ULTRA DROITE, EXTRÊME DROITE ? MAIS ÇA N’EXISTE PAS ! (Pierre Malak)

C'est quoi, la gauche et la droite en politique ? - 1jour1actu.com

 

Il y a fort longtemps, dans le monde pré politique, les notions « droite »  ou « gauche » n’existaient tout bonnement pas, si ce n’est pour ce qui concerne seulement notre propre orientation corporelle.

Il y a bien longtemps, se sont les simples et dures lois de la nature qui prévalaient et qui, en toute et saine logique, guidait l’homme dans ses attitudes et ses décisions.

Sans le savoir, tous les êtres humains étaient de droite, car ils se devaient d’être droits, francs et justes dans leurs antagonismes éventuels. Toutes leurs nobles recherches de justice se fondaient uniquement sur un héritage droit qui se voulait exclusivement correct.

Beaucoup de locutions traditionnelles se sont ainsi créées dans le courant limpide de la droite…

Ce qui nous en reste est directement lié à la locution « droite ».

C’est pour cela qu’aujourd’hui les juges disent le « Droit », mais – remarquerez-vous –, ils ne disent pas le « Gauche ».  S’en serait risible… Avez-vous entendu un Juge dire « Le Gauche nous impose de rendre justice » ? Non, c’est le Droit qui lui impose de rendre justice, même si dans les faits, les juges disent le droit tout en ayant pour beaucoup, virés à gauche. Mais ça, c’est un autre débat…

Droite :

L’étymologie de ce terme est claire, tranchante et explicite : on est adroit, on est un homme droit – c’est-à-dire juste –, ou alors, on est terriblement injuste, maladroit ou gauche, dit-on.

Être gauche, c’est donc être – cherchez une autre raison – ne pas être adroit

On est adroit, c’est-à-dire que l’on réussit avec facilité certaines épreuves, ou on est gauche ; ce qui signifie pour celui qui mérite ce dernier qualificatif, d’être incapable d’être adroit et donc être maladroit.

En italien gauche se dit « sinistra ». Oui, la gauche c’est sinistre…

De toute évidence, être à gauche signifie être un insignifiant crétin, un maladroit

Mais que dit Le Larousse à propos du terme « Gauche » ?

1) Qui n’est pas droit, ou plan, du fait d’une torsion volontaire ou accidentelle : Une planche légèrement gauche. Synonymes : gauchi – tordu et les contraires : droit – planAvoir deux mains gauches - Expression avec chiffre - savour.eu

2) Qui est maladroit, malhabile, emprunté : Un geste gauche. Synonymes : balourd – embarrassé – empêtré – empoté (familier) – gêné – godiche (familier) – gourde (familier) – inhabile – maladroit – malhabile – manchot (familier) – pataud – timide. Contraires : adroit – agile – habile

C’est très clair. Il n’est donc pas possible d’être « ultra droit » ou « extrêmement droit ».  Sous cet éclairage ces expressions manipulatrices en deviennent même, comiques, comme l’on disait autrefois.

Puis, l’évolution suivant son chemin, vint des hommes dont l’intellectuel s’est, avec beaucoup d’opportunité, adapté. C’est la loi de l’évolution, avec, lorsqu’il s’agit de la pensée humaine, ses dérives et illusions perverses.

Ainsi, la gauche n’a jamais cessé de s’éloigner de la droite, mais cette dernière, elle, est restée dans le sillon de ses origines et, jamais, elle n’est devenue « extrême » ou « ultra », c’est ridicule, grotesque. La droite elle-même s’est légèrement gauchie par rapport aux origines…

Vinrent alors d’autres hommes, plus retords, plus diaboliques pourraient-on écrire. Des manipulateurs vicieux, des tordus. Dans les mouvements de ces marées, ceux-ci voyaient là un moyen d’arriver, de s’emparer – en profitant de la bonne foi des uns et du travail des autres –, de toute la bonne intelligence de nos anciens. C’est comme cela qu’est née la gauche. En clair, la venue des parasites, des gauchistes.

La Gauche, très mal à droite, était née. Aujourd’hui, ces vicelards se permettent même de ridiculiser avec gaucherie, la droite et voudraient faire croire à une extrême et même à une ultra droite.

C’est franchement du vice.

Être libéral, c’est s’affranchir des règles restrictives et antinaturelles inventées par la gauche et seulement par la gauche. Le libéral n’a pas à se soucier des règles de la droite, car elles ne sont pas restrictives à son égard : la droite favorise toujours le libéralisme et l’entrepreneuriat. Un libéral ne saurait-être socialiste ou de gauche.

Celui qui est de droite accepte, toutefois sans y adhérer bien sûr, les propos et affirmations du gauchiste. Par contre le gauchiste réfute les idées dites « de droite ». Il vise à interdire tous les propos, ainsi que ceux qui ne sont pas de son avis. Le gauchiste ne veut même pas que l’autre puisse seulement s’exprimer ; c’est un intolérant, un fasciste, un dictateur exclusif et méchant par essence.

Être de droite, c’est défendre le « bon droit » ; cette richesse de nos aïeux. Être de droite, c’est défendre les siens, défendre la « veuve et l’orphelin ». Ce qui n’est pas, comme le prétend honteusement les gauchistes, de la « récupération médiatique ».

Quelle honte, quelle appropriation malhonnête ! C’est l’apanage exclusif d’une gauche immorale et malsaine.

Oui, la pourriture, l’extrême gauche, l’ultra gauche, ça existe bel et bien et ça pousse comme le chardon et l’ortie, sur toutes les terres de nos beaux pays. Quant à la Droite, vieille comme le monde, elle fait de nous des êtres meilleurs et même, supérieurs…

Pierre Malak

3 décembre 2023 

blank

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires

  1. blank REVALOR Marie-Chantal dit :

    On ferai mieux de s’occuper des antifas !!!!!

  2. Excellent vous avez bien pensé de nous faire valoir ce que la droite est

  3. blank jeanmi de corse dit :

    Pour le coup ,devant cette manifestation dite d’ultra droite ,je me serai senti profondément d’ultradroite :En france je n’ai jamais su ce que c’était vraiment la dite ULTRA Droite mais là j’avoue
    m’être dit avec soulagement Bon sang “mais ça bouge de ce côté. Et du coup je me suis DIT apres coup je devais être dans l’interdit de PENSER cette chose là et là badaboum j’ai replongé dans la dépressionde la soumission malsaine à un modèle de pensée IMPOSEE dans une dite “democratie”..Le comble du paradoxe

  4. blank Baudouin Delneste dit :

    Pas mal, pas mal, c’est joliment torché et tellement vrai !

  5. blank Claude Roland dit :

    Le gauchisme Bobo est le cancer de ce pays depuis 1789. Mais les Français, un peu masochistes sur les bords, aiment souffrir… Le socialisme, qui permet de profiter de l’argent des autres, leur plait bien. Il permet une corruption record.

  6. Je pense exactement la même chose sur les gauchistes, ce sont des parasites et ils représentent un réel danger pour notre pays. Il suffit d’analyser les années ou le miteux à gouverner la France et on comprendre pourquoi aujourd’hui nous sommes dans cette situation catstrophique. Plus aucune crainte de l’autorité judiciaire et le laisser faire à pris place à la rigueur de la ligne de conduite du Génénral DE GAULLE.
    Il est grand temps de se réveiller et retrouver une époque il faisait bon vivre sur notre sol.

  7. IL SERAIT BON DE LE RAPPELER SANS CESSE.

  8. Oui, mais attention, monsieur Malak: le chardon-marie et l’ortie sont d’excellentes plantes médicinales. Il eut peut-être mieux valu évoquer le chiendent et l’ambroisie…

  9. Depuis quelques temps, les gauches, les socialauds, les communistes – depuis les pires jusqu’au pire-pires troskos, staliniens khmers modéréments nazis jusqu’au khmers verts (pâles ou de gris) … sans oublier les islamo-tout-ce-qu-on veut-ou-pas et les mahométans courants ou à genoux …. se déguisent en ombres douces ou acceptables par le commun des mortels anesthésiés.
    Le woke, le bobo écolo, l’écolo végan à cheveux crades, le militant instruit à messe verte appliquée.

    Bref, la gauche de la molle à la pire avance masquée, fardée, maquillée comme une pute influenceuse de tik-tok.

    En face, la droite qui, de par son nom se devrait d’être rectiligne, se tortille de mille façons pour faire oublier ce qu’elle est. Molle, tortueuse, craintive et peureuse, le moindre souffle de vent médiatique la paralyse et elle se livre tremblante à la vindicte merdiatique d’une apoline de mauvaise herbe sur bfmwc.
    Il n’y a pas de droite car depuis longtemps elle s’est repliée sur elle même, enroulée serré pour ne plus paraître.
    Il suffit qu’un baveux autoritaire dise “extrême droite” pour qu’elle se précipite rampante à ses pieds. Désolé, mais quand on est une larve on n’est pas de droite.
    Alors il nous est permis de s’interroger : quand est-ce qu’ils vont relever la tête ? Quand y en a t’il un qui va nous faire du Trump en Français dans le texte qu’on se marre un peu et qu’on ressorte les escopettes ?
    Quand est-ce qu’on balaie les scories de Chirac, Sarko-le-traitre et qu’on pousse le tireur de lignes à la poubelle d’où il n’aurait jamais du sortir ?
    Je vous laisse, faut que j’aille prendre ma camomille ………….

  10. Superbe texte.