les Maîtres du Monde » jouent contre la montre, craignant que celui qu’ils croient être leur chien docile ne devienne brusquement le Loup nommé Fenrir et les dévore.

Mais pour le moment, les « intérêts messianiques supérieurs » de la caste dirigeant les USA autorisent tous les dégâts collatéraux. La dernière séance du Tribunal de Nuremberg vient d’être enfin levée : l’Europe est condamnée à la peine capitale. La Chine, coaccusée, fera la queue au peloton d’exécution. Le billot est en place. Le bourreau a affûté sa hache.

Ça, c’est la théorie. Mais attention… La mèche est allumée !

La position de la Russie

Or, l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, dépositaire de Traditions plurimillénaires antithétiques au messianisme oriental, encore puissante au plan économique et militairement redoutable, pourrait empêcher la réalisation de ce plan diabolique. L’Ours s’est dressé. Les Peuples enchaînés de l’Europe occidentale se réveillent peu à peu…

La suite (qui va peut-être nous emporter dans un Armageddon ou un Ragnarök épouvantable) sera passionnante. Aujourd’hui, la géopolitique prend des reflets eschatologiques [7].

→ Par opposition au concept thalassocratique unipolaire de Washington (rappelons que le « mondialisme » est un état de fait objectif neutre et non une doctrine) Moscou a développé une notion différente par son essence : le mondialisme multipolaire.

Moscou

Contrairement aux Américains, les Slaves en général et les Russes en particulier sont dépositaires de Traditions culturelles et spirituelles enracinées et d’une identité forte. Farouchement attachés à leur âme, ils ne peuvent concevoir l’évolution du Monde selon le schéma aseptisé et uniformisé d’une société planétaire induisant la robotisation de l’individu quel qu’il soit comme le prévoit Washington sous peine de perdre la leur. Que Moscou défende ses intérêts propres et chose fort naturelle, et il serait sot de voir en Vladimir Poutine la réincarnation de Saint Martin dont l’hagiographie nous rapporte qu’il trancha son manteau en deux pour recouvrir les épaules d’un vieillard grelottant (la scène se passait en Picardie).

Mais qu’importe ! L’adaptation russe du phénomène mondialiste laisse place précisément à cette multipolarité qui, seule, préservera notre identité. Et c’est bien ce qui nous importe. Moscou apparaît donc comme l’allié objectif de tous les Peuples européens qui ne veulent pas baisser la tête devant la zombification que « les Maîtres du Monde » d’outre-Atlantique ont programmée pour eux. Leurs visions de l’évolution du Monde sont opposées et inconciliables.

Dans l’hypothèse d’un conflit armé qui dévasterait nos terres une fois de plus (ce n’est pas à exclure quand on regarde vers Kiev aujourd’hui) il faut intégrer ce paramètre à la stratégie de la Résistance. Et la fidélité à notre allié naturel russe se confond avec notre sens de l’honneur le plus sacré. Les Russes ont une mentalité et une psychologie assez différentes de celles des Européens de l’ouest. Mais ils ont un très grand avantage : on peut discuter et négocier avec eux.

Et n’oublions pas que les derniers descendants des hiérarques de l’URSS ont émigré à New-York dans les années 1990… Exeunt !

La situation en Europe

Depuis 2010, l’immigration désormais asymptotique à la ligne des ordonnées, fortement sollicitée par les vassaux européens de Washington regroupés sous la bannière de l’Union Européenne – officiellement pour des raisons économiques – est entrée en phase 2. Provoquée et prévue par les coups de butoir que le « Nouvel Ordre Mondial » (thalassocratique et unipolaire) a assené à la géographie politique naturelle des pays méditerranéens, l’immigration a pris une connotation ethno-religieuse. Vu sous cet angle, l’alourdissement considérable de la masse migratoire se transforme en invasion. Il s’agit là d’une des « armes de destruction massive de l’Europe » les plus létales actionnée par le NOM [8].

La fameuse alliance de Dieu et du Diable politiquement consacrée par le Pacte du Quincy prévoit en effet – à juste raison du point de vue de Washington – une supériorité écrasante du Monde dit occidental sur les masses organiquement et culturellement désorganisées arabo-musulmanes et afro-musulmanes. Au sein du NOM, nous percevons les prolégomènes d’une guerre totale entre Belzébuth et Iblis, chacun de ces princes des Enfers pensant emporter la victoire finale une fois la Vieille Europe écrasée, car l’un comme l’autre vise cet objectif. Dans la mesure où elle se laissera réduire…

  • Washington sait le tarissement à terme des ressources pétrolières arabes et de l’incapacité génétique et culturelle des peuples qui composent leur partenaire d’aujourd’hui (et ennemi de demain) à gérer les affaires du Monde. On ne peut qu’acquiescer à la pertinence de cette analyse.
  • Riyad de son côté en a également conscience. Mais estime que la terre comme les hommes, c’est-à-dire l’économie globale, sont achetables et que la puissance financière acquise dans les temps modernes réduira à l’esclavage durablement les populations européennes. Ce raisonnement n’est pas sot non plus. Pour autant que l’acculturation programmée des Européens par Washington empêche le réveil des identités françaises, allemandes, italiennes, espagnoles, etc.

C’est là tout l’enjeu de la 3ème Guerre Mondiale programmée par la Maison Blanche.

La France : un cas à part

Charles Martel

La situation de notre pays est plus préoccupante que partout ailleurs. C’est à Berlin mais surtout à Paris que les puissances du NOM dictent aux politiques leur ligne de conduite sous les accents politiquement corrects de la bienpensance. Ils font même des appels du pied aux mouvements patriotiques pour les inviter doucereusement à abandonner tout concept de souveraineté nationale… Le CRIF est l’une des parties émergées de l’iceberg qui envoient des appels continus vers le paquebot France pour l’attraire et provoquer son écrasement contre ses flancs en rejouant le scenario du Titanic.

Par ailleurs, il faut considérer aussi que notre Patrie est encore emblématique dans le monde entier et qu’une victoire de la Résistance française emporterait celle de l’Europe toute entière.

La renommée de la France ne doit pas être entendue avec ironie. Elle est réelle. Je ne parle pas de la patrie voltairo-rousseauiste des Droits de l’Homme qui est l’un des artifices du NOM, miroir-aux-alouettes ou attrape-mouches sur lequel s’engluent et meurent nombre d’insectes décérébrés. Mais de son âme incarnée par Clovis et avant lui par Vercingétorix. Je parle de sa farouche indépendance frondeuse, parfois cocardière mais toujours hospitalière et bon-enfant, de sa culture, de ses arts et de sa littérature. Bref, de son rayonnement planétaire.

Avec nos frères européens, nous formons un ensemble cohérent sous la protection de la Déesse Europe, qui séduit Zeus, père des Dieux de l’Olympe. Ne la décevons pas.


[1] Thalassocratie : gouvernement fondé sur la domination de la mer. Du Grec θάλασσα (< thalassa > = la mer) et κράτος (< kratos > = le pouvoir).
[2] De l’Arabe سلف (< salaf > = les prédécesseurs). D’où le salafisme, quasi-synonyme de wahhabisme. Ce dogme sunnite est le fait d’un propos « prêté » à Mahomet : « les meilleurs des gens sont ma génération, puis ceux qui les suivent, puis ceux qui les suivent… » rapporté par les hadiths de al-Bukhari [# 2.652] et de Muslim [# 2.533].
[3] Armée islamique créée par ibn-Seoud en 1912.
[4] ARabian AMerican oil COmpany.
[5] Ce qui est toujours d’actualité même si les bases US furent ultérieurement déplacées à Oman et Abu Dhabi.
[6] Pacte renouvelé à l’identique (et dans le même esprit initial) en 2005 par le Président Bush et le Roi Fahd, ce qui est très important, même s’il l’on observe aujourd’hui quelque asthénie dans ses applications politico-économiques.
[7] L’eschatologie, du grec ἔσχατος (< eschatos > = dernier) et λόγος (< logos > = la parole), est le discours sur la fin des Temps.
[8] Nouvel Ordre Mondial (ou NWO, New World Order).


Voilà planté le décor du champ de bataille. Il était indispensable de se rappeler que nous existons.

À l’aube de ce prochain week-end, nous aborderons la nature même de l’Opération Rémora.

Disposé à répondre à toutes vos questions, je vous remercie d’avoir prêté attention à ces quelques lignes.

LS
luc.sommeyre@minurne.org

APPEL DU 1° MAI 2016 (par Luc Sommeyre)

Chers Amis,

L’analyse de la situation politique française en cette période pré-dramatique de notre histoire, démontre assurément et avec objectivité que le Front National est le « vaisseau-amiral de l’escadre France ».

Jeanne place des PyramidesComme beaucoup, je regrette que cette année, le FN ait choisi de renoncer au défilé traditionnel du 1er Mai en hommage à Jeanne d’Arc, Patronne de la France, et pour célébrer aussi la Fête du Travail. Depuis 1988 de façon ininterrompue, cette manifestation populaire connut un succès sans cesse grandissant. Le Front National était jusque-là la seule formation politique à montrer à la France entière que désormais, la politique est dans la rue.

À l’appel de son Président d’Honneur, sans esprit polémique aucun, je vous invite à marquer votre attachement indéfectible aux Valeurs patriotiques par votre présence au Rassemblement du 1er Mai 2016 à 10 heures place des Pyramides à Paris devant la statue de Jeanne. Jeanne par qui le miracle de la Victoire survint en d’autres temps aussi difficiles que ceux que nous nous préparons à vivre. La Droite Nationale ne peut mener son combat victorieux en abstrayant de son discours ce puissant ferment d’énergie qu’est la Spiritualité vécue par chacun dans le secret de son cœur.

Ce Rassemblement ne sera pas politique ou politicien et encore moins polémique. Il sera simplement patriotique et symbolisera en toute simplicité la ferveur des Femmes et des Hommes de France, toutes tendances confondues en respectant leurs affinités personnelles, pour que vive notre France éternelle dangereusement menacée aujourd’hui par les forces de l’obscurantisme. Ce sera un signal fort jeté comme un gant à la face du Système et des barbares.

Je vous invite à diffuser ce message autour de vous en recopiant ce lien : http://www.minurne.org/?p=6962 et à venir nombreux le 1er Mai pour appeler la Victoire de vos vœux ardents.

Dans l’esprit du rassemblement de toute la Droite Nationale française, je vous prie de recevoir et d’accepter mes amitiés patriotiques.

LS
luc.sommeyre@minurne.org


LETTRE OUVERTE À MANUEL VALLS (par l’Abbé Guy Pagès)

Cette lettre ouverte de l’abbé Guy Pagès a été publiée le 3 février sur le site « Islam et Vérité » (voir le lien en fin d’article)

barre

LETTRE OUVERTE A MANUEL VALLS : QUI MENT ?

H

Monsieur le Premier Ministre,

Vous nous dites qu’il est possible de « voir s’épanouir un islam vivant et moderne en terme de liberté, d’égalité et de laïcité » (cf. votre discours à la Grande Mosquée de Strasbourg, le 3 mars 2015), parce que l’islam serait  « tolérant, ouvert, pleinement compatible avec nos valeurs et la République » (cf. Votre discours à Mayotte, le 13/06/2015).

Or, le président honoraire du Conseil Français du Culte musulman et recteur de la Grande Mosquée de Paris affirme : « L’islam est à la fois une religion, une communauté, une loi et une civilisation. […] Ne sont pas seulement musulmans ceux qui pratiquent les cinq piliers de l’islam, mais tous ceux qui appartiennent à cet ensemble identitaire. » (Le Figaro Magazine, 29 juin 2002).

Qui nous dit la vérité ? Vous ou M. Dalil Boubakeur ?

separation

Alija Izetbegovic, chef d’État de Bosnie-Herzégovine de 1990 à 2000, écrit : « Il ne peut y avoir ni paix ni coexistence entre la religion islamique et des institutions politiques et sociales non-islamiques. […] La renaissance islamique ne peut commencer sans une révolution religieuse, mais elle ne peut se poursuivre et être menée à bien sans révolution politique. Notre première tâche doit être de gagner non le pouvoir mais les hommes. […] Le soutien qu’un peuple musulman apporte effectivement à un régime en place est directement proportionnel au caractère islamique de ce dernier. […] Nous devons être des prêcheurs et ensuite des soldats. […] Le mouvement islamique doit prendre le pouvoir dès qu’il est en situation morale et numérique suffisante pour lui permettre de renverser le gouvernement non-islamique. » (Cf. Déclaration islamique).

Qui nous dit la vérité ? Vous ou M. Alija Izetbegovic ?

separation

Hassan al-Bannâ (1906-1949), père des Frères Musulmans et de notre UOIF, enseignait : « L’islam est dogme et culte, patrie et nationalité, religion et État, spiritualité et action. » (Alain Durand, L’Islam au risque de la laïcité : Émergences et ruptures, L’Harmattan, 2005, p.107).

Qui nous dit la vérité ? Vous ou Hassan al-Bannâ ?

separation

Feu Hassan II, roi du Maroc et Commandeur des croyants, reconnaît : « Je ne suis pas un chef d’État laïc car à partir du moment où on est musulman, on ne peut pas être laïc. En réalité, tous les chefs d’État du monde musulman, je ne dis pas arabe, ne sont pas des chefs d’État laïcs. Et quand ils disent qu’ils veulent être laïcs, je dis qu’ils ne sont plus musulmans, car le droit musulman nous colle à la peau, qu’on le veuille ou non, tant au plan du droit public que sur le plan du droit privé. »
(http://ahp.li/81c560e509fdfcb3ef04.mp4)

Qui nous dit la vérité ? Vous ou le Commandeur des croyants ?

separation

Allah et Mahomet son prophète enseignent que la communauté musulmane n’est pas soluble : « Ô croyants ! Ne tissez de relations qu’entre vous ; les infidèles ne manqueraient pas de vous corrompre » (Coran 3.114) ; « Vous êtes la meilleure nation. Vous ordonnez le convenable, interdisez le répugnant, et croyez en Allah. » (Coran 3.110). « Vous [les musulmans] êtes la meilleure nation se justifie du fait que vous avez amenés les infidèles enchaînés jusqu’au cou pour qu’ils se convertissent à l’islam. » (Récit d’Abu Huraira, Bukhari 60.80). « Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’Église et que la religion soit uniquement à Allah, seul ! » (Coran 2.193) ; « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine À JAMAIS jusqu’à ce que vous croyez en Allah, seul ! » (Coran 60.4).

Qui nous dit la vérité ? Vous ou bien Allah et son Prophète ?

separation

La Cour Européenne des Droits de l’Homme a déclaré la charia incompatible avec les principes fondamentaux de la démocratie. (http://www.echr.coe.int/Documents/Annual_report_2003_FRA.pdf)

Qui nous ment ? Vous, Monsieur le Premier Ministre, ou bien la Cour Européenne des Droits de l’Homme ?

separation

Que conclure, sinon que les agents de l’islamisation de la France, et donc de sa perte, ne sont pas d’abord ceux que l’on croit ?

Mais comment cela est-il possible ?

Tout simplement parce que l’on ne peut pas servir deux maîtres, Dieu et l’argent (Mt 6.24), Jésus-Christ et Satan (2 Co. 6.14-18), et que ceux que les Français ont élus, pour recevoir de l’argent du Qatar et de l’Arabie saoudite, non seulement leur vendent la France, qui ne serait pas ce qu’elle est sans la foi en Jésus-Christ et les innombrables bienfaits transmis par Son Église, mais en viennent nécessairement  à servir le dieu de leurs nouveaux maîtres…

Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à l’expression de ma profonde indignation devant le choix du mensonge comme boussole pour notre pays.

Abbé Guy Pagès

iv
(cliquez sur le logo ci-dessus pour accéder directement au site)


ET IN TERRA PAX HOMINIBUS BONÆ VOLUNTATIS… (par Marc Le Stahler)

NOEL

Trêve de Noël oblige…

Joyeux Noël et Paix sur la Terre aux Hommes de bonne volonté !

  • à tous les patriotes sincères qui aiment leur pays sans haïr les autres,
  • à tous ceux qui défendent les valeurs des Lumières, de l’Humanisme et du Progrès
  • à tous ceux qui pratiquent naturellement la tolérance mais qui n’hésitent jamais à combattre farouchement ceux qui la méprisent,
  • à tous ceux qui s’efforcent de laisser à leurs enfants une planète meilleure que celle qu’ils ont hérité de leurs parents, sans devenir pour autant des intégristes bornés et haineux du progrès, adeptes du retour à l’âge de pierre,
  • à tous ceux pour lesquels l’argent n’est qu’un moyen d’échange et non une fin en soi,
  • à tous ceux qui partagent, qui pensent, qui doutent, qui cherchent, qui soignent, qui souffrent et qui compatissent,
  • mais aussi à tous ceux, enfin, qui ont le courage de se défendre, en ne tendant pas la joue gauche quand on leur frappe la droite (sans doute une erreur de traduction du Nouveau Testament !).

Trêve de Noël, donc.

Mais demain reprend la lutte contre l’obscurantisme, la haine, l’intolérance et la bêtise : j’ai nommé l’islam, le communisme − et son avatar le socialisme − et les khmers verts !
Sans oublier bien entendu Hollande et sa clique, bien sûr, qui sont l’incarnation caricaturale de toutes ces monstruosités !

… et in Terra Pax Hominibus bonæ Voluntatis

 

Marc Le Stahler

4b66ee7b-23a7-4c14-b0a7-c6adcced33b4

DÉMOCRATIE CONTRE THÉOCRATIE (par Hervé Fenoy)

La rivalité entre le pouvoir temporel et le pouvoir religieux remonte probablement à la nuit des temps, et s’est manifestée sur tous les continents. L’Histoire est riche de périodes et de lieux où l’un s’est exercé aux dépens de l’autre, mais davantage encore, où l’un des deux a subi l’influence plus ou moins grande de son rival.

bapteme_clovisOn observe bien sûr ce phénomène dans l’Antiquité, mais aussi dans les temps « modernes ». Clovis est sacré Roi à Reims par l’Évêque St Rémi, Charlemagne, Empereur, à Rome par le Pape Léon IV… Henri IV n’a guère d’autre choix que de promulguer l’Édit de Nantes (1598), qui, outre la liberté de culte, concède aux protestants des privilèges, tant en matière de justice que d’enseignement ou de santé… sans oublier l’octroi de places fortes (situation que l’historien Jean Guiraud qualifie « d’État dans l’État »). Le Pape Pie VI et Napoléon n’étaient pas les meilleurs amis du monde… et plus proche de nous, il a fallu promulguer la Loi de 1905 qui fixe les rapports entre l’État et les religions.

Un pouvoir théocratique (du grec théos : dieu) existe encore de nos jours, et sous une forme plus ou moins notoire en divers pays du monde musulman (Maroc, Iran, Arabie Saoudite… ainsi que là où l’influence de la sphère intégriste se fait sentir), la loi commune étant la Charia. En ce qui concerne la France, notre longue histoire, nous a conduits sous un régime républicain avec un principe de séparation de l’Église et de l’État. Cette situation n’emporte peut-être pas un assentiment unanime, mais nous nous devons de constater qu’une large majorité l’approuve, ou s’en accommode plutôt bien, chacun restant libre de ses opinions et de ses croyances…

La tentation de négliger l’Histoire est clairement encouragée par les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial et de la pensée unique : en nous coupant de notre passé, nous oublions qui nous sommes, et pourquoi nous vivons d’une façon et non d’une autre. Or, notre Histoire nous apprend que le socle de notre population est celte (installée en Gaule entre 800 à 500 ans avant J.C.), socle sur lequel s’agglutinent au fil des siècles des populations diverses, mais toujours minoritaires, et que notre culture, nos coutumes, notre morale, nos lois, et jusqu’à notre langue, le Français, sont le fruit d’une longue évolution de cette population ayant adopté des apports culturels et religieux gréco-latins, puis chrétiens… Cette Histoire nous rappelle également que rien, n’est ni figé, ni définitif, si on considère que ce sont des siècles de monarchie qui ont forgé le pays tel qu’il est aujourd’hui, et que la démocratie est chez nous un phénomène relativement récent, et la loi de 1905 encore davantage. (Lorsque mon père est né, ladite loi datait d’un peu moins de deux ans…)

Nous évoluons, et c’est normal… mais si évolution il y a, mieux vaut qu’elle soit pacifique, acceptée, exempte de toute rupture douloureuse avec le passé et les traditions, qu’elle respecte notre identité et nos libertés… qu’elle soit en harmonie avec cette identité. Pour que ces conditions soient remplies, encore faut-il qu’elles ne soient imposées ni de l’extérieur, ni par suite d’un conflit interne de type guerre civile ou guerre de religion. (On trouve les paroles suivantes dans l’Évangile selon St Marc : « Si un royaume est divisé contre lui-même, il ne peut subsister. »)

Mais, que se passe-t-il en ce moment chez nous ?

L’équilibre établi par la loi de 1905 est ouvertement menacé par un islam qui, non content de se comporter en envahisseur, a entrepris (avec la complicité active de véritables collabos inféodés au sionisme et au mondialisme) d’éradiquer un certain nombre de nos coutumes, de notre culture et de nos croyances, afin d’imposer les siennes. Il ne s’agit rien de moins que d’instaurer la Charia en Occident… et en particulier en France. Or, la Charia est la version musulmane de la théocratie. On ne peut pas mettre sur le même plan d’innocents rites religieux qui n’ont jamais empêché la démocratie de s’exercer pleinement, tels nos crèches de Noël, le Nouvel an Chinois, ou le port de la kippa, et les manquements à la loi ou provocations systématiques (rap, port du voile, généralisation du halal, exhibitions de drapeaux étrangers, prières de rue, etc.) que veut nous imposer l’islam, et qui ressemblent étrangement à des actes de guerre.

Un constat s’impose : l’incompatibilité radicale entre notre démocratie laïque et la théocratie de type “Charia” qui a commencé à nous gangrener. Pour demeurer MAÎTRES CHEZ NOUS, il va falloir, non-seulement appliquer la Loi de 1905, mais la durcir drastiquement en ce qui concerne l’islam, toute tolérance ayant pour limite l’intolérable.

Hervé Fenoy
Ligue du Midi


ALERTE SÉCURITÉ URGENT → MESSES DE MINUIT


FICHE PRATIQUE
à l’attention des Prêtres et des Laïcs

DIFFUSION ÉLARGIE

alerte

Cette fiche n’entend ni exposer les choix gouvernementaux ni en analyser les motifs. Elle ne se base que sur le quadruple constat suivant :

  1. montée de la violence organisée ;
  2. inflexion de la terrorisation aléatoire des foules vers l’intimidation ciblée de communautés ;
  3. défaillance de l’État à protéger les populations ;
  4. caractère durable de cette situation.

Son objet immédiat est la sécurisation des célébrations de la Noël qui ne seront pas interdites.

1 – Introduction

Islam-Chrétiens-2-448x293L’état d’urgence tendra plus à faire fermer les églises qu’à les faire protéger par la police. L’effectif militaire maximum prévu en cas de crise majeure a été déployé fin janvier à contremploi (plantons devant les synagogues), puis réduit, puis rétabli à la mi-novembre, et commence déjà à être réduit à nouveau… Pour la fête d’Hanouka, le gouvernement a dissuadé les Israélites d’allumer leurs chandelles rituelles.

La Noël étant la fête chrétienne qui imprime le plus la vie civile en France, elle est le symbole que beaucoup de christianophobes veulent abattre.

2 – Risques

Le risque à prendre en compte ici est la commission d’actes spectaculaires par des individus isolés ou en très petit groupe, ciblant les communautés qu’ils sont chargés d’intimider : en clair, le MASSACRE DANS UNE ÉGLISE.

Il s’agit aujourd’hui d’un risque élevé et diversifié : il y a autant de cibles possibles que de paroisses, avec dans chacune des centaines de victimes potentielles. Ces attaques sont imprévisibles et exceptionnelles. On peut considérer trois modes opératoires,

  1. lancement d’une grenade ou d’une bombe artisanale ;
  2. auto-explosion d’un « kamikaze » ;
  3. rafale d’arme automatique (une ou plusieurs).

Les deux premiers cas impliquent que les terroristes soient au milieu de la foule-cible, le troisième cas impose d’en être proche et à vue (type Bataclan).

3 – Facteurs déterminants

Les attaquants gardent l’avantage de la surprise, du lieu et du moment. Tant qu’ils comptent sur l’impréparation de leurs cibles, ils ne prendront pas la peine de se cacher et surgiront en pleine lumière les armes à la main. D’autre part (cela fait partie de leur stratégie de communication pour frapper les esprits et paraître une fatalité imparable) ils sont généralement consommables (c’est-à-dire suicidaires) et agissent sans esprit de retraite. Prêts à mourir pour tuer, ils ne sont ni prêts à se battre, ni préparés ou équipés à cet effet. Leur apothéose finale étant aussi une déclaration, ils sont enclins à la commettre en « tenue de “départ” » : en noir et avec la barbe (pour autant que ça ne soit pas une entrave à leur circulation en milieu urbain ou rural).

Ceux qui prévoient d’en réchapper éviteront d’attaquer des églises urbaines.

4 – Moyens de parade

Eu égard au devoir de protection, on peut envisager une parade en 3 temps, à savoir : alerte, fixation et neutralisation.

  1. ALERTE – Devant une église, bien avant l’heure de la messe et selon la configuration des lieux, le dispositif d’alerte doit être mis en place. Il peut consister en une seule personne qui ait une vision globale sur l’entrée de l’église et l’aire de stationnement ou parking à proximité. Compte tenu du délai très court, sachant qu’un assaillant parcourt 5 mètres/seconde, il faut proscrire tout moyen d’alerte compliqué ou indirect comme le talkie-walkie et encore moins le téléphone portable (trop long et aléatoire). En dépit des chants, il faut un avertisseur instantané immédiatement entendu à l’intérieur du bâtiment par tous, intervenants et public : sifflet puissant, pistolet d’alarme, sirène, klaxon de voiture ou gros gong. Faire un essai préalablement.
  2. FIXATION – Le dispositif de fixation, ou piquet d’intervention, a pour objet d’interdire ou de retarder l’irruption du ou des intrus dans le bâtiment. Il est constitué d’une poignée de un à une dizaine d’hommes qui participent normalement à l’office mais resteront groupés près de l’entrée sensible. Ils n’auront que quelques secondes pour réagir et ne pourront pas traverser l’assistance. Pour cette raison, leur équipement doit être sur eux (matraque télescopique, bombe de gel puissante de type Goliath) ou aligné au mur près de l’entrée (manches de pioche). Dans la plupart des cas, une poignée d’hommes suffira à fixer à l’extérieur de 1 à 3 agresseurs porteurs d’une bombe artisanale ou d’une ceinture explosive. Ceux-ci seront alors immobilisés jusqu’à l’arrivée des Forces de l’Ordre, ou se feront exploser sans avoir pu entrer.
    Dans le cas de l’emploi d’armes automatiques, le piquet d’intervention ne suffira pas à arrêter les agresseurs, bien qu’il leur fasse dépenser une partie de leurs chargeurs (ces gens-là pratiquent l’arrosage intensif), mais aura pu retarder leur entrée d’une minute ou deux.
  3. NEUTRALISATION – Le dispositif de neutralisation est subsidiaire car plus délicat à mettre en place et moins systématiquement utile. Il s’agit d’une personne portant une arme à feu et chargée d’éliminer un terroriste porteur d’arme automatique. Si elle est équipée d’une arme d’épaule elle doit se trouver à l’extérieur, ou dans un bâtiment voisin, avec vue sur l’entrée où le piquet d’intervention retardera les attaquants pendant une minute. Si elle n’est équipée que d’une arme de poing elle doit rester cachée dans l’entrée pour neutraliser les assaillants par derrière lorsqu’ils feront irruption dans la nef, concentrés vers l’avant.

Les Prêtres seront inspirés dès réception de cette alerte de s’enquérir de la présence éventuelle de policiers et/ou de gendarmes parmi les Fidèles et leurs proches, qu’ils informeront discrètement, leur demandant de se rendre à l’office avec leur arme chargée, plus 1 ou 2 chargeurs approvisionnés.

5 – Conclusion

christian-persecution-pakistanAlors que beaucoup d’établissements recevant du public ne sont que des lieux de passage, les paroisses sont des communautés organiques disposant d’un noyau de réguliers. De même qu’on organise un tour de quête ou de lecture, toute paroisse où se retrouvent régulièrement des habitués devrait pouvoir organiser au moins un tour de guet extérieur et un piquet d’intervention. Cela ne coûte rien, maintient l’affluence des fidèles rassurés, et peut sauver des centaines de vies. C’est aussi un début de responsabilisation, qui extrait de la passivité et prépare à d’autres relèvements. Le Chrétien a mission de témoignage, à l’opposé de la soumission (« islam » = soumission en Arabe).

Si la terreur soumet, la sécurisation libère.

Cette fiche pratique pourrait utilement être communiquée, de proche en proche, aux 16.000 paroisses de France.

À DIFFUSER À VOS AMIS PROCHES

Fiche créée le : 09 décembre 2015

Attention N’OUBLIEZ PAS QUE L’ENNEMI NOUS LIT AUSSI
ADAPTEZ VOS POSITIONS À LA CONFIGURATION DES BÂTIMENTS ET DE L’ENVIRONNEMENT
PENSEZ À VOTRE SÉCURITÉ


NE VOUS LAISSEZ PAS ABATTRE !

?????????????????????????????????????????????????????????

« ET IN ARCADIA EGO »
que nul n’oublie…