L’EXCEPTION MÉLENCHON
(Robert Langlois)

Mélenchon : seul, mais droit dans ses bottes dans le marigot des trahisons

Je ne partage ni les idées internationalistes, ni tiers-mondistes, ni communistes, ni alter-mondialistes de Mélenchon. En revanche, je m’incline devant le caractère et la fermeté de principe dont il a fait preuve.

Alors qu’en 2002 Jean-Luc Mélenchon appelait à voter contre Jean-Marie Le Pen, il se refuse en 2017 à donner une consigne de vote à ses électeurs, prouvant ainsi qu’il place son opposition à la mondialisation marchande au premier rang de ses valeurs. Point de vue que nous partageons.

Prouvant également qu’à la différence des dirigeants de SENS COMMUN et de LR il a un très grand sens politique et un très grand respect de son électorat dont il sait qu’une partie très importante rejettera le candidat Macron et votera Marine Le Pen pour faire barrage à la mondialisation marchande et à la ruine du pays.

Bravo donc à l’altermondialiste Mélenchon qui a mis ses actes en cohérence avec ses convictions.

SENS COMMUN : les tartuffes démasqués

Comment qualifier autrement les dirigeants de SENS COMMUN qui se sont lamentablement vautrés dans la fange en assurant la promotion de Fillon au nom de valeurs morales ? Puis, une fois déconfits, se sont misérablement échappés par la porte dérobée en n’appelant pas à voter Macron sans pour autant donner d’autre consigne et surtout pas celle de voter pour Marine Le Pen ?

Cette pathétique casuistique démontre la hiérarchie des valeurs qui est la leur : l’Europe, l’euro et leurs petites économies avant tout, quitte à sacrifier la souveraineté de la France, quitte à ne pas faire obstacle à Macron promoteur déclaré du Grand Remplacement, de la mondialisation marchande, du pire matérialisme contraire à la nature de l’homme et quitte enfin à laisser se poursuivre la submersion migratoire de la France. Si, par malheur, leur candidat par défaut venait à triompher, ils auront droit à la GPA, à l’euthanasie, au transhumanisme, au multiculturalisme, au communautarisme et à tout ce qui va avec.

Le seul message que l’on peut adresser aux électeurs catholiques sincères qui se sont laissés ainsi duper par SENS COMMUN est le suivant : si vous ne voulez pas de la GPA, de l’euthanasie, du transhumanisme, du gender et autres saloperies de ce genre, redressez-vous d’urgence, venez voter et vous compter avec les patriotes souverainistes.
Votez Marine Le Pen tant que vous le pouvez.

PS : le score des Verts

Comme l’a dit Montebourg : « quand on fait la campagne des Verts, on fait le score des Verts. ». La messe est dite, le PS façon Solférino a vécu.

Bon débarras !

LR : le grand sauve-qui-peut vers la mangeoire

Les politicards de LR que les français ont rejetés tombent aussi les masques. À la suite de leur candidat, toutes ces têtes-de-massacre se rallient en urgence à Macron pour tenter de sauver leurs postes et leurs prébendes. On le savait : la France, ils s’en fichent. Seules comptent leurs indemnités parlementaires, leurs bagnoles à cocarde, leurs voyages officiels, les ors et les pourpres de la république, les palais. Malheur à eux ! Car aucun n’en réchappera ou alors une poignée seulement, couverte de pus. Mais ça aussi ils s’en fichent. La fange leur est consubstantielle. Honte à eux, ils vont disparaître.

Bon débarras !

Fillon : reddition sans condition

Après les premières estimations des instituts de sondage il ne lui aura pas fallu une heure pour appeler ses électeurs du premier tour à voter Macron, rompant ainsi avec la tradition instaurée chez Les Républicains par Sarkozy qui avait édicté la règle du « ni-ni ». (Règle qu’il a prestement enfreinte, lui aussi !)

Un bien curieux empressement à brader le formidable levier que représentent ces quelques 19,9% de voix. Pourquoi en effet renoncer si vite à toute condition alors que, à en croire les sondages, le « plafond de verre » devrait assurer, du moins selon les instituts de sondage une large victoire à Macron contre Marine Le Pen (64% contre 36% selon Ipsos Sopra Steria) ?

Pourquoi rallier aussi vite le candidat Macron − qui également est celui de l’UOIF, nouvellement dénommée « Musulmans de France » ? Pourquoi ? Sinon parce que rien ne sépare idéologiquement la direction de LR de celle d’En Marche ! Pourquoi ? Sinon parce qu’ils savent parfaitement qu’ils seront replacés par le Système. Bayrou leur a montré le chemin. Ils s’y précipitent.

LR : déculottée finale aux Législatives

Après avoir appelé à voter Macron, au lendemain du second tour de la Présidentielle, il ne leur sera pas facile d’expliquer aux électeurs pourquoi ils devraient voter contre les candidats d’En Marche !

Les électeurs LR qui auront voté Macron au second tour voteront En Marche ! aux Législatives car… qui voudra encore des battus de la Présidentielle ? Qui voudra se retrouver à nouveau dans le camp des vaincus ?

LR disparaitra comme a disparu la PS.

Bon débarras !

Les électeurs LR les plus sensés voteront Marine Le Pen car ils ont été bradés par leurs dirigeants, qu’ils savent qu’avec Macron ils auront des enclaves ethniques et les salles de shoot au ras de leurs immeubles et que leurs enfants et petits-enfants seront obligatoirement scolarisés en « multiculturalité ».

En Marche ! Le canot de sauvetage du Système

En regardant l’autre soir les images de Macron arrivant à la Rotonde pour dîner, on ne pouvait s’empêcher de revoir les images du Fouquet’s. Tout cela est parfaitement fongible. Ces gens-là partagent les mêmes mœurs, les mêmes lits, les mêmes gîtes, les mêmes maîtresses (ou les mêmes amants), les mêmes reniements.

Les lumières, l’ambiance, la mise en scène, tout cela avait un côté fellinien. Attali savourait sa victoire les yeux mi-clos comme une gargouille de pierre satanique. Brigitte prenait la pose. Orsena assurait l’accueil. On s’embrassait, on était entre-soi, entre winners, entre copains, entre élites cooptées, bien décontractés, sûrs de soi, sûrs de sa supériorité. Arrogants et méprisant le peuple.

Si leur manœuvre réussit, cette élection 2017 aura été un coup de maître des organisateurs du Système. Une réussite exemplaire. Le sauvetage de la classe politique que le pays rejette massivement sera réussi. Comme ils nous ont fait avaler de force le traité de Lisbonne (merci Sarko), ils vont nous faire avaler Macron (merci Hollande), cette fois-ci en douceur et sous anesthésie. Ils pourront alors finir de piller tranquillement le pays en attendant que tout sombre dans le chaos. Mais pas trop tranquillement quand même. Leur retour sur investissement devra se faire vite, car ils savent que le temps leur est compté.

En Marche ! (vers le cimetière) Vs. Marine Le Pen, vu par nos amis du Canada
[cliquez sur l’image pour visionner la vidéo −19:16]

ça vaut son pesant de moutarde !

La classe moyenne sera ruinée, submergée, le pays sera définitivement pillé en 5 ans.

L’UOIF : l’autre très grand vainqueur

En cas de victoire de Macron, les autres très grands vainqueurs de ce scrutin seront les « Musulmans de France » qui verront leur horizon se dégager et la soumission s’accomplir. L’avancement de l’ethnoarithmétique sera inexorable. Macron va encore l’accélérer, tout s’annoncera pour le mieux de leur conquête lors de l’inauguration “l’autoroute Alger-Paris”.

Si tous ceux qui rejettent le Système ne s’unissent pas pour porter Marine Le Pen au pouvoir, la messe sera dite. Le pays sera définitivement divisé, irréconciliable, et en voie de submersion définitive. La suite se jouera (sans doute assez vite) sur un autre terrain que celui électoral quand viendront les inévitables gros affrontements sociaux et ethniques. On reculerait pour mieux sauter.

Adversaires du Système, Patriotes, Souverainistes, Français, vous qui redoutez la submersion migratoire, unissez vos voix pour rejeter le candidat Macron et la mondialisation marchande qu’il représente.

Robert Langlois



 

SENS COMMUN : IDIOTS-UTILES DES « FRÈRES MUSULMANS »
(Robert Langlois)

En politique, c’est comme dans les systèmes d’équation : il vient un moment où tout se simplifie. Nous y sommes. L’équation du vote de SENS COMMUN pour Fillon est résolue. Elle s’est simplifiée toute seule.

Résultat

Fillon, le candidat supporté (hissé au cric à la primaire de la droite) par SENS COMMUN a donné la même consigne de vote que l’« Union Nationale des Musulmans de France » (ex-UOIF). Les deux ont appelé à voter Macron pour faire barrage à Marine Le Pen…

Voilà, c’est tout simple. Telle est la réduction ultime à laquelle a conduit l’engagement de certains apprentis sorciers dans cette campagne.

Bravo, bravo et encore bravo. Amis catholiques, vous pourrez donc remercier les irresponsables qui vous ont fourrés, et nous tous avec, dans cette nasse.

Car si vous écoutez le champion que vous a choisi SENS COMMUN, vous allez appliquer la consigne qui complet le mieux à Tarik Ramadan et aux Frères Musulmans, celle qui va détruire les dernières défenses qui nous restent et leur ouvrir le pays.

Car Tarik Ramadan, les Frères Musulmans et l’UOIF savent exactement comment conquérir la France. Eux, ce sont des politiques de très haut niveau. Eux, avancent sans effort dans l’espace politique que leur livrent depuis des décennies les sociaux libéraux coalisés et, en cette occasion historique exceptionnelle, les idiots utiles de SENS COMMUN. Eux, savent que Macron est leur meilleur candidat, celui qui va faire le vide devant eux.

Avec le concours de Fillon, Macron a de très grandes chances d’être élu. Alors voici en vrac ce qui nous attendra.

Immigration

Macron l’a promis : accélération immédiate, création d’une « autoroute entre Alger et Paris ». On va devoir se pousser, faire de la place. Il va falloir faire beaucoup de place pour faire rentrer tout le monde. Car Macron veut du monde, beaucoup de monde, beaucoup de nouveaux consommateurs pour relancer la croissance que lui réclament les marchés.

Culture, identité

La messe est dite. Pour Macron il n’y a pas de culture française, pas d’art français, pas de français de souche, pas de France du tout. Rien. Avec lui, notre bien le plus précieux, notre patrie que nous ont léguée nos ancêtres finira de disparaître. Toutes les traces seront effacées : à l’école, dans les médias, dans les dictionnaires, dans les livres d’histoire, dans les musées, sur les monuments. Partout. Une nouvelle narrative sera définitivement imposée : ce seront les autres qui auront fait la France, mais surtout pas les français. C’est ce que l’on apprendra à nos enfants.

Frontières 

Plus de frontières nationales, le pays sera encore plus ouvert qu’il ne l’est.

Souveraineté nationale

Fini. Plus rien. Tout sera délocalisé.

Sécurité

Poursuite de la politique de laxisme absolu menée depuis des décennies par l’UMPS et validée par le Grand Turc. Plus aucun européen ne pourra se promener dans la rue ni nulle part sans risquer de se faire égorger, écraser, violer. Open bar à la délinquance et au pillage privé. On ne sera plus protégés nulle part. En revanche, tolérance zéro si vous êtes Blanc, hétérosexuel et si vous payez des impôts. Zonzon au moindre dérapage !

Lois sociétales

Macron va s’en occuper : GPA, gender, fin de vie, transgénisme, transhumanisme, tout va aller très. Très vite. Tout pour les minorités sexuelles, ethniques, religieuses. Tout contre la tradition, le droit naturel, la famille. La prime sera donnée à tout ce qui n’est pas la France. Seul l’islam sera protégé. Il sera interdit d’émettre la moindre critique à son encontre sous peine de très sévère répression.

École

Vous avez aimé Najat Vallaud-Belkacem ? Vous allez adorer celui ou celle que Macron choisira pour la remplacer.

Liberté d’opinion, liberté d’expression

Pénalisation des délits d’opinion, plus aucune liberté d’expression en dehors de la doxa imposée, sauf pour les musulmans qui, eux, auront toute liberté de tout dire et tout faire sans aucune entrave.

Économies, patrimoine

Macron va s’en occuper aussi. Il va ruiner la classe moyenne pour financer la consommation des immigrés qu’il compte faire rentrer massivement dans le pays pour relancer la croissance et grossir les profits des sociétés transnationales. Tout est prêt. Ça va aller très vite. On n’aura même plus le temps de réagir ou de mettre quoi que ce soit à l’abri. Pour les distraits qui n’ont pas pris leurs précautions, c’est cuit. Les autres, les instruits, les initiés, ceux qui savent, ont déjà tout tiré au sec. Eux, ne risquent plus rien. Seule la classe moyenne se retrouve les doigts coincés dans la tapette. La matière taxable est captive. Trop tard pour en sortir.

Patrimoine industriel de la France et biens nationaux

Tout ce qu’il nous reste va être mis à l’encan. Tout va être bradé. Les marchés vont se ruer. Tout va être liquidé à vil prix pour satisfaire les commanditaires de Macron, qui l’ont fabriqué et propulsé là pour qu’il leur renvoie leur retour sur investissement.

Droit du travail acquis sociaux

Dérégulation finale. Alignement sur les pays les moins-disant au plan social. 50 milliards de CICE n’ont pas suffi. Il leur faut plus. Encore plus. Tout va y passer. Des millions de chômeurs et de nouveaux pauvres. Pas une famille de la classe moyenne de souche n’y échappera. Dans toutes ces familles, il y aura des drames et des chutes brutales au plus bas de l’échelle sociale.

Retraites

Ça va faire très mal. Nombre de retraités vont rejoindre la très grande pauvreté. Ceux à qui il reste du patrimoine seront maintenus le nez au ras-de-l’eau et devront tout liquider pour survivre.

Protection sociale

Vous devrez liquider votre patrimoine pour financer vos dépenses de santé, complémenter votre retraite ou financer les dépenses liées à votre fin de vie ou à l’éducation de vos enfants.

Voilà chers amis, voilà exactement ce qui nous attend.

La responsabilité historique des apprentis sorciers de SENS COMMUN est colossale. Non seulement ils sont commis un faute morale impardonnable en soutenant envers et contre tout un escroc avéré pour défendre des valeurs morales ; mais ils ont commis une erreur politique fondamentale en donnant la préférence au programme ultra-libéral de cet escroc. Un programme dont ils ont pensé qu’ils préserveraient mieux leurs intérêts de classe que celui de la seule candidate patriote qui prônait la sortie de l’euro.

Médiocre petit calcul. Pour sauver leurs petits avoirs bourgeois, les cancres criminels de SENS COMMUN ont sacrifié une chance historique, sans doute la dernière, de trouver une solution par la voie électorale à des problèmes autrement plus importants qui sont ceux de la souveraineté et de l’identité de la France. Après Macron il n’en restera rien. Plus rien du tout. Pas davantage du patrimoine des électeurs de SENS COMMUN d’ailleurs.

L’avenir se profile de façon simpliste. Macron sera élu et il aura une majorité pour gouverner (là, c’est quand même moins sûr – vive la IVème !).

En appelant à voter Macron, Fillon a tiré une balle dans le pied de tous les candidats LR aux Législatives. On voit mal en effet pourquoi après avoir voté Macron les électeurs n’accompagneraient pas sa victoire en lui donnant une majorité. Franchement qui voterait LR aux Législatives après avoir voté Macron à la Présidentielle ? Qui voudrait être dans le camp des battus ?

Macron et ses commanditaires savent que le temps leur est compté avant le collapsus final du système et son effondrement dans le chaos. Par conséquent, ils accélèreront la réalisation de leur programme à marche forcée pour lever les derniers plis tant qu’ils en auront encore le temps.

Une fois élu, tout va donc aller très vite.

Alors les apprentis-sorciers de SENS COMMUN verront le ciel leur tomber sur la tête. Non seulement tout ce qu’ils abhorrent au plan sociétal se parachèvera, mais leur patrimoine servira de combustible à la politique migratoire voulue par la ploutocratie mondialiste.

La tiédeur hypocrite de SENS COMMUN : ça n’est pas du bleu pâle, du blanc et du rose qu’il nous faut. C’est du BLEU DE FRANCE, du BLANC et du ROUGE SANG !

Enfin l’euro s’effondrera car il ne sert plus à rien à l’Allemagne et que les erreurs de conceptions qu’il porte finiront par en précipiter la chute.

Alors, amis catholiques, de grâce atterrissez et sortez de ce faux pas.

Rejoignez le camp des Patriotes souverainistes, comptez-vous avec nous. Plus le score de Marine Le Pen sera élevé, plus nous aurons de courage et de forces pour affronter les terribles échéances historiques qui nous attendent et qui ne se joueront pas dans les urnes.

Tout le monde l’aura compris, je suis un catholique totalement dépité. Non seulement j’ai vu l’Église fossoyer la religion, mais je vois maintenant les apprentis sorciers de SENS COMMUN fourvoyer les fidèles aux côtés des « Frères Musulmans ».

Mais est-ce vraiment une erreur de leur part ou bien une manœuvre diabolique ?

Dernière minute

On apprend que SENS COMMUN aurait appelé à ne pas voter Macron sans pour autant appeler à voter pour Marine Le Pen.

Demi-mesure, minable pas-de-clerc qui confirme bien le manque de hauteur de vue et l’hypocrisie sournoise de leurs équipes dirigeantes. Après avoir appelé à voter pour un escroc dont les chances étaient nulles, les voilà qui se dégagent piteusement en empruntant la petite porte de derrière.

Triste équipe dirigeante qui après avoir baissé la tête pour faire de petits calculs au ras du sol, n’a pas vu arriver le TGV qui va leur renter dans le fondement.

Pauvres catholiques dont le poids politique pourrait être énorme mais qui se retrouvent stérilisés par des dirigeants politiques irresponsables et irrésolus.

Amis catholiques, dégagez-vous de SENS COMMUN, replacez les valeurs dans le bon ordre, ne faites pas la courte échelle aux musulmans fanatiques. Retrouvez la place qui est la vôtre dans le camp des patriotes.

Robert Langlois


Cet article ne vise nullement les électrices et électeurs dont nous estimons qu’ils ont été abusés, mais uniquement les dirigeants de SENS COMMUN qui les ont hypocritement fourvoyés.