PROVOCATION => RÉPRESSION => VICTIMISATION (Marc Le Stahler)

PROVOCATION => RÉPRESSION => VICTIMISATION
(puis retour à la provocation).

 

COMMENT CA MARCHE ?

 

Ce système tient à la fois de la rhétorique mensongère et de la manipulation des masses.

On se greffe sur n’importe quel sujet…
On provoque l’Etat par tous les moyens possibles, déclenchant inévitablement la répression, laquelle permet de victimiser les agitateurs… et de remobiliser encore plus de monde pour l’étape suivante !

Combiné aux médias souvent complices, ce système de soulèvement populaire devient une véritable arme de destruction massive contre l’ordre établi en général, et la démocratie en particulier…

Car par définition, ce mécanisme ne peut fonctionner sous un régime autoritaire… bien que constituant souvent une méthode efficace pour l’instaurer !

            

 

Acte 1 : PROVOCATION

Cette méthode a été expérimentée en mai 68. Le vendredi 3 mai, l’université de Nanterre ayant été fermée, un groupe d’étudiants se réfugient à la Sorbonne. Ils y tiennent un meeting qui se transformera en occupation après la diffusion d’une (fausse) rumeur de menace d’attaque de « nervis » d’extrême droite (Occident). La Sorbonne est évacuée par la police dans la soirée, et quelques étudiants embarqués en garde à vue pour contrôle d’identité.

La provocation doit être chargée d’émotion et être populaire, afin de rallier un grand nombre de sympathisants, actifs ou non. Elle doit être assez forte en émotion pour mobiliser les esprits. Là, il s’agissait des étudiants, qui s’ennuyaient un peu. La guerre d’Algérie était finie, l’économie florissante, le chef de l’Etat vieillissant…

Mai 68 pouvait commencer ! Dépavages, barricades, véhicules retournés et détruits. Et riposte immédiate : matraquages, gaz lacrymogènes…

Il ne serait venu à l’idée de personne, à l’époque, de parler de « gazage », mais ce mot chargé d’histoire nazie, a fait florès beaucoup plus tard, propagé par les gauchistes, avec le succès qu’on sait.
C’est quand même plus classe de dire « j’ai été gazé », quand on a pleuré un peu dans la rue…

La provocation peut être ciblée sur un événement précis, mais elle peut aussi – comme c’est le cas aujourd’hui – s’étaler sur plusieurs jours espacés dans le temps. Le pari de la subversion est que le mouvement s’amplifiera comme une vague irrésistible, emportant tout sur son passage.

 


Acte 2 : RÉPRESSION

Le maintien de l’ordre étant l’une des fonctions régaliennes de l’Etat, celui-ci ne peut rester inactif face aux premiers débordements. La répression commence assez vite et c’est alors que des éléments perturbateurs externes à la cause principale (voyous, hooligans et maintenant gauchistes et black blocs), à l’affût, rejoignent, perturbent et dénaturent les revendications et manifestations syndicales et corporatistes. Comme l’expérience récente vient de le montrer, ces renforts, loin d’être inexpérimentés, sont de plus en plus entraînés au combat de rue, et équipés en conséquence… 

Face aux débordements des voyous de toutes natures, manipulés par des partis subversifs comme LFI, le gouvernement semble au début impuissant.

Acte 3 : VICTIMISATION

Pour que la victimisation opère, il faut que la provocation reste crédible, ce qui rend la tâche des manipulateurs un peu difficile. Qu’importe, la dialectique vient à la rescousse de la subversion.

blankLa technique du « j’ai rien fait, moi, M’sieur ! » fonctionne alors à merveille, sous les conseils pratiques d’un expert en la matière, le dénommé  Mélenchon. Sur un air connu, du style « on n’a rien fait à la Bassine de Sainte Soline, ce n’était qu’une manifestation pacifique, et s’il n’y avait pas eu la police, il n’y aurait pas eu de bagarres ». Ben voyons, comme dirait Eric…

Ce qui est sûr, c’est que, sans intervention policière, une nouvelle ZAD se serait implantée dans un terrain privé ! Comme à Notre Dame des Landes où les factieux sont parvenus à empêcher le projet d’aéroport du Grand Ouest.

Autre air connu, après que des éléments ingérables et violents aient réussi à transformer une manifestation en soulèvement violent, voire en subversion : ne pouvant décidément pas défendre les voyous et les casseurs, ceux qui soutiennent objectivement la subversion ont une autre démarche, plus subtile, qu’on peut nommer la dialectique du « oui mais ».

On commence par se draper dans le drapeau tricolore en annonçant haut et fort, pour se dédouaner, qu’on condamne les violences et qu’on s’en désolidarise. Puis, immédiatement, parfois dans la même phrase, on porte l’estocade !

Les enragés de la NUPES sont très forts dans cette dialectique, mais ils ne sont pas les seuls. Une bonne partie des représentants syndicaux et de ce qui reste d’élus la gauche parlementaire utilisent parfois eux aussi cette technique pour ne pas se couper de ce qu’il leur reste d’électeurs.

Exemple concret : « je dénonce les violences, MAIS je soutiens la juste colère du peuple, qui ne fait que s’opposer à un autre type de violence, la violence politique (ou sociale)… (ou bien) au gouvernement qui s’attaque à la qualité de vie des travailleurs et aux avantages acquis par les luttes » (rayez les mentions inutiles).

Implacable : on joue sur les 2 tableaux ! On reste dans le parti de l’ordre et de la loi, mais, en quelque sorte, on se range aussi « du côté des travailleurs », sauvagement agressés par le patronat, le capitalisme apatride, la finance internationale (rayez les mentions inutiles – bis).

En général soutenue par les médias mainstream (alliés objectifs de toute contestation – ça les mets dans le giron du pouvoir qui les subventionne -) et quelques « intellectuels » gauchisants, la victimisation, si elle fonctionne correctement, entraîne par itération une nouvelle phase de provocations.

Et ça repart : la victimisation ayant bien fonctionné, la mobilisation reprend de plus belle, s’élargit éventuellement et les provocations recommencent, relançant la victimisation !

CONCLUSION

Cette méthode perverse autant que vicieuse – à défaut d’être subtile -, mais qui ne touche que les esprits crédules, est le moteur de la transformation par itération d’une lutte syndicale a priori anodine (il s’agit ici de la prétendue défense des intérêts des travailleurs ou du refus particulier d’un projet supposé nuisible voire antiécolo – la bassine -). En la transformant en soulèvement populaire plus ou moins maitrisable.

Il ne s’agit surtout pas ici de défendre Macron qui a sciemment (ou stupidement) joué les incendiaires ; ni la Macronie qui l’a suivi comme un seul homme.

Répétons-le : le projet de réforme des retraites est mauvais, inadapté, à la fois insuffisant et mal conçu, décidé sans sérieuse réflexion préalable ni concertation réelle (et d’ailleurs, à ce sujet, les syndicats ne sont pas exempts de responsabilités).

Les vraies questions ont été éludées (démographie, immigration, progrès technique, mauvaise gestion budgétaire de l’Etat…). Le gouvernement s’est fondé sur des bases erronées, éludant l’accroissement tendanciel de la productivité du travail, de l’informatisation, et la transformation radicale du système économique et du travail…

Mais, pour autant, il ne faut pas faire semblant d’ignorer les manœuvres dangereuses et criminelles de ceux qui, depuis des années, attendent leur heure pour détruire notre Nation, par tous les moyens. Par l’immigration et l’islamisation, par la dépendance économique, et maintenant pas la subversion sociale. Je pense en priorité à celui qui se croit l’incarnation de la république et qui ne rêve que du jour où il pourra ramasser ce qui restera de la France quand elle sera à terre.

Marc Le Stahler

28 mars 2023

blank

blank

 

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

21 Commentaires

  1. Pour la validation de la réforme des retraites par le Conseil Constitutionnel, il n’y a pas de quoi être surpris avec un Juppé et un Fabius … Juppé qui en 93 n’a pas trouvé mieux que de décorer de la légion d’honneur l’imam de Bordeaux (proche des frères musulmans et des salafistes). Fabius avec le sang contaminé et un de ses fils, Victor, qui est directeur associé de McKinsey & Cie…
    Nous sommes foutus après que des Français ont voté pour Macron, voyant en lui le sauveur de la FRANCE !!!

  2. Après l’affaire du covid, nous avons eu l’affaire de l’Ukraine, puis celle de la retraite, et dernièrement, comme si le petit peuple n’avait pas assez peur, on lui colle la trouille de la pénurie d’eau à venir. En gros, nous allons tous crever de soif …
    Il faut éliminer le criminel à la tête de l’Etat Français !!!

    • blank DR.Loïc BRAULT dit :

      TTT bien vu…
      La flotte !!! L’impôy flotte à venir…
      Et qu’on parle flotte pour passer a autre chose !

      MON KUL !

      Macro va payer CASH les mensonges covid, l’enfermement covid des gens honnêtes et la liberté totale en milieu banlieuzardset autres citées batardes….macro va payer CASH la non réintégration du personnel hospitalier antiVAX aprés la gripette des vieux (pardon, tout de même), Macro va payer CASH la fumeuse crisis des gilets jaunasses avec son enfumage endormissage tour de france d’explications incompréhensibles, Macro va payer CASH le “traversse la rue”, Macro va payer CASH les 49.3 et surtout le dernier qui a été la goutte d’eau de trop ….enfin MACRO va payer CASH et PIRE qu’en 1968 tout le bradage de la france industrielle a commencer par le nucléaire parceque 70% des gens sont OK avec toutes ces putains de gréves ET LA C’EST LA CLE de la compréhension de ce qui va se passer en france jusqu’au retrait de cette putain de loie…
      QUI PLUS EST : Le Martinez a été remplacé par une femme quia l’intention de graver dans le marbre son nom….et le graver dans l’histoire….autrement dit TANT QUE LA REFORME DES RETRAITES ne sera pas retirée se sera le merdier monstre…
      Et c’est tant mieux ! Macro l’insolent doit disparaitre de la circulation.
      Amen!
      La grand messe est dite, vous pouvez retourner a vos activités favorites !

      • Bonne analyse, mais comme toujours, j’ajouterais que les grands responsables de la situation sont ceux qui ont votés par lâcheté contre MLP et donc réélu ce prétentieux qui achève la mort de la France, ce qu’avait commencé son gros porc de prédécesseur.

  3. blank Roger AUBERT dit :

    La guerre civile est si vile !!! Tout cela fut annoncé au baptême de Clovis par Saint Rémi: “Si la France est fidèle aux promesses de son baptême, elle sera riche et prospère, sinon elle sera durement châtiée.
    La presse qui ne se presse nullement de la dire est subventionnée à coup de milliards… Hollande a même donne 8 000 € à 30 000 journalistes pour qu’ils se taisent…. Et ce n’est qu’un exemple.
    Donc, que craint ABSOLUMENT le gouvernement: qu’on se mette à genoux quand Notre-Dame br^le, qu’on se convertisse, qu’on redevienne VRAIMENT catholique.
    Et l’Islam, les black blocs etc … sont les idiots utiles pour l’empêcher.
    Trouver un seul médiat intelligent et raisonnable qui ose dire ceci… C’est l’homme qui ne peut rien SANS retour à Dieu… Et David abattra Goliath.
    Rien de plus simple, donc, rien de plus difficile que de se faire petit et impuissant.

    • blank jeanmi de corse dit :

      OUI c’est bien beau tout ça , mais quelle strategie employer?: Car dans le fond les grands entrepreneurs ne sont pas du tout génes dans leurs “sales”entreprises .Ils veulent de l’eau et vous la couperont par un moyen détourné.Ils veulent fabriquer des batteries sans se soucier de quoi en foutre, ils vont aller chercher du cobalt mais l’eau et le reste est le cadet de leurs soucis.Ils créeront un barrage et vous assecher Bouyg veut un marché lucratif: Pas de soucis ,on creuse des tunnels sous PARIS qui creent des failles mais pour indemniser c’est une autre paire de manches,alors que dans les autres pays ces dommages sont prevus dans le budget : déja c’est la moindre des choses.: L’objectif est peut être de d’intervenir d’une façon ou d’une autre dans leur façon de proceder.On veut faire passer une loi :Pas de problême avec le 49/3Si on veut se defendre contre les gros, malheureusement il faut du courage ,un gros courage et c’est là ou le bas blesse.
      La france est devenu un pays déguelasseùment capitaliste .Mais je pense qu’ici il y a des gens lucides :

  4. Moi, je veux un général à l’Élysée, et que l’armée remette de l’ordre dans ce taudis métropolitain (l’ex France, cer ce n’est plus la France)

    • blank jeanmi de corse dit :

      L’armée peut servir : mais pas pour tout :
      On a surtout besoin d’hommes un peu altruistes qui impriment la bonne âme et la bonne conduite.Car l’armée conduite par un mauvais général ce ne serait pas mieux .:Nos dirigeants ont laissé partir le pays à la dérive dans un désordre calamiteux et seuls des gens “généreux”
      de leur énergie, intelligents et motives peuvent aider à la tache: Bien sûr qu’il faut mettre à la porte ces “mauvais esprits” .Pour moi l’armée utile est celle de st cyr et polytechnique aidés de bonnes mains motivées qui se remettent à travailler en étant respectés car l’armée est une société bien éduquée: il y a des exceptions certes.: il faut veritablement virer l’ENA qui à mon humble avis est un nid de gens incapables mais unis dans leur fourberie ..Les gens ne sont pas motives par des salaires ridicules et encore moins quand on leur annonce qu’un mbappe gagne 6 millions d’euros /mois UN conseil :n’allez plus voir un seul match de foot J’ai adoré les courses de formule mais :je m’etais fixé une règle de ne pas depasser l’équivalent de 30 euros la place.Deja si les gens n’acceptaient plus personne pour dieu ou d’idolatrer sinon qu’eux même: il y aurait moins d’extra riches: car DIEU ferait parfois mieux de se faire oublier ou de se cacher car il serait couvert de honte.

      • blank Dr.Loïc BRAULT dit :

        Il ne parle pas d’armée il parle tout simplement d’un CHEF QUI A DES COUILLES et qui couche avec des femmes ….tout ce gouvernement copule dans la turbine à chocolat § Bordel vous ne voyez rien ?????

    • blank Joséphine dit :

      J’en rêvais d’un grand Général à l’Elysée. Malheureusement j’ai pu constater qu’ils se contentaient d’écrire des bouquins.

      • Non, le Gl de VILLIERS n’est pas compétent pour être un chef d’État, ni Martinez d’ailleurs.
        Pour assécher les violences tous azimuts, il faut la légion pour éliminer sans état d’âme les voyous, casseurs, et ultra gche qui dévastent notre France en solidarité active avec les clandestins et autres profiteurs et pilleurs du pays.
        Pour redresser notre Nation et qu’elle retrouve sa souveraineté déchue après GDG, il nous faut un Zemmour ou Bellamy, ou Wauquier, Lisnard, enfin ils sont peu nombreux à posséder l’autorité au sens Harendtien du terme. Face aux vautours américains et surtout allemands rarissimes sont les anciens en capacité;
        Capacité de Savoir et capacité immanente d’Être supérieur; avec la culture historique, l’analyse et l’imposition logique de revenir à inverser ce fantaisiste “état de droit” retricoté par l’omniprésence de cette Europe gargantuesque suicidaire pour nos Nations respectives qui ne sont ni interchangeables ni semblables.
        En effet, les traités de l’Europe avaient inclus le principe de subsidiarité quant aux possibilités d’échanges. Cela n’existe plus. Les commissaires et autres “représentants” non élus” de nos pays; soumis aux diktats “davosiens” (chef de file: Soros), exercent là aussi et plus que jamais l’écrasant enchaînement des peuples dans des tenailles: ergotages et reniements nient les évidences pour une meilleure concorde fédéraliste.
        Nous sommes soumis à de fantasques inaptes au sommet d’un patchwork effarant, effrayant. Mais, il faut sortir le débile en chef, c’est urgentissime: pas 4 années de plus? de grâce…

  5. Oui peut-être, mais moussa Darmanin a récupéré quelques dizaines de milliers de vieilles pétoires rouillées qui dormaient dans les greniers et caves des bobos urbains
    La situation en France s’en trouve apaisée du coup , les papys qui fomentaient putsch et attentats etaient surveillés par la dgsi ou la Dgsri on ne sait plus trop , ou le SDEC , les RG , GIGN où les commandos marines plutôt, dans les sous marins et les cocoyes dans les hélicoptères

  6. blank jeanmi de corse dit :

    Bonjour :personnellement je cherche une personnalité politique efficace qui peut remplacer MACRON
    qui fuit , qui fait n’importe quoi,qui bluffe en fin bref qui n’est pas à la hauteur.Figurez vous que darmanin ne me déplait pas dans sa façon de faire.Qu’est ce que vous en pensez? Evidmment c’est une question tres difficile qui engage mais sous un pseudo n’ayez pas peur de dire votre appreciation.

    • blank Gloriamaris dit :

      Le sélectionneur et chef d’équipe Macron est un crétin absolu, incapable et prétentieux. C’est lui qui a choisi la Burne comme premier ministre et lui a désigné les crasses de meule qu’elle devait choisir comme ministre, Lemaire, Darmanin, Véran, Braun, Ducon-Maseratti, bref, tout ce qu’il restait à gratter dans le fond du pot politique. Là dedans, tout est à jeter. Il faut un président qui ne soit pas issu des caniveaux de la politique politicarde, celle issue de l’ÉNA qui nous à conduit à 2950 milliards de dette publique et comme ministres, des gens neufs qui connaissent le domaine qu’ils auront à gérer c’est à dire tout le contraire de ce qui est actuellement. Remplacer Macron par Darmanin c’est remplacer une haridelle par une rosse.

      • blank jeanmi de corse dit :

        AH voila deja une réponse qui ne me déplait pas du tout et qui est bien imagée. Donc rien n’est bon . Tout est à jeter ; Donc ils sont moins bons que les cochons.Merci gloriamanis :

    • Bonjour, Comme toujours les discours de Darmanin semblent faire preuve de volonté de sévir mais au final, rien ne se passe, tout continue comme la veille, l’avant veille…
      Le sinistre dupont moretti que je méprise ne fera rien de plus. La justice idéologique ne fait qu’applaudir cette violence sans condamner…

      macron préfère sembler gouverner à l’écoute du peuple mais il se moque du peuple tout simplement. Lorsque l’on dit publiquement vouloir EMMERDER une catégorie de ce peuple, ce n’est pas digne du rôle d’un président…

      Lui étant le prési con des français, élu par défaut car la France qui se plains toujours mais reste peu courageuse face à toutes autres possibilités de gouvernance, n’a pas à se plaindre de la situation actuelle. macron avait prévenu…

      L’homme efficace était peut-être à notre portée mais sa franchise et son Patriotisme faisant peur, la France reste et restera toujours à savoir ce qu’elle possède, même si peu et refusera tous risques d’oser prôner le changement…

      Cette France, ceux qui ont votés macron contre Marine n’a pas à se plaindre de ce qu’elle subit aujourd’hui. Voter c’est savoir prendre le risque nécessaire pour balayer toute cette racaille de politiques qui vivent de nos impôts en détruisant chaque jour un peu plus la France. macron et aussi la majorité de ceux passés avant lui, hollande, sarco et même chirac qui s’est endormi à son deuxième mandat. sarco et son karcher… hollande et ses ou sa maitresse, pauvre France…

      Le peuple se trouve victime non seulement de la macronie mais aussi des blacks blocs car ces derniers font le jeu politique de ce pouvoir qui comme toujours parle mais n’agit pas contre ces derniers, je parle des blacks blocs…

      J’ai honte de l’image que donne la France aujourd’hui, .. Une révolution ne changera RIEN ; Seule une dictature d’hommes courageux (Où sont-ils), resterait une solution pour remettre les choses en place…

      Sur ce, bonne journée à vous.

      • blank jeanmi de corse dit :

        Prési con élu par défaut : c’est un effet de magie que je n’ai jamais compris
        un peu comme si 0+0 faisait deux .non c’est vraiment un double zero

    • DARMANIN ???
      Il paraît qu’il lorgne du côté de l’Élysée. Il a les dents longues, Moussa, mais comment imaginer la France gouvernée par cet individu, ce menteur, cet incapable même pas fichu d’expulser un imam notoirement nuisible.
      Personnellement, j’ai la nausée de Macron et toute sa clique. Alors le jour où nous en serons débarrassés, de grâce, tournons définitivement le dos à cette sinistre bande.
      Maintenant, peut-être votre proposition n’est-elle qu’un poisson d’avril ?

  7. blank ELIE DURIOT dit :

    Rien à redire sinon que le gouvernement, et surtout l’actuelle équipe à la direction de l’Etat, sait aussi merveilleusement bien utiliser toutes les failles du code pénal pour soutenir en sous-main tantôt l’un, tantôt l’autre des éléments de la subversion, et cela à son propre profit. afin de garder, in fine, la main. Mais cette fois aura-t-il la force finale pour venir à bout de la subversion actuelle?