INOFFENSIF, L’ISLAM ?
(L’Imprécateur)

Il y a les monuments à l’architecture et aux décors admirables ; il y a la littérature et les sciences développées par des musulmans ; et il y a la litanie interminable des meurtres, massacres, génocides perpétrés par les musulmans. Tout cela donne un islam incompris aussi bien des islamophobes voyant la violence islamique déployée partout et de tous temps par l’islam, que des islamophiles se concentrant sur la culture islamique pour vanter son pacifisme.


Être musulman ne signifie pas être arabe

La première erreur est d’amalgamer islam et Arabes. La majorité des Arabes sont musulmans, mais les Arabes sont une petite minorité dans l’oumma, la communauté des musulmans pratiquant une forme ou l’autre de l’islam. Les Malais, environ 200 millions, les Indiens, 170 millions, dont de loin les plus nombreux. Le prix Nobel musulman n’est pas arabe, c’est une femme indienne ; la quasi totalité des savants et écrivains musulmans ne sont pas arabes mais des Indiens et des Européens, parfois des Juifs, convertis de gré ou de force à l’islam et qui ont publié en arabe.

Le seul savant authentiquement arabe fut Ibn Kaldoun, né en Tunisie mais de parents venus de la péninsule arabique, qui fut l’un des critiques les plus durs des mœurs arabes. « Partout où les Arabes sont passés, ils n’ont laissé que ruines et désert derrière eux », disait-il.

L’ISLAM est avant tout une IDEOLOGIE

La seconde erreur est de traiter l’islam comme une religion, car c’est avant tout une idéologie. Michael K. Nagata, général américain d’origine japonaise, commandant les opérations spéciales pour les États-Unis au Moyen-Orient l’avait compris, « Nous ne comprenons pas cette idéologie« , disait-il (1). La confusion vient évidemment de ce que « cette idéologie » s’habille d’une religion, comme l’a souligné Maurice D. en 2004 dans Mahomet, politique habile, chef militaire, juriste et prophète (2).

« ET » prophète donne la clé du personnage qui, imitant Abraham et Moïse, eut l’idée de justifier ses visées politiques, ses lois et ses actions militaires d’une férocité exemplaire (3) par des ordres divins confirmés par le don par Dieu d’une pierre, la noire pieusement conservée dans la Kaaba à La Mecque pour Abraham et Muhammad Mottalib, fils d’Abdallah Mottalib et d’Amina Wahib, dit Mahomet, une autre, plate, sur laquelle il écrivit les Tables de la Loi pour Moïse.

Ces lois et ces ordres dictés au nom d’Allah par l’archange Gabriel à Mahomet, re-dictés en dialecte du Hedjaz à ses adjoints et disciples par Mahomet et parfois notés sur des peaux ou des omoplates de chameau (le papier n’existait pas encore en Arabie), furent dans les décennies suivantes plus ou moins bien retranscrits sur des parchemins en arabiiya (4), l’arabic-pidjin des commerçants arabes et leurs voisins syriens ou yéménites parlant les dialectes de leurs tribus. Ils avaient besoin d’une langue véhiculaire pour se comprendre. Puis une recension fut faite de tous les documents originaux et corans locaux, elle aboutit à al-Coran que nous connaissons dans sa version finale de 1923, publiée par l’Université Al Azhar.

L’idéologie islamique vue par Ben Laden et Al Baghdadi

Oussama ben Laden (5) résumait en trois étapes essentielles l’idéologie de l’islam : le terrorisme, prologue au califat ; le califat international étendant la domination de l’islam sur la Terre entière (un califat qu’il ne pensait pas voir de son vivant) ; le califat s’achevant par l’Apocalypse musulmane donnant à Allah et son peuple la totalité du pouvoir et triant les bons musulmans des méchants autres.

Ben Laden a organisé le terrorisme sous la forme d’une entreprise multinationale comptant localement des franchises, un réseau diffus de cellules autonomes. Les djihadistes d’Al Qaïda sont des produits du monde laïc moderne avec des préoccupations politiques de leur temps, des moyens financiers importants et des moyens militaires on ne peut plus actuels, de même que leur communication.

Pour créer son califat État Islamique, Abou Bakr al Baghdadi poursuivit l’action terroriste en repartant de la base Al Qaïda.

Barack Obama et Laurent Fabius à l’époque (2013-14) ne l’ont pas compris, livrant des armes et du matériel de communication et divers, à ceux qu’ils croyaient être l’opposition syrienne à Bachar el Assad. Ce fut la fiction de l’Armée Syrienne Libre, en réalité des milices sous franchise d’Al Qaïda, comme Al Nosra, qui les revendaient aux djihadistes d’Abu Bakr al Baghdadi quand ils ne les rejoignaient pas avec armes et bagages immédiatement. Parce que les prêches d’al Baghdadi étaient très séduisants pour des musulmans sincères.

L’Etat islamique est l’islam authentique, pur et dur

L’État Islamique, contrairement à l’affirmation « ce n’est pas l’islam » proférée par les ignorants voulant préserver l’image « innocente » de « l’islam religion pacifique », c’est l’islam à l’état pur, le seul véritable islam islamique.

Il affirme que les musulmans que nous appelons « modérés » ne pratiquent que 20 % des lois islamiques, et sont donc aussi mécréants ou presque que les Juifs et les Chrétiens auxquels ils s’allient, et doivent ès qualités être exterminés. La religion prêchée par les plus fervents adeptes du califat est issue d’interprétations cohérentes des sources coraniques de l’islam.

Chaque loi ou ordre donné par l’EI s’inscrivait dans la « méthodologie prophétique » impliquant de suivre la prophétie en l’appliquant rigoureusement selon l’exemple qu’en a donné Muhammad Mottalib du clan Bânu Hâchim de la tribu des Quraïch, dit Mahomet. Abou Bakr al Baghdadi, lui-même un descendant des Quraïch, était donc parfaitement qualifié pour exécuter une politique juridique, militaire et religieuse directement issue du 7ème siècle.

La plupart des musulmans sont excommuniés par les puristes de l’islam

L’une des lois les plus meurtrières édictée par l’EI est celle excommuniant tous les musulmans ne se conformant pas aux prescriptions des textes coraniques des origines interprétés dans leur sens le plus strict. Et donc, conformément à sa doctrine sur l’excommunication, l’EI s’engageait à purifier le monde en exterminant de larges groupes de personnes. Il avait d’ailleurs commencé à mettre en oeuvre ce projet par des exécutions individuelles quotidiennes et en continu, complétées par des exécutions de masse à quelques semaines d’intervalle.

Chargement à la pelleteuse de corps de musulmans

Étant entendu que seuls les hommes sont exécutés, les femmes conservées ou vendues comme esclaves sexuelles et les enfants vendus comme esclaves ou rééduqués.

blank

Femmes en cages, vendues au marché de Mossoul, en moyenne 150 $

On connaît le génocide des Yézidis.
Celui de la totalité des Chiites, soit environ 200 millions de personnes, était programmé, ainsi que la mort de tous les chefs d’État musulmans ayant promulgué des lois au-dessus de la charia, et tous les musulmans qui auraient voté à des élections démocratiques… Et jusqu’à ceux qui auraient rasé leur barbe ou porté des habits européens !
Bref tous les coupables d’apostasie en raison de leurs péchés, et cela dans une profonde ardeur religieuse…

Les Occidentaux ont, depuis des siècles, cessé de s’entre-tuer pour d’obscurs motifs religieux. Ils n’ont pas compris ce retour d’EI à une guerre politico-religieuse totale, ainsi qu’au rétablissement de l’esclavage, ne réalisant pas que EI ne faisait que revenir à l’islam ancien du 7ème siècle et aux pratiques guerrières de Mahomet qu’ils copiaient strictement dans la méthode, sinon dans les armes : prisonniers ne se soumettant pas décapités ou crucifiés, femmes et filles données ou vendues comme esclaves sexuelles et tuées si trop âgées.

Tout était annoncé dans des vidéos

Pourtant tout cela était annoncé dans les vidéos de Mohamed Al-Adnani, porte-parole de l’EI, stupidement interdites de publication « pour ne pas faire d’amalgame avec le « vrai » (sic) islam« . Il faisait de l’esclavage et de la crucifixion deux règles fondamentales et annonçait à l’intention des Occidentaux « Nous conquerrons votre Rome, briserons vos croix et asservirons vos femmes, et si nous n’y parvenons pas, nos enfants et nos petits-enfants y parviendront et vendront vos fils sur le marché aux esclaves après les avoir émasculés« .

Beaucoup de musulmans occidentaux renient mollement tout cela par esprit politiquement correct, mais finissent toujours par reconnaître in fine que le califat est le seul gouvernement légitime pour un musulman.

La gauche occidentale elle aussi est restée très ambiguë, parce que le programme social de l’EI lui convenait parfaitement (logement, soins, nourriture et vêtements gratuits, travail pour tous). L’islam applique peut-être une justice et des châtiments médiévaux, disent-ils, mais son programme social est progressiste !

Le terroriste prêcheur Anjem Choudry affirmait que les aides sociales sont une obligation en vertu de la loi d’Allah et que « l’Arabie saoudite pèche en n’appliquant que le code pénal sans mettre en œuvre la justice socio-économique de la charia« .

Le calife de l’EI avait prévu de perdre la guerre

Abou Bakr al Baghdadi avait prévu qu’il perdrait la guerre et a inclus cette défaite dans son schéma politique menant à l’Apocalypse. Il n’y aura que douze califes, ABaB étant le huitième, donc quatre califats à venir dont le dernier aura à gérer l’Apocalypse. Un prévu en Afrique à partir du Nord-Nigeria, un second à partir de l’Indonésie qui couvrirait tout l’Est asiatique jusqu’à la Sibérie orientale, un troisième en Pakistan-Inde, le dernier serait récréé au Moyen-Orient pour exterminer l’Iran et Israël, le dernier épisode de l’Apocalypse se passant à Jérusalem.

D’abord, les armées de Rome se réuniront dans le Nord de la Syrie pour affronter celles de l’EI renaissant et seront pulvérisées à Dabiq, une plaine voisine d’Alep, d’où le nom de la première revue de propagande de l’EI. « L’étincelle a été allumée ici, en Irak, et sa chaleur continuera de s’intensifier jusqu’à brûler les armées des croisés à Dabiq… cette défaite déclenchera le compte à rebours précédant l’Apocalypse » (6)

blank

De là, le califat bis d’Irak-Syrie ira conquérir Istanbul et la Turquie. Dajjal, un antimessie (cité dans la littérature musulmane) venu d’Iran tuera un grand nombre des soldats du califat et il n’en restera que 5 000 piégés dans Jérusalem. C’est alors que Jésus (deuxième prophète de l’islam) reviendra pour tuer Dajjal avec une lance et mener les combattants de l’islam à la victoire finale. Le revers actuel de l’EI n’a donc aucune importance.

Se moquer des prédictions islamistes serait dangereux

On peut se moquer de ces projets apocalyptiques, puisque tous ont pour but final l’Apocalypse, mais il convient d’observer que le prologue terroriste voulu par Ben Laden a été lancé avec succès et n’a pas fini de produire ses effets néfastes. Il est nourri par la mollesse de la réaction législative des Occidentaux et en liaison évidente, pour ceux qui ne sont pas aveuglés par le politiquement correct d’un islam paisible, avec les mouvements migratoires, comme l’a montré la provenance de la moitié environ des terroristes qui ont organisé et participé aux attentats de 2015.

Le 8ème califat a bien été créé et sa courte vie anticipée par le calife lui-même n’empêchera probablement pas l’émergence du 9ème en Afrique avant celui de l’Indonésie.

Manque d’anticipation et méconnaissance de la géostratégie arabe et musulmane

Il faudrait anticiper et analyser tout ce qui se raconte sur les sites djihadistes et lire attentivement les publications comme Gestion de la Barbarie d’Abou Bakr al Naji, qui organise déjà la gestion islamique de l’Europe ; écouter les conseils éclairés des lanceurs d’alerte comme Lydia Guirous quand elle demande l’interdiction de l’organisation terroriste Frères musulmans en France, demande soutenue avec force par Boualem Sansal dont l’expérience en matière islamique est certaine. L’UOIF, s’est recyclée en 2017 en « Musulmans de France » MF, pour mettre en avant son « côté citoyen », mais ça n’a trompé que le président et le gouvernement, les autres organisations musulmanes en France, notamment le CFCM ont protesté véhémentement contre cette « taquyya », (dissimulation, tromperie), Musulmans de France étant resté affilié aux Frères Musulmans.

En effet, MF est affiliée à l’Union des Organisations Islamiques en Europe, assistée d’un Conseil européen pour la fatwa et la recherche, composé de 29 oulémas et présidé par Youssef al-Qaradawi, un théologien membre des Frères musulmans et réfugié au Qatar depuis son expulsion d’Égypte en 2014 en tant que dirigeant d’une organisation terroriste.

Les Frères Musulmans soutenus par l’Arabie et les Émirats ont des ressources financières quasi inépuisables, gérées par la banque AL Takwa. Al Takwa est la banque relais suisse de l’islam radical et s’appuie largement sur les paradis fiscaux, Bahamas, Lichtenstein et autres pour brouiller les pistes de ses financements, et notamment ceux d’environ 200 mosquées et d’un nombre important de militants islamistes en France. Tracfin s’y intéresse-t-il ? Ils sont puissants et ont créé des réseaux déjà très structurés dans le monde politique et médiatique français.

Quand on voit comment les Etats-Unis et leurs alliés, stupéfaits par la rapidité de l’émergence du califat, ont réagi en commettant au départ erreurs sur erreurs, comme d’armer les milices islamiques déguisées en opposants à Bachar el Assad, quand on voit, en France même, la soumission obséquieuse de l’élite politique et soi-disant laïque au pouvoir qui interdit les crèches mais se précipite aux invitations à festoyer lancées par les autorités musulmanes à l’occasion de l’ouverture ou de la clôture du ramadan, le jeûne musulman, il y a vraiment de quoi être inquiets.

D’autant plus que l’Élysée, comme les Affaires étrangères, sont toujours sur des conceptions géostratégiques aussi bien arabes que musulmanes qui datent du siècle dernier, pour ne pas dire d’un siècle. Cela fera l’objet d’un prochain article.

L’Imprécateur
7 juin 2019

1 : M.K. Nagata, cité par The New York Times (2014)

2 : Mahomet (PDF). Avertissement important…
Ce document raconte l’histoire de Mahomet selon la tradition musulmane, y compris la fable du coran d’Othman. En fait, nous savons aujourd’hui que tout cela n’est que littérature.
Il n’y a pas de Mahomet historique ; il n’existait pas de ville à La Mecque à l’époque ; le coran et la tradition décrivent un endroit et des environs qui, de toute évidence, ne se situent pas à La Mecque.
Et s’il existe une bonne dizaine de corans anciens dont on prétend qu’il s’agit du coran d’Othman, le fait est que ce sont tous des forgeries.
En septembre de cette année devrait paraître un ouvrage intitulé « Le Coran des Historiens », un travail collectif qui fera le point sur ce sujet, et fera l’objet d’un article sur Minurne 

3 : « À l’issue de la « bataille du fossé », a lieu un épouvantable massacre de Juifs. Depuis trois ans, le feu couve entre Juifs et musulmans de Médine. Pendant le siège, la tribu juive des Qorayza a pris le parti des Mecquois. Le Prophète décide alors que les hommes de cette tribu seront décapités, les femmes et les enfants vendus, et leurs biens partagés pour les punir d’avoir souhaité la victoire des Infidèles. Dès le lendemain de la bataille, on fait creuser de grandes fosses dans le marché de Médine. On y mène les juifs ligotés, on les décapite un à un au bord des fosses, et on les y jette. Ils sont presque un millier« . (L’islam des interdits et Mahomet, Anne-Marie Delcambre, Éd. Desclées de Brouwer

4 : L’arabiiya est une langue véhiculaire, comme le papua pidjin en Papouasie, le solomon pidjin aux Iles Salomon ou le bichlamar au Vanautu. L’arabiiya n’avait pas de voyelles, que des consonnes puisqu’il était fait pour se parler, pas pour être écrit. Il ne s’est structuré avec voyelles et grammaire que progressivement, devenant l’arabe littéraire que nous connaissons, seulement vers le 9ème siècle.

5 : Oussama ben Laden, Guerre sainte multinationale, (Ed. Gallimard, 2002)

6 : Abou Moussab al Zarqaoui, cité par Dabiq

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Rossi
Rossi
11 août 2019 12 h 50 min

Je ne suis pas contre l’Islam mais je ne veux pas que l’Islam soit contre moi, nous devons garder nos distances, rappeler vous des paroles de De Gaule « l’huile et le vinaigre ne se mélange pas ». Chacun chez soi, tout ira bien dans le meilleur des mondes !

Surf
Surf
14 juin 2019 13 h 09 min

Bonjour, grossière erreur dans cet article. Vous confondez Hindous et Indiens !
Les Hindous sont Hindous, de la religion Hindouiste, et pour la plupart d’entre eux Indiens de nationalité. Et parmi ces Indiens, certains sont musulmans. Et la Prix Nobel musulmane est Indienne, pas Hindoue.
Merci de corriger.

Claude Roland
Claude Roland
11 juin 2019 8 h 41 min

CONTATTI a tout à fait raison en voyant plus loin derrière tout cela. Ce qui est inquiétant, c’est cette quasi indifférence du peuple occidental. Pour ses dirigeants, c’est à mon avis une indifférence volontaire qui entre dans un schéma mondial mené par la Grande finance Internationale qui utilise les islamistes pour amener le chaos mondial dont ils pensent faire naître le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M.) établi selon les 10 règles gravées sur les pierres de Géorgie. Plus c’est évident, éclatant, moins les gens le voient tant ils sont centrés sur leur petite personne ramollie et son confort avec une philosophie… Lire la suite »

MYLENE
MYLENE
16 août 2019 18 h 22 min
Répondre à  Claude Roland

6974 mosquées, aujourd’hui, Combien faudra-t-il de mosquées pour s’apercevoir que bon nombre d’entre elles n’éduquent pas à « nous aimer » puisque la Fatiha, prière qui nous dénigre est enseignée et encouragée.
6974 mosquées pour 95 départements, ça fait combien par département?Environ 74. et les musulmans en demandent davantage. Demain sera-t-il radieux?
En Hollande, ils viennent d’interdire la BURQA. J’ai déjeuné aujourd’hui à proximité d’une dame en Burqa et de son mari habillé en salafiste, au sein même d’IKEA.Les radicaux ne sont pas du genre à céder.
Avons nous compris?

Filsde1789
Filsde1789
10 juin 2019 19 h 46 min

Nous avons laissé s’installer chez nous une religion raciste, sexiste, qui donne à ses fidèles le droit s’ériger en juge et bourreau de la femme adultère ou de l’apostat. Son caractère sectaire est évident puisque pour l’Islam égorger un juif ou un chrétien qui ne se soumet pas n’est pas un péché, cela honore Allah, on peut les dépouiller, les réduire en esclavage, violer leurs femmes et leurs filles et ce n’est pas un péché…. Il y a les Musulmans et les autres qui ne sont que des sous-humains qui ne méritent aucun égard et même chez les musulmans il… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
11 juin 2019 8 h 12 min
Répondre à  Filsde1789

En même temps, cette idéologie est-celle si différente de celle de la république de 1793 qui extermina 300.000 Vendéens ?! C’est peut-être pour ça aussi que nos gouvernants réagissent mollement face à l’islam… Et je ne parle pas des abattages de masse qui ont suivi dans l’histoire de notre pays, en passant par les guerres, notamment celle de 1914-18. Si on fait le bilan de notre république qui « prend soin de son peuple » dans un rapport échelle de temps / nombre de morts, on prend peur… Nos Rois n’étaient pas si néfastes que l’on veut le faire croire Pour le… Lire la suite »

Camus
Camus
11 juin 2019 8 h 46 min
Répondre à  Claude Roland

Sauf que la vie est une constante progression. Ce qui c’est passé fut. Ce qui se passe aujourd’hui est une régression

franc
franc
10 juin 2019 18 h 22 min

Il n’est religieux dans l’islam que de paroles creuses et de non-sens.

contatti
contatti
10 juin 2019 13 h 54 min

Nos administrations, notre police, notre armée FR sont gangrenées à quelques 40% par les musulmans & pourtant ce peuple de pleutres & d’imbéciles ne voit tjrs rien venir. Nos politiques Fr et ceux de Bruxelles ne cessent de promouvoir cette descente aux enfers au mépris des populations et de la vie en général. Les marchés spéculatifs sous le joug du N.O.M* nous entrainent inévitablement dans les abysses, les fosses communes et les charniers seront remplis des corps de nos enfants et petits enfants « non musulmans », le génocide est en cours, il est programmé & pourtant ils ne voient tjrs rien… Lire la suite »

blank