LA FIN DE L’INNOCENCE ? (par Philippe Grimberg)

Les bobos  au Festival d’Avignon, les beaufs au Tour de France, le pays s’apaisait…

Ce jeudi, nous célébrions le 14 juillet 2016.

Il s’agissait  d’une fiesta estivale de plus.

Or,  nous  commémorions la prise de la Bastille, un événement  particulièrement sanglant. L’hymne national républicain le rappelle avec ses paroles violentes.

Nous l’avions oublié. Nous avions oublié que nous fûmes des guerriers, que nous combattîmes la  tyrannie, et que nous sommes appelés à  la combattre à jamais.

L’homme de Tunis (tue Nice ?) nous a rappelé qu’être Français, ce n’est pas innocent. Qu’être fier d’être Français, ce n’est pas sans risque.
Être Français, qu’on soit bébé ou vieillard, homme ou femme, de gauche ou de droite, croyant ou athée, républicain ou non, gentil ou méchant, intelligent ou borné, être Français  fait de nous une cible.

Nous allons devoir nous mettre  aux techniques de survie de peuples haïs comme les Américains, des  cowboys avec une  Bible et un Colt, ou comme  les Israéliens,  des soldats  avec une Bible et une Uzi.

Comme ces deux peuples, nous nous transformerons en  citoyens armés, et adopterons leur  mode de pensée, qui consiste à préférer inspirer la crainte plutôt que l’amour.

Philippe Grimberg

Bannière 2016

0 0 votes
Évaluation de l'article
12 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank