« CHERCHER LES MURS PORTEURS » (nous sommes tous des dissidents)

Share Button

Un chaleureux merci à notre ami Guy Micaelli qui nous a signalé ce superbe post qu’on ne pouvait décidément ignorer.

Minurne Résistance s’honore de publier cet échange (et cet hommage de PdV au professeur Jérôme Lejeune) qui est à la fois un éclairage éthique sur le drame qui s’abat sur la France et l’Europe, mais aussi et surtout une lueur d’espérance qui brille au bout du tunnel ; un flambeau qui devra tenir en éveil tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs, la culture, la morale, l’histoire et les traditions de la France et du Vieux Continent. Et qui ne sont pas, comme le laisse entendre la « doxa » officielle, des vieux réactionnaires…

« Chercher les murs porteurs« , comme l’ont fait les dissidents soviétiques en leur temps. Le mot est juste. Résistants par la plume et les idées, nous ne sommes pas tous encore des combattants, mais nous sommes à coup sûr des « dissidents ».

J’aime ce mot : DISSIDENT
Chers amis compatriotes, vous êtes, nous sommes, tous des DISSIDENTS.

L’empire soviétique a sévi 72 ans avant de s’écrouler sur lui même, ses murs porteurs réduits en poussière.
Trahie par ses dirigeants, cette Europe de la décadence et de l’abandon qui tente de s’imposer par la force et la ruse contre des peuples qui n’en veulent pas ne durera pas aussi longtemps.
Elle se fissure déja. 

Même si nous sommes pourchassés, censurés et même parfois baillonnés, nous avons maintenant internet, les blogs, la réinformation, les réseaux…
Soljenitsyne n’avait pas tout celà et il a fait trembler l’empire communiste par la puissance de ses convictions et la force de ses idées.

Mes chers compatriotes, comme le rappelle Philippe de Villiers « la France est entrée en dormition, mais elle n’est pas morte ».
Chacun de vous tient en ses mains cette petite flamme, cette « luciole » qui ranimera un jour son âme et celle de l’Europe.
Veillez à ce qu’elle ne s’éteigne jamais ! 

Marc Le Stahler

Ban last

barre

Cet article a été initialement publié le 22/09/2015 dans Témoignage

Philippedevilliers

Le nouveau livre de Philippe de Villiers, « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu », est un message d’espérance pour construire le futur. En racontant les rencontres les plus marquantes de sa vie personnelle et politique, dont celle avec Jérôme Lejeune, Philippe de Villiers livre un message profond sur les valeurs à transmettre aux générations futures. Il dresse également un bilan des transformations de notre société et des dangers qu’elle encourt.

Ces dernières années, vous avez écrit des romans historiques. Pourquoi sortir aujourd’hui un essai politique ? Quel en est son objectif ?

J’ai voulu montrer aux amoureux de la France blessée comment ont été descellés les pierres d’angles et les soubassements. J’ai écrit ce livre pour les générations nouvelles. Pour reconstruire. La France est entrée en dormition mais elle n’est pas morte. A travers le prisme très personnel de mes souvenirs, de mes rencontres, de mes combats, j’ai entrepris de raconter comment j’ai vu partir ceux qui disaient la vérité, comment j’ai vu prospérer ceux qui ne cessaient de mentir, comment j’ai assisté à l’effacement de notre pays. Mais aussi comment aller rechercher les murs porteurs.

Si j’ai écrit ce livre maintenant, c’est parce que nous sommes, me semble-t-il, entrés dans le temps où l’imposture n’a plus ni ressource, ni réserve. La classe politique va connaître le chaos.

Vous consacrez deux chapitres importants au respect de la vie et à la personne du Professeur Lejeune. Comment l’avez-vous connu ?

J’ai fait sa connaissance en 1983 lorsqu’il est venu au Puy du Fou. Nos liens se sont fortifiés au fil du temps. C’est un des hommes qui m’a le plus marqué, avec Soljenitsyne. Rarement un homme a aussi bien compris son époque. Rarement une époque a si mal compris un grand homme. Quelques jours avant sa mort, d’une voix brisée, il m’a dit avec force : « Philippe, tenez bon. La question de la vie est celle qui commande toutes les autres ».

N’est-ce pas difficile dans l’état actuel de la société de parler du respect de la vie du début à la fin ?

Bien sûr que c’est difficile. Car nous sommes entrés dans une nouvelle ère idéologique, celle du mondialisme consumériste. Avec l’avortement, on a fait sauter le principe essentiel qui tient ensemble tous les attachements vitaux. Quand on écorne un principe, très vite il meurt. De l’avortement à l’eugénisme, il n’y a qu’un pas. On l’a franchi avec le corps vénal, quand l’embryon devient un objet, au moment même où l’animal devient un sujet de droit.

Nous sommes au coeur d’un chassé-croisé où la folie prométhéenne s’accouple avec la folie faustienne. C’est l’honneur de la Fondation de lui être fidèle. Le Professeur Lejeune avait déjà perçu les défis que poserait le transhumanisme.

Comment pensez-vous que l’on puisse résister à ces évolutions de société ?

Je raconte dans mon livre une conversation inédite avec Alexandre Soljenitsyne :
« L’Europe est entrée dans une éclipse de l’intelligence. Vous êtes au bord d’un gouffre profond. Les dissidents étaient à l’est, ils vont passer à l’ouest. »

Les dissidents de la transmission se battront pour garder allumées des petites lucioles. Bientôt s’organiseront partout dans la grande catacombe les petites sociétés parallèles de résistance qui n’accepteront pas la rupture de civilisation, l’être désinstitué, nomade, désaffilié. Un jour viendra où toute la société retrouvera le tempo donné par la Fondation Jérôme Lejeune qui aura maintenu contre vents et marées l’étendard de la vie et du respect de tous les sans-voix.

Jérôme Lejeune avait tout dit, tout prévu, tout anticipé – y compris le changement de paradigme anthropologique. C’est l’honneur de la Fondation Lejeune de braver la tempête pour lui être fidèle.


Extraits sur Jerome Lejeune

On a perdu le sens de la vie. À partir d’une inversion morale : ceux qui défendent la vie comme un absolu sont regardés et traités comme des barbares, parfois des monstres. Il faut les traquer, les intimider, les faire taire. (…) Ainsi a-t-on sali la mémoire de l’ami personnel du pape Jean-Paul II, lequel a tenu à venir se recueillir sur sa tombe le 22 août 1997. Il était un grand médecin qui, en 1982, fut admis à l’Académie des sciences morales et politiques. (…)
J’allais le visiter à l’hôpital Necker, rue des Saints-Pères. Il était entouré de blouses blanches, toute son équipe savante ordonnait sous son regard aiguisé une masse de caryotypes, c’est-à-dire des photos de chromosomes.
Marie-Odile, sa précieuse collaboratrice, m’accueillait et me faisait attendre. Les enfants, eux, n’attendaient pas. La porte de son bureau restait grande ouverte, c’était une consultation permanente. Il connaissait le prénom de chacun de ses milliers de patients qui sautaient sur ses genoux ; pour eux, il était débordant d’affection, il les appelait « mes enfants ». (…)
Quand Jérôme Lejeune apporte la preuve de l’origine chromosomique de ce qu’on appelle, à l’époque, le mongolisme, les mongoliens deviennent des « trisomiques ». Jérôme Lejeune les sort de la disgrâce, les met à la lumière et exonère leurs parents de toute responsabilité. Ce n’est pas de leur faute si leur enfant est différent. Et maintenant que la science connaît l’origine de leurs difficultés, la médecine fera tout pour que les trisomiques se portent mieux. (…)
Le génie de Jérôme Lejeune a été de se situer, au tournant du siècle, à la rencontre des plaques tectoniques de la science et de la morale, et de rester fidèle, au service de l’une et de l’autre indissociablement tenues ensemble. »

Share Button
 

17 réflexions au sujet de « « CHERCHER LES MURS PORTEURS » (nous sommes tous des dissidents) »

  1. Gloriamaris. Alors là je dois dire que votre pseudo est un « gag » ! déjà ça commence bien avec la « curaille », croyez bien que cela ne me choque pas, j’en ai vu d’autres, mais les « 2000 ans » vous pouvez dire que vous êtes bien vieux quand même. Bon, en un mot je suis catho (c’est comme ça) je le suis depuis ma naissance ! je suis tolérante et en général j’aime bien rencontrer des personnes qui ne sont pas de mon « camp », mais commencer la discution par « 2000 ans de curaille »…ça laisse présager un côté borné qui me chiffonne ! alors la discussion peut commencer…

     
  2. Le témoignage d’un militant homosexuel de gauche, pro-immigrés, après avoir rencontré des « hordes de sauvages »…
    Sur Facebook, Kamil Bulonis, militant homosexuel et «citoyen du monde», de nationalité polonaise, a décrit ce qu’il a vu lors d’un voyage à la frontière de l’Italie et de l’Autriche. Son témoignage, repris par de nombreux journaux polonais, est intéressant car ce « globe-trotter gay », par définition très ouvert au monde et au multiculturalisme, a pris la déferlante migratoire comme un coup de poing en plein visage !
    « Avec toute la solidarité pour les personnes en situation difficile, je dois dire que ce que j’ai vu suscite l’horreur … Cette énorme masse de personnes – désolé de devoir l’écrire – vulgaires, jetant des bouteilles, poussant de grands cris «Nous voulons aller en Allemagne » (…) Je les ai vus encercler la voiture d’une vieille femme italienne, la tirer par les cheveux hors de la voiture et vouloir s’emparer de la voiture. (…) Ils ont jeté de la merde sur nous, ont frappé à la porte de notre bus pour monter dedans, ont craché sur les vitres (…) Je me suis senti un instant comme en guerre (…)
    Ces grandes hordes de sauvages? Puissantes. Parmi eux il n’y avait quasiment pas de femmes, pas d’enfants – la grande majorité étaient des jeunes hommes agressifs (…)
    suite ci-dessous

     
  3. Entièrement d’accord avec ce qui est dit dans ce post. Mais les croisades sont terminées depuis longtemps et, me semble-t-il, il y eut des croisés parce que déjà les Moyen-Orientaux appelaient « au secours ». Alors, ne mélangez pas tout s’il vous plaît.
    J’ai fait des recherches (cet été) sur l’esclavage des BLANCS , principalement celui des hommes et des enfants mâles dans les années 700 à 1000. C’est à pleurer …. car c’est ce qui se passe aujourd’hui. Ne pouvant pénétrer par l’Europe Centrale, les Arabes de l’an 700 passaient déjà par l’Espagne pour envahir la France et ce qu’ils pouvaient de l’Europe ; certains sont même allés jusque dans les pays nordiques et cette chère Angleterre. Regardez ce qui se passe aujourd’hui ! ils passent par Melilla, enclave espagnole au Maroc. Et qui va-t-on bientôt avoir chez nous à cause de nos gouvernanhts lèche-babouches ? des djihadistes …. agents dormant jusqu’à ce qu’on les réveille !
    BRAVO LES SOCIALISTES !
    BRAVO LA GAUCHE !
    Moi je continue de penser que des gens comme Marine LE PEN ou Philippe DE VILLIERS ne sont plus qu’une petite chance de rester encore FRANCAIS ………..
    Quant à ce qu’a dit Rolstar , ça ne fait pas 50 ans que ça dure, ça en fait au moins 65 … si on veut bien excépter les soubresauts que l’Algérie connaissait déjà en 1945 ……
    ALORS, MES AMIS, REVEILLEZ-VOUS !
    et VIVE LA FRANCE

     
  4. Nous sommes tous des dissidents, moi aussi j’aime ce mot.
    Soljenitsyne fut et reste un extraordinaire modèle de dissidence.
    Ph de Villiers : je ne doute pas de son patriotisme, il pourra jouer un rôle dans la renaissance de notre pays et de l’Europe, mais un rôle seulement, et je n’aimerais pas que ce soit le premier.

    Quant au Pr Jérôme LEJEUNE, si je reconnais la valeur du scientifique (identification du gène de la trisomie 21), je n’apprécie guère le militant catho ultra (membre de l’Opus Dei) qu’il fut : le gros problème avec les scientifiques catholiques, et en particulier avec les médecins qui se revendiquent catholiques, c’est qu’ils ont tendance à se prendre eux-mêmes pour « Dieu tout puissant », et à ne pas vouloir laisser à César ce qui est à César.

    Certes la France et l’Europe sont en pitoyable condition, mais je fais partie de ceux et celles, nombreux, qui tout aussi français qu’un de Villiers ou un Lejeune, refuseront toujours de placer notre pays sous le joug du catholicisme, sous le prétexte que ce serait le seul moyen d’échapper à l’emprise de l’islam.

     
    • Pourquoi remettez – vous toujours les catholiques au milieu dans vos commentaires ? Ce n’est pas l’objet de cet article que je sache …………
      Vous préférez peut-être les islamistes ?
      Si c’est le cas, entant que femme , vous n’avez pas le droit à la parole ,:juste préparer la chorba ou le couscous ……
      Les cathos sont des Français à part entière comme les autres non croyants ….
      Je trouve que certains de vos commentaires sont trop
       » ORIENTES  » , pour ne pas dire à SENS UNIQUE …(. le vôtre ! )…
      .La liberté d’opinion , c’est d’abord respecter celle des autres , tant qu’elle n’est pas MENSONGÈRE comme celle des Ripouxblicains !
      Je ne suis pas Sarkoziste ., tant s’en faut , mais je viens lire les articles de minurne parce qu’ils sont d’opposition , clairs et bien documentés ….
      Je ne viens certes pas ici pour vitupèrer contre ceux qui revoteront pour le  » gnafron menteur « ….. çà c’est leur problème !
      On peut être de gauche , du centre ou de droite et être néanmoins
      un VRAI PATRIOTE ….. ! .
      TOUTEFOIS , si ce blog est réservé aux ripouxblicains , dites – le moi: ……… je ne viendrais plus jouer les troubles fêtes …….

       
      • 1- Non, je ne remets pas « toujours » les catholiques au milieu de mes commentaires.

        2 – « Ce n’est pas l’objet de cet article » ?
        2.1 Si l’on supprimait sur ce forum tous les commentaires sans rapport direct avec l’article, il ne resterait bien souvent pas grand chose !

        2.2 Dans cet article, il est question entre autres, mais assez longuement, de la relation entre de Villiers et Lejeune ainsi que de leur communauté de vues sur des sujets d’éthique. Rappeler l’engagement du Pr LEJEUNE à l’Opus Dei alors que toutes ses prises de positions depuis les années 60 sont parfaitement conformes à la « morale » de cette secte, alors aussi que le Fondation Lejeune est aujourd’hui encore dirigée par des membres de l’Opus Dei, n’est pas hors sujet.

        2.3 – Les cathos tradi : certains le sont surtout par attachement au rituel d’avant Vatican2 ; d’autres sont « militants », ils défendent un modèle de société, ont un projet politique (où l’abolition de la loi de 1905 n’est que le préalable à la mise en conformité de la législation française avec la doctrine sociale de l’église – modèle Léon XIII), c’est le cas par exemple de CIVITAS.

        Ces « militants » sont subversifs et réactionnaires. Ce sont certes nos alliés les plus résolus dans la lutte contre l’islamisation, et ils sont souverainistes. Mais une fois la « souveraineté » retrouvée, qu’en fait-on ? (la question a été posée par Onfray dans ONPC).
        « En tant que femme », je refuse la souveraineté en mode…

         
      • « je refuse la souveraineté en mode catho-tradi. »

        3 – Vous me soupçonnez d’islamophilie ? Je penserai bien à vous le 12/11 quand j’aurai à répondre devant le tribunal d’une accusation d’incitation à la discrimination à l’égard d’un islamiste local.

        4 – « Respecter la liberté d’opinion des autres » : si ce « respect » interdit l’expression (polie) de désaccords, de divergences, ne tolère pas le débat, que reste-t-il de la « liberté d’opinion » ?

        5 – Qu’y -a-t-il de « MENSONGER » et/ou de « ripoublicain » dans mon commentaire ???

        Rassurez-vous, je ne viendrai plus troubler l’atmosphère du Café du Commerce, je lirai désormais MINURNE en silence.

         
      • Nous n’avons pas la même conception de la
        résistance patriotique  » …….
        Cela ne me dérange nullement d’être au côté
        d’un communiste , d’un socialiste , voire d’un musulman , pourvu qu’il combatte pour
        défendre la liberté et le droit des peuples à
        disposer d’eux-mêmes …….
        Je n’éprouve pas le besoin d’être entouré de gens de mon espèce , pourvu que ce soient des PATRIOTES …..
        J’ évite de fréquenter les gens à  » pensée unique « , je préfère les esprits ouverts …
        La plus grande erreur fut certainement la création des partis qui n’existent que pour le
         » confort personnel  » de leurs dirigeants …..
        la  » base  » est toujours sincère même si elle
        se laisse  » enfumer  » par ses leaders ……..
        Par ordre alphabétique pour ne vexer personne
        Bayrou , Hollande , Juppé , Le Pen , Mélanchon ,Sarkozy , pour ne citer que les principaux ……
        TOUS des menteurs et des arrivistes ……
        Ne vous méprenez pas , je ne suis pas un anarchiste , simplement un citoyen qui en a plus qu’assez du  » SYSTÈME  » maffieux !

         
    • @ Béatrice,
      Je souscris complètement à votre point de vue. Nous avons mis 2000 ans à nous débarrasser de l’emprise de la curaille, nous n’allons pas nous y remettre parce qu’une autre théologie nous menace. Mais il est vital pour notre société de résister à l’islam conquérant. VITAL !

       
    • Mon cher, comme vous le dites si bien les civiles poteries du FN qui n’a plus rien à voir avec Jean-Marie Le Pen qui lui disait les quatre vérités mais ne plaisait pas à tout monde, et Filippo à mon point de vue et une torpille issue de l’ENA et là je vous rejoins à 100 %. Enfin, que voulez-vous je ne comprends pas qu’un guignol premier et été élu car quand on interroge tout le monde il s’avère qu’il n’en a pas. Alors qui la mit au pouvoir, le Maghreb réuni et les 25 % de la gauche profonde ; c’est un mystère qui faudra qu’on élucide.
      Quant au reste bien entendu ce n’est pas quarante ans de faillite que l’on observe, mais, plus de 50 ans et je sais de quoi je parle

       
    • Paoli, le PB c’est que Philippe de Villiers ne se présentera pas ! alors là qu’est ce qu’on fait ? on se la rejoue Sarko ? on replonge dans le nul 1er ? non, on se jette à l’eau et on vote pour Marine Le Pen. C’est « l’inconnu » mais qui ne tente rien n’a rien, et les autres on a déjà donné depuis 65 ans, et ils ont tout pris et rien donné, ça suffit la tournante droite-gauche.

       
      • @Iroise29 le30 septembre / 19 h 26 ……..
        Quand on connait déjà les tocards ….. on vote pour l’outsider !
        Entre 3 maux , on choisit le moindre ….. !

         

Laisser un commentaire