UNITÉ, OUI : CONTRE L’ISLAM ! (par Maurice D.)

Edwy Plenel, le Fouquier-Tinville de Médiapart, avait transformé Le Monde, quand il en était le directeur, de journal d’information en « journal d’alerte« . Il voulait dire pas là que son rôle n’était plus de faire l’exégèse d’une idéologie moribonde, le marxisme, mais d’exercer un rôle d’alerte pour empêcher l’émergence de théories, d’opinions voir d’idéologies qui critiqueraient ou contrediraient la statue du Commandeur.

C’est ainsi que petit à petit la dénonciation, l’insulte et l’anathème ont remplacé dans la presse de gauche l’analyse et la discussion. Zemmour a tort parce qu’il est « islamophobe, xénophobe et machiste », disent-ils, il est donc inutile d’examiner et de discuter son raisonnement et ses arguments aussi fondés soient-ils. Inutile de le lire, sinon avec un scanner pour repérer quelques mots tabous qui sont autant d’actes d’accusation à verser au procès typiquement stalinien qui lui est fait par les petits Béria de la télévision et de la presse, d’Aymeric Caron à Patrick Cohen.

images

Houellebecq est en voie de zémourisation rapide en raison de l’analyse subtile de la société politique française qu’il fait dans Soumission. Cette société molle et fatiguée n’a plus envie de se battre pour sa survie, elle ne veut même plus entendre l’opinion de ceux qui lui disent qu’elle va mourir, toute opinion contraire au sirop anxiolytique que lui verse le président selon lequel tout va bien et tout ne peut aller que mieux avec lui devient un délit.

images-4
Il fume trop, il boit trop, il n’est pas beau, mais il voit clair

Hollande a conçu une machine infernale à fabriquer des « affaires » presque toutes « bidon » et exagérées qui n’ont pour objectif que de plomber le seul concurrent qu’il estime dangereux, Nicolas Sarkozy. Elle fonctionne selon le vieux principe de Francis Bacon : « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose« . La justice a beau prononcer des non-lieux successifs, la presse aux mains des amis socialistes de Hollande, Bergé, Pigasse, Niel, et subventionnée, donc payée, par Hollande enfonce le clou, il n’y a pas de fumée sans feu, il faut dénoncer, excommunier, condamner Sarkozy.

Houellebecq en tire la conclusion : Hollande considère que d’ici 2017 sa tactique de mensonge et de dénigrement aura produit tous ses effets et qu’il se retrouvera au second tour face à Marine Le Pen, Juppé ayant été éliminé dès le premier tour.
Déjà Little Brother change de tactique : il ne suffit plus de dire du mal de Sarkozy, il est maintenant interdit de dire du mal de Hollande, « Arrêtez le dénigrement » a-t-il ordonné aux Français dans ses vœux de nouvel an.

ATT000976
Il est interdit à qui que ce soit de dénigrer le président sous quelque forme que ce soit !

Son larbin,Cazeneuve, a renchéri à Montrouge à destination des médias : « Journalistes, taisez-vous » comme l’a très bien résumé Yves Calvi.

Cazeneuve 2

Hollande fera appel au « pacte républicain » contre le FN qui n’est pas un parti républicain selon lui. Il est donc inutile de lire, d’écouter et surtout de discuter les arguments politiques du FN, il suffira dans les deux ans qui restent avant la prochaine présidentielle de le dénoncer, de l’excommunier et de le condamner, et Hollande sera réélu en 2017 dans un fauteuil.
C’est la raison de son optimisme incompréhensible pour qui n’a pas compris son machiavélisme vicieux.

Puis la prédiction de Houellebecq commence. Dès la fin de l’année 2017 sera créé un parti musulman – « modéré » comme il se doit, impossible de faire plus modéré que celui-là -, qui se parera de toutes les vertus prêtées contre toute évidence historique à l’islam : paix, amour et tolérance. Il gagnera des députés aux élections intermédiaires, prendra du poids, sortira Tareq Oubrou de la luxueuse mosquée que lui a offert Juppé pour dire que même la sodomie entre mâles, pourtant condamnée depuis quinze siècles par toutes les écoles coraniques comme « une « abomination sans pareil », un « crime horrible et révoltant », car « il ne peut y avoir d’union qu’hétérosexuelle » par le vagin, lieu de la procréation et non l’anus prévu pour un autre effet » (H.Benkheira) est une bonne chose.

Oubrou redira que « les pays sanctionnant l’homosexualité par la peine de mort répondent d’une mauvaise interprétation des textes sacrés, « sur des hadiths non authentiques ». Pour Oubrou, « aucun texte univoque, authentique, ne fait mention d’une quelconque sanction contre les homosexuels. Éthiquement parlant, le Coran n’admet pas l’homosexualité. Mais le passage de cette condamnation morale a une condamnation juridique n’existe pas » (T.Oubrou, L’homosexualité est un choix).

Les Français apeurés, ruinés, soumis au socialisme pour survivre de maigres aides sociales après l’effondrement de pans entiers en notre économie détruite par le socialisme, abrutis par la presse toujours grassement subventionnée, soupireront d’aise et voteront en 2022 pour le candidat musulman à la présidentielle qui se retrouvera à son tour au second tour face à Marine Le Pen.

Un-biopic-de-Mahomet-en-production_portrait_w532783a1ba18d8b1b155d652337b03c8a562022 : le candidat de Mahomet contre la candidate de la France 

Puis, doucement, sous prétexte de satisfaire les exigences sociales de la majorité présidentielle musulmane, la charia sera introduite dans la loi, deviendra petit à petit la seule loi et les Français, soumis, l’accepteront, d’où le titre du livre « Soumission« , qui en arabe se dit « islam ».

Il est interdit de se poser la question « Et si Houellebecq avait raison ?« . La gauche a sorti son artillerie lourde : interdit de lire ce livre, Houellebecq ne mérite que les tombereaux d’ordures socialistes qui sont déversés sur sa tête, il doit être condamné, il est condamné par les tous les Fouquier-Staline de la gauche, comme l’a été Eric Zemmour.

Heureusement les peuples sont là, les peuples, abomination du socialisme parce qu’ils ont du bon sens. En France, c’est la Manif pour tous, en Allemagne PEGIDA, en Suède le mouvement existe, encore balbutiant mais qui se développe, de même qu’au Canada, en Australie, en Suisse….
Tous disent « Laissez-nous choisir notre destin, cessez de vouloir nous l’imposer au nom d’une idéologie moribonde, le socialisme » ou dune idéologie religieuse, l’islam.
Le peuple, a dit Merkel, est « raciste et haineux« .

En France, la presse évite de parler de PEGIDA, surtout pas dire que le peuple français n’est pas le seul à se révolter contre la tyrannie sociale et politique que le socialisme tente d’instaurer en Europe comme il le fit en Europe de l’Est il y a 70 ans.

images-4

images-5
Manifs Pegida en Allemagne, « pas de charia en Europe »

Les douze morts de Charlie Hebdo, les cinq qui ont suivi dès le lendemain, ceux qui viendront encore, vont peut-être provoquer un sursaut des Français. L’Etat Islamique ne cache pas sa volonté de détruire la France, d’y provoquer la guerre civile et utilise pour cela une stratégie qui a fait ses preuves : créer la terreur dans les esprits.

Le porte-parole de l’Etat islamique, Abou Mohammed al-Adnani, a donné sur les blogs de l’E.I. des consignes fort précises à ses 1 200, et probablement beaucoup plus, agents en France : « Si vous ne pouvez pas trouver d’engin explosif ou de munitions, alors isolez le Français infidèle, ou n’importe lequel de ses alliés. Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le. »

Déjà à Joué-les-Tours, à Dijon, à Nantes c’est ce qu’on fait de soi-disant malades mentaux. À Nantes, c’est une voiture qui a écrasé le jeune Virgile, à Dijon aussi une voiture a percuté des passants, à Tours c’est une tentative d’égorgement de policiers.
Chaque fois au cri de « allahou akbar » pour donner sa signature religieuse musulmane à l’attentat.

Al Qaïda, concurrent musulman de l’Etat Islamique dans la guerre pour le pouvoir a vu le danger, il fallait faire mieux et plus fort : c’est AQPA, Al Qaïda dans la Péninsule Arabique, notamment le Yémen, qui a reçu pour mission d’assassiner les dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo, journal mécréant déjà sous le coup d’une fatwa qui justifiait sa protection policière.

Maintenant on peut s’attendre à ce que E.I. réagisse encore plus fort. Cette surenchère musulmane dans la terreur n’échappe pas aux Français qui n’ont pas confiance dans un Etat socialiste qui laisse en liberté (lois Taubira) des multirécidivistes totalement irrécupérables comme les frères Kouachi et Amedy Coulibaly.

Unknown
Des « chances pour la France » ?

Chérif Kouachi et Coulibaly avaient été repérés ensemble en 2010 alors qu’ils rendaient visite dans le Cantal à Djamel Beghal, une autre figure de l’islamisme radical français, « déjà condamné pour terrorisme et prosélyte reconnu de la mouvance radicale takfir, considérée comme une secte au sein de la communauté salafiste » (Rapports de la sous-direction antiterroriste). Chérif avait été condamné pour avoir monté une filière de recrutement de djihadistes pour l’Irak.

Coulibaly a lui aussi un passé judicaire chargé puisqu’il était connu de la police et de la justice pour des vols à main armée, des violences sans arme et violences volontaires. En 2011 les services américains avaient signalé à leurs homologues français que Coulibaly s’entrainait au terrorisme au Yémen. Il est rentré en France sans être le moins du monde inquiété. Il a été condamné à cinq ans de prison en décembre 2013 dans le dossier du projet d’évasion de l’islamiste Smaïn Aït-Belkacem, en 2010. Ce dernier, ancien membre du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné en 2002 à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commis l’attentat à la station RER Musée d’Orsay en octobre 1995 à Paris (30 blessés).

Madame Taubira, bien silencieuse depuis quelque temps, pourrait-elle expliquer aux Français ce que ce dangereux terroriste faisait toujours en liberté en janvier 2015, treize mois plus tard, armé d’un fusil d’assaut à Montrouge où il a assassiné une fliquette désarmée et à Vincennes où il a choisi la supérette casher parce qu’il était certain de pouvoir y tuer des Juifs ?

Et monsieur Cazeneuve qui déclarait il y a peu que s’il n’avait pas été ministre il aurait participé à la manifestation de Barbès où 30 000 anti-français hurlaient « Mort aux Juifs » avant d’aller attaquer la synagogue de la rue de la Roquette, a-t-il sa place au ministère de l’intérieur supposé assurer la sécurité des Français ?

Cazeneuve

Et le président de la République qui a nommé et couvert ces deux complices objectifs de terroristes djihadistes assassins et ennemis de la France a-t-il encore sa place à l’Elysée ? Car la présidence et les ministres du gouvernement étaient prévenus du risque que présente l’islam et les franco-musulmans de retour de pays arabes en guerre religieuse. Non seulement par Zemmour, Houellebecq, Minurne, Riposte laïque et bien d’autres, mais aussi par des informations officielles venues d’Algérie sur l’imminence de l’attentat (El Watan) et par les écrits d’auteurs arabes.

Boualem Sansal est Algérien, il écrit « Le fait est que l’islam sous ses différentes formes, douce, modérée, radicale, avance dans le monde comme un train dans la pampa » (cité par Le Figaro du 9 janv.). Il s’y connaît en islam, il est musulman et sait que modéré ou radical, c’est toujours l’islam. Lui s’interroge : si Houellebecq a raison, « l’islam deviendra-t-il en France religion d’État » ?

Mezri Haddad, ancien ambassadeur de Tunisie à l’UNESCO écrit « L’offensive qui ensanglante le pays (la France) est le résultat de la démission des démocraties face à l’islamisme radical. »

Les peuples d’Europe ont compris le danger, mais leurs élites ont démissionné par avidité électorale et ambitions politiques partisanes et personnelles.

Tant que les autorités religieuses de l’islam en Europe n’auront pas réuni un synode pour étudier une réforme de la charia et une réécriture du Coran.
Tant que le président n’aura pas lancé un grand débat sur l’islam en France et dit clairement pour que ce soit compris de tous les Français que nous mènerons une guerre contre l’islam jusqu’à ce que celui-ci se réforme, je ne croirai pas une seule seconde à ses palinodies sémantiques pour une « unité républicaine » qui ne peut mener qu’à la disparition de la France absorbée dans un futur califat européen.

Maurice D.

bandeau_minurne

0 0 votes
Évaluation de l'article
37 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank