LE POINT SUR SES MENSONGES AVANT LA CONFÉRENCE DE HOLLANDE (par l’Imprécateur)

https://www.youtube.com/watch?v=oeHRX4thLxY

Cette courte vidéo donne un bon aperçu de l’ambiance d’unité, de fraternité, de camaraderie et de solidarité qui a régné à la dernière « Université d’été » socialiste de La Rochelle.
Pour ce qui est de « la gifle » annoncée, disons que c’est plutôt un tapotage de joue énervé.

Elle a été prise lors de la réunion finale où tous les clans socialistes étaient bien présents. Il faut savoir qu’ils ne s’étaient pas réunis avant, chacun faisant sa petite cuisine dans son coin. D’où cette l’invraisemblable cacophonie qui a suivi : les frondeurs (Hamon, Paul…) s’étaient réunis à Marennes, au Sud, les Réformateurs (Gérard Collomb, Macron…) à Bordeaux, Moscovici absent les deux premiers jours avait confié son clan personnel à Marisol Touraine, les amis d’Aubry étaient dans un amphi de la Fac des Sciences de La Rochelle, etc.

François Hollande n’y a pas mis les pieds et n’y a été cité qu’une seule fois, par Manuel Valls dans le discours de clôture que Valls a d’ailleurs du interrompre pour interpeller et morigéner sèchement les hueurs et les siffleurs. D’ailleurs aucun des ministres importants, comme Fabius, Macron, Royal ou Le Drian n’étaient non plus présents à la clôture. Taubira est passée pour serrer la main des frondeurs hostiles à Hollande et Valls et n’a pas fait de déclaration officielle.

On se serait cru à la cour de Louis XIV où, quand le roi n’allait pas à une réunion, les courtisans les plus zélés se gardaient d’y aller.

images-5

Les fidèles du roi ont expliqué que François a maintenant une stature de président, de « président de tous les Français« , il ne doit pas pouvoir être assimilé à « président des socialistes » en se rendant à leur congrès.
Mauvaise excuse, quand il va au repas annuel du CRIF, personne ne dit qu’il est le président des juifs et quand il va (beaucoup plus souvent) dans une mosquée, personne ne dit qu’il est le président des musulmans… Quoique !

En fait, ses informateurs de la DCRI infiltrés au sein du PS ont du le prévenir que l’ambiance serait aux huées et qu’il valait mieux éviter d’aller à La Rochelle.

Pour se re-présidentialiser, il a annoncé fin août une nouvelle baisse des impôts pour 2016, bonne nouvelle que la presse a reprise avec enthousiasme en oubliant de mentionner le bémol : « Baisse des impôts… si la croissance s’amplifie en 2016« . Comme la seule possibilité d’amélioration de la croissance française est attendue de l’extérieur et que la croissance mondiale ralentit en raison de la moins bonne progression économique de la Chine, c’est donc peu probable.

Il avait aussi re-annoncé peu de temps auparavant que si le chômage continuait à monter, il ne se présenterait pas en 2017. Personne ne le croit pour deux raisons : la première est que l’on sait déjà qu’il n’y aura pas de primaire socialiste en 2016, puisque « le président est le candidat naturel du parti » (Christophe Babier), la seconde est que l’INSEE et Pôle emploi travaillent d’arrache-pied à modifier la présentation des statistiques du chômage : transfert de chômeurs de catégorie A dans les catégories B ou C ; augmentation du nombre des radiations ; omission du chômage de la France d’Outre-mer, seul celui de la France continentale serait pris en compte dans les comptes élyséens. Exemple en août 2015, chômage de la France entière pour la catégorie A : 3 800 000 chômeurs, sans l’Outre-mer 3 551 600  (juillet 2015), autre amélioration du score par le transfert de 10 000 chômeurs de catégorie A en catégories B et C elle a permis d’annoncer « une baisse de 0,1 % en juillet, soit 1 900 chômeurs de moins« , alors qu’en réalité c’était une hausse de 3,4 % !

images

Et puis, cerise sur le gâteau, il a trouvé une remplaçante à Rebsamen pour le ministère du Travail : Myriam El Khomri. Cette marocaine de 37 ans est née à Rabat de père marocain et de mère prof d’anglais bretonne et socialiste, elle a épousé un informaticien bordelais. Elle ne détonera pas au milieu des ministres : comme la plupart d’entre eux elle n’a jamais travaillé. En effet, à 19 ans et à la recherche d’un stage pendant ses études de droit public, elle a écrit à Claude Bartolone qui l’a recommandée à la maire socialiste du XVIIIème Art. de Paris, qui l’a repassée à Bertrand Delanoë, qui l’a chargée de la « prévention de la toxicomanie et de la sécurité dans le XVIIIème Ardt. »

Delanoë parti, Anne Hidalgo l’a prise comme adjointe pour la représenter dans la commission consultative de gestion des pompiers de Paris,  la commission consultative de sécurité et d’accessibilité (?) de la préfecture de police, de la commission départementale de la sécurité des transports de fonds de Paris, de la commission départementale des systèmes de vidéosurveillance de Paris, de la commission locale d’action sociale de la préfecture de police de Paris, du conseil départemental de sécurité civile de Paris, du conseil d’administration de la fondation Louis Lépine (le concours Lépine), et enfin de la commission départementale de la sécurité routière de Paris. Elle y a agi en bonne socialiste, ce qui veut dire que la consommation de drogue a progressé et que la sécurité et la circulation se sont dégradées dans Paris, comme tous les policiers, les touristes et leurs agences vous le confirmeront.

Bref, cette experte en joint, en bagarres de rue et en circulation dans Paris s’est retrouvée au Bureau national du PS. Elle n’a jamais quitté le giron du PS et ne sait faire que de la politique. Et il est interdit de dire que cette ascension fulgurante au sein du PS est due au fait qu’elle est franco-marocaine, immigrée, pas trop moche et parle bien, une Najat n°2 en quelque sorte, car ce serait soupçonner les dirigeants du PS de préférer la couleur à la compétence et ça, c’est impensable !

Et puis il ne faut pas croire que pour être ministre, il y a besoin de connaître le métier. Croyez-vous que Sapin est compétent en économie, Royal en géophysique du globe et Fabius en géostratégie internationale ? Pour ce qui est de sa fonction nouvelle, le Travail, Myriam El Khomri fera comme ses collègues, elle improvisera. De toute façon, à quoi servirait-elle puisque l’INSEE et Pôle emploi vont se charger de « moderniser » le recueil des statistiques du chômage pour pouvoir produire au moment opportun une courbe conforme aux prédictions réitérées du président et de son ministre de l’Economie ? Donc, elle sera disponible pour prêcher la bonne parole auprès de la clientèle maghrébine en vue de la candidature de Hollande en 2017.

images-1

Hollande ayant eu connaissance du b… que fut La Rochelle, a compris que le parti socialiste entre dans une phase comateuse, chaque membre du grand corps malade étant agité spasmodiquement de soubresauts. « Il a lâché le PS« , ont constaté à l’unanimité les chroniqueurs de C dans l’Air le 4 septembre, « Hollande vient de faire une croix sur le parti socialiste » a confirmé Ghislaine Ottenheimer de Gail, rédacteur en chef de Challenge.

Il sait qu’il ne peut plus compter sur le PS pour conserver la présidence en 2017. Problème, il ne peut plus compter non plus sur EELV qui a explosé en vol, perdant le peu de matière grise qu’il avait avec le départ de Vincent Placé et François de Rugy. Et l’extrême gauche est, elle aussi, en état de décomposition avancée : le PC pensant à faire œuvre financière utile pour conserver ses derniers bastions en rejoignant le PS, Mélenchon et Taubira rêvant d’une possible conquête du pouvoir grâce à leur charisme d’amuseurs publics de la gauche extrêmiste.

Constatant les efforts de Sakozy pour convaincre et séduire la frange modérée du FN, Hollande se dit qu’il y a du centriste à draguer, il va donc pousser Valls et Macron à droitiser encore un peu plus la politique du gouvernement. Voilà les grandes lignes du plan de Hollande pour sa réélection en 2017. Il aurait pu choisir une autre stratégie, par exemple entreprendre enfin les réformes de la dépense de l’Etat, de la fonction publique, du syndicalisme ou de l’Agriculture, mais « c’est trop tard, on n’en aurait pas le résultat avant l’élection présidentielle« , il ne fera donc plus rien d’autre que préparer sa réélection.

Unknown

La grosse faille dans ce plan, c’est qu’il n’a toujours pas compris les attentes des Français. Ceux-ci savent maintenant que ce qui amuse Hollande ce sont les réformes sociétales, comme le mariage pour tous qui concerne 0,3 % de la population et agace la droite, et faire la guéguerre un peu partout dans le monde musulman pour se poser en grand chef militaire. Ils ne comptent plus sur lui pour redresser la situation économique et créer de l’emploi, car ils ont compris aussi que sans les efforts qu’ont réalisés les autres pays européens pour réduire sérieusement la dépense publique, raboter la fonction publique excédentaire et assouplir les règles du travail et les normes, il n’y aura pas de retour de la croissance et de l’emploi.

Les Français aussi savent faire des croix, ils en ont fait une sur le programme économique et social de Hollande, sachant que ce n’est pas avec des ministres comme Sapin et maintenant El Khomri que la situation s’améliorera. Ils mettent maintenant au premier plan (source : sondages) la sécurité morale, intellectuelle et d’avenir de leurs enfants, et voient bien qu’avec Najat Vallaud-Belkacem à la tête de l’Education nationale, c’est un combat lui aussi perdu d’avance. Plus deux domaines redevenus essentiels aux yeux des Français parce qu’ils le sont dans toute civilisation en péril : la protection de l’identité nationale et occidentale, et le contrôle de l’immigration étrangère. Avec Christiane Taubira à la Justice et Bernard Cazeneuve à l’Intérieur les Français comprennent qu’ils devront bientôt se battre pour les obtenir, et peut-être même se battre tout court.

Hollande compte sur son habileté politique, et sur les grandes campagnes de propagande en cours pour faire croire à un retournement imminent de conjoncture et aux bienfaits de l’immigration massive pour la mixité et le vivre ensemble, et regagner ainsi le cœur des Français.

Ilan

« Regardez bien ce bébé mort par votre faute, tous les migrants sont comme lui, inoffensifs, malheureux et en danger, nous devons les accueillir en masse » C’est ça la propagande.

Il croit que les Français sont comme les militants socialistes, qu’on peut leur faire avaler n’importe quoi. Ce qu’il ne comprend pas c’est qu’il y a des limites à ce que l’on peut faire avaler à un peuple critique et râleur comme l’est la majorité des Français. Elles sont atteintes.

Ce qu’il ne voit pas, c’est qu’après des dizaines de promesses non tenues et autant de mensonges flagrants, plus personne ne croit en sa parole, car les Français ont appris à se méfier de la machine socialiste à décérébrer et appris à juger sur les faits : l’insécurité progresse, les valeurs chrétiennes et républicaines de la France sont gravement menacées et leurs enfants sont en danger.

L’Imprécateur

Ban last

0 0 votes
Évaluation de l'article
15 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank