EDITO 663 – DARMANIN S’ATTAQUE À MELONI

 

Le ministre de l’Intérieur français et la présidente du Conseil italien. 

DARMANIN S’ATTAQUE A MELONI !
 

Gérald Darmanin juge l’Italie de Giorgia Meloni « incapable » de régler le « problème » migratoire.

Monsieur Darmanin devrait plutôt s’occuper des très nombreux problèmes qu’ont les Français avant de s’immiscer dans les affaires des autres pays. Doit-on lui rappeler la situation catastrophique liée aux vagues migratoires incontrôlées et presque incontrôlables que subissent nos compatriotes de Mayotte ? Doit-on aussi lui faire un petit rappel sur la passoire migratoire que représente la Frontière avec l’Italie (Menton-Vintimille) ?   

A moins que ses propos ne soient en fait que des messages subliminaux à destination des futurs électeurs potentiels de Marine Le Pen, et plus particulièrement vers ceux qui se disent que « la prochaine fois – soit en 2027 – ils ne se feront plus avoir ».
Mais alors, dans quel but ? Mais c’est aussi gros (et long) que le nez au milieu du visage de son patron Emmanuel Pinocchio !
L’objectif est de leur faire comprendre qu’entre un programme de campagne électorale et la réalité du pouvoir, il y a un fossé. Mais ça, tout le monde s’en est rendu compte, et depuis 6 ans maintenant. Et ce n’est pas à cause de Marine le Pen, mais de celle de notre Président qui nous annonçait, en 2017, un monde nouveau (sous-entendu un monde meilleur), et qu’il rendrait les Français heureux…   

Résultat, la cote de popularité de Macron est au plus bas (26%) et à ce rythme il pourra bientôt rentrer dans le Guinness des records des plus mauvais Présidents de la cinquième république.

Mais revenons un instant à ce qu’il se passe en Italie :

Plus de 42.000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes depuis début janvier, soit quatre fois plus que sur toute l’année 2022. Pas de blocus en mer Méditerranée comme elle l’avait promis et, en revanche, une simplification des procédures d’immigration légale…

Faut-il en déduire que Madame Méloni est sous la pression de l’Europe qui lui fait un lamentable chantage sous la forme d’une « assurance d’un financement de la dette contre un assouplissement de sa politique d’immigration » ?

Cette technique de chantage n’est pas nouvelle : rappelez-vous le programme « Pétrole contre nourriture » qui a fonctionné de 1996 à 2003, et qui permettait à l’Irak de vendre son pétrole, et d’acheter en échange de la nourriture, des médicaments et de nombreux services.

Mais n’oublions pas que notre propre président a fait comme Mme Méloni en ce qui concerne l’âge de départ à la retraite : un virage à 180° ! Était-il, lui aussi, sous la pression de l’Europe qui lui a imposé un troc prenant la forme d’une « assurance du financement de la dette contre une réforme des retraites obligatoire avec passage à, au minimum, 64ans » ? On sait bien que cela a été probablement le cas et tous les discours sur le retour au souverainisme de notre Pinocchio de l’Elysée ne sont, et tout le monde l’a bien compris, que du verbiage pour tenter d’endormir la population.

Darmanin rêve de faire le même parcours que Sarkozy et se retrouver à la tête de l’état en 2027. Mais pour l’instant, il n’a toujours pas trouvé l’eau nécessaire à faire fonctionner le Karcher que lui a donné son ancien copain LR… 

Quoi qu’il en soit, si la droite nationale unie reprend le pouvoir après 15 ans de catastrophes en tous genres, le travail sera considérable et nous aurons besoin de toutes les cellules grises de bonne volonté pour surmonter le problème migratoire en France et la délinquance qu’il génère.

Xavier Jésu

5/5/2023

 172 total views,  2 views today

Un commentaire

  1. blank Marjan MONTI dit :

    J’en pense que, comme disait mon père quand j’étais ado, il fauttourner 7 fois sa langue d ans la bouche avant d’énoncer clairement quellque chose. Quant à s’attaquer à Meloni, Mr DARMANIN ferait bien de “balayer devant sa porte” avant d’aller voir aillleurs ce que font les gens pour leur peuple.
    A commencer par renvoyer, je dis bien RENVOYER, tous les migrants qui n’ont rien à faire sur le sol de notre Patrie. Le jour où je verrai une noria d’avions plein de migrants repartant pour l’Afrique n’est pas prêt d’arriver ! Maintenant, habitant la banlieue de Nantes, je me souviens d’un certain Carrier qui, pendant la Révolution y organisait “les fameux mariages républicaisn” sur la Loire. Je pense que nous pourrions faire la même chose au-dessus de la Méditerranée ; je suis sûr qu’on trouverait des volontaires pour remettre en état nos vieux Transall pour une opration de ce genre ….. Mais peut-être que le révolutionnaire que je suis en demande un peu trop !

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

blank