PENDANT QU’HOLLANDE PÉRORE, VALLS « FABRIQUE » DES FRANÇAIS (par l’Imprécateur)

La prestation télévisée du président sortant, mais pas encore sorti, en a laissé plus d’un perplexe. Combatif pour quelques uns, assiégé pour la majorité de ceux qui l’ont écouté, il a tenté avec le culot monstre dont il est coutumier de faire oublier la série d’échecs qui ont marqué son quinquennat. Même dans ses reculades il est mauvais. En lâchant la loi sur le travail en rase campagne, il a sérieusement mécontenté le patronat sans pour autant calmer les lycéens et les syndicats qui les manipulent.

images

Le journal espagnol El Pais écrit : « Conscient d’être le président le moins populaire de la Ve République, contesté dans la rue et au sein de son propre parti, François Hollande a entrepris jeudi une offensive pour expliquer sa stratégie aux Français à un an des élections présidentielles qui augurent un désastre pour la gauche au pouvoir… Il n’a évoqué aucune erreur qu’il aurait pu faire… il n’a proposé aucune idée neuve« .

Il ne changera donc rien à sa politique. Ses explications sont toujours aussi incompréhensibles et, comme l’écrit le journal suisse Le Temps, il parait uniquement préoccupé à « durer en attendant de pouvoir, ou non, se porter candidat : tel semblait hier le mot d’ordre du locataire de l’Elysée, sans convaincre qu’il avait les moyens, ou l’ambition, de faire plus que de calmer le jeu.« 

Microsoft PowerPointSchermSnapz001Microsoft PowerPointSchermSnapz002

38 000 chômeurs de longue durée supplémentaires (catégorie A) en février 2016 !

Le site américain Politico souligne le manque de stature présidentielle de Hollande. Il perd beaucoup de temps à tenter de faire croire qu’il se comporte en président responsable alors qu’il choisit systématiquement les plus mauvais de ses copains et amis pour en faire des ministres, manque totalement d’imagination et du vrai courage nécessaire pour affronter une réalité, celle de l’effondrement de la France, dont il est grandement responsable.

Pendant ce temps-là, le 27 janvier dernier, monsieur le Premier ministre franco-espagnol Manuel Valls a publié sous sa signature, au Journal Officiel de la République Française, le décret de francisation d’une longue liste de plus de 1200 noms de personnes, plus trois. Les trois en question font l’objet de l’article 2 du décret, il s’agit de deux jeunes filles de 13 et seize ans et d’une femme, toutes trois allemandes, « libérées de leur allégeance française« , autrement dit elles n’ont plus la nationalité française, soit qu’elles l’aient demandé, soit qu’elles en aient été privées. La raison n’en est pas dite.

Les autres, tous les autres, cités dans l’article premier, sont soit naturalisés français, soit réintégrés dans la nationalité française qu’ils avaient perdue, soit sont des enfants qui l’acquièrent par leurs parents (droit du sol), soit enfin – mais ce sont des exceptions rares – ont demandé à franciser leur nom.

D’où viennent-ils ?
Lisez… cette liste est pour le moins explicite !

http://www.minurne.org/wp-content/uploads/2016/04/journal-officiel-lois-et-decrets.pdf

41 pages, plus de 1 200 noms exotiques !
Le Grand Remplacement dans sa splendeur !

Les Européens et les Asiatiques se comptent sur les doigts de la main. Plus surprenant, les Syriens que l’on pourrait s’attendre à trouver en nombre important ne représentent aussi qu’un effectif très faible.

La grande majorité provient de pays qui ne sont ni en guerre ni réellement pauvres, la plupart sont d’anciennes colonies tombées dans la médiocrité économique et la dictature après le départ du colonisateur, du fait de régimes politiques revendiquant leur socialisme, comme l’Algérie.

La nationalité française ils l’obtiennent ou la retrouvent gratuitement, ce qui est rare. Il faut bien chercher pour trouver des pays qui donnent leur nationalité, presque tous la font payer et parfois très cher. Si vous en doutez voyez sur internet. Mais la France est riche, ses finances publiques sont excédentaires, elle est bien gérée et n’a aucune dette comme tout le monde le sait ! Elle peut donc accueillir tous les étrangers gratuitement et payer pour les garder.

Beaucoup de pays ne donnent pas leur nationalité, même contre finances, et s’il est possible de l’acquérir, les conditions exigées sont difficiles à remplir, même dans des pays réputés accueillants comme le Canada ou l’Australie. Enfin beaucoup de pays ne tolèrent pas la double nationalité.

Les paons qui nous gouvernent ne s’en vantent pas et la presse subventionnée par l’Etat ne vous le dira pas, mais la réputation internationale de la France s’est terriblement dégradée depuis 2012. La nationalité française est considérée de plus en plus comme une « nationalité poubelle » et de plus en plus de pays qui, eux, sont bien gérés, notamment en Asie, considèrent la France comme un pays pauvre.

Il arrive même qu’il soit prudent de se dire Belge ou Suisse plutôt que Français en raison de l’exécrable politique étrangère conduite par Laurent Fabius ces dernières années, ou de la réputation de la France socialiste comme marchand d’armes, ou encore comme fauteur de guerres et de génocides, au Rwanda par exemple.

Un exemple personnel, il m’est arrivé, à Bahreïn il y a quelques temps, de me tirer d’affaire en montrant un billet de 100 francs suisses à des policiers incapables de lire mon passeport dont ils contestaient la validité (à 2 h du matin, pas d’interprète).

topic3_img0001

Plus étonnant, il arrive, notamment en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est, de rencontrer des gens, mal informés c’est certain, qui vous font part de leur étonnement de voir que vous êtes français et blanc. Ils sont persuadés que la France est majoritairement peuplée de Noirs et d’Arabes. Aucune honte à cela, hormis le constat que la France est devenue une république bananière.
Socialiste mais bananière.

L’Imprécateur

Bannière 2016

0 0 votes
Évaluation de l'article
10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank