TÉLÉ-KRISHNA AU SECOURS DES MIGRANTS (Xavier Jésu)

Télérama vient de titrer : « À Amiens, le combat d’une metteuse en scène (Céline Brunelle) pour régulariser un comédien d’origine congolaise »

À Amiens, le combat d’une metteuse en scène pour régulariser un comédien d’origine congolaise

 

 

Télérama, vous savez, c’est ce magazine qui se prétend culturel (…) mais qui est en fait le relais de ce que la gauche (bobo) appelle pompeusement le « progressisme », mais que je considère, moi, comme dramatique vecteur de notre déclin. L’origine « catho de gauche » qui a longtemps été l’image de Télérama a cédé sa place à l’idéologie postmoderne pour séduire le monde « bobo écolo » ; Télérama est donc devenu promoteur du wokisme et n’hésite pas à publier des articles rédigés en écriture inclusive.

MAIS REVENONS A L’ARTICLE MILITANT

Le titre de l’article est pour le moins surprenant alors que se succèdent, depuis des mois, des affaires, souvent dramatiques, impliquant des OQTF (« obligation de quitter le territoire ») : meurtre atroce de Lola, meurtre du septuagénaire à La Courneuve, meurtre du Père Olivier Maire en Vendée, série de vols à Cagnes-sur-Mer, etc… Les faits s’accumulent et, hélas, se ressemblent.

Or le jeune José Manzambi, soutenu par Madame Brunelle, est lui-même sous OQTF. Rappelons quand même que cette obligation, délivrée par la préfecture, est édictée en cas de refus ou de retrait d’un droit au séjour en France, ou de séjour irrégulier. Quand bien même ce jeune semble vouloir trouver sa place en France, il ne faut pas oublier qu’il y est entré de façon illégale. Imaginez que vous vous trouviez nez à nez, dans votre maison, avec une personne qui est entrée par effraction ; même s’il vous fait un beau sourire et se propose de passer l’aspirateur chez vous, le laisseriez-vous s’installer sans rien dire ?

blank

On lit dans cet article, qu’il est d’origine congolaise mais qu’il a grandi en Angola. Or l’Angola n’est plus plongé dans la guerre civile depuis 2002 et c’est également le cinquième plus grand PIB d’Afrique subsaharienne. Alors, pourquoi ne veut-il pas contribuer au développement du pays qui l’a vu grandir et qui semble en bonne voie pour sortir d’une crise économique, d’après notre ministère de l’économie et des finances ( Angola // Conjoncture économique et financière (juin 2022) ) ?
La photo ci-dessus montre la capitale d’un pays moderne (Luanda) , à la différence de beaucoup d’autres états Africains. 

Justement, Télérama le décrit comme « l’enfant des rues de Luanda, autrefois soumis à la violence des gangs », sans préciser s’il va préférer les quartiers nord d’Amiens qui sont, comme chacun le sait, des zones parfaitement sécures… En même temps, on apprend avec joie qu’il « travaille l’alexandrin », indispensable pour s’assumer financièrement et fonder une famille !!

Alors pourquoi fuir son pays d’origine quand il n’est pas en guerre si ce n’est pour bénéficier facilement des avantages des autres ?  Ce garçon a l’air en pleine santé, même si le photographe de Télérama lui a probablement demandé de présenter un visage triste pour attendrir le lecteur. Il pourrait donc rejoindre les forces vives de son pays pour continuer de redresser ce pays aux ressources incroyables : du pétrole, bien évidemment, mais aussi des diamants, du fer, du cuivre, du manganèse, de l’uranium et des phosphates.

L’article ne dit pas s’il est arrivé seul en France ou s’il était en famille. Quoi qu’il en soit, les passeurs qui ont dû le faire venir en France lui ont probablement vendu un eldorado Français en échange de quelques centaines, voire milliers d’euros.

blank

Il ne faudra pas oublier que ce jeune fait partie de la troupe de la « metteuse » en scène ( son CV mentionne « Metteure en scène » ) qui promeut son spectacle appelé « Du silence à l’explosion », qui doit attendrir tout le monde sur le sort des clandestins. Le spectacle étant proposé aux jeunes spectateurs (dès l’âge de 12 ans), ils seront préformatés pour ensuite aller visiter des camps de migrants ?
On n’oubliera pas ce qu’une enseignante militante pro-migrants avait tenté d’organiser et que le collectif « Protégeons nos enfants » de Reconquête! avait dénoncé considérant que c’était une « prise d’otage ». C’était clairement proposer une vision « extrêmement partiale du sujet de la migration et de l’immigration en général » aux jeunes.

Il en est de même avec la pièce de théâtre proposée par Céline Brunelle qui ne peut qu’insuffler un sentiment de culpabilité au « spectateur-inhumain-et-sans-cœur » qui douterait encore de l’ « immigration heureuse ».

Pour terminer, je conseillerais au jeune de changer de coiffure s’il veut vraiment appartenir à la nation française, sinon il peut tenter d’aller à la Jamaïque où il passera plus facilement inaperçu .

En clair, tout est bon pour attendrir le lecteur pour lui faire oublier que le jeune est en situation irrégulière sur le territoire Français.
On n’en attendait pas moins d’un hebdomadaire marqué à la gauche de la gauche communément appelée « gauche bobo intello ».

Xavier Jésu

4 décembre 2022     

blank

blank

 674 total views,  6 views today

4.9 8 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marjan MONTI
Marjan MONTI
15 décembre 2022 9 h 33 min

Un très bel article Xavier Fésui. Merci d’ouvrir les yeux aux Gaulois qui ne se renddent pas compte de la situation de la France. En ce moment ils sont tous devant leur télé à supporter la France pour la Coupe du Monde. Mais est-ce bien une équipe de Frnaçais qui joue sur les terrains ? Que cette empaffée reçoive quelques migrants chez elle. Et elle comprendra très vite que ces gens-là n’ont pas le même style de vie que nous, n’ont pas la même culture que nous et n’ont surtout pas la même religion que nous. La France est la… Lire la suite »

Jeza
Jeza
10 décembre 2022 16 h 09 min

Bah ! Elle a des réserves. Une petite diète pourrait lui faire du bien.
Si elle « sauve » son protégé, voilà qui pourrait ouvrir une filière. Josée Dayan fera bien de se planquer.

Dissident
Dissident
6 décembre 2022 19 h 54 min

Alors elle veut mettre sa vie en danger pour sauver son protégé ?
Bon, elle commence quand ?
Vielle haridelle gauchiasse qui vibre à la vue du jeune migrant. On ne lui a pas dit dans son canard de merde comment ça finissait souvent ces vibrations emportatoires ? Le plus tôt sera le mieux !

Joséphine
Joséphine
6 décembre 2022 16 h 47 min

Merci Xavier Jésu pour votre vision de Télédemerde, avec Céline Brunelle et son mamadou, prête à tout pour lui. A bout de souffle, elle ira jusqu’à se priver de nourriture : « Malheureusement, pour moi, la seule action possible c’est de mettre ma vie en danger pour sauver la sienne. »
Quelle belle histoire d’amour !
Elle est moche et vieille, il est jeune et noir….

Régis
Régis
6 décembre 2022 21 h 17 min
Répondre à  Joséphine

Une banale histoire de cul d’une vieille délaissée et qui s’est faite enfourcher par un jeune sans papiers moyennant sa promesse de lui obtenir un sauf conduit.
Si ça réussit Macron avec sa Mémé va s’identifier à cette sordide union!!

obstinate944
obstinate944
6 décembre 2022 3 h 09 min

Article excellent

France Laurent
France Laurent
5 décembre 2022 6 h 56 min

Si horripilant que soit le sujet (je décolère assez peu au cours de chaque journée) vos « papiers » me font toujours du bien dans la mesure où ils sont empreints d’un humour qui me convient à 200%. Merci.

10
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank