14 JUILLET 2023 : FÊTE DE LA SOUMISSION OU DU COURAGE ? (Général Antoine Martinez)

 

Le 14 juillet 2023 sera t’il la fête de la soumission ou du courage contre l’effondrement annoncé et organisé ?

 

Après la crise des gilets jaunes (jamais résolue car une autre crise, celle provoquée par le Covid prenait le relais), après la crise sanitaire gérée par la peur, la contrainte et le cynisme consistant à dresser les Français les uns contre les autres et à supprimer des libertés (certains devront rendre des comptes devant la justice), après la crise internationale avec le conflit Ukraine-Russie utilisé pour se faire réélire en jouant sur la peur, après la réforme des retraites passée en force, le président de la République tente de reprendre l’initiative après une semaine d’émeutes ethniques qui ont ébranlé le pays.

Pour cela, il faut d’abord, selon ses propres déclarations, comprendre ce qu’il s’est passé avant d’en tirer les conclusions. Chacun remarquera qu’il s’engage, en fait, dans une démarche dilatoire pour évacuer un sujet qu’il refuse de traiter car il ne peut pas ignorer les causes profondes de ce désastre annoncé depuis longtemps. Doit-on rappeler l’avertissement de son premier ministre de l’Intérieur au moment de son départ en 2018 (« On vit côte à côte, je crains que demain on ne vive face à face, nous sommes en face de problèmes immenses ») ? Doit-on rappeler l’appel lancé contre la signature du pacte de Marrakech en 2018 ? Doit-on rappeler l’alarme lancée dans la tribune dite des généraux en 2021 (« il n’est plus temps de tergiverser sinon, demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers ») ? Doit-on rappeler qu’après au moins quatre décennies d’immigration massive et incontrôlée, aux conséquences néfastes et aggravées par l’invasion promise par l’Etat islamique en décembre 2014 et déclenchée à l’été 2015 (et qui se poursuit), le pouvoir politique, non seulement ne réagit pas, mais refuse de stopper ce processus mortel pour les Français. Pourtant le message délivré par les islamistes est clair. Comment persister à rester dans le déni après Charlie Hebdo, l’Hyper casher, le Bataclan, Nice, le père Hamel, Samuel Paty et tous ceux frappés d’une mort violente au couteau, sans oublier les policiers et gendarmes tués ou blessés en service ? Comment persister à rester dans le déni lorsque nos compatriotes subissent chaque jour une bonne centaine d’agressions au couteau provoquant des morts et des blessés relégués par des médias serviles au rang de simples faits divers ? Si l’État exclut de stopper le flux de cette immigration incompatible avec nos valeurs, on doit comprendre qu’il choisit délibérément de l’accompagner et donc qu’il trahit la nation. L’Etat trahit la nation en soumettant sa souveraineté à l’UE. Les Français doivent en prendre conscience. Mais ne nous y trompons pas. La mort malheureuse du jeune voyou issu de cette immigration n’a été qu’un prétexte pour déclencher une guérilla urbaine à grande échelle, organisée, coordonnée et impliquant des dizaines de milliers d’individus ! Il s’agissait d’un test grandeur nature très réussi si on veut bien considérer, au-delà du nombre d’émeutiers et de communes concernées, la nature et le degré des violences exercées. Il est cependant à craindre que la prochaine fois – car il y aura une prochaine fois (2005 n’a pas servi de leçon) – lorsque le signal sera donné, ces individus biberonnés et éduqués dans la haine de la France, à présent certains de leur puissance de nuisance et de leur impunité, s’en prennent non seulement aux biens publics mais également aux biens privés et aux personnes. Ajoutons que pour l’instant, à l’exception de quelques cas isolés, les armes de guerre dont disposent ces bandes n’ont pas été sorties. Mais ces armes existent et circulent. Cette menace est à prendre avec le plus grand sérieux.

N‘est-il pas sidérant de constater que ce président refuse, dans sa vision de l’exercice très personnel du pouvoir, d’admettre l’évidence des drames qui s’annoncent pour la France et les Français depuis longtemps ? Qu’en est-il dans ces conditions du bien commun et de l’intérêt de l’Etat et de la nation, alors qu’il exerce les plus hautes responsabilités depuis plus de onze ans ?

Un peuple, une nation ont un esprit, une âme forgés par des siècles d’histoire qui ont façonné des mœurs, un mode de vie, une vision de l’homme et de la vie modelée pour nous, Français, par la culture gréco-romaine et la religion chrétienne. Une nation est une communauté de destins forgée dans la durée, une culture et une souveraineté établies sur un territoire, un héritage reçu de nos pères que nous devons plébisciter chaque jour pour le perpétuer. Et cette âme possède un caractère sacré, mais l’âme de la France est aujourd’hui outragée, profanée, blessée par l’installation continue sur notre territoire – favorisée par certains – de populations maintenues dans la misère, l’obscurantisme et la violence par leur culture incompatible avec la nôtre. La vérité c’est que nos dirigeants œuvrent contre les intérêts de la nation. Comment l’expliquer autrement puisqu’ils refusent de s’opposer à cette submersion migratoire incontrôlée et contestent au peuple français sa légitimité à s’exprimer sur le sujet ? Plus d’une personne sur cinq et d’une naissance sur trois sont aujourd’hui d’origine extra-européenne sur notre territoire. La démographie est une arme redoutable, et si nos dirigeants politiques persistent à ne pas vouloir prendre des mesures fermes pour modifier le cours des choses, l’affrontement est à terme inévitable. Car le divorce est définitivement consommé entre, d’une part le peuple français de cœur et de tradition incluant nos compatriotes d’origine ou de naissance étrangères ayant choisi la France, soucieux de l’unité de la nation et de son droit à la continuité historique, et d’autre part celui de papiers car son drapeau n’est pas le drapeau français, renforcé par les étrangers de même culture, embrigadés dans un processus de communautarisme, de séparatisme et de conquête.

La première des fonctions régaliennes n’est-elle pas de protéger et de défendre le peuple face à toute menace, de maintenir son unité et de rechercher son bien-être ? Comment comprendre alors que le pouvoir n’oeuvre pas dans ce sens et n’incarne pas le pouvoir et les intérêts de la nation ? A  force de tenter depuis quarante ans de régler les problèmes en traitant les symptômes et non les causes, nos gouvernants croient acheter la paix civile ou l’apaisement au prix du déshonneur. En réalité, ils récolteront, pour le plus grand malheur de la France, et le déshonneur et la guerre, non pas civile, mais ethno-culturelle. La bataille qui s’engage est bien civilisationnelle, identitaire et culturelle. Car ces hordes haineuses ne se considèrent pas membres de la communauté nationale. Leur drapeau n’est pas le drapeau français. Elles sont, par ailleurs, instrumentalisées et utilisées comme levier d’influence et de pression sur la politique de la France par des États hostiles. Ce n’est pas tolérable. La lâcheté, le manque de clairvoyance, la trahison de nos dirigeants successifs depuis 1981 conduisent la France à sa perte. Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins et notre pays s’enfonce dans la chienlit et le chaos, et nos dirigeants, installés dans un déni total de la situation réelle, guidés par leur logique technocratique et soumis à l’idéologie mondialiste et progressiste de la Davocratie, réalisent soudain qu’ils ne maîtrisent plus rien et ne savent plus, en réalité, quoi faire. Cela est plus qu’inquiétant car leur impuissance pourrait les pousser vers une fuite en avant en réagissant par des mesures liberticides pour étouffer toute résistance. Car l’accalmie précaire n’est pas due au rétablissement de l’ordre par la République mais par les dealers qui, empêchés dans leur commerce pendant ces émeutes, ont sifflé la fin de la récréation ! La France brûle mais l’image d’un président assistant au même moment à un concert avant de décider le lendemain d’annuler tous les événements et concerts programmés, d’afficher joyeusement sa présence en bras de chemise sur le Tour de France cycliste ou de s’étonner de la tragédie qui se joue en déclarant avec une certaine impudence : « Qui avait prévu ce qui allait se passer ? » restera une image indécente, consternante, effrayante et dévastatrice pour le pouvoir politique qui perd toute crédibilité, voire légitimité. Cela est d’autant plus dramatique que, dans cette tragédie, le président de la République, garant de nos institutions, abolit de fait la séparation des pouvoirs puisque les termes formulés pour qualifier la mort du jeune voyou, « inexplicable et inexcusable », scelle délibérément le sort du policier avant même l’ouverture de l’enquête. La pression ainsi exercée sur les magistrats est insupportable. Par ailleurs, ces émeutes se sont produites dès après son retour de Marseille, séjour pendant lequel il n’a cessé de s’attribuer des satisfecit pour la politique menée notamment sur le plan de la sécurité (23 morts à Marseille en cinq mois !). Quel démenti cinglant qui signe l’échec total et définitif des fameux Cent Jours censés ramener l’apaisement et qui se terminent, en réalité, non seulement en véritable fiasco mais en calvaire pour les Français !   

L‘heure est donc grave. L’Histoire est tragique et le destin d’une nation et d’un peuple ne peut pas s’affranchir à certains moments critiques de démolitions, de renversements ordonnés suivis de reconstructions et d’embellissements. Nous sommes dans ce moment critique aujourd’hui pour notre France fracturée, défigurée et martyrisée à l’image de Notre-Dame de Paris, à cette croisée des chemins où le choix de la voie à prendre est capital et exige de ne pas reculer car c’est de la survie même de notre nation, de notre civilisation qu’il s’agit.

Alors, si des élus de la République peuvent participer impunément à des manifestations interdites avec ceux qui menacent la nation et que des patriotes, respectueux de la loi, se voient, eux, interdire illégalement leur rassemblement comme le 13 mai dernier (cf. décision d’interdiction invalidée par le tribunal administratif), c’est que nos dirigeants manquent de clairvoyance, de courage et se soumettent à « la loi du plus fort » appliquant le principe destructeur « faible avec les forts, fort avec les faibles ». Et l’intention de nos gouvernants d’étouffer toute velléité de résistance des Français, en jouant, une fois de plus, sur la peur et la pression est tellement évidente qu’elle est contre-productive car elle révèle l’effroi d’un pouvoir qui ne maîtrise pas la situation.

Deux actions doivent donc être menées dorénavant par les patriotes, de droite et de gauche, attachés à leur héritage historique, spirituel et culturel car chacun sait que le pluriculturalisme/multiculturalisme est une imposture sanglante. Le peuple français, comme tous les peuples, a le droit à la différence. Il a le droit légitime d’être différent des autres peuples et de vouloir rester un peuple européen. Personne ne conteste la présence de minorités qui doivent, au besoin, être protégées, mais qui doivent rester des minorités. Si le président de la République est élu au suffrage universel, il ne l’est pas pour favoriser un changement de peuple. Ce n’est  pas l’intérêt de la nation. Et oeuvrer contre l’intérêt de la nation constitue un manquement grave aux devoirs de tout dirigeant politique, comme de tout serviteur de l’Etat. Et si le peuple en souffrance, parce qu’ignoré perpétuellement dans ses aspirations en tant que nation, décidait de manifester son opposition à la politique migratoire insensée  menée par nos dirigeants, qui pourrait contester sa légitimité ? La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice (article 3 de la Constitution).

Ces deux actions doivent s’inscrire dans la constitution d’une Union Sacrée ; la première concernant les citoyens français, la seconde impliquant tous les partis politiques patriotes.

S‘agissant des citoyens français, il faut organiser le rassemblement des patriotes, civils et militaires/policiers/gendarmes ayant quitté l’activité qui n’ont qu’un seul drapeau dans leur cœur, qu’un seul drapeau comme étendard, le drapeau français, qui ont pris conscience de l’urgence du combat noble et légitime à mener pour sauver la France en danger, préserver la terre charnelle défendue et transmise par nos pères, un héritage inestimable à confier à nos descendants pour le perpétuer. Et notre jeunesse – non wokisée – qui représente en grande partie l’avenir de la France et donc notre espérance, doit être impliquée dans cette démarche. La tâche est ardue mais elle est réalisable. De nombreuses associations ou organisations patriotiques, voire d’anciens combattants, existent et agissent mais individuellement dépensant jusqu’ici leur énergie en vain. Il faut donc essayer de les rassembler en une confédération puissante en mesure d’agir plus efficacement collectivement. Cela permettrait d’établir des objectifs et d’arrêter des priorités dans les actions à mener. Parmi celles-ci, il faut, pour être en mesure de peser et d’influer, se donner les capacités d’organiser une manifestation puissante pour défendre notre identité, l’âme de la France, et s’opposer à la politique migratoire suicidaire du gouvernement. Dans cette perspective, une réflexion doit être menée sur le choix d’une date au symbole fort du point de vue patriotique. Plusieurs associations/organisations patriotiques disposent d’un maillage territorial qui pourrait être développé et consolidé par cette confédération au niveau régional, départemental pour faciliter la mise en place, par secteurs, de cellules ou comités réactifs, chargés de suivre la situation, d’alerter en cas de besoin et d’informer les familles. La notoriété acquise par Place d’armes permet de penser que cette organisation est potentiellement capable de faciliter le regroupement de toutes les associations patriotiques en une confédération. Une première étape doit conduire rapidement les responsables de ces associations à se mettre en rapport avec le bureau directeur de Place d’armes pour ensuite, après avoir établi les ralliements à cette confédération, déterminer les modalités d’action et le partage des tâches. Il y a urgence à agir et à privilégier ce regroupement, seul capable de permettre le sursaut. Il va sans dire que ce processus s’engage dans le respect de la loi.

Quant au second volet concernant les partis politiques patriotes, il est temps, devant l’évidence du danger et des drames qui se préparent, qu’ils assument leurs responsabilités et qu’ils exercent leur rôle avec le sens du devoir en mettant de côté, pour leurs chefs, leur ego et ambitions personnelles véritables obstacles à toute alliance ou union salvatrice.

Car la seule priorité aujourd’hui c’est la France et, comme pour les citoyens français, le salut ne peut venir que du rassemblement. Un appel est donc lancé aux responsables de ces partis politiques patriotes pour qu’ils se rencontrent au plus vite pour s’accorder sur des mesures décidées en commun pour le court terme (2023/2024) et le moyen terme (2027).

Les émeutes ethniques qui ont ébranlé la France confirment bien que le cancer à éradiquer c’est l’immigration extra-européenne de masse. Or, le pouvoir en place ne veut pas s’opposer à cette submersion. Sur le court terme, notre Constitution donne aux partis représentés au Parlement des outils pour le sanctionner (articles 49 et 50). Qu’ils exercent sans attendre ce pouvoir. Pour le moyen terme, n’est-il pas temps que tous les responsables des partis politiques patriotes, représentés ou pas au Parlement engagent, compte tenu de l’urgence et de la menace qui pèse sur la nation, leur énergie dans des négociations afin de s’accorder sur des mesures visant à inverser le flux de cette immigration incompatible avec nos valeurs et qui menace notre avenir.       

L‘immigration constitue bien le problème central qui défie notre avenir et le sursaut ne pourra donc venir que des citoyens eux-mêmes. C’est pourquoi ils doivent se rassembler d’une part, et exercer un lobbying fervent et acharné sur les partis politiques patriotes d’autre part, pour que cet effondrement organisé n’ait pas lieu, pour que vive la France.

Le 14 juillet 2023                       

Général (2s) Antoine MARTINEZ 

blank

28 Commentaires

  1. Tout est dit, ou presque, dans cette pertinente analyse du général Martinez. Et à tous ceux qui critiquent “ces généraux qui ne font que parler”, je tiens à rappeler que le général Martinez fut, il y a deux ans, candidat à l’élection présidentielle. N’ayant pas obtenu la totalité des parrainages nécessaires, il n’a pas été autorisé à se présenter…
    C’est bien dommage, car il avait un programme qui tenait la route ; mais les médias, comme à l’accoutumée, se sont fait un plaisir de l’ignorer. Un peu comme ils ont dénaturé la candidature de Zemmour en lui collant l’étiquette d’extrême droite.
    La démocratie est en souffrance, dans notre France…
    Ne nous trompons pas, dans les prochains scrutins !

    • Bonjour, Devons nous attendre que la france afrique soit une réelle réalité pour qu’enfin tous ces militaires en retraite comme d’active OSE ENFIN faire un coup d’état ???

      Je rêve, le rêve est gratuit ; les français n’oseront JAMAIS TENTER d’inverser la situation par les urnes…
      Trop de bien être perso et égoïste pour toute une frange de ceux qui vote la continuité de la destruction de cette France moribonde.

      Y en a marre des mots, toujours des mots comme des maux engendrant la souffrance et la mort voulue de cette France orgueilleuse gouvernée par une vermine de politiciens qui ne vivent que de pouvoir au détriment du vrai peuple devenu très minoritaire…

      Chaque précédents conflits n’ont apportés aucune maturité de ces français qui toujours œuvrent dans la rébellion mais continue de voter toujours aussi mal…

      Politiquement parlant, imaginer M. Le Pen être élue ne donnera rien de plus à cette France si ce n’est que tous les autres partis politiques quels qu’ils soient, se mettront à luter contre elle et sa politique.
      Qui osera donc donner un grand coup de pied dans la fourmilière ???

      Bien entendu, si le Général MARTINEZ n’a pas obtenu les parrainages nécessaires, cela reflète bien l’idée de ce qu’est devenu cette France pour laquelle de nombreux et courageux soldats de toutes origines ont donnés le vie…

      POUR QUEL RESULTAT ???

  2. blank Claude Germain dit :

    Finalement IL FAUDRAIT lire ou écouter les diatribes de tous ces généraux poètes de l’armée mexicaine en déroute , a part leurs pensions et leurs poèmes de révoltés soumis et pacifique , pas un seul de ces TROUBADOURS DU VERBE ET DU VENT pour régler le ” PRO-BLE-ME” qui détruit la france-poubelle ,alors que pour ces gens là le règlement et le nettoyage du ” problème ” pourrait être fait avec une facilité déconcertante …..
    Chaise longue et pension , lunettes de soleil , boisson glacée sous le zephir côtier de la cote d’azur , le bruite des cigales et des cigares , une lettre de menteur patenté sur la france en faillite de temps en temps , ça fait toujours plaisir aux anciens combattants , pendant ce temps le dément fou élyséen ayant embauché un terrible crane rasé DGSiste , collabo patenté et traitre au pays par soumission macronienne pour le protéger et cxxxx sur le peuple FRANCAIS SOUCHIEN ,
    qu’ils AILLENT TOUS SE xxxxxxxxxxxxxx !!!!!!!! et bla et bla et bla , on en peut plus ..^pendant que les ” scalps ” se promènent et que la macrone attend avec impatiente son champignon atomique sur le coin de la figure ..Pas belle la vie ???

  3. Ce pays est devenu la risée du monde, une poubelle, un foutoir et on voudrait que cela change…

    Alors, pour tout ceux qui sans C……. avez eu la lâcheté d’élire une seconde fois ce micron, ne vous plaignez pas de la situation de ce pays.

    Vous avez de ce fait accéléré cette destruction qui a commencé il y a près de cinquante années environ. Le vin est tiré, alors à votre bonne santé… Buvez, buvez jusqu’à la lie, vous en redemanderez encore.

    Pour ce qui est des militaires dont beaucoup espèrent enfin le réveil, je ne pense pas, en aucune façon que cette espoir soit enfin une réalité pour sauver ce pays. La gamelle doit être trop bonne pour oser chambouler tout cette chienlit politique, islamiste, toute cette racaille qui pourrit le vie des vrais patriotes.

    Des paroles, toujours des paroles sans compter que rien n’a été entreprit lorsque ce micron a osé dire vouloir emmerder certaines français. Au final, il emmerde tout le monde. Lui et ses ministres se flattent que peu de véhicules ont été incendiés durant ce 14 Juillet, mais ils ont oubliés de compter tout ce qui avait été précédemment brulé, pillé, saccagé… Monsieur le ministre de l’intérieur est fier du faible nombre de ce 14 Juillet, est-il aussi aveugle que nul pour autant d’aveuglement ?

    Notre cher homme, le garde des SOTS, oui SOTS car trop de français sont des Sots pour élire toujours les même…Qu’exige-t-il de cette justice à la solde d’un syndicat pourri envers lequel aucunes sanctions n’aura été prise au sujet du mur des cons ???

    Pauvre France ; Que pensez-vous si tous nos morts des deux dernières guerres revenaient sur cette terre, seraient-t-ils fiers de voir pour quel résultat ils ont donnés leurs vies pour notre LIBERTE… Pensez-y vous qui avez cet honneur d’être dans ce monde de vivant…

  4. J’en pense que nous sommes foutus …
    Trop de paroles …
    Le peuple dort , mais l’ Armée aussi .
    Quand se décidera t-elle à se souvenir de ses devoirs , à savoir protéger le peuple ..?
    Destituer ces fous qui nous gouvernent et prendre le contrôle du pays ..?
    Arrêtez votre prose et AGISSEZ ..!!

  5. Comme quelques-uns ici, je crois nécessaire que les généraux prennent l’initiative car il faut dès le départ une organisation sans faille. Tous les patriotes suivront, trop heureux que quelque chose se mette en place. Et cette fois-ci, aucun blanc-bec ne s’avisera de convoquer les militaires pour les sermonner.
    Par ailleurs, compte tenu de tous les manquements de Macron (et ses gouvernements), ne serait-il pas légitime de le congédier ? Même pas fichu de remettre l’Algérien, l’Iranien et le Turc à leur place lors de leurs derniers commentaires déplacés.
    La prochaine émeute, si nous permettons qu’elle ait lieu, sera sanglante et marquera le point de non retour pour la France. J’en suis convaincue.
    De grâce, Général Martinez, ne nous lâchez pas. Entrainez vos frères d’armes dans ce combat et nous, les patriotes, vous soutiendrons.

    • blank Claude Germain dit :

      @ Jeza 500 en active …OUI I!! OUI !!! 500 ………..et 5000 a la retraite avec 4000 a 5000 euros par mois , pas belle la gamelle alors que peut etre3 ou 4 % ont fait durant toute leur carrière , une ” campagne ” en Transal et champagne pour dire bonjours aux sacrifiés et vite repartir …vers la capitale …les dossiers s’entassent vous comprenez , qu’attendent ‘ils pour sauver LA SAINTE TERRE DE FRANCE … ?????

  6. Quant est ce que vous allez le destituer le “maque-rot” au pouvoir et le remplacer?
    Merci de le faire rapidement.

    • Pourquoi écrivez vous : quand est ce que « VOUS »allez le destituer…
      J’apprécierai plus de lire ; Quand et comment allons nous NOUS faire , comment allons Nous , Nous organiser pour le destituer aux vues de tout les manquements, abus de pouvoir , et de toutes ces trahisons envers le peuple Français , et trahisons voir Hautes Trahisons envers la France …

  7. Comment réagir ? Eh bien, il suffisait simplement de ne pas plébisciter Macron pour un second mandat….le chaos c’est maintenant en raison de la frilosité d’une majorité de nos concitoyens
    https://pgibertie.com/2023/07/13/la-future-pandemie-est-avancee-virus-h5n1-cree-en-laboarnm-contamines-variants-de-la-grippe-aviaire-qui-se-propagent-chez-les-mammiferes-vont-ils-vacciner-les-rats-a-paris/
    De bonnes nouvelles pour la rentrée , faudra-t-il ressortir une fois de plus les muselières ?
    Sources issues du blog de Paul Emic.

  8. blank Claude Germain dit :

    Monsieur le général Martinez , mes respects Monsieur .

    J’ai 75 ans , surement un certain age comme vous , vous me paraissez être une personne de classe , de bonne éducation , ou St Cyr ou école de Guerre , surement , Monsieur j’ai travaillé 45 ans complets dans ma vie comme des milliers de francais.
    Monsieur permettez moi quand même en tant que francais lambda de vous donner un conseil , simple conseil , soyez choqué de ce qu’il se passe en france-poubelle et nazie , je le conçois , mais finalement il est de votre droit d’homme semi libre de ce pays en décomposition de venir vous exprimer , ce qui est sain et normal , a titre personnel et je ne fais pas de lèche , venez vous exprimer au moins pour nous faire le bonheur et la haute surprise de nous parler par exemple de la loi ou des lois populaires ce qui nous serait agréable , nous aimerions nous les ploucs de bases entendre un ou plusieurs personnages de votre rang.
    Donc par exemple nous faire un cours de droit ou de politique et nous parler , pourquoi pas , de la Constitution du 24 Juin 1793 , toujours valable même constitutionnellement et donc applicable , dont deux textes intéressent le peuple de France-meurtrie et rendue malade par maltraitance de ce pseudo gouvernement destructeur avec une haine inouïe , destructeurs de la Sainte Terre de France

    1) Article 27. – Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres

    2) Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    Et considérant certains problèmes votés par la dictature Bruxelloise , donc depuis Sarkozy voleur du vote FRANCAIS ET POPULAIRE nous ne faisons pas parti constitutionnellement de Maastriche et surtout de l’infâme traité de LISBONNE dénoncé et interdit par le peuple français qui l’avait refusé , nous ne sommes pas européen ,mais les dirigeants s’y référent pour tromper les peuples , alors que TOUS leurs textes n’ont aucune valeur juridiques , bref Bruxelles-dictature veut toucher aux bien privés , un autre sujet , avec bien entendu la complicité d’un certain gouvernement qui se dit francais mais mondialiste , pro US et pro OTAN qu’avait quitté le Général De Gaulle , qui ne fut pas parfait non plus , mais par contre réaliste dans ces domaines politiques mondialistes et dictatoriaux .Ce qu ‘un impie anti -français collabo-mondialiste nous a fait réintégrer HONTEUSEMENT ..

    Article 16. – Le droit de propriété est celui qui appartient à tout citoyen de jouir et de disposer à son gré de ses biens, de ses revenus, du fruit de son travail et de son industrie.

    Article 19. – Nul ne peut être privé de la moindre portion de sa propriété sans son consentement, si ce n’est lorsque la nécessité publique légalement constatée l’exige, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité.

    Voila mon général se qu’aimeraient entendre une majorité de français souffrants sous l’emprise ( pour les croyants ) du mal et de lucifer qui a pris le pouvoir spirituel de la terre de France .

    Veuillez accepter ou recevoir , selon , Monsieur mes plus respectueuses salutations .

    Vive le ROI et gloire a DIEU

    12 juillet 2023 à 13h02

    @ Monsieur le général Martinez, mes respects Monsieur .

    J’espère recevoir une toute petite réponse de votre part Monsieur , car maintenant le dénommé Macron ,président de son état dans sa folie furieuse cherche ouvertement a ce que paris-poubelle reçoive , Lorsque le Président Poutine , VERITABLE PRESIDENT de son peuple aura dit cela suffit !!!! a la grâce de DIEU et que DIEU ait pitié de nous .
    Le jour ou le président Poutine dira maintenant stop !!! , paris-poubelle emblème de Sodome et Gomorrhe disparaitra sous une clarté éblouissante d’un missile Avengart a la vitesse peu réjouissante mais nécessaire de mach 25 ,le jour ou la corde lâchera sous la démence de la macronie , que ce nom soit maudit a jamais .
    Sauf votre respect mon général que feront ce jour là les 500 généraux d’active complétement ladres et soumis a Lucifer pour les honneurs et la gamelle et les 5000 generaux retraités écrivains rentiers et troubadours divers de ce pays ELU de DIEU ,mais en déliquescence perverse attendant sa punition ou Divine ou bassement terrestre.

    Car les aveugles volontaires et soumis vont devoirs payer la note tôt ou tard ……………………………..a moins d’un sursaut salvateur et réparateur , seul la Mouvance des Choses en connait le secret ………….

    En espérant de votre part mon général une réponse publique ,et qui ne vienne pas s’appuyer comme excuses sur des histoires de pseudos lois et de pseudos justices guignolesques depuis longtemps disparues sous les coups de boutoir de représentants pitoyablement iniques trotkistes -Leninistes .
    Que la misérable et déshonorante notion d’armée mexicaine auréolant ce pays disparaisse en redécouvrant courage , honnêteté et fierté pour abattre cette dictature antifrançaise diabolique .

    Que Saint Michel sauve la FRANCE , son épée de justice a l’assaut du mal qui nous ronge
    Veuillez recevoir mon Général mes plus respectueuses salutations

    Vive le ROI et gloire a DIEU

    PS : Ce jour la prions DIEU : https://ripostelaique.com/350-000-morts-ukrainiens-macron-indifferent-livre-nos-missiles-scalp.html.
    .
    Nous avons affaire a des gens morts de l’esprit qui viennent faire joujou avec l’ame d’un Pays consacré a DIEU , honte !!! honte !!!!

    • blank Florilège Renault dit :

      Bonjour Monsieur,
      J’ai adoré vous lire, oui le combat est là tant du point de vue matériel que spirituel.
      Une guerre demande des armes et le général Martinez a bien raison, faut-il encore que la majorité du peuple encore en vie suive.
      Une fête nationale bien triste dans mon village, nous n’étions pas beaucoup à défiler.
      Je m’accroche désespérément aux élections et je milite encore ce matin en distribuant des tracts pour le parti de Mr Zemmour.
      Prions la Saint Vierge Marie.
      Bien à vous.

    • Monsieur,
      J’ai déjà souvent lu cet argument de la Constitution du 24 juin 1793 qui serait toujours en vigueur, mais il est faux : chaque nouvelle constitution abroge la précédente sous réserve des textes auxquels elle ferait expressément référence comme le préambule de la Constitution de 1958 qui se réfère à celui de la Constitution de 1946 – mais pas cette constitution elle-même bien sûr – et à la Déclaration de 1789. La Constitution de 1793 n’a donc aucune valeur juridique à l’heure actuelle. En réalité, il n’existe aucun texte qui prévoit la destitution du gouvernement et certainement pas par l’armée à l’occasion d’un coup de force. Une telle “destitution” correspond à une situation insurrectionnelle qui peut éventuellement s’appuyer sur des principes, voire sur des textes en vigueur (par exemple, une interprétation large de la Déclaration de 1789 en ce qu’elle prévoit que tout agent public est comptable de son administration), mais qui ne relève évidemment pas de la légalité or, l’armée est formée à respecter la légalité “républicaine” d’autant que la société, si elle apprécie l’armée, croit encore à cette légalité républicaine. Il faut impérativement gagner les esprits et les cœurs.
      Bien à vous

      • blank Claude Germain dit :

        Monsieur , je ne sais qui vous etes , c’est faux , les gauchistes emploient , scusez du peu , cette methode , ce que vous venez de dire pour obliger les lanceurs de verités a remonter , fouiller dans les textes de loi etc etc ce qui fait perdre du temps , pour une recherche qui sera hautement positive en resultat , ça s’appelle forcer les gens a se noyer cela est strictement gauchiste et melanchoniste donc macronien .
        Justement si j’ai mis cela c’est que cette constitution n’est pas abolie ainsi que les suivantes qui dans d’autres formes precisent et c’est un ensemble que macronescrouille a le droit en tant que traitre d’avoir la tete coupée .Le texte existe validé par le consdeil constitutionel sur la validité des anciennes constitutions , vous lancez je ne sais pour quelle raison des troubles chez les lecteurs , nous connaissons la méthode , exctement comme si vous veniez me raconter que le vote du traitre francais de papier Sarkozy , qui fait voter de nuit le traité de Lisbonne etait valable , et bien NON ! monsieur le traité de Lisbonne NE POUVAIT ET NE PEUT CONSTITUTIONELLEMENT ETRE VOTE QUE PAR LE PEUPLE FRANCAIS , que le gouape et le voyoux Sarkozy a volé au peuple francais , tout bon constitutionaliste HONNETE vous le confirmera , NOUS NE SOMMES ET NE SERONT JAMAIS europeen actuellement sous cet etat de VOL .

      • blank Claude Germain dit :

        @ Pilkendrorff , bien entendu vos propos prouvent qui voue êtes , puisque actuellement saut preuve du contraire qui n’existera pas pour le moment , l’armée sous les ordres de généraux gamelards et corrompus par le pouvoir , la population commence a se poser de sérieuses questions sur la légalité de l’armée qui vendue est sous le pouvoir d ‘UNE DICTATURE RÉELLE EN 2023 …Vous êtes qui vous ???? envoyé par qui ??????????

        Longue a venir la trolation , mais elle vient tot ou tard ………….

      • blank Claude Germain dit :

        LE PROBLÈME ENTRE LES CONSTITUTIONS ET LEURS APPLICATIONS EN réalité n’a JAMAIS été réglé ..https://www.doc-du-juriste.com/themes-juridiques/constitution+1793……………bonne fouilles et ce n’est pas tout il y en a des kilos , bien que la dite révolution ,ce qui est plus grave a toujours lésé les pauvres , puisque cette révolution n’a permis que la suppressions de l’esprit de Royauté permettant de passer hypocritement au nouvel ordre mondial industriel et capitaliste , encore au détriment du peuple qui n’a servi a l’époque que de chair a canon et est resté dans une misère crasse jusqu’à aujourd’hui ne permettant que l’enrichissement des banquiers usuriers et la tentative depuis aujourd’hui 2023 , du Sanedhrin international se prenant pour le peuple élu , espérant réduire avec toutes les campagnes génocidaires organisées avec la complicité morbide de macron et tous les autres , espérant supprimer X milliards d’humains sur la planète en continuant leurs campagnes morbides …………………………………vous voulez la liste complète de tous ces gens , prouvant que la révolution française ne fut qu’une révolution organisée par des ordures de Francs-mac et d’usuriers mondialistes , vous en voulez encore ,,,,????
        https://www.doc-du-juriste.com/themes-juridiques/constitution+1793

  9. Bonjour, j’attends avec espoir la mise en œuvre par toutes les diverses forces publiques d’un rassemblement patriote qui nous fera parvenir à la destitution de ce gouvernement maléfique qui nous entraine vers la destruction de la France et des Français. Fille d’un résistant FFI de la 2ème guerre mondiale, je souhaite le retour de ses valeurs morales. Avec Espoir Andrée Ravel

  10. Beaucoup de paroles comme toujours, mais pas de CHEF…

    Oui, pour rassembler, il faut un vrai chef, pas un beau parleur, trop longtemps que les bonnes paroles sans actions ont détruit cette France…

    Alors, quelle solution ???

    Prise du pouvoir par de vrais et courageux militaires, état d’urgence, chasse à la voyoucratie avec les conséquences que la peur change de camps…

    Chef, CHEF, où es-tu ???

    Coup d’état militaire, car l’union de tous les partis fidèles à cette France, je n’y croit pas.

    Après cela, oui, le peuple guidé reprendra PEUT-ÊTRE espoir et la main pour sa liberté…

    Mais à mon avis, des paroles sans actes ne servent à rien, + de 40 ans que cela dure…

  11. blank michèle Pech de Laclauze dit :

    j’attends es rassemblements , ces volontés de résister , et je suivrais avec bonheur pour La France

  12. Au généraux de rassembler militaires gendarmerie police nationale et le peuple les suivra sans problème

    • Qu’ils se regroupent et parlent d’une seule voix avec les rares politiques qui défendent la France, alors le mouvement sera inarrêtable.
      Le peuple doit mettre en œuvre les paroles de la Marseillaise.

  13. Au généraux d organiser la France militaire gendarme policier et le peuple les suivra sans problème

    • blank jeanmi de corse dit :

      On aurait souhaité espérer une vie sans gendarme ni policier mais l’homme étant ce qu’il
      est “un predateur” sans foi ni loi ” c’est illusoire et donc cette solution est souhaitable.surtout aujourd’hui ou nous sommes dans une belle merde.bien puante..
      La dessus savez vous quelle est la devise des francs maçons? :Et bien c’est la devise de la dite république française “liberté égalité fraternité” une devise de réveurs qui néammoins se servent. au passage. mais je la modifierai en ajoutant “et bien baisé.Je préfère la devise des compagnons qui incite à aimer vivre sagement “:Servir sans se servir ni s’asservir” : un modèle à suivre.Cette devise est belle ,largement praticable chez les personnes de bonne volonté.mais inenvisageable pour les profiteurs et voleurs de tout bord….. à moins de les condamner aux travaux forcés.

    • Vous oubliez qu’ils auront contre eux : l’immense majorité voire la quasi-totalité des media et des journalistes, des syndicats susceptibles de paralyser le pays, du monde de la justice, du monde de la culture, la grande majorité des fonctionnaires (y compris ceux du secteur de la santé et ceux des collectivités territoriales), des enseignants, des sportifs, du monde de la recherche et même une bonne partie du monde militaire sans compter la très grande majorité des gens d’Église à commencer par la conférence des évêques qui ne manqueront pas de faire une déclaration pour défendre la “démocratie” et condamner ce coup de force en précisant qu’aucun catholique ne peut y prendre part, la condamnation pourrait venir directement de Rome. Non, le peuple ne suivra pas sans problème : environ cent quarante ans de propagande ont fait leur œuvre. Si vous n’arrivez pas à convaincre, vous n’obtiendrez rien. Il faut convaincre

  14. Très bien dit, à réfléchir, à méditer !!!

  15. blank BAILLY Franck dit :

    Libérez nous de cette oppression

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.