QUE CE MONDE EST LAID ! (billet d’humeur de Christian Leblanc)

Ce billet d’humeur d’un lecteur avait été posté sur la page Facebook de Minurne…
https://www.facebook.com/Minurne/posts/1190895710921852
Vous êtes nombreux à nous avoir demandé de le publier sur le site.
Voilà qui est fait.
Nous en profitons pour rappeler à tous les lecteurs patriotes que Minurne est prêt à publier leurs écrits, sous leur propre responsabilité, et pourvu qu’ils restent dans le cadre de la loi et qu’il respecte la charte de Minurne.  

MLS

Bannière 2016

barre


N
ous avons des ministres des armées qui n’ont jamais fait de service militaire.
Nous avons des ministres de la justice qui sont sous le coup de la loi et qui sont racistes anti-blancs et anti-français.
Nous avons des ministres de l’agriculture qui ne savent même pas que l’on crible le blé avant de le semer et qui ne savent même pas comment on le sème et comment on le récolte.
Nous avons des ministres du travail qui n’ont jamais travaillé.
Nous avons des présidents de la république totalement incapables de résoudre leurs problèmes domestiques ou de planter un clou sans se taper sur les doigts… présidents de la république tout droit sortis des hautes écoles nationales d’administration où on leur appris à penser mais jamais à avoir du bon sens.
Nous avons des gouvernements qui, l’un après l’autre, sans arrêt, au lieu d’inciter une population d’élite à se reproduire font venir en masse des populations de merde.
Nous avons des gens, qui par dizaines de millions, des centaines même de millions, se prosternent et obéissent à un bout de papier appelé billet de banque… bout de papier qui donne tous les droits aux pires voyous qui soient et aux pires cons qui soient, du moment qu’ils le brandissent.
Nous avons des banquiers, qui, sans produire aucune richesse, mais simplement riches du fruit de NOTRE travail, sont maîtres de toute la planète et ont droit de vie ou de mort sur des populations entières.
Nous avons des gens, dans la péninsule arabique, qui, non seulement sont les plus riches du monde, qui non seulement sont totalement inutiles à l’humanité, mais même nuisibles, et qui, sans jamais avoir produit la moindre richesse, mais en nous la faisant produire, nous achètent, avec le fruit de NOTRE travail, comme des maquignons achètent un troupeau de bétail lors d’une foire aux bestiaux.
Nous avons des conflits armés qui traînent partout, et qui traînent, qui traînent et qui traînent encore parce que, pour les faire durer et pour faire de l’argent, de l’argent, de l’argent et encore de l’argent on continue à utiliser des armes traditionnelles… armes d’une monstrueuse et indicible cruauté… au lieu d’utiliser des gaz de combat modernes très au point, inoffensifs, anesthésiants et imparables.
Nous avons, à tous les niveaux, des gens d’un parfait incivisme, qui ne pensent qu’à surpeupler la planète parce que la surpopulation amène la misère et que la misère amène des bas-salaires pour les voyous de droite, des électeurs pour les voyous de gauche, de la pollution pour les voyous écologistes, et des fidèles pour les voyous des religions.
Nous sommes dans un monde de voyous où la population n’est même pas considérée comme un bétail mais comme une boullie humaine, un magma pâteux et nauséabond dont le seul but est de faire la promotion des plus cons, des plus insensés, des plus menteurs, des plus tordus, des plus cruels, et des plus égoïstes…
Alors que le bonheur, l’homogénéité, la solidité, l’intégrité et la dignité du groupe devrait être la seule et unique préoccupation de l’homme, c’est-à-dire que le civisme devrait être LA LOI basique et intransgressible. C’est au contraire le plus parfait égoïsme et le plus parfait incivisme qui règne.
Nous sommes dans un monde où l’homme bon est considéré comme un con et l’homme tordu, menteur, voleur, escroc, racketteur, comme intelligent, voire même génial.
Nous sommes dans un monde où le plus grand chirurgien est obligé d’obéir à un petit crétin diplômé, sans aucun bon sens incompétent en tout, inutile en tout et nuisible en tout, par le simple fait qu’il est ministre ou président de la république.
Nous sommes dans un monde où l’on ne respecte plus rien ni personne, ni les races, ni les peuples, ni les cultures, ni les individus, un monde où le civisme, ciment de tous les groupes est totalement banni et où le fait d’utiliser l’autre à des fins parfaitement égoïstes et personnelles est magnifié, promu et glorifié.
Nous sommes dans un monde où la QUANTITÉ, le pullulement, le fouillis, le grouillis, la saleté et le désordre, visqueux, glauque, triste, misérable et pestilentiel est préféré à la claire, nette, propre, lumineuse et rayonnante QUALITÉ.

Ce monde, épouvantablement laid, est en voie de désagrégation et de putréfaction avancée.

L’Humanité est perdue

Christian Leblanc

0 0 votes
Évaluation de l'article
2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank