RÉSISTER EN 2018
(Luc Sommeyre)

Je me réfère expressément à l’article de notre ami Marc Le Stahler, publié le 27 décembre, intitulé
CHRONIQUES DE LA RÉSISTANCE – décembre 2017.


  • La « Colère » est légitime.
  • Le « Courage » est de rigueur.
  • Il manque simplement à ce noble binôme quelque chose qu’on appelle… « Intelligence stratégique ».

Aucune association dite patriotique déclarée ne peut mener de combat efficace. Pour la bonne et très simple raison qu’elle est « déclarée », tout simplement…

La Résistance ne peut être QUE clandestine.
À 100%.

En 1942, les vrais Résistants auraient-ils eu l’idée saugrenue d’adhérer à l’AAJM (Association des Amis de Jean Moulin) ou de s’adresser à la Kommandantur pour louer une salle de réunion ?

De nos jours, la partie émergée de l’iceberg de la Résistance barbote dans la Mer des Absurdes.

Répéter toujours et encore les mêmes lieux-communs sur « la Patrie en danger » la main sur le cœur (de plus… à qui est déjà convaincu !), est une perte de temps et d’énergie létale. Les inviter à signer de leur nom au bas d’un parchemin revient à désigner à l’ennemi comme cibles de braves gens (les adhérents auxdites « associations »), Patriotes sincères mais non-formés et par là-même vulnérables.

Dans l’hypothèse (malheureusement fort plausible) d’un conflit civil majeur, la Résistance ne peut être le fait que de personnes formées, équipées, déterminées, organisées, cloisonnées et dirigées par des Chefs coordonnés et habiles aux stratégies de la guérilla et de la contre-guérilla tant urbaine(s) que rurale(s). Les compétences de chacun et ses qualifications propres forment un tout. L’habileté des uns dans un domaine précis compense la carence des autres pour ce qu’ils ne maîtrisent pas ou imparfaitement.

Sur un plan parallèle à l’action directe, l’agit-prop et le Rens sont affaires de professionnels, mais chaque « civil de bonne volonté » discipliné et attentif, peut acquérir assez rapidement les notions de base que tout HC (Honorable Correspondant) digne de ce nom doit maîtriser par habitudes-réflexes de façon naturelle.

Lisez et apprenez par cœur
« LA GUERRE MODERNE »
du colonel Roger Trinquier
véritable bible de la contre-insurrection (FNAC : 27 €).

Les beaux discours et les écrits pertinents « font joli » et « donnent bonne conscience » à ceux qui les prononcent ou les écrivent. Et parfois même à ceux qui les écoutent ou les lisent ! Mais… après ?

A contrario, n’allez pas penser que je m’élève contre les discours et les écrits en tant que tels.

 

Pour autant,
NE CONFONDONS PAS « RÉINFORMATION » ET « RÉSISTANCE »
… au sens où l’entendaient nos Anciens.

La Résistance est protéiforme. Elle se tapit dans l’ombre et agit « par tous moyens même légaux ». Sans breloques ni insignes, sans pin’s à la boutonnière, sans autocollants, fanions, tambours et trompettes ou autres turlupinades.

« On est partout » aurait-on dit il y a quelques décennies. Mais… QUI et OÙ ? – Mystère.

N’oublions rien des maximes de la sagesse populaire : « Pour vivre heureux, vivons cachés ». La discrétion est mère d’efficacité.

[01/01/2018 − addendum]
En ce premier jour de l’an de grâce 2018, qu’il me soit donné d’exprimer mes Vœux les plus sincères et chaleureux de santé, de bonheur et de force à tous les défenseurs de notre Pays et de notre civilisation.
Q
ue notre âme se recueille en souvenir de nos militaires, gendarmes et policiers tombés au combat, et de toutes les victimes innocentes du terrorisme mahométan, « Victimes de Guerre ».

Luc Sommeyre
fondateur des Réseaux Rémora


 

 

blank

blank


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
29 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank