LETTRE A MES FEMMES
(Suricate)

Le Grand Remplacement est partout. Y compris dans l’éducation déviante (c’est un euphémisme) et les nouvelles coutumes qu’on veut nous imposer, sans oublier le langage qu’on réinvente à grand renfort de néologismes stupides et incongrus.
Les vents dominants soufflant de l’ouest, Suricate a identifié, hébété, venant des Etats Unis, une nouvelle proposition de loi (démocrate, il fallait s’en douter) qui va révolutionner la vie des jeunes enfants du Nouveau Monde, en attendant de toucher l’Ancien… 

On aurait pu titrer cet article « Vulvipares et Homo-Erectus ».
Dépêchons nous d’en rire, avant que d’en pleurer… 


Mes chéries, mes chères, mes amies, mes sœurs, mes chères filles, petites-filles, brus, nièces, filleules, cousines, cousines germaines, copines, futures, ex-,  etc…

Vous savez que toute stupidité inventée par le progressisme sociétal américain est vite importée en France avec fleurs et encens.

Vous savez aussi combien je suis naturellement discipliné, respectueux des lois et des règlements, des avis à la population, des injonctions judiciaires, des panneaux de limitation de vitesse et des interdictions de stationner…

Je dois donc me plier par anticipation à cette nouvelle loi en préparation à Washington, au Congrès américain, sur proposition des Démocrates. Elle est portée par le groupe SHB2184, filiale du mouvement LGBTQQQA+ (+ Pour Z de zoophilie, N de nécrophilie et G de gérontophilie).
Elle a été enregistrée au Congrès le 14 février 2020 à 12:58 AM et transmise au Sénat à 00:24

 


SHB2184 a pour objet : Exiger une éducation complète à la santé sexuelle avec un programme de consentement affirmatif dans toutes les écoles publiques d’ici l’année scolaire 2022-2023 conformément aux recommandations du groupe de travail sur l’éducation à la santé sexuelle.

Avant de vous parler de ce qui vous concerne plus directement, voici en résumé les deux dispositions principales de ce texte :                                                                             

  • dès la maternelle apprendre aux enfants qu’une vraie famille moderne, c’est deux femmes, deux hommes, deux femmes et un homme, deux hommes et une jeune fille, deux femmes et un petit garçon, etc.
  • à partir de six ans, leur apprendre par des schémas explicatifs et des jouets en peluche comment se fait une pénétration vaginale et anale, et à peu près toutes les positions du Kama Sutra, etc.

Ce qui nous concerne : « …use the phrase « someone with a vulva » instead of the insensitive and discriminatory terms « girl » and « woman« .

Ah oui ! les termes « fille » et « femme » sont « discriminatoire », voyez vous. Il convient donc d’inventer d’urgence de nouveaux substantifs pour ces personnes « vulvaires »…

Sur la photo ci-contre, deux personnes « porteuses de vulves » s’amusent bien au Guignol du Jardin des Tuileries en compagnie d’un phallusophore.

Derrière elles et lui, l’agent 0065 du Service élyséen antifa de protection des personnalités déguisé en jeune lesbienne afro-américaine pour tromper un éventuel agresseur, ainsi que l’agent du FSB russe de service à l’Élysée ce jour-là. Eux ne sourient pas, quand on est en service, interdiction de rire.

J’ai longtemps cherché une traduction en français pour « someone with a vulva » sans rien trouver de satisfaisant qui tienne en un mot, et je me suis dit qu’il fallait repartir de la source de notre belle langue française, le grec ancien.

À tout ce qui « porte » quelque chose, les grecs rajoutaient φόρος, « porteur de ». Exemples, celui qui porte une lampe s’appelle « lampadophoros » (λαμπαδοφόρος). En pratique on l’abrège souvent, le porteur de la croix du Christ dans les cérémonies chrétiennes ne s’appelle pas Christophoros, mais Christophe.

Ce qui donne dans votre cas : vulvophore ou vulvophe. J’ai fait l’essentiel, à vous de choisir !

Mais dépêchez-vous ! Vous savez à quelle vitesse la section française des  LGBTQQQA+ va se précipiter pour pleurnicher et réclamer, que dis-je « réclamer », exiger l’adaptation française de la loi américaine, de l’Élysée où ils ont depuis François Hollande portes, tables et subventions ouvertes, ainsi que l’arrière-train de la moitié des conseillers.

Ensuite, il est à craindre que la même chose soit exigée pour les hommes : pénisophe ? phallusophore ?

Bisous mes biches (Je me dépêche d’utiliser quelques expressions bien phallocrates avant que #dénoncetonporc ou #Metoo n’en exigent de Marlène Schiappa (1) l’interdiction avec des peines de prison ferme).

Suricate
16 février 2020

(1) Traduction de schiappa : cancre, en italien

 

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pellerm
Pellerm
20 février 2020 17 h 19 min

C’est triste à pleurer …on cauchemarde … Pourtant le cocker du milieu a l’air d’apprécier ..Il est vrai qu « il » « elle » en connait un rayon sur les vulvophores et les mini-phallusophores …

blank