LE « CLINTONXIT » :
UNE CHANCE POUR LE MONDE !
(par L’Imprécateur)

Minurne a été l’un des rares sites de réinformation à dire régulièrement depuis le début de la campagne présidentielle que Trump pouvait gagner. Bien sûr, il y avait l’incertitude inhérente à ce type d’élection qui se joue souvent à 1% près, voire moins. Surtout qu’aux États-Unis, ce sont les grands électeurs qui font la décision finale, voire, ce fut le cas pour l’élection de Bush, la Cour Suprême.

Il fallait au gagnant 270 des grands électeurs, puisqu’ils sont 538. Il fut rapidement acquis, on le comprit aux deux tiers de l’élection environ, que Trump en aurait entre 340 et 350. C’était gagné.

Pourtant les démocrates ont “mis le paquet” les derniers jours : intervention massive du couple Obama et de majorettes du showbiz, ainsi que cette incroyable annulation de l’enquête du FBI concernant Hillary Clinton sur la pression du gouvernement menaçant le directeur du FBI et les agents chargés de l’enquête de licenciement s’ils n’annonçaient pas publiquement y renoncer.

C’est l’énorme erreur des démocrates, car les Américains ont compris que les soupçons de tricherie, de corruption et d’incompétence qui pesaient sur Hillary Clinton étaient très probablement justifiés.

"Il va falloir rembourser, maintenant, Madame Clinton !"

« Il va falloir rembourser, maintenant, Madame Clinton ! »

Il faut maintenant comprendre que cette élection est une victoire de la démocratie, la vraie, celle de l’expression du peuple souverain, pas celle truquée des primaires qui n’ont qu’un objectif : imposer au peuple les choix de l’oligarchie dominante des élus politiques professionnels, mondialistes et corrompus. En cela, la victoire de Trump n’a rien de catastrophique, c’est le signe d’un renouveau.

Il reste à espérer qu’elle aura des conséquences en France même.

Elle montre, et ce n’est pas un point de détail, que nos dirigeants politiques manquent totalement de jugement. Hollande avait fait préparer par ses communicants un beau message de félicitations à Clinton. Rien n’était prévu pour Trump puisque, dans un phénomène d’auto-intoxication courant dans la classe politique et médiatique française, il était convenu que seule Clinton avait l’envergure présidentielle ; elle seule pouvait être élue, n’était-ce pas évident ?

À gauche on nous annonce déjà des catastrophes : fin de l’immigration incontrôlée, fin des régimes sociaux, fin de syndicats, etc.

À l’extrême droite on se réjouit en voyant dans l’élection de Trump la fin des « idées libérales mondialisantes qui mènent à leur perte les pays occidentaux depuis plusieurs décennies »…

Erreur. Le libéralisme n’a rien à voir dans les dérives nocives de la mondialisation, elles ont au contraire été produites par l’association de la finance internationale se servant du socialisme “à l’insu de son plein gré” pour anesthésier les peuples occidentaux gavés par leurs états-nounous d’aides et de subventions en tous genres. Dormez-tranquilles, braves gens ! Nous pensons pour vous. Certes on doit vous prendre beaucoup d’impôts, mais c’est pour votre bien. Oui, tout à mal, mais ce n’est pas de notre faute ni de celle du socialisme ou de l’islam, c’est le libéralisme mondial.

La presse aux ordres du pouvoir le martèle à longueur d’articles.

Il faut se sortir çà de la tête et comprendre que le libéralisme profite aux peuples et le socialisme aux élites financières, politiques et médiatiques.

Les médias nous disent déjà que Trump va casser le TAFTA, renier COP 21. Quelle horreur ! Oui, il veut, c’est ce qu’il a annoncé, remettre de l’ordre dans le système corrompu qui fonde sur le mensonge sa domination mondiale.

Hollande a dû mettre son discours à la corbeille, mais pensons aussi aux relations qu’auront Valls ou Juppé avec Trump après le torrent d’insultes imbéciles qu’ils ont déversé sur lui si par malheur l’un ou l’autre devenait Président de la République, ce qui, heureusement, est fort improbable comme je vous le démontrerai bientôt.

Mais il y a une condition au succès de la droite en France où elle est largement dominante dans le peuple français, une position que nous soutenons chez Minurne depuis longtemps, c’est que les candidats de droite hors-système n’hésitent pas à se maintenir face au candidat qui sortira de la primaire si celui-ci refuse par ostracisme anti-FN de travailler avec toute la Droite, Marine Le Pen comprise.

La Droite est majoritaire, mais l’opposition Droite-Gauche est saine pour la démocratie. Ce qui est malsain, ce sont les indécis, les tièdes comme Bayrou, Juppé, NKM et autres qui passent ou pourraient passer d’un camp à l’autre, ne sachant pas où ils se situent, incertains dans leurs convictions, ne sachant pas s’ils doivent revendiquer ou renier nos idéaux de civilisation gallo-romaine et chrétienne, et toujours prêts à suivre les positions de la gauche américaine financiarisée et mondialiste.

En attendant nos prochains articles, écoutez-bien les déclarations et commentaires de nos élus et de nos journalistes. Il y aura de quoi rigoler, ou pleurer, devant tant de retournements de veste et d’aveuglements à venir.

Déjà, Juppé « alerte les Français contre la démagogie, l’extrémisme et le populisme ». Il a raison ! Ça sent le brûlé pour lui.

L’Imprécateur

banniere_2016_570

0 0 votes
Évaluation de l'article
11 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank