ARRÊTEZ DE TERRORISER LES FRANÇAIS !
(L’Imprécateur)

ELYSÉE, GOUVERNEMENT, ARRÊTEZ DE TERRORISER LES FRANÇAIS !

Que préparent-ils au gouvernement et à l’Élysée ? Pourquoi recréent-ils un climat anxiogène, limite panique ? L’épidémie revient, il va peut-être falloir reconfiner… Salomon, le directeur de la Santé qui participa avec O.Véran à la destruction et disparition du stock stratégique de masques en 2013-2014 reprend ses décomptes de cas et de « clusters » (en anglais grappe, groupe, ensemble… autant de mots imprécis. En français on dit « foyers d’infection » ce qui est clair et précis).

Cette carte allemande de l’ensemble de l’Europe donne les pourcentages de cas  de contamination, (en rouge) et de morts (en noir). Grosse surprise, partout on reste loin en-dessous de 1 %. Où est la deuxième vague, où est le retour de l’épidémie ?

Tous les épidémiologistes sérieux, j’écarte donc les employés des grands laboratoires du Comité scientifique, savent que la bien connue courbe de Gauss (en cloche) des épidémies se poursuit pendant des mois par des vaguelettes, comme celle que nous vivons aujourd’hui. Elle retombera dès que la cause qui l’a produite cessera (forte chaleur, envie de profiter des derniers jours de vacances, jeunes qui feraient du rattrapage sentimental après quatre mois de sevrage) ? Peu importe, c’est une règle démographique qui n’est contredite que par les épidémies cycliques comme la grippe annuelle, ou la méningite africaine qui revient tous les huit à douze ans.

Covid-19 n’a pas été précédée d’une endémie (maladie provoquée par la présence permanente d’un virus dans la population) parce qu’elle résulte d’un accident ou d’un geste criminel sur lequel la Chine a interdit jusqu’ici toute enquête internationale, ce qui conforte chez les « sachants », comme dit le président, la présomption d’une fuite accidentelle d’un virus conçu en prévision d’une guerre bactériologique. Celle qu’annonçait le général Chi Haotian ?

Nous sommes dans les derniers ressauts, cela peut durer encore des mois. Inutile de nous crier à chaque fois « aux abris, mettez vos masques, gardez vos distances, restez chez vous », ça n’empêchera rien, c’est la Nature.

« Les données hospitalières sont pourtant sans appel : depuis pratiquement trois mois que s’accumulent alerte de rebonds et mises en garde, il ne se passe rien, absolument rien ! Les courbes des hospitalisations et des décès continuent à descendre inexorablement jour après jour » (Contrepoints 16/08).
Alors, pourquoi Macron et sa valetaille nous mentent-ils ?
           

AUX ÉTATS-UNIS, QUI EST RESPONSABLE DE LA GRAVITÉ DE LA CRISE ?

On montre du doigt les États Unis en accusant Donald Trump d’avoir mal géré la crise. Il faut donc rappeler que les États-Unis sont un état fédéral, une association d’États ayant des compétences précises (et pas nécessairement partout similaires). L’État fédéral présidé par Trump ne gère que les matières qui lui sont déléguées, comme les relations  internationales, la guerre…

Ce sont les gouverneurs des États qui gèrent, entre autres, les questions sanitaires. Chaque gouverneur décide du port du masque, du confinement, des tests, etc. Et que voit-on sur la carte ?

Les zones rouges, fortement impactées par le virus-chinois correspondent aux états et grandes villes gérés par les démocrates ! Californie, Chicago, Miami, New-York. Cette dernière ayant battu un record de mauvaise gestion avec son maire communiste : plus de 30 000 morts, autant à elle toute seule que la France pourtant jusqu’ici au hit parade du nombre de morts par million d’habitants grâce à la gestion Macron-Philippe-Buzin-Véran.

blank

Le centre des Etats-Unis à peu près indemne, ce sont les électeurs républicains de D. Trump !

Qui habite ces villes démocrates ? Cette photo récente d’une rue de Miami le montre, il faut une loupe pour trouver un Blanc. Où sont les masques ? Les distances sanitaires ?

blank

Hors de question, ce sont des trucs de blancs. Et quand on défile derrière le beau drapeau rouge à la faucille (africaine) et au marteau jaunes de Black Lives Matter, on ne respecte pas les ordres de la police, du maire ou du gouvernement, ce serait trop déshonorant.

POUR DÉSTRESSER, ÉCOUTER LES VRAIS PROFESSIONNELS DES ÉPIDÉMIES

Si vous voulez écouter des vrais professionnels des épidémies, rassurants, et qui eux connaissent le problème, les vidéos des professeurs Didier Raoult et Alexandra Henrion-Caude, et quelques autres, vous y aideront.

Un autre épidémiologiste, Marc Barthélémy (CEA, CNRS, Indiana University) découvrit en 2008, il y a douze ans, que « l’avion est le facteur clé de propagation (des épidémies) au niveau mondial. (…) Les lignes sur lesquelles il y a de gros flux de passagers créent des chemins préférentiels pour la maladie »

Puisqu’on le sait depuis douze ans, comment se fait-il que quelques pays asiatiques, comme le Vietnam (0 mort par Covid), aient été les seuls à stopper immédiatement les vols internationaux, ou, au minimum à mettre en place des contrôles sanitaires sévères dans les aéroports ? Alors que Marc Barthélémy est connu en France et aux Etats-Unis *

Enfin ! Connu de ses pairs, et ce ne sont pas ceux que l’on recrute dans les Comités scientifiques embauchés pour leur aura médiatique, (critère macronien essentiel). Aucun d’entre eux n’est capable d’expliquer en quelques phrases simples, faciles à comprendre de tous, ce qu’est la physique quantique, la théorie des cordes ou la différence entre les cnidaires et les cténaires qui constituent pourtant la biomasse la plus importante dans les océans. Ils croient dur comme fer que la lecture de quelques pages de Ricoeur, de Marx ou de Bourdieu les a rendus cultivés, alors qu’ils sont incultes à 95 %.

Que ce soit à l’Élysée, au gouvernement et dans les cabinets, aucun ingénieur, aucun scientifique à l’exception de quelques médecins qui, comme Olivier Véran, ont choisi dès leur sortie de faculté la carrière politique, plus rentable que de soigner des furoncles. Des « intellectuels » spécialisés dans les sciences sociales, politique, philosophie politique, communication, relations sociales, etc. Mais pour tout le reste, zéro pointé, incultes jusqu’au bout des ongles. 

Les « grands » spécialistes du Comité scientifiques se sont trompés de bout en bout. Obsédés par ce qui leur rapporte gros : la collaboration avec les labos de Big Pharma et les vaccins. Ils négligent ou nient l’essentiel, la capacité à fabriquer des anticorps et l’immunité, qui se développent avec une bonne hygiène de vie, plein air, activité, l’absence de stress et notamment le sentiment de liberté. En gros, tout ce que le gouvernement s’obstine à contrarier.

Pourquoi y a-t-il eu surmortalité dans le nord de l’Italie, en Espagne, en France, à Mayotte notamment, et maintenant dans les zones démocrates aux Etats-Unis ? Essentiellement en raison du port du masque et confinement en décalage avec les nécessités sanitaires du moment.

Écoutez attentivement le professeur épidémiologiste Henrion-Caude (vidéo plus haut), elle explique longuement, en plus du pourquoi, du comment et du que faire de Covid, pourquoi la vaccination, dans le cas de Covid, ne sera pas la solution miracle. Pourquoi elle devra être pratiquée avec beaucoup de précautions préalables sur chaque patient sous peine d’effets secondaires sévères.

Or, la vaccination générale et obligatoire est la prochaine épreuve qu’ils veulent nous imposer en 2021.

L’Imprécateur
16 août 2020

* Et on avait pourtant coutume de dire que la France avait le meilleur système de santé du monde ! Le plus cher, en tous cas !

blank

4.2 9 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
21 août 2020 7 h 50 min

Il est clair que le gouvernement et ses sbires surfent la vague du Covid-19 pour une autre raison que celle sanitaire. Il s’agit ni plus ni moins qu’une éducation à la soumission. Les « Gaulois réfractaires » doivent se soumettre par la psychose. Macron n’a pas digéré les Gilets Jaunes, et il ne veut plus de jacquerie d’autant qu’il sait que l’éveil des Français à la situation socio-économique très grave arrive cet automne… Cette situation que ces pieds nickelés ont déclenché en imposant le confinement général sans fermer les frontières, sans masques ni tests. Tout l’inverse de ce qu’il fallait faire. Mais… Lire la suite »

blank