LE VRAI BILAN DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (DÉCEMBRE 2014 – JUIN 2017)

Ce document exceptionnel, compilation recensant les attentats et tentatives d’attentats fomentés ou perpétrés sur le territoire national au nom de l’Islam depuis 2015 (30 mois), a été réalisé par Maxime Lépante et nous a été signalé par Francis Demay, que nous tenons à remercier.

Il montre, si besoin était, l’insuffisance et l’incompétence crasse des dirigeants de notre pays qui ne proposent, comme riposte à la guerre totale qui nous a été imposée par des forces sanguinaires et obscurantistes, que des jérémiades et des incantations à un « vivre ensemble » qui n’intéresse d’ailleurs pas l’ennemi et que les Français sensés et lucides ne peuvent que rejeter avec mépris.

Le nouveau président et son gouvernement campent obstinément sur la même ligne que le calamiteux Hollande, qui restera dans l’Histoire comme l’homme qui, le premier, aura ouvert les vannes de l’invasion meurtrière. Macron aura même réussi, en moins de 100 jours de mandat, à se mettre définitivement à dos et pour longtemps l’Armée Française en acculant son Chef d’État-Major à la démission. Et ce, dans une période d’incertitude et de danger majeur qui eût nécessité au contraire une coopération étroite et solide et une convergence stratégique entre les autorités civiles et militaires.

Une fois de plus, nous ne pouvons que rappeler que les regrets convenus et pleurnichards de ceux qui nous gouvernent, les petites bougies aux fenêtres, l’extinction de la Tour Eiffel (voire son éclairage aux couleurs de l’Espagne ces derniers jours), les exhortations incantatoires du genre « nous n’avons pas peur » ou « vous n’aurez pas notre haine », ne sont pas au niveau de la riposte militaire à l’agression que le peuple français est en droit d’attendre.

Un certain nombre d’officiers courageux et lucides se sont levés pour rappeler avec force que la première mission régalienne de l’État était d’assurer la sécurité des citoyens. Cette sécurité n’est plus assurée. Le nouveau président rétorquait d’ailleurs à une journaliste qui lui demandait de clarifier son projet sécuritaire, entre les 2 tours de la présidentielle, après l’assassinat d’un gendarme sur les Champs Élysées : « je ne vais pas inventer un plan contre le terrorisme en une nuit » ! Preuve, s’il en était besoin, que cette question n’avait pas jusqu’à ce jour éveillé son intérêt !

La France est en danger. Son gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux vitaux. Seule une vaste coalition nationale populaire autour d’hommes forts et décidés sera de nature à arracher la France au destin funeste qui lui est promis et dont le point de non-retour s’approche dangereusement.

Marc Le Stahler



Le 9 août 2017, un terroriste musulman a commis un attentat contre des militaires français, à Levallois-Perret. Depuis des années, des attentats islamiques de plus en plus nombreux frappent nos compatriotes, qu’ils soient civils, policiers ou militaires.

Ces attentats font partie de la guerre permanente que les musulmans doivent mener contre les non-musulmans : le djihad.

Le djihad, c’est le commandement impérieux et impératif fait à tous les musulmans :

  • de combattre les non-musulmans (Coran : sourate 9,29)
  • de les égorger (Coran : sourate 8,12 et sourate 47,4)
  • de les tuer (Coran : sourate 4,89 et sourate 8,7)

Ces crimes djihadistes se multiplient et continueront à se multiplier tant que les dirigeants de la France ne se décideront pas à lutter contre l’islam, cette idéologie raciste, antisémite, suprémaciste, totalitaire, génocidaire, pire que le Nazisme.

Le vrai bilan des attentats musulmans en France

Afin de montrer l’ampleur de cette guerre, menée par de nombreux musulmans contre les Français, nous avons compilé la liste la plus complète possible des attentats islamiques commis en France, depuis la fin décembre 2014. Cette liste prend en compte non seulement les attentats islamiques reconnus officiellement (quand le parquet antiterroriste est saisi d’une affaire), mais aussi les agressions relevant du « djihad quotidien » qui frappe les Français.

Nous avons en effet inclus dans notre chronologie tout attentat ou attaque ou agression lors duquel on a la preuve que le criminel musulman a agi au nom de l’islam, que ce soit parce que :

  • il a crié « Allah akbar ! » (« Allah est le plus grand ! »)
  • il s’est revendiqué de l’État Islamique ou d’al-Qaïda
  • il consultait des sites d’organisations terroristes musulmanes
  • il possédait des documents provenant de ces organisations terroristes
  • il visionnait des vidéos de décapitations
  • il portait une tenue islamique
  • il a cité des versets du Coran
  • il a parlé du ramadan
  • il a tenu des propos racistes contre les Français (en islam, les non-musulmans sont des êtres inférieurs et impurs)

Nous avons aussi inclus dans cette liste les attentats déjoués, afin de montrer à quel point la menace est importante et permanente.

Nous invitons les lecteurs qui auraient connaissance d’un crime musulman commis en France après décembre 2014 et ne figurant pas dans notre chronologie à nous en faire part dans la rubrique « commentaires » afin que nous puissions la compléter.

Nous vous invitons aussi à diffuser cet article le plus largement possible, car il est important que nos compatriotes puissent se rendre compte de l’ampleur de la guerre quotidienne menée contre la France par de nombreux musulmans.

Bien entendu, les bilans présentés ci-dessous comptabilisent uniquement les personnes tuées ou blessées par des terroristes musulmans. À l’inverse des pratiques de certains médias pervers, nous n’avons pas inclus les terroristes abattus ou blessés par les forces de sécurité françaises parmi les victimes de ces attentats et agressions islamiques.



CHRONOLOGIE DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (2015)

20 décembre 2014 (Joué-lès-Tours)

Un musulman burundais hurlant « Allah akbar ! », poignarde et tente d’égorger des policiers français dans leur commissariat.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/commissariat-attaque-pres-de-tours-qui-est-bertrand-n-le-principal-suspect-21-12-2014-4390307.php
Bilan : 3 blessés.

21 décembre 2014 (Dijon)

Un musulman maghrébin en djellaba hurlant « Allah akbar ! » fonce avec sa voiture dans la foule des passants.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/ce-que-l-on-sait-sur-l-automobiliste-qui-a-fauche-11-personnes-a-dijon_778801.html
Bilan : 13 blessés.

22 décembre 2014 (Le Mans)

Un musulman hurlant « Allah akbar ! » attaque des policiers français et tente de s’emparer de leurs armes.
http://www.lemainelibre.fr/actualite/le-mans-un-homme-interne-apres-avoir-crie-allah-akbar-23-12-2014-120321
Bilan : 1 blessé.

2 janvier 2015 (Metz)

Un musulman turc, qui est en garde à vue dans un commissariat, bondit sur un policier français et tente de l’étrangler en hurlant « Allah akbar ! ».
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2015/01/03/un-homme-en-garde-a-vue-essaie-d-etrangler-un-policier
Bilan : 1 blessé.

7 janvier 2015 (Paris)

Deux musulmans d’origine algérienne hurlant « Allah akbar ! », « C’est al-Qaïda au Yémen ! » et « Nous avons vengé le prophète ! » assassinent 8 journalistes de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo ainsi que 2 autres civils et 2 policiers, dans le 11ème arrondissement de Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_contre_Charlie_Hebdo
Bilan : 12 morts, 11 blessés.

8 janvier 2015 (Carcassonne)

Un musulman maghrébin armé d’une machette et hurlant « Allah akbar ! » menace de mort un militaire français après avoir mentionné l’attentat contre Charlie Hebdo.
http://www.lindependant.fr/2015/01/09/carcassonne-un-para-du-3-agresse-au-cri-d-allah-akbar,1977157.php

8 janvier 2015 (Montrouge)

Un musulman d’origine malienne qui s’apprêtait à attaquer une école juive, tire sur une policière et un agent municipal, puis fait exploser une voiture.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_de_janvier_2015_en_France
Bilan : 1 mort, 1 blessé.

9 janvier 2015 (Paris)

Le même musulman d’origine malienne assassine 4 Français juifs dans une supérette casher, dans le 20ème arrondissement de Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_du_magasin_Hyper_Cacher_de_la_porte_de_Vincennes
Bilan : 4 morts, 9 blessés.

15 janvier 2015 (Paris)

Quatre musulmans renversent une policière avec leur voiture devant l’Élysée, conformément aux ordres de l’État Islamique demandant aux musulmans d’écraser les Français avec des véhicules.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/une-policiere-renversee-dans-la-nuit-pres-de-l-elysee_1640869.html
Bilan : 1 blessé.

Janvier 2015 (Auch)

Un musulman marocain hurlant « Allah akbar ! » menace la gérante d’un café, puis l’insulte en la traitant de « sale Française », de « mécréante » et de « chienne ».
http://www.ladepeche.fr/article/2016/03/25/2311233-il-hurle-allahou-akbar-en-terrasse-un-mois-de-prison.html

3 février 2015 (Nice)

Un musulman d’origine malienne poignarde trois militaires français qui sont en faction devant un centre communautaire juif, conformément à une vidéo de l’État Islamique demandant aux musulmans de « tuer à l’aide d’un couteau un policier ou un militaire ».
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/03/97001-20150203FILWWW00216-trois-militaires-en-faction-agresses-a-nice.php
Bilan : 3 blessés.

17 février 2015 (Lyon)

Un musulman maghrébin hurlant des propos faisant référence à l’État Islamique agresse violemment une septuagénaire.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/02/17/97001-20150217FILWWW00433-lyon-une-septuagenaire-violemment-agressee.php
Bilan : 1 blessé.

20 février 2015 (Givors)

Un musulman maghrébin hurlant son soutien aux auteurs des attentats de Charlie Hebdo et à l’État islamique, proférant des insultes antisémites, attaque deux chauffeurs de bus avec un tournevis.
http://www.lyonmag.com/article/70894/deux-conducteurs-de-bus-agresses-a-givors
Bilan : 1 blessé.

19 avril 2015 (Villejuif)

Un musulman algérien assassine une jeune Française au cours de la préparation d’un attentat contre les églises de Villejuif. Lors de son interrogatoire, il révèle qu’il projetait aussi d’attaquer le Sacré-Cœur et un train rempli de voyageurs afin de « tuer au moins 150 mécréants ».
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-dejoue-a-villejuif-reconstitution-du-meurtre-d-aurelie-chatelain-ce-dimanche-18-03-2016-5637867.php
Bilan : 1 mort.

26 juin 2015 (Saint-Quentin-Fallavier)

Un musulman d’origine algéro-marocaine décapite un chef d’entreprise français, accroche sa tête au grillage entourant une usine de gaz industriels, entre deux drapeaux noirs sur lesquels est écrite en arabe la « shahada » (profession de foi islamique), puis pénètre dans l’enceinte de l’usine et y fait exploser des bonbonnes de gaz en hurlant « Allah akbar ! ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_Saint-Quentin-Fallavier
Bilan : 1 mort, 2 blessés.

Début juillet 2015 (Toulouse)

Un musulman maghrébin menace de décapiter des employés d’une société HLM, conformément aux pratiques de l’État Islamique.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/07/12/2142600-je-vais-decapiter-du-monde-un-agent-de-securite-condamne.html

13 juillet 2015 (Bouches-du-Rhône, Rhône, Yvelines)

Quatre musulmans maghrébins, qui préparent des attentats contre des installations militaires françaises et qui veulent décapiter un militaire gradé et filmer ce crime, sont arrêtés.
http://www.20minutes.fr/societe/1652191-20150716-video-sait-attentat-dejoue-sud-france

11 août 2015

Un musulman marocain qui prépare un attentat contre une ou plusieurs salles de concert en France « pour faire un maximum de victimes » est arrêté.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-ex-jihadiste-rentre-en-france-projetait-un-attentat-contre-une-salle-de-concert-18-09-2015-5103933.php

21 août 2015 (train Thalys Amsterdam−Paris)

Un musulman marocain muni de plusieurs armes à feu tente d’assassiner des civils occidentaux dans un train Thalys alors que celui-ci traverse la commune d’Oignies (Pas-de-Calais). Il est désarmé par des passagers américains, français et anglais.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_train_Thalys_le_21_ao%C3%BBt_2015
Bilan : 3 blessés.

11 septembre 2015 (Tarascon)

Un musulman marocain égorge son père puis revendique son appartenance au groupe terroriste de l’État Islamique lors de son arrestation.
http://www.laprovence.com/actu/faits-divers-en-direct/3570556/il-egorge-son-pere-et-se-revendique-de-daesh.html
Bilan : 1 mort.

29 octobre 2015 (Toulon)

Un musulman maghrébin qui prépare un attentat pour assassiner des marins français de la base de Toulon est arrêté.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/10/01016-20151110ARTFIG00433-un-attentat-contre-des-militaires-dejoue-a-toulon.php

13 novembre 2015 (Saint-Denis & Paris)

Dix musulmans d’origines marocaine et algérienne font exploser des bombes devant le Stade de France à Saint-Denis puis tirent sur des centaines de civils occidentaux avec des armes à feu dans la salle de spectacle du Bataclan et aux terrasses de restaurants dans les 10ème et 11ème arrondissements de Paris.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentats_du_13_novembre_2015_en_France
Bilan : 130 morts, 413 blessés (dont 99 grièvement).

18 novembre 2015 (Saint-Denis)

Suite à ces attentats, une opération antiterroriste à Saint-Denis permet l’élimination de trois terroristes musulmans d’origine marocaine. Cinq policiers du RAID sont blessés au cours de cette opération.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_polici%C3%A8re_du_18_novembre_2015_%C3%A0_Saint-Denis
Bilan : 5 blessés.

18 novembre 2015 (Marseille)

Trois musulmans maghrébins, dont l’un porte un tee-shirt orné du logo de l’État Islamique et un autre se réclame du terroriste Mohamed Merah, poignardent un professeur d’une école juive du 13ème arrondissement.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/11/18/97001-20151118FILWWW00341-un-enseignant-d-une-ecole-juive-agresse.php
Bilan : 1 blessé.

19 novembre 2015 (Perpignan)

Un musulman maghrébin téléphone 15 fois au commissariat en faisant l’éloge de l’État Islamique et de l’attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo puis menace de « faire péter » le bâtiment.
http://www.lindependant.fr/2015/12/12/18-mois-ferme-pour-avoir-menace-de-faire-sauter-le-commissariat,2127306.php

19 novembre 2015 (Périgueux & Sarlat)

Des perquisitions sont menées dans les milieux islamistes de ces deux villes et chez des musulmans faisant la promotion du djihad. Un musulman marocain en situation irrégulière est arrêté. Il fera l’objet d’une reconduite à la frontière.
http://www.20minutes.fr/bordeaux/1734019-20151119-dordogne-perquisitions-chez-proches-milieux-islamistes

7 décembre 2015 (Châteaudun)

Un musulman qui menace les passants avec un pistolet à plomb en criant « Je suis musulman, je vais tous vous tuer ! » est arrêté. Trois jours plus tard, il est condamné à un an de prison ferme en comparution immédiate.
http://www.lechorepublicain.fr/eure-et-loir/actualite/pays/pays-dunois/2015/11/28/un-an-ferme-pour-l-homme-arme-dans-les-rues-de-chateaudun_11700688.html

15 décembre 2015 (Orléans)

Deux musulmans d’origines marocaine et togolaise qui préparent des attentats contre des casernes, commissariats et gendarmeries, sont arrêtés.
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/12/22/un-projet-d-attentat-a-orleans-a-ete-dejoue-annonce-bernard-cazeneuve_4836696_1653578.html

21 décembre 2015 (Montpellier)

Un couple de musulmans, lui d’origine tchadienne et elle convertie à l’islam, qui préparent un attentat kamikaze à l’aide d’un faux ventre de femme enceinte, est arrêté.
http://www.midilibre.fr/2015/12/22/une-kamikaze-a-montpellier,1261464.php

29 décembre 2015 (Nice)

Un musulman tchétchène hurlant « Allah akbar ! » détruit le mobilier de la terrasse d’un café et frappe la gérante de l’établissement.
http://www.nicematin.com/faits-divers/ivre-il-renverse-la-terrasse-dun-bar-en-criant-allahu-akbar-10432
Bilan : 1 blessé.


Bilan de l’année 2015 : 150 morts & 470 blessés



CHRONOLOGIE DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (2016)

1er janvier 2016 (Valence)

Un musulman d’origine tunisienne hurlant « Allah akbar ! » fonce avec une voiture sur 4 soldats français qui étaient en faction devant la mosquée de Valence.
http://www.midilibre.fr/2016/01/01/valence-il-fonce-en-voiture-sur-un-militaire-qui-tire-devant-la-grande-mosquee,1264293.php
Bilan : 2 blessés.

7 janvier 2016 (Paris)

Un musulman tunisien armé d’un couteau de boucher et portant une ceinture d’explosifs factice, qui tente de pénétrer dans un commissariat du 18ème arrondissement est abattu par les policiers qui trouvent sur son cadavre un drapeau de l’État Islamique et un texte de revendication en arabe dans lequel il prête allégeance au chef de cette organisation terroriste.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-du-commissariat-de-la-goutte-d-or/attaque-du-commissariat-a-paris-l-identite-de-l-assaillant-enfin-connue_1259555.html

11 janvier 2016 (Marseille)

Un adolescent musulman turc attaque à coups de machettes un enseignant juif dans le 9ème arrondissement. Il déclare, aux policiers qui l’ont arrêté : ‘J’ai honte de ne pas l’avoir tué ».
http://www.laprovence.com/article/actualites/3749258/agression-antisemite-a-marseille-jai-honte-de-ne-pas-lavoir-tue.html
Bilan : 1 blessé.

2 février 2016 (Lyon)

Six musulmans maghrébins connus des services de police pour leur allégeance à l’État Islamique et pour appels au djihad, dont deux cherchent à se procurer des armes afin d’attaquer un club échangiste sont arrêtés.
http://www.valeursactuelles.com/societe/lyon-interpellation-de-six-djihadistes-qui-prevoyaient-dattaquer-un-club-echangiste-58920

11 mars 2016

Deux adolescentes musulmanes qui préparent un attentat contre la salle de spectacle du Casino de Paris sont arrêtées.
http://www.bfmtv.com/societe/deux-mineures-projetaient-un-attentat-contre-une-salle-de-concert-a-paris-mises-en-examen-958473.html

24 mars 2016 (Boulogne-Billancourt)

Un musulman d’origine algérienne qui prépare un attentat en France est arrêté. Lors de la perquisition de son appartement, des explosifs, des armes de poing et une Kalachnikov sont saisis.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/03/25/01016-20160325ARTFIG00001-un-projet-d-attentat-avance-dejoue-en-france.php

23 avril 2016 (Strasbourg)

Un musulman tenant des propos en arabe attaque avec un couteau un militaire français qui patrouille dans la gare et le blesse à la joue.
http://www.lci.fr/faits-divers/strasbourg-il-blesse-au-cutter-un-militaire-et-prend-la-fuite-1508973.html
Bilan : 1 blessé.

17 mai 2016 (Paris)

Un musulman proférant des insultes racistes contre les Français poignarde un passager à la poitrine dans une station de métro du 2ème arrondissement.
http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-l-agresseur-au-couteau-de-la-station-etienne-marcel-ecroue-08-06-2016-5866715.php
Bilan : 1 blessé.

6 juin 2016 (Nice)

Un musulman tunisien en situation irrégulière agresse la serveuse d’un bar et menace de l’égorger en lui reprochant de servir de l’alcool pendant le ramadan.
https://www.marianne.net/societe/ramadan-8-mois-de-prison-pour-avoir-frappe-une-serveuse-qui-servait-de-lalcool
Bilan : 1 blessé.

13 juin 2016 (Magnanville)

Un musulman d’origine marocaine assassine un couple de policiers français à coups de couteau à leur domicile devant leur fils.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Double_meurtre_du_13_juin_2016_%C3%A0_Magnanville
Bilan : 2 morts.

13 juin 2016 (Carcassonne)

Un musulman proche du Front al-Nosra (organisation terroriste affiliée à al-Qaïda) qui prépare un attentat contre des touristes étrangers et des policiers français pour « fêter le ramadan » est arrêté.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/17/2367451-un-attentat-terroriste-dejoue-a-carcassonne.html

14 juin 2016 (Rennes)

Un musulman poignarde une étudiante française à un arrêt de bus en criant qu’il doit « faire un sacrifice au nom du ramadan ».
http://www.lepoint.fr/faits-divers/rennes-attaquee-par-un-desequilibre-qui-voulait-tuer-pour-le-ramadan-14-06-2016-2046654_2627.php
Bilan : 1 blessé.

14 juillet 2016 (Nice)

Un musulman écrase des centaines de civils occidentaux avec un poids-lourd, sur la Promenade des Anglais, à l’issue du feu d’artifice de la fête nationale.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_14_juillet_2016_%C3%A0_Nice
Bilan : 86 morts, 458 blessés.

15 juillet 2016 (Nice)

Un musulman qui déambule avec une machette sur la Promenade des Anglais est arrêté.
http://www.bfmtv.com/societe/nice-un-homme-arrete-avec-une-machette-sur-la-promenade-des-anglais-1006657.html

18 juillet 2016 (Jullouville)

Un musulman en djellaba qui hurle « Allah akbar ! » et « Je vais tous vous tuer ! » à l’adresse de touristes sur une plage normande est arrêté.
http://www.bfmtv.com/societe/un-homme-en-garde-a-vue-apres-avoir-crie-allah-akbar-sur-une-plage-de-la-manche-1007756.html

18 juillet 2016 (Montpellier)

Un adolescent musulman afghan poignarde un de ses éducateurs dans un camping après avoir expliqué que, dans son pays d’origine, c’est une pratique islamique normale que d’utiliser des couteaux pour régler ses comptes.
http://www.midilibre.fr/2016/07/20/pres-de-montpellier-un-ado-tente-de-poignarder-son-educateur,1368812.php
Bilan : 1 blessé.

19 juillet 2016 (Paris)

Un musulman étranger en djellaba qui a tenté de pénétrer dans l’École Militaire (7ème arrondissement) puis déposé une valise devant les grilles de l’institution en faisant une prière islamique est arrêté.
http://www.bfmtv.com/societe/un-homme-seme-la-panique-devant-l-ecole-militaire-a-paris-1008045.html

19 juillet 2016 (Boissy-Saint-Léger)

Deux musulmans en possession de bâtons de dynamite, de détonateurs et de fils ainsi que de documents de l’État Islamique sont arrêtés.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/19/01016-20160719ARTFIG00108-un-chauffeur-vtc-fiche-s-en-garde-a-vue.php

19 juillet 2016 (Garde-Colombe)

Un musulman marocain poignarde une femme et ses trois filles dans un camp de vacances des Hautes-Alpes en leur reprochant leur tenue « trop légère » conformément au Coran qui exige que les femmes couvrent leur corps (sourates 24-31 et 33-59).
http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2016/07/19/il-poignarde-quatre-personnes-dans-un-village-de-vacances
Bilan : 4 blessés.

19 juillet 2016 (Uzès)

Un musulman marocain agresse violemment une grand-mère et menace de « tout faire sauter comme à Nice ».
http://www.objectifgard.com/2016/07/20/uzes/
Bilan : 1 blessé.

20 juillet 2016 (Palaiseau)

Une musulmane d’origine étrangère qui s’est écriée « Les attentats de Nice, c’est bien fait pour vous les Français ! » dans les locaux de la sous-préfecture, est arrêtée.
http://www.leparisien.fr/palaiseau-91120/apologie-du-terrorisme-a-la-sous-prefecture-de-palaiseau-25-07-2016-5993995.php

21 juillet 2016 (Waziers)

Un musulman d’origine marocaine porteur d’un couteau à cran d’arrêt menace un couple dans la rue en criant « Allah akbar ! » et se déclare prêt à commettre un attentat.
http://www.lavoixdunord.fr/region/douaisis-revue-de-faits-divers-ia16b0n3646487

26 juillet 2016 (Saint-Étienne-du-Rouvray)

Deux terroristes musulmans d’origine algérienne égorgent un prêtre catholique de 86 ans et poignardent des paroissiens lors d’une messe dans l’église Saint-Étienne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_l%27%C3%A9glise_de_Saint-%C3%89tienne-du-Rouvray
Bilan : 1 mort, 4 blessés.

31 juillet 2016 (Blois)

Un musulman agresse les policiers français qui l’ont arrêté pour un contrôle d’alcoolémie, criant « Je suis Daech, je suis armé, je vais vous exploser ! ».
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/09/07/Le-controle-routier-avait-degenere-2830603
Bilan : 2 blessés.

5 août 2016 (Marseille)

Un musulman maghrébin hurle une dizaine de fois « Allah akbar ! Je vais tout faire sauter ! » en mettant la main dans sa sacoche dans les locaux de la Caisse d’allocations familiales du 14ème arrondissement.
http://www.lamarseillaise.fr/marseille/faits-divers-justice/51744-econduit-de-la-caf-il-seme-la-panique-en-criant-allah-akbar-18-mois-ferme

8 août 2016 (Melun)

Une adolescente musulmane qui relaye des appels à la réalisation d’attentats et exprime son intention de passer à l’acte sur la messagerie Telegram est arrêtée.
http://www.francetvinfo.fr/monde/terrorisme-djihadistes/une-adolescente-qui-se-disait-prete-a-commettre-un-attentat-en-france-deferee-en-vue-d-une-mise-en-examen_1582313.html

12 août 2016 (Clermont-Ferrand)

Une musulmane qui envoie des messages inquiétants concernant des attentats sur la messagerie Telegram est arrêtée.
http://www.20minutes.fr/societe/1908023-20160812-clermont-ferrand-jeune-femme-radicalisee-garde-vue-apres-messages-inquietants-telegram

15 août 2016 (Nice)

D’après des SMS envoyés à ses complices musulmans par le terroriste auteur de l’attentat du 14 juillet à Nice, un deuxième attentat devait avoir lieu le 15 août 2016, dans cette ville.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/un-second-attentat-etait-il-prevu-a-nice-un-mois-apres-celui-du-14-juillet_1868897.html

15 août 2016 (Auch)

Un musulman originaire de Mayotte hurlant des propos islamistes et des mots en arabe défonce la porte d’une maison isolée puis tente d’étrangler les deux retraités qui y vivent.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/18/2402569-leur-agresseur-fou-d-allah-ou-malade-mental.html
Bilan : 2 blessés.

18-23 août 2016 (Sète)

Un musulman algérien qui veut commettre un attentat lors de la fête de la Saint-Louis pour « faire un carnage » renonce en raison de la présence de militaires déployés après l’attentat du 14 juillet à Nice.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/12/2515998-arrestations-montpellier-interpelles-prevoyait-faire-carnage-sete.html

21 août 2016 (Cannes)

Un musulman hurlant « Allah akbar ! » agresse 11 personnes en les frappant à coup de poing et de pied puis les pousse dans l’eau sur un bateau du Vieux-Port.
http://www.nicematin.com/faits-divers/lhomme-qui-a-seme-la-panique-au-port-de-cannes-evoque-des-voix-73363
Bilan : 11 blessés.

25 août 2016 (Foix)

Un musulman hurle « Allah akbar ! » et menace à plusieurs reprises d’égorger un prêtre, dans la rue.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/27/2407493-il-menacait-d-egorger-un-pretre.html

30 août 2016 (Toulouse)

Un musulman algérien armé d’un couteau de cuisine saute au cou d’un adjoint de sécurité et tente de lui trancher la gorge en hurlant des insultes racistes contre la France dans les locaux d’un commissariat du centre-ville.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/31/2409358-toulouse-il-tente-d-egorger-un-policier-au-commissariat.html
Bilan : 1 blessé.

3 septembre 2016 (Metz)

Deux musulmans marocains en contact avec un dirigeant de l’État Islamique et préparent des attentats contre des brasseries et des discothèques de Metz avouent leurs projets aux agents de la Sûreté Nationale du Maroc vers lequel les autorités françaises viennent de les extrader.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/terrorisme-deux-marocains-expulses-de-france-projetaient-des-attaques-a-metz-7784725042

4 septembre 2016 (Paris)

Deux musulmanes fichées S qui ont fait allégeance à l’État Islamique tentent de faire exploser une voiture contenant 6 bonbonnes de gaz et 3 bouteilles de gazole près de la cathédrale Notre-Dame puis tentent de commettre un attentat kamikaze dans la gare de Lyon.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tentative_d%27attentat_de_la_cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Paris

6 septembre 2016 (Nîmes)

Deux musulmans qui ont crié « Vive Daech ! » et « Ne vous étonnez pas s’il y a des attentats ! » dans les locaux du Palais de Justice sont arrêtés.
https://www.objectifgard.com/2016/09/06/nimes-apologie-terrorisme-plein-tribunal/

6 septembre 2016 (Orange)

Une des deux musulmanes qui ont tenté de faire exploser une voiture près de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en fuite en compagnie d’un musulman complice, est arrêtée.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/bonbonnes-de-gaz-a-paris-les-coulisses-de-la-traque-du-commando-feminin_1828875.html

8 septembre 2016 (Boussy-Saint-Antoine)

La deuxième des musulmanes qui ont tenté de faire exploser une voiture près de la cathédrale Notre-Dame de Paris ainsi que deux autres musulmanes complices hurlent « Allah akbar ! » et blessent un policier avec un couteau lors de leur arrestation.
http://www.lci.fr/societe/info-lci-operation-antiterroriste-jeudi-soir-en-region-parisienne-trois-femmes-interpellees-2002125.html
Bilan : 1 blessé.

10 septembre 2016 (Paris)

Un adolescent musulman d’origine antillaise qui prépare un attentat au couteau dans le 12ème arrondissement pour « tuer tout un tas de kouffars » (non-musulmans) est arrêté.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/qui-est-l-ce-mineur-de-15-ans-qui-projetait-un-attentat-a-paris_1829603.html

12 septembre 2016 (Le Havre)

Un musulman assassine sa mère en l’étranglant avec un lacet parce qu’elle voulait l’empêcher de partir en Syrie faire le djihad.
http://www.francetvinfo.fr/france/jihadistes-francais/info-franceinfo-au-havre-un-homme-tue-sa-mere-qui-l-empechait-d-aller-faire-le-djihad-en-syrie_1821637.html
Bilan : 1 mort.

14 septembre 2016 (Paris)

Un adolescent musulman qui est en contact avec des terroristes de l’État Islamique et s’est proposé pour commettre un attentat au couteau est arrêté.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-arrestation-d-un-nouveau-mineur-de-15-ans-pret-a-commettre-un-attentat-14-09-2016-6119657.php

Mi-septembre 2016 (Nice)

Deux musulmanes qui sont en contact avec des terroristes de l’État Islamique et préparent un attentat contre des militaires français sont arrêtées.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-jeunes-nicoises-voulaient-frapper-25-09-2016-6148555.php

21 septembre 2016 (Rouen)

Un musulman fiché S qui a un comportement suspect à proximité de la Faculté de Droit est arrêté. L’Université est fermée pendant une journée afin que les démineurs puissent intervenir.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/21/01016-20160921ARTFIG00430-rouen-un-homme-fiche-s-repere-aux-abords-de-la-faculte.php

28 septembre 2016 (Paris)

Un adolescent musulman d’origine égyptienne qui prépare un attentat est arrêté.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/16/97001-20160916FILWWW00405-menaces-d-attentats-un-adolescent-de-15-ans-mis-en-examen-et-ecroue.php

30 septembre 2016 (Paris)

Un musulman maghrébin qui incitait d’autres musulmans à commettre des attentats sur la messagerie Telegram et possédait des vidéos de décapitation est condamné à quatre ans d’emprisonnement dont deux ans ferme.
http://www.20minutes.fr/societe/1934167-20160930-condamne-incitation-commettre-attentat-fend-poire-telegram

30 septembre 2016 (Clichy)

Un musulman, qui est en contact avec des terroristes de l’État Islamique, sur la messagerie Telegram, et qui prépare un attentat, est arrêté.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/un-jeune-homme-de-18-ans-soupconne-de-vouloir-commettre-un-attentat-mis-en-examen-et-ecroue_1856217.html

11 octobre 2016 (Noisy-le-Sec)

Un couple de musulmans  en contact avec des terroristes de l’État Islamique sur la messagerie Telegram et préparent un attentat est arrêté.
http://www.lejdd.fr/Societe/Faits-divers/Un-couple-de-radicalises-mis-en-examen-817144

19-20 novembre 2016 (Strasbourg & Marseille)

Sept musulmans d’origines tunisienne, marocaine et afghane qui préparent des attentats simultanés sont arrêtés. Quatre d’entre eux, appartenant au commando de Strasbourg prévoyaient d’attaquer plusieurs cibles parisiennes (le siège de la Police Judiciaire, le marché de Noël des Champs-Élysées, le parc d’attractions Disneyland Paris, des terrasses de cafés, une station de métro parisien et plusieurs lieux de cultes). Les trois autres, appartenant au commando de Marseille prévoyaient d’attaquer des marchés de Noël dans cette ville.
http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/11/21/un-projet-d-attaques-terroristes-simultanees-dejoue-en-france_5035421_1653578.html

13 décembre 2016 (Valence)

Un musulman tunisien qui a crié qu’il veut « se battre aux côtés de Daech » et « aller à Nice égorger des Français et finir le travail » dans un TGV puis dans un hôpital est condamné à six mois de prison ferme.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/ivre-il-invoque-daech-et-ecope-de-six-mois-de-prison-ferme-1481827807


Bilan de l’année 2016 : 90 morts & 492 blessés


CHRONOLOGIE DES ATTENTATS MUSULMANS EN FRANCE (2017)

17 janvier 2017 (Strasbourg, Schiltigheim & Wissembourg)

Trois musulmans d’origine maghrébine fichés S qui ont l’intention de rejoindre l’État Islamique dans la zone irako-syrienne, sont arrêtés.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/operation-anti-terroriste-strasbourg-ancien-policier-strasbourgeois-interpelle-1178075.html

3 février 2017 (Paris)

Un musulman égyptien hurlant « Allah akbar ! » attaque des militaires français devant l’entrée du musée du Louvre avec deux machettes.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_contre_des_militaires_au_Carrousel_du_Louvre
Bilan : 2 blessés.

10 février 2017 (Montpellier)

Trois musulmans dont un d’origine algérienne et une musulmane d’origine croate qui préparent un attentat pour « faire sauter la Tour Eiffel » sont arrêtés.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/terrorisme/20170215.OBS5367/sara-16-ans-projetait-de-faire-sauter-la-tour-eiffel-avec-son-petit-ami.html

15 février 2017 (Wattignies)

Un musulman d’origine étrangère en contact avec des terroristes de l’État Islamique, cherchant à se procurer des armes et des explosifs afin de commettre un attentat contre le métro de Lille et de « tuer des policiers, des militaires et même des civils » est arrêté.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/17/2519284-etudiant-lillois-soupconne-avoir-projete-attentat-mis-examen-ecroue.html

21 février 2017 (Bondy)

Une bande de musulmans d’origine maghrébine attaque deux frères juifs qui portent la kippa à coups de poing et de pied en hurlant « On va vous tuer sales juifs ! » et tentent de leur couper les doigts avec une scie à métaux, conformément au Coran qui dit aux musulmans de « frapper les mécréants sur tous les bouts des doigts » (sourate 8-12).
http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/seine-saint-denis-bondy-kippa-visible-2-jeunes-freres-juifs-passes-tabac-menaces-mort-antisemite-sale-juif-scie-doigt-coupe-haaretz-israel-antisemite
Bilan : 2 blessés.

21 février 2017 (Marseille & Clermont-Ferrand)

Deux musulmans en contact avec la cellule terroriste démantelée à Montpellier le 10 février qui fabriquent des explosifs afin de commettre un attentat sont arrêtés.
http://www.ladepeche.fr/article/2017/02/26/2524686-marseille-clermont-ferrand-deux-hommes-suspectes-projeter-attentats-ecroues.html

21 février 2017 (Creil & Mulhouse)

Trois adolescentes musulmanes en contact avec des terroristes de l’État Islamique sur la messagerie Telegram qui préparent un attentat sont arrêtées.
http://www.20minutes.fr/societe/2024863-20170305-terrorisme-trois-mineures-radicalisees-mises-examen

4 mars 2017 (Clichy-sous-Bois)

Quatre musulmans d’une même famille qui fabriquent des explosifs sont arrêtés.
http://www.20minutes.fr/paris/2025575-20170306-clichy-sous-bois-quatre-membres-famille-mis-examen-association-malfaiteurs-terroristes

10 mars 2017 (Montpellier)

Un musulman en contact avec la cellule terroriste démantelée à Montpellier le 10 février est arrêté.
http://www.lepoint.fr/societe/projet-d-attentat-un-homme-ecroue-deux-autres-relaches-10-03-2017-2111013_23.php

18 mars 2017 (Stains, Vitry-sur-Seine & Orly)

Un musulman d’origine tunisienne ouvre le feu sur des policiers français lors d’un contrôle à Stains. Peu après, à Vitry-sur-Seine, il entre dans un bar, menace de prendre des clients en otages « au nom d’Allah » et tire une dizaine de coups de feu. Une heure plus tard à Orly, il attaque des soldats français et prend en otage une militaire en criant « Je suis là pour mourir par Allah ! ».
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_du_18_mars_2017_%C3%A0_Orly
Bilan : 1 blessé.

22 mars 2017 (Paris)

Une musulmane d’origine maghrébine agresse à coups de marteau le Grand-Maître du Grand Orient de France et l’asperge d’essence en hurlant des propos antisémites dans le 9ème arrondissement.
http://www.fdesouche.com/835501-le-grand-maitre-du-grand-orient-de-france-violemment-agresse-coups-de-marteau-et-asperge-dessence
Bilan : 1 blessé.

24 mars 2017 (Dijon)

Une musulmane qui porte un voile islamique et dissimule son visage avec une écharpe, entrée dans plusieurs boutiques un couteau à la main est arrêtée.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-jeune-femme-interpellee-dans-le-centre-ville-de-dijon-ete-hospitalisee-la-chartreuse-1490434253

1er avril 2017 (Nice)

Deux adolescentes musulmanes qui préparent un attentat à la bombe « pour faire des morts » sont arrêtées.
http://www.lci.fr/faits-divers/alpes-maritimes-les-deux-adolescentes-soupconnees-de-preparer-un-attentat-se-sont-rencontrees-sur-telegram-2035206.html

4 avril 2017 (Paris)

Un musulman d’origine malienne criant « Allah akbar ! » pénètre par effraction dans l’appartement d’une voisine juive, la torture pendant une demi-heure en hurlant des versets du Coran en français et en arabe puis la jette depuis le balcon.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/j-ai-l-ai-jetee-par-la-fenetre-les-declarations-du-tueur-de-sarah-halimi_1927052.html
Bilan : 1 mort.

18 avril 2017 (Marseille)

Deux musulmans dont l’un d’origine algérienne qui veulent assassiner un candidat à l’élection présidentielle et qui ont accumulé un arsenal d’explosifs, d’armes et de munitions ainsi qu’un drapeau de l’État Islamique sont arrêtés.
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/menace-terroriste-contre-la-presidentielle/projet-d-attentat-dejoue-pendant-la-presidentielle-ce-qu-il-faut-retenir-de-la-conference-de-presse-de-francois-molins_2151713.html

20 avril 2017 (Paris)

Un musulman d’origine algérienne tire à la Kalachnikov sur des policiers français qui se trouvent dans un fourgon de police sur les Champs-Élysées.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_du_20_avril_2017_sur_l%27avenue_des_Champs-%C3%89lys%C3%A9es
Bilan : 1 mort, 3 blessés.

20 avril 2017 (Paris)

Au même moment, un musulman d’origine étrangère en situation irrégulière attaque un militaire français et tente de lui voler son arme dans une station de métro du 2ème arrondissement.
http://www.valeursactuelles.com/politique/info-va-autre-tentative-dattentat-le-document-qui-prouve-que-fillon-na-pas-menti-81359

21 avril 2017 (Torcy)

Le tribunal administratif de Melun confirme la fermeture de la mosquée de Torcy, fermée depuis le 10 avril parce qu’elle était devenue depuis plusieurs années « un lieu de culte où étaient prônées une idéologie radicale ainsi que des incitations au djihad armé ».
http://www.europe1.fr/societe/la-justice-confirme-la-fermeture-de-la-mosquee-de-torcy-pour-incitations-au-djihad-3307625

25 avril 2017 (Noisy-le-Grand)

Un musulman d’origine algérienne, fils d’un terroriste expulsé de France après l’attentat contre le RER B à la station Saint-Michel en 1995, est jugé pour avoir menacé de mort une policière, une directrice de centre de réinsertion et des employés pénitentiaires quelques jours auparavant. Parmi ses menaces : « Je vais te tuer, te mettre dans un hachoir, te manger, et boire tout ! […] Je vais revenir avec une Kalachnikov et Noisy-le-Grand va être comme les Champs-Élysées ! Boum ! ».
http://www.leparisien.fr/noisy-le-grand-93160/noisy-le-grand-les-menaces-glacantes-du-fils-d-un-terroriste-25-04-2017-6888186.php

26 avril 2017 (Trappes)

Quatre musulmans qui cherchent à se procurer des armes pour commettre un attentat sont arrêtés.
http://www.20minutes.fr/paris/2057063-20170426-operation-antiterroriste-trappes-4-interpellations

27 avril 2017 (La Réunion)

Un musulman qui fait l’apologie du terrorisme sur Internet et possède des produits permettant la fabrication d’explosifs tire sur des policiers français lors de son arrestation.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/04/27/97001-20170427FILWWW00075-operation-antiterroriste-a-la-reunion-un-suspect-et-deux-policiers-blesses.php
Bilan : 2 blessés.

28 avril 2017 (Noisy-le-Grand)

Un musulman algérien, père du terroriste auteur de l’attentat sur les Champs-Élysées le 20 avril, qui a menacé de mort des policiers français dans un commissariat est arrêté.
http://www.sudouest.fr/2017/04/29/attentat-des-champs-elysees-ivre-le-pere-du-terroriste-arrete-apres-avoir-menace-des-policiers-3405940-6093.php

28 avril 2017 (Coulommiers)

Un musulman qui a menacé de décapiter un policier français et un agent de Pôle Emploi est condamné à trois mois de prison avec sursis.
http:/www.leparisien.fr/coulommiers-77120/coulommiers-il-menace-de-mort-par-decapitation-un-policier-et-un-agent-pole-emploi-02-05-2017-6910467.php

2 mai 2017 (Rouen, Roanne & Villeneuve-d’Ascq)

Cinq musulmans qui diffusent sur les réseaux sociaux des vidéos de propagande pour l’État Islamique à la gloire des terroristes auteurs des attentats du Bataclan, de Saint-Étienne-du-Rouvray et de Magnanville, qui ont réalisé une vidéo d’allégeance à cette organisation terroriste en vue d’un attentat, sont arrêtés.
http://www.bfmtv.com/police-justice/operation-antiterroriste-une-video-d-allegeance-a-daesh-retrouvee-par-les-enqueteurs-1156900.html

4 mai 2017 (Évreux)

Un musulman fiché S qui fait du repérage autour de la base militaire d’Évreux, équipé d’armes à feu et d’un Coran, est arrêté.
http://www.ouest-france.fr/normandie/evreux-27000/evreux-un-homme-radicalise-arrete-pres-d-une-base-militaire-4970617

24 mai 2017 (Lille & Haubourdin)

Deux musulmanes qui se réjouissent sur les réseaux sociaux que des enfants aient été tués dans l’attentat de Manchester du 22 mai, en contact avec des terroristes de l’État Islamique et ont affirmé être « prêtes à passer à l’action » sont arrêtées.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/lille-metropole/lille/nord-apres-attentat-manchester-deux-femmes-interpellees-1260471.html

29-30 mai 2017 (Paris & Bordeaux)

Quatre musulmans et deux musulmanes qui ont apporté une aide financière et logistique à des candidats au djihad pour rejoindre la zone irako-syrienne contrôlée par l’État Islamique et pour en revenir sont arrêtés.
http://www.europe1.fr/societe/aide-aux-departs-en-zone-de-djihad-irako-syrienne-six-interpellations-3345980

30 mai 2017 (Caen)

Deux musulmans d’origine algérienne attaquent un couple de Français à coups de batte de base-ball, de latte, de couteau et de poing et détruisent leur voiture dans laquelle se trouve leur nouveau-né. Après leur arrestation, l’un d’eux déclare : « C’était pendant le ramadan, je ne me sentais pas bien, on voulait juste lui faire peur ».
http://www.lamanchelibre.fr/actualite-337313-normandie-il-agresse-un-couple-et-leur-bebe-avec-une-batte-de-base-ball
Bilan : 2 blessés.

30 mai 2017 (Paris)

Un musulman en djellaba poignarde avec un long couteau un Français qui sort d’un Monoprix dans le 13ème arrondissement parce qu’il venait d’acheter un pack de bière en plein ramadan.
http://www.lepoint.fr/faits-divers/paris-attaque-a-l-arme-blanche-devant-un-monoprix-du-13e-31-05-2017-2131750_2627.php
Bilan : 1 blessé.

6 juin 2017 (Dunkerque)

Un couple de musulmans en contact avec le terroriste auteur de l’attentat sur les Champs-Élysées le 20 avril est arrêté.
http://www.lavoixdunord.fr/173921/article/2017-06-06/un-couple-interpelle-dans-une-operation-antiterroriste-malo-les-bains

6 juin 2017 (Paris)

Un musulman algérien, déclarant être « un soldat du califat », attaque à coups de marteau des policiers français sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame. Lors d’une perquisition, une vidéo d’allégeance à l’État Islamique est retrouvée à son domicile.
http://www.20minutes.fr/paris/2080867-20170606-video-sait-agression-policier-dame-paris
Bilan : 1 blessé.

Bilan du 1er janvier au 30 juin 2017 : 2 morts & 15 blessés


Bilan “provisoire” des années 2015-2017
.242 morts − 977 blessés.




 

 

CHRONIQUE D’UNE TRAGÉDIE ANNONCÉE
(Général A. Martinez)

Il y a quelques jours, le général italien Vicenzo Santo, interrogé par un journaliste sur la submersion migratoire actuelle, affirmait : « il suffit d’utiliser l’armée pour la mission qui est à l’origine de sa création, celle de défendre nos frontières. Il est tout à fait possible de mettre le holà à cette immigration désordonnée et massive. En quelques jours, l’armée italienne pourrait y mettre fin ».

Il a parfaitement raison, mais ces propos sont tenus par un officier général, donc un militaire, qui, comme tout militaire, qu’il soit Italien, Français, Allemand, Espagnol, Belge, Néerlandais, Polonais, Danois, ou Suédois s’est engagé au service de sa patrie pour laquelle il est prêt à se battre. Et il la voit aujourd’hui, pour le plus grand malheur de son peuple, sombrer vers le chaos orchestré par l’irresponsabilité de ses dirigeants politiques inaptes à commander en situation de crise majeure. Car ces dirigeants politiques, et pour nous Français, NOS dirigeants politiques, ne peuvent pas ne pas reconnaître que les propos tenus par ce général italien sont des propos réalistes et de bon-sens. Il suffit, en effet, de vouloir et d’ordonner. Un chef d’État responsable doit savoir que l’histoire est tragique mais que gouverner c’est prévoir, anticiper, et non pas être soumis à l’événement. En ne sachant pas décider ou en refusant de se déterminer face à l’événement, il ne fait que précipiter la tragédie en marche. Cette catastrophe aurait pu être évitée si, après l’éclatement en décembre 2010 de ce qu’on a appelé « le printemps arabe », des mesures préventives avaient été décidées dès le début de l’année 2011, avec la mise en place d’un « cordon sanitaire naval » face aux côtes libyennes élargi ensuite en Mer Égée, face à la Turquie. Et un général français – au moins un – analysait les conséquences possibles de ce « printemps arabe » et formulait ses inquiétudes dans un éditorial daté du 28 février 2011 (!) qui était transmis à nos parlementaires, députés et sénateurs ! Quelques extraits de ce document prémonitoire sur certains points méritent d’être rappelés ici. La totalité du document est disponible dans l’essai récemment publié aux éditions Apopsix « Quand la Grande Muette prendra la parole » (général A. Martinez), préfacé par Ivan Rioufol. Avec le recul de six années, on constate la faute impardonnable des responsables politiques européens et notamment français qui devraient rendre des comptes.

Face à cette révolution du monde arabo-musulman,
nécessité pour les Européens : anticiper ses effets & protéger leurs frontières
[extraits]

Une grande partie du monde musulman semble aujourd’hui ébranlée et bousculée dans ses certitudes. Alors que les islamistes proclament que l’islam dominera le monde et qu’ils élèvent le Coran au rang de constitution et la charia à celui de code de justice, un vent de révolte se lève progressivement dans cette frange territoriale qui s’étend du Maroc au Proche et Moyen-Orient. Inattendue, cette révolte qu’aucun expert n’avait prévue ou imaginée peut être qualifiée de véritable révolution qui marquera sans nul doute le XXIème siècle, non seulement à l’intérieur même du monde musulman mais surtout dans ses rapports avec l’Occident et donc avec le monde aux racines chrétiennes.

[…]

Reconnaissons que l’islam en tant que système politique – car il n’est pas seulement une religion – a prouvé son incapacité à procurer le progrès et le bien-être à ses sujets, maintenant la majorité de ces peuples dans l’ignorance, la pauvreté et le fanatisme. Ce système qui refuse les droits de l’homme au profit des seuls droits de Dieu a des siècles de retard sur le monde réel ce qui a créé un décalage considérable que le citoyen musulman moyen peut aujourd’hui découvrir enfin grâce au développement des moyens de diffusion de l’information et notamment de l’Internet. Le résultat ne peut être qu’explosif. Car rejeter pendant des siècles la modernité, les progrès de la science, l’accès à l’éducation et à l’instruction, a contribué à instaurer un retard colossal dans le développement de ces peuples et, par voie de conséquence, à entretenir un ressentiment à l’égard de l’Occident qui n’a cessé, lui, de progresser dans tous les domaines.

[…]

En réclamant aujourd’hui la liberté et la démocratie, ces peuples révoltés aspirent en fait au bien-être, comme tout être humain libre, et finalement aux valeurs et principes défendus par l’Occident. Ils reconnaissent de fait l’universalité de ces valeurs. On assiste ainsi paradoxalement mais objectivement au triomphe des valeurs portées par la pensée chrétienne à l’origine des droits de l’homme.

[…]

Il convient toutefois de rester prudent sur l’évolution du processus en cours et sur ses conséquences impossibles à cerner pour l’instant. Et si cette révolte a surpris tout le monde, les responsables politiques occidentaux, et particulièrement européens, se doivent à présent d’anticiper. Il y a urgence. […] il faut être lucide et ne pas accepter de suivre et subir les événements mais les précéder.

[…]

L’origine de la révolte est d’ordre social, provoquée par la misère et le chômage, et elle se produit dans des pays conduits par des régimes dictatoriaux ou des monarchies qui n’ont rien à voir avec la démocratie. Cela amène ces derniers à réprimer cette aspiration à plus de liberté avec une violence inouïe pour certains. Ces dictateurs ont maintenu leur peuple dans la pauvreté en stigmatisant l’Occident (forcément responsable de leur situation) alors que la plupart de ces pays disposent de richesses confisquées par leurs dirigeants. Incompétents, corrompus et irresponsables, ils n’ont rien appris de l’Histoire, et leur refus d’accepter l’évidence laisse augurer des lendemains douloureux, avec peut-être la mort au bout pour certains d’entre eux. […] Mais si les situations des pays concernés sont différentes, des points communs les rassemblent: ces peuples ont été maintenus, pour la plupart, dans la misère et la précarité, sont frappés par des taux de chômage ahurissants et ont été privés jusqu’ici de liberté, notamment d’expression. Le réveil sera donc violent. D’autant plus qu’un autre point commun les caractérise, la démographie, incontrôlée, facteur aggravant et véritable bombe à retardement. L’ensemble de ces points communs doivent rapidement être pris en compte par nos gouvernants, car, alors qu’on aurait pu s’attendre logiquement à ce qu’une partie des Tunisiens installés en Europe et notamment en France rentre au pays après le départ de leur président, c’est un flot de milliers de clandestins tunisiens, poussés par la misère, qu’on a laissé débarquer en deux jours en Europe. […] Le citoyen européen ne peut pas accepter cela. Imaginons la suite, lorsque les régimes libyen ou algérien auront été balayés. L’Union européenne doit condamner ces dictateurs et aider ces pays mais elle doit vite adopter des mesures concrètes et non pas, comme elle vient de le décider, la création d’un groupe de travail pour « prendre toute mesure urgente que la situation imposerait ». Des mesures fermes sont justifiées tout de suite par un état d’urgence à décréter en provoquant la réunion d’un Conseil européen extraordinaire. Il convient de coordonner nos moyens et les déployer immédiatement dans des actions préventives et dissuasives de surveillance et de contrôle au plus près des côtes du sud de la Méditerranée et, si nécessaire, d’intervention et de refoulement systématique des clandestins. Renforcer les moyens de contrôle et de refoulement à la frontière entre la Turquie et la Grèce, véritable passoire, est également impératif. Il faut empêcher que ne se réalise le scénario cauchemardesque du « Camp des saints » de Jean Raspail. Faire preuve d’attentisme dans ces circonstances serait non seulement coupable mais suicidaire pour nos pays, ce qui faciliterait en outre la tâche des islamistes.

[…]

De plus, ces organisations islamistes, bien conscientes de l’évolution du monde, ont probablement bien compris que la révolution à laquelle nous assistons aujourd’hui dans les pays musulmans à la périphérie de l’Europe devrait provoquer des changements […] ces organisations pourraient donc se radicaliser encore plus et tenter de provoquer le chaos là où elles le peuvent. Et le territoire européen ne sera pas épargné car ces islamistes y sont bien implantés et ils pourraient être beaucoup plus actifs et dangereux. […] On le voit donc, la situation est volatile et il est impossible pour l’instant de prédire non pas le futur mais le simple avenir immédiat. On sent bien que plus rien ne sera dorénavant comme avant et que ce XXIème siècle marquera l’Histoire.

[…]

À court terme, il faut, de toute façon, prévenir l’envahissement du territoire européen par des hordes de clandestins. C’est pour l’instant une priorité vitale que les gouvernants européens ne peuvent pas ignorer.

Carte datant de 2014 (imaginez 2017…)

Six années après la rédaction de cet éditorial, on constate non seulement la confirmation de cette tragédie annoncée pour les peuples européens et concrétisée par cette invasion migratoire – amorcée dès le début de l’année 2011 mais amplifiée par l’État Islamique à un niveau qui a largement dépassé ses promesses faites à la fin de l’année 2014 – mais on mesure également la lâcheté et la culpabilité impardonnables et condamnables des dirigeants européens et donc français. Non seulement ils ont manqué à leurs devoirs à l’égard des peuples dont ils ont la responsabilité et qu’ils doivent protéger, mais, en étant incapables d’anticiper ce qui était pourtant prévisible, ils aggravent la situation. Alors, devant les drames qui se préparent, la réponse ne réside-t-elle pas dans la révolte des peuples européens qui doivent à présent réagir et forcer leurs dirigeants à inverser le cours funeste des choses ?

Général (2s) Antoine Martinez
Coprésident des Volontaires Pour la France
10/08/2017

 

NUCLÉAIRE FRANÇAIS : HULOT ET MACRON EN MARCHE POUR LA GRANDE BRADERIE !
(L’Imprécateur)

Le staff jupitérien nous a vendu Hulot comme celui qui allait enfin abandonner l’idéologie rouge-verte pour entrer dans les mesures pratiques de préservation de la nature et de la planète. Il allait faire une nouvelle politique écologique.

Tout est toujours nouveau chez LREM (Les Ringards En Marche).

Il faut croire que Hulot s’est fait recadrer comme les autres ministres, priés par Jupiter d’exécuter strictement sa volonté impériale sans dévier d’un mot. En matière d’écologie, ce qu’annonce Emmanuel Macron sent le rance. C’est bien peu novateur. Il reprend le même couplet de vendeur à la sauvette que nous avaient chantés les escrocs Hollande et Fabius sur « COP21 irréversible », « l’énergie verte » et « la fin du nucléaire ».

COP21 c’est la drogue qui guérit de tout, même du terrorisme islamiste. « On ne peut pas lutter contre le terrorisme sans action résolue contre le réchauffement climatique » a déclaré Macron à Hambourg pour faire la publicité de COP21.

C’est donc sans doute pour empêcher les djihadistes d’agir qu’il convoque le 12 décembre à Paris une mini-COP21-bis pour rappeler aux signataires de l’Accord de Paris qu’il faut passer à la caisse. Et vite !

À la mi-décembre il fera probablement frais, peu de risque d’attentat et c’est le moment où l’on prépare les fêtes. On en profitera pour demander aux Français d’être généreux pour alimenter les caisses vides de l’État macronien.

Par exemple, en augmentant de 17% la taxe que l’on paie déjà pour compenser le surcoût de l’électricité produite par les éoliennes et le solaire et dont un gros mensonge permet aux écolos d’affirmer qu’elle est « verte ». Ce nouveau prélèvement, s’il est finalement décidé, augmenterait de 24 euros par an la facture moyenne des français, et de 36 euros pour les logements mal isolés (source EDF), ce qui reviendrait à pénaliser les classes défavorisées.

Mais comme on dit chez LREM (Le Racket En Marche), où va-t-on si les pauvres ne peuvent pas payer une somme aussi faible ? On vous le demande !

L’État-proxénète percevra la TVA à 20% s’ajoutant à la taxe verte. C’est logique, dit-il, il s’agit bien d’une valeur ajoutée au racket écologique. Un petit bénéfice qui, selon EDF, devrait rapporter à l’État 120 millions par an.

Si Hulot pensait, il serait le premier à se demander pourquoi faire payer plus cher une électricité dite « verte » qui aboutit à produire cinq fois plus de CO2 que l’électricité telle qu’elle est produite actuellement, puisqu’éolien et solaire signifient obligatoirement grosses centrales au gaz (en France) ou au charbon–lignite (en Allemagne) pour compenser les aléas climatiques (manque de vent et/ou de soleil).

Depuis qu’elle a abandonné le nucléaire, l’Allemagne est montée au niveau des États-Unis pour la pollution énergétique : 500 g de CO2 par Kwh produit, quand avec 70% de nucléaire la France produit à 40 g (12 fois moins).

Si l’on prend tous les paramètres de la fabrication du kilowatt « vert » (solaire ou éolien) le bilan carbone est clairement négatif.

Sans oublier son coût pour le commerce extérieur de la France, puisque tout le matériel solaire (panneaux) et éolien (générateurs des éoliennes) est importé de la Chine qui assure 80% de la production mondiale.

Sans oublier le coût humain, le solaire et l’éolien consommant beaucoup de coltan *, alliage de métaux rares produits en Afrique où l’extraction donne lieu à des guerres locales qui ont déjà fait des milliers de morts.

Mine de coltan en Afrique

La vie de quelques milliers d’africains compte-t-elle quand l’idéologie écolo est en cause ? Comme l’a déclaré le directeur du lobby militaro-financier Greenpeace, « ce n’est pas notre problème ».

L’idéologie évite la réflexion et l’instruction.

Greenpeace prétend que toute centrale nucléaire est une menace mortelle. Il faut donc les supprimer toutes et détruire l’outil exceptionnel que possède la France.

Nicolas Hulot prévoit de détruire d’abord un tiers des centrales françaises, les plus anciennes. Il ignore que toutes les pièces d’usure d’une centrale nucléaire sont remplacées régulièrement, et bien avant qu’elles soient usées (comme pour les avions) et que la cuve de toutes les centrales nucléaires a été reconnue valable pour 80 ans.

Pendant que tous les pays du monde se lancent dans le nucléaire civil pour réduire la part de CO2 dans la production énergétique et tenter de limiter à 1,5% l’augmentation de la température comme demandé par COP21, la France se lance dans la production d’électricité à base d’éoliennes et de centrales à gaz ultra-polluantes !

La France pourra prochainement se vanter de polluer autant que l’Allemagne et, pourquoi pas, dépasser les États-Unis, l’un des pays les plus pollueurs au monde, alors qu’elle est actuellement un modèle dans la lutte contre la pollution avec 40 g de CO2 par Kwh produit (500 en Allemagne et aux États-Unis).

De plus, ça va coûter très cher. La France importe tout en matière d’énergie, à part ses centrales nucléaires. AREVA est en train d’être bradée à la Chine où nos ingénieurs sont très occupés à mettre en route les centrales nucléaires franco-chinoises de 4ème génération, sûres et non polluantes puisqu’elles consomment les déchets nucléaires des autres.

En France l’État social-macronien fait tout pour leur mettre des bâtons dans les roues comme le faisait déjà la mère Royal.

On, a fait la même chose pour les TGV, si bien que la Chine vend à toute la planète, et même en Europe, les trains et les centrales que nos ingénieurs ont inventés et mis en chantier.

Il n’y aurait qu’à fabriquer en France ? Mais non ! Hulot vous dira que les usines ça pollue et Macron que les ouvriers ça vote mal.

La création d’usines de matériel producteur d’énergie « verte » est impossible, mais les écolos n’en veulent pas. Même l’Allemagne a fermé sa dernière usine de production de panneaux photovoltaïques et importe presque tout son matériel solaire et éolien de Chine !

En matière industrielle, la France « énarque » fait toujours des choix suicidaires, contraires aux intérêts de la nation et hors de tout bon sens.

  • Elle a, à Kourou, de bonnes fusées, mais à poudre, donc condamnées à court terme.
  • Elle a un trésor de compétences nucléaires, mais elle préfère le donner à la Chine et importer de l’énergie polluante produite en Allemagne ou ailleurs au charbon et à la lignite.
  • Elle a six millions de chômeurs plus ou moins qualifiés, mais LREM plaide pour importer des centaines de milliers d’illettrés à peine capables de visser un boulon.

Nicolas Hulot est non seulement devenu idiot par idéologie, mais sourd (pas muet pour autant). Des climatologues célèbres, publiés dans la revue Nature, ont pointé les limites des scénarios reposant exclusivement sur l’utilisation des énergies renouvelables. Selon eux, il est impossible de rester sous la barre des 2°C (objectif COP21) sans utiliser toutes les technologies bas-carbone disponibles aujourd’hui et essentiellement le nucléaire. Même son de cloche du côté de l’Agence Internationale de l’Énergie.

Le développement des énergies renouvelables n’est pas non plus infini. Dans son rapport « The Growing Rôle of Minerals and Metals for a Low-Carbon Future », la Banque mondiale souligne que leur utilisation nécessite « significativement plus » de minerais et métaux que les systèmes traditionnels d’alimentation en énergie. Pour le stockage (une des options importantes pour pallier la variabilité des énergies renouvelables) les besoins en métaux pourraient être multipliés par plus de 1.000% si les pays prennent les mesures nécessaires pour maintenir les températures à ou en-deçà de 2°C. Or 80% des ressources mondiales en métaux rares sont détenues par la Chine et se trouvent sur les vieux socles continentaux, comme au Congo où ils provoquent déjà des guerres locales meurtrières.

L’Agence Internationale de l’Énergie s’inquiète que certaines solutions technologiques aient été traitées avec une grande légèreté par COP21.

Le réacteur AP1000 de la compagnie américaine Westinghouse Electric est un réacteur à eau pressurisée (REP). Ce type de réacteur présente une conception organisée autour d’une sûreté ne faisant pas appel à des matériels actifs (pompes, vannes etc. − ceux par lesquels neuf fois sur dix l’accident arrive), ne nécessitant pas d’alimentation électrique de secours pendant les 72 premières heures après un éventuel accident par défaut d’alimentation électrique ou par rupture de tuyauteries primaires.

La Commission de réglementation nucléaire de États-Unis l’a déclaré en 2011 « extrêmement sûr », et autorisé sa construction en Caroline du Sud et en Géorgie.

Comme en France, les écolos ont tout fait pour en bloquer la construction.

Qu’arriva-t-il ?

La Chine exporte et construit les centrales nucléaires conçues par des français travaillant en Chine pour AREVA. Ici et aux Émirats Arabes Unis. Les chantres de la mondialisation-heureuse vous diront que c’est formidable. Nous sommes des intellectuels, laissons le travail aux autres. L’État est riche. Il peut  donc indemniser quelques millions de chômeurs de plus, ceux que va produire Macron.

Quatre exemplaires de l’AP1000 sont déjà en construction en Chine depuis 2009 ! Ce réacteur est beaucoup plus compact que les autres PWR. Il permet de n’utiliser pour sa construction qu’un cinquième du béton et des ferraillages de renforcement utilisés dans modèles antérieurs de PWR. Sur ce plan-là aussi, il est beaucoup plus « écolo » qu’une centrale à gaz ou à charbon.

Westinghouse a conclu des accords pour travailler avec la société d’État chinoise Nuclear Power Technology Corporation (SNPTC) et d’autres instituts (chinois eux aussi) pour concevoir un réacteur plus important, probablement de 1.400 MWe de capacité, suivie éventuellement d’un modèle produisant 1.700 MWe. La Chine possédera les droits de propriété intellectuelle pour ces designs plus grands, qui pourraient aussi être exportés ailleurs avec la coopération de Westinghouse. Comme aussi la Chine exporte déjà  les réacteurs conçus par Areva… Les chinois regardent et copient. L’entreprise chinoise Dongfang Electric Corporation annonce déjà maîtriser la fabrication d’une pièce importante du refroidissement qui sera installée dans les 2 réacteurs, et Dongfang annonce un partenariat avec Alstom pour la fourniture des turbines et alternateurs de ses projets AP1000.

Les déboires dans la construction des premiers réacteurs de 3ème génération aux États-Unis sont très similaires et ont les mêmes causes que ceux d’AREVA en Finlande et d’EDF à Flamanville : des causes essentiellement administratives et écolo-stupides.

Très chers énarques, ne cherchez pas plus loin que dans votre manque d’expérience et d’intelligence la destruction de notre industrie la plus performante et la chute de notre commerce extérieur.

Laissez donc faire les professionnels et occupez-vous seulement de la seule chose que vous sachiez vraiment faire : des carrières politiques super bien payées.

* Coltan : minerai qui contient deux métaux rares : le colombium (col) et le tantale (tan). Aujourd’hui le colombium a été rebaptisé nobium.

L’Imprécateur

 

LETTRE DE 15 HAUTS GRADÉS AU PRÉSIDENT MACRON

« L’armée est peut-être muette, mais elle n’est ni sourde, ni aveugle, ni amnésique ».

15 hauts gradés de l’armée française, se sentant « humiliés » ont adressé ce courrier au Président de la République.

Nul doute que la chute rapide de popularité de Macron, 3 mois à peine après son élection, puise ses sources dans de nombreux « couacs », erreurs, insuffisances et faux-pas de son gouvernement ainsi que des déclarations et attitudes de certains élus LREM dont on se demande bien d’où ils sortent. Mais le comportement pour le moins cavalier du Chef de l’État ayant entrainé la démission du Chef d’État-Major des Armées, le général de Villiers, au moment où la conjoncture exige une pression de plus en plus grande de nos forces, n’est sans doute pas étrangère à cet effondrement sondagier.

La lettre ci-dessous, cosignée de 15 hauts gradés, montre, si besoin était, que le divorce entre l’Exécutif et les Autorités Militaires n’a jamais été aussi grand depuis longtemps. 

En tous cas depuis un demi-siècle…

MLS

(certaines fins de paragraphes ont été soulignés par Minurne)


Monsieur le Président

C’est au Chef des armées que les signataires de la présente lettre souhaitent s’adresser. C’est au Chef des armées qu’ils veulent dire combien ils ont été stupéfaits par son attitude à l’égard du Chef d’état-major des Armées de la France.

Nous sommes des Officiers de tous grades et des différentes armées ayant quitté le service actif. Nous n’avons aucun mandat ; nous ne prétendons pas parler au nom de l’Armée, cette « grande muette ». Nous estimons en revanche, de notre devoir de vous faire part de notre indignation et de vous dire ce que beaucoup de nos jeunes camarades, nos frères d’armes en activité, ressentent sans pouvoir l’exprimer.

L’Armée est peut-être muette, mais elle n’est ni sourde ni aveugle, ni amnésique. Elle n’a pas été sourde quand elle a entendu et cru en vos promesses de campagne. Elle n’a pas été aveugle lorsque votre tout premier geste a été de vous rendre au chevet de ses blessés. Elle a apprécié le symbole qu’a représenté votre choix d’un véhicule de commandement le jour de votre prise de fonction, elle a été sensible à l’image de l’autorité restaurée que vous avez voulu afficher. Tant vos paroles que les symboles que vous aviez choisis semblaient donc démontrer votre compréhension des forces armées et la priorité que vous leur accorderiez dans le contexte actuel.

Mais alors tout cela n’était-il que promesses, paroles et maniement des symboles ? On est en droit désormais de se poser la question en entendant les propos que vous avez tenus publiquement à l’Hôtel de Brienne à l’encontre du Chef d’état-major des armées, à la veille des cérémonies du 14 juillet. Cela restera longtemps dans les mémoires.

« Je considère pour ma part, qu’il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique… »

Mais alors est-il vraiment digne de réprimander, non seulement en public, mais devant ses subordonnés, un grand chef militaire, au sujet de propos destinés aux membres d’une commission parlementaire, au cours d’une audition censée être confidentielle ? Le CEMA ne faisait-il pas son devoir en rendant compte loyalement à la représentation nationale de l’état des armées ?

Cette humiliation publique est une faute, Monsieur le Président.

«J’ai pris des engagements…»

Mais alors, après avoir prolongé le CEMA d’une année, ce qu’il a accepté en toute loyauté, précisément pour mettre en œuvre vos engagements de campagne, pourquoi lui faire grief de refuser d’endosser vos reniements ? Comment pouvez-vous penser qu’il accepterait de se soumettre et de perdre ainsi la confiance de ses subordonnées ?

Ce reniement est une faute, Monsieur le Président.

« Je suis votre chef… »

Tous les militaires le savent et ils sont vexés que vous le leur rappeliez. Mais alors, serait-ce que vous en douteriez vous-même ? Dans ce cas, ce doute vous honorerait car il montrerait que vous avez senti la différence entre être le chef légal, et être le chef véritable : celui qui, connaissant le métier des armes, respecte ses hommes et en retour se fait aimer d’eux ; celui qui, parce qu’il a d’abord commencé par obéir, a appris à commander. Si votre jeunesse est une excellente chose, elle ne vous a pas apporté l’expérience du Service sous les armes. Personne ne vous le reproche, mais ceci implique un minimum d’humilité : commander n’est pas « manager ».

Ce défaut d’humilité est une erreur, Monsieur le Président.

« Les engagements que je prends devant nos concitoyens et devant les armées, je sais les tenir… »

Nous ne demandons qu’à le croire, mais pour l’instant vous ne les tenez pas, et nos ennemis eux, ne vont pas attendre une année supplémentaire pour frapper les nôtres. Quant à l’argument consistant à dire au pays que la coupe budgétaire annoncée n’aura aucune incidence sur la vie de nos soldats, il est fallacieux, et vous le savez. Il a été utilisé par vos prédécesseurs depuis des décennies et il est la cause des nombreux retards, diminutions, voire annulation de programmes, responsables du délabrement actuel de nos matériels ; situation que nos hommes vivent durement au quotidien, en conditions de guerre. En réalité vous mettez nos armées dans une situation encore plus tendue, vous le savez et vous manipulez la vérité.

Cette manipulation est une faute Monsieur le Président.

« Je n’ai, à cet égard, besoin de nulle pression et de nul commentaire »

Considéreriez-vous donc comme une « pression » ou un « commentaire » le compte-rendu que le Chef d’état-major a présenté en toute vérité et loyauté à la commission parlementaire ? Le CEMA ne doit-il adresser à la représentation nationale que des propos bien lissés et bien formatés en lieu et place de la réalité ? Quel caporalisme, quel manque de considération pour lui comme pour elle ! Quel mépris vis-à-vis des problèmes réels auxquels nos armées ont à faire face !

Ce mépris est une faute Monsieur le Président.

« J’aime le sens du devoir, j’aime le sens de la réserve… »

Précisément, votre devoir était de faire preuve de réserve vis-à-vis de votre grand subordonné ; les termes vifs qu’il a utilisés ne vous étaient pas destinés, vous le saviez. Rien ne vous obligeait à rendre publique une fuite de confidentialité et à l’exploiter en violente diatribe à son égard. Où est la réserve quand quelques jours plus tard, comme si cela ne suffisait pas, vous déclarez dans la presse que « L’intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels », laissant ainsi entendre que le souci du CEMA concernant l’obsolescence des matériels lui seraient « susurrés » par le lobby militaro-industriel ? C’est bas. Ce n’est pas digne, Monsieur le Président. Où est la réserve quand, dans le même journal, vous ajoutez en parlant du général de Villiers qu’il a toute votre confiance, « mais à condition de savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la république comme dans l’armée » ? Où est la réserve dans de tels propos adressés à un homme qui sert les Armes de la France depuis quarante ans, quand vous ne les découvrez que depuis deux mois?

En conclusion, vous aurez compris, Monsieur le Président, que vos paroles publiques visant le Général de Villiers n’ont pas seulement atteint ce grand serviteur de la France et de nos armées mais aussi un grand nombre de militaires qui, comme nous, se sentent humiliés. La blessure est profonde. C’est pourquoi, loin des innombrables commentaires politiques, techniques ou simplement polémiques, nous pensons qu’il est de notre devoir de vous parler avec le cœur. Vous aviez bien commencé avec les symboles, et nous avons cru en votre parole ; mais aujourd’hui elle s’est transformée en mots inutilement destructeurs et vos récentes déclarations d’amour à Istres ne sont perçues encore que comme des mots, pour ne pas dire comme de la communication.

Alors, Monsieur le Président, réservez et retenez votre parole pour qu’elle redevienne La Parole, la parole donnée, la parole qu’on tient : celle en laquelle nous pourrons croire à nouveau. Laissez les symboles et les discours et passez aux actes concrets pour vos militaires. Vous êtes leur chef constitutionnel, soyez-le dans leur vie réelle, écoutez-les, respectez-les.

Général de brigade aérienne (2S) Diamantidis

Ont également signé cette lettre :

Général de division aérienne (2S) Tsédri
Général de division aérienne (2S) Champagne
Général de brigade Gendarmerie (2S) De Cet
Général de brigade Terre (2S) Reydellet
Colonel Terre (ER) Wood
Colonel Terre (ER) Lerolle
Colonel Terre (ER) Noirot
Colonel Terre (ER) Aubignat
Colonel Air (ER) Piettre
Colonel Air (ER) Populaire
Médecin en chef (H) Reynaud
Lieutenant-Colonel Air (ER) Delalande
Chef de bataillon Terre (ER) Gouwy
Capitaine Terre (ER) Diamantidis

 

L’ANTISÉMITISME DE MACRON ET DU GOUVERNEMENT (L’Imprécateur)

La position actuelle de la France sur l’antisémitisme, et notamment la position de la gauche et des associations comme la LICRA est extrêmement ambigüe. Au Vel d’Hiv, en présence du président Macron, du premier ministre israélien Netanyahou et de son épouse Sarah, le président du CRIF, Francis Khalifa, a rappelé que l’antisémitisme n’est pas né avec Vichy. Il existait déjà avant, et la IIIème République majoritairement socialiste (laïcité, droit de grève, syndicats, etc.) est émaillée de signes, de paroles, puis d’actes antisémites (affaire Dreyfus) qui ont dégénéré jusque dans les années 30 pour s’exprimer, dans les années 40, au nom de l’État français − toujours à majorité socialiste − sous Vichy.

Il n’est pas mort à la Libération, on le retrouve aujourd’hui teinté d’anti-sionisme, non seulement à l’extrême-droite, mais surtout à l’extrême-gauche et dans la version islamiste de l’islam.

Macron embrasse Khalifa

(Notez l’œil fixé sur l’objectif du photographe). Khalifa, le juif, il s’en moque. Ce qui compte, c’est la photo qui peut lui rapporter quelques voix juives.

Le discours de Macron montre une bien macronienne et profonde méconnaissance de l’Histoire.

En effet, on ne peut pas dire que le gouvernement de Vichy n’était pas la France « et en même temps » que « c’est bien la France qui porte la responsabilité de la rafle ordonnée par le gouvernement socialiste de Vichy » ! 

Il a été applaudi par toute la presse aux ordres.

Macron a précisé que l’anti-sionisme était de l’anti-sémitisme, car en parlant d’Israël on sous-entend Juifs.

(Applaudissements nourris − à juste titre − de la communauté juive.)

Mais cela n’a évidemment pas plu aux socialistes antisémites (dignes héritiers de ceux de l’Occupation) qui ont réagi par la bouche du président de la Province de Bretagne, Jean-Yves Le Drian (rappelons à ce sujet qu’il s’agit d’un emploi fictif créé par Hollande pour empêcher la Bretagne de basculer à droite).

Le ministre des Affaires Étrangères Le Drian, affolé par l’impact sur les pays arabes de la déclaration irréfléchie de son président au dîner du CRIF, a donc publié le communiqué suivant :

« La France déplore les violences récentes à Jérusalem et dans les Territoires palestiniens qui ont entraîné la mort de dix personnes dans des attentats et des affrontements. Elle exprime sa grande préoccupation et sa détermination à aider, avec ses partenaires, à l’apaisement.

C’est dans cet esprit que M. Jean-Yves Le Drian s’est entretenu le 23 juillet avec son homologue jordanien, M. Ayman Safadi. Les consultations se poursuivront notamment ce soir au conseil de sécurité des Nations-Unies lors d’une réunion d’urgence.

La France réaffirme la nécessité de s’abstenir de tout acte ou déclaration pouvant aggraver le conflit et appelle toutes les parties à la retenue et à œuvrer concrètement à un retour au calme.

Elle rappelle que toute remise en cause du statu quo est porteuse de grand risque de déstabilisation et souhaite qu’une solution concertée, permettant d’assurer la sécurité, soit trouvée sans que le libre accès aux lieux saints ne soit affecté. »

 

Commentaires du 1er §

Le Ministre parle de 10 personnes tuées lors d’attentats et d’affrontements. Il ne nomme pas les victimes (et pour cause) faisant un bel amalgame entre les victimes israéliennes majoritaires, dont deux policiers israéliens musulmans, et les trois terroristes abattus en pleine action par la police.

1er attentat :

Vendredi 14 juillet, 3 arabes israéliens, en rejoignent un 4ème qui leur remet des armes (attesté par la vidéo-surveillance). Les 3 hommes ouvrent le feu tuant deux policiers israéliens (Druzes et musulmans) en faction sur le Mont du Temple. En France, aucun organe de presse ne révèle que les armes provenaient du stock entreposé à la mosquée al-Aqsa.

(Photo Eli Laïk)

Les flèches indiquent les livres de prières à la Mosquée al-Aqsa, 3ème lieu saint de l’islam, selon les ignorants (car le 3ème  lieu est Jérusalem, pas la mosquée).

En attendant patiemment l’ordre d’aller « caillasser spontanément » les policiers israéliens, on somnole au lieu de prier.

Ils ont commis cet attentat par haine des Juifs, comme l’a révélé le député arabe de la Knesset dont ils étaient des parents proches. Lors de la fouille de la mosquée, des armes, des munitions, des chaînes et des pierres ont été trouvées, et en particulier dans les bureaux du Wakf (Wakf-alal-aulad est le bureau de droit musulman qui reçoit les dons en argent, Kalachnikovs, explosifs, etc.).

Ah l’islam ! Religion d’amour, de tolérance et de paix…

Tout le monde sait, y compris la police française, que des lieux (pas tous) de culte musulman sont des lieux de stockage d’armes, mais jamais ils ne sont fouillés, le ministre de l’Intérieur ayant trop peur des conséquences politiques d’une telle fouille.

Le secrétaire général de l’ONU condamne l’attentat. Le président de l’Autorité palestinienne Abou Mazen (dont le nom de guerre antisémite est Mahmoud Abbas) − président de l’Autorité Palestinienne − est sommé par l’ONU de le condamner à son tour.

Pour empêcher les trafics d’armes entre la mosquée al-Aqsa et l’extérieur, Israël décrète la fermeture du site du Mont du Temple sur lequel se trouve la mosquée al-Aqsa, puis installe des portiques de sécurité à la Porte des Lions, passage obligé pour atteindre le Mont du Temple.

Des imams ignares (il y en a quelques uns…) déclarent que « le Coran interdit les portiques ». Une stupidité sans nom pour deux raisons, un anachronisme et une contradiction :

  1. les portiques de sécurité n’existaient pas du temps de Mahomet qui n’en avait donc aucune idée et ne les a donc jamais interdits,
  2. tous les accès du site de la Kaaba à La Mecque − comme ceux du tombeau du prophète à Médine − sont cernés de portiques de sécurité.

Ces mensonges islamiques chauffent à blanc les arabes musulmans de Jérusalem (arabes-musulmans n’est pas un pléonasme puisqu’il y a des arabes catholiques et même juifs).

Abou Mazen donne de l’écho à leurs protestations en appelant par téléphone la terre entière. La Maison Blanche lui répond qu’elle a d’autres chats à fouetter. Quant aux pays arabes, ils ne veulent pas qu’Abou Mazen prenne le contrôle du site. Abou Mazen se trouve donc sans soutien, excepté celui de la presse française.

Vendredi 21 juillet, dès la fin de l’office, des milliers d’arabes jettent des pierres et des grenades lacrymogènes sur le service d’ordre simultanément dans plusieurs quartiers de Jérusalem, ce qui prouve qu’il n’y avait aucune spontanéité mais une préméditation bien organisée.

Immédiatement chargés par la police montée et poursuivis par les canons à eaux, ils reculent.

Bilan : trois arabes morts d’après les dires de la propagande pro-arabe occidentale.

Problème : les Palestiniens si prompts à présenter leurs victimes à la presse occidentale n’ont eu aucun corps à présenter, ni aucun nom à donner.

2nd attentat :

Vendredi 21 juillet, 21:30, au cours du repas de Shabbat, dans la localité juive de Halamish, un terroriste arabe (ce n’est pas non plus un pléonasme) a perpétré un attentat au couteau tuant trois juifs et faisant un blessé grave.

Le terroriste, neutralisé par un voisin, était membre des Martyrs d’al-Aqsa, (branche armée du Fatah, groupe terroriste sur la liste noire de l’Union européenne). Les médias français ont très peu parlé de cet attentat pourtant annoncé par le terroriste sur Facebook au nom de la défense d’al-Aqsa.

Faut-il considérer ce défaut d’information comme un signe d’antijudaïsme, (pour ne pas parler d’antisémitisme) de la presse publique et privée mainstream française ? Et ce, alors que les manifestations arabes passent en boucle dans tous les médias ?

Mais évidemment, tout le monde sait que « l’Islam est une religion d’amour, de tolérance et de paix ».

Le Drian parle de dix victimes. S’il parle des civils, il y en a eu deux lors du premier attentat, et trois lors du second. Ça fait cinq. Cinq de trop.

Si le ministre inclue les terroristes, trois ont été tués lors du premier attentat. Donc, total huit morts. Il en manque encore deux. Si l’on y ajoute les trois annoncés par les arabes lors des affrontements (mais jamais vus ni trouvés), cela ferait onze morts, pas dix.

Le Drian ferait-il partie de ces « bretons illettrés » incapables de se servir d’une calculette que dénoncent Macron et Ferrand ? D’où l’intérêt de nommer les victimes pour les identifier clairement, et ne pas les nommer parce que juives : ce serait de l’antisémitisme.

Commentaires du 2ème §

Le Ministre s’est entretenu avec son homologue jordanien. Bien évidement, il n’a pas consulté son homologue israélien pour avoir la version israélienne des faits et pouvoir ainsi établir la vérité.

Normal. La vérité n’intéresse pas les socialistes. Seule compte l’idéologie.

Commentaires du 3ème §

Cette phrase creuse est servie en toutes occasions. Les arabes tuent des juifs, et on demande aux deux parties de ne rien faire, sans jamais dire qui attise en permanence le conflit.

Ne pas condamner les attentats arabes, c’est de l’antisémitisme.

Commentaires du 4ème §

Le Ministre se réfère au statu quo qui a été rompu par les arabes en tuant des policiers, sans les nommer. Qu’il reproche donc aux arabes leurs crimes. Parlant du libre accès au Mont du Temple, il accuse aussitôt Israël. C’est là également de l’antisémitisme.

Que les diplomates du Quai d’Orsay ne sachent pas compter jusqu’à dix, passe encore. Mais qu’ils diffusent des communiqués témoignant d’un manque de rigueur dans les enquêtes, une méconnaissance crasse de l’histoire de la Palestine juive depuis trois mille ans, colonisée par les arabes en 638, occupée par les jordaniens en 1948, des colons arabes que Gamal Abdel Nasser rebaptisa « Palestiniens » pour justifier politiquement leur refus de la présence des juifs colonisés sur leur propre terre, c’est un peu gros !

L’Imprécateur

 

COMMUNIQUÉ DU GÉNÉRAL ANTOINE MARTINEZ

Quelques heures à peine après la publication du dernier éditorial du général Antoine Martinez (titré l’Inévitable Rupture), nous apprenions la démission du Chef d’Etat Major des Armées, le général Pierre de Villiers.

Dans la crise sécuritaire majeure que nous vivons, tant en France que sur les théâtres d’Opérations Extérieures, le communiqué du général Martinez – à lire ci-dessous – met en relief une rupture historique entre le pouvoir civil et le pouvoir militaire.

Marc Le Stahler
20 juillet 2017


(COMMUNIQUÉ)

Comme cela était prévisible, le général Pierre de Villiers a donc démissionné. Sa décision est celle d’un homme blessé qui a su crier jusqu’au bout la vérité à ceux qui ont en main la destinée de la France mais qui n’ont pas pris la mesure de la mission qui est la leur et qui trahissent les idéaux de la nation. Le geste de ce valeureux soldat estimé et respecté par tous mérite d’être salué. Sa décision, logique et cohérente témoigne de son sens des responsabilités, du devoir et de l’honneur.

Cependant, cet événement, jamais connu sous la Vème République, révèle une crise majeure qui couvait et qui s’est installée, probablement durablement, entre une partie de l’élite politique et l’institution militaire qui est, avant tout, au service de la nation. Et l’élément déclencheur revient au Chef de l’État lui-même qui, par son discours ravageur et humiliant, a offensé non seulement le général de Villiers mais l’ensemble du monde militaire. Il a, en effet, commis une faute grave qui est indubitablement une marque de faiblesse qu’il dévoile et qui sera lourde de conséquences. Car il jette ainsi le doute sur ses capacités et son aptitude à appréhender les vraies menaces qui pèsent non seulement sur la vie de nos soldats en opérations, faute de moyens suffisants et adaptés, mais sur la vie des citoyens français sur leur propre territoire du fait de son refus, comme son prédécesseur, de reconnaître l’ennemi.

C’est pourquoi, les trois chefs d’état-major des trois armées (Terre, Air et Marine) qui ont été solidaires jusqu’ici du général de Villiers auraient dû le suivre en démissionnant à leur tour pour créer un choc salutaire. Peut-être le feront-ils dans les tout prochains jours. Car il faut rappeler aux responsables politiques qu’ils ont – ils semblent l’avoir oublié – des devoirs à l’égard de la nation. Le pouvoir légal qu’il détiennent ne leur permet pas de faire n’importe quoi.

Cela dit, le président de la République a nommé un nouveau Chef d’état-major des armées, le général Lecointre. Dont acte. Mais cela ne clôt pas cette crise et le nouveau Chef d’état-major ne peut pas accepter n’importe quoi. Après le général de Villiers, il en va de sa crédibilité, de l’estime et de la confiance des militaires dont il prend à présent le commandement. Mais, comme l’autorité, la confiance et l’estime ne se décrètent pas. Sa tâche sera donc difficile et délicate.

Car le Chef de l’État ne semble toujours pas avoir bien compris les causes de cette crise en déclarant que le rôle du Chef d’état-major des armées n’est pas de défendre un budget. Chacun sait, et les militaires plus que tout autre, que c’est le ministre de la Défense – pardon, des Armées – qui en est chargé et il n’aura échappé à personne que depuis le début du quinquennat, le ministre des Armées est aux abonnés absents.

Il n’en reste pas moins qu’il revient au Chef d’état-major des armées de répondre honnêtement aux questions des parlementaires, représentants du peuple, membres des commissions concernées et de leur dire non pas « sa » vérité mais « la » vérité sur la situation de nos armées, surtout lorsque le pays est en guerre. Et il faut bien qu’en dernier ressort, les citoyens soient informés de la situation. C’est le devoir du Chef d’état-major des armées, que cela plaise ou pas, même au président de la République.

Général (2S) Antoine Martinez


 

 

L’INÉVITABLE RUPTURE
(éditorial du Général Martinez)

Jamais un État en situation de guerre n’aura fait subir aux forces armées qui protègent la nation une diète aussi insensée et imprudente. L’annonce d’une coupe de 850 M€ du budget 2017 des armées qui représentent, en fait, les surcoûts des OPEX (opérations extérieures) et des OPINT (opérations intérieures) – non budgétés, il faut le souligner, car seuls 450 M€ l’ont été alors que le véritable coût est 1,3 Md€ – est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Il est vrai que le président de la République ne s’attendait pas à ce que le Chef d’état-major des armées (CEMA), le général Pierre de Villiers, exprime sa désapprobation à la suite de cette décision prise par le gouvernement. Complètement étranger à l’institution militaire et à la culture qui habite ceux à qui la France a confié son épée, il vient de découvrir qu’au sommet de la hiérarchie militaire un général, voire des généraux, ose(nt), lorsque l’intérêt supérieur du pays et de la nation est en cause comme c’est le cas aujourd’hui, exprimer son (leur) désaccord. Alors, il a cru bon de devoir, lors de son discours aux armées, la veille de la fête nationale, humilier le CEMA avec des propos inappropriés mais révélateurs d’un orgueil démesuré qui ne supporte pas la contradiction, rappelant notamment qu’« il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique ». Peut-on relever que le CEMA s’est exprimé – et c’est un devoir légitime – à huis-clos devant les parlementaires concernés par le sujet ? Peut-on ajouter que le président de la commission qui l’auditionnait a regretté les mesures prises par le gouvernement et a donc approuvé les conclusions émises ? N’est-ce pas le président de la République lui-même qui, par sa déclaration brutale, étale ce débat sur la place publique ? Mais peut-être est-ce par calcul afin de signifier au CEMA que son crime de lèse-majesté n’a qu’une issue, son départ.

Cependant, il n’est pas certain que le président sorte grandi de cet incident. Rappeler, en effet, sur un ton condescendant et méprisant que le chef, c’est lui peut non seulement être considéré comme une réaction d’enfant gâté mais constitue, à l’évidence pour qui a commandé des hommes, une faute qui se traduit par une marque non pas d’autorité mais d’autoritarisme. Mais cette réaction se révèle être surtout une marque de faiblesse préjudiciable pour la confiance à son égard.

Permettons quelques observations probablement désagréables mais difficilement contestables.

Première anomalie, s’agissant de la répartition de cette purge budgétaire pour 2017 entre les ministères, les armées se voient appliquer injustement 20% du total alors qu’en toute équité cela aurait dû représenter 13%. Les armées sont donc doublement pénalisées.

Ensuite, on peut s’étonner que le Premier ministre, « découvre » avec le rapport de la Cour des Comptes le déficit à combler pour 2017 pour respecter la volonté de Bruxelles et le qualifie d’inacceptable. En effet, le président de la République, héritier direct du quinquennat précédent en matière économique n’était-il pas à la manœuvre jusqu’à la fin du mois d’août 2016 et donc responsable au moins partiellement de cette situation ? Enfin, last but not least − comme dirait le président qui s’exprime beaucoup en anglais au lieu de le faire dans la langue de Molière pour défendre et faire rayonner la langue française − il est aujourd’hui au pouvoir grâce à un coup d’État institutionnel, n’ayant, de surcroît, obtenu que 18% des voix des électeurs inscrits au premier tour de l’élection présidentielle.

Et pour couronner le tout, avoir jeté l’opprobre sur la France en accusant notre pays d’avoir commis un crime contre l’humanité en évoquant la colonisation restera pour les patriotes – notamment au sein du monde militaire – une tache indélébile.

Cela dit, ce sérieux désaccord entre le CEMA et le Chef de l’État révèle simplement le niveau atteint par l’incompréhension et le décalage énorme qui s’est instauré entre le militaire et le politique en matière de conception de la gouvernance du pays sur le long terme qui doit viser la sécurité à l’extérieur et la concorde à l’intérieur. Il y a aujourd’hui, incontestablement, un fossé qui s’est creusé et qui sépare l’approche des problèmes du monde, et par voie de conséquence du pays, entre le militaire et le politique dont les logiques et les horizons sont par nature différents.

Le premier voit loin et la permanence de la défense du pays et de ses intérêts, la sécurité et la protection de la nation restent un tourment constant qui dépasse le temps présent et s’inscrit dans le temps long.

Le second détient le pouvoir après avoir gagné des élections qui consacrent généralement des ambitions personnelles mais l’exerce le plus souvent soumis au cours des événements qu’il ne maîtrise pas toujours et qui le maintient dans une vision qui, la plupart de temps, ne dépasse pas le court terme et qui s’inscrit donc dans le temps court.

Mais le destin du peuple, le destin de la nation, s’inscrivent dans le temps long. 

Alors, s’agissant de la sécurité à l’extérieur, chacun sait que depuis très longtemps le budget de nos forces armées a servi de variable d’ajustement et il faut reconnaître que depuis la fin de la Guerre froide la situation n’a fait qu’empirer, la détérioration de nos capacités opérationnelles ayant atteint un niveau critique mettant en danger la vie de nos soldats engagés en opérations. Cette détérioration a d’ailleurs déjà mené à une rupture irréversible des capacités dont la conséquence pour nos forces armées se traduit par un déclassement stratégique extrêmement préjudiciable pour la France et dangereux pour la défense de nos intérêts dans le monde.

C’est la conséquence du relâchement de l’effort de défense qui en une trentaine d’années est passé de 3% à 1,5% du PIB.

Et les promesses de relever cette part du PIB à 2%, à l’horizon… 2025, sont indécentes compte tenu de l’état plus que préoccupant de nos forces armées. Et c’était le devoir du CEMA de le dire.  

Quant à la concorde à l’intérieur, elle dépend essentiellement du niveau de cohérence interne de la société qui se caractérise par sa culture et donc son identité. Force est de constater que la société française n’est plus aujourd’hui une société apaisée et ne le sera plus avant longtemps en raison de la fracture identitaire qui lui est imposée contre son gré avec une immigration de peuplement qui a marqué les quatre dernières décennies et à laquelle il faut ajouter aujourd’hui la submersion migratoire qui frappe l’Europe, sans réaction de l’Union européenne ou des chefs d’État européens, à l’exception de ceux du Groupe de Visegrad.

Circonstance aggravante, cette immigration de peuplement, complétée par cette submersion migratoire africaine, véhiculent une culture hostile à la nôtre et incompatible avec la démocratie.

Refuser de le comprendre met en sérieux danger l’avenir de la nation et de l’Europe.

Le terrorisme islamique qui sévit le confirme et nos forces armées exsangues sont engagées également sur le territoire national alors qu’elles n’ont jamais été autant sollicitées sur les théâtres extérieurs depuis la fin de la Guerre froide et alors qu’elles ont perdu avec les purges engagées au cours des deux derniers quinquennats 70.000 hommes !

Alors quel sera le dénouement de cette confrontation entre le président de la République et le CEMA, puisque ce dernier est convoqué le 21 juillet à l’Elysée ? Le président recevra-t-il le général Pierre de Villiers pour lui réitérer son mécontentement et pour exiger sa démission – seconde humiliation – ou pour, considérant qu’une large majorité de Français approuve le général, passer l’éponge ?

Une chose est certaine : le CEMA a été humilié publiquement et ceux qui portent l’uniforme ou qui l’ont porté se sentent offensés car il ne s’agit pas d’une lutte engagée pour des intérêts personnels ou pour des intérêts propres aux armées mais pour la défense de la France et de son peuple aujourd’hui en guerre. Ne pas vouloir le comprendre est irresponsable et augure mal de l’aptitude du chef de l’État à appréhender les vraies menaces qui pèsent sur la nation.

Il serait donc logique que le CEMA décide de démissionner et le fasse savoir avant de se rendre à cette convocation.

Sans remettre en cause la primauté du civil sur le militaire, il convient cependant de rappeler que les forces armées exercent un sacerdoce au service avant tout du Peuple, quels qu’en soient ses représentants.

Cela dit, cette situation de crise est à rapprocher de celle qui s’est déjà produite il y a deux ans et au cours de laquelle, pour des raisons portant sur des réductions importantes d’effectifs décidées alors que la France est en guerre, le CEMA et les chefs des trois armées (Terre, Air, Mer) ont déjà failli démissionner. Le ministre de la Défense avait alors su exercer son rôle notamment de médiation et convaincre le président de la République.

Aujourd’hui, deux mois après le début du quinquennat, nous en sommes déjà à un second ministre, non plus de la Défense mais des Armées, court-circuité car son champ d’action a été réduit, le président ayant décidé de s’accaparer toutes ces prérogatives, avec le risque évident d’être en permanence en première ligne.

On ne voit donc pas pourquoi les trois autres chefs des armées de Terre, de l’Air et de la Marine, solidaires du CEMA, pourraient ne pas le suivre cette fois-ci en démissionnant également. Une crise serait alors ouverte mais qui aurait le mérite de créer un choc pour rappeler à nos élites politiques leurs devoirs à l’égard de la nation en sérieux danger sur son propre sol. Des drames sont, en effet, en train de se préparer et les responsables politiques ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.

Avec mon essai « Quand la Grande Muette prendra la parole » (éd. Apopsix), préfacé par Ivan Rioufol, nous sommes dans l’actualité et dans le vif du sujet.

Général (2s) Antoine Martinez
Coprésident des Volontaires Pour la France


Ceux qui ont lu et apprécié « Devoir d’Expression d’un Citoyen (pas) Ordinaire » ne manqueront pas de lire le nouvel essai que vient de publier le général Martinez « Quand la Grande Muette Prendra la Parole ».
Un projet auquel souscriront l’ensemble des patriotes, las de l’incompétence des prétendues élites et de la décadence économique, morale et identitaire de notre pays. Acheter et faire connaître cet ouvrage constitue un acte de résistance, de patriotisme et une contribution à l’ardent effort de redressement de la France.


 

 

MACRON AIME L’ARMÉE.
EN MÊME TEMPS, IL LA DÉTRUIT.

Macron, dans son théâtre, joue au chef de guerre qu’il n’a jamais été et ne sera jamais. Tout en postures, comme d’habitude, rien dans la tête, le cœur ou les tripes pour faire un vrai chef de guerre. Comme d’habitude, il a fait pendant sa campagne des promesses aux Armées, autant qu’elles en espéraient, respect, valorisation et augmentation du budget au fil des ans. Et, comme d’habitude, il n’en tient aucune, se permet de donner des leçons à des militaires qui n’en peuvent plus, de ceux de l’opération Sentinelle que la France loge plus mal que des SDF ou des migrants, jusqu’aux généraux.

Le summum de la malhonnêteté est d’avoir autorisé son ministricule du Budget, Gérald Darmanin, à annoncer que le budget des Armées est réduit de 850 millions sur 2017. Que voulez-vous… il faut bien boucher les trous dans les finances de l’État laissés par le deux grands éconocuistres du quinquennat précédent, messieurs les sinistres incompétents Sapin et Macron (un homonyme de l’actuel président, mais, nous dit son entourage, ce n’est pas le même homme).

Le Chef d’État major des Armées, Pierre de Villiers, le frère de Philippe, a menacé de démissionner. « Je ne vais pas me faire baiser comme ça », a-t-il déclaré à la commission de la Défense à l’Assemblée nationale. « Il n’est pas digne d’étaler certains débats sur la place publique », lui a répliqué sèchement le petit bonhomme qui tient lieu de président de la République. Ah ! Évidemment, si dire ce que l’on pense aux députés qui vous interrogent est un délit, autant arrêter tout de suite de faire perdre leur temps aux députés, ou ne leur parler qu’après avoir reçu le visa des commissaires politiques de l’Élysée.

Mais qui a étalé le débat sur une scène dans la cour d’honneur du ministère des Armées ? Une tribune où l’on peut voir à l’extrémité droite, la théâtreuse en mini-jupe blanche, son premier conseiller d’entre les conseillers de la présidence, son égérie qui, dit-on, lui souffle ses répliques cinglantes parce qu’elle n’aime pas qu’un général, chef des Armées de surcroît, se permette de critiquer les reniements de parole du dieu de l’Olympe qu’elle a porté dans ses petits bras musclés de son lit jusqu’à la présidence.

Du coup, de peur sans doute d’encourir les foudres de « Bibi » Macron, aucun journaliste n’a osé critiquer le discours long et filandreux du président à Nice, où il a réussi l’exploit théâtral de pleurnicher vingt minutes durant sur les victimes de l’attentat du 14 juillet 2016, sans jamais citer le nom de l’assassin musulman, ni les mesures qu’il envisagerait de prendre pour empêcher un nouvel attentat. Et cela n’inquiète personne !

Que fera-t-on du prochain djihadiste qui massacrera quelques dizaines de Français, si par miracle on le capture ? On le mettra dans une prison dorée avec salle de sport privée comme Salah Abdeslam, le tueur du Bataclan ? Abdeslam, ce « héros tragique » comme l’a décrit le psy Boris Cyrulnik sur Europe 1, estimant que ce pauvre garçon « souffrait de carences éducatives, culturelles et sociales », autrement dit que ce n’est pas l’islam dont il se revendique, ni le réchauffement climatique comme le pense Macron, mais d’Éducation nationale qui génère des terroristes. Ces bêtes sauvages, des barbares aveuglés par le sang et l’envie d’en découdre avec les non-musulmans, surtout s’ils sont juifs, comme le prescrit le Coran et comme on l’enseigne dans les familles musulmanes au Maghreb. Ce n’est pas la faute des Français si les grands tueurs de ce début du XXIème siècle s’appellent Kouachi, Djokar et Tamerlan Tsarnaïev, Clain, Abdeslam, El Bakraoui, Merah, Belhoucine…

Emmanuel Macron, ado arriviste et arrivé, est institutionnellement le chef des Armées, mais cela fait-il de lui « un chef sachant cheffer » comme disait Jacques Chirac ? Il devrait écouter le discours de Donald Trump à Varsovie, (« remarquable, il aurait du le prononcer à Bruxelles », devant la Commission européenne, a déclaré Angela Merkel). Un discours où il évoque la nécessité pour les Européens de se prendre en mains leur destin et leur sécurité.

Alors, en un temps où la France mène simultanément plusieurs guerres sur plusieurs fronts du fait de François Hollande, le président le plus belliciste qu’elle ait jamais eu, un temps où les Armées sont épuisées et exsangues, est-ce trop demander à un esprit qui se dit « complexe » mais « en même temps » montre son incompréhension dramatique des grands enjeux en cours, que ce n’est pas le moment de se servir des militaires comme variable d’ajustement à ses erreurs de gestion passées et présentes à la tête des Finances de la France?

La défense est une question stratégique, d’intérêt national, que même un esprit, surtout s’il s’imagine qu’il est complexe, doit penser dans le temps long. « La défense ! C’est la première raison d’être de l’État, il n’y peut manquer sans se détruire lui-même » écrivait Charles de Gaulle que Macron devrait lire au lieu de se contenter, comme on l’a vu faire, de feuilleter ses Mémoires. « L’État, c’est la force armée » disait le rédacteur de la Constitution de la Vème République, Maurice Duverger.

Détruire l’Armée française à petit feu est le grand chantier lancé par Mitterrand et poursuivi par ses successeurs à la présidence, Hollande ayant été celui qui a trouvé le moyen de la pousser au suicide assisté en la lançant dans de multiples guerres sans grande efficacité, comme le montre la présence toujours indispensable de nos soldats sur tous les fronts, alors que si on leur en donnait les moyens plusieurs de ces guerres interminables auraient pu être gagnées depuis longtemps.

Ce n’est pas en mettant une chef-comptable, Florence Parly, à leur tête que l’on va sauver nos Armées de la déroute financière. Et ce n’est pas non plus avec un Chef des Armées en titre, mais qui n’a rien d’un chef de guerre, que l’on protègera la France de ses ennemis.

L’Imprécateur

 

« UNION PATRIOTIQUE »
communiqué unitaire
→ Général Piquemal
→ Luc Sommeyre

Le CCP et les RÉSEAUX RÉMORA ont conclu un accord d’alliance, de coopération et de réciprocité dans les domaines qui leurs sont propres.

Sur l’ensemble du territoire national, compte tenu de la situation d’insécurité forte due principalement aux actes terroristes de l’islamisme radical, les deux organisations sont convenues de convier désormais leurs membres et contacts agréés respectifs à suivre des entraînements à divers degrés liés à la sécurité en général et à la défense individuelle et périphérique en particulier. Des cadres habilités développeront les bases du renseignement opérationnel coordonné.

Nous rappelons que nos organisations agissent dans un cadre strictement légal et rassemblent des Patriotes français et européens, quelles que soient leurs éventuelles options politiciennes. Nous invitons toutes les associations et groupements constitués (officiels ou de fait) ainsi que les individuels conscients des dangers létaux qu’encourent notre Patrie et les pays d’Europe à coopérer au sein d’une UNION PATRIOTIQUE sous forme fédérative non-contraignante, respectant la personnalité et les spécificités de chaque association et de chacun des participants sans leur suggérer de quitter leur organisation-mère. Un tuilage ou examen approfondi du profil de chaque participant sera préalablement pratiqué.

Luttant pour la défense de notre Patrie et des citoyens, nos deux organisations entendent collaborer avec les Forces de l’Ordre et les Services de Sécurité pour prévenir et juguler tout risque majeur d’attentat et d’agression, et préparer nos compatriotes à leur défense personnelle dans le cadre de la Loi.

Cette UNION PATRIOTIQUE a pour objectifs :

  1. De cordonner et exploiter les renseignements émanant des organisations et des individuels dûment accrédités ;
  2. D’ouvrir aux organisations et individuels les instructions et formations pratiques susmentionnées.

Paris, le 14 juillet 2017

Général (er) Christian Piquemal
Président du CERCLE DE CITOYENS-PATRIOTES
Luc Sommeyre
Coordinateur national des RÉSEAUX RÉMORA


Pour tout renseignement


PUBLICATION & REPRODUCTION AUTORISÉES SANS ©


 

 

LA POLICE VA-T-ELLE, ELLE AUSSI, SE RÉVOLTER ?

Il faut lire cette lettre d’Olivier Damien, docteur en droit et commissaire divisionnaire honoraire de police. Publiée sur le site de Boulevard Voltaire, elle est une illustration de la méthode gouvernementale pour inciter les citoyens, ici les policiers, à bien voter en achetant leurs votes. Huit milliards y ont été consacrés en 2016, distribués en grande partie aux fonctionnaires, dont la Cour des Comptes signale aujourd’hui qu’ils plombent le budget 2017, empêcheront qu’il soit équilibré et augmenteront la dette de la France. Mais quelle importance, puisque cela a permis l’élection de quelques députés LREM de plus ? La police, entre autres, a un besoin évident de moyens financiers supplémentaires, mais il faut les dégager par la réduction du train de vie somptueux de l’Etat, en commençant par les dépenses royales d’un président qui dans tout ce qu’il entreprend semble préférer les fastes de Versailles à ceux déjà conséquents de l’Élysée.

Boycottez la retransmission en direct de son discours de lundi prochain à Versailles, vous en aurez suffisamment d’échos et de commentaires dans les médias immédiatement après. Si peu de Français l’écoutent, cela lui fera peut-être comprendre qu’il doit adopter une méthode républicaine, économe et démocratique pour gouverner. On peut toujours rêver, c’est peu probable, il est énarque le bougre, alors comprendre…

L’Imprécateur

==================================================================

« Tout le monde, ou presque, se souvient des manifestations de policiers qui ont émaillé l’année 2016. Elles avaient vu, pendant plusieurs semaines, des milliers de policiers descendre dans la rue pour dénoncer leurs conditions de travail, ainsi que des relations hiérarchiques fortement dégradées.

Fait unique dans l’histoire de l’institution, un « mouvement des policiers en colère » était même né, au grand dam des organisations syndicales, totalement dépassées par les événements. Un plan d’urgence de 250 millions d’euros avait alors été décidé par le gouvernement de Manuel Valls, dans la précipitation la plus totale, et en dehors de toute anticipation budgétaire. Ce geste, plus symbolique que réellement efficace, avait cependant calmé les ardeurs révolutionnaires de nos gardiens de la paix, lesquels, fortement incités par leur hiérarchie, avaient sagement regagné leurs commissariats.

Depuis, les élections ont eu lieu. Il y a été fort peu question de lutte contre le terrorisme ou contre la délinquance, et la situation dans les services de police ne s’est pas améliorée. Bien au contraire. C’est ainsi qu’un syndicat de gardiens de la paix, qui a appelé à voter pour Emmanuel Macron à l’occasion du second tour de la présidentielle, vient de faire savoir que, selon une étude réalisée par ses soins, 71 % des policiers estiment aujourd’hui ne plus pouvoir faire face à leur charge de travail. Ce chiffre atteindrait même 82 % parmi les effectifs de la sécurité publique.

En cause, les contraintes horaires liées à l’état d’urgence, l’alourdissement des procédures administratives et judiciaires, les problèmes matériels et le manque de formation.

Il est un fait que, depuis de nombreuses années, la police nationale ne cesse de se paupériser. Et la diminution des effectifs ou les réformes pénales contraignantes mises en place au cours de ces dernières années – toutes en faveur des droits de la défense – ne sont pas seules responsables de ce qui ne va pas tarder, si rien n’est fait, à faire chavirer une administration qui bénéficie pourtant globalement d’un large soutien dans la population.

Oui, les policiers sont fatigués. Par des mois de mise en œuvre d’un état d’urgence qui, à défaut d’être efficace d’un point de vue opérationnel, sur-sollicite des services déjà à bout de souffle. Par des manifestions et des services d’ordre à n’en plus finir, qui sont surconsommateurs d’effectifs. Par une politique de recrutement et de formation catastrophique qui n’a pas su anticiper les grands bouleversements sécuritaires que notre pays connaît actuellement. Par une organisation interne dépassée, qui aboutit aujourd’hui à un divorce entre la base et sa hiérarchie, puisque près de 70 % des policiers déclarent ne pas être soutenus par leurs chefs.

Pourtant, le nouveau ministre de l’Intérieur ne semble rien annoncer de tangible pour tenter d’améliorer une situation qui devient explosive. La police nationale a cependant bien besoin d’une grande loi de programmation. Pour améliorer les recrutements et pour réformer la chaîne hiérarchique encore trop lourde et trop inefficace. Pour doter les services des matériels dont ils ont besoin et pour simplifier des procédures qui prennent trop de temps et maintiennent les policiers dans les commissariats alors qu’ils devraient être sur la voie publique. Enfin, aucun signe n’a été donné par le gouvernement, pour résoudre le problème endémique des heures supplémentaires, évaluées aujourd’hui à plus de 20 millions. Alors, à quand le nouveau clash ? »

Olivier Damien

(Ce texte a été publié sur le site Boulevard Voltaire)