ÉLECTIONS EUROPÉENNES – 3ème partie – (Jean Goychman)


POURQUOI UNE LISTE
« NON, » ?
LE 9 JUIN : SORTIR DE L’UNION !
(Jean Goychman)

 


Le bouleversement mondial actuel éloigne l’Occident du reste du monde. Cela entraîne une accélération, pour ne pas dire une précipitation vers une Europe fédérale qui verrouillerait définitivement toute tentative de rapprochement économique entre l’Europe de l’Ouest et la Russie.

Ce fédéralisme va faire disparaître notre nation et ceci est inacceptable. Cela fait des années que le peuple français est trompé par ses dirigeants sur la nature réelle de l’Union européenne.
Le sempiternel refrain du…

« La France est trop petite, trop faible, trop endettée pour exister seule »…

…la conduit vers l’effacement définitif, alors que nous avons encore les moyens d’exister par nous-mêmes.

Vouloir rester à tout prix dans l’Union européenne va avoir pour nous des conséquences infiniment plus dramatiques et notre survie passe par le retour de notre souveraineté et de tous ses attributs.

Oui, cela sera coûteux. Oui, cela sera difficile. Mais notre pays possède encore les ressorts nécessaires.

Depuis 4 ans, combien nous a coûté notre appartenance à l’Union européenne ? Le Covid d’abord, avec les pénuries révélées, les vaccins achetés à prix d’or dont une partie importante a été détruite après paiement. Les décisions unilatérales qui ont arrêté la France par le confinement, les quasi-interdictions aberrantes pour les non-vaccinés qui ont isolé les générations, les contraintes inefficaces au nom du « principe de précaution », tout ceci s’est traduit par une dette supplémentaire de plus de 500 milliards d’euros.

Et personne ne veut se hasarder à évoquer les dégâts psychiques qui font chuter drastiquement notre natalité, donc notre avenir en tant que peuple français.

Depuis 2 ans, le prix de l’énergie a connu une augmentation énorme car les dirigeants français ont accepté d’entrer dans le « marché européen de l’énergie » au détriment de notre intérêt national. Combien de faillites en seront-elles consécutives ?

Nous sommes entraînés dans une guerre qui n’est pas la nôtre sans que jamais le peuple français ne soit consulté, lui qui en paye pourtant les conséquences par un renchérissement des carburants et une baisse de notre compétitivité industrielle.

Et tout ceci n’est probablement qu’un prélude à ce qui nous attend si nous continuons à suivre les sirènes du fédéralisme, annonciatrices d’une mondialisation monopolaire objectif final d’une élite financiaro-mondialiste.

Pour toutes ces raisons et quelles que soient nos sympathies politiques, votons pour la liste « NON, » et redonnons l’espoir à notre peuple d’une souveraineté retrouvée qui nous permettra de rester libre dans le choix de notre destin.

NOUS AVONS TOUTES LES RAISONS DE VOTER « NON, »

Jean Goychman

24/2/2024

=> Accéder à la 1ère partie : À ceux qui croient encore que l’Europe est européenne (1)

=> Accéder à la 2ème partie : La nécessaire alliance contre le fédéralisme européen (2)

 

7 Commentaires

  1. Bonjour à tous. Pourquoi toujours dépendre de l’Europe ? Ce n’est pas celle que voulaient de Gaulle et Adenauer (si je ne me trompe pas). Il faut la quitter au plus vite et mettre en lice l’article 68 de notre Cotino qui renverrait Freluquet dans ses foyers. Y’en a assez de jouer avec le feu ! ça va finir par nous retomber sur la g……. Voillà que ce gamin fou veut envoyer des troupes en Ukraine ! Il n’y a donc personne de sensé dans ce gouvernement pour lui faire comprendre que c’est une folie énorme ! Quant aux agriculteurs, malgré qu’il les ait matraqués, ils peuvent nourrir la France ; ils le faisaient bien avant que l’U.E n’existe. Alors . Je vote NON aussi.Et merci pour vos 3 articles.

  2. Nous sommes bien d’accord, l’idée de cette liste NON est une bonne idée.
    Mais voilà, quid de l’accueil de ce plan de guerre au RN, chez Zemmour … et tous les autres de la galaxie Résistance ?
    Je crains fort que votre idée, si belle soit elle, tombe à plat devant les ambitions personnelles de chacun des acteurs du cirque politique.

  3. « La France est trop petite, trop faible, trop endettée pour exister seule »…En effet mais tout est fait pour afin de dépendre exclusivement de l’Europe et au final on se demande à quoi servent nos dirigeants qui se réfugient en permanence derrière les jupes de la commission européenne pour se dédouaner de leurs turpitudes !. “C’est pas moi m’dame, c’est l’Europe qui l’exige…”

  4. Pour ce qui est de la dette de notre pauvre Etat, j’ai pensé avec conviction, pendant le covid, que Macron utilisait la grande trouille irraisonnée pour faire exploser délibérément cette dette, pour rendre irréversible notre dépendance à la BCE. Pour être plus précis il a lui-même provoqué cette grande trouille dans ce but, à mon avis, le covid n’ayant jamais été plus dangereux que la grippe saisonnière

    • Macron est à la France, point pour point , ce que fut Néron pour Rome…tant politiquement que caractériellement ; pour qui a potassé l’ Histoire antique …
      Je le clame depuis 2017, dans un désert peuplé de décervelés qui ne se regardent, chacun-chacune, que leur nombril, en faisant fi du bien commun !
      La comédie du covid et ses vaccins bidons qui ne méritaient de fait, que le titre de sérum s’apparentaient à l’incendie de Rome commandité par Néron lui-même, ce qui lui permit
      de rebâtir une grande partie de la ville afin de flatter son égo, tout en faisant accuser les chrétiens qui eurent droit à jouer au milieu des lions affamés du cirque, tout comme aujourd’hui les anathèmes discriminants de “l’Emmanuel à Brijou” qui frappent le “Rassemblement National” à tours de bras …

2 Rétroliens / Pings

  1. QUITTER L’UE (2ème partie) : La nécessaire alliance contre le fédéralisme européen (Jean Goychman) – MINURNE-RÉSISTANCE
  2. ÉLECTIONS EUROPÉENNES – 1ère partie – (Jean Goychman) – MINURNE-RÉSISTANCE

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.