LA BANQUE ROTHSCHILD PORTÉE À L’ÉLYSÉE
PAR 20 % DES FRANÇAIS
(L’Imprécateur)

« La grande mosquée de Paris a appelé le 24 avril les musulmans à voter “massivement” pour le candidat MACRON au second tour de l’élection présidentielle ». Cette annonce est parfaitement insultante pour la démocratie et le peuple français. Imaginez le tollé que susciterait une annonce similaire de l’archevêché de Paris : « L’archevêché a appelé le 24 avril les chrétiens à voter “massivement” pour le candidat MARINE LE PEN au second tour de l’élection présidentielle » ! Le président, les ministres, toute la gauche, la presse hurlerait au non respect de la loi de 1905, à la laïcité bafouée, à la France piétinée.

Rien de plus normal pourtant. Le candidat Macron appelle à l’immigration musulmane, à l’édification de mosquées, à les financer, il veut plus d’indulgence pour les auteurs de crimes djihadistes, il maintient des relations plus qu’amicales, presqu’incestueuses, avec les émirs milliardaires du golfe et le dictateur Erdoğan.

Les musulmans vont voter pour lui. Comme la gauche internationale anti-française, raciste, anti-blancs, acculturée, dé-identifiée, qui appelle de ses vœux un califat islamo-socialiste mondialisé comme celui que décrit l’écrivain algérien Boualem Sansal dans 2084, dont Macron est le porte parole assumé.

Le candidat de la finance mondialisée et des banques les a enchanté. Avez-vous vu les mails de félicitations de Rothschild, Lazard, Morgan-Stanley, Goldman Sachs, George Soros et Juncker ; et le bond du CAC 40, de toutes les bourses mondiales et de l’euro ? Ils ne regrettent pas d’avoir misé pour financer la campagne de Macron, leur pognon a été bien placé, il va même pouvoir couler encore plus vers leurs comptes dans les paradis peu ou pas fiscalisés.

Macron se prétend “patriote” ! Un patriote assurant que « la culture française n’existe pas » et que l’ensemble des Français nés en Algérie seraient des criminels contre l’humanité, les Bretons des illettrés et les Guyanais des îliens. Cela dit, il n’a pas précisé de quel pays il serait patriote, car il est un patriote du monde et spécifiquement du monde anglo-saxon qu’il vénère. C’est pourquoi il a été porté par le renfort de la quasi-totalité de la presse occidentale. Il se trouve de plus défendu par l’ensemble de l’appareil politico-médiatique des milliardaires français. Assez logique, pour le candidat d’une France ubérisée, dans laquelle les chômeurs n’auraient vocation à n’être que prestataires de services, taillables et corvéables à merci.

L’une des dernières déclarations d’Emmanuel Hollande avant le scrutin est sans doute l’une des clés de son succès. Au lendemain de l’attentat des Champs-Élysées, il avoue au micro de RTL : « Je ne vais pas inventer un programme antiterroriste dans la nuit. »… « Mettre les fichés S en prison n’a aucun sens ». Que lui importe que des citoyens français meurent puisqu’il y a des immigrés pour les remplacer. Emmanuel propose diverses activités ludiques pour lutter contre le terrorisme : « D’abord renforcer les moyens du renseignement territorial… » On laisse les fichés S gambader dans la nature avec leurs explosifs, leurs Kalachnikov et leurs poignards et, ensuite, on joue au chat et à la souris avec eux qui sont, pour Macron de bons français car : « La déchéance de nationalité, c’est faire preuve de démagogie »,

En clair (car il faut toujours procéder à une traduction en français normal du charabia bobo-macronien) : nous continuerons à laisser le ver entrer dans le fruit et, plutôt que l’extraire sans ménagement, nous allons créer une bureaucratie solidement fonctionnarisée qui tentera de déterminer de quel côté il se trouve. Bref, Macron n’a aucunement l’intention de lutter contre le terrorisme en France.

Avec Macron à la présidence, puisque le sondagiers sont d’accord pour dire que mathématiquement Marine Le Pen ne peut pas dépasser 32 à 35% des voix au second tour, la France « majoritairement de droite », comme on nous l’a sans cesse seriné, se retrouve flouée, frustrée, violée ! Bravo les milliardaires, quasiment tous de gauche contrairement à ce qu’affirme un mail que m’a adressé Mediapart (« L’Imprécateur, vous exagérez… »), qui détiennent en France la quasi totalité des journaux, des chaînes de télévision et des instituts de sondages, vous avez placé votre candidat. Et bravo à Hollande qui a organisé la manœuvre en torpillant Fillon un mois avant le premier tour et à la Commission européenne qui a affaibli Marine Le Pen avec une manœuvre similaire sur ses attachés parlementaires.

Sarkozy avait fêté son élection au Fouquet’s, toute la presse le lui a reproché. Macron a fêté la sienne dès le premier tour à La Coupole, restau bling-bling et chicos de la gauche française, à peine moins cher que la  Closerie des Lilas, et toute la presse s’attendrit. Il n’y a pas de justice sociale en France quand la gauche est en jeu. Elle a tous les droits. Et qui dit que ce n’est pas la Banque Rothschild qui a payé la monstrueuse addition, elle qui a toujours été dans les coulisses de l’Élysée avec au moins un conseiller directeur ou adjoint de cabinet (deux en permanence sous Hollande − j’ai les noms) et qui accède enfin à la direction de la France avec son ancien employé et membre du conseil d’administration de Rothschild-finance à la présidence.

Le deuxième tour de cette élection verra s’affronter Macron et Marine Le Pen. Macron arrive en tête avec 24,01% des suffrages exprimés (à peine 18% des inscrits), MLP avec 21,30% (à peine 16% des inscrits). Autrement dit, 76% des Français ayant voté n’ont pas voulu de Macron, 79% n’ont pas voulu de MLP, vraiment pas de quoi pavoiser ! Fillon a déclaré qu’il en portait la responsabilité. C’est chevaleresque, mais faux. La responsabilité est d’abord à l’état-major des Républicains qui l’a soutenu du bout des lèvres et, comme Wauquiez, se précipitent aujourd’hui à la gamelle des énarques en annonçant haut et fort leur ralliement au margoulin clone de Hollande.

Marine Le Pen n’est pas ma tasse de thé, trop psycho-rigide par son refus permanent de composer pour attirer les autres droites qui l’aurait volontiers rejointe, trop mal conseillée par le Philippot qui lui a concocté un programme économique très voisin de celui de Mélenchon, et pourtant je vais voter pour elle pour les raisons suivantes.

Cinq années de hollandisme en plus avec les hausses d’impôts que cela va impliquer, et surtout les pertes de libertés, m’est insupportable.

De deux maux il faut savoir choisir le moindre et cette patriote républicaine et française est moins dangereuse que le faux-nez de la finance mondiale pro-islamiste.

En votant pour elle, on affaiblit le danger Macron. S’il n’a qu’une faible majorité de voix face à Marine au second tour, si (encore mieux) il n’a pas de majorité aux Législatives, il ne pourra pas gouverner facilement et imposer ses pseudo-réformes françicides.

Le 7 mai, j’irai voter pour Marine Le Pen même si je suis contre beaucoup de ses propositions parce qu’elles sont irréalisables et/ou trop coûteuses. Et je n’aime pas la clique gaucho-philippotine. Mais Marine sera néanmoins le candidat le plus proche de mes valeurs et de l’idée que je me fais de la France. N’est-ce pas ce qui m’a fait dans le passé soutenir Sarko puis Fillon ? Ils ont échoué, elle échouera aussi, nous le savons tous, mais je souhaite, sans la soutenir autrement que par un vote de circonstance anti-Macron et un vote de colère envers Les Républicains qui appellent à voter pour cet ennemi de la France, que son score soit le plus haut possible. Et si par miracle elle gagnait, tant mieux, mais je resterai l’imprécateur qui critiquera son programme.

blank

Voyez-vous #LePionMacron, le pion de Hollande avec toute sa troupe de dégénérés, de Robert Hue du PCF à Alain Madelin l’ultra-libéral, agir d’une manière intelligente et honnête ? Moi  non. Cliquez sur l’image ci-dessous !

L’Imprécateur


Très important

blank

Vidéo suggérée avec pertinence par « LePatriote111 »
[cliquez sur l’image pour la visionner − 40:50]


blank


blank


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
15 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank