ISLAMISME : L’ISLAM AU QUOTIDIEN, DANS LES FAITS
(Claude Roland)

Share Button

Beaucoup de Français ont été choqués par l’assassinat de ces deux jeunes filles innocentes de 20 et 21 ans à la gare St Charles de Marseille le 1er octobre 2017. D’autres sont révoltés. Mais comme beaucoup de Français, vous ne vous sentez pas concerné car la mentalité habituelle de ce peuple est ainsi. Mais imaginez seulement ce que leurs parents vivent, tout comme ceux qui, dans les différents attentats qui ont secoué ce pays. Ils ont perdu leur enfant. Or le pire pour un être humain est de survivre à ses enfants car cela n’est pas dans l’ordre naturel de la vie. Leur douleur, comme l’a dit une mère à propos de sa petite fille, est « infinie, permanente et irréversible ». Le pire mensonge que l’on se fait à soi-même est le déni mental devant la réalité : nous sommes en guerre, et cette guerre vise d’abord les civils à cause d’une religion hégémonique et conquérante menée par des fanatiques sans aucune tolérance mais pleins de haine sanguinaire. L’islam s’est transformé en un monstre cruel qu’est l’islamisme, et il est bien pire que le nazisme ou le communisme. Il faut accepter cette réalité. Bien sûr, comme beaucoup de Français et d’Européens, vous préférez peut-être espérer dans la protection de l’État ou… de Dieu. Mais même ses serviteurs ecclésiastes sont des cibles de la sauvagerie islamiste ! Vous ne comprenez pas ? Je vais vous expliquer.

L’islam n’est pas (plus) une religion

L’islam n’est pas vraiment une religion mais plutôt un mode de vie qui couvre tous les aspects indissociables d’une vie en société et reste sous-jacent à tous les niveaux : social, juridique, religieux. Des experts l’on expliqué de nombreuses fois mais semble-t-il en vain. Le mode de pensée est complètement différent de celui de l’Occident. Contrairement à ce qu’osent prétendre des musulmans et ce qu’osent diffuser les médias et autres collabos soumis, l’islam n’est ni une religion de paix, ni d’amour, ni de tolérance. Tout ceci n’est qu’illusion pour endormir la méfiance des « mécréants » promis au massacre. Déjà, les chiites et sunnites se battent entre eux à mort depuis 14 siècles. Ensuite, il suffit de regarder ce qu’il se passe au Proche-Orient pour constater que c’est la violence cruelle permanente depuis des décennies, peut-être des siècles. On ne peut absolument pas préjuger de la passivité des musulmans dans la population en général même si une petite minorité est inoffensive. Rien ne dit que ceux que l’on pense pacifistes ne seront pas un jour parmi les hyènes qui égorgent dans des bains de sang. Certains musulmans, pour sauver leur peau sous la menace de leurs « frères », rejoindront les rangs des assassins islamistes ; c’est chose facile. D’autres attendront passivement les fruits des pillages et conquêtes des islamistes, comme beaucoup d’Allemands ont profité silencieusement des pillages et conquêtes nazis pour ensuite clamer après la guerre qu’ils étaient contre le nazisme. Combien de Français ont dénoncé leur voisin durant la révolution de 1789 pour sauver leur peau et profiter des pillages ? Combien de Cubains ont dénoncé leur voisin lors de la prise du pouvoir par Castro pour sauver leur peau et profiter des pillages ? Combien de Cambodgiens ont suivi Pol Pot pour survivre ou se sont alliés volontairement aux Khmers Rouges pour profiter des pillages ? Nul ne peut nier tout cela sauf à être irresponsable et mentalement déviant. Pourtant, nombre de personnes dans les médias, le show-biz, la politique vous susurrent qu’il ne faut pas faire d’amalgame et que le « vivre ensemble » reste possible. Ce n’est que mensonge de gens soumis et collabos qui espèrent ainsi sauver leur peau et se moquent des autres.

Il est l’heure de devenir des lions

Et il y a vos enfants. Ces êtres chers que vous avez vu grandir, que vous avez élevés avec amour et que vous aimez avec tous vos souvenirs. Les faits le démontrent, c’est la roulette russe qui a court. Nul n’est à l’abri et le crime sadique peut toucher tout le monde n’importe où, n’importe quand, surtout quand la victime passe son temps le nez sur son téléphone ou les écouteurs sur les oreilles… cible facile. Il faut faire acte permanent de vigilance pour survivre, ou accepter de mourir assassiné. Mais au-delà de cela, il faut se dresser encore et encore, pour montrer que les moutons promis à l’abattoir peuvent devenir des lions. Et il est l’heure de devenir des lions, face à nos politiciens qui tentent de relativiser le danger. C’est fou comme on peut faire le parallèle entre le gouvernement actuel et celui de Pétain en 1940… Nos dirigeants taillent dans les budgets de l’armée et des forces de l’ordre dans cette époque critique ! Les juges sont trop cléments en punissant mollement les délinquants, presque tous des islamistes potentiels comme l’ont démontré les faits : la plupart des assassins étaient auparavant de simples délinquants connus et multirécidivistes. Il est notoire même que les cités farcies d’immigrants sont des couveuses d’islamistes, car les délinquants s’enhardissent devant le laxisme de la justice et de l’État. Et ce n’est pas la déradicalisation qui va transformer des hyènes assoiffées de sang en de gentils herbivores. Le ministre de l’intérieur actuel a fini par avouer l’échec total de cette procédure complètement naïve mais néanmoins coûteuse. Nos prisons sont des pépinières d’islamistes, de véritables centres d’entraînement physique avec une majorité de musulmans radicalisés qui apprennent à être plus performants dans l’agression. Ils attendent l’heure d’être libérés en masse et armés ; car ce danger existe qu’on le veuille ou non. Saurez-vous alors vous défendre chez vous ? À ce propos, il n’est que de constater ce qu’il s’est passé et ce qu’il se passe à l’île de Saint-Martin, proprement étouffé par les médias qui n’en parlent même plus comme si tout était réglé. Vous avez là un échantillon de ce qu’il se passerait en cas de subversion, catastrophe climatique, sismique, incendiaire ou écologique. Tant pis pour ceux qui n’ont pas compris ou ne veulent pas comprendre. Les islamistes attendent un tremplin, un prétexte pour agir en masses, partout en Europe ; et nos politiciens le savent très bien.

Seules les personnes armées ont pu survivre

Vous comptez peut-être sur la police, la gendarmerie ou l’armée pour vous défendre (les chiens de berger) ? Vous vous leurrez car ils auront déjà bien du mal à sauver leur peau et celle de leurs familles s’ils ne sont pas affectés à la défense de sites sensibles ou de personnalités. De plus, les chiens de berger sont tenus attachés… À St Martin, les gendarmes ont conseillé à des civils de se défendre tout seuls, avec des armes s’ils en avaient ou des cocktails Molotov car ils ne pouvaient pas assurer leur défense face aux pillards, tandis que les douaniers avaient été agressés et pillés. Les gens qui étaient armés ont pu repousser les pillards, quant aux autres… il y a eu des morts par balles ou machette. Et les médicaments anxiolytiques ne sont d’aucune protection, bien au contraire ! Mais les médias aux ordres ont étouffé les infos et des comptes YouTube ou Facebook de témoignages vidéo ont même été supprimés… Donc ne rêvez pas mais soyez déterminés à vous défendre donc défendre votre foyer et la Nation. Daesh a quasiment perdu en Syrie, mais où croyez-vous que la contamination va se reporter ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit puisqu’il est désormais évident que c’est la survie de la Nation qui est en jeu. Et là, nous sommes au-delà des partis politiques et des beaux discours. 2000 ans d’histoire sont en passe d’être éradiqués sous l’impuissance quasi-déclarée, et probablement volontaire, de nos dirigeants vu leur comportement évasif, la lâcheté et le laxisme ambiant. C’est le prix de la mondialisation en cours organisée par les rois de la finance internationale qu’à servi Emmanuel Macron. Il est l’heure de demander des comptes par la voie démocratique d’abord. Tant pis pour ceux qui n’ont pas compris, préfèrent ne pas le croire (déni) ou se sont déjà soumis d’avance par lâcheté. La sélection naturelle chez l’humain est dépendante du bon sens, de la vraie information et de l’intelligence de la vie. Si la lâcheté ne protège pas, la connerie tue.

Claude Roland



 

Share Button
 

24 réflexions au sujet de « ISLAMISME : L’ISLAM AU QUOTIDIEN, DANS LES FAITS
(Claude Roland)
 »

  1. Allons, un message un peu optimiste sur l’issue de cette guerre où nous entrons peu à peu, il y a une partie de l’humanité qui rêve de Mars, des nanotechnologies, de l’intelligence artificielle et une autre partie de l’humanité décérébrée par la soumission depuis la tendre enfance ( qui d’ailleurs n’a rien apporté à la science depuis des siècles ) et qui aimerait que le temps reste figé au VII ème siècle, à votre avis , sur le long terme qui va gagner ?…
    Il est clair que l’humanité serait plus heureuse et sereine sans l’Islam, cette religion devra être éradiquée d’une façon ou d’une autre, sans doute que le prix du sang sera très élevé mais c’est inéluctable.

     
    • Bonsoir,
      Rentré du travail, fourbu mais vivant, un jour de gagné… Aujourd’hui, c’est surtout le prix du beur re qui est élevé, n’est ce pas ? Purée, c’est pourtant pas une denrée rare et je ne fais pas mes courses à Barbès. Bercy peut il m’expliquer ce paradoxe ?
      Un jour nous aurons, peut-être, le beur re et le sang du beur re mais à quel prix ? Gardons le moral, demain sera un autre jour… Verra t’on un troupeau de bovins enragés refuser, plus que brutalement, la hausse du beur re en France ?

      Bien amicalement.

       
  2. « Vivre au jour le jour », « demain sera un autre jour »… C’est bien ça le problème de trop nombreux Français qui imitent les herbivores dans la plaine. C’est une façon de faire l’autruche.
    Pour ce qui est de l’islam, j’ai l’ai toujours conçu comme une secte, car une religion est une secte qui a réussi, après tout. C’est non seulement l’opium mais aussi la cocaïne des islamistes, la carte blanche qui permet de faire le pire, le paradis des psychopathes. Mais je reste consterné que les moutons ne voient pas que c’est bien pire que le nazisme et communisme réunis, avec une bonne dose de fanatisme mode Nippon. Tout ça par peur de stigmatiser et mettre en rage les musulmans. Quelle lâcheté dans toutes ses formes !…
    Mais bon, ce n’est pas le tout, il faut se préparer… N’auront des chances de survie que ceux qui décideront de le mériter.

     
    • Bonjour,

      je vais quitter le boulot, j’ai sept minutes pour vous adresser mes amitiés… Je suis TOUJOURS vivant !!!
      Mais jusqu’à quand ?
      Je ne puis résister à l’appel du métro qui me ramènera chez moi, en vie mais fatigué… Jusqu’à demain matin ou je ferais le parcours inverse. Métro, boulot, dodo… Je ne me plains pas, j’ai, encore, du travail… Mais demain sera, aussi, un jour nouveau, peut-être…

       
  3. Très bel article et je souhaiterais intervenir sur 2 points:
    1/ « L’islam n’est pas vraiment une religion mais plutôt un mode de vie qui couvre tous les aspects indissociables d’une vie en société »
    NON !! l’islam N’EST PAS une religion: Il suffirait de réunir 6 profilers professionnels qui analyseraient la personnalité de mahomet, ses soit disant « versets » tout à fait sur mesure , son comportement vis à vis de khadidja et ensuite des femmes ! (avec khadidja sa femme-patronne plus agée il ne bouge pas une oreille pendant 25 ans, et après sa mort prend 15 épouses dont une gamine +25 concubines). Cette secte a été formulée en stricte adéquation avec la personnalité de ce sanguinaire fourbe et obsédé sexuel et comme disent leurs « savants »: « Le prophète pouvait satisfaire toutes ses épouses dans la journée » …On comprend pourquoi la riche khadidja, 2 fois veuve, a épousé son petit larbin analphabète !! Le Roco Siffrédi de l’époque.
    Et comme par hasard à chaque fois qu’un poète ou autre se moquait de ce barbare illettré, il ramenait un verset de sa grotte perso qui disait  » allah récompensera celui qui amènera la tête du poète ». Si vous lisez le coran, tout est le reflet du mahomet: la menace de l’enfer, l’égorgement à tout va, le sort des femmes, des juifs et des chrétiens, l’obligation de soumission absolue etc…..Tout ce que voulaient Hitler Staline et Pol Pot réunis ! Alors celui qui appelle ça une religion, et bien celui là ne doit avoir aucune notion de…

     
    • Le 2ème point porte sur la résistance: D’une part il y a les chefs, ceux qui devront rassembler et coordonner et d’autre part ceux qui se tiennent prêts en s’armant de tout ce qu’ils peuvent trouver légalement bien sûr: Couteau, marteau, hachette, bombe à poivre, et cent autres possibilités du quotidien. D’autre part avoir l’adresse du traître régional à aller saluer en premier: politiques ou ong(s).Il suffit d’aller sur le mur des traîtres et….extrapoler. Personnellement j’ai quelques sympathies comme hidalgo, mélenchon, les imams de Bordeaux et de Lille (entre autres) quelques verts etc….
      Courage les amis, il est IMPENSABLE qu’une poignée de barbares puisse asservir la France ! Ils sont 10 millions nous sommes 60 millions d’humains. Mais c’est vrai que le musulman que l’on croit intégré fera toujours passer son allah-mahomet avant tout !!
      Qui dit secte dit décérébré conditionné !!
      Il y a l’HUMANITE et en face pour la détruire cette secte inhumaine

       
      • « en s’armant de tout ce qu’ils peuvent trouver légalement bien sûr : couteau, marteau, hachette, bombe à poivre, et cent autres possibilités ».
        Contre des AK47…….ça va l’faire, c’est sûr !

         
  4. C’est le grand problème de l’attitude d’une grande majorité de Français. Les résistants sont toujours minoritaires, peu nombreux, sauf à la fin des guerres où quasiment tout le monde prétend avoir été résistant…
    La plupart des gens ne voient que midi à leur porte. Si rien ne s’y passe, tout va bien, on vit dans le meilleur des monde. Mais si un groupe de sauvage vient un jour frapper à la porte, vous ferez quoi ? Il sera trop tard pour sauver votre vie, celle de votre famille et vos biens. Et là, dans le fracas des armes, personne ne vous entendra hurler… C’est un choix de victimes sur lesquelles on ne peut pleurer.

     
  5. L’analyse est juste mais concrètement vous allez faire quoi ? – Rien
    Les Hongrois eux ont organisé des patrouilles anti-clandestins. Cet été il y a eu le bateau anti-clandestins affrété par les Identitaires. Ça c’était utile, plus que les palabres sur internet.

     
    • Rien, Monsieur, n’interdit d’échanger des idées et de susciter des vocations pour entrer dans la Résistance…
      Ne soyez pas si acerbe. Nos amis ont sans doute d’autres activités plus discrètes. Ne les accablez pas de dire et d’écrire ce qu’ils pensent.

       
  6. « Donc, soit nous renonçons provisoirement (le temps de libérer nos terres) à ces armes, soit elles nous détruiront. »
    Vous pouvez m’expliquer comment, hors toute démarche démocratique, on peut renoncer à des armes pour libérer nos terres ? Avec quoi alors ?!!
    Votre remarque sur la voie démocratique est juste, mais j’attends de voir bouger quelque chose ou quelques uns utiliser l’autre voie… Parler, écrire, c’est bien, agir c’est mieux. La vie est un combat, donc on combat pour la vie, non ? Mais pas avec des bâtons, je pense…

     
      • Le Code de Procédure est fermé depuis des lustres.
        Je n’ai toujours pas vu s’ouvrir celui de l’Honneur.
        Que des formules ……..
        Si les  » français  » n’ont pas encore bougé avec tout ce qui s’est déjà passé , c’est qu’il sont mûrs pour la charia.

         
    • J’ai manqué de clarté : les seules « armes » auxquelles je suggère de renoncer sont « la démocratie » et « l’état de droit », puisqu’ elles nous détruisent lentement mais sûrement. Quant aux autres armes, celles qui ont permis à certains habitants de Saint-Martin de sauver leurs vies, il n’est aucunement question de s’en passer. Bien au contraire.

       
  7. Bonjour à toutes et à tous, ami(e)s de notre France, la seule, la vraie !

    Certes, l’Islam n’est pas une religion comme les autres mais qu’est ce qu’une religion ? Dans le contexte présent, il semble juste de rappeler que la majorité des religions a causé beaucoup plus de dégats, intellectuels et physiques, aux personnes « soumises » à ces dernières puis au reste du troupeau humain. La Terre est plate et le soleil tourne autour… Des hommes et des femmes ont payé de leur vie le refus de toute contrainte intellectuelle, religieuse… Et alors ? La nature humaine est ainsi faite, certains y croient, dur comme fer et forcément, d’autres n’y croient pas du tout. L’un dit blanc, l’autre dit noir, que croyez vous qu’il arrivera si une majorité se dégage ? Du blanc ? Du noir ? Du gris ? La sélection naturelle, chez 80%, de l’humain moderne est limitée à son confort, sa télé plus grande que celle de son voisin, sa voiture plus belle que celle de son voisin, son travail si enrichissant… Bref, vive la vieréalté au même titre que la télé du même nom, la vie de monsieur et madame Toulemonde, tous les jours, toute l’année, toute la vie. Les autres ? je les emm.rde… Mon petit confort, ma petite vie, typiquement français, PETIT. Comment voulez-vous que ces gens deviennent des lions ? Et pour faire quoi ? Hé bien moi,je râle derrière mon clavier et je résiste, franchement, à l’envie de résister. Jusqu’au jour où… Mais demain sera un jour nouveau !

    Bien amicalement.

     
      • Bonjour,
        Je vous en prie ! Je suis plus que satisfait de constater qu’un trait d’humour n’échappe pas à certains, tant mieux ! Soyons plus nombreux, c’est bien en cela que nous nous différencions des barbares. Quand une idée est arrivée à son heure, RIEN ne peut plus l’arrêter. Demain sera un jour nouveau.

        Bien amicalement,

         
    • « Hé bien moi,je râle derrière mon clavier et je résiste, franchement, à l’envie de résister. Jusqu’au jour où… Mais demain sera un jour nouveau ! »
      Si je comprends bien, après votre exposé des évidences bien connues sur le fanatisme (et la religion comme source de guerres), vous préférez rester dans l’attentisme passif, bref, vous proposez de se coucher devant l’adversité. OK, nombreux sont ceux qui ont fait ça face aux nazis. Et puis il y a les autres… les résistants préservant leur dignité dans l’action. Quand on a une famille, on est certes plus enclin à les protéger.

       
      • Bonjour,

        Je constate que ma prose vous fait réagir et c’est tant mieux ! Par contre, je suis toujours à la recherche d’un « Manuel du parfait résistant »… Une recommandation, un conseil éclairé serait le bienvenu. Je paye mes impôts et je vote, je respecte le code de la route et mes voisins, je tente, au mieux, de me comporter en citoyen respectueux de la voie démocratique, j’aime ma banque ! Comment et à quoi, puis-je donc résister, ma vie me semble si agréable… Mais demain sera un jour nouveau !

        Bien amicalement.

         
    • Jusqu’au jour où vous sentirez la lame du couteau de l’égorgeur caressant votre gorge, c’est ça ?
      Je présume que vous avez prévu une convention-obsèques… Mais les compagnies d’assurance fonctionneront-elle encore si elle ne sont pas halal ?

       
      • C’est le grand problème de l’attitude d’une grande majorité de Français. Les résistants sont toujours minoritaires, peu nombreux, sauf à la fin des guerres où quasiment tout le monde prétend avoir été résistant…
        La plupart des gens ne voient que midi à leur porte. Si rien ne s’y passe, tout va bien, on vit dans le meilleur des monde. Mais si un groupe de sauvage vient un jour frapper à la porte, vous ferez quoi ? Il sera trop tard pour sauver votre vie, celle de votre famille et vos biens. Et là, dans le fracas des armes, personne ne vous entendra hurler… C’est un choix de victimes sur lesquelles on ne peut pleurer.

         
  8. J’adhère presque totalement à votre analyse des faits. Ce qui me chagrine, c’est cette phrase : « Il est l’heure de demander des comptes par la voie démocratique d’abord. »
    Ne croyez-vous pas qu’on ait déjà assez donné à la « voie démocratique », que le « d’abord » ait cessé d’être d’actualité ?

    Notre démocratie (dévoyée), notre état de droit, sont des armes redoutables, naguère inconnues des islamistes. Jusqu’à un passé récent, les peuples sains d’esprit faisaient tout pour que leurs armes les plus efficaces ne se retrouvent pas aux mains de l’ennemi, mais au cours de la seconde moitié du XXème siècle, nous, les peuples européens, avons fait exactement le contraire. Nous avons fourni nos armes et leur mode d’emploi à l’ennemi. Résultat : nous survivons difficilement sous la menace permanente de la « démocratie » et de « l’état de droit », et de plus en plus, nous en mourrons.
    Donc, soit nous renonçons provisoirement (le temps de libérer nos terres) à ces armes, soit elles nous détruiront. Le choix est à faire maintenant (pas en 2022).

     

Laisser un commentaire