Le plus inquiétant n’est pas le coronavirus, mais l’incompétence du gouvernement !
(L’Imprécateur)

Ni le gouvernement ni la presse nationale ne sont compétents pour gérer la crise sanitaire que va créer l’explosion de l’épidémie de coronavirus. Deux raisons à cela, ils n’ont toujours pas compris comment se développe une épidémie et ils ne savent pas discerner les éléments réellement à risques et ceux qui sont au contraire positifs. Il suffit de lire la presse du jour en pensant à ce qu’elle écrivait la veille ou il y a quinze jours pour le comprendre. Et c’est la même chose avec les déclarations ministérielles.

L’État se fait fort de tout gérer. Pour le moment tout va encore à peu près bien mais on voit déjà les fissures de la gestion publique. Que se passera-t-il si la situation empire si vite qu’elle entraîne de graves dysfonctionnements sanitaires ou économiques ?

Au journal télévisé de samedi soir 29 février, le nouveau ministre de la Santé, trop visiblement nommé là par défaut, parlait encore d' »épidémie grippale« . Des mesures d’isolement sont annoncées pour huit communes de l’Oise (environ 100 000 habitants) dans la panique administrative créée par le doublement des cas d’infection en 48 heures. Cela alors que l’expérience du Diamond Princess et celle de la ville de Wuhan ont montré que l’isolement aggrave la situation à l’intérieur du lieu isolé sans empêcher la diffusion du coronavirus. De même, la rétention de l’information ou son édulcoration par les autorités et leur presse officielle n’ont toujours convaincu qu’une minorité de naïfs, jamais la masse intelligente de la population qui se sent nettement mieux informée par les réseau sociaux, comme on le voit en Chine.

D’ailleurs, de quel coronavirus parle-t-on ? Il a déjà changé deux fois de nom : 2019-nCoV, CoViD-2019 et maintenant SRAS-CoV-2. Y a-t-il eu deux mutations ? C’est ce qu’avait dit le Directeur Général de l’OMS au premier changement de nom il y a trois semaines en parlant de trois paramètres qui auraient changé et de la nécessité de prolonger les mesures d’isolement de 14 à 24 jours, ce que personne n’a fait, semble-t-il. Ou bien a-t-on affaire à trois variantes du premier CoV, comme il y a eu pour la grippe H1N1, N1N2, H1N3, H1N4, H5N1… H5N8 ?

En France, les clowns ministres Véran et Philippe minimisent, demandent qu’on leur fasse confiance car ils maîtrisent la situation. Comme le fait en Chine le Parti Communiste Chinois ? Dans sa déclaration  du mardi 18 février, Olivier Véran estimait que « la censure chinoise et la limitation des libertés ont permis de répondre adéquatement à la crise sanitaire« . On comprend que c’est un incompétent de plus, un « adepte du savoir-pas-faire » (la blogueuse H16)  qui a été nommé ministre de la santé par E. Macron.

L’OMS, elle, parle « d’un risque de propagation devenu très élevé » :

DOUTES ET TATONNEMENTS SONT LES MAMELLES DE LA COMMUNICATION OFFICIELLE         

Après la lecture ou le visionnage d’une centaine d’articles et de vidéos sur le coronavirus, il paraît évident que les effets du doute et du tâtonnement se retrouvent partout dans les communiqués officiels. Cela va des Japonais qui se sont montrés incapables de gérer correctement la quarantaine du paquebot Diamond Princess, laissant sortir des passagers potentiellement infectés sans le moindre examen, au Centre des maladies infectieuses de l’Imperial College de Londres. Il estimait vendredi dernier que les deux tiers des cas de Covid-19 sortis de Chine sont restés indétectés au niveau mondial. Si cette estimation se révèle exacte, la situation de la pandémie à l’échelle planétaire ne peut que se détériorer, à tout le moins dans les semaines à venir, avant que des dispositions plus énergiques ne soient décrétées et activées efficacement. 

Or, pour le moment, le seul pays asiatique qui semble indemne est la Corée du Nord (pour autant que les déclarations du PC nord-coréen soient crédibles) qui a rendu ses frontières Nord (Chine) et sud (Corée du Sud) étanches dès décembre 2019.

SEULES LES RÉGIONS RICHES SONT FORTEMENT TOUCHÉES

La carte de l’expansion mondiale de coronavirus établie par John Hopkins University montre une autre curiosité qui semble n’interpeller personne :

Les trois zones les plus touchées sont l’Asie et l’Europe, fortement peuplées et grandes productrices de produits industriels, avec le Moyen Orient gros producteur de pétrole. Il est normal que les vastes pays en partie désertiques que sont les deux Amériques, l’Australie et la Sibérie russe soit épargnés, la promiscuité y étant faible, sauf dans les villes. Mais pourquoi l’Inde et l’Afrique aux immenses villes-poubelles sont-elles presque totalement exemptes du virus ? Serait-ce que vivant en permanence dans un environnement pollué les habitants auraient conçu naturellement et vite les anticorps nécessaires ? Ce serait un coup dur pour l’écologie !

Ce qui n’empêche pas le directeur général de l’OMS, le chercheur éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, de redouter « le potentiel de dissémination du Covid-19 dans les pays dont les systèmes de santé sont plus précaires. C’est le cas de nombreux pays africains« . L’immunité dont bénéficient l’Inde et l’Afrique ne serait-elle que provisoire ? Il est vraisemblable que les conséquences seraient très graves, mais la vérité c’est que dans les pays riches, les autorités tant médicales que politiques ne savent pas non plus comment gérer la maladie, et surtout, ils ignorent les proportions qu’elle peut encore prendre.

EN ITALIE, 3,6 % DE MORTS POUR PLUS DE 800 CAS AVÉRÉS

Dans l’Italie du Nord, riveraine de la France par les Alpes de la Savoie à Menton, la journaliste  Alexandra K. La Mosca (Metula News Agency) note que « Les sources médicales que j’ai consultées m’indiquent en moyenne 3.6 décès pour cent cas avérés. Tout en me précisant que le nombre des cas répertoriés et, dans une moindre mesure, celui des décès dus à la maladie, sont sans doute très nettement sous-évalués à cause d’un grand nombre de facteurs. Ceci dit, personne ne s’avance à articuler un chiffre qui lui paraît plus conforme à la réalité. (Une estimation récente donne 800 cas au moins, peut-être  le double !).

Des spécialistes réputés mondialement envisagent que l’épidémie pourrait toucher soixante pour cent de la population mondiale. Ce que j’ai trouvé très préoccupant à ce sujet est que les cinq pontes des maladies virales que j’ai questionnés, dans trois pays différents, n’ont pas écarté du tout cette hypothèse. Ils ont tous préféré admettre modestement qu’ « ils ne savaient pas« .

On touche à nouveau au cœur du problème, en Italie comme en France « on ne sait pas« , ajoutant l’ignorance à l’incompétence.

Voici deux courbes dites « de Gauss », l’une donne la progression attendue dans le monde, la seconde est celle officielle du gouvernement français :

Nous sommes à 105 jours. Probabilité faible pour que la courbe s’inverse avant quelques mois.

blank

Nous sommes, en France, au tout début de la phase 2 avec un peu plus de 100 cas avérés le 1er mars, notez que le gouvernement n’envisage pas en phase 4 une fin de l’épidémie, mais sa stabilisation relative, et ne donne ni dates en abscisse, ni chiffres en ordonnée, tout en donnant une courbe qui semble plafonnée à 400 cas dans trois mois.

On ne peut que le constater, les scientifiques et les politiciens de tous les pays sont clairement débordés par les effets de l’épidémie et balbutient des solutions qui paraissent soit inopérantes, soit exagérément pénalisantes. Dans les deux cas, on sait parfaitement que ce ne sont pas les mesures envisagées qui juguleront le virus.

ISRAEL ET L’ARABIE PEU TOUCHÉES FERMENT LEURS FRONTIÈRES AUX NON NATIONAUX

Pragmatiques, les Israéliens – bien qu’ayant encore très peu de cas – ont mis en place une quarantaine obligatoire pour toutes les Israéliens revenant de pays contaminés et envisagent, si de nouveaux cas sont découverts dans les jours qui viennent, d’interdire provisoirement l’accès du pays à toute personne n’étant pas de nationalité israélienne. L’objectif est que les services sanitaires israéliens ne soient pas submergés par une arrivée massive de gens venant des pays voisins plus durement touchés où les services sanitaires ne sont pas à la hauteur. L’Arabie saoudite en fait autant en interdisant l’accès des villes saintes Médine et La Mecque aux non saoudiens.

Pourquoi la France n’en fait-elle pas autant pour stopper l’arrivée éventuelle de foules contaminées si l’épidémie venait à se développer en Afrique ?

Ce que les autorités sanitaires et gouvernementales françaises ont du mal à comprendre, c’est que le taux d’infection du COVID-19 est très supérieur à celui de SRAS (2002-2003) ou de MERS (2012-2019) et on le dit plus de cent fois supérieur à celui de la grippe ordinaire. Il n’a fallu que 90 jours à COVID-19 pour infecter 8000 personnes contre 230 jours pour SRAS. En un an d’existence, MERS n’avait encore infecté que 108 personnes. Le taux d’infection n’est pas le seul problème. Le taux de décès est également très élevé. Aucune étude ne fait état d’un taux de mortalité de moins de 1 % et d’autres vont jusqu’à proposer un taux de 4,3 %.

FRANCE, LE RISQUE DE MORT EST TRÈS LIMITÉ POUR LE PLUS GRAND NOMBRE

Il y a quand même une bonne nouvelle. La grande majorité de la population n’encours qu’un risque très limité. Quel que soit son nom, le coronavirus n’attaque que les poumons et n’est donc mortel que pour les personnes aux poumons fragiles. Les bébés, les jeunes enfants et les ados sont à l’abri presqu’à 100% (taux de mortalité inférieur à 0,1%) ; les 20-40 ans, 0,2 % ; puis le taux croit pour atteindre 7% chez les très âgés de +80 ans. Les plus menacés sont les fumeurs, les personnes vivant ou travaillant dans des milieux très pollués ou poussiéreux, et celles habituées aux pneumonies, aux grippes, aux toux fréquentes.

Les plus protégés sont les campagnards et les montagnards à condition de ne pas habiter un village fréquenté par les touristes.

Si vous ne voulez pas vous retrouver dans quinze jours à un mois en quarantaine ou à l’hôpital sous assistance respiratoire, n’embrassez pas d’autres que ceux de votre famille, ne serrez pas des mains inconnues, même si vous êtes en campagne électorale. S’ils étaient sages, Macron et Philippe reporteraient les élections municipales à mai ou juin, mais le sont-ils ? Car ils ne le feront que s’ils pensent que ce report pourrait leur apporter des voix supplémentaires pour les sauver de la Bérézina. Seulement cela ne se fera que si les mesures qu’ils vont prendre aboutissent à un arrêt rapide de l’épidémie en France. Or, au vu des premières mesures décidées samedi dernier et des bredouillages du comique Olivier Véran, la probabilité que cela se produise est infinitésimale.

Quant à un vaccin, une vingtaine sont à l’étude dans le Monde. Trois d’entre eux pourraient être disponibles dans quelques semaines, un américain, un chinois et un israélien. En France l’Institut Pasteur parle de premiers tests dans 9 à 10 mois, suivront les longues formalités de l’Autorisation de Mise sur le Marché !

L’Imprécateur
1er mars 2020

Pour avoir une idée à peu près exacte des « bons » chiffres sur le coronavirus, lire l’article de Philippe Lacoude dans Contrepoints

Préparation au risque, document édité par le ministère de la Santé

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
BobbyFR94
BobbyFR94
12 mars 2020 13 h 19 min

L’imprécateur, combien de fois faudra-t’il l’écrire ? Le macrotte n’est surement pas « incompétent » ni « lâche », il ne fait qu’exécuter le plan des MONDIALISTES !!! Je soupçonne maintenant ce gouvernement d’encxxxs d’avoir des accords avec le gouvernement chinois, et que le fait que le coranovirus soit apparu n’est pas un « accident » ou une « coïncidence »… Je ne peux, pour le moment, le prouver… Les prochaines semaines, en France en tout cas, seront « décisives », en termes d’évolution de l’infection, et également décisives sur le plan économique… Rappel pour celles & ceux qui ne « savent pas » : https://ripostelaique.com/80-de-la-population-mondiale-devra-disparaitre-avant-la-fin-du-xxie-siecle.html https://resistancerepublicaine.com/2019/11/04/pourquoi-ont-ils-choisi-lislam-pour-nous-exterminer/ Aller aussi sur youtube, et… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
6 mars 2020 13 h 58 min

Comment voulez-vous voir de la compétence chez des énarques qui ne sont pas fichus d’avoir plus de 9/20 de moyenne générale et que le directeur de l’ENA critique clairement pour leur faible niveau ?! Et ces gens là s’entourent de gens encore moins compétents pour pouvoir les dominer… Logique. La Corée du Nord ne donne quasiment aucune données sur la contagion, mais vu l’état de santé général de sa population exsangue, dénutrie, mal soignée sauf peut-être dans les grandes villes où ne vivent que ceux membres du parti (comme en Chine), on peut penser qu’il y a là-bas une hécatombe.… Lire la suite »

Dobermann
Dobermann
6 mars 2020 5 h 54 min

« Quand on a montré qu’un médicament marchait sur une centaine de personnes alors que tout le monde est en train de faire une crise de nerfs, et qu’il y a des andouilles qui disent qu’on n’est pas sûr que ça marche, ça ne m’intéresse pas ! », s’agaçait auprès de 20 Minutes Didier Raoult

NO COMMENT !!! Il s’agit des anti-paludéens…..Mais il y a des enjeux colossaux derriere les putains de vaccins…

Filsde1789
Filsde1789
3 mars 2020 14 h 56 min

Je les revois encore nous dire il y a quelques jours : nous n’avons plus aucun malade en France …. ils sont vraiment nuls, tellement sûrs de leur supériorité intellectuelle qu’ils ne demandent même pas aux gens qui savent; il n’y a rien de bon à attendre de cette oligarchie qui est censée gérer notre pays, il y a d’autres virus qu’ils ne sauront pas arrêter, ceux qu’Erdogan lance à l’assaut de la Grèce… une preuve de plus de notre décadence.

Soulier
Soulier
3 mars 2020 10 h 25 min

Nous avons un expert à Marseille le prof Didier Raoult qui avec son institut connaît bien les Corona virus et il est en relation avec les. Experts chinois tres avancés dans ce domaine ( découvreurs du sras) Il dit à qui veut l entendre qu il faut donner de la chloroquine bien connue et il n à pas de réponse du ministère qui étudie En fait il y a double opportunisme Les pressions de la multinationale Gilead qui a investi dans la rech d antiviraux et qui intéresse des hauts fonct Le. Contexte des pbs retraite et 49 3 etc… Lire la suite »

Dobermann
Dobermann
6 mars 2020 5 h 44 min
Répondre à  Soulier

TOUT A FAIT EXACT…..les quinines (Nivaquine), anti paludéen.

ange et démon
ange et démon
3 mars 2020 10 h 11 min

H16 est un Monsieur et non une blogueuse;
reporter les municipales va rien changer à l’infection, soit ça dure plusieurs mois soit ça s’arrête de lui-même comme toutes les « grippes » ; comme Dissident je pense que ça n’aidera que LREM

L'Imprécateur
Administrateur
5 mars 2020 14 h 50 min
Répondre à  ange et démon

Reporter les municipales ne servira évidemment à rien pour empêcher la diffusion du virus, mais aiderait à limiter le taux d’abstention qui pourrait favoriser LREM. C’est pourquoi Macron refuse de les reporter. J’ai rencontré mardi dernier à Lyon une infirmière du CNR de Vénissieux. Elle m’a dit que depuis quinze jours il n’y a plus ni masques ni gants, et, pire, que les machines Panther d’analyse des tests coronavirus commandées n’étaient toujours pas livrées, le retard étant du au ministère de la Santé. Donc, les biologistes ne peuvent analyser manuellement que 3 tests par jour, ce qui très insuffisant. Elle… Lire la suite »

lepatriote1111
lepatriote1111
13 mars 2020 2 h 05 min
Répondre à  L'Imprécateur

Je pense que la deuxième raison monarc ou cramon ,comme l’on veut joue la montre contre le peuple se salopard est un assassin avec tout son gouvernement et sa majorité, et je pèse mes mots , quand nous voyons les absurdités qu’il nous sort , en ne fermant pas les frontières ,laissant les compagnies aériennes continuées à déverser le flot de voyageurs qui viennent des premiers pays contaminés et des suivant . Ce sinistre assassin de cramon jouant sur la peur des citoyens , ce saltimbanque ou baltringue mérite de se retrouvé avec tout son gouvernement et tous les collabos… Lire la suite »

Dissident
Dissident
3 mars 2020 9 h 54 min

Reporter les municipales ?
µcron peut y penser, surtout si LREM se transforme en « la raclée en mars ».
Ce peut être stratégique pour lui s’il se positionne en vainqueur de l’épidémie mais surtout cela peut étrangler financièrement ses opposants.
Qui pourra financer une seconde campagne pour relancer la machine électorale après 4 mois de suspension ?
Je préfèrerais qu’on tienne bon pour les 15 jours qui restent et qu’on y voie clair.

blank