LE VRAI BILAN DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (DÉCEMBRE 2014 – JUIN 2017)

Ce document exceptionnel, compilation recensant les attentats et tentatives d’attentats fomentés ou perpétrés sur le territoire national au nom de l’Islam depuis 2015 (30 mois), a été réalisé par Maxime Lépante et nous a été signalé par Francis Demay, que nous tenons à remercier.

Il montre, si besoin était, l’insuffisance et l’incompétence crasse des dirigeants de notre pays qui ne proposent, comme riposte à la guerre totale qui nous a été imposée par des forces sanguinaires et obscurantistes, que des jérémiades et des incantations à un « vivre ensemble » qui n’intéresse d’ailleurs pas l’ennemi et que les Français sensés et lucides ne peuvent que rejeter avec mépris.

Le nouveau président et son gouvernement campent obstinément sur la même ligne que le calamiteux Hollande, qui restera dans l’Histoire comme l’homme qui, le premier, aura ouvert les vannes de l’invasion meurtrière. Macron aura même réussi, en moins de 100 jours de mandat, à se mettre définitivement à dos et pour longtemps l’Armée Française en acculant son Chef d’État-Major à la démission. Et ce, dans une période d’incertitude et de danger majeur qui eût nécessité au contraire une coopération étroite et solide et une convergence stratégique entre les autorités civiles et militaires.

Une fois de plus, nous ne pouvons que rappeler que les regrets convenus et pleurnichards de ceux qui nous gouvernent, les petites bougies aux fenêtres, l’extinction de la Tour Eiffel (voire son éclairage aux couleurs de l’Espagne ces derniers jours), les exhortations incantatoires du genre « nous n’avons pas peur » ou « vous n’aurez pas notre haine », ne sont pas au niveau de la riposte militaire à l’agression que le peuple français est en droit d’attendre.

Un certain nombre d’officiers courageux et lucides se sont levés pour rappeler avec force que la première mission régalienne de l’État était d’assurer la sécurité des citoyens. Cette sécurité n’est plus assurée. Le nouveau président rétorquait d’ailleurs à une journaliste qui lui demandait de clarifier son projet sécuritaire, entre les 2 tours de la présidentielle, après l’assassinat d’un gendarme sur les Champs Élysées : « je ne vais pas inventer un plan contre le terrorisme en une nuit » ! Preuve, s’il en était besoin, que cette question n’avait pas jusqu’à ce jour éveillé son intérêt !

La France est en danger. Son gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux vitaux. Seule une vaste coalition nationale populaire autour d’hommes forts et décidés sera de nature à arracher la France au destin funeste qui lui est promis et dont le point de non-retour s’approche dangereusement.

Marc Le Stahler



Le 9 août 2017, un terroriste musulman a commis un attentat contre des militaires français, à Levallois-Perret. Depuis des années, des attentats islamiques de plus en plus nombreux frappent nos compatriotes, qu’ils soient civils, policiers ou militaires.

Ces attentats font partie de la guerre permanente que les musulmans doivent mener contre les non-musulmans : le djihad.

Le djihad, c’est le commandement impérieux et impératif fait à tous les musulmans :

  • de combattre les non-musulmans (Coran : sourate 9,29)
  • de les égorger (Coran : sourate 8,12 et sourate 47,4)
  • de les tuer (Coran : sourate 4,89 et sourate 8,7)

Ces crimes djihadistes se multiplient et continueront à se multiplier tant que les dirigeants de la France ne se décideront pas à lutter contre l’islam, cette idéologie raciste, antisémite, suprémaciste, totalitaire, génocidaire, pire que le Nazisme.

Le vrai bilan des attentats musulmans en France

Afin de montrer l’ampleur de cette guerre, menée par de nombreux musulmans contre les Français, nous avons compilé la liste la plus complète possible des attentats islamiques commis en France, depuis la fin décembre 2014. Cette liste prend en compte non seulement les attentats islamiques reconnus officiellement (quand le parquet antiterroriste est saisi d’une affaire), mais aussi les agressions relevant du « djihad quotidien » qui frappe les Français.

Nous avons en effet inclus dans notre chronologie tout attentat ou attaque ou agression lors duquel on a la preuve que le criminel musulman a agi au nom de l’islam, que ce soit parce que :

  • il a crié « Allah akbar ! » (« Allah est le plus grand ! »)
  • il s’est revendiqué de l’État Islamique ou d’al-Qaïda
  • il consultait des sites d’organisations terroristes musulmanes
  • il possédait des documents provenant de ces organisations terroristes
  • il visionnait des vidéos de décapitations
  • il portait une tenue islamique
  • il a cité des versets du Coran
  • il a parlé du ramadan
  • il a tenu des propos racistes contre les Français (en islam, les non-musulmans sont des êtres inférieurs et impurs)

Nous avons aussi inclus dans cette liste les attentats déjoués, afin de montrer à quel point la menace est importante et permanente.

Nous invitons les lecteurs qui auraient connaissance d’un crime musulman commis en France après décembre 2014 et ne figurant pas dans notre chronologie à nous en faire part dans la rubrique « commentaires » afin que nous puissions la compléter.

Nous vous invitons aussi à diffuser cet article le plus largement possible, car il est important que nos compatriotes puissent se rendre compte de l’ampleur de la guerre quotidienne menée contre la France par de nombreux musulmans.

Bien entendu, les bilans présentés ci-dessous comptabilisent uniquement les personnes tuées ou blessées par des terroristes musulmans. À l’inverse des pratiques de certains médias pervers, nous n’avons pas inclus les terroristes abattus ou blessés par les forces de sécurité françaises parmi les victimes de ces attentats et agressions islamiques.



CHRONOLOGIE DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (2015)

20 décembre 2014 (Joué-lès-Tours)

Un musulman burundais hurlant « Allah akbar ! », poignarde et tente d’égorger des policiers français dans leur commissariat.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/commissariat-attaque-pres-de-tours-qui-est-bertrand-n-le-principal-suspect-21-12-2014-4390307.php
Bilan : 3 blessés.

21 décembre 2014 (Dijon)

Un musulman maghrébin en djellaba hurlant « Allah akbar ! » fonce avec sa voiture dans la foule des passants.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/ce-que-l-on-sait-sur-l-automobiliste-qui-a-fauche-11-personnes-a-dijon_778801.html
Bilan : 13 blessés.

22 décembre 2014 (Le Mans)

Un musulman hurlant « Allah akbar ! » attaque des policiers français et tente de s’emparer de leurs armes.
http://www.lemainelibre.fr/actualite/le-mans-un-homme-interne-apres-avoir-crie-allah-akbar-23-12-2014-120321
Bilan : 1 blessé.

2 janvier 2015 (Metz)

Un musulman turc, qui est en garde à vue dans un commissariat, bondit sur un policier français et tente de l’étrangler en hurlant « Allah akbar ! ».
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/01/03/un-homme-en-garde-a-vue-essaie-d-etrangler-un-policier
Bilan : 1 blessé.

7 janvier 2015 (Paris)

Deux musulmans d’origine algérienne hurlant « Allah akbar ! », « C’est al-Qaïda au Yémen ! » et « Nous avons vengé le prophète ! » assassinent 8 journalistes de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo ainsi que 2 autres civils et 2 policiers, dans le 11ème arrondissement de Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_contre_Charlie_Hebdo
Bilan : 12 morts, 11 blessés.

8 janvier 2015 (Carcassonne)

Un musulman maghrébin armé d’une machette et hurlant « Allah akbar ! » menace de mort un militaire français après avoir mentionné l’attentat contre Charlie Hebdo.
http://www.lindependant.fr/2015/01/09/carcassonne-un-para-du-3-agresse-au-cri-d-allah-akbar,1977157.php

8 janvier 2015 (Montrouge)

Un musulman d’origine malienne qui s’apprêtait à attaquer une école juive, tire sur une policière et un agent municipal, puis fait exploser une voiture.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_de_janvier_2015_en_France
Bilan : 1 mort, 1 blessé.

9 janvier 2015 (Paris)

Le même musulman d’origine malienne assassine 4 Français juifs dans une supérette casher, dans le 20ème arrondissement de Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_du_magasin_Hyper_Cacher_de_la_porte_de_Vincennes
Bilan : 4 morts, 9 blessés.

15 janvier 2015 (Paris)

Quatre musulmans renversent une policière avec leur voiture devant l’Élysée, conformément aux ordres de l’État Islamique demandant aux musulmans d’écraser les Français avec des véhicules.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/une-policiere-renversee-dans-la-nuit-pres-de-l-elysee_1640869.html
Bilan : 1 blessé.

Janvier 2015 (Auch)

Un musulman marocain hurlant « Allah akbar ! » menace la gérante d’un café, puis l’insulte en la traitant de « sale Française », de « mécréante » et de « chienne ».
http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/25/2311233-il-hurle-allahou-akbar-en-terrasse-un-mois-de-prison.html

3 février 2015 (Nice)

Un musulman d’origine malienne poignarde trois militaires français qui sont en faction devant un centre communautaire juif, conformément à une vidéo de l’État Islamique demandant aux musulmans de « tuer à l’aide d’un couteau un policier ou un militaire ».
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/03/97001-20150203FILWWW00216-trois-militaires-en-faction-agresses-a-nice.php
Bilan : 3 blessés.

17 février 2015 (Lyon)

Un musulman maghrébin hurlant des propos faisant référence à l’État Islamique agresse violemment une septuagénaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/17/97001-20150217FILWWW00433-lyon-une-septuagenaire-violemment-agressee.php
Bilan : 1 blessé.

20 février 2015 (Givors)

Un musulman maghrébin hurlant son soutien aux auteurs des attentats de Charlie Hebdo et à l’État islamique, proférant des insultes antisémites, attaque deux chauffeurs de bus avec un tournevis.
http://www.lyonmag.com/article/70894/deux-conducteurs-de-bus-agresses-a-givors
Bilan : 1 blessé.

19 avril 2015 (Villejuif)

Un musulman algérien assassine une jeune Française au cours de la préparation d’un attentat contre les églises de Villejuif. Lors de son interrogatoire, il révèle qu’il projetait aussi d’attaquer le Sacré-Cœur et un train rempli de voyageurs afin de « tuer au moins 150 mécréants ».
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-dejoue-a-villejuif-reconstitution-du-meurtre-d-aurelie-chatelain-ce-dimanche-18-03-2016-5637867.php
Bilan : 1 mort.

26 juin 2015 (Saint-Quentin-Fallavier)

Un musulman d’origine algéro-marocaine décapite un chef d’entreprise français, accroche sa tête au grillage entourant une usine de gaz industriels, entre deux drapeaux noirs sur lesquels est écrite en arabe la « shahada » (profession de foi islamique), puis pénètre dans l’enceinte de l’usine et y fait exploser des bonbonnes de gaz en hurlant « Allah akbar ! ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_Saint-Quentin-Fallavier
Bilan : 1 mort, 2 blessés.

Début juillet 2015 (Toulouse)

Un musulman maghrébin menace de décapiter des employés d’une société HLM, conformément aux pratiques de l’État Islamique.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/12/2142600-je-vais-decapiter-du-monde-un-agent-de-securite-condamne.html

13 juillet 2015 (Bouches-du-Rhône, Rhône, Yvelines)

Quatre musulmans maghrébins, qui préparent des attentats contre des installations militaires françaises et qui veulent décapiter un militaire gradé et filmer ce crime, sont arrêtés.
http://www.20minutes.fr/societe/1652191-20150716-video-sait-attentat-dejoue-sud-france

11 août 2015

Un musulman marocain qui prépare un attentat contre une ou plusieurs salles de concert en France « pour faire un maximum de victimes » est arrêté.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-ex-jihadiste-rentre-en-france-projetait-un-attentat-contre-une-salle-de-concert-18-09-2015-5103933.php

21 août 2015 (train Thalys Amsterdam−Paris)

Un musulman marocain muni de plusieurs armes à feu tente d’assassiner des civils occidentaux dans un train Thalys alors que celui-ci traverse la commune d’Oignies (Pas-de-Calais). Il est désarmé par des passagers américains, français et anglais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_train_Thalys_le_21_ao%C3%BBt_2015
Bilan : 3 blessés.

11 septembre 2015 (Tarascon)

Un musulman marocain égorge son père puis revendique son appartenance au groupe terroriste de l’État Islamique lors de son arrestation.
http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/3570556/il-egorge-son-pere-et-se-revendique-de-daesh.html
Bilan : 1 mort.

29 octobre 2015 (Toulon)

Un musulman maghrébin qui prépare un attentat pour assassiner des marins français de la base de Toulon est arrêté.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/10/01016-20151110ARTFIG00433-un-attentat-contre-des-militaires-dejoue-a-toulon.php

13 novembre 2015 (Saint-Denis & Paris)

Dix musulmans d’origines marocaine et algérienne font exploser des bombes devant le Stade de France à Saint-Denis puis tirent sur des centaines de civils occidentaux avec des armes à feu dans la salle de spectacle du Bataclan et aux terrasses de restaurants dans les 10ème et 11ème arrondissements de Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_13_novembre_2015_en_France
Bilan : 130 morts, 413 blessés (dont 99 grièvement).

18 novembre 2015 (Saint-Denis)

Suite à ces attentats, une opération antiterroriste à Saint-Denis permet l’élimination de trois terroristes musulmans d’origine marocaine. Cinq policiers du RAID sont blessés au cours de cette opération.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_polici%C3%A8re_du_18_novembre_2015_%C3%A0_Saint-Denis
Bilan : 5 blessés.

18 novembre 2015 (Marseille)

Trois musulmans maghrébins, dont l’un porte un tee-shirt orné du logo de l’État Islamique et un autre se réclame du terroriste Mohamed Merah, poignardent un professeur d’une école juive du 13ème arrondissement.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/18/97001-20151118FILWWW00341-un-enseignant-d-une-ecole-juive-agresse.php
Bilan : 1 blessé.

19 novembre 2015 (Perpignan)

Un musulman maghrébin téléphone 15 fois au commissariat en faisant l’éloge de l’État Islamique et de l’attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo puis menace de « faire péter » le bâtiment.
http://www.lindependant.fr/2015/12/12/18-mois-ferme-pour-avoir-menace-de-faire-sauter-le-commissariat,2127306.php

19 novembre 2015 (Périgueux & Sarlat)

Des perquisitions sont menées dans les milieux islamistes de ces deux villes et chez des musulmans faisant la promotion du djihad. Un musulman marocain en situation irrégulière est arrêté. Il fera l’objet d’une reconduite à la frontière.
http://www.20minutes.fr/bordeaux/1734019-20151119-dordogne-perquisitions-chez-proches-milieux-islamistes

7 décembre 2015 (Châteaudun)

Un musulman qui menace les passants avec un pistolet à plomb en criant « Je suis musulman, je vais tous vous tuer ! » est arrêté. Trois jours plus tard, il est condamné à un an de prison ferme en comparution immédiate.
http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/pays/pays-dunois/2015/11/28/un-an-ferme-pour-l-homme-arme-dans-les-rues-de-chateaudun_11700688.html

15 décembre 2015 (Orléans)

Deux musulmans d’origines marocaine et togolaise qui préparent des attentats contre des casernes, commissariats et gendarmeries, sont arrêtés.
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/12/22/un-projet-d-attentat-a-orleans-a-ete-dejoue-annonce-bernard-cazeneuve_4836696_1653578.html

21 décembre 2015 (Montpellier)

Un couple de musulmans, lui d’origine tchadienne et elle convertie à l’islam, qui préparent un attentat kamikaze à l’aide d’un faux ventre de femme enceinte, est arrêté.
http://www.midilibre.fr/2015/12/22/une-kamikaze-a-montpellier,1261464.php

29 décembre 2015 (Nice)

Un musulman tchétchène hurlant « Allah akbar ! » détruit le mobilier de la terrasse d’un café et frappe la gérante de l’établissement.
http://www.nicematin.com/faits-divers/ivre-il-renverse-la-terrasse-dun-bar-en-criant-allahu-akbar-10432
Bilan : 1 blessé.


Bilan de l’année 2015 : 150 morts & 470 blessés



CHRONOLOGIE DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (2016)

1er janvier 2016 (Valence)

Un musulman d’origine tunisienne hurlant « Allah akbar ! » fonce avec une voiture sur 4 soldats français qui étaient en faction devant la mosquée de Valence.
http://www.midilibre.fr/2016/01/01/valence-il-fonce-en-voiture-sur-un-militaire-qui-tire-devant-la-grande-mosquee,1264293.php
Bilan : 2 blessés.

7 janvier 2016 (Paris)

Un musulman tunisien armé d’un couteau de boucher et portant une ceinture d’explosifs factice, qui tente de pénétrer dans un commissariat du 18ème arrondissement est abattu par les policiers qui trouvent sur son cadavre un drapeau de l’État Islamique et un texte de revendication en arabe dans lequel il prête allégeance au chef de cette organisation terroriste.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-du-commissariat-de-la-goutte-d-or/attaque-du-commissariat-a-paris-l-identite-de-l-assaillant-enfin-connue_1259555.html

11 janvier 2016 (Marseille)

Un adolescent musulman turc attaque à coups de machettes un enseignant juif dans le 9ème arrondissement. Il déclare, aux policiers qui l’ont arrêté : ‘J’ai honte de ne pas l’avoir tué ».
http://www.laprovence.com/article/actualites/3749258/agression-antisemite-a-marseille-jai-honte-de-ne-pas-lavoir-tue.html
Bilan : 1 blessé.

2 février 2016 (Lyon)

Six musulmans maghrébins connus des services de police pour leur allégeance à l’État Islamique et pour appels au djihad, dont deux cherchent à se procurer des armes afin d’attaquer un club échangiste sont arrêtés.
http://www.valeursactuelles.com/societe/lyon-interpellation-de-six-djihadistes-qui-prevoyaient-dattaquer-un-club-echangiste-58920

11 mars 2016

Deux adolescentes musulmanes qui préparent un attentat contre la salle de spectacle du Casino de Paris sont arrêtées.
http://www.bfmtv.com/societe/deux-mineures-projetaient-un-attentat-contre-une-salle-de-concert-a-paris-mises-en-examen-958473.html

24 mars 2016 (Boulogne-Billancourt)

Un musulman d’origine algérienne qui prépare un attentat en France est arrêté. Lors de la perquisition de son appartement, des explosifs, des armes de poing et une Kalachnikov sont saisis.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/25/01016-20160325ARTFIG00001-un-projet-d-attentat-avance-dejoue-en-france.php

23 avril 2016 (Strasbourg)

Un musulman tenant des propos en arabe attaque avec un couteau un militaire français qui patrouille dans la gare et le blesse à la joue.
http://www.lci.fr/faits-divers/strasbourg-il-blesse-au-cutter-un-militaire-et-prend-la-fuite-1508973.html
Bilan : 1 blessé.

17 mai 2016 (Paris)

Un musulman proférant des insultes racistes contre les Français poignarde un passager à la poitrine dans une station de métro du 2ème arrondissement.
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-l-agresseur-au-couteau-de-la-station-etienne-marcel-ecroue-08-06-2016-5866715.php
Bilan : 1 blessé.

6 juin 2016 (Nice)

Un musulman tunisien en situation irrégulière agresse la serveuse d’un bar et menace de l’égorger en lui reprochant de servir de l’alcool pendant le ramadan.
https://www.marianne.net/societe/ramadan-8-mois-de-prison-pour-avoir-frappe-une-serveuse-qui-servait-de-lalcool
Bilan : 1 blessé.

13 juin 2016 (Magnanville)

Un musulman d’origine marocaine assassine un couple de policiers français à coups de couteau à leur domicile devant leur fils.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Double_meurtre_du_13_juin_2016_%C3%A0_Magnanville
Bilan : 2 morts.

13 juin 2016 (Carcassonne)

Un musulman proche du Front al-Nosra (organisation terroriste affiliée à al-Qaïda) qui prépare un attentat contre des touristes étrangers et des policiers français pour « fêter le ramadan » est arrêté.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/17/2367451-un-attentat-terroriste-dejoue-a-carcassonne.html

14 juin 2016 (Rennes)

Un musulman poignarde une étudiante française à un arrêt de bus en criant qu’il doit « faire un sacrifice au nom du ramadan ».
http://www.lepoint.fr/faits-divers/rennes-attaquee-par-un-desequilibre-qui-voulait-tuer-pour-le-ramadan-14-06-2016-2046654_2627.php
Bilan : 1 blessé.

14 juillet 2016 (Nice)

Un musulman écrase des centaines de civils occidentaux avec un poids-lourd, sur la Promenade des Anglais, à l’issue du feu d’artifice de la fête nationale.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_14_juillet_2016_%C3%A0_Nice
Bilan : 86 morts, 458 blessés.

15 juillet 2016 (Nice)

Un musulman qui déambule avec une machette sur la Promenade des Anglais est arrêté.
http://www.bfmtv.com/societe/nice-un-homme-arrete-avec-une-machette-sur-la-promenade-des-anglais-1006657.html

18 juillet 2016 (Jullouville)

Un musulman en djellaba qui hurle « Allah akbar ! » et « Je vais tous vous tuer ! » à l’adresse de touristes sur une plage normande est arrêté.
http://www.bfmtv.com/societe/un-homme-en-garde-a-vue-apres-avoir-crie-allah-akbar-sur-une-plage-de-la-manche-1007756.html

18 juillet 2016 (Montpellier)

Un adolescent musulman afghan poignarde un de ses éducateurs dans un camping après avoir expliqué que, dans son pays d’origine, c’est une pratique islamique normale que d’utiliser des couteaux pour régler ses comptes.
http://www.midilibre.fr/2016/07/20/pres-de-montpellier-un-ado-tente-de-poignarder-son-educateur,1368812.php
Bilan : 1 blessé.

19 juillet 2016 (Paris)

Un musulman étranger en djellaba qui a tenté de pénétrer dans l’École Militaire (7ème arrondissement) puis déposé une valise devant les grilles de l’institution en faisant une prière islamique est arrêté.
http://www.bfmtv.com/societe/un-homme-seme-la-panique-devant-l-ecole-militaire-a-paris-1008045.html

19 juillet 2016 (Boissy-Saint-Léger)

Deux musulmans en possession de bâtons de dynamite, de détonateurs et de fils ainsi que de documents de l’État Islamique sont arrêtés.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/19/01016-20160719ARTFIG00108-un-chauffeur-vtc-fiche-s-en-garde-a-vue.php

19 juillet 2016 (Garde-Colombe)

Un musulman marocain poignarde une femme et ses trois filles dans un camp de vacances des Hautes-Alpes en leur reprochant leur tenue « trop légère » conformément au Coran qui exige que les femmes couvrent leur corps (sourates 24-31 et 33-59).
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2016/07/19/il-poignarde-quatre-personnes-dans-un-village-de-vacances
Bilan : 4 blessés.

19 juillet 2016 (Uzès)

Un musulman marocain agresse violemment une grand-mère et menace de « tout faire sauter comme à Nice ».
http://www.objectifgard.com/2016/07/20/uzes/
Bilan : 1 blessé.

20 juillet 2016 (Palaiseau)

Une musulmane d’origine étrangère qui s’est écriée « Les attentats de Nice, c’est bien fait pour vous les Français ! » dans les locaux de la sous-préfecture, est arrêtée.
http://www.leparisien.fr/palaiseau-91120/apologie-du-terrorisme-a-la-sous-prefecture-de-palaiseau-25-07-2016-5993995.php

21 juillet 2016 (Waziers)

Un musulman d’origine marocaine porteur d’un couteau à cran d’arrêt menace un couple dans la rue en criant « Allah akbar ! » et se déclare prêt à commettre un attentat.
http://www.lavoixdunord.fr/region/douaisis-revue-de-faits-divers-ia16b0n3646487

26 juillet 2016 (Saint-Étienne-du-Rouvray)

Deux terroristes musulmans d’origine algérienne égorgent un prêtre catholique de 86 ans et poignardent des paroissiens lors d’une messe dans l’église Saint-Étienne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_l%27%C3%A9glise_de_Saint-%C3%89tienne-du-Rouvray
Bilan : 1 mort, 4 blessés.

31 juillet 2016 (Blois)

Un musulman agresse les policiers français qui l’ont arrêté pour un contrôle d’alcoolémie, criant « Je suis Daech, je suis armé, je vais vous exploser ! ».
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/09/07/Le-controle-routier-avait-degenere-2830603
Bilan : 2 blessés.

5 août 2016 (Marseille)

Un musulman maghrébin hurle une dizaine de fois « Allah akbar ! Je vais tout faire sauter ! » en mettant la main dans sa sacoche dans les locaux de la Caisse d’allocations familiales du 14ème arrondissement.
http://www.lamarseillaise.fr/marseille/faits-divers-justice/51744-econduit-de-la-caf-il-seme-la-panique-en-criant-allah-akbar-18-mois-ferme

8 août 2016 (Melun)

Une adolescente musulmane qui relaye des appels à la réalisation d’attentats et exprime son intention de passer à l’acte sur la messagerie Telegram est arrêtée.
http://www.francetvinfo.fr/monde/terrorisme-djihadistes/une-adolescente-qui-se-disait-prete-a-commettre-un-attentat-en-france-deferee-en-vue-d-une-mise-en-examen_1582313.html

12 août 2016 (Clermont-Ferrand)

Une musulmane qui envoie des messages inquiétants concernant des attentats sur la messagerie Telegram est arrêtée.
http://www.20minutes.fr/societe/1908023-20160812-clermont-ferrand-jeune-femme-radicalisee-garde-vue-apres-messages-inquietants-telegram

15 août 2016 (Nice)

D’après des SMS envoyés à ses complices musulmans par le terroriste auteur de l’attentat du 14 juillet à Nice, un deuxième attentat devait avoir lieu le 15 août 2016, dans cette ville.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/un-second-attentat-etait-il-prevu-a-nice-un-mois-apres-celui-du-14-juillet_1868897.html

15 août 2016 (Auch)

Un musulman originaire de Mayotte hurlant des propos islamistes et des mots en arabe défonce la porte d’une maison isolée puis tente d’étrangler les deux retraités qui y vivent.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/18/2402569-leur-agresseur-fou-d-allah-ou-malade-mental.html
Bilan : 2 blessés.

18-23 août 2016 (Sète)

Un musulman algérien qui veut commettre un attentat lors de la fête de la Saint-Louis pour « faire un carnage » renonce en raison de la présence de militaires déployés après l’attentat du 14 juillet à Nice.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/12/2515998-arrestations-montpellier-interpelles-prevoyait-faire-carnage-sete.html

21 août 2016 (Cannes)

Un musulman hurlant « Allah akbar ! » agresse 11 personnes en les frappant à coup de poing et de pied puis les pousse dans l’eau sur un bateau du Vieux-Port.
http://www.nicematin.com/faits-divers/lhomme-qui-a-seme-la-panique-au-port-de-cannes-evoque-des-voix-73363
Bilan : 11 blessés.

25 août 2016 (Foix)

Un musulman hurle « Allah akbar ! » et menace à plusieurs reprises d’égorger un prêtre, dans la rue.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/27/2407493-il-menacait-d-egorger-un-pretre.html

30 août 2016 (Toulouse)

Un musulman algérien armé d’un couteau de cuisine saute au cou d’un adjoint de sécurité et tente de lui trancher la gorge en hurlant des insultes racistes contre la France dans les locaux d’un commissariat du centre-ville.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/31/2409358-toulouse-il-tente-d-egorger-un-policier-au-commissariat.html
Bilan : 1 blessé.

3 septembre 2016 (Metz)

Deux musulmans marocains en contact avec un dirigeant de l’État Islamique et préparent des attentats contre des brasseries et des discothèques de Metz avouent leurs projets aux agents de la Sûreté Nationale du Maroc vers lequel les autorités françaises viennent de les extrader.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/terrorisme-deux-marocains-expulses-de-france-projetaient-des-attaques-a-metz-7784725042

4 septembre 2016 (Paris)

Deux musulmanes fichées S qui ont fait allégeance à l’État Islamique tentent de faire exploser une voiture contenant 6 bonbonnes de gaz et 3 bouteilles de gazole près de la cathédrale Notre-Dame puis tentent de commettre un attentat kamikaze dans la gare de Lyon.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tentative_d%27attentat_de_la_cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Paris

6 septembre 2016 (Nîmes)

Deux musulmans qui ont crié « Vive Daech ! » et « Ne vous étonnez pas s’il y a des attentats ! » dans les locaux du Palais de Justice sont arrêtés.
https://www.objectifgard.com/2016/09/06/nimes-apologie-terrorisme-plein-tribunal/

6 septembre 2016 (Orange)

Une des deux musulmanes qui ont tenté de faire exploser une voiture près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en fuite en compagnie d’un musulman complice, est arrêtée.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/bonbonnes-de-gaz-a-paris-les-coulisses-de-la-traque-du-commando-feminin_1828875.html

8 septembre 2016 (Boussy-Saint-Antoine)

La deuxième des musulmanes qui ont tenté de faire exploser une voiture près de la cathédrale Notre-Dame de Paris ainsi que deux autres musulmanes complices hurlent « Allah akbar ! » et blessent un policier avec un couteau lors de leur arrestation.
http://www.lci.fr/societe/info-lci-operation-antiterroriste-jeudi-soir-en-region-parisienne-trois-femmes-interpellees-2002125.html
Bilan : 1 blessé.

10 septembre 2016 (Paris)

Un adolescent musulman d’origine antillaise qui prépare un attentat au couteau dans le 12ème arrondissement pour « tuer tout un tas de kouffars » (non-musulmans) est arrêté.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/qui-est-l-ce-mineur-de-15-ans-qui-projetait-un-attentat-a-paris_1829603.html

12 septembre 2016 (Le Havre)

Un musulman assassine sa mère en l’étranglant avec un lacet parce qu’elle voulait l’empêcher de partir en Syrie faire le djihad.
http://www.francetvinfo.fr/france/jihadistes-francais/info-franceinfo-au-havre-un-homme-tue-sa-mere-qui-l-empechait-d-aller-faire-le-djihad-en-syrie_1821637.html
Bilan : 1 mort.

14 septembre 2016 (Paris)

Un adolescent musulman qui est en contact avec des terroristes de l’État Islamique et s’est proposé pour commettre un attentat au couteau est arrêté.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-arrestation-d-un-nouveau-mineur-de-15-ans-pret-a-commettre-un-attentat-14-09-2016-6119657.php

Mi-septembre 2016 (Nice)

Deux musulmanes qui sont en contact avec des terroristes de l’État Islamique et préparent un attentat contre des militaires français sont arrêtées.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-jeunes-nicoises-voulaient-frapper-25-09-2016-6148555.php

21 septembre 2016 (Rouen)

Un musulman fiché S qui a un comportement suspect à proximité de la Faculté de Droit est arrêté. L’Université est fermée pendant une journée afin que les démineurs puissent intervenir.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/21/01016-20160921ARTFIG00430-rouen-un-homme-fiche-s-repere-aux-abords-de-la-faculte.php

28 septembre 2016 (Paris)

Un adolescent musulman d’origine égyptienne qui prépare un attentat est arrêté.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/16/97001-20160916FILWWW00405-menaces-d-attentats-un-adolescent-de-15-ans-mis-en-examen-et-ecroue.php

30 septembre 2016 (Paris)

Un musulman maghrébin qui incitait d’autres musulmans à commettre des attentats sur la messagerie Telegram et possédait des vidéos de décapitation est condamné à quatre ans d’emprisonnement dont deux ans ferme.
http://www.20minutes.fr/societe/1934167-20160930-condamne-incitation-commettre-attentat-fend-poire-telegram

30 septembre 2016 (Clichy)

Un musulman, qui est en contact avec des terroristes de l’État Islamique, sur la messagerie Telegram, et qui prépare un attentat, est arrêté.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/un-jeune-homme-de-18-ans-soupconne-de-vouloir-commettre-un-attentat-mis-en-examen-et-ecroue_1856217.html

11 octobre 2016 (Noisy-le-Sec)

Un couple de musulmans  en contact avec des terroristes de l’État Islamique sur la messagerie Telegram et préparent un attentat est arrêté.
http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Un-couple-de-radicalises-mis-en-examen-817144

19-20 novembre 2016 (Strasbourg & Marseille)

Sept musulmans d’origines tunisienne, marocaine et afghane qui préparent des attentats simultanés sont arrêtés. Quatre d’entre eux, appartenant au commando de Strasbourg prévoyaient d’attaquer plusieurs cibles parisiennes (le siège de la Police Judiciaire, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d’attractions Disneyland Paris, des terrasses de cafés, une station de métro parisien et plusieurs lieux de cultes). Les trois autres, appartenant au commando de Marseille prévoyaient d’attaquer des marchés de Noël dans cette ville.
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/11/21/un-projet-d-attaques-terroristes-simultanees-dejoue-en-france_5035421_1653578.html

13 décembre 2016 (Valence)

Un musulman tunisien qui a crié qu’il veut « se battre aux côtés de Daech » et « aller à Nice égorger des Français et finir le travail » dans un TGV puis dans un hôpital est condamné à six mois de prison ferme.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/ivre-il-invoque-daech-et-ecope-de-six-mois-de-prison-ferme-1481827807


Bilan de l’année 2016 : 90 morts & 492 blessés


CHRONOLOGIE DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (2017)

17 janvier 2017 (Strasbourg, Schiltigheim & Wissembourg)

Trois musulmans d’origine maghrébine fichés S qui ont l’intention de rejoindre l’État Islamique dans la zone irako-syrienne, sont arrêtés.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/operation-anti-terroriste-strasbourg-ancien-policier-strasbourgeois-interpelle-1178075.html

3 février 2017 (Paris)

Un musulman égyptien hurlant « Allah akbar ! » attaque des militaires français devant l’entrée du musée du Louvre avec deux machettes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_contre_des_militaires_au_Carrousel_du_Louvre
Bilan : 2 blessés.

10 février 2017 (Montpellier)

Trois musulmans dont un d’origine algérienne et une musulmane d’origine croate qui préparent un attentat pour « faire sauter la Tour Eiffel » sont arrêtés.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20170215.OBS5367/sara-16-ans-projetait-de-faire-sauter-la-tour-eiffel-avec-son-petit-ami.html

15 février 2017 (Wattignies)

Un musulman d’origine étrangère en contact avec des terroristes de l’État Islamique, cherchant à se procurer des armes et des explosifs afin de commettre un attentat contre le métro de Lille et de « tuer des policiers, des militaires et même des civils » est arrêté.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/17/2519284-etudiant-lillois-soupconne-avoir-projete-attentat-mis-examen-ecroue.html

21 février 2017 (Bondy)

Une bande de musulmans d’origine maghrébine attaque deux frères juifs qui portent la kippa à coups de poing et de pied en hurlant « On va vous tuer sales juifs ! » et tentent de leur couper les doigts avec une scie à métaux, conformément au Coran qui dit aux musulmans de « frapper les mécréants sur tous les bouts des doigts » (sourate 8-12).
http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/seine-saint-denis-bondy-kippa-visible-2-jeunes-freres-juifs-passes-tabac-menaces-mort-antisemite-sale-juif-scie-doigt-coupe-haaretz-israel-antisemite
Bilan : 2 blessés.

21 février 2017 (Marseille & Clermont-Ferrand)

Deux musulmans en contact avec la cellule terroriste démantelée à Montpellier le 10 février qui fabriquent des explosifs afin de commettre un attentat sont arrêtés.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/26/2524686-marseille-clermont-ferrand-deux-hommes-suspectes-projeter-attentats-ecroues.html

21 février 2017 (Creil & Mulhouse)

Trois adolescentes musulmanes en contact avec des terroristes de l’État Islamique sur la messagerie Telegram qui préparent un attentat sont arrêtées.
http://www.20minutes.fr/societe/2024863-20170305-terrorisme-trois-mineures-radicalisees-mises-examen

4 mars 2017 (Clichy-sous-Bois)

Quatre musulmans d’une même famille qui fabriquent des explosifs sont arrêtés.
http://www.20minutes.fr/paris/2025575-20170306-clichy-sous-bois-quatre-membres-famille-mis-examen-association-malfaiteurs-terroristes

10 mars 2017 (Montpellier)

Un musulman en contact avec la cellule terroriste démantelée à Montpellier le 10 février est arrêté.
http://www.lepoint.fr/societe/projet-d-attentat-un-homme-ecroue-deux-autres-relaches-10-03-2017-2111013_23.php

18 mars 2017 (Stains, Vitry-sur-Seine & Orly)

Un musulman d’origine tunisienne ouvre le feu sur des policiers français lors d’un contrôle à Stains. Peu après, à Vitry-sur-Seine, il entre dans un bar, menace de prendre des clients en otages « au nom d’Allah » et tire une dizaine de coups de feu. Une heure plus tard à Orly, il attaque des soldats français et prend en otage une militaire en criant « Je suis là pour mourir par Allah ! ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_du_18_mars_2017_%C3%A0_Orly
Bilan : 1 blessé.

22 mars 2017 (Paris)

Une musulmane d’origine maghrébine agresse à coups de marteau le Grand-Maître du Grand Orient de France et l’asperge d’essence en hurlant des propos antisémites dans le 9ème arrondissement.
http://www.fdesouche.com/835501-le-grand-maitre-du-grand-orient-de-france-violemment-agresse-coups-de-marteau-et-asperge-dessence
Bilan : 1 blessé.

24 mars 2017 (Dijon)

Une musulmane qui porte un voile islamique et dissimule son visage avec une écharpe, entrée dans plusieurs boutiques un couteau à la main est arrêtée.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-jeune-femme-interpellee-dans-le-centre-ville-de-dijon-ete-hospitalisee-la-chartreuse-1490434253

1er avril 2017 (Nice)

Deux adolescentes musulmanes qui préparent un attentat à la bombe « pour faire des morts » sont arrêtées.
http://www.lci.fr/faits-divers/alpes-maritimes-les-deux-adolescentes-soupconnees-de-preparer-un-attentat-se-sont-rencontrees-sur-telegram-2035206.html

4 avril 2017 (Paris)

Un musulman d’origine malienne criant « Allah akbar ! » pénètre par effraction dans l’appartement d’une voisine juive, la torture pendant une demi-heure en hurlant des versets du Coran en français et en arabe puis la jette depuis le balcon.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/j-ai-l-ai-jetee-par-la-fenetre-les-declarations-du-tueur-de-sarah-halimi_1927052.html
Bilan : 1 mort.

18 avril 2017 (Marseille)

Deux musulmans dont l’un d’origine algérienne qui veulent assassiner un candidat à l’élection présidentielle et qui ont accumulé un arsenal d’explosifs, d’armes et de munitions ainsi qu’un drapeau de l’État Islamique sont arrêtés.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/menace-terroriste-contre-la-presidentielle/projet-d-attentat-dejoue-pendant-la-presidentielle-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-conference-de-presse-de-francois-molins_2151713.html

20 avril 2017 (Paris)

Un musulman d’origine algérienne tire à la Kalachnikov sur des policiers français qui se trouvent dans un fourgon de police sur les Champs-Élysées.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_20_avril_2017_sur_l%27avenue_des_Champs-%C3%89lys%C3%A9es
Bilan : 1 mort, 3 blessés.

20 avril 2017 (Paris)

Au même moment, un musulman d’origine étrangère en situation irrégulière attaque un militaire français et tente de lui voler son arme dans une station de métro du 2ème arrondissement.
http://www.valeursactuelles.com/politique/info-va-autre-tentative-dattentat-le-document-qui-prouve-que-fillon-na-pas-menti-81359

21 avril 2017 (Torcy)

Le tribunal administratif de Melun confirme la fermeture de la mosquée de Torcy, fermée depuis le 10 avril parce qu’elle était devenue depuis plusieurs années « un lieu de culte où étaient prônées une idéologie radicale ainsi que des incitations au djihad armé ».
http://www.europe1.fr/societe/la-justice-confirme-la-fermeture-de-la-mosquee-de-torcy-pour-incitations-au-djihad-3307625

25 avril 2017 (Noisy-le-Grand)

Un musulman d’origine algérienne, fils d’un terroriste expulsé de France après l’attentat contre le RER B à la station Saint-Michel en 1995, est jugé pour avoir menacé de mort une policière, une directrice de centre de réinsertion et des employés pénitentiaires quelques jours auparavant. Parmi ses menaces : « Je vais te tuer, te mettre dans un hachoir, te manger, et boire tout ! […] Je vais revenir avec une Kalachnikov et Noisy-le-Grand va être comme les Champs-Élysées ! Boum ! ».
http://www.leparisien.fr/noisy-le-grand-93160/noisy-le-grand-les-menaces-glacantes-du-fils-d-un-terroriste-25-04-2017-6888186.php

26 avril 2017 (Trappes)

Quatre musulmans qui cherchent à se procurer des armes pour commettre un attentat sont arrêtés.
http://www.20minutes.fr/paris/2057063-20170426-operation-antiterroriste-trappes-4-interpellations

27 avril 2017 (La Réunion)

Un musulman qui fait l’apologie du terrorisme sur Internet et possède des produits permettant la fabrication d’explosifs tire sur des policiers français lors de son arrestation.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/27/97001-20170427FILWWW00075-operation-antiterroriste-a-la-reunion-un-suspect-et-deux-policiers-blesses.php
Bilan : 2 blessés.

28 avril 2017 (Noisy-le-Grand)

Un musulman algérien, père du terroriste auteur de l’attentat sur les Champs-Élysées le 20 avril, qui a menacé de mort des policiers français dans un commissariat est arrêté.
http://www.sudouest.fr/2017/04/29/attentat-des-champs-elysees-ivre-le-pere-du-terroriste-arrete-apres-avoir-menace-des-policiers-3405940-6093.php

28 avril 2017 (Coulommiers)

Un musulman qui a menacé de décapiter un policier français et un agent de Pôle Emploi est condamné à trois mois de prison avec sursis.
http:/www.leparisien.fr/coulommiers-77120/coulommiers-il-menace-de-mort-par-decapitation-un-policier-et-un-agent-pole-emploi-02-05-2017-6910467.php

2 mai 2017 (Rouen, Roanne & Villeneuve-d’Ascq)

Cinq musulmans qui diffusent sur les réseaux sociaux des vidéos de propagande pour l’État Islamique à la gloire des terroristes auteurs des attentats du Bataclan, de Saint-Étienne-du-Rouvray et de Magnanville, qui ont réalisé une vidéo d’allégeance à cette organisation terroriste en vue d’un attentat, sont arrêtés.
http://www.bfmtv.com/police-justice/operation-antiterroriste-une-video-d-allegeance-a-daesh-retrouvee-par-les-enqueteurs-1156900.html

4 mai 2017 (Évreux)

Un musulman fiché S qui fait du repérage autour de la base militaire d’Évreux, équipé d’armes à feu et d’un Coran, est arrêté.
http://www.ouest-france.fr/normandie/evreux-27000/evreux-un-homme-radicalise-arrete-pres-d-une-base-militaire-4970617

24 mai 2017 (Lille & Haubourdin)

Deux musulmanes qui se réjouissent sur les réseaux sociaux que des enfants aient été tués dans l’attentat de Manchester du 22 mai, en contact avec des terroristes de l’État Islamique et ont affirmé être « prêtes à passer à l’action » sont arrêtées.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/lille-metropole/lille/nord-apres-attentat-manchester-deux-femmes-interpellees-1260471.html

29-30 mai 2017 (Paris & Bordeaux)

Quatre musulmans et deux musulmanes qui ont apporté une aide financière et logistique à des candidats au djihad pour rejoindre la zone irako-syrienne contrôlée par l’État Islamique et pour en revenir sont arrêtés.
http://www.europe1.fr/societe/aide-aux-departs-en-zone-de-djihad-irako-syrienne-six-interpellations-3345980

30 mai 2017 (Caen)

Deux musulmans d’origine algérienne attaquent un couple de Français à coups de batte de base-ball, de latte, de couteau et de poing et détruisent leur voiture dans laquelle se trouve leur nouveau-né. Après leur arrestation, l’un d’eux déclare : « C’était pendant le ramadan, je ne me sentais pas bien, on voulait juste lui faire peur ».
http://www.lamanchelibre.fr/actualite-337313-normandie-il-agresse-un-couple-et-leur-bebe-avec-une-batte-de-base-ball
Bilan : 2 blessés.

30 mai 2017 (Paris)

Un musulman en djellaba poignarde avec un long couteau un Français qui sort d’un Monoprix dans le 13ème arrondissement parce qu’il venait d’acheter un pack de bière en plein ramadan.
http://www.lepoint.fr/faits-divers/paris-attaque-a-l-arme-blanche-devant-un-monoprix-du-13e-31-05-2017-2131750_2627.php
Bilan : 1 blessé.

6 juin 2017 (Dunkerque)

Un couple de musulmans en contact avec le terroriste auteur de l’attentat sur les Champs-Élysées le 20 avril est arrêté.
http://www.lavoixdunord.fr/173921/article/2017-06-06/un-couple-interpelle-dans-une-operation-antiterroriste-malo-les-bains

6 juin 2017 (Paris)

Un musulman algérien, déclarant être « un soldat du califat », attaque à coups de marteau des policiers français sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame. Lors d’une perquisition, une vidéo d’allégeance à l’État Islamique est retrouvée à son domicile.
http://www.20minutes.fr/paris/2080867-20170606-video-sait-agression-policier-dame-paris
Bilan : 1 blessé.

Bilan du 1er janvier au 30 juin 2017 : 2 morts & 15 blessés


Bilan “provisoire” des années 2015-2017
.242 morts − 977 blessés.




 

 

LA COMMUNICATION DE MACRON VÉROLÉE PAR DES SOUS-FIFRES
(L’Imprécateur)

Emmanuel Macron aime bien citer son professeur de philosophie, le socialiste Paul Ricœur. Il en a été l’élève pendant l’année scolaire 1999. Ricœur lui donnait, comme à bien d’autres de ses étudiants, de menus travaux de relecture ou de correction à faire.

Ce Paul Ricœur a un parcours très typique de l’intelligentsia socialiste d’avant-guerre. Né en 1913, protestant trotskiste et pacifiste comme Louis Jospin (le père de Lionel) partisan et enseignant d’une « théologie de gauche radicale », il entre dans la Collaboration dès 1940. Cela n’est pas dit dans sa biographie : « Il traduit les écrits d’Edmund Husserl, travail qu’il poursuivra en traduisant en cachette Ideen 1 au cours de sa captivité en Poméranie à l’Offlag 2-B de 1940 à 1945 » *.

En réalité, « en 1940/1941, il est conférencier du Cercle Pétain. En 1941, il publie des textes dans une revue vichyssoise pétainiste », etc. On ignorait que Vichy était en Poméranie ! Le plus drôle, c’est que l’on retrouve l’information sur le passé collaborationniste de Ricœur dans le même article de Wikipédia qui le prétend prisonnier en Allemagne à la même période. Comprenne qui peut !

Cela dit, il parlait couramment allemand. Prisonnier, il aurait pu se rendre utile (comme la communiste Marie-Paule Vaillant-Couturier déportée à Auchwitz en 1943, puis à Ravensbruck). Elle y survécut fort bien, d’autant qu’elle travaillait comme traductrice dans l’administration des camps (comme Aufseherin, mais on ignore si elle l’a été comme volontaire ou requise, les femmes qui travaillaient dans les bureaux, les Schreiberinnen, portaient un brassard jaune). Elle ne s’habilla en prisonnière que trois jours avant la libération du camp. Cela dit, chacun survivait comme il pouvait dans ces camps de la mort. Ne retenons qu’après avoir collaboré avec les Nazis jusqu’en juin 1941, comme tous les Communistes ou presque à l’époque (sur ordre du PC), elle fut effectivement dans la Résistance pendant presque deux ans.

Faisons comme Wikipédia Jetons un voile pudique sur la période 1940-45 de la vie de Paul Ricœur et passons à « Après la guerre, il enseigne… » quand il finit comme professeur à l’Université de Nanterre où il fut du côté des étudiants de gauche en 1968 et où il eut le socialiste Emmanuel Macron comme élève en 1999.

Question : Si Macron a été « assistant éditorial » de Ricœur comme il le dit (Brigitte Trogneux, épouse Macron, étant prof de français) comment expliquer que les discours d’Emmanuel soient truffés de fautes d’orthographe, de ponctuation, de grammaire et de français ?

Le plus étonnant est que la com’ reconnue comme la « clé » du succès de Macron à l’élection présidentielle, continue à servir de colonne vertébrale à l’action présidentielle. Mais avec des succès de plus en plus mitigés en raison des choix politico-ethno-stupides de Macron pour ses communicants. Que vient faire (si l’on oublie la couleur de sa peau) une Sibeth N’Diaye à la tête de la com’ de Macron ?

Ayant été comédien, art où il excellait et où il excelle toujours sous la plus que bienveillante autorité de sa maîtresse Bibi Trogneux, Emmanuel Macron a un indéniable talent pour séduire, mais il est encore meilleur dans la manipulation des opinions et des esprits. Les Français ont d’abord cru à son efficacité économique et sociale. Ils s’interrogent aujourd’hui sur sa toxicité. D’où sa chute vertigineuse dans les sondages en trois mois, encore plus rapide et profonde que le fut celle de Hollande.

Pourquoi se déguiser en pilote de chasse alors qu’il n’a jamais été militaire et ne connait rien aux avions ?

Beaucoup se posent aujourd’hui la question : com’, ou propagande pour l’idéologie « franc-mac » incarnée par Bilderberg, Le Siècle et la Commission Européenne ?

La com’ de Macron semble n’être qu’une forme édulcorée de la propagande mussolinienne. Même goût pour les uniformes, les défilés militaires, les marches solitaires à pas lents dans des places vidées du peuple et des officiels cantonnés à la périphérie, le sport et l’affichage de sa compagne pour montrer qu’on est un « mâle dominant », les hurlements dans les discours, les discours pleins de grands mots et de citations pour faire croire à un bon niveau de culture, mais vides de sens et pleins d’erreurs.

Il n’y a pas de différence de fond entre com’ et propagande. La première n’est qu’une forme édulcorée de la seconde. La com’ est supposée s’adresser à une société démocratique et la propagande à une société totalitaire. Avec la restriction lente et certaine des libertés au nom du droit-de-l’hommisme et de la préférence-pour-l’étranger, la France est-elle encore une démocratie ? La communication a acquis ses titres de noblesse, mais atrophiée dans la com’ politique, elle est devenue réductrice et nauséabonde, instrument de domination et de mise en esclavage politique et économique.

Mêmes mimiques : un poing levé, un doigt accusateur, des rictus de fausse colère…

L’erreur de Macron est de croire que les Français, les « gens de rien » ne sont pas assez intelligents pour être pourvus d’esprit critique. Ils sont parfois naïfs. Ils l’ont été en croyant aux balivernes prétendument progressistes du changement fantasmé qu’il leur a promis pendant sa campagne. Mais aussitôt Macron élu, ils l’ont mis en observation et constatent qu’il s’est entouré de conseillers médiocres, de ministres pour la plupart peu compétents, quelques uns douteux, et d’élus à l’Assemblée ridicules d’incompétence et d’ignorance.

Aujourd’hui il est trop tard. Macron est élu et ne démissionnera jamais, mais les Français vont lui mener la vie dure et lui ont déjà retiré toute légitimité populaire. Après deux quinquennats décevants, le troisième s’annonce catastrophique.

Si Macron compte sur Sibeth N’Diaye pour redresser la barre de sa popularité, on va rire. Qu’attendre d’une femme qui reconnait qu’elle ment comme un arracheur de dents ? « J’assume parfaitement de mentir pour protéger le président » dit-elle. Avec son collègue Sylvain Fort, autre menteur (celui qui écrit paraît-il les discours truffés de fautes de français que le président dit ne pas toujours comprendre) ils harcèlent les journalistes dont ils sont mécontents, les menacent et les mettent sur une liste… noire.

Sibeth assume aussi : « Nous appelons les médias quotidiennement quand on a des divergences d’interprétation » (Les Inrocks).

Christophe Castaner a pris la défense de Sibeth en évoquant « un déferlement de haine raciste » mais l’excuse de la couleur de peau ne tient pas. C’est l’argument facile qui évite d’avoir à se poser la question de la compétence et de l’intelligence de Sibeth N’Diaye. Qualifier son commentaire sur la mort de Simone Veil, « Yes, la meuf est dead » de « franc parler », c’est s’associer au commentaire. Rama Yade est de la grande bourgeoisie sénégalaise elle aussi, mais jamais elle ne commettrait de telles bévues.

Les gens vraiment machiavéliques ont toujours l’intelligence de cacher leurs mensonges, de dissimuler leurs ruses, de se montrer à la hauteur de leur image publique. Nos rois de la com’ élyséenne avouent qu’ils mentent, qu’ils trichent et qu’ils en sont fiers puisque c’est « pour protéger le président », sans même comprendre que, ce faisant, ils le dévaluent et sont en partie responsables de sa dégringolade dans les sondages. Leur franchise sur leurs mensonges-cash prouve leur naïveté et leur incompétence.

La communication macronienne s’inspire directement de la « com’ corporate business » des grandes marques commerciales et des banques. Celle dont de plus en plus de Français, qui zappent systématiquement la pub, se méfient et en laquelle ils ne croient plus depuis longtemps.

Elle ne peut que mener Macron à l’échec.

L’Imprécateur

* Offlag : nom des baraquements de prisonniers réservés aux officiers (“off-lag”) au confort très amélioré par rapport aux autres détenus (“sta-lag”).

 

CHRONIQUE D’UNE TRAGÉDIE ANNONCÉE
(Général A. Martinez)

Il y a quelques jours, le général italien Vicenzo Santo, interrogé par un journaliste sur la submersion migratoire actuelle, affirmait : « il suffit d’utiliser l’armée pour la mission qui est à l’origine de sa création, celle de défendre nos frontières. Il est tout à fait possible de mettre le holà à cette immigration désordonnée et massive. En quelques jours, l’armée italienne pourrait y mettre fin ».

Il a parfaitement raison, mais ces propos sont tenus par un officier général, donc un militaire, qui, comme tout militaire, qu’il soit Italien, Français, Allemand, Espagnol, Belge, Néerlandais, Polonais, Danois, ou Suédois s’est engagé au service de sa patrie pour laquelle il est prêt à se battre. Et il la voit aujourd’hui, pour le plus grand malheur de son peuple, sombrer vers le chaos orchestré par l’irresponsabilité de ses dirigeants politiques inaptes à commander en situation de crise majeure. Car ces dirigeants politiques, et pour nous Français, NOS dirigeants politiques, ne peuvent pas ne pas reconnaître que les propos tenus par ce général italien sont des propos réalistes et de bon-sens. Il suffit, en effet, de vouloir et d’ordonner. Un chef d’État responsable doit savoir que l’histoire est tragique mais que gouverner c’est prévoir, anticiper, et non pas être soumis à l’événement. En ne sachant pas décider ou en refusant de se déterminer face à l’événement, il ne fait que précipiter la tragédie en marche. Cette catastrophe aurait pu être évitée si, après l’éclatement en décembre 2010 de ce qu’on a appelé « le printemps arabe », des mesures préventives avaient été décidées dès le début de l’année 2011, avec la mise en place d’un « cordon sanitaire naval » face aux côtes libyennes élargi ensuite en Mer Égée, face à la Turquie. Et un général français – au moins un – analysait les conséquences possibles de ce « printemps arabe » et formulait ses inquiétudes dans un éditorial daté du 28 février 2011 (!) qui était transmis à nos parlementaires, députés et sénateurs ! Quelques extraits de ce document prémonitoire sur certains points méritent d’être rappelés ici. La totalité du document est disponible dans l’essai récemment publié aux éditions Apopsix « Quand la Grande Muette prendra la parole » (général A. Martinez), préfacé par Ivan Rioufol. Avec le recul de six années, on constate la faute impardonnable des responsables politiques européens et notamment français qui devraient rendre des comptes.

Face à cette révolution du monde arabo-musulman,
nécessité pour les Européens : anticiper ses effets & protéger leurs frontières
[extraits]

Une grande partie du monde musulman semble aujourd’hui ébranlée et bousculée dans ses certitudes. Alors que les islamistes proclament que l’islam dominera le monde et qu’ils élèvent le Coran au rang de constitution et la charia à celui de code de justice, un vent de révolte se lève progressivement dans cette frange territoriale qui s’étend du Maroc au Proche et Moyen-Orient. Inattendue, cette révolte qu’aucun expert n’avait prévue ou imaginée peut être qualifiée de véritable révolution qui marquera sans nul doute le XXIème siècle, non seulement à l’intérieur même du monde musulman mais surtout dans ses rapports avec l’Occident et donc avec le monde aux racines chrétiennes.

[…]

Reconnaissons que l’islam en tant que système politique – car il n’est pas seulement une religion – a prouvé son incapacité à procurer le progrès et le bien-être à ses sujets, maintenant la majorité de ces peuples dans l’ignorance, la pauvreté et le fanatisme. Ce système qui refuse les droits de l’homme au profit des seuls droits de Dieu a des siècles de retard sur le monde réel ce qui a créé un décalage considérable que le citoyen musulman moyen peut aujourd’hui découvrir enfin grâce au développement des moyens de diffusion de l’information et notamment de l’Internet. Le résultat ne peut être qu’explosif. Car rejeter pendant des siècles la modernité, les progrès de la science, l’accès à l’éducation et à l’instruction, a contribué à instaurer un retard colossal dans le développement de ces peuples et, par voie de conséquence, à entretenir un ressentiment à l’égard de l’Occident qui n’a cessé, lui, de progresser dans tous les domaines.

[…]

En réclamant aujourd’hui la liberté et la démocratie, ces peuples révoltés aspirent en fait au bien-être, comme tout être humain libre, et finalement aux valeurs et principes défendus par l’Occident. Ils reconnaissent de fait l’universalité de ces valeurs. On assiste ainsi paradoxalement mais objectivement au triomphe des valeurs portées par la pensée chrétienne à l’origine des droits de l’homme.

[…]

Il convient toutefois de rester prudent sur l’évolution du processus en cours et sur ses conséquences impossibles à cerner pour l’instant. Et si cette révolte a surpris tout le monde, les responsables politiques occidentaux, et particulièrement européens, se doivent à présent d’anticiper. Il y a urgence. […] il faut être lucide et ne pas accepter de suivre et subir les événements mais les précéder.

[…]

L’origine de la révolte est d’ordre social, provoquée par la misère et le chômage, et elle se produit dans des pays conduits par des régimes dictatoriaux ou des monarchies qui n’ont rien à voir avec la démocratie. Cela amène ces derniers à réprimer cette aspiration à plus de liberté avec une violence inouïe pour certains. Ces dictateurs ont maintenu leur peuple dans la pauvreté en stigmatisant l’Occident (forcément responsable de leur situation) alors que la plupart de ces pays disposent de richesses confisquées par leurs dirigeants. Incompétents, corrompus et irresponsables, ils n’ont rien appris de l’Histoire, et leur refus d’accepter l’évidence laisse augurer des lendemains douloureux, avec peut-être la mort au bout pour certains d’entre eux. […] Mais si les situations des pays concernés sont différentes, des points communs les rassemblent: ces peuples ont été maintenus, pour la plupart, dans la misère et la précarité, sont frappés par des taux de chômage ahurissants et ont été privés jusqu’ici de liberté, notamment d’expression. Le réveil sera donc violent. D’autant plus qu’un autre point commun les caractérise, la démographie, incontrôlée, facteur aggravant et véritable bombe à retardement. L’ensemble de ces points communs doivent rapidement être pris en compte par nos gouvernants, car, alors qu’on aurait pu s’attendre logiquement à ce qu’une partie des Tunisiens installés en Europe et notamment en France rentre au pays après le départ de leur président, c’est un flot de milliers de clandestins tunisiens, poussés par la misère, qu’on a laissé débarquer en deux jours en Europe. […] Le citoyen européen ne peut pas accepter cela. Imaginons la suite, lorsque les régimes libyen ou algérien auront été balayés. L’Union européenne doit condamner ces dictateurs et aider ces pays mais elle doit vite adopter des mesures concrètes et non pas, comme elle vient de le décider, la création d’un groupe de travail pour « prendre toute mesure urgente que la situation imposerait ». Des mesures fermes sont justifiées tout de suite par un état d’urgence à décréter en provoquant la réunion d’un Conseil européen extraordinaire. Il convient de coordonner nos moyens et les déployer immédiatement dans des actions préventives et dissuasives de surveillance et de contrôle au plus près des côtes du sud de la Méditerranée et, si nécessaire, d’intervention et de refoulement systématique des clandestins. Renforcer les moyens de contrôle et de refoulement à la frontière entre la Turquie et la Grèce, véritable passoire, est également impératif. Il faut empêcher que ne se réalise le scénario cauchemardesque du « Camp des saints » de Jean Raspail. Faire preuve d’attentisme dans ces circonstances serait non seulement coupable mais suicidaire pour nos pays, ce qui faciliterait en outre la tâche des islamistes.

[…]

De plus, ces organisations islamistes, bien conscientes de l’évolution du monde, ont probablement bien compris que la révolution à laquelle nous assistons aujourd’hui dans les pays musulmans à la périphérie de l’Europe devrait provoquer des changements […] ces organisations pourraient donc se radicaliser encore plus et tenter de provoquer le chaos là où elles le peuvent. Et le territoire européen ne sera pas épargné car ces islamistes y sont bien implantés et ils pourraient être beaucoup plus actifs et dangereux. […] On le voit donc, la situation est volatile et il est impossible pour l’instant de prédire non pas le futur mais le simple avenir immédiat. On sent bien que plus rien ne sera dorénavant comme avant et que ce XXIème siècle marquera l’Histoire.

[…]

À court terme, il faut, de toute façon, prévenir l’envahissement du territoire européen par des hordes de clandestins. C’est pour l’instant une priorité vitale que les gouvernants européens ne peuvent pas ignorer.

Carte datant de 2014 (imaginez 2017…)

Six années après la rédaction de cet éditorial, on constate non seulement la confirmation de cette tragédie annoncée pour les peuples européens et concrétisée par cette invasion migratoire – amorcée dès le début de l’année 2011 mais amplifiée par l’État Islamique à un niveau qui a largement dépassé ses promesses faites à la fin de l’année 2014 – mais on mesure également la lâcheté et la culpabilité impardonnables et condamnables des dirigeants européens et donc français. Non seulement ils ont manqué à leurs devoirs à l’égard des peuples dont ils ont la responsabilité et qu’ils doivent protéger, mais, en étant incapables d’anticiper ce qui était pourtant prévisible, ils aggravent la situation. Alors, devant les drames qui se préparent, la réponse ne réside-t-elle pas dans la révolte des peuples européens qui doivent à présent réagir et forcer leurs dirigeants à inverser le cours funeste des choses ?

Général (2s) Antoine Martinez
Coprésident des Volontaires Pour la France
10/08/2017

 

PETITE HISTOIRE DU SYSTÈME BANCAIRE
(Jean Goychmann)

À l’heure où l’Union Européenne envisage sérieusement d’autoriser les banques à « geler » les comptes des déposants, un rappel des origines du système bancaire peut être à la fois utile et intéressant.


Les orfèvres

Commençons par les ancêtres des banquiers : les orfèvres. Ils faisaient commerce de l’or. Depuis des temps quasi-immémoriaux, probablement antérieurs à notre ère de plusieurs siècles, la monnaie la plus utilisée était la pièce d’or. Le choix de ce métal précieux relevait de plusieurs avantages [1] et nombre de pays y recourrirent, jusqu’à un passé relativement récent.

Les orfèvres deviennent banquiers

Il possédait toutefois un inconvénient : celui d’être totalement anonyme. Si vous perdiez, quelque soit la raison, une pièce d’or, sa valeur était transférée au nouveau possédant, qui pouvait l’utiliser comme bon lui semblait. En fait de meubles, possession vaut titre. Afin de sécuriser leurs pièces de monnaie en or ou en argent, les propriétaires prirent l’habitude de mettre en dépôt celles-ci chez leur orfèvre. En contrepartie, celui-ci établissait un « certificat de dépôt » qui attestait de la présence dans ses coffres du nombre et de la valeur des pièces correspondantes. Lors d’un achat ou du règlement d’une dette, les gens prirent l’habitude de donner un certificat que le vendeur ou le créancier allait convertir en pièces d’or chez l’orfèvre émetteur. Au fil du temps, l’habitude fut même d’échanger directement ces certificats, que les orfèvres avaient pris l’habitude d’établir « au porteur ».

Les premiers billets de banque et la réserve fractionnaire

On peut considérer que les premiers « billets de banque » naquirent ainsi. Jusque là, rien d’anormal. Cependant, les orfèvres considérèrent vite que ce service rendu devait être rémunérateur et se firent payer pour l’accomplir. De là, ils réalisèrent que les chances que tous ces porteurs viennent réclamer leur or en même temps était très improbable. Ils émirent alors plus de certificat qu’ils n’avaient d’or entreposé, en prenant toutefois la précaution de se garantir entre eux de l’occurrence d’un tel évènement. Il était convenu que, le cas échéant, si un orfèvre ne disposait plus d’assez d’or, ses collègues regroupés au sein d’une même Guilde lui en fourniraient. Ce système est connu sous le nom de « système des réserves fractionnaires » [2].

Une escroquerie nommée “effet de levier”

Ce système repose très clairement sur une tromperie. La pratique des billets de banque s’étant généralisée au fil du temps, celui des « réserves fractionnaires » s’est considérablement perfectionné au point de devenir aujourd’hui le moyen de gains vertigineux pour les banques. La notion de « couverture bancaire » qui représente la part réelle de l’argent dont le banquier dispose réellement ne représente plus en fait qu’une faible part de l’argent qu’il prête à ses clients. Ce rapport entre les deux s’appelle « l’effet de levier ». On remarque que, plus cet effet est grand, plus la banque gagne de l’argent, car elle touche des intérêts sur de l’argent qui ne lui coûte rien puisqu’elle le crée elle-même.

Les banquiers ne sont plus des orfèvres !

Si les orfèvres avaient su rester raisonnables avec les « faux-certificats » (environ 10%), les banquiers ne s’embarrassèrent pas des mêmes scrupules. Au contraire, ils perfectionnèrent ce système à leur profit en s’arrageant pour que les dépôts de leurs clients soient considérés comme des fonds propres leur appartenant permettant ainsi, au travers de l’effet de levier, de créer encore davantage d’argent ex nihilo [3]. Mais ils ne s’arrêtèrent pas en si bon chemin. Afin de maîtriser d’un bout à l’autre l’ensemble du système de création monétaire, ils s’arrangèrent pour prendre le contrôle des banques centrales, qui, jusqu’alors, était dévolu aux gouvernements.

La Grande Escroquerie

En dépossédant les nations de cet attribut essentiel de leur souveraineté, ils ont, en transférant ce pouvoir de « battre monnaie » à des intérêts privés, condamné celles-ci (les nations) à se trouver prise dans l’engrenage infernal de la dette exponentielle. Comme les banques centrales ne pouvaient plus financer les dépenses excédentaires de leurs états respectifs, ceux-ci durent emprunter contre intérêt les sommes nécessaires au paiement de leurs engagements. (Rappelons simplement qu’auparavant ces mêmes états empruntaient sans intèrêt en échange de « Bons du Trésor ».) C’est ce qu’on appelait la « monétisation directe de la dette » [4]. Mais les banquiers, qu’ils soient nationaux ou internationaux, ont vu l’immense source de bénéfices que pouvait représenter la prise de contrôle de la monnaie, pour autant qu’elle ne soit plus adossée à une contre-valeur, comme l’or par exemple. Ce processus de création d’une monnaie purement fiduciaire [5] a commencé en France dès le début de la guerre de 14 par l’abandon du franc-or. Depuis, les banquiers ont réussi à faire totalement disparaître (sauf peut-être pour leur propre usage) toute corrélation entre l’or et les monnaies.

Plus rien ne limite aujourd’hui la création monétaire, d’autant plus que celle-ci ne coûte rien (sinon le papier et l’encre). Les intérêts, par contre, sont un véritable impôt payé par les contribuables pour les emprunts publics et par les emprunteurs pour les prêts privés. Afin que la quantité de monnaie en circulation n’augmente démesurément, les banques, y compris les banques centrales, détruisent, une fois l’emprunt remboursé, la monnaie ou les lignes comptables. Et le tour est joué !

La Dette…

Il fut un temps où l’on était habile à trancher dans le vif des faux-monnayeurs…

Elles vous ont prêté de l’argent qui n’existait pas et qui ne leur à rien coûté ou presque et s’enrichissent des intérêts produits.

La seule différence avec les faux-monnayeurs c’est qu’elles disposent légalement de ce droit.

Permettez-moi seulement, en guise de conclusion, de citer ce passage d’une lettre adressée à Son Excellence Mgr William Godfrey, Délégué Apostolique en Grande Bretagne, aux Archevêques anglicans de Canterbury, de York et du Pays de Galles, et aux autres dignitaires ecclésiastiques de Grande Bretagne.

« Votre Grâce,

  1. Les soussignés, tous de sang et d’ascendance Britannique, ayant étudié les causes fondamentales de la présente agitation du monde, se sont trouvés dans l’obligation de conclure qu’un premier pas essentiel vers le retour au bonheur humain et à la fraternité, avec la sécurité économique et la liberté de vie et de conscience qui permette à l’éthique chrétienne de refleurir, exige que chaque Communauté nationale récupère sa prérogative sur l’émission monétaire, y compris sur ses substituts modernes de crédit.
  2. Cette prérogative a été usurpée par ceux que l’on désigne sous le terme générique des « banquiers », aussi bien les banquiers nationaux qu’internationaux, qui ont poussé à la perfection une technique leur permettant de créer eux-mêmes la monnaie qu’ils prêtent en accordant des lignes de crédit dans leurs livres, et de la détruire par le retrait de ces dernières à leur entière discrétion, ceci en accord avec des conceptions entièrement fausses et périmées qu’ils ne défendent même pas face à l’examen d’une critique impartiale, scientifique et informée. C’est ainsi qu’une forme de dette monétaire nationale a été inventée, dans laquelle le prêteur ne fournit rien du tout, et qu’il est physiquement impossible pour la communauté nationale de jamais payer, toute tentative de le faire produisant une sorte de coup de froid économique comme après la guerre de 1914-18.
  3. Cette situation a conduit à la montée graduelle d’une forme de Pouvoir national, international et supra-national dominant, par sa monopolisation du Crédit dans la Nation et de toutes les activités humaines créatrices essentielles.
    C’est ainsi que, dans ce pays comme ailleurs, il est devenu impossible d’obtenir la publication dans la Presse ou de porter à la connaissance du public par la Radio de la vérité concernant l’esclavage économique qui tient les peuples du monde entier sous son joug.
  4. Dans le système financier mondial actuel, la monnaie, à l’exception d’une fraction désormais négligeable, est créée par l’émission par les banquiers du prêt à intérêt, banquiers qui en fait ne prêtent rien eux-mêmes, mais en réalité taxent la Nation d’un impôt forcé en nature en accordant à l’emprunteur le pouvoir d’acquérir sur le marché une quantité correspondante de valeurs, qui n’appartiennent pas à ces banquiers ni à ceux qui leur empruntent, mais à la Communauté. Le processus de l’émission de nouvelle monnaie — qu’il s’agisse de monnaie papier ou de toute forme de crédit — appartient à la Nation où cette monnaie est le moyen légal d’échange ou accepté comme tel, et n’appartient pas à l’émetteur. Voilà où réside la faille fondamentale du système monétaire existant”

Signé : Norman A. Thompson [6].

Ces lignes, écrites en 1943, ne sont-elles pas d’une criante actualité ?

Enfin, laissons la parole à Henry Ford :

« Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire. Parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin»

Jean Goychmann
08/08/2017

[1] http://www.24-carats.fr/or-et-monnaie.html#note1
[2] http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-du-rognage-des-pieces-a-la-monnaie-fiduciaire-ou-comment-les-orfevres-sont-devenus-banquiers.aspx?article=2082685746G10020&redirect=false&contributor=Mish.
[3] http://www.touteconomie.org/index.php?arc=dc001m
[4] https://www.contrepoints.org/2012/01/11/64291-en-quoi-consiste-la-monetisation-de-la-dette-publique
[5] La monnaie fiduciaire est une monnaie dont la valeur nominale est supérieure à la valeur intrinsèque : la confiance (“fiducia” en latin) que lui accorde l’utilisateur comme valeur d’échange, moyen de paiement, repose sur un principe de garantie défendu par une institution de type « banque centrale ».
[6] Manipulations Monétaires Et Ordre Social – R.P. Denis Fahey, éd. Saint-Rémi.


 

MIGRANTS : ALERTE SANITAIRE
(Dr Jean-Ph. de La Ribausière)


CRISE MIGRATOIRE & RISQUE SANITAIRE

une politique de santé discriminatoire pour les Français d’origine européenne

Le retour de maladies graves

Notre État est censé assurer la sécurité, la santé et la protection de la population française. Force est de constater que les gouvernements successifs adoptent des politiques qui sous couvert de prétendues intentions humanistes mettent en danger la santé de la société française. La crise migratoire qui touche la France comme de nombreux pays européens est en cela très révélatrice. Elle pose dorénavant un problème majeur de santé publique, le flux des migrants n’ayant toujours pas été stoppé à ce jour. De nombreuses maladies infectieuses comme la tuberculose, le VIH (SIDA) et l’hépatite B sont en effet surreprésentées dans ces populations de migrants, dont la majeure partie est originaire d’Afrique. Leurs conditions de vie avant leur arrivée puis une fois installés en France favorisent la transmission de ces infections en raison de la promiscuité, du manque total d’hygiène, de la précarité sociale et de l’existence de groupes à risque comme les personnes se prostituant. Les camps de migrants, qui ne cessent de réapparaître à peine fermés par les autorités, sont le plus souvent extrêmement insalubres et favorisent la propagation d’agents infectieux chez des personnes pouvant présenter un organisme vulnérable. Les médecins qui prennent en charge ces populations sont ainsi confrontés à des maladies presque disparues sur le continent européen et qui font leur réapparition, telles que la gale, la poliomyélite, la tuberculose, le choléra, la typhoïde… Ces infections peuvent potentiellement diffuser et gagner l’ensemble de la population française, d’autant plus qu’à chaque démantèlement de camp, les migrants sont relocalisés un peu partout sur le territoire national. En matière de maladies sexuellement transmissibles, les migrants deviennent de puissants vecteurs quand ils se rendent coupables de viols sur des personnes de la population d’accueil.

Hormis les situations de demandeurs d’asile (pour lesquels un dépistage préventif des maladies infectieuses et des séances de vaccinations sont organisées en Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile − CADA) une proportion importante de migrants échappe aux mesures de prévention du risque de transmission d’agents infectieux. Les organisations du type “Médecins du Monde” n’ont souvent pas les moyens pour les mettre en œuvre de façon efficace à grande échelle. De plus, la plupart des migrants, lorsqu’on les interroge, répondent qu’ils ne se sentent pas personnellement exposés au risque infectieux et ignorent de plus certains modes de transmission, notamment ceux par voie sexuelle.

D’une façon générale, aucune mesure de quarantaine n’est prise faute de volonté politique qui s’obstine à ne pas rétablir des frontières, alors que le dépistage et l’évaluation du statut vaccinal des migrants est recommandée par le corps médical.  Les épidémiologistes s’inquiètent à juste titre de la diffusion de salmonelles résistantes aux antibiotiques et de formes multi-résistantes de tuberculose dont sont susceptibles d’être porteurs de nombreux migrants. La mise en quarantaine serait aussi propice pour la détection de terroristes potentiels en transit, le risque islamiste pouvant se cumuler au risque infectieux…

Une prophylaxie discriminante

Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a récemment déclaré qu’elle voulait « s’engager sur la santé des migrants ». Cet engagement risque d’être tardif, alors que les migrants en contact avec la population d’accueil auront déjà disséminé leurs germes aux quatre coins de l’hexagone. Dans tous les cas, cette prise en charge médicale des migrants a un coût non-négligeable (le traitement d’une tuberculose multirésistante est long − au moins 2 ans − et cent fois plus coûteux qu’un traitement classique) dont le poids repose comme toujours sur les contribuables dont la proportion à payer l’impôt se réduit au fil des années, témoin inéluctable d’une perte de capital et d’une majoration du nombre de personnes vivant d’aides sociales diverses, le tout étant propice à l’effondrement de la nation, scénario qui avait préexisté à la désintégration de la Yougoslavie qui croulait comme la France sous une forte dette. Elle témoigne aussi d’une injustice pour les Français qui sont de plus en plus nombreux à renoncer à des soins justifiés, faute de pouvoir disposer d’une couverture médicale suffisante. Cette injustice est renforcée par le fait qu’en France les populations d’origine extra-européenne bénéficient d’une protection plus grande par rapport au risque infectieux. Ainsi la vaccination contre la tuberculose n’est plus obligatoire depuis 2007 mais le BCG demeure recommandé pour les enfants nés dans un pays de forte endémie tuberculeuse (comme les pays du Maghreb), devant séjourner au moins un mois d’affilée dans l’un de ces pays (à l’occasion des vacances d’été par exemple) ou dont au moins l’un des parents est originaire de l’un des cas pays, ou encore résidant en Ile-de-France (surtout en Seine-Saint-Denis). Par ailleurs, toute situation jugée par le médecin à risque d’exposition au bacille tuberculeux peut motiver une vaccination par le BCG, dès lors que les conditions socio-économiques sont jugées défavorables (en particulier parmi les bénéficiaires de la CMU et de l’AME). Là aussi les populations d’origine extra-européenne sont privilégiées en terme de protection par rapport aux Français d’origine européenne, ce qui constitue une véritable discrimination.

Des adjuvants inquiétants” dans certains vaccins

Dans le même temps, la Ministre des solidarités et de la santé a décidé la mise en place d’un nouveau schéma vaccinal obligatoire (avec à la clef des mesures coercitives pour les parents récalcitrants) à 11 vaccins pour les nourrissons, ce qui expose la population au risque de complications vaccinales liées notamment à la présence d’adjuvants aluminiques pourtant interdits en matière de vaccination vétérinaire… Les pathologies neurotoxiques induites par l’aluminium chez l’homme ont pourtant été documentées à partir d’études publiées dans de grandes revues scientifiques. Mais madame Buzyn semble davantage être sensible au lobby pharmaceutique, ce qui est pourtant contraire au code de déontologie médicale auquel elle demeure malgré tout soumise, même avec un statut de ministre d’état.

Les Français d’origine européenne sont pris pour cibles

Le gouvernement d’Emmanuel Macron met donc en place une politique de mise en danger de la vie d’autrui et de non-assistance à personne en péril, qui plus est discriminatoire à l’égard des Français d’origine européenne. Une fois de plus, les responsables politiques oublient les devoirs qu’ils ont à l’égard de la nation et du peuple français. En filigrane se lit hélas une volonté politique sournoise d’affaiblir les Français d’origine européenne sur tous les plans, à commencer par la santé, dans le but final de les éradiquer.

Dr Jean-Philippe de La Ribausière
Chef de clinique − médecine interne

.FAITES CIRCULER AU MAXIMUM.


L’auteur répondra soit en direct soit par courriel privé à toute question qui pourrait lui être posée via contact@minurne.org.


Voir article connexe en cliquant sur ce lien.



 

 

IMMIGRATION SAUVAGE : AUGMENTATION DU RISQUE SANITAIRE.


De source médicale autorisée, la VACCINATION OBLIGATOIRE passerait de 3 à 11 vaccins.

Certains dénoncent la main mise (fort possible) de certains laboratoires qui planifieraient ainsi de substantiels bénéfices grâce à une complicité à peine voilée des Autorités.

Mais il existe une seconde raison non-avouable parce que politiquement très incorrecte : L’ARRIVÉE MASSIVE DES MIGRANTS D’AFRIQUE dont beaucoup sont porteurs “actifs” de maladies éradiquées depuis longtemps sous nos latitudes (tuberculose, entre autres) mais toujours mortelles pour les organismes les plus fragiles, notamment les nouveau-nés.

Grâce à la « grandeur d’âme » (un peu… intéressée) des Mondialistes et à « l’altruisme » béat et inconscient de la masse vulgaire des Bobos incultes (leurs idiots-utiles pétris de bienpensance) des centaines de milliers d’individus déferlent sur nos terres sans aucun contrôle sanitaire aux frontières ni mesure de quarantaine pour s’assurer de leur état de santé.

Ceci met par ailleurs en lumière le plus parfait cynisme des immigationnistes de tout poil qui considèrent inconsciemment les migrants (mais à leur corps défendant !) comme du bétail, prolongeant sur notre sol le modus operandi des fameux “passeurs” à leur solde. Non contents de les entasser comme des animaux dans notre pays, plutôt que de les soigner en quarantaine – ce qui, au moins, ferait montre d’humanité – ils injectent au sein de notre Peuple des agents pathogènes. Pour l’affaiblir et le détruire, s’y prendraient-ils autrement ?

Pas plus que le nuage radioactif de Tchernobyl, les maladies hautement contagieuses et mortelles ne s’arrêtent aux frontières (qui, elles, ne sont plus qu’un souvenir).

Parmi les petits cadeaux apportés par les migrants, ainsi que le révèle l’institution fédérale allemande RKI (“Robert Koch Institute”), voici un échantillon : conjonctivite, varicelle, choléra, escherichia-coli, SIDA, lèpre, malaria, rougeole, oreillons, syphilis, tuberculose, typhus, etc. Plus d’une trentaine de maladies dont de nombreux cas de tuberculose. Lien en anglais :
https://www.gatestoneinstitute.org/10676/germany-migrants-infectious
[contribution de notre ami lecteur KAR-E-VRO]

Et quand on pense aux agressions sexuelles de groupe ordonnées et pratiquées par des bandes de migrants islamistes…

À juste titre, peut-on parler d’INFECTION MIGRATOIRE.

NOS CONSEILS :

  • Lavez et désinfectez vos mains après chaque déplacement dans un LIEU PUBLIC ;
  • Évitez les TOILETTES PUBLIQUES et surtout les poignées et les robinets situés dans ces locaux ;
  • Évitez de toucher les barres de MÉTRO et de BUS ou de TRAMWAY, les RAMPES D’ESCALATOR, etc. ;
  • Éloignez-vous rapidement des MIGRANTS pris de quintes de toux ;
  • D’une façon générale, prenez toutes précautions prophylactiques de bon-sens.

Et surtout :  TRANSMETTEZ À TOUS VOS CONTACTS ! .

PRINCIPE DE PRÉCAUTION : « En cas de risque de dommages graves ou irréversibles, l’absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l’adoption de mesures effectives visant à prévenir la dégradation de l’environnement » in “Déclaration de Rio” dite pour la sauvegarde des populations menacées par certains risques naturels majeurs proclamée en juin 1992 sous l’égide de l’ONU (article 15), reprise par la Loi Barnier (articles 11 à 22) du 2 février 1995.

AUJOURD’HUI, AUCUN RISQUE SANITAIRE N’EST OFFICIELLEMENT RECONNU PAR LES AUTORITÉS.

Les migrants posent en soi une multitude de problèmes à notre population autochtone.

Oui.

Mais les véritables responsables de tous ces maux sont nos compatriotes complices qui les accueillent et les attirent comme la m. attire les mouches.

Au temps où notre Peuple les avait bien accrochées, les traîtres et les lâches qui ouvraient à l’ennemi les portes de la cité assiégée étaient passés par les armes.

QU’ATTENDONS-NOUS AUJOURD’HUI POUR APPLIQUER À CETTE RACAILLE BOBO-BIENPENSANTE LE CHÂTIMENT QU’ELLE MÉRITE ?

Luc Sommeyre


Pour informations plus précises de source médicale autorisée, cliquez sur ce lien.




 

 

L’ÉTAT PROFOND AMÉRICAIN – “THE DEEP STATE” (I)


1ère partie : L’ÉROSION DE LA DÉMOCRATIE

 

Fondé à la fin du XVIIIème siècle, à l’issue d’une guerre d’indépendance, l’État américain, regroupant un certain nombre d’États fédérés autour d’une même constitution, était une sorte de modèle démocratique dont le reste du monde pouvait s’inspirer. Alexis de Tocqueville – auteur le La Démocratie en Amérique – avait analysé les écrits des premiers présidents américains et conclu qu’une démocratie devait à la fois répondre à l’étymologie (gouvernement du peuple) et au caractère social (égalité des citoyens devant la loi). En découlait directement la séparation des pouvoirs et l’élection du Président, chef de l’exécutif, au suffrage universel.

L’ancien diplomate canadien Peter Dale Scott a consacré plusieurs ouvrages à l’évolution lente de la démocratie américaine vers une sorte de « pouvoir de l’ombre » qui finit par échapper à tout contrôle institutionnel, instaurant ainsi ce qui finit par s’apparenter à une sorte de dictature.

Le premier indice important se trouve dans une observation adressée par Franklin D. Roosevelt au “colonel” House :

« La vérité n’est, comme vous et moi le savons, qu’une composante financière qui s’est emparée du gouvernement depuis l’époque d’Andrew Jackson » [1]

Roosevelt faisait ainsi une allusion directe au rôle joué par les grandes banques américaines lors de la réunion secrète tenue à Jekyll Island (Géorgie) en décembre 1910 qui allait permettre la création de la Réserve Fédérale en 1913. [2]

Nous reviendrons dans un prochain article sur le rôle des puissances financières et le contrôle qu’elles exercent sur l’État fédéral américain. Les prémisses de cet « État Profond » sont enracinées dans leur brève histoire. Dès leur naissance, les États-Unis étaient traversés par deux pensées antagonistes : l’ouverture sur le monde et un instinct de domination répressive à l’encontre de leurs opposants, quelques soient leurs griefs. On peut dire que chaque grand évènement de l’histoire de cette nation (guerre d’indépendance, de sécession ou contre les Indiens) atteste de ce double caractère.

On entend souvent parler de la COG (Continuity Of Government) mais elle est mal définie. D’après les recherches que j’ai pu effectuer, ce concept remonte à 1949 avec l’explosion de la première bombe atomique soviétique. Pour la première fois, il apparaissait possible que la totalité du gouvernement puisse disparaître en cas d’attaque sur Washington. D’où ce programme destiné à assurer la continuité du commandement. Toutefois, nombre d’opérations durant la deuxième guerre mondiale étaient couvertes par un secret indispensable et ne pouvaient être exposées au grand jour. La COG s’inscrivait dans le même principe. Dénommé au début « projet jugement dernier » c’est sous Reagan que le terme COG fut consacré.

Le conflit entre le respect de la démocratie garantie par la constitution et la sécurité des citoyens apparaît comme latent. En cas de mise en œuvre de la COG, qui va exercer le pouvoir ? Cette situation correspond à celle d’une attaque avérée, mais les hommes qui vont exercer le pouvoir sont évidemment recrutés à l’avance, et ils ne sont pas élus. On voit poindre la difficulté car le lien entre le peuple et celui ou ceux à qui il a confié sa destinée est rompu.

Il n’échappera à personne que cette « continuité » dans la conduite des affaires de l’État exige une proximité évidente entre ceux qui exercent légalement le pouvoir – c’est-à-dire ceux qui ont reçu l’onction démocratique – et ceux qui pourraient être amenés à l’exercer si les circonstances l’exigeaient. Les mandats électifs sont toujours d’une durée limitée, mais ce n’est pas le cas de ceux qui pourraient être amenés à les remplacer. Il y a dans la société américaine comme dans beaucoup d’autres, une sorte de dualité de pouvoirs qui pourrait se résumer à : « convaincre ou contraindre » ; la philosophe Anna Arendt parlait de « la persuasion par arguments » ou de « contrainte par la force » Le Ku-Klux-Klan est (simple exemple) directement issu de la seconde.

Le clivage entre ces deux formes préexistantes de pouvoir devait naturellement se retrouver entre les légaux et ceux de l’ombre. Le premier signe a été la création de la CIA (Central Intelligence Agency) dès 1947 [3] destinée à supplanter l’OSS (Office of Strategic Services). Ce dernier, créé à l’entrée en guerre des États-Unis, reprenait le rôle jusqu’alors dévolu au FBI, censé être sous le contrôle de l’Administration américaine. Le passage au statut d’agence de la CIA la mettait délibérément hors d’atteinte de ce contrôle. Cependant, sa mission devait s’exercer à l’international, donc à l’extérieur des frontières américaines. Mais ce pouvoir de l’ombre avait pris d’autres formes. Eisenhower avait commencé une lutte très inégale contre lui [4] et le dénonçait très clairement dans son dernier discours de janvier 1961, juste avant l’arrivée de Kennedy, et dont voici un extrait :

« Nous devons veiller à empêcher le complexe militaro-industriel d’acquérir une influence injustifiée dans les structures gouvernementales qu’il l’ait ou non consciemment cherchée. Nous nous trouvons devant un risque réel qui se maintiendra à l’avenir : qu’une concentration désastreuse de pouvoir en des mains dangereuses aille en s’affermissant. Nous devons veiller à ne jamais laisser le poids de cette association de pouvoirs mettre en danger nos libertés ou nos procédures démocratiques. Nous ne devons jamais rien considérer comme acquis. »

Le divorce entre la CIA et la Maison Blanche est consommé avec l’affaire de « la Baie des Cochons » à Cuba lorsque Kennedy refusa d’intervenir. Trois ans plus tard, le 12 novembre 1963, dix jours avant sa mort, le même Kennedy reprenait l’avertissement à son compte en disant :

« La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions. »

Ceux qui leur ont succédé, Johnson et Nixon, sont restés dans l’optique pacifique du désarmement, initialisé en octobre 1962 après l’affaire des « fusées de Cuba ». Ils se sont opposés ainsi à ceux qu’on allait bientôt désigner comme les « Faucons » par opposition aux « Colombes ». La transition s’est faite durant les mandats de Ford puis de Carter, lorsque les représentants de ce pouvoir de l’ombre ont commencé à saper ce que Reagan qualifiera ensuite comme « l’Empire du Mal ». Durant cette période le JCS (Joint Chief of Staff) ou Comité des Chefs d’État-major des armées, était favorable à une confrontation directe avec l’URSS. À la fin du mandat de Carter, l’État Profond avait pris le pas. Carter, en bon démocrate, s’était opposé à la venue du Shah d’Iran sur le sol américain, mais Rockefeller et Brezinski, deux hommes puissants de l’État Profond, lui forcèrent la main, entraînant la prise d’otages de l’ambassade US de Téhéran.

Puis vint l’élection de Reagan, marquant la fin de deux décennies de combat larvé pour le pouvoir entre la Maison Blanche et l’État Profond. C’est ce dernier qui avait gagné. Le champ devint alors libre pour le « consensus de Washington » [5] qui conduisit à la déréglementation généralisée des services privés et la privatisation des services publiques, dans l’optique de la doctrine néo-libérale de Milton Friedman et de l’École de Chicago.

Pour schématiser, les Faucons de l’État Profond avaient réussi à prendre le contrôle de « l’État apparent » au niveau des opérations extérieures. Il s’en suivit une politique beaucoup plus offensive contre l’URSS et notamment le « piège de l’Afghanistan » en 1980. 1981 fut probablement l’année de transition vers un nouvel ennemi qui, plus tard, se substituerait à l’Union Soviétique : le terrorisme islamique.

Vingt ans plus tard, les attentats du 11 septembre 2001 permettront à l’État Profond de faire passer sans coup férir le « Patriot Act » (toujours en vigueur) marquant ainsi le basculement vers un État plus sécuritaire pour la 1ère fois dans l’Histoire des États-Unis, le plan COG fut mis en œuvre.

Avant même que le dernier avion ne se soit écrasé en Pennsylvanie [6] George W. Bush fut tenu à l’écart de la Maison Blanche et Paul Wolfowitz et d’autres dirigeants furent évacués vers une base militaire proche de Camp David. Dick Cheney – qui avait travaillé pendant plus de vingt ans avec Donald Rumsfeld dans l’État Profond – s’enferma dans un bunker souterrain de la Maison Blanche avec une centaine de collaborateurs en vue de former le « gouvernement de l’ombre ». On notera que Cheney et Rumsfeld s’étaient exprimés en 2000 en se plaignant de la longueur de la mise en œuvre du processus « en l’absence d’un évènement catastrophique et catalyseur comme un nouveau Pearl Harbour ».

Nous connaissons la suite. Au travers de la « guerre contre le terrorisme » les pays du Moyen-Orient comme l’Afghanistan, l’Irak, la Lybie et plus récemment la Syrie, ont été déstabilisés et les actions terroristes se sont étendues dans le monde. On ne voit pas comment, dans l’état actuel des choses, cette guerre pourrait prendre fin.

2nde partie : LA FINANCE FACE À LA DÉMOCRATIE
(cliquez sur le lien)

Jean Goychman
07/06/2017

[1] L’État Profond Américain – Peter Dale Scott (éd. La Demi-Lune) ; p. 46.
[2] Les Secrets de la Réserve Fédérale – Eustace Mullins (éd. Le Retour aux Sources).
[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Central_Intelligence_Agency
[4] http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-le-pouvoir-de-la-lumiere-face-a-l-ombre-89352516.html
[5] L’État Profond Américain – Peter Dale Scott ; p. 185.
[6] L’État Profond Américain – Peter Dale Scott ; pp. 76 & 276.



 

 

LA GRANDE ESCROQUERIE DE LA COP21.


Les carottes, bio naturellement, sont cuites !

Au cours de l’histoire, les refroidissements climatiques furent des périodes d’effondrement de la production agricole, de troubles, guerres, épidémies, effondrement de civilisation, émergence d’empire.

Des scientifiques ont démontré que la théorie du réchauffement climatique était un « hoax » tel le physicien Duran sur son blog www.pensée-unique.fr. Les climatologues étudiant les cycles solaires prédisent un sensible refroidissement en ce début de siècle. Ces périodes fraîches ont jadis provoqué l’effondrement de la production agricole, des famines, épidémies, la migration de peuples entiers, la chute de brillantes civilisations et permis l’émergence de nouveaux empires.

La civilisation la plus puissante de l’histoire peut-elle subir le même sort que l’empire romain d’occident ? Miné par l’effondrement de son agriculture, des épidémies, il s’effondra sous la pression de hordes de migrants fuyant leurs terres devenues moins productives en raison d’un refroidissement climatique.

Qu’est-ce qu’un “refroidissement climatique” ? Conséquences agronomiques et humaines

Nous disposons de trois sources pour étudier le phénomène, des carottages dans des glaciers, les chroniques (ancien monde) et de rares relevés météorologiques.

Au cours de la dernière période « froide », les températures moyennes hivernales et estivales ne furent que respectivement d’environ 0,2°C et 0,4°C plus basses que l’actuel d’après des prélèvements réalisés dans les glaciers alpins.

Cependant, les chroniques relatent des événements terribles anéantissant les récoltes et provoquant des pénuries alimentaires. L’affaiblissement des organismes par la disette permettait le développement d’épidémies décimant les plus pauvres. Les successions d’années marquées par des événements climatiques exceptionnels provoquent de mauvaises récoltes, réduisent petit à petit les réserves alimentaires jusqu’à l’apparition de pénuries.

Les températures moyennes ne sont donc d’aucun secours pour appréhender la réalité des bouleversements climatiques puisqu’ils ne sont pas répartis de façon homogène sur cette période. Ils se concentrent sur des épisodes d’une vingtaine d’années au cours desquelles la modification de la circulation des masses d’air provoque de fortes gelées tardives, des étés froids, anormalement pluvieux, des hivers potentiellement rigoureux et aussi des sécheresses avec de véritables vagues de chaleur mettant en danger la survie de populations [1]. Les phases de refroidissement climatiques en Europe de l’Ouest sont des épisodes d’intense perturbation climatique qui ont permis aux glaciers de descendre dans les vallées. Ce phénomène n’est pas propre aux Alpes et a été constaté dans tous les massifs montagneux de l’hémisphère nord. À la fin de l’optimale climatique du moyen âge, les explorateurs chinois sillonnaient les océans, puis la société chinoise s’est recroquevillée sur elle-même au cours du refroidissement.

État du climat en ce début de XXIème siècle

Le climat s’est réchauffé depuis la sortie du petit âge glaciaire. À la fin du siècle dernier, le réchauffement s’est amplifié en raison de trois phénomènes :

  • très faible activité volcanique, peu de particules et d’aérosols dans la haute atmosphère faisant écran au rayonnement solaire,
  • maximum solaire,
  • cycles océaniques de 65 ans en mode chaud dans le pacifique nord et l’atlantique nord.

Aujourd’hui en 2017, les premiers signes du basculement des cycles thermohalins [2] en mode froid sont apparus en 2007 pour le Pacifique et 2012 pour l’Atlantique-Nord.

L’anticyclone des Açores – qui régule le climat ouest européen – est aux Bermudes l’hiver quand les eaux au large sont plus froides, et se rapprochent de nos côtes l’été quand les eaux sont plus chaudes. Le cycle froid implique des eaux plus froides au large de nos côtes modifiant la position de l’anticyclone des Açores ainsi que notre climat.

Après l’hyperactivité solaire du siècle dernier, le soleil a basculé dans des cycles de faible activité. Le cycle actuel (24), est le plus faible jamais enregistré depuis le premier cycle du minimum solaire de Dalton (1795-1830) [3]. Les astrophysiciens prévoient jusqu’à la fin du siècle des cycles solaires plus faibles encore. L’intensité d’un cycle solaire se mesure en comptant les tâches solaires. Ce nombre est une mesure indirecte de l’activité magnétique du soleil qui protège les hautes couches de l’atmosphère contre le rayonnement cosmique, favorisant ainsi la formation de cristaux de glace qui réfléchissent le rayonnement solaire.

L’apparition du minimum solaire a toujours provoqué dans les années suivantes un refroidissement. Comme le soulignait Jacques Henry [4] en 2016, « on se trouve donc très exactement à la charnière entre deux époques : une période d’opulence climatique et peut-être brutalement une période durable de froidure ». En ce début de siècle, nous entrons dans un nouveau cycle climatique laissant derrière nous 70 ans d’optimum climatique qui avait permis un accroissement sans précédent de la population mondiale et de la production agricole. Certains scientifiques mettent en garde contre un refroidissement sensible à partir de 2020. Le prochain hiver décennal est prévu en 2022 ± 2 ans. Il pourrait être rigoureux.

Les « réchauffistes » expliquent parfois la pause du réchauffement climatique par le réveil du volcanisme depuis 2010. Or l’influence d’une irruption n’excède pas 2 ou 3 ans. Toutefois, les particules et aérosols propulsés dans les hautes couches de l’atmosphère font naturellement écran au rayonnement solaire et sont susceptibles d’accentuer ponctuellement le refroidissement.

Si cette approche scientifique de par la longueur du refroidissement annoncé semble contredire l’étude du sujet par les chroniques, il convient de souligner que celles-ci insistent sur des faits marquants aux conséquences graves pour la société de l’époque et qu’un refroidissement n’est pas une glaciation.

Conséquences en matière de production agricole

Lors de l’accélération du réchauffement climatique à la fin du siècle dernier, la rouille brune [5], était devenu une maladie courante dans le Centre et l’Île-de-France. Depuis 2012, elle a été remplacée par la rouille jaune [6], maladie qui se cantonnait jusqu’alors au nord de la Seine.

Le mois d’avril est moins « poussant ». Le développement des cultures est retardé par des épisodes trop froids et un manque de luminosité. 2017 fut marqué par des gels d’épis en avril, de faible à modéré jusqu’à la destruction d’orges d’hiver dans le Barrois et le Plateau de Langres. 80% des parcelles ont été ensilées [7] pour nourrir le bétail en complément de l’herbe qui, elle aussi marquée par ces conditions trop fraîches, a pris du retard dans son développement, laissant présager une récolte de fourrage médiocre. Les terres de l’Est ont été frappées pour la quatrième année consécutive par les aléas climatiques.

Les gels tardifs ont également touché les vergers (de 50 à 100% de pertes), la vigne, le blé, le colza, le maïs, etc. de l’est à l’ouest de la France et du nord au sud. La situation dans le reste de l’Europe de l’Ouest est comparable. Suite à un hiver froid et sec, un déficit hydrique d’une centaine de millimètres par rapport à la moyenne était constaté. Les pluies de mai et juin ne compensant jamais l’évapotranspiration [8], on peut estimer que nous sommes en situation de sécheresse agricole dans de nombreuses régions françaises et ouest-européennes. Les récoltes s’annoncent médiocres après une année 2016 apocalyptique en raison des pluies diluviennes qui se sont abattues, occasionnant la perte de moitié de la récolte de blé française (20 millions de tonnes à l’échelle européenne), la perte de fourrage aussi, suite d’une canicule affectant les cultures d’été, année faisant suite à 2015 marquée par une canicule précoce qui amoindrit la récolte de céréales d’hiver dans les terres à faible réserve hydrique [9].

Les prévisions du stock de blé français de fin de campagne (juste avant la nouvelle moisson) oscillent entre un et deux mois de consommations (humaines, animales, industrielles). Les prévisions du ministère de l’agriculture sont supérieures mais il semble évident qu’il surestime substantiellement les disponibilités en ferme. Les stocks pléthoriques de la fin des années 80 sont bien loin derrière nous à l’échelle française mais aussi européenne.

Si depuis 2012 les aléas climatiques ont plutôt épargné les autres bassins de production, le Kansas (premier état américain producteur de blé) a été frappé cette année par un gel du blé sur une partie de son territoire, puis, ailleurs par 60 cm de neige sur des céréales à un stade avancé, cassant des tiges. L’Inde a supprimé ses droits de douanes sur le blé, et n’est donc plus auto-suffisante. Outre ces nouvelles significatives, de nombreuses autres de moindre importance laissent supposer que la tension du bilan mondial pourrait bientôt être du niveau 2008/2011.

Pendant cette période, le cours du complexe du blé, maïs et riz, principales céréales utilisées pour l’alimentation humaine, flambèrent en raison d’aléas climatiques dans les principaux bassins de production. La pénurie d’une de ces productions fait flamber les deux autres. Si dans les pays développés, la hausse du blé (donc du prix du pain) ne modifie pas le comportement des consommateurs, dans les pays pauvres, le maïs et le riz se substitueront partiellement au blé devenu inabordable. C’est pourquoi les cours de ces céréales sont liés et que l’on parle de complexe. De 1992 à 2006 son cours moyen fut de 130$/t. Il bondit en juin 2008 à 380$/t, se détendit progressivement pour atteindre environ 200$/t, pour rebondir en 2011 à 280$/t. Depuis lors, son cours n’a cessé de baisser tout en restant à des niveaux anormalement élevés par rapport à la période de référence. L’analyse des marchés laisse supposer que les cours du blé sont à nouveau sur le point de flamber. Le retour des pluies en ce début juin en Europe de l’Ouest détend un peu le bilan sans toutefois écarter le spectre d’une nouvelle crise dès 2017/2018.

Conséquences économiques et sociales de la crise 2008/2011

La crise 2008/2011 a déclenché les Printemps Arabes, des troubles sociaux jusqu’en Asie, l’impressionnante vague migratoire vers l’Europe et fragilisé la trésorerie des éleveurs, contraints d’acheter des céréales très chères tout en ne pouvant répercuter cette hausse de leurs coûts de production à leurs clients.

Prenons l’exemple de l’Égypte, pays de 90 millions d’habitants concentrés sur l’étroite Vallée du Nil et quelques Oasis. Son autonomie alimentaire n’est que de 30%. L’état a mis en place une sorte de carte de rationnement pour 70% de la population permettant d’acheter des produits de base dans des magasins subventionnés. Hors de ces établissements, ces personnes ne peuvent acheter les produits alimentaires importés car trop chers.

2008 fut un double choc pour le pays. Outre la crise économique qui a fait chuter ses recettes, ses dépenses ont explosé pour subventionner l’alimentation des plus pauvres. Les finances publiques étant exsangues, l’état a été contraint d’augmenter le prix de vente de l’alimentation subventionnée. Cette décision a provoqué la chute du régime. En 2011, la nouvelle flambée des cours a fait tomber le nouveau gouvernement.

L’augmentation mondiale du prix de l’alimentation depuis 2008 dégrade le niveau de vie de milliards d’individus de par le monde. Elle explique en partie ces grands mouvements migratoires vers les pays riches. Des millions de personnes ont pris la route de l’exode vers l’Eldorado dans l’espoir d’y travailler et d’aider leur famille au pays.

Comment la « gouvernance mondiale » a-t-elle géré la crise 2008/2011 ?

En 2012, la gouvernance mondiale s’est penché sur le problème. Nos éminences ont pointé presque toutes les raisons possibles, trouvé les idéologies rendant possible ces anomalies, décidé de ne pas engager de guerre idéologique (inutile d’ailleurs puisque les événements les remettent toutes en cause), ont invoqué l’impératif de lutte contre le réchauffement climatique et décidé d’interdire la spéculation sur les marchés à terme. Puisqu’en situation de pénurie, les cours s’emballent et le feront toujours, ils ont simplement décidé de briser le thermomètre pour masquer la faillite programmée de toutes les idéologies soutenant cette gouvernance mondiale :

  • La mondialisation ultra-libérale – Privée de la menace des chars soviétiques, celle-ci ne se sent plus obligée de réguler les prix des denrées de base sur les marchés mondiaux ni d’aider au développement de l’économie et des cultures vivrières locales pour éviter que les pays pauvres passent au Bloc de l’Est. Au nom de la loi du plus fort, elle ruine les plus faibles, génère une instabilité politique grandissante, des guerres, des crimes…
  • L’alter-mondialisme – En voulant obliger les agriculteurs à produire bio pour sauver la planète, il réduit drastiquement la productivité et accélère la survenue de la pénurie mondiale.
  • L’islam – La montée du fanatisme religieux amène l’ensemble de la société à ne plus réfléchir qu’en terme de licite et illicite, occultant ainsi les vrais problèmes et obligeant les dirigeants à les suivre pour éviter de se faire éjecter. Une des conséquences est l’éviction des femmes de la vie économique, sommées de rester à la maison pour procréer, provoquant la baisse des revenus des ménages et l’augmentation du nombre de bouches à nourrir. La précarité des familles augmente d’autant plus que là où les fanatiques règnent. La femme ne peut même plus participer à l’économie vivrière de la famille réduisant ainsi la production locale. La femme ne peut plus aller à l’école, favorisant ainsi l’émergence d’une jeunesse inculte et docile à l’endoctrinement. Il se crée alors un fort différentiel de situation financière entre les familles fanatisées et leurs voisines qui conduit à des violences contre les apostats ou les mécréants, à des situations de troubles civils voire de guerres civiles. Le fuite des personnes instruites ne fait qu’aggraver la crise en l’installant dans le long terme. Le fanatisme se nourrit de l’aggravation de la crise en exigeant plus de soumission qui génère plus de catastrophes. Le pays s’enfonce dans une spirale infernale de misère et de violence.

Le vrai problème est la trop grande dépendance de certains pays par rapport aux importations de denrées alimentaires. Au second rang, vient une offre mondiale ponctuellement amoindrie par des aléas climatiques.

Perspectives pour la crise à venir

Des états ont réagi pour réduire leur dépendance alimentaire et investi massivement dans l’agriculture tels que l’Arabie Saoudite qui a annoncé courant 2016 son autonomie alimentaire grâce à la délocalisation de sa production en Afrique et en Asie. La Chine aussi externalise sa production agricole. Des multinationales spécialisées dans l’exploitation agricole se disputent les terres d’Afrique Noire et d’Asie.

Il est difficile d’évaluer les conséquences réelles du développement de ces multinationales. Pour l’instant les états y trouvent leur compte en raison de la création d’infrastructures, d’emplois agricoles et industriels dans l’agro-alimentaire ainsi que parfois la fourniture de denrées de première nécessité en guise de loyer. Les altermondialistes s’opposent à ce développement mais puisqu’ils prônent une agriculture durablement sous-productrice dans la dernière région du monde en forte progression démographique. Les ONG occidentales sont en perte de vitesse. Est-ce une bonne chose ? – OUI. Les petits agriculteurs, libérés de la propagande écolo, vont pouvoir accroître leur production et leurs revenus.

La mise en production de nouvelles terres agricoles contrebalance à l’échelle mondiale les pertes de production liées au refroidissement climatique mais ces régions ne produisent guère de blé. Or le pain est un aliment culturel à la symbolique forte dans les cultures européennes et arabo-musulmanes. Alors que toutes les civilisations ont réussi à maîtriser leur démographie vers une révolution verte, les pays islamiques n’ont cessé d’accroître leur dépendance alimentaire en raison d’une forte natalité. Leur conception hors du temps de la place de la femme dans la société, ainsi que les coûts stratosphériques de la lutte contre le fanatisme, bloquent leur développement agricole et industriel. Cette lutte à bien des égards se révèle impossible puisque modérés et fanatiques partagent les mêmes références religieuses. La crise économique mondiale tarit les sources de financement de ces états en raison de la baisse des cours des matières premières exportées. Ces pays en 2017 sont généralement dans des situations bien plus précaires qu’elles ne l’étaient entre 2008 et 2011.

Dans ce contexte d’états en quasi faillite, toute nouvelle flambée des cours du blé provoquerait des émeutes, voire des révolutions si nous revenons sur les niveaux de prix de 2011 ou pire 2008. Les flux migratoires s’intensifieraient.

Du côté de l’Europe de l’Ouest, la situation n’est guère brillante. En France par exemple, près de 100% des éleveurs sont dans une situation financière critique, au moins 70% des céréaliers le sont aussi, les arboriculteurs, les vignerons ont été touchés cette année, les maraîchers dans une moindre mesure en raison du cycle court des légumes permettant de faire plusieurs récoltes sur une saison. Si les cours de céréales venaient à flamber, les éleveurs de volailles et de porcs seraient vite confrontés à une détérioration de leur situation financière faute de pouvoir répercuter cette hausse à leurs acheteurs provoquant des faillites en chaîne chez leurs fournisseurs se propageant des fabricants d’aliments du bétail aux négoces ou coopératives céréalières, pour enfin atteindre les céréaliers, dont les premiers clients sont les éleveurs. Nous nous trouverions alors dans une situation d’effondrement du secteur agricole comparable à ce qui s’est passé lors de la chute du bloc soviétique. Cette situation pointe encore l’échec du libéralisme désireux de tout réguler selon la loi du plus fort. Si l’État n’intervient pas pour obliger la grande distribution à accepter que les éleveurs répercutent la hausse de leurs coûts de production, toute la filière saute, entraînant avec elle l’agro-alimentaire, compétitive parce que localisée au cœur des bassins de production. Si demain, tout doit être importé, ces entreprises disparaîtront ou délocaliseront. Nous sommes à l’aube d’une crise systémique des filières agricoles.

Autre aspect : l’alcool-carburant à partir de céréales a été décidé pour la qualité de l’air et stabiliser les filières céréalières en consommant les excédents de production. En cas de pénurie de blé, il aurait dû être prévu l’incorporation d’alcool-produit par la pétrochimie en remplacement de l’alcool-agricole pour éviter la flambée du marché. Les mondialistes s’y opposent farouchement car il s’agit d’une intervention de l’état sur le marché mondial donc d’une distorsion de concurrence. Les altermondialistes sont contre car il s’agit d’une énergie non renouvelable, générant du CO2, menaçant la terre d’un réchauffement fictif. Pourtant la création d’une filière mixte à incorporation variable d’alcool-agricole aurait eu le mérite d’éviter la flambée des cours mondiaux. La filière Diester [10] est quant à elle neutre puisque les tourteaux de colza réduisent les importations européennes de protéines végétales. En cas de forte pénurie de blé sur les marchés mondiaux et européens, nous serons en pénurie de pain et d’essence puisque monter une filière d’alcool pétrolier ne se fera pas en quelques jours.

De plus, alors que toutes les civilisations cherchent à accroître leur production agricole et industrielle, l’Europe occidentale, converti à l’écologie, inconsciente de la tension grandissante sur les marchés mondiaux des céréales, rêve d’en finir avec l’agriculture productiviste. Les extrémistes veulent la convertir au « bio » ce qui diviserait instantanément sa production par 2. Les modérés veulent interdire les fongicides puisqu’ils ont entendu parler de la révolution des biostimulants. Si un témoin non-traité produit 50q/ha, les phytosanitaires génèrent un gain de 20% soit 60q/ha quand les biostimulants offrent 5 % soit 52,5q/ha soit une réduction de 13% de la production dans un contexte déjà tendu. Il s’agit bel et bien de la voie d’avenir susceptible de remplacer le chimique, toutefois à ce jour, elle n’est pas en mesure de le faire.

Dans les pays islamiques, puisque la préoccupation majeure des habitants est de lutter contre le « haram » (illicite), les politiques organisent sa traque. De même en Europe, puisque l’environnement est l’une des préoccupations majeures des occidentaux, les politiques se surpassent avec lois toujours plus éco-compatibles, augmentant ainsi les surfaces d’intérêt écologique au détriment des surfaces en production, décrétant une réduction de la consommation de phytosanitaire pour 2022 par le Grenelle de l’Environnement sans se soucier de la capacité des acteurs à s’y adapter. Dans le cas présent, sur le terrain, il y a de nombreuses difficultés puisque les matières actives sont sorties uniquement sous la pression écolo sans se soucier des besoins des producteurs tout en ralentissant l’homologation de nouvelles molécules amenant une stagnation de la production bien avant 2015. Nous sommes dans une dynamique de baisse de la production agricole pour des raisons idéologiques. Cette tendance sera aggravée par le climat et les nouvelles lois que Monsieur Hulot et consorts ne manqueront pas de faire passer contre l’agriculture qualifiée de productiviste par ces fanatiques imbéciles.

Alors que les pays importateurs sont dans une situation plus précaire que jamais, que les agricultures ouest-européennes souffrent déjà d’un refroidissement à peine perceptible, que les technocrates redoublent d’imagination et de vice pour parachever la déstabilisation de la production, les scientifiques étudiant les cycles solaires prédisent qu’à partir de 2020, le refroidissement sera sensible. En d’autres termes, les aléas climatiques, dans toutes les régions tempérées et continentales, vont se multiplier, provoquant des pertes de productions au risque de provoquer des pénuries majeures, jetant des dizaines de millions de personnes sur les routes en direction de l’Europe, de la Russie et dans une moindre mesure, du Canada et des USA.

Pendant ce temps-là, au G7, on discute encore de protocoles pour lutter contre le réchauffement climatique et on s’indigne du refus du Président Donald Trump de ratifier le Traité de Paris !

À ce stade, inutile de commenter l’événement. Toutefois, il est nécessaire d’analyser la scène politique française. Sur onze candidats à l’élection présidentielle, aucun opposant sur le sujet. Plus de 4.000 candidats aux Législatives, aucune voix ne se fait entendre. D’où la pénible certitude que nous vivons dans une idiocratie.

Les carottes, bio naturellement, sont cuites !

François Deschamps
lsemb2@protonmail.com

L’auteur répondra directement aux questions que vous souhaiteriez lui poser.


L’auteur vous recommande de visionner deux vidéos d’Aldo Sterone sur ce sujet, particulièrement pertinentes :

  1. https://www.youtube.com/watch?v=cjjh64uEXPI
  2. https://www.youtube.com/watch?v=4FtW8JyBcL8 

1] Emmanuel Garnier « Les dérangements du temps : 500 ans de chaud et de froid en Europe »
[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Circulation_thermohaline
[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Minimum_de_Dalton
[4] https://fr.sott.net/article/28720-Crise-climatique-refroidissement-des-2017
[5] Maladie du blé du sud et de la vallée du Rhône. Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouille_brune_du_blé
[6] https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouille_jaune_du_blé
[7] https://fr.wikipedia.org/wiki/Ensilage
[8] https://fr.wikipedia.org/wiki/Évapotranspiration
[9] https://fr.wikipedia.org/wiki/Réserve_utile_en_eau_d%27un_sol
[10] http://www.partenaires-diester.com/node/143
[11]
https://fr.wikipedia.org/wiki/Directive_Nitrates



 

 

MANCHESTER, 22 MAI 2017
L’ISLAM MEURTRIER (Marc Le Stahler)

La triste série continue… Et cette fois-ci, c’est la Grande Bretagne qui est touchée, cette vieille et solide démocratie que certaines bonnes âmes (de « gôche », évidemment) nous donnaient doctement en exemple pour avoir su, acceptant et cultivant les communautarismes, faire cohabiter pacifiquement des populations différentes, par leurs coutumes, leurs origines et leurs religions. La preuve est faite, s’il en était nécessaire, que le communautarisme n’est pas un bouclier contre la folie de cette guerre sans merci.
Loin de là…

Pendant 10 mois, entre Charlie Hebdo et le 13 novembre 2015, Hollande, fidèle à lui-même, n’avait rien fait que gémir et espérer que sa cote allait remonter. Le jour même du 14 juillet 2016, quelques heures avant la tuerie de Nice, il annonçait, presque triomphant, la fin de l’état d’urgence. Avec le succès que l’on sait. Son successeur, malgré l’esbroufe dont il fait preuve, risque de ne pas faire beaucoup mieux en la matière.

Le candidat Macron avait osé prétendre que le comportement historique de la France n’était pas étranger au terrorisme, allant même jusqu’à accuser sa propre patrie de « crimes contre l’humanité » en Algérie – histoire de pacifier les haines. Et ajoutant sans vergogne qu’il fallait nous « habituer à ce nouveau mode de vie ».
Charmant.

Pire, quelques heures après l’assassinat de ce malheureux policier aux Champs Elysées, le même candidat Macron répondait en substance à une journaliste désireuse de connaitre son projet en la matière, qu’il n’allait pas « inventer en une nuit un plan pour juguler le terrorisme ! ». Réplique qui en dit long sur son impréparation et son manque de  réflexion sur ce sujet, devenu tout de même le problème majeur des démocraties.

Hélas, le candidat que j’évoque a été élu par plus de 20 millions d’électeurs dont la motivation essentielle était de « faire barrage à Marine Le Pen ». Objectif atteint, en effet.
Dont acte…

L’ignoble virago Hidalgo, comme d’habitude, a versé quelques larmes de crocodile sur son épais maquillage de façade, en décidant l’extinction de la Tour Eiffel. En attendant, comme elle le fait depuis 15 ans, de fêter à l’Hôtel de Ville le Ramadan qui débute dans quelques jours *.

Le gouvernement de M. Edouard Philippe a courageusement décidé de mettre en berne les drapeaux sur les édifices publics. Voilà de quoi désarçonner l’ennemi. Je n’ai pas entendu Bayrou, mais j’imagine qu’il peaufine une de ces petites phrases creuses et assassines dont il a le secret et qui doivent tant plaire à son nouveau chef.
« Encore que… » .

Sur les réseaux sociaux, on voit fleurir l’Union Jack en filigrane derrière des profils de bobos imbéciles et pétris d’amour, croyant faire ainsi un acte héroïque de résistance en annonçant « vous n’aurez pas ma haine ! ».
C’est beau comme du Claudel…

Saffie, 8 ans, la plus jeune victime de Manchester

Je me demande si les parents de Saffie Rose, la petite fille de 8 ans qui a été assassinée hier à Manchester seront capables, une fois sortis de l’hôpital, d’en dire autant.
Passons…

C’est beau, c’est superbe, d’opposer l’amour à la haine et la civilisation à la barbarie, conséquence sans doute de siècles d’enseignement de ce christianisme qui a bercé notre petite enfance et façonné nos âmes en prônant l’amour du prochain **.

Cette religion que ces mêmes bobos sont prompts à mépriser et même à vomir, avec une mention spéciale pour l’Inquisition d’avant-hier et les « prêtres pédophiles » d’aujourd’hui.
Allez comprendre… !

Je n’ai hélas pas la réponse précise à ce grave problème du terrorisme, mais je suis prêt à apporter ma modeste contribution – politiquement très incorrecte –  à la réflexion de notre nouveau président et de son gouvernement. Tout en sachant pertinemment qu’ils n’en tiendront pas compte, Minurne n’étant au fond qu’un modeste élément de cette « fachosphère » que l’establishement méprise avec la même force qu’il tente de la faire taire.

Ma contribution ne portera donc que sur la question : « comment dissuader ces petits salopards de se sacrifier pour le seul plaisir de tuer nos compatriotes, et si possible les plus jeunes d’entre eux ? ».
Vous admettrez en effet, chers amis, que ce n’est pas en allumant des bougies derrière nos fenêtres et en chantant (très mal, d’ailleurs) des Marseillaise en se tenant par la main qu’on freinera les futures ardeurs criminelles des suppôts de Daesch – j’allais écrire « de Satan ».

Et puis, les objections sont si nombreuses, face à tout ce qu’on peut imaginer pour punir ces pseudos guerriers d’un autre âge…
« Ils sont parfois français, ou nés en France »,
« ils n’étaient pas connus des services de police (pour certains, pas tous) » ou encore,
« ils n’avaient pas commis d’actes répréhensibles ».

Il faut donc trouver autre chose, une punition suffisamment sévère pour les faire réfléchir à deux fois avant de perpétrer leur ignoble forfait.

Et pour ce faire, il faut sortir un peu de l’état de droit.
On a beau nous répéter que cet état de droit est notre force, je prétends ici qu’il est en l’occurrence notre faiblesse. Qu’ont pesé les états de droit des démocraties occidentales face au totalitarisme nazi ?
Combien d’années ont été perdues avant la victoire ?
Combien de vies, quelles souffrances ?
Il a fallu mobiliser tout le monde industriel de l’époque, – capitalistes comme communistes – pour venir à bout de celui qu’on considérait encore en 1938 à Münich comme un interlocuteur acceptable !

Nous gagnerons cette guerre, si nous sommes capables d’oublier un temps, exceptionnellement, nos belles théories qui nous conduisent à l’abîme.

Car il y en a, des solutions, si on veut bien admettre qu’on est en état de guerre et plus en état de droit.

Israël reste vivant parce qu’il a su accepter quelques arrangements avec la doctrine. Que fait cette petite démocratie dont la destruction totale reste l’objectif principal des pays hostiles et belliqueux qui l’encerclent ?

Israël punit les assassins, quand ils ont réussi à s’échapper et sont en fuite. Et il frappe leurs familles, accessoirement, quand ils jouent les kamikazes, échappant ainsi à la justice des hommes.

C’est bien beau de s’attendre à profiter de 72 vierges au paradis d’Allah, mais savoir que la maison et les biens de son Papa, de sa Maman, de ses frères et de ses sœurs, seront détruits…
Ca peut faire réfléchir, non ?

Mais ne proposez pas une idée pareille à Bayrou.
Scandalisé, il en bafouillerait pendant des semaines, ce qui ne ferait pas chic pour un Garde des Sceaux.

Bon courage à nos amis Anglais, frappés par l’Islam et meilleurs voeux de rétablissement aux blessés.
Que Dieu aide et protège les familles de ceux qui ont disparu dans cet enfer des hommes.

Marc Le Stahler

* Il n’est sans doute pas insensé d’imaginer que cet attentat souligne à sa manière le « lancement » du Ramadan 2017 qui commence le 27 mai.
En quelque sorte l’ouverture du feu d’artifice.
En attendant la suite…

** Ce qui n’est pas le cas de l’Islam, loin s’en faut. A ceux qui ne l’ont pas encore lu, je conseille vivement le téléchargement et la lecture du fascicule « La vraie nature de l’Islam » qui se lit comme un roman.

 

ASSASSINAT DE SARAH LUCIE HALIMI (2) : C’EST (AUSSI) LA LIBERTÉ D’EXPRESSION QU’ON ASSASSINE
(L’Imprécateur)

Le meurtre antisémite de Sarah-Lucie Hamimi pose une question : celle de la très faible mobilisation des médias et des associations subventionnées supposées défendre TOUS les citoyens contre le racisme et l’antisémitisme, qui devrait conduire nos élus à réfléchir à un problème de fond, celui de la liberté constitutionnelle d’expression dans le peu qui reste des valeurs de la République après presqu’un demi-siècle de politique socialiste.

En 2012, sont parues les mémoires de l’écrivain musulman et indien Salman Rushdie sur ses années de clandestinité après la publication, en 1988, de son roman Les Versets sataniques. Certains passages au sujet du Prophète avaient poussé l’ayatollah Khomeyni à appeler ses coreligionnaires à tuer l’écrivain. Deux des traducteurs de Rushdie ont été assassinés, un troisième a survécu à un attentat et plusieurs personnes sont mortes lors de manifestations dans les pays musulmans. Lui-même est sous protection policière permanente depuis.

Le scénario s’est répété près de vingt ans plus tard au Danemark, au lendemain de la publication des caricatures de Mahomet dans le journal danois Jyllands-Posten, puis en 2015 en France, avec celles de Charlie hebdo. Les gouvernements occidentaux ne se sont pas vraiment bousculés à l’époque pour défendre les principes démocratiques inscrits dans leurs constitutions, se contentant, comme l’a fait Hollande, de déclarations verbeuses et grandiloquentes sur le caractère “sacré” de la liberté d’expression.

En portant un regard sur les décennies passées, Rushdie est impitoyable dans sa critique de l’Occident. Selon lui, nous avons trahi les grands principes du siècle des Lumières. Force est hélas de constater que les événements des dernières années, tout comme la gestion des crises sociales et criminelles associées à Mahomet depuis 2006, ne font que corroborer la critique de Rushdie.

Dans une tentative maladroite de mener une realpolitik, les gouvernements occidentaux, notamment ceux de la France avec Hollande et des États-Unis avec Obama, ont essayé de concilier la prise en compte des sentiments religieux des musulmans avec une condamnation de la violence. Mais ils n’ont pas dit un mot sur la liberté d’expression et ses limites, se limitant à la promulgation de lois et décrets mal pensés, et souvent mal rédigés, réduisant drastiquement la liberté d’expression sans la moindre réflexion sur les effets pervers induits : censure et bâillonnement de toute critique même justifiée, atteinte à des droits constitutionnels, dégradation du débat politique sur des sujets de société qui mériteraient réflexion plutôt qu’oukases et insultes.

La grande majorité du monde musulman, représentants du pouvoir et populations confondus, est maintenant manifestement convaincue que la liberté d’expression en Occident, acquise après de siècles de luttes des élites et des peuples pour l’obtenir, est un péché. Les responsables doivent être emprisonnés et les présidents doivent adresser des excuses aux musulmans du monde entier.

L’erreur impardonnable des dirigeants comme Hollande, Valls ou Cazeneuve est d’avoir oublié pour de basses raisons de politique électoraliste, que la liberté d’expression implique le droit de heurter les convictions d’autrui, qu’elles soient religieuses ou politiques. C’est le propre d’un débat ouvert et libre au sein d’une société civilisée, même si certains propos sont inadmissibles et ne méritent que mépris et condamnation. Le plus étonnant, et qui montre la bassesse de ces comportements politiques, c’est qu’il y a de nombreux intellectuels musulmans pour défendre la liberté d’expression que les dirigeants occidentaux ont abandonnée en rase campagne islamique.

Pour rendre encore plus trouble le tableau, il y a dans de nombreuses démocraties des lois archaïques qui interdisent le blasphème sous prétexte de ne pas stigmatiser les croyants de telle ou telle religion. À s’en demander pourquoi le socialiste Aristide Briand s’est battu pour obtenir la Loi de 1905 sur la laïcité ou, certains comme Mélenchon, Peillon et Hamon le font encore, se sont battus pendant des décennies contre “la calotte et le goupillon”, si c’est pour tout céder aujourd’hui au voile et à la mosquée. Ces lois peuvent inciter les musulmans à penser que l’offense aux convictions religieuses est une grave infraction. Une impression renforcée par des commentateurs occidentaux déclarant que la liberté d’expression s’arrête là où elle est utilisée pour outrager autrui. C’est absurde, mais il s’agit d’un malentendu courant.

Le plus étonnant est que les lois restreignant la liberté d’expression font que les intellectuels musulmans, et ils sont nombreux, qui se mobilisent contre le radicalisme sont peu audibles et ont le plus grand mal, en France, à trouver des relais médiatiques pour s’exprimer. Ceux-ci ayant peur de la censure gouvernementale, parce qu’ils dépendent financièrement de milliardaires et d’un gouvernement acquis à l’idéologie socialiste, s’auto-censurent *.

La liberté d’expression c’est la loi de 1881 sur la liberté de la presse, et l’article 10 de la Convention européenne des Droits de l’Homme : « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière » excepté bien sûr si la sécurité nationale est en jeu, ou la santé publique, ou s’il y a incitation au crime, etc.

Ceux qui s’empressent d’incriminer la liberté d’expression feraient bien de réfléchir à la question suivante : comment se fait-il que dans toutes ces crises liées à Mahomet, depuis Rushdie jusqu’aux drames actuels, la violence soit perpétrée avec dix fois plus de force qu’en Occident dans des pays et des sociétés dont les citoyens ne jouissent pas de la liberté d’expression et de culte, n’ont pas le droit de critiquer une quelconque religion ni le pouvoir totalitaire en place ? Cela pourrait-il s’expliquer par le fait qu’une large liberté d’expression serait le meilleur rempart contre la violence qui ravage actuellement le monde islamique ? Difficile, par les temps qui courent, de ne pas avoir cette pensée hérétique.

L’Imprécateur

  • Dans le monde anglo-saxon : Fahrid Esack, Sud-Africain, Abdukkarim Soroush, américain, Abdu Filali Anfari, qui vit entre Londres et Casablanca, font un énorme travail de déconstruction du message radical, mais il est vrai que dans le vacarme ambiant on les entend peu.
    Dans le monde arabo-musulman, les penseurs tunisiens Abdel Madjid Charfi, doyen de la faculté de Tunis, ou Mohammed Taldi s’opposent aussi au radicalisme publiquement. De même Boualem Sansal en Algérie, bien que non-musulman, condamne de façon très virulente la montée de l’extrémisme. En Iran, l’ayatollah Masoumi Tehrani a mis en exergue de façon très courageuse dans son prêche le message d’amour, de bonté et de miséricorde du Coran. De plus il s’est élevé contre le sort des minorités bahaïes en Iran.
    En France, « Tarik Oubrou, recteur de la mosquée de Bordeaux, insiste dans ses prêches pour que soient posées les bonnes questions. Ces idioties, qui commence par le voile des jeunes filles, la barbe ou encore la nourriture hallal, qui ne sont pas importantes et qui normatisent la religion, ces problèmes nous mènent au radicalisme violent. » (Atlantico) Mais surtout l’imam Chalgoumi de Drancy, menacé de mort, Azzédine Gaci, recteur de la mosquée de Villeurbanne, Omero Marongiu-Perria, sociologue, étudie les blocages de la pensée au niveau d’une exégèse dépassée, qui n’est pas adaptée aux exigences de notre modernité