LES EXCOMMUNICATIONS IMBÉCILES ENTRE DROITES, ÇA SUFFIT ! (par l’Imprécateur)

Depuis quatre ans Minurne le répète, l’avenir de la droite est dans une alliance des droites. Le dernier scrutin régional vient encore de renforcer nos convictions. 70 % de Français sont à droite, 30 à gauche. Seulement, actuellement, ce ne sont pas les 70 de droite qui imposent leurs idées aux 30 de gauche dans un combat démocratique, mais 37 et 33 face à 30, et le 30 de gauche qui sait sans complexe et sans scrupules moraux faire bloc au second tour emporte la mise d’autant mieux qu’il réussit à convaincre une partie des électeurs du 37 de droite qu’il serait honteux de faire alliance avec le bloc homogène des 30 % de la droite patriote, au nom des « valeurs républicaines ».
Vous me suivez ?

images

Sabordeurs de la république Suborneurs de la démocratie

Franchement, si l’on veut porter le débat sur le terrain des valeurs, il faudrait tout de même que la gauche nous prouve que les valeurs républicaines qui ont produit l’URSS, la Chine maoïste, le bloc socialiste des pays de l’Est, le Cambodge… avec leurs Goulag, Laogaï, Stasi, génocides, prisons tortionnaires et autres asiles psychiatriques, et aujourd’hui encore la République de Corée du Nord, le Venezuela et Cuba en faillite économique et sociale, seraient moralement supérieures aux valeurs des républiques qui ont produit les 30 glorieuses économiques avec 70 ans de paix intérieure en Europe, jusqu’à l’arrivée de la vague migratoire voulue par la gauche, et trois siècles de paix et de prospérité en Amérique du Nord.

Parce que c’est historiquement prouvé, les valeurs républicaines de droite sont nettement supérieures aux valeurs républicaines de gauche, et incontestablement meilleures pour les peuples.

En fait, la république, simple système technique de gestion de la société qui peut recouvrir n’importe quel type de société, y compris les horreurs des communistes, des socialistes et des fascistes, n’a rien à voir dans l’affaire. Par contre les valeurs qui correspondent aux aspirations des peuples sont toute la question.

Alors, que veulent les peuples et que sont les « véritables enjeux » que prétendent avec une régularité de métronome résoudre les politiques sans jamais le faire ?

Militant PS

Elu socialiste à la recherche des valeurs républicaines

Vivre en paix, dans un quartier ou un village où ils puissent marcher dans la rue sans craindre le couteau d’un égorgeur mahométan ou les balles des trafiquants de drogue; avoir un travail; leurs enfants dans une école où on leur apprenne et leur donne le moyen d’avoir plus tard à leur tour un travail et une vie heureuse; leur liberté d’expression, de religion et de culture; des impôts qui servent à améliorer leur environnement social et économique et non à payer des fonctionnaires en surnombre évident dans bien des secteurs des administrations, des assistés, des étrangers en situation irrégulière et des centaines de milliers d’associations dont plus de la moitié ne servent rigoureusement à rien d’autre qu’à financer des feignants ou pire, des activités contraires aux intérêts de la société.

À chaque élection depuis quatre ans, les Français disent la colère dans laquelle les mettent l’incurie et l’incompétence des « élites » (?) de  la gauche et de la droite « de gouvernement » qui s’entendent comme larrons en foire pour se refiler électeurs (on vient de le voir !), rentes et postes grassement payés avec un seul vrai souci : conserver le tout leur vie durant.
Comment peuvent-ils l’exprimer ailleurs que sur nos blogs et dans les urnes ? En votant FN.

Trois scrutins depuis 2012, en 2014 et 2015. Le FN a 4,7 millions de voix aux européennes, 5,1 millions aux départementales, presque 7 millions aux régionales, une courbe qui grimpe aussi vite que celle du chômage provoqué par le socialisme. Peuvent-ils compter sur leurs représentants à l’Assemblée nationale pour obtenir enfin ce changement qu’on leur promet à chaque élection ? Certainement pas. Le symbole très clair que donne l’Assemblée c’est Bartolone-le-parrain-raciste et archi-cumulard au perchoir et Sylvie Andrieux de Marseille qui vient siéger avec son bracelet électronique verrouillé à la cheville !
Et celui que donne le gouvernement, c’est Manuel Valls qui affirme sans rougir de honte « Je ne suis pas venu ici pour m’excuser » et « J’ai entendu les Français« .

valls_bilan-150x125

Mais qu’est-ce qu’il a entendu le toréador éructant ? Entend-t-il seulement les électeurs socialistes qui fuient le parti (plus de la moitié du PS depuis 2012) pour rejoindre le FN et ceux qui sont allés voter la rage au ventre parce qu’il les a forcés à voter pour des hommes de droite qui, pour le moment n’ont en rien montré qu’ils seront plus capables de gérer que leurs prédécesseurs les barons socialistes.

Le président ne dit rien, il attend paraît-il les vœux de Nouvel An, c’est pourtant l’échec total de tout ce qu’il a entrepris depuis quatre ans qui s’étale sous ses yeux.
La baisse du chômage ? Oubliée.
Le redressement de l’économie ? Oublié.
Une France exemplaire et un gouvernement d’honnêtes élus ? Vaste blague.
Un pays apaisé ? On est au bord de la guerre civile.
La baisse des impôts ou au minimum le gel des créations de taxes ? Aux oubliettes.
La prolongation de la baisse du nombre des morts sur la route qui durait sans faille depuis quarante ans ? Finie, ça repart vigoureusement à la hausse.
La sécurité ? Des dizaines de morts par attentats islamistes et autant par mitraillages des mafias sécurisées par la politique judiciaire Taubira.

Même dans les deux secteurs où il se croit très fort, c’est l’échec. La guerres s’enlisent partout où il les a déclarées.

AperçuSchermSnapz002

En Libye vient d’être signé un accord de paix et de gouvernance du pays qui devra faire ses preuves mais dans lequel la France n’est absolument pour rien puisque ce sont l’Italie, les Américains et l’Egypte qui l’ont négocié ; en Syrie Fabius pédale dans la semoule et doit maintenant suivre l’impulsion russe avec une Armée de l’Air française totalement H.S. (j’y reviendrai) et un porte-avions qui ne sert plus que de plate-forme pour les photos de Hollande en chef de guerre.

MailSchermSnapz004

COP21 est de l’avis unanime de la presse internationale un succès en trompe l’œil, ne produisant qu’un accord réduit à minima dont beaucoup de signataires disent déjà qu’ils se torcheront avec.

Hollande va se draper dans son discours du 31 décembre dans le drap mité de ses soi-disant succès à l’étranger pour faire de nouvelles promesses qu’il ne tiendra pas mieux que les précédentes. Pensons plutôt à son invraisemblable accumulation d’échecs et d’erreurs dans tous les domaines et poussons-le vers la sortie en 2017.

Cela ne sera possible que si la droite républicaine des Républicains (ex-UMP) vote pour le FN, ou si la gauche républicaine du FN apporte ses voix aux Républicains au cas, aujourd’hui peu probable, où leur candidat arriverait en tête au premier tour en 2017.

Il faut arrêter à tout prix, à droite comme au FN, ces excommunications imbéciles : d’un côté « hors de question de voter avec ces gens-là », de l’autre « aucun accord de désistement avec l’UMPS ». Vos c…ries, ÇA SU-FFIT ! Ce que veulent 70 % des Français, c’est être gouvernés à droite, et non par des socialistes réducteurs des libertés, casseurs de la prospérité, fauteurs d’impôts, de chômage et de guerres en tous genres et en tous lieux, porteurs d’insécurité chronique. Mettez-vous d’accord sur une forme de cohabitation entre droites. Quelle qu’elle soit, les Français s’en f… Mais arrêtez de n’être d’accord que sur un seul point, faire toujours gagner le socialisme appauvrissant et liberticide.

L’Imprécateur

4b66ee7b-23a7-4c14-b0a7-c6adcced33b4

0 0 votes
Évaluation de l'article
28 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank