PRÉSIDENTIELLES : POUR UNE FINALE « LE PEN − FILLON »
(L’Imprécateur)

Share Button

En général, “au premier tour on choisit, au 2ème tour on élimine”. 
Cette fois-ci, à voir la déliquescence de cette campagne présidentielle cruciale, et compte tenu des enjeux majeurs pour la sauvegarde de la France, il va falloir faire très exactement le contraire :
Éliminer la Gauche et tous ses faux-nez (Micron inclus) dès le premier tour pour obtenir un second tour “entre patriotes”. 

Ensuite, nul doute que le Système fera tout (dont l’appel habituel et éculé à la fameuse “discipline républicaine”), pour barrer la route à Marine Le Pen. 
Après, après, chers compatriotes… que le meilleur (ou la meilleure) gagne ! 
Et que soit pulvérisé ce “plafond de verre” dont se repaissent tant les journaleux pisse-copies, qui vont bientôt avoir à rendre des comptes !

MLS


Comment une poignée de marxistes dépositaires d’une idéologie obsolète et mortifère (les historiens lui attribuent plus de cent millions de morts en un siècle) et qui partout n’ont apporté que misère et privations des libertés, peuvent-ils continuer à imposer leur modèle aux peuples ?

Leurs échecs les plus flagrants sont  emblématiques : fin du national-socialisme-raciste hitlérien, fin de l’URSS ruinée par le militarisme et la collectivisation de l’économie, fin du communisme maoïste rejeté par un milliard de Chinois lassés par l’oppression policière, le génocide de classes entières de la population et les famines, fin du castrisme ruiné par la misère endémique qu’il a créée, effondrement du chavisme au Venezuela, du polpotisme des Khmers Rouges au Cambodge…

Mais dans la France républicaine d’aujourd’hui, ce sont trois modèles de marxisme que proposent les candidats de la Gauche : Valls, Hamon et Macron-Bayrou. Nous étions un pays prospère de son économie libérale, qui connaissait le plein emploi, un progrès économique dont témoignent les 3 à 6% annuels du croissance du PIB de 1945 à 1975, la sécurité non seulement sociale mais aussi physique des citoyens, une grande liberté dans tous les domaines : pensée, critique, mœurs, circulation, habillement…

On a nommé cette période « Les Trente Glorieuses ».

Le système n’était certes pas parfait, mais le peuple français était heureux.

Dans les années 70, les marxistes, en prenant le contrôle de l’éducation, de la culture et de la presse ont réussi à imprégner les esprits de l’idée que la république socialiste est « le camp du bien » et tous les autres systèmes celui du « mal absolu ».

Quarante années de Socialisme commencées avec la mort de Pompidou, dernier dirigeant gaulliste, ont tout changé en apportant leur cortège de malheurs : 

  • le chômage de masse structurel,
  • la dégradation de l’économie,
  • l’insécurité sociale (diminution des allocations familiales et attaques contre la famille, fondement de la société),
  • la diminution du remboursement des soins et des retraites,
  • l’insécurité physique (explosion de la violence, des vols, des viols, des attaques sur les personnes et les biens),
  • l’insécurité citoyenne attentats islamistes, pression fiscale écrasant les classes moyennes, attaques systématiques contre notre mode de vie,
  • la fin lente mais progressive de la liberté de penser, de critiquer, de circuler, de s’habiller…

Il y a de plus en plus de zones, de quartiers, de banlieues et même de villes autrefois françaises où la France et la République n’ont plus leur place. Il peut être dangereux d’y participer à une fête publique, aller dans une école juive, s’asseoir à une terrasse de café, laisser sa voiture sur un espace public sans surveillance pendant quelques minutes, marcher dans la rue en jupe courte ou les bras nus et cheveux au vent si l’on est une femme à laquelle, même voilée, l’accès à certains lieux publics est désormais interdit.

Des lois ont été mises en place par tous ceux qui veulent la fin du modèle français : lois anti-familiales ; lois répressives contre les automobilistes ; lois mémorielles et de contrôle de la pensée et des critiques ; lois islamiques dans les territoires perdus de la République. « C’est l’avenir » nous disent les politiciens marxistes, socialistes et de la Droite-molle (Bayrou, Juppé, NKM…) tous formatés dans les mêmes écoles, tenues et dirigées par des socialistes : ENA, SciencesPo, Normale Sup…

Sans oublier la presse, à 90% aux ordres, possédée en grande majorité par des milliardaires socialistes, apatrides et mondialisés : Banque Lazard, Banque Rothschild, Groupe Drahi, Pierre Bergé…

Dans leur grande majorité, les Français ne veulent plus de ce Système mondialiste, internationaliste, immigrationniste, athée, mais pas laïc puisqu’il fait tout, et partout, pour favoriser l’expansion et la colonisation des âmes par une seule religion : l’islam.

Ils ne sont pas les seuls à rejeter ce Système.

On a vu récemment les Anglais s’en libérer avec le Brexit et les Américains avec l’élection de Donald Trump. Certes, ce dernier est atypique, mais on attend de lui qu’il brise le Système qu’incarnait à la perfection sa concurrente, la très gauchiste, islamiste et corrompue Hillary Clinton.

On voit aussi le peuple vénézuelien tenter de se débarrasser du système socialiste Chavez qui l’a jeté dans la misère, l’oppression et la famine et le réveil lent mais inéluctable des Cubains qui rejettent le castrisme.

Mais le Système se défend, notamment aux États-Unis, par l’instrumentalisation de la Justice-démocrate acquise à l’immigrationnisme internationaliste et islamisé.

La France commence à bouger. Plus de quatre millions d’électeurs ont placé à la tête de la Droite François Fillon, dont le programme est porteur de redressement économique, de contrôle de l’immigration, du retour à une Justice sereine et dé-marxisée et de la sécurité citoyenne, du rétablissement des libertés fondamentales mises à mal par la pensée unique et marxiste.

La Gauche a riposté en portant à sa tête le plus improbable des marxistes ringards, incultes (mais Staline et Pol Pot étaient-ils cultivés ?), dogmatiques et sectaires : Benoît Hamon.

Le millionnaire socialiste Hamon, revenu annuel du couple Hamon : environ 600.000 euros.

Son programme est porteur de dépense publique massive (on parle de 3 à 500 milliards supplémentaires, donc d’impôts supplémentaires, d’endettement, de déficits budgétaires, d’immigration renforcée, de vote pour les étrangers, d’oppression des oppositions politiques.

À la droite de Fillon il y a en embuscade Marine Le Pen.

Son père Jean-Marie était nationaliste et libéral. Elle est devenue sous l’influence de l’énarque Philippot (“ex-socialiste” prétend-il), nationaliste et socialiste. Elle annonce la fermeture raisonnée des frontières, la sortie de l’Europe et de l’euro (enfin, peut-être… après référendum), l’arrêt de l’immigration et le contrôle de l’islam intégriste (enfin peut-être… le FN est de plus en plus flou sur ce sujet comme il l’est sur l’euro et l’Europe).

Mais Marine veut garder toutes les mesures économiques socialistes : 35 heures, retraite à 60 ans, tous les fonctionnaires même ceux en surnombre, mariage homosexuel, avortement automatique libre et gratuit, etc.

Les dirigeants du FN ont-ils bien compris ce que veulent la grande majorité des Français ?

Les Français revendiquent simplement le droit fondamental dont disposent tous les autres peuples du monde : celui de vivre en paix, chez eux, selon leur identité, avec ceux qui leur ressemblent.

Ils veulent retrouver du travail pour tous, rémunéré à hauteur des compétences.

Ils veulent le retour de la vraie justice sociale : celui qui travaille et contribue par ses impôts au bien social est bien payé. Celui qui ne travaille pas sans raison valable (maladie, vieillesse, jeunesse, changement d’emploi et formation en cours…) ne reçoit qu’une allocation minimale et rapidement décroissante, en aucun cas un “revenu universel” ou un RSA tel qu’il est actuellement après avoir été détourné de son objectif par les Socialistes, c’est-à-dire une rente permanente.

Le lynchage médiatique de François Fillon et l’écho qu’il semble rencontrer dans l’opinion montrent à quel point le système politico-médiatico-judiciaire socialiste tombe en déliquescence.

Mise à mal par le gouvernement des juges, les juges employés du gouvernement (comme ceux du Syndicat de la Magistrature) et les médias, c’est la démocratie française et ses valeurs qui sont en danger.

Le Système veut ériger un cordon sanitaire autour de Vladimir Poutine, de Theresa May et de Donald Trump.

Il ne faut à aucun prix que Marine Le Pen ou Fillon prennent le pouvoir en France ! Rendez-vous compte : Poutine, May et Trump sont trois des plus grandes puissances économiques au monde. Si la France, cinquième économie mondiale, les rejoignait, ce pourrait être la fin du Système patiemment mis en place depuis soixante-dix ans par la grande finance mondiale internationaliste et immigrationniste des Goldman Sachs, Lazard, Rothschild, JP Morgan, Rockfeller, etc. : contrôler les gouvernements occidentaux pour qu’ils fassent la politique qui leur convient, surtout au moment où la finance chinoise les menace. Ils ont leurs clubs de recrutement des personnalités susceptibles de prendre le pouvoir et de suivre leurs instructions: Bilderberg, French American Fundation, Skull and Bones.

En France ils ont déjà trouvé Giscard d’Estaing et Hollande. Ils avaient sélectionné Valls, ils ont Macron en recours, soutenu financièrement par Morgan (son directeur de cabinet est un Morgan-man), Drahi et Berger.

Le “gauchiste libéral” et millionnaire socialiste Macron.

Alors ils mènent une guerre sans merci contre Fillon qu’il faut abattre en instrumentalisant sa famille, sa femme et ses enfants. Le système veut impérativement tuer le candidat Fillon, et ceci par tous les moyens, y compris les plus dégueulasses.

Le milliardaire socialiste et homo Pierre Bergé, soutien de Macron.
« Le système ne supporte pas ses prises de position (de Fillon). Il a rappelé sa chrétienté comme base de son engagement politique. Il exprime, par sa vie en famille, un modèle patriarcal hétérosexuel insupportable aux yeux (de ceux) qui, depuis des années, veulent détruire la famille et son image. Il incarne, par son être, tout ce qui révulse un Pierre Bergé… » (Blogueur inconnu).

Les Français doivent exiger que l’expression de leur volonté soit respectée, ils doivent exiger la présence de Fillon et Le Pen à l’issue du premier tour de la Présidentielle pour en finir avec le Socialisme, que ce soit celui de Hamon le néo-stalinien ou celui de Macron l’homme de la finance internationale et de la bande des milliardaires enrichis par le socialisme.

L’Imprécateur


ADDENDUM

Suite à cet article de L’Imprécateur, nous avons reçu le message (non signé) ci-dessous, que nous publions in extenso.

« La meute hurlante des médias et de l’oligarchie mondialiste, mortifère et anti-familiale, est à l’œuvre ! La boue infâme des médias aux ordres est fumante !

« Épouvantable spectacle d’une guerre sans merci contre un homme qu’il faut abattre en instrumentalisant sa famille, sa femme et ses enfants. Le système veut impérativement tuer le candidat Fillon, et ceci par tous les moyens.

« 
Le système ne supporte pas ses prises de position. Il a rappelé sa catholicité comme base de son engagement politique. Il exprime, par sa vie en famille, un modèle patriarcal hétérosexuel insupportable aux yeux des trissotins qui, depuis des années, veulent détruire la famille et son image. Il incarne, par son être, tout ce qui révulse un Pierre Bergé qui vient, d’ailleurs, d’exprimer son soutien à Emmanuel Macron.

« Non, le déchaînement médiatique actuel, qui prend pour support la question des prétendus « emplois fictifs » de sa femme, a pour objet de casser et détruire symboliquement le modèle de famille classique qu’il incarne.

« Le système n’accepte pas sa victoire à la primaire due, notamment, à la mobilisation des catholiques qui se réveillent enfin et qui prennent conscience de leur poids politique.

« Cette guerre est plus profonde qu’elle en a l’air, elle a pour objet de détruire l’image d’un homme respectable et respecté qui incarne une promesse, même si certaines positions ne conviennent pas toujours.

« 
Cette guerre d’une grande violence cache, en réalité, la haine de la famille, la haine de la chrétienté, la haine d’un homme qui incarne la France du terroir. Cette France incarnée — comme il l’a dit lors de son meeting de la Villette — « par le baptême de Clovis et la Déclaration des droits de l’homme » , la « France des rois et des sans-culottes », cette France qui souhaite l’unité par l’amour de la patrie plutôt que la France désincarnée et sans racines, comme le souhaite un Vincent Peillon.

« François Fillon incarne tous ces Français qui souhaitent mettre un terme à cinq années d’une violence inouïe contre notre pays, contre la famille, contre la vie, et ça, ils ne le supportent pas. Même s’il adopte un discours qui peut nous déplaire sur certains sujets comme l’avortement, il est l’unique candidat à avoir dit qu’il était contre l’avortement à titre personnel. C’est insupportable pour ceux qui considèrent que l’avortement est un pilier fondamental de la République.

« Alors, ils ressortent opportunément une vieille affaire déjà mise en avant par Rachida Dati il y a deux ans sur Twitter et organisent un déferlement de haine contre Fillon et son entourage.

« Bien sûr, sa femme a bénéficié d’un emploi à l’Assemblée, comme la loi l’y autorise. Mais de facto, cet emploi n’est en rien un emploi fictif : cette dernière s’est dévouée toute sa vie pour la carrière de son mari. N’est-ce pas suffisant pour que son travail à ses côtés, ses points de vue, ses avis ne puissent pas être rémunérés justement ?

« N’y aurait-il que les maîtresses — n’ayant pas de lien marital avec l’élu — à pouvoir bénéficier d’un emploi d’assistant parlementaire ? N’est-ce pas, là, le véritable scandale ? La femme mariée ne pourrait pas avoir d’emploi parlementaire mais la maîtresse oui et sans restriction financière du lien de parenté. Là aussi, on espère un vrai travail d’investigation des médias à l’œuvre : quelles sont les maîtresses à avoir bénéficié des fonds alloués aux assistants parlementaires ?

« Cette affaire est très grave et pourrait avoir d’énormes conséquences sur la Ve République. C’est pour cette raison que nous l’affirmons haut et fort : il faut sauver le candidat Fillon car, à défaut, c’est un risque considérable de voir perdurer la politique de François Hollande en dix fois pire ! »

APPEL AUX LECTEURS, PATRIOTES ET AMIS
DE MINURNE-RÉSISTANCE

Depuis sa création en 2010, Minurne – Résistance n’a jamais demandé ni reçu de dons ou d’aide financière de ses lecteurs. Depuis sa fermeture par Valls en décembre 2014, le site est hébergé et géré gracieusement en Suisse par Alain Jean-Mairet, qui assure bénévolement tous les frais de gestion et de diffusion.

Aujourd’hui, afin de poursuivre son action de réinformation, Minurne a besoin de vous. Si vous acceptez de nous aider, il vous suffit d’effectuer un virement, quel qu’en soit le montant, sur le compte suisse Paypal d’Alain Jean-Mairet en cliquant simplement sur le lien ci-dessous : https://www.paypal.me/ajmch
.

Par avance, merci.

Share Button
 

33 réflexions au sujet de « PRÉSIDENTIELLES : POUR UNE FINALE « LE PEN − FILLON »
(L’Imprécateur)
 »

  1. Excusez l’interruption , il est actuellement 20H20 le 12.02.2017,ici dans le sud-ouest a la television espagnole , l ‘ Aéroport de HAMBOURG évacué , des gens intoxiqués par des gaz balancés dans les conduits d’aération …en parle t ‘on en terre de France ??? si confirmation positive, hélas , vos prévisions Monsieur Sommeyre seront confirmés ………..attendons la suite.

     
    • Elles ne sont pas confirmées pour le moment. Attendons la suite. S’il s’agit bien d’un acte volontaire (donc terroriste) les causes réelles en seront cachées pour ne pas paniquer les foules. Jusqu’à la prochaine intoxication en lieu public. Les Dieux fassent que je me trompe !

       
  2. M. Sommeyre, nous pourrons discuter tout notre saoul de Marine Le Pen et de François Fillon entre les deux tours, en attendant abstenons nous de démolir l’un ou l’autre, cela ne profite qu’à la gauche que nous haïssons tous, Macron inclus.

    Cordialement

     
  3. Pour ma part, il m’ apparaît certain que Marine L.P. sera au second tour. J’ exclu que ce soit contre Hamon ou Mélenchon, vu qu’ ils n’ ont que 25 à 30 % des voix à se partager. Reste Fillon ou Macron. Dans une perspective de France sereine, j’aimerais bien que ce soit Fillon, au moins aurions nous la certitude d’ avoir un (e)président (e) de droite. Mais la France n’ est plus du tout sereine. Si Marine passe, la guerre civile commencera le soir même. Si c’ est Fillon, elle commencera plus tard, à la suite d’ une « bavure » telle celle du livre « Guérilla ». Enfin, si c’ est le produit fabriqué Macron, je ne sais pas. Peut-être aura t il le temps de ruiner les classes moyennes avant que tout pète, mais je n’ en démords pas: nous ne passerons pas l’ année sans catastrophe. Donc, je vote Marine pour que, si on doit en passer par un bain de sang, ce soit le plus tôt possible pour que l’ on en finisse…

     
  4. OUI,
    La priorité est effectivement d’éliminer les « progressistes » en leur disant que les pays de l’Est ont déjà donné
    Je ne comprends pas que les français ne voient pas que FILLON n’a fait qu’utiliser les fonds qui lui ont été remis pour organiser correctement son travail de parlementaire et qu’il n’a pas dépensé un € de plus que ses collègues
    Les députés FN sont dans un cas, peut être un peu plus délicat, auprès de l’UE puisqu’ils sont accusés d’avoir utilisé leur dotation à d’autres fins
    Mme Le Pen ( si elle accepte encore ce nom ?) m’a profondément déçu:
    – en faisant partir les « vieux » militants de vraie droite bien implantés (le cas des soi-disant « tarés et cinglés » du SIEL est caractéristique) et en les faisant remplacer par les petits jeunes parachutés de Phillippot ce qui a conduit à une désorganisation visible de la plupart des équipes locales
    -en se faisant adouber par le grand Cadi de Mayotte lequel prie pour elle et pour la bonne santé de la CAF, seule production de ces musulmans
    Comme la cause de l’état de la France est la marxisation des esprits depuis 1945 et qu’elle a adopté une ligne politique proche de celle du MRC, je conclu qu’elle est aussi coupable que les anciens responsables politiques
    Certes, la faire élire en 2017 et voir la tronche de la bien-pensance serait un plaisir de même nature que de tirer un coup mais ensuite dans l’état de l’organisation de ce parti, j’ai peur d’assister à un retour en fanfare de…

     
    • Je comprends, Monsieur, votre réserve, due à des déviations énarcho-chevènementistes dont la stratégie, pour payante qu’elle fut à un moment donné, s’avèrent aujourd’hui inopérantes à l’endroit des opérations mortifères déployées par la Pieuvre mondialiste, prédateur létal de notre Civilisation.
      Je me suis moi-même mis à l’écart de ce parti où je fus un temps engagé au plan politique.
      Pour autant, au vu des nouvelles donnes globales géopolitiques (et géostratégiques) je pense en toute sincérité que la Raison commande l’UNION SACRÉE de tous les Patriotes autour de la candidature de Mme Le Pen. Suivant de près l’évolution du dessous-des-cartes (ces plaques tectoniques instables dont les mouvements directionnels dépendent d’un nombre incalculable de facteurs) à titre strictement privé et personnel, ne voulant contraindre aucun des amis qui me font l’honneur de suivre certaines de mes actions, je militerai pour la candidature de Marine dont j’ai cru bon en conscience m’écarter un temps.
      Le Monde évolue à la vitesse « Grand V ». Les dangers qui nous menacent aussi. Nous attarder aux récriminations du passé serait faire injure à notre intelligence.

       
  5. L’ADDENDUM « non-signé » (?!) placé sous l’article de L’Imprécateur (par souci de l’information objective à laquelle nous nous attachons au quotidien) ne m’a nullement convaincu.

    Le passage suivant m’a littéralement interloqué ! J’ai failli ne pouvoir y répondre. Le voici :
    « cette dernière s’est dévouée toute sa vie pour la carrière de son mari. N’est-ce pas suffisant pour que son travail à ses côtés, ses points de vue, ses avis ne puissent pas être rémunérés justement ? »
    Mme Fillon a, qu’on le veuille ou non, bénéficié d’un emploi tellement fictif qu’elle a déclaré elle-même « ne jamais s’être intéressée à la vie politique de son mari ».
    C’est donc au jour de son mariage qu’il aurait fallu la considérer comme « Attachée matrimoniale » ! Ne devrait-on pas la rémunérer rétroactivement ?
    Pour autant, elle a perçu l’argent de l’État (du contribuable) simplement pour le fait d’avoir accueilli son mari en lui faisant servir des petits-plats chauds quand il rentrait au manoir ? Mais… DE QUI SE MOQUE-T-ON ?
    Pénélope Fillon n’a jamais été Attachée parlementaire mais Attachée à ses intérêts.

     
  6. Je vous rejoins totalement, le seul but à atteindre est l’élimination de la gauche, y compris Macron qui enfume avec son « ni droite ni gauche » et qui n’a pas de programme sinon de grandiloquentes affirmations sur son projet.

    Il fut un temps ou le FN pouvait me séduire, désormais c’est de plus en plus un parti attrape tout et vous le démontrez très bien.

    Il ne reste que Fillon. Ce n’était pas mon premier choix.

    Je juge extrêmement indécent de juger en février 2017 des faits qui ce sont produits il y a plus de dix ans. Les critères ne sont plus les mêmes, ce qui était acceptable il y a dix ans ne l’est plus, dont acte.
    Tous nous pourrions nous reprocher d’avoir commis dans le passé des actes, qui, à l’époque, n’étaient pas répréhensibles et le sont désormais devenus car les lois ont changé.
    Cependant, je ne blanchis pas totalement Fillon, mais je reste persuadé qu’il s’agit du seul candidat qui saura endiguer le désastre qui nous attend avec tous les autres candidats

     
      • Que la gauche et la droite se battent pour placer DE NOUVEAU un des leurs à la tête du pays n’a qu’une importance relative, car c’est bonnet blanc et blanc bonnet.
        Mais, quand sera venu le temps de cette élection CAPITALE, si les français ne comprennent TOUJOURS PAS que ce sera MLP ou la mort du pays, ils pourront se tourner vers la Mecque pour pleurer sur leur manque de courage.

         
  7. Pour trouver un politique parfait il faut changer de planète, et sans doute que MLP ne l’est pas non plus.
    Tirer des plans comme vous le faîtes sur son caractère, ce qu’elle pense, ce qu’elle fera ou non, sans lui laisser la possibilité de faire ses preuves c’est la condamner par avance.
    Alors qu’elle ne veut/peut simplement pas effrayer la frange de Français frileux qui votent toujours pour les prédateurs habituels – qui ont bien verrouillé la porte afin de rester entre eux – et ce par défaut pour préserver les miettes qu’on leur accorde encore.
    La seule réalité qui compte pour moi, c’est que le FN n’a pas participé à la déchéance de la France et de son peuple, contrairement à TOUS les autres.
    Je répète donc que même si nous n’avons pas tout à gagner avec elle, nous n’avons rien à perdre.

     
  8. Voilà une des rares fois où je ne suis pas d’accord avec vous ! Je suis désolé, mais à mon avis, Marine Le Pen a tout à fait l’étoffe d’une femme d’État. Elle a un caractère bien trempé, intelligente, polie et toujours bien maître d’elle face à des adversaires politiques et médiatiques, parfois pas très nets, qui n’hésitent pas à l’agresser jusqu’à la limite de l’insulte dont exemple (voir l’émission politique du 09/02 sur FR2 où elle a dû faire face à un véritable torrent de haine NVB..!!). Lorsque l’on s’en est pris à son compagnon Louis ALIOT, elle ne s’est pas arrachée la chemise en vociférant et en tirant en l’air !!! (F.Fillon) mais elle a gardé tout son sang-froid et a répondu calmement.
    Un candidat à la présidentielle doit rester maître de lui en toutes circonstances. Pas comme un Mélenchon (menaçant) ou un Macron (en pantin hystérique). La France est trop malade pour que nous y mettions un président qui l’euthanasie !
    Vous défendez Fillon, mais vous n’ignorez certainement pas que c’est un mondialiste qui est entré au BILDERBERG tout comme Macron. Ces gens-là sont des soumis à Bruxelles et à la mondialisation et ne feront rien pour enrayer l’invasion et l’islamisation de notre pays.
    De toutes manières, nous allons devoir faire face à de graves problèmes quel que soit le Président qui sera élu. Alors autant choisir quelqu’un qui aura le courage de prendre les décisions courageuses indispensables à notre protection et celle de nôtre pays. Et…

     
      • On peut faire le même genre de prédiction avec un duel MLP / Fillon :
        Une bonne partie de la Droite, écœurée du manque d’éthique de Fillon, qui, en plus, se posait d’emblée en chevalier-blanc (« imagine-t-on le général de Gaulle mis en examen ? » – les sarkozystes n’ont pas oublié) parle déjà de voter MLP…
        Une bonne partie de la Gauche s’abstiendrait et peut-être même qu’une grosse minorité irait voter Le Pen, persuadée de provoquer une situation ingouvernable et insurrectionnelle, surtout si les Législatives de juin ne parvenaient pas à donner une majorité au FN, ce qui est loin d’être invraisemblable.
        Plutôt qu’entrer dans ce genre de conjectures qui ressemblent plus à la roulette russe qu’à de la prospective électorale, je maintiens que le match MLP / Fillon (si ce dernier arrive à tenir dans la tempête qu’il traverse) est le plus rassurant pour la France.
        En attendant mieux…

         
  9. Bien d’accord avec vous. Il faut une ligne de conduite pour éliminer la gauche au premier tour. C’est indispensable! Cessons encore une fois d’afficher nos différences, chaque fois nous faisons le jeu de la partie adverse. Fillon, il y a peut-être « à dire » mais il représente un choix qui ne sera pas le pire! Il doit être en face de MLP au second si nous voulons avoir une chance … Par pitié pour la France cessons nos querelles obtenons le pouvoir et ensuite agissons!!! Si nous en restons aux mots nous n’aurons pas à nous plaindre pour les maux à subir et qui seront inévitables. Mais à qui la faute?
    Jetons aussi un regard vers des hommes de bon sens et de valeur, sans équivoque qui affichent , non sans risque, leur « intention » de redresser, rebâtir la France. Nous savons ce que nous ne voulons plus, mais le reste, par pitié, voulons-le, Ensemble!!! L’adversité fera une alliance « pourrie » rêvons, ce n’est peut-être pas trop tard, d’une alliance « sacrée » par nos valeurs et le sens de notre Histoire!

     
  10. Quand on voit le programme de Hamon, son fameux « revenu universel », on comprend pourquoi, pour une personne qui n’a jamais travaillé… Quant aux autres branquignols de la Gauche profonde il faut absolument apurer le pays. Que les Droites se réveillent une fois pour toutes et non pas dire « on verra demain » ; ne pas se laisser prendre au piège avec Macron, comme tendent à le laisser entendre des slogans axés sur un renouveau, alors que ce monsieur n’a aucun programme, si ce n’est qu’il attend qu’on lui en donne par l’intermédiaire de cette Gauche ancrée à l’Élysée.

     
  11. Fillon « anti-Système » ? Croyez-vous vraiment ? Ses prises de position et son dialogue feutré (prouvé et attesté) avec les Islamistes-purs-et-durs, voyez-vous, m’en font… « un peu » douter.
    Fillon a simplement désobéi à certains banquiers, oui ; s’est attiré la hire de médias-aux-ordres, certes. Cela fait-il de ce cheval de retour un candidat national pour autant ?
    Le scandale provoqué par le Pénélopegate est moralement fondé. Quelles que soient les allégations (pour le moins tardives) de son entourage, Mme Fillon fut bénéficiaire d’emplois parfaitement fictifs. Pénélope Fillon a en effet été Attachée. Attachée à ses intérêts personnels.
    Le scandale souhaité des Attachés parlementaires du FN n’a pas pris. Pourquoi ? – Parce que ces personnes étaient certes peu présentes à Bruxelles (encore eut-il fallu qu’elles y soient statutairement contraintes, ce qui n’a jamais été le cas et n’aurait eu aucun sens) mais leur travail effectif pour le compte des Députés FN au Parlement européen ne peut être mis en doute par personne.
    Là est toute la différence.

    Et pour en terminer, dans l’hypothèse (peu probable) où Fillon arriverait second au 2nd tour des Présidentielles, ne bénéficierait-il par du soutien unanime du Système, Gauche comprise ? De ce que les Bobos-béats et la multinationale « Bisounours & Co. » appellent Le Front Ripoublicain ?

     

      • Hamon. Là au moins, le choix entre deux types de sociétés diamétralement opposées serait clair.
        Si c’est Macron, chantre du gay savoir s’il en est – hypothèse plus probable – les rivières de Dollars de la Clinton Foundation, les fonds secrets de la Banque Rothschild et les torrents d’Euros de l’infâme Soros (d’ailleurs… pourquoi « infâme Soros » ? – c’est là un joli pléonasme) risqueraient de troubler l’esprit des plus mal informés de nos compatriotes. Et avec les médias-du-Système (« La Voix du Minotaure ») des personnes mal informées… il y en a quelques unes !

        Vous voyez là, Pierre, toute l’importance des médias de réinformation comme « MINURNE-RÉSISTANCE ». Nos articles doivent être diffusés au maximum, et pas seulement (à l’évidence) à celles et ceux qui participent de notre Famille de pensée.
        LA RÉINFORMATION EST VITALE POUR BATTRE EN BRÈCHE UNE PSEUDO « INFORMATION OFFICIELLE » QUI N’EST AUTRE QUE LA PROPAGANDE DIABOLIQUE ET LÉTALE DU SYSTÈME QUI NE VISE QU’UN OBJECTIF : LA « ZOMBIFICATION » DES SOCIÉTÉS OCCIDENTALES.

         
    • Je ne suis pas le seul à douter de la fermeté politique de Marine Le Pen. Je constate qu’elle s’intègre de mieux en mieux dans le Système socialo-étatiste « Marine Le Pen est ballottée entre la vieille garde extrême et poujadiste de son père et les idées chevènementistes de ses nouveaux soutiens. Elle oscille en permanence entre les deux et ses convictions sont à géométrie variable : on sort de l’euro sans en sortir, on Frexit ou on Frexit pas, on augmente les fonctionnaires mais on fait des économies sur le budget de l’état, une fois à gauche, une fois à droite, un peu comme Macron (qui est peut-être un copain caché de Philippot…). Elle utilise les fonds européens pour payer son garde du corps et sa directrice de cabinet mais ça ne choque personne dans son électorat. On ne sait pas où elle va mais 30% des lemmings veulent la suivre. » (dit le Club Danton)
      Des idées de plus en plus à gauche, une fermeté à géométrie variable, elle parlait d’abroger le mariage homo, il n’en est plus question, elle souffre d’islamophilie grandissante. On me dit que c’est « provisoirement » indispensable pour gagner sur la gauche des voix qui lui permettront de battre Fillon. Peut-être, parce qu’elle a toujours refusé, et elle y est encouragée par Philippot le Socialo, alors qu’il serait bien plus logique politiquement qu’elle s’allie, comme le préconise et le fait sa nièce Marion, comme le préconisait Aymeric Chauprade passé chez Fillon, avec la droite de la droite. Surtout qu’elle se fait voler des voix par la vraie extrême droite, celle de l’Union Populaire Républicaine d’Asselineau, le seul parti vraiment anti Europe, euro et OTAN qui se présente à la présidentielle.
      Pour sauver la France, il faut sortir du système économique et social socialiste, comme l’ont fait avec succès beaucoup d’autres pays, pas y rester d’une manière ou d’une autre, que ce soit avec Marine ou Emmanuel.

       

Laisser un commentaire