BAISSE DU CHOMAGE ? ARNAQUE ET BIDOUILLAGES ! (par l’Imprécateur)

Share Button

Vaste campagne de désinformation d’été pour faire croire aux Français qu’il y a eu une baisse du chômage au second trimestre et que la courbe est inversée. Donc, Hollande pourra légitimement présenter sa candidature à l’élection présidentielle. Toute la presse aux ordres de l’Elysée a entonné le chant de victoire du président et de son gouvernement sur le thème : soyez heureux braves moutons-crétins, le travail est de retour, soyez optimistes, le bonheur socialiste arrive comme on vous l’avait promis, votez pour que ça continue, votez Hollande qui sinon va dépérir d’ennui et peut-être même maigrir.

Francois-Hollande-a-inaugure-un-hotel-de-luxe-en-Correze_exact540x405_l


Photo récente prise à Tulle lors de l’inauguration  d’un nouvel hôtel

La vérité est toute autre si l’on en croit le Journal Du Net (JDN), Agora vox et Businessbourse :

« En France métropolitaine, le nombre d’inscrits de catégories A, B et C augmente par rapport à juin (+0,1%), à 5 442 100 chômeurs fin juillet 2016 (5 739 800 Dom Inclus).
Toutes catégories confondues (A, B, C, D et E), le nombre de demandeurs d’emploi
 s’élève à 6 182 300 en France métropolitaine (6 513 900 pour la France entière), en hausse de 0,2% sur un mois (+12 700 inscrits) et de 1,6% sur un an (+97 400)« .

Pourtant, la catégorie A, mais elle seule, aurait connu une amélioration en juillet : – 0,5 %, Fabuleux ! Et tous de broder sur ces merveilleux « -0,5 % » dont la pérennité est loin d’être assurée puisque la croissance a été nulle au second trimestre et que cela aura un effet négatif sur l’emploi dans les mois à venir.

« L’embellie tant espérée par le gouvernement est finalement arrivée. Après une hausse de 0,2% en juin, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité, a reculé de 0,5% sur un mois, à 3 506 600 en juillet, selon les chiffres dévoilés par la Dares et Pôle emploi ce mercredi 24 août pour la France métropolitaine, soit 19 100 chômeurs en moins. Un chiffre en baisse de 1,2% sur un an, ce qui représente 44 100 demandeurs d’emploi en moins« .

BIENVENUES RADIATIONS !

Bravo, mais à quel prix ?
Celui – entre autres – des radiations et des défauts d’actualisation !

Janvier 312 100 demandeurs d’emploi radiés,
Février 314 200,
Mars 323 400,
Avril 337 700,
Mai 339 400,
Juin 340 200,
Juillet 326 100.

Les causes sont multiples qui vont d’un rendez-vous raté ou d’un formulaire non rempli à une mise en formation.

Ces 2,3 millions de radiés sont à compter dans les 4,5 millions d’« invisibles », qui n’entrent pas dans les statistiques, de nombreux chômeurs désespérés ou résignés ne se faisant même plus enregistrer.

Ainsi ce sont 6 513 900 chômeurs à temps plein ou travailleurs occasionnels dans une population de 66 millions d’habitants (estimation INSEE 2016), ce qui fait 9,9 % de la population si l’on oublie les 4,5 millions non comptés officiellement.

Si on les compte, le chômage réel hors statistique officielle est de 16,6 %
.

Ce qui compte pour les communicants de Hollande, ce n’est jamais la vérité mais ce qui peut être cru par les naïfs qui imaginent encore que la presse ou les émissions de télé sont là pour les informer, comme le confirme une note de l’Elysée, révélée par Le Canard enchainé, qui demande à Pôle emploi et a l’INSEE de faire leurs calculs de manière à ce que le seuil des 10 % de chômeurs ne soit pas dépassé.
Une belle arnaque présidentielle !

Si l’on ajoute aux chômeurs, comptabilisés ou non, les plus de 10 millions de Français qui vivent sous le seuil de pauvreté, on constate que la France s’enfonce dans la misère comme l’ont historiquement toujours fait tous les pays à économie socialiste, ce qui les oblige un jour ou l’autre, pour sauver la peau de leurs élus socialistes, à revenir à l’économie de marché libre et au capitalisme libéral. Macron a été recruté pour amorcer ce virage, la loi Valls El Kohmry devait le concrétiser, mais la mayonnaise ne prend pas. Tant que le nombre des créations d’emplois restera à la moitié de ce qu’il était en 2011, il n’y a aucune possibilité de voir la courbe du chômage s’inverser.

UnknownAppSchermSnapz001

Le livre que deux journalistes ont commis sur la base d’une série d’entretiens avec Hollande est révélateur de la fainéantise et de l’incompétence de celui-ci. Il confirme aussi que l’important pour le président, n’est pas de dire la vérité et de prendre les mesures adéquates pour relever la situation catastrophique de l’emploi, de la sécurité, de l’économie, de l’armée et de l’enseignement, mais de « faire croire » que tout va de mieux en mieux, d’abord grâce à son travail et à celui de l’équipe gouvernementale : « Le plus important, c’est d’imposer l’idée que l’on se défonce du matin au soir pour les Français« , dit-il.

Mais le bilan est lourd : la dépense publique continue à augmenter plus vite que la richesse nationale qui patine, la dette de l’Etat continue à croitre, comme le chômage réel, l’imposition et la taxation globales , l’éducation nationale est sinistrée, la santé publique s’enfonce dans le rouge, l’élite continue à fuir le pays, les migrants musulmans à affluer, la corruption du service public et des élus à enfler comme le signale Transparency International.

france-apaisée2

Vous devriez vous sentir en sécurité dans dune France apaisée, c’était une promesse de Hollande. Vous sentez-vous en sécurité ?

Mais Hollande ne pense qu’à une chose : se faire réélire et pour cela se montrer, parler, stigmatiser ses ministres auxquels il impute la cause de son échec, et vendre du vent au Français dans des discours sans idées, sans vision à long terme, sans charisme, sans talent et sans élégance. Montebourg et Mélenchon n’ont aucune peine à se trouver devant lui dans les sondages, non pour ce qu’ils disent, mais parce qu’ils savent accrocher l’attention.

C’est d’ailleurs une autre instruction donnée par l’Elysée à la presse : oublier les sondages qui le donnent en-dessous de 10 %, comme celui du 15 juillet dernier par Ipsos (5 %). « Si j’arrive à faire passer l’idée que ça va mieux, ça ira encore mieux« , dit-il aux deux journalistes. Toujours cette obsession de tromper pour faire croire que… « Il faut croire au hasard« , ajoute-t-il, en donnant l’ordre de truquer les statistiques pour faire croire que « tout va mieux« .

Et il refuse d’assumer son échec, tout est de la faute des autres et de la malchance « Je n’ai pas eu de bol« . En réalité, ce n’est pas le « bol » qui lui manque mais l’intelligence et le courage de parler vrai et d’agir efficacement. Ce n’est qu’un rusé magouilleur.

Hollande-courbe-chomage1

Il incarne « Le vide, la vacuité, la médiocrité, la boule de cristal » comme le décrit fort justement la blogueuse Nanouche, et il chouchoute la presse. Il la subventionne grassement et lui accorde 30 à 40 % de son temps, plus qu’à ses ministres, afin qu’elle « améliore son image« . Et la presse docile vante son immense compétence, son indulgence pour les imbéciles de Français qui ne comprennent pas son immense talent, sa bienveillance pour les pauvres et les immigrés. Elle répercute, en les amplifiant, ses mensonges. Il faut « faire passer l’idée » qu’il a réussi ! D’où cette prétendue diminution du chômage qui n’est qu’un leurre : en réalité ce sont + 7 500 demandeurs d’emploi en juillet, toutes catégories confondues. Et encore, grâce au subterfuge du doublement à marche forcée des entrées en formation, y compris sur des dispositifs menant à l’impasse. Pour aller plus vite encore, Pôle Emploi a même confié à des officines privées la relance téléphonique des demandeurs d’emploi pour leur proposer des formations, même à ceux qui ne sont pas demandeurs !

Il faut « faire croire », « passer des idées ». Pour cela ses communicants et la presse ont reçu des instructions : 50 % pour vanter les mérites de Hollande, 25 % pour critiquer ses compétiteurs à gauche (tous nuls cela va de soi), 25 % pour critiquer Sarkozy. Il est convaincu que Marine est en train de couler, plombée par le boulet Philippot et que c’est Sarkozy qu’il aura à affronter au second tour. Peu probable, ce sera plus vraisemblablement Sarkozy contre Marine, quoi qu’en pense Hollande.

Mais il faut être prudents tenaces, et rappeler sans cesse son échec et son incompétence.

Au pire, s’il doit renoncer parce que le chômage aura recommencé à grimper au quatrième trimestre et qu’il est toujours derrière Montebourg et Mélenchon, il annoncera son retrait en prononçant ses vœux de nouvel an, trop tard pour que Montebourg ou Mélenchon puissent remonter leur handicap, de manière à ce que la droite gagne pour punir cette gauche qui l’aura trahi.

« La République a reculé, la France s’est abîmée dans l’immobilisme et la chienlit s’est installée en se généralisant. Dévastation, massacres et ravages, voilà ce qu’a produit le socialisme en bientôt cinq ans. Pas besoin d’avoir un QI de 180 pour s’en rendre compte !

 » écrit la blogueuse Nanouche dans Boulevard Voltaire.

L’Imprécateur

banniere_2016_570

Share Button

DES IDENTITAIRES ACHARNÉS

Share Button

Chaque fois « qu’un Petit Blanc » (comme les qualifient désormais nos medias avec dédain), entendez par là un « Gaulois », un « beauf », un « Français de souche » donc un « facho », un « pétainiste » ou tout autre électeur du FN, exprime la moindre critique sur l’islam ou les communautés d’où il prend son envol, ou simplement chaque fois que ce « Petit Blanc » expose son désaccord avec la situation pitoyable ou se trouve cette nation, il est immédiatement qualifié de « réactionnaire », de « nationaliste », d’« identitaire », donc de « raciste » irrémédiablement porteur d’ idéologies nauséabondes. Ça, c’est le refrain habituel depuis des décennies, le fait est coutumier.

Or, dès qu’il s’agit d’exigences communautaristes, qui sous couvert de religion ne sont la plupart du temps que des manifestations identitaires à rebours, la perception n’est plus du tout la même. Pourtant, qu’est ce qui peut bien différencier un identitaire « de souche » d’un identitaire « du bled » ? Car il s’agit bien de cela. En empiétant jour après jour sur la laïcité, les mœurs, les droits de la femme et la république, les populations issues de la diversité ne font qu’exprimer et revendiquer haut et fort leur identité cultuelle et culturelle, comme tout identitaire le ferait ! Sauf que le « MAUVAIS IDENTITAIRE » est quant à lui dans son pays, tandis que le « BON IDENTITAIRE » n’y vit que depuis peu… Les propos de Juppette (Juppé) illustrent superbement le cas lorsqu’il déclare « qu’on ne peut pas demander aux immigrés d’oublier ou de renier leur vie d’avant et leur identité propre »… Les Français de souche quant à eux doivent bien entendu se soumettre aux exigences de ces communautés et oublier leurs traditions et modes de vies occidentaux, sous peine « d’incitation à la haine » ou de xénophobie.

Sans titre

Pourtant, défendant avec acharnement leur « droit à la différence », qui donc est le plus identitaire en France ? En effet, ils ont leurs langues (maîtrisant imparfaitement le Français si tant est qu’ils le parlent), leur vêture (port du voile envahissant l’espace publique, polémique du burkini et de la burka), leur alimentation (halal, imposé jusque dans la moindre superette), leurs quartiers (et autres territoires perdus de la république, sans parler des innombrables ilots communautaires qui pullulent et croissent dans chaque région, ville et village), leurs us et coutumes (souvent sous couvert de religion, pour reproduire le mode de vie oriental au sein de la république), leurs boutiques et commerces (exemple typique : la superette de Colombes ne vendant ni porc ni alcool, une parmi des centaines), leurs mariages (forcés ou non, avec des mineurs, la polygamie), leurs droits de la femme (contraires aux valeurs et lois de la république), leurs écoles et même leurs autoécoles (non mixtes et réservées aux femmes « musulmanes », comme à ville franche), leurs ennemis jurés (les juifs) et autres mécréants (tout non-musulman : nous tous), leur histoire (leur version victimaire de celle-ci : esclavagisme, colonialisme, ghettoïsation, racisme, etc.), leurs horaires de piscine ou exigences communautaristes dans les hôpitaux (sans contact avec les mécréants), leurs plages privés (ou tentatives de privatisation comme en Corse ou sur n’importe qu’elle plage infestée de burkinis ou de femmes voilées), leurs lieux de culte (la rue étant à défaut un endroit de prière toujours toléré par un pouvoir pusillanime, laxiste ou complice)…

Sans titre2

Bref, sous couvert de vivre en toute liberté démocratique leur religion, celle-ci sert depuis longtemps de prétexte pour imposer jour après jour autant de revendications nationalistes (islamistes), communautaires et identitaires pour reconstruire chez nous un mode de vie qui jusque-là y avait échappé, et ce avec un acharnement total et la complaisance absolue des pouvoirs et des medias, bien entendu.

Pouvoirs qui se refusent à voir que leurs valeurs sont en tout et pour tout incompatibles avec les nôtres, et qu’elles le seront toujours ! Et comme la frontière entre coutumes, communautarisme et islam est extrêmement floue et ambiguë, il y aura toujours des imbéciles pour crier à « l’islamophobie » chaque fois que quelqu’un essayera de remettre en cause un tel état de fait. Je l’ai déjà dit et je le répète : Le « vivre ensemble » se limite dans un premier temps a « vivre avec eux » pour bientôt (et déjà) « vivre comme eux ». Mais exprimer ces réalités est devenu un crime d’état… et tenter de dénoncer ces dérives communautaristes n’entre plus dans le cadre de la liberté d’expression, car selon le législateur : la diffamation raciale et la provocation à la haine raciale font partie des infractions qui, par leur extrême gravité, font l’objet d’un régime spécial, limitant la liberté d’expression.

Voilà où nous en sommes, malgré tant d’avertissements et ce depuis des décennies déjà… Quand donc les Français comprendront-ils enfin dans quel pétrin (et pas quel dans quel Pétain) ils se sont fourrés ?

Reste la solution : 2017 !

Tour-effeil-

Voire… Les politiciens, de quelque bord qu’ils soient (admettons que certaines et certains partagent nos valeurs et entendent les défendre vivement, bec et ongles) auront-ils assez de force, assez d’appuis dans la population et assez de « munitions légales » pour repousser les assauts incessants des cafards de la bienpensance ?

Ou bien, sans jouer systématiquement les Matamore, nous faudra-t-il user de « munitions létales » pour faire respecter et imposer notre droit de vivre ?

Nos populations européennes sont atteintes d’un SIDA intellectuel qui les prive peu à peu de leurs défenses immunitaires.

Reste une quadrithérapie dont je vous laisse imaginer quelle est la dernière composante…

Ce texte a été suggéré par un ami anonyme et complété par Votre Serviteur.
LS

Share Button

LES MANIFS SE SUIVENT ET NE SE RESSEMBLENT PAS (par l’Imprécateur)

Share Button

Vendredi dernier 19 août, l’extrême gauche néofasciste et proto-nazie (1) se déchainait, place des Carmes à Aurillac, contre la police. Par mesure de sécurité pour protéger d’un éventuel attentat islamiste les touristes venus au Festival international du théâtre de rue, que certains ont rebaptisé « théâtre de rut » en raison de la sexualité crue de plusieurs pièces présentées, les sacs étaient fouillés à l’entrée. Cela a eu l’heur de déplaire à environ 400 ultragauchistes et intermittents du spectacle dont les sacs à dos contenaient diverses substances et objets tranchants et contondants peu compatibles avec la législation sur l’usage de drogues et d’armes blanches. L’un d’eux avait déjà été arrêté mercredi en possession d’une arme ce qui avait alerté le service d’ordre.

Il ne faudrait pas croire que leur réaction a été spontanée puisqu’ils ont commencé par lancer jeudi un appel à manifester relayé par La Compagnie off  (2) et distribué aux passants des tracts dénonçant « l’Etat policier » leur « mise en cage« , le « fascisme » des forces de l’ordre et le « déploiement privé (sic) militaire et policier« . Des milliers de tracts, ça ne s’imprime pas sur le genou à l’improviste ! Il y avait clairement préméditation : ils sont venus pour casser et se battre contre la police, les gendarmes, les militaires.

Google ChromeSchermSnapz004

 Donc ce fut le festival habituel que savent mettre en scène les casseurs professionnels organisés et subventionnés : scènes de guérilla de rues, pavés descellés jetés sur les forces de l’ordre, barricades, voitures malmenées, feux de matériaux divers, vitrines détériorées. L’affrontement commencé vers 18 h 30 a duré jusqu’à 20 h 30.

Nous sommes, la France est, en état d’urgence. Enfin, c’est ce que dit le ministre de l’Intérieur. On s’attendait donc à une réaction à la hauteur de la provocation préméditée faite au gouvernement et à l’Etat : arrestation de toute la racaille gauchiste internationaliste et intermittente, fouilles en règle, relevé des identités, fichage, examen des casiers judiciaires, amendes et parcage en lieu clos au moins quelques jours, remise à la justice de ceux trouvés en possession de drogues et d’armes illicites. Bref, tout ce que fait un pays civilisé quand il est « en guerre » contre le terrorisme.

Que nenni ! 400 casseurs, 3 arrestations dont 2 immédiatement relâchés. Pour le préfet, il s’agit de « casseurs inconscients« . C’est très con mais très joli comme formule ça, « casseurs inconscients », il faut lui donner la médaille des Arts et des Lettres au préfet ! Et « pour éviter que cela ne se propage pas dans la ville« , il a préféré « faire replier les gendarmes mobiles » (cité par La Montagne du 21 août). Un grand bravo pour cet acte de fermeté républicaine et socialiste.

Cette actualité du week-end du 15 août est passée à peu près inaperçue, excepté à Aurillac bien sûr, effacée par l’affaire des maghrébins qui voulaient privatiser par la violence la plage de Sisco en Corse, un fait reconnu par le procureur de Bastia. La réaction musclée des Corses a donné à Le Monde l’occasion de stigmatiser le racisme des Corses : « Les dernières données disponibles de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) (3) font état sur l’île de Beauté d’un niveau de violence à caractère raciste supérieur à celui des autres régions françaises. » Des faits précis cités en exemple ? Non, rien, juste une généralité présentée comme une évidence : les Corses sont racistes, c’est bien connu, point final.

images

Ça permet au Monde de se défiler pour expliquer les causes du conflit : la tentative d’emprise croissante des mœurs maghrébines sur la société corse locale, la situation des femmes dans l’islam à qui il est interdit de se baigner en maillots de bain et hors de la surveillance étroite des mâles de leurs familles.

Sisco a aussi permis aux médias et au gouvernement de passer sous silence la grande manifestation pacifique de plusieurs milliers de Chinois à Aubervilliers pour protester contre l’assassinat gratuit et raciste de l’un des leurs, Zhang Chaolin, 49 ans, couturier, donc soupçonné d’être très riche puisque commerçant chinois. Toutes les communautés de la région le savent : les Chinois immigrés se mettent aussitôt au travail, ainsi que tous les membres de leurs familles, au lieu de se la couler douce en vivant de subventions et d’aides sociales, et qui dit travail de chinois dit richesse colossale ! C’est pourquoi toute la racaille se jette sur eux quand ils sortent dans les rues du 9-3 pour les rançonner, les battre, les violer s’il s’agit de chinoises et, plus rarement il est vrai, les tuer s’ils font mine de résister. E en plus, les Chinois ne portent pas plainte parce qu’ils savent que « c’est inutile« . Les Chinois, mais pas seulement les Chinois, d’autres Français aussi (car ces Chinois ont la nationalité française, tout comme les Maghrébins en Seine Saint-Denis), se font quotidiennement agresser par des voyous dans le métro, à la sortie du métro, dans les rues et l’état d’urgence n’y fait rien, non plus que le gouvernement.

4985817_6_8324_manifestation-a-aubervilliers-le-21-aout-a_705daaeb3e20e64621aead4cb09aa729-1068x660

(photo Le Figaro) Les Chinois puisque ça travaille, ça append à parler français en quelques semaines, ça paie des impôts, leur excellente cuisine n’est pas halal, ça ne casse rien, ça n’incendie rien, ça n’agresse sexuellement personne, ça n’est pas fiché S, ça ne se retrouve pas à encombrer les commissariats, les tribunaux et les prisons. Quel intérêt pour un gouvernement socialiste qui n’a les yeux de Chimène que pour tout ce qui immigre  d’Afrique ?

Même le maire communiste d’Aubervilliers, Meriem Derkaoui, le reconnaît, Zhang Chaolin a été tué « pour un mobile crapuleux… au ciblage raciste« . Si c’est un communiste qui le dit en parlant de ses coreligionnaires, ça doit être vrai, non ?

L’Imprécateur

banniere_2016_570

1 : le préfixe « proto » signifie « qui précède », comme le prototype précède l’objet type qui sera produit ensuite en série. De même que l’on connaît la facilité avec laquelle les militants communistes passent au Front national (environ 30 % des militants du FN ont été très à gauche, comme Florian Philippot), et inversement, les jeunes casseurs de l’extrême gauche vont facilement à l’extrême extrême droite skinhead, et inversement.

2 : La Compagnie Off organise des spectacles de rue « pour la planète »

3 : La Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme a été crée en avril 1947 par le gouvernement socialo-communiste présidé par Vincent Auriol (SFIO)

Share Button

MENER LE BON COMBAT CONTRE LE BURKINI (par l’Imprécateur)

Share Button

La France a décidément le chic pour se focaliser pendant des semaines sur des sujets somme toutes mineurs. Qu’il faille interdire tous les symboles de la conquête islamiste de la France, tout le monde, excepté à gauche mais en partie à gauche aussi, est d’accord. Seulement il faut justifier ces interdictions par les bons arguments. Puisque c’est le burkini qui monopolise l’actualité depuis l’agression islamiste de Siscu (en langue corse) ou Sisco (en français), prenons-le comme exemple sous ses différents aspects.

Faut-il légiférer et réglementer la liberté de s’habiller comme les citoyens aiment le faire selon leur bon plaisir ? Sur le plan des libertés fondamentales, c’est un sujet sur lequel existe un large consensus national, depuis au moins un siècle, pour dire que la réglementation doit rester l’exception et doit être justifiée par un motif d’intérêt supérieur, comme la sécurité publique (risque d’accident, hygiène, trouble à l’ordre public…).

les-bains-de-mer-arra-ta-de-1895-20fi249-.jpg_img

La réglementation de l’habillement sur les plages est ancienne. et dans les années allant de 1880 à 1914, nos arrières grand-mères n’avait rien à envier aux musulmanes en burkini d’aujourd’hui, mais également aux surfeuses en combinaison latex ou aux plongeuses dont on ne voit que la face, et souvent partiellement si elles portent un masque et un respirateur.

images-2

Dans les piscines il y une réglementation basée sur l’hygiène : les vêtements masculins et féminins susceptibles d’être portés à l’extérieur sont interdits aux femmes comme aux hommes, shorts, bermudas, jeans, robes, jupes, chaussettes et bas, burkas… et burkinis. L’interdiction de ces derniers n’est pas un geste d’islamophobie française puisque de nombreux pays musulmans l’appliquent.
Le problème des piscines est réglé, c’est : pas de burkini.

13939399_312819772393021_8635166002449050894_n

Mais si la piscine ou la plage est privée et son accès réservé à ses propriétaires et locataires, il est erroné de dire qu’il pourrait y avoir trouble à l’ordre public. Et si les utilisateurs acceptent de se baigner dans une eau peut-être polluée, c’est leur problème. La seule réglementation actuelle est celle de l’accès des enfants à la baignade hors la présence d’adultes afin d’éviter des noyades d’enfants autant que faire se peut. C’est pourquoi l’interdiction du burkini dans un établissement privé, dont le personnel est mixte, hors des jours d’ouverture, hors la présence de public, loué à une association, Smile 13, qui organise ces manifestations pour tenter de sortir les femmes prisonnières des quartiers nord islamisés et interdits à la police et leur donner de temps en temps un jour de liberté relative en leur garantissant que leurs principes de décence seront préservés a été une erreur du maire communiste et des autorités qui l’ont soutenu.

Par contre, que le maire de Sisco prenne une mesure similaire pour empêcher le burkini sur les plages publiques de son village et garantir la liberté d’accès à tous est une bonne chose. Mais pas sous le prétexte du burkini lui-même, le procureur de Bastia a donné le seul argument qui tienne : les musulmans voulaient privatiser une plage publique à leur seul profit et empêcher les jeunes de la commune d’y venir, de prendre des photos et peut-être de draguer les filles et femmes musulmanes, et ça, c’est inadmissible dans notre République laïque où l’égalité des sexes est la règle.

Le problème de fond est ailleurs et c’est sur ce problème qu’il faut nous battre. Le burkini a été créé au Liban il y a une dizaine d’années. Le Liban fait ce qu’il veut chez lui, le burkini y est toléré. Il est venu en France et c’est plutôt un progrès allant dans le sens de la libération en douceur de la femme musulmane, surtout quand il lui permet d’exprimer une relative coquetterie par sa coupe et sa couleur mais aussi par le visage à découvert.

imgres

Le problème vient de ce que les salafistes, wahhabites et kawarij (1) y ont vu un nouveau moyen de mettre la société française en porte-à-faux : l’amener à condamner le port du burkini sur la base d’arguments erronés pour pouvoir prendre à témoin le monde entier du racisme et de l’islamophobie français.
Et ça fonctionne, les Français sont tombés dans le piège !

Le burkini répond à une stratégie de conquête, il en est l’un des éléments, apparemment mineur, qui vise à imposer les pratiques sociales islamistes en France en les étendant lentement mais sûrement, comme le font le voile intégral, la barbe, la djellabah, les mosquées, le halal et son corollaire l’égorgement à vif, de plus en plus fréquents dans les cités et quartiers déjà islamisés, progressivement mis hors du contrôle des autorités républicaines.

Quel inspecteur des impôts oserait aller vérifier dans le 93 les déclarations fiscales des propriétaires des quelques 400 Ferrari que l’on y trouve ? Quel policier ose y verbaliser une burka ? Pour les salafistes, tout recul au nom du vivre-ensemble, du « padamalgame » et du « pasdeprovocation », ou de la lutte contre l’islamophobie, est considéré comme un signe de la faiblesse du gouvernement et des valeurs de la République, ils peuvent donc exiger encore plus puisque Hollande, Valls et Cazeneuve cèderont « comme d’hab ».

Le bon argument serait de dire que le burkini, au même titre que la burka dont il est dérivé, étant utilisé comme symbole politique et militaire d’un l’islamisme qui justifie son existence sur la base d’un livre, le Coran, misogyne et criminalisant, c’est dans le cadre de la lutte conte l’islamisme avec lequel notre pays est en guerre que burkini et burka sont interdits dans les lieux publics.

C’est ce qu’a fait le maire de Cannes, David Lisnard, en décrivant dans son arrêté le burkini comme « un uniforme qui est le symbole de l’extrémisme islamiste« .

Les féministes ont un autre argument : elles se sont battues pour que la femme puisse avoir la maîtrise de son corps, avoir des enfants quand, avec qui et comme elle le veut, s’habiller et se dénuder comme elle l’entend jusqu’aux limites minimales exigées par les autorités, etc. Si les femmes peuvent se promener sur les plages et se baigner en bikini, voire en string, elles doivent pouvoir a contrario rester habillées, c’est leur liberté chèrement acquise qui est en jeu. Elles n’ont pas tort sur le principe, mais si une femme s’habillait en Aufseherin, l’uniforme du personnel féminin SS des camps de concentration qui avait la réputation d’être plus cruel encore que les gardiens, la laisserait-on circuler au nom du droit des femmes à s’habiller comme elle le souhaitent ?

Savent-elles nos féministes franchouillardes qu’en Belgique flamande, deux députées musulmanes d’origine marocaine ont demandé l’interdiction du burkini au nom de la libération de la femme ? Qu’en Arabie saoudite les femmes privées de tout droit, et totalement soumises aux hommes par la charia, se battent pour avoir un permis de conduire,le droit de voter, de divorcer, de pratiquer la contraception et le droit de se baigner avec un maillot une pièce ? Qu’elles ne comprennent pas le combat des féministes européennes qui leur paraît totalement anachronique et déconnecté des vrais besoins de droits qu’ont les femmes ?

Car là, avec les porteuses de burkini françaises, nous avons affaire à des musulmanes qui font insidieusement de la propagande pour ceux que le président lui-même appelle « des barbares« .

Ces barbares réutilisent la stratégie politique des nazis : adhérez à notre idéologie et vous aurez la paix. Ils l’ont adaptée à leur islam qui ne connaît que la violence politique, celle qui impose son modèle social et sa paix civile. Ils nous disent : convertissez-vous, mécréants, et vous aurez la paix.

L’Imprécateur

banniere_2016_570

1 : Le wahhabisme est l’islam sunnite rigoriste pratiqué en Arabie, le khawarij est l’islam des origines, celui de la conquête par le sabre, antérieur à la division entre chiites et sunnites, l’islam du chef de guerre bédouin Mohammed Mottalib, connu sous le nom de Mahomet, l’islam de l’Etat Islamique.

Share Button

PALAVAS − MANIFESTATION ANTI-BURKINI

Share Button

Burkini Palavas

Hier dimanche, de midi à 13 heures, plus de 200 manifestantes et manifestants ont exprimé leur opposition farouche à cette nouvelle provocation de l’islam radical qui tente d’apparaître dans les stations balnéaires de France : la mascarade islamo-grandguignolesque du « burkini ».

Voir notre article précédent.

Croix Palavas« Les jeunes Palavasiens qui ont grandi sur les plages » se sont rassemblés à midi plein devant la célèbre et très ancienne Croix de Palavas (rive gauche) pour parcourir quelques centaines de mètres sur la plage, très fréquentée à cette heure. Cette manifestation fut strictement apolitique, même si quelques jeunes du FNJ avaient tenu, à titre personnel, à déployer une banderole en fin de cortège devant la mairie de la station balnéaire préférée des Montpelliérains. Comme tous, ils étaient les bienvenus.

Par deux fois fut chantée La Marseillaise, reprise en chœur par de nombreux badauds.

La Gendarmerie Nationale veillait fort aimablement à la tranquillité de la manifestation. Au reste, pas le moindre début incident ne fut à déplorer.

Nous saluons également le quotidien local, Midi Libre (d’habitude si… politiquement correct) pour avoir relaté la manifestation. [Voir la vidéo publiée sous leur article.]

Burkini Palavas2


On peut (aussi) en rire !

Sans titre

Cliquez sur l’image ci-dessus (si vous avez plus de 18 ans… 😉 )


Share Button

MANIFESTATION ANTI-BURKINI À PALAVAS-LES-FLOTS (HÉRAULT) LE DIMANCHE 21 AOÛT 2016

Share Button

Publié le 18/08/2016 par « Lengadoc Info »
(agence de presse identitaire)

Burkini

Après la région Provence-Alpes-Côte-D’azur et la Corse, des arrêtés municipaux interdisant le port du burkini sur les plages, commencent à apparaître en Occitanie.

Le maire de la commune de Leucate et conseiller régional, Michel Py (LR), a signé ce mercredi 17 août, un arrêté municipal interdisant le port du burkini, cette tenue de bain recouvrant entièrement le corps et qui est portée par certaines femmes musulmanes. Selon Michel Py, plusieurs cas ont été rapportés ces dernières semaines. Selon lui, le burkini est « un signe ostentatoire religieux » contraire au principe de laïcité, « tout le monde doit faire des efforts pour préserver le vivre ensemble », a-t-il ajouté.

Multiplication des arrêtés anti-burkini

IMG_5172En quelques jours, plusieurs municipalités balnéaires ont décidé de prendre des arrêtés contre ce nouveau phénomène qui touche de plus en plus de gens au sein de la communauté musulmane.

Des arrêtés que l’on retrouve en Provence-Alpes-Côte-D’azur comme à Cannes, Mandelieu-la-Napoule, Villeneuve-Loubet, Cap d’Ail, en Corse avec la commune de Sisco ou encore en région Hauts de France avec Le Touquet et Oye-Plage.

Dans la commune de Sisco en Corse, plusieurs personnes de type maghrébin ont attaqué des jeunes à l’arme blanche parce des femmes en burkini étaient prises en photo. La violente agression a fait cinq blessés.

Dans l’Hérault, à Palavas-les-Flots, le conseiller municipal d’opposition, Stéphane Vincent (FN), a demandé au maire, Christian Jeanjean, de prendre un arrêté similaire. Pour l’instant, le maire n’a toujours pas pris de décision sur le sujet. Selon Stéphane Vincent, « il sait que la saison est bientôt terminée alors… il joue la montre ».

IMG_5175

UNE MARCHE PACIFIQUE EST ORGANISÉE CE DIMANCHE 21 AOÛT À MIDI devant la Croix de Palavas (rive gauche). La manifestation est organisée par les jeunes Palavasiens qui veulent « montrer que nous sommes dans un village laïc et que l’on ne veut pas du Burkini ni de ses agressions qui vont avec ! »

Les défenseurs du burkini veulent attaquer les mairies

Si les arrêtés anti-burkini se multiplient, les défenseurs de cette « mode vestimentaire » veulent contre-attaquer. Après l’arrêté de Cannes, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) a déposé une demande de suspension de l’arrêté auprès du tribunal administratif de Nice, demande de suspension qui a finalement été rejetée par la justice. Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF, a annoncé aujourd’hui que le collectif allait attaquer chaque mairie ayant pris un tel arrêté, une longue « bataille juridique ».

De son côté, Abdallah Zekri, le président de l’Observatoire contre l’islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM), a déclaré qu’il était surpris par les propos de Manuel Valls après que celui-ci ait décrit le burkini comme étant une « vision archaïque » de la femme. Pour Abdallah Zekri, « ces femmes le portent librement, certaines pour se préserver, par pudeur, d’autres par conviction religieuse ». Mieux vaut l’entendre que d’être sourd.

IMG_5173

À ce jour, 18 communes SEULEMENT ont interdit cette archaïque mascarade islamo-burkinesque : Beaulieu-s/Mer (06) ; Calais (62) [la semaine prochaine] ; Cannes (06) ; Cap d’Ail (06) ; Èze (06) ; Le Touquet (80) ; Leucate (11) ; Mandelieu-La Napoule (06) ; Menton (06) ; Nice (06) ; Oye-Plage (62) ; Roquebrune Cap Martin (06) ; Saint Jean Cap Ferrat (06) ; Saint Laurent du Var (06) ; Sisco (20) ; Théoule-s/Mer (06) ; Villefranche-s/Mer (06) ; Villeneuve-Loubet (06).


islam-femme-en-Afghanistan

La dignité de la Femme vue en « terre d’islam » (دار الإسلام)


Share Button

LE PAPE FRANCOIS S’EST-IL CONVERTI À L’ISLAM ? (par l’Imprécateur)

Share Button

Élection quand tu nous tiens ! Les voilà tous cathos. Après Cazeneuve, Juppé s’est rendu à Lourdes le 15 août, il y a assisté à la messe le matin et pour être à nouveau vu en prière et rentabiliser au maximum son déplacement, il est retourné l’après-midi à une bénédiction ou à vêpres, je ne sais pas exactement. De son côté, Hollande, accompagné on ne sait pourquoi de Cazeneuve (le ministre des Affaires étrangères, c’est Ayrault) et de l’arlésienne écolo Nicolas Hulot, rendait mercredi visite au Pape et à l’église romaine Saint Louis des Français, construite en 1518 par les Valois, alors rois de France, et toujours gérée par la France. Hollande ne s’est pas comporté en gougnafier comme la première fois, le 24 janvier 2014 au Vatican, quand il passait devant le pape sans s’excuser, s’est assis dans son bureau sans attendre que le pape l’y ait invité, avait expliqué son déplacement par le fait que le pape pouvait être « utile » et lui avait envoyé ensuite comme ambassadeur un homosexuel que le pape avait dû refuser.

La hiérarchie catholique a pris ces derniers temps des positions sur l’islam, l’immigration et l’accueil aux migrants qui conviennent au PS et au gouvernement, les candidats à la présidentielle se disent qu’il y a peut-être un électorat catho de gauche à récupérer au moment où l’électorat musulman beaucoup plus choqué que les catholiques par le mariage des homosexuels pourrait faire défaut.

5064147lpw-5064183-article-jpg_3725805_660x281

Le pape Jorge Mario Bergoglio, dit François, italophone de naissance, immigré de première génération en Argentine, socialiste de cœur et de surcroit jésuite est tout de même assez particulier. Il parle toujours doucement avec un bon sourire et comme il n’est pas jésuite pour rien, il faut savoir comprendre entre les mots pour savoir ce qu’il veut dire, et ce n’est pas toujours très orthodoxe.

Sur les immigrés, c’est très clair, il les aime, mais ses préférences vont aux immigrés musulmans. Il l’a prouvé en ne ramenant pas de son voyage à Lesbos, cette île grecque très proche de la Turquie, des chrétiens syriens pourtant les plus menacés de tous, mais les membres de deux familles musulmanes beaucoup plus réfugiés économiques que réfugiés de guerre.

Cette préférence musulmane, il l’a encore marquée en rentrant de Pologne : il a clairement déclaré son amour de l’islam, expliquant qu’il se réfère à la doctrine de Vatican II selon laquelle toutes les religions sont, par définition, des religions d’amour, vouées à dialoguer et à s’entendre. Dans un article précédent, j’ai déjà mentionné la réponse de l’Etat islamique dans sa revue de propagande, Dabiq, qui se moque du pape et de sa naïveté. Dans Boulevard Voltaire, Raoul de Gerrx cite plus longuement la réponse de Dabiq : « Le Pape combat contre la réalité quand il s’efforce de présenter l’islam comme une religion de paix, alors que celui-ci enjoint aux vrais croyants de tirer l’épée du djihad. C’est même leur plus grand devoir : imposer la loi d’Allah par l’épée est une obligation fondée sur le Coran, parole de notre Seigneur… Même si vous arrêtiez de nous bombarder, de nous jeter en prison, de nous torturer, de nous abêtir et d’usurper nos terres, nous continuerions de vous haïr ; même si vous nous payiez le jizyah (l’impôt pour les infidèles) et viviez humiliés sous l’autorité de l’islam, nous continuerions de vous haïr. Pourquoi ? Parce que le Coran nous commande de le faire. Nous ne cesserons donc de vous haïr que lorsque vous aurez embrassé l’islam« .

Si le pape avait lu le Coran, il saurait que le mot « amour » n’y figure pas une seule fois dans le sens « Allah aime ses croyants » ou « Allah aime les hommes », ou encore dans le sens « aimer son prochain ». Les sourates (une quinzaine) où il est question d’amour reflètent une utilisation négative du mot amour. Celui-ci est employé dans le sens d’aimer des choses inadéquates ou fausses pour l’islam (la vie, les richesses, les femmes…). Lorsque le mot amour est utilisé dans un sens positif, c’est en vue d’aimer le combat, la guerre, la victoire que donnera Allah sur les mécréants. Alors, comment discuter avec des gens qui, s’ils sont de bons musulmans sincères, n’aiment leur prochain que soumis ou mort ? En faire la démonstration n’est pas de l’islamophobie, c’est un constat et vous en trouverez en annexe la preuve, j’y ai recensé et classé par sujet les sourates où il est question d’amour.

De même que le président Erdogan déclare « Il n’y pas d’islam modéré, l’islam c’est l’islam« , parler comme le fit le pape à propos de la violence islamique de « violence insensée » n’a pas de sens pour un musulman. La violence ordonnée à l’encontre des non-croyants dans le Coran est la parole sainte de leur dieu, c’est une violence légale et légitime. N’en déplaise aux commissaires politiques du vivre-ensemble.

diable-vs-Jesus

Le pape se livre aussi à des amalgames inadmissibles de la part du chef de la chrétienté et l’on comprend que Hollande se mette à l’aimer subitement, il pourrait le prendre comme ministre des Cultes dans son gouvernement. Le pape déclare « Si je parle de violence islamique, je dois parler de violence catholique« . On ne peut nier qu’il y ait des violents et des assassins parmi les catholiques, ni qu’il y ait eu autrefois des violences inadmissibles commises au nom de Dieu et de l’Eglise. Le pape aurait d’ailleurs dû parler de « violence chrétienne » et ne pas la restreindre aux seuls catholiques. Mais on n’a jamais entendu le mafieux qui, sa croix autour du cou poignarde ou tire sur un policier, ni le bon chrétien qui bat sa femme, ou la femme qui pour se venger d’être trompée ou battue tue son mari, crier « Dieu est grand, Jésus est son prophète ». Seuls les musulmans, pardon les islamistes, tuent en criant « Allahou akbar ». Mélanger la criminalité qui ressort du fait divers avec des actes qui ressortent de la guerre de religion est plus qu’une erreur, c’est une faute : le pape relativise la terreur islamiste, il exonère l’islam de toute responsabilité, il interdit la résistance.

Plutôt que de tendre une oreille compatissante et amicale aux musulmans en leur disant « ce qui est à vous est à vous, ce qui est à nous on va en discuter » (2), le pape devrait relire Saint Augustin et sa justification de la guerre quand on est attaqué par des violents qui ne cachent pas leur intention de vous exterminer. Il devrait aussi écouter le père Mourad. Il a vécu au Moyen-Orient, il sait, lui, de quoi il parle quand il déclare en substance que l’objectif de l’islam par son bras armé le djihadisme, c’est de détruire la civilisation occidentale chrétienne et d’en islamiser les restes.

Google ChromeSchermSnapz001

François introduit de temps en temps des symboles maçonniques dans ses gestes. Cependant dans cette photo ce n’est pas ce qu’il fait : l’auriculaire, l’index et le pouce écartés signifient l’amour dans les codes hippies

Le problème du pape est celui de l’Eglise catholique depuis sa création : comment concilier un Dieu « tout puissant » avec l’existence du Mal. Dans la Genèse, Dieu crée le ciel, la terre, etc. en parlant et en séparant, et « il vit que cela était bon« . Au sixième jour, il crée l’homme et « il vit que cela était très bon« . Seulement, il y avait aussi Lucifer (Satan, Diable, Iblis pour les musulmans, appelez-le comme vous voulez), l’archange déchu qui avait voulu prendre la place de Dieu et Lucifer comprit qu’avec l’Homme il pourrait peut-être contrarier la perfection de la Création, il y introduisit le Mal (l’affaire d’Eve et du serpent séducteur). C’est ce que Dieu explique à Job quand celui-ci depuis son tas de fumier se plaint à Dieu de Son ingratitude. Il lui dit qu’Il est le Créateur, que la Création précède l’apparition de l’homme, et que l’homme, quand il arrive, doit faire alliance avec elle (Livre de Job, chap. 38). Autrement dit vivre avec le Mal, mais qu’Il est toujours là pour le sauver si l’Homme a confiance en Lui. C’est une alliance, symbolisée par l’Arche d’alliance de Moïse. « C’est le chemin de l’Alliance. Dieu le premier veut cela, il mène contre le mal le même combat que nous.  » (Père Sylvain Gasser, assomptionniste, cité par La Croix)

Le judaïsme, puis l’Eglise, sont restés sur cette idée que Dieu est bon, que Lucifer est là aussi avec le Mal, que Dieu voulait éradiquer le Mal avec l’Homme qui l’avait trahi (épisode du déluge) mais que le geste de Noé l’a décidé à laisser la race humaine survivre et que c’est donc à elle de combattre le Mal avec l’aide de Dieu. C’est ce que disait l’ancien Notre Père : « Notre Père qui êtes aux cieux… protégez-nous de la tentation et délivrez-nous du Mal… » Le Concile Vatican a changé tout ça en s’appuyant sur la Bible de Jérusalem, « Je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais le bonheur et je crée le malheur, c’est moi, Yahvé, qui fais tout cela. » (Bible de Jérusalem 45,7 éd.1975)

Dieu est à la fois le Bien ET le Mal, le Bon dieu et le Méchant dieu, le Notre Père a été modifié : « Notre Pèrene nous soumets pas à la tentation… » C’est Dieu porteur du Mal qui le propose à l’Homme, si l’Homme cède à la tentation, tant pis pour lui, sanction.

Le pape François défend cette nouvelle position de l’Eglise, c’est son boulot. Mais il va plus loin et là ça devient grave. Dans une messe au Vatican, il a fait lire un prêche en latin dans lequel il renie la Saint Trinité : Dieu est unique, comme Allah, Jésus n’est pas le fils de Dieu, mais celui de Lucifer, de Satan !

D’où la conviction affichée du pape François que le christianisme et l’islam ayant le même dieu, les petites divergences portant sur le reste, y compris les Evangiles et Jésus, peuvent être résolues par le dialogue, d’où le contentement de Hollande pensant que le pape va l’aider à conforter l’islam en France.

Face à cela, que je considère comme une hérésie et une trahison de notre civilisation, soit on baisse les bras, soit on se relève et l’on se bat.

L’Imprécateur

banniere_2016_570

1 : On retrouve 15 fois dans 13 sourates différentes l’utilisation du thème amour, l’amour y est vu négativement : l’amour des choses.
Un thème souvent répété concerne ceux qui aiment (préfèrent) la vie et les richesses ici bas:
14:3 Ceux qui aiment la vie d’ici bas à l’au-delà, obstruent [aux gens], le chemin d’Allah et cherchent à le rendre tortueux, ceux-là sont loin dans l’égarement. 16:107 Il en est ainsi, parce qu’ils ont aimé la vie présente plus que l’au-delà. Et Allah, vraiment, ne guide pas les gens mécréants.
75:20-21 Mais vous aimez plutôt la vie éphémère, et vous délaissez l’au-delà.
76:27 Ces gens-là aiment la vie éphémère et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du Jugement.
89:20 et aimez les richesses d’un amour sans bornes.
100:8 et pour l’amour des richesses il est certes ardent.
Le thème ci-dessus est mieux défini dans sourate 3:14:
3:14 On a enjolivé aux gens l’amour des choses qu’ils désirent : femmes, enfants, trésors thésaurisés d’or et d’argent, chevaux marqués, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. Cette emphase sur l’amour des choses est encore définie dans la sourate 3:92:
3:92 Vous n’atteindriez la (vraie) piété que si vous faites largesses de ce que vous aimez. Tout ce dont vous faites largesses, Allah le sait certainement bien. En somme, ces différentes versets font référence à la richesse, aux choses affectueuses, etc.
Ceux qui n’aiment pas la guerre : 2:216 Le combat vous a été prescrit alors qu’il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
La fierté et l’hypocrisie:
3:188 Ne pense point que ceux-là qui exultent de ce qu’ils ont fait, et qui aiment qu’on les loue pour ce qu’ils n’ont pas fait, ne pense point donc, qu’ils trouvent une échappatoire au châtiment. Pour eux, il y aura un châtiment douloureux ! L’idolâtrie:
6:76 Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit : «Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit : «Je n’aime pas les choses qui disparaissent».Le rejet des conseillers sincères:
7:79 Alors il se détourna d’eux et dit : «Ô mon peuple, je vous avais communiqué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n’aimez pas les conseillers sincères ! »Mise en garde contre ceux qui aiment (dans le sens préférence) la mécréance à la foi:
9:23 Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés, vos pères et vos frères s’ils préfèrent la mécréance à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés… ceux-là sont les injustes.Ceux qui aiment la turpitude parmi les croyants:
24:19 Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l’au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. La promesse de la victoire…
61:13 et il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien: un secours [venant] d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.

L’amour Humain (12 Fois)
Les cinq utilisations de l’amour dans le sens de l’amour humain sont trouvés dans les sourates suivantes:
3:119 Vous, (Musulmans) vous les aimez alors qu’ils ne vous aiment pas et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent «Nous croyons»; et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis : «mourrez de votre rage»; en vérité, Allah connaît fort bien le contenu des cœurs.
12:8 quand ceux-ci dirent : «Joseph et son frère sont plus aimés de notre père que nous, alors que nous sommes un groupe bien fort. Notre père est vraiment dans un tort évident.
Ce passage (12:8) se rapporte à la jalousie des frères de Joseph dérangés que leur père Jacob aime Joseph et Benjamin davantage que ses autres fils.
12:30 Et dans la ville, des femmes dirent : «La femme d’Al-Azize essaye de séduire son valet ! Il l’a vraiment rendue folle d’amour. Nous la trouvons certes dans un égarement évident. Ceci se rapporte à l’épouse de Potiphar. Voici un exemple où l’amour est décrit comme « érotique » en soulignant qu’il était violent ou intense.
28:56 Tu (Muhammad) ne diriges pas celui que tu aimes : mais c’est Allah qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien-guidés.

2 : la citation est détournée de celle de Kroutchev à l’ONU « Ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous est négociable« 

Share Button

LES CÔTÉS OBSCURS D’HILLARY CLINTON (par L’Imprécateur)

Share Button

Pendant que la médiasphère gauchiste se livre à un Trump-bashing en règle, Hillary Clinton se dépense et dépense sans compter pour améliorer son image. Elle doit pour cela détruire diverses accusations de ses détracteurs : trop riche pour être une présidente de gauche, trop menteuse et trop incompétente pour être une présidente tout court, trop malade, trop dangereuse.

hillary-clinton-1058x660

Impossible, aux États-Unis, de devenir président (e) en étant pauvre (au moins depuis la seconde guerre mondiale) les coûts de la campagne étant devenus exorbitants.

Hillary Clinton, la « pauvre »

Laissons de côté John F. Kennedy qui avait une fortune personnelle d’origine familiale estimée à un milliard de dollars. Les neuf président qui lui ont succédé avaient en moyenne 25,5 millions de dollars. Le plus riche, Johnson en ayant 98 et le plus “pauvre”, Obama, 5. Hillary Clinton affirme que lorsque son couple est arrivé à la maison blanche en 1995, ils étaient fauchés, « sur la paille » dit-elle, et couverts de dettes à cause de leurs emprunts immobiliers et du coût des études de Chelsea, leur fille. Soit, mais s’ils avaient emprunté, c’est qu’ils avaient un capital immobilier important, il est estimé à 38 millions de dollars, soit nettement au-dessus de la moyenne présidentielle.

Aujourd’hui leur fortune est estimée à 100 millions. Hillary est-elle vraiment pauvre comme elle le dit ? D’autant plus que les Clinton ont créé à trois (William − dit Bill − Hillary et Chelsea) une fondation qui porte leur nom et qui reçoit des dons qui font jaser en raison de leur provenance : dons d’entreprises et de milliardaires démocrates, dons de la Chine, dons surtout en provenance des pétromonarchies du Golfe Persique qui seraient leur remerciements pour des “services” rendus par Hillary quand elle était secrétaire d’État aux Affaires étrangères. La Justice et le fisc américains s’y intéressent, mais Hillary a malencontreusement effacé les documents qui auraient pu être trouvés. Quelle maladroite cette Hillary !

De plus, leur fortune gonfle de jour en jour par le revenu des conférences que le couple donne et qu’Hillary prétend facturer 200.000 dollars l’unité. Or Bill, qui a visiblement à cœur de ne plus jamais se retrouver sur la paille avec Hillary, a facturé l’une de ses dernières conférences 750.000 dollars, une paille en effet ! Et Hillary facture les siennes en moyenne 300.000 dollars. Cela ne l’empêche pas de continuer à pleurer misère et Obama lui-même s’en amuse : « Une amie proche était millionnaire, maintenant elle vit dans un minibus dans l’Iowa » a-t-il raconté au dîner des correspondants de presse à Washington après le premier déplacement d’Hillary pour sa campagne dans l’Iowa en minibus.

Hillary Clinton, vendue au Diable islamique

Mais plus que sa fortune, c’est l’opacité de celle-ci qui est reprochée à Hillary. « La candidate démocrate Hillary Clinton serait financée par l’Arabie Saoudite, mais aussi par des multinationales, dont le cimentier français Lafarge, en pleine tourmente aujourd’hui pour sa coopération révélée avec Daech » (1) (Atlantico). Julian Assange (Wikileaks) confirme : « L’Arabie Saoudite figure parmi les plus gros donateurs, plutôt encombrants, de la fondation de Bill, Hillary et Chelsea Clinton, Clinton Foundation » (2). Quand elle était Secrétaire d’État (3), Hillary a favorisé de grosses exportations d’armes vers l’Arabie Saoudite et s’est toujours montrée très bienveillante envers l’Arabie quand celle-ci avait des problèmes de non-respect des Droits de l’Homme.

SafariSchermSnapz001

Peinte sur ce mur de la banlieue de Melbourne, à l’est d’Orlando en Floride, Hillary est décrite comme une musulmane bigote, raciste et sexiste. L’auteur cherche à stigmatiser ses liens étroits avec l’Arabie saoudite. En réalité elle est l’archétype du WASP, acronyme qui désigne les protestants luthériens favorisés, un pur produit de l’establishment blanc américain, son père était propriétaire de plusieurs usines de textile, ce qui n’empêche pas Hillary de prétendre que sa famille était pauvre.

En France, Hillary Clinton a un défenseur acharné en la personne de l’universitaire Anne Deysine qui soutient que c’est le système pour arriver au pouvoir qui fait qu’Hillary est en contradiction avec ses convictions, mais « Elle y croit vraiment, son combat est sincère » (sic).

Eh oui, Hillary aimerait être pauvre, mais elle ne peut pas… la pauvre !

Hillary Clinton : de graves désordres neurologiques

Hillary est-elle en bonne santé ? On peut en douter. Son comportement bizarre intrigue : convulsions pendant des conférences, quintes de toux interminables, syncopes. Elle est parfois obligée d’interrompre ses prestations publiques et ses gardes du corps doivent la trainer hors de la salle en la soutenant.

Hillary-being-helped-up-stairs-stroke

Il y a trois ans, elle a été opérée d’un caillot de sang dans le cerveau : « Clinton a été admise au Presbyterian Hospital de New York dimanche en raison du caillot qui a été découvert lors d’un examen de suivi lié à une commotion cérébrale dont elle a souffert ce mois-ci » avait déclaré son porte-parole Philippe Reines qui avait obtenu des médecins qu’ils publient un communiqué affirmant qu’il n’y avait ni AVC ni lésions neurologiques. En 2005, elle s’était déjà évanouie deux fois pendant l’un de ses discours. Très récemment, elle a eu un malaise en montant un escalier. Peut-être ferait-elle bien de renoncer à la présidence et de profiter de sa fortune considérable acquise par divers moyens, on ne voudrait pas que cette pauvre femme meure à la tâche.

Cliquez sur l’image ci-dessus…
Non, vous ne rêvez pas !
Imaginez un instant que cette dame puisse appuyer sur le « bouton rouge »

À ce propos, il semble qu’il n’y ait pas de jurisprudence de la Cour Suprême américaine dans le cas où un candidat mourrait quelques jours ou semaines avant l’élection en novembre, ou pendant la période qui précède son entrée effective à la Maison blanche en janvier…

Hillary Clinton : docteur ès-mensonges

Hillary est-elle une grosse menteuse ? Elle a eu un comportement sujet à caution quant à l’usage qu’elle a fait d’un serveur privé pour envoyer (notamment en Arabie saoudite) des mails qui ressortaient de son activité professionnelle. La Justice américaine finira peut-être par savoir ce qu’il en est, pour le moment Hillary et ses avocats opposent une résistance solide. Elle a prétendu que le directeur du FBI James Comey aurait affirmé qu’elle avait dit la vérité lors de la description de son utilisation du serveur privé. Il a été démontré plus tard que le directeur du FBI avait dit exactement le contraire. De tout évidence Hillary Clinton a menti effrontément.

hillary-clinton-liar-1

Autre affaire de mensonges : l’attaque contre l’ambassade américaine à Benghazi en Libye (11 septembre 2012) a coûté la vie à plusieurs diplomates et soldats américains. L’enquête qui a suivi a coûté aux contribuables 7 millions de dollars et a été très controversée comme « l’une des enquêtes du Congrès les plus longues et les plus partisanes de l’histoire ». Dans le rapport de 344 pages, rédigé par les Démocrates, ceux-ci essayent d’absoudre Clinton de toutes défaillances de culpabilité ou de sécurité. Cela n’ayant pas convaincu grand-monde, deux parents de victimes ont porté plainte contre Hillary qui les a traité publiquement de menteurs. Ceux-ci ont riposté en la traitant elle aussi de menteuse car elle niait avoir eu connaissance d’une vidéo alertant quelques jours avant le massacre des gros risques qui pesaient sur l’ambassade et qu’elle n’aurait pas répercutés au personnel diplomatique pour qu’il prenne les mesures de sécurité nécessaires.

Le problème est que madame Clinton est solidement protégée par ses amis Démocrates haut placés, notamment l’ex-directeur de la CIA, Michael Morell, son conseiller. Actuellement, c’est lui qui répand le bruit que Trump est manipulé par Poutine. Il a aussi déclaré sur la chaine PBS, sans être recadré par Clinton, que les Russes et les Iraniens devraient être tués secrètement (!) pour « payer un prix élevé », répétant aux journalistes qu’ils devraient purement et simplement être tués et insistant sur “secrètement” car « Dire au monde cela directement, non… Et ne faites par dire au Pentagone qu’ils l’ont fait, mais vous devrez vous assurer qu’ils savent à Moscou et Téhéran que c’est nous qui aurons fait le job ». Dans le New York Times il a loué les qualités de Clinton pour être chef de guerre. Et c’est Trump qu’il accuse d’être belliciste et « une menace pour la sécurité nationale » ! Avec Hillary Clinton à la présidence et son ami Morell au Pentagone, le monde risque gros.

Hillary Clinton−Al Capone

clinton-hil

Car Hillary pourrait être très dangereuse. Elle a le bon dieu avec elle ! Il fait mourir prématurément tous ses ennemis. « C’est ainsi que 5 personnes dont le témoignage sous serment et les révélations dans les médias étaient de nature à mettre fin à la candidature d’Hillary Clinton, dont 2 l’auraient envoyée moisir derrière les barreaux, sont mystérieusement décédées en moins de 2 mois dans des conditions plus que suspectes. Un suicidé, quand même. Pour les autres, la justice se pose des questions«  (4).

Il s’agit de :

  1. « Shawn Lucas, un supporter de Sanders, qui a aidé à dévoiler le trafic des 50% de voix qui auraient dû aller à Sanders à la Convention démocrate et se sont mystérieusement retrouvées au bénéfice de Clinton. Il est mort tout aussi mystérieusement le 2 août 2016. Le trafic a été prouvé, ce qui rend furieux les millions d’électeurs démocrates qui avaient voté pour Sanders à la DNC et qui ont promis de ne pas voter pour Clinton le jour du vote. C’est la menace numéro 1 qui pourrait faire perdre la mégère.
  2. « Victor Thorn, un écrivain qui a écrit sur elle des choses pas gentilles : mort d’un suicide en août 2016. Puni pour sa prose.
  3. « Seth Conrad Rich, un membre qui travaillait au Parti Démocrate âgé de 27 ans, mort sur le chemin qui le menait aux bureaux du FBI où il allait faire des révélations. L’enquête a conclu à un meurtre, le 8 juillet 2016. De quoi se mêlait-il, celui-là ?
  4. « John Asheun membre officiel de l’ONU qui avait un rendez-vous au FBI pour témoigner contre Hillary Clinton et le parti démocrate. Lui n’a pas résisté à un éclatement de la gorge en soulevant des haltères. Ça a failli arriver à James Bond dans un de ses films. John Ashe est mort le 22 juin 2016. Comme quoi le sport c’est dangereux, c’est pourquoi il faut en faire le moins possible.
  5. « Mike Flynn, (Big Government Editor for Breitbart News). L’ultime article de Mike Flynn fut publié le jour même de sa mort, et s’appelait : “L’argent des Clinton : Bill et Hillary ont créé leur propre fondation chinoise pour eux-mêmes en 2014”. On comprendra qu’il a bien mérité son sort, le méchant. Accuser les Clinton de détournement d’argent, vous n’y pensez pas ! Mort le 23 juin 2016 (4). »

Évidemment, si meurtres il y a eu, ce n’est pas Hilary qui les a commis, mais avec beaucoup d’argent et les relations qu’il faut, on peut se faire dégager la route de la présidence…

L’Imprécateur

banniere_2016_570

1 : Lafarge a versé des sommes importantes à l’État Islamique pour que son usine de ciment en Syrie ne soit pas détruite et continue à payer des taxes. Admettons… Mais il a aussi acheté du pétrole syrien à l’EI pour l’exporter. Hillary Clinton a commencé à travailler pour le service juridique de la filiale américaine de Lafarge dans les années 1980 et figurait parmi les administrateurs de Lafarge de 1990 à 1992. Durant cette période, l’entreprise Lafarge avait déjà été accusée de liens avec la CIA pour faciliter l’exportation d’armes de manière clandestine.

2 : Clinton Foundation est l’une des fondations les plus puissantes et les plus riches du monde. Officiellement elle est à vocation caritative ce qui lui permet de ne pas payer d’impôts, mais sa gestion est très opaque et bien verrouillée par les Clinton, ce qui crée un doute sur l’utilisation de l’argent.

3 : Premier mandat Obama

4 : Algarath, http://algarath.com/2016/08/07/morts-providentielles-protegent-hillary-clinton-5-morts-4-semaines/

Share Button

SUR “INSTAGRAM”, VOS ENFANTS CIBLÉS PAR LES FOUS D’ALLAH (par Jeanne Deflandres)

Share Button

Réf. : Instagram


Nous avons à la maison une jeune fille de 13 ans très éveillée et très au fait de l’actualité. Comme elle le dit elle-même, l’enfant a ses idées qui ne sont pas celles de tout le monde… Elle pense que les jeunes Identitaires sont fort sympathiques et trouve regrettable d’être trop jeune pour militer dans un parti patriote dirigé par une dame blonde qui aime les chats. Bref, une vraie petite Française… de souche.

“Instagram”, prisé par les jeunes

L’enfant reste cependant une enfant et discute. Comme toutes les jeunes filles de son âge, avec ses copines sur Instagram. Ce réseau social, initialement créé pour le partage de photos, permet aux ados de discuter via les commentaires insérés sous ces mêmes photos. Instagram est privilégié par les jeunes qui trouvent déjà que Facebook, « c’est ringard et c’est pour les vieux ».

Or, depuis quelques temps, ne voilà-t-il pas que l’enfant en question m’interroge fréquemment et très précisément sur l’islam et le contenu du Coran. Non que je m’inquiète sur ses motivations. Je sais que contrairement au canapé du même nom, elle n’est pas convertible.

barbuÀ la question « Pourquoi donc veux-tu des renseignements aussi pointus sur le Coran ? Il me semblait pourtant t’avoir expliqué l’indispensable », la jeune fille me répond sans rire : « C’est pour niquer les muzz sur Instagram ! » – « Comment ça, niquer les muzz sur Instagram ? » – « Ben oui, je fais comme papa sur Twitter ! » Brave petite…

Instamuzz ?

Cela sous-entend donc qu’il y a des « muzz » sur Instagram… Quid ? – Et hop ! Interrogatoire familial : Où ? Quand ? Comment ? – L’enfant nous explique.

Lorsqu’on crée un compte Instagram, on peut le sécuriser, le verrouiller afin que nul autre que nos amis ne voie nos publications. Jusque-là, tout va bien. Cependant Instagram propose aux jeunes gens connectés divers comptes qui pourraient les intéresser, souvent à caractère humoristique. Lorsque l’ado clique sur ce compte, il peut voir défiler des comptes d’autres ados et il peut s’y abonner afin de voir les commentaires postés sous les photos et de participer à des débats. Dans le cas de notre ado, elle a donc cliqué sur un compte nommé « Une croyante » afin de participer au débat portant sur l’islam, sujet qui l’énerve et sur lequel elle est intarissable.

C’est là que les choses se corsent. Nous avons suivi les débats en question, avons participé à l’argumentation afin de mieux – comme elle le dit si bien – « niquer les muzz ». Et nous, adultes, avons pu constater une chose inquiétante : un prosélytisme forcené dont les adolescents sont la cible privilégiée. Nous nous sommes très vite rendus compte que les profils du type « Une croyante, 13 ans » ou « Yacine, 14 ans » n’étaient rien d’autre que des masques derrière lesquels se cachaient sans doute de joyeux barbus. Il suffit de tester une argumentation un peu documentée sur l’islam pour en slam salopeêtre persuadé. D’ailleurs leurs réactions ne trompaient pas. Dès que l’enfant, avec notre aide, abordait un point précis du Coran, des hadiths ou de la Sunna, genre sujets qui fâchent (les femmes, la lapidation, etc.), les pseudo-profils sombraient dans l’insulte phallocrate digne du plus énervé des talibans. Et comme dit l’enfant : « dès que tu te fais traiter de “pute” en réponse à un argument sérieux, tu sais que c’est un barbu. » Elle est mignonne.

Très inquiétant également, le discours souvent bisounours de ces personnages (en tous cas au début) pour convaincre le jeune que l’islam, c’est l’amour, la paix et la tolérance.

À l’un d’eux qui lui affirmait sans rire que « islam » voulait dire « paix », l’enfant a répondu vertement : « Faut pas m’prendre pour une buse ! Je sais très bien qu’“islam” vient du verbe “aslama” (être soumis, résigné) et veut dire “soumission”. Faut pas m’la faire ! »

Formez vos enfants

Une leçon à tirer de tout cela : instruisez vos enfants sur les dangers de l’islam car le barbu est partout, prêt à s’emparer de leur esprit. Informez-les sur les dangers des réseaux sociaux et formez-les à les maîtriser.

Connaître son ennemi, c’est le début de la victoire.

Jeanne Deflandres


Share Button

LETTRE OUVERTE AU PREMIER MINISTRE (GENERAL MARTINEZ)

Share Button

Monsieur le Premier ministre,

La réponse que vous apportez aux drames qui étaient prévisibles et qui viennent de frapper la France à plusieurs reprises démontre à quel point, avec le Président de la République et votre gouvernement, vous créez l’émoi et l’incompréhension mais également la colère et l’exaspération en raison de votre déni de la réalité. Et vous vous obstinez avec une sidérante ténacité qui confine à la folie, à répondre non seulement à côté mais hors sujet. Car l’enjeu à ce stade ce n’est plus le vivre ensemble qui est devenu une utopie, mais l’adoption de mesures d’exception pour inverser le cours funeste des choses que nous devons au manque de clairvoyance de la classe politique dans son ensemble. Nul ne pourra cependant contester la forte aggravation de la situation depuis 2012. Honte à tous les naufrageurs et fossoyeurs de notre belle France !

Quel pacte voulez-vous passer avec ceux qui rejettent nos valeurs, nos traditions, nos modes de vie, avec ceux qui rejettent nos lois et veulent imposer les leurs ? Un pacte avec le diable ? Pourquoi pas un traité qui abandonnerait à ceux encore minoritaires tous les droits quand on sait – mais peut-être ne le savez-vous pas – que dans les pays où ils sont majoritaires ils n’accordent aucun droit aux minorités ? Il ne s’agit pas de passer un pacte. Ce serait signer un aveu de faiblesse compris comme l’acceptation de la dhimmitude, c’est à dire de la soumission. Il s’agit au contraire, et il serait grand temps, de soumettre l’islam en France à nos règles et de lui poser nos conditions. Et ceux qui ne les acceptent pas doivent partir. Au besoin, il faudra même les expulser.

Car il faut bien que vous compreniez que le problème c’est bien l’islam. Ce n’est pas l’islam-isme, l’islam radical, l’islam politique, l’islam modéré, l’islam psychiatrique, le salafisme, ou même l’État islamique. Non, comme M. Erdogan répondant sèchement à un journaliste qui l’interrogeait sur l’islam modéré, il faut le dire : « il n’y a pas d’islam modéré, l’islam c’est l’islam ». Et partout dans le monde on tue au nom de l’islam. Depuis que l’islam existe, ses combattants n’ont eu de cesse de tuer, de massacrer les populations non musulmanes et en particulier les chrétiens. D’ailleurs, il y a tout juste 100 ans, se déroulait le génocide arménien décidé par les Turcs musulmans. Finalement, qu’est-ce que l’islam a apporté à l’humanité si ce n’est la violence, l’esclavage et la mort ?

Contrairement à ce que vous affirmez, l’islam n’est pas compatible avec la démocratie. Et c’est simple à démontrer: en effet, en démocratie c’est l’homme qui fait la loi. En islam, c’est Dieu qui a fait la loi et il n’est pas permis à l’homme de la changer ; elle est inscrite définitivement dans le Coran. C’est pourquoi vous n’obtiendrez jamais une réforme de l’islam. Pas plus que vous ne réussirez à dé-radicaliser ces fous d’Allah. Et c’est pourquoi il n’y a pas d’islam de France mais l’islam en France. Et pour comprendre cette guerre qui est menée sur notre propre sol et sur celui de l’Europe par l’islam, il faut aller à la racine du mal. C’est bien les versets du Coran – qui régit l’islam – qui appellent au meurtre des infidèles. C’est bien les versets du Coran qui institutionnalisent l’infériorité des femmes. Et la laïcité est contraire à la culture musulmane. De plus, la Charia a été jugée incompatible avec la démocratie par la CEDH en 2003. Le Coran, cette « constitution politico-religieuse », est donc incompatible avec la Constitution française. Des centaines de versets sont, en effet, non seulement en opposition frontale avec notre culture mais sont même susceptibles d’action pénale dans la mesure où ils constituent une évidente provocation à la haine, à la violence, à la discrimination, au racisme, au sexisme, à l’antisémitisme. Et le discours tenu par ceux avec qui vous voulez pactiser n’est que manipulation, enfumage et mensonge. Quant aux propos tenus par un imam de Nice, après le carnage du 14 juillet, affirmant que les musulmans refuseront la laïcité, ils sont inadmissibles et inacceptables. Les patriotes ne pourront plus tolérer très longtemps ce type de discours que vous avez d’ailleurs favorisé en prônant un laïcisme virulent appliqué, en réalité, uniquement à l’égard des chrétiens. Car votre laïcité présente un visage à deux faces. La première, telle une dague, a frappé violemment les catholiques, il y a un peu plus d’un siècle, avec la loi de séparation des Églises et de l’État imposée dans la douleur. La seconde s’est transformée en armure pour protéger et pour favoriser l’expansion d’un culte non seulement étranger mais incompatible avec la réalité historique de la France, de sa culture, de ses traditions. Ce mépris du peuple de France et de ses racines chrétiennes est insupportable et irresponsable. C’est indigne car c’est trahir l’âme de la France.

Le résultat aujourd’hui c’est la radicalisation d’habitants du territoire français sous l’emprise continue d’imams dégénérés qui n’auraient jamais dû pouvoir prêcher sur notre sol. Cela veut dire que des centaines de milliers d’habitants de notre pays, voire plus, sont aujourd’hui radicalisés et n’ont pas l’intention de s’intégrer à la communauté nationale, bien au contraire, puisqu’ils ont été « éduqués » dans la haine de la France et des Français. C’est ainsi que 24 % des jeunes de 18 à 34 ans dans notre pays ont une opinion favorable à l’État islamique  et que 35 % des musulmans français approuvent les attentats kamikazes pour défendre l’islam ! (sondage ICM Research 2015). Alors – soyez-en certain – des dizaines de milliers de « déséquilibrés » bénéficiant de la solidarité de leurs frères et sœurs dans la multitude de « Molenbeek » constitués par les territoires perdus de la République se tiennent prêts à agir au signal. Comment réagirez-vous à la prochaine tuerie de masse, lorsque nous dénombrerons des centaines de morts ? Car le pire est devant nous.

Et « en politique, il faut toujours envisager, non pas le mieux, mais le pire, pour que ce pire ne se produise pas, pour que l’on se donne les moyens de le combattre ».

Mais le combattre c’est le rôle et la responsabilité du politique qui doit savoir décider et anticiper au lieu de réagir aux événements dans l’urgence et dans l’hésitation. Un chef de guerre ne commente pas ; il analyse, décide et frappe vite et fort. Par ailleurs, ce n’est pas à l’État de s’occuper des affaires cultuelles et à mettre en place un système de financement pour permettre la promotion d’une culture qui, de surcroît, est hostile à la nôtre. Et l’idée saugrenue de la fondation pour l’islam est devenue une ineptie car nous ne pouvons plus « vivre ensemble » avec qui nous veut du mal. Alors, pourquoi vouloir promouvoir une culture qui veut notre mort ? C’est insensé et criminel !

Devant ce qui devrait être l’évidence pour un responsable politique soucieux de la protection de la collectivité et de son avenir, vous vous préparez à faire de nouvelles concessions pour ménager un électorat qui a déjà permis en 2012 l’élection de l’actuel Président de la République. On n’a pas le droit de sacrifier le peuple français sur l’autel des intérêts à court terme d’un parti politique quel qu’il soit. Car sur le long terme, sachez-le, vous serez balayés par ceux-là mêmes que vous avez encensés jusqu’ici pour des raisons électorales et avec lesquels vous voulez passer un pacte. Alors, si on veut éviter la guerre civile ethnique qui vient, il est temps que le politique se rende à l’évidence. Et c’est donc l’inverse qu’il faut dorénavant envisager sérieusement, à savoir engager un processus de désislamisation du pays pour réduire progressivement mais fortement la part de la population de confession musulmane dans notre collectivité qui doit retrouver un minimum de cohérence interne si on veut obtenir un jour la concorde au sein d’une société apaisée. Il faudra du temps, probablement trois ou quatre décennies à condition de le vouloir, et cela, tout en respectant l’état de droit. Car conduire la politique dans un État de droit, c’est à dire gouverner une démocratie, c’est respecter la Constitution et les lois et faire appliquer ces dernières, ce que précisément vous ne faites pas. C’est donc un virage à 180 degrés qu’il faut entreprendre pour supprimer tout ce qui a contribué à cet appel d’air migratoire insensé depuis très longtemps pour amorcer le mouvement inverse. Et sans énumérer toutes les mesures immédiates répondant au principe de précaution et celles à inscrire sur le moyen/long terme, on citera : l’arrêt de l’immigration issue de pays musulmans, l’arrêt du regroupement familial, la fermeture et la destruction de toutes les mosquées salafistes et des écoles coraniques, l’expulsion des imams étrangers, l’arrêt de toute nouvelle construction de mosquée, l’interdiction de l’abattage rituel des animaux et donc du halal (barbarie à l’échelle industrielle contraire à notre tradition et indigne d’un pays civilisé), l’interdiction des burqas, qamis et autres accoutrements vestimentaires et des prières de rue, l’expulsion des familles polygames, la réforme du code de la nationalité, la suppression du droit du sol et l’adoption du droit du sang, la suppression de la double-nationalité, l’expulsion des clandestins, la suppression de l’AME, la dissolution de l’UOIF, annexe des Frères musulmans, le retour dans leur pays des étrangers sans emploi, l’instauration de la préférence de civilisation … L’ensemble du plan de mesures doit viser à faciliter le renvoi dans leurs pays d’origine, y compris par la contrainte, de cette immigration (y compris les binationaux après déchéance de la nationalité française), qui ne respecte pas nos règles de vie et nos traditions et qui ne doit plus pouvoir imposer sa culture mortifère sur notre territoire. C’est d’ailleurs l’intérêt de nos compatriotes musulmans intégrés, voire assimilés.

L’heure est grave et les années qui viennent seront de toutes façons difficiles et douloureuses. Alors, que nos responsables politiques ne perdent plus de temps et s’attellent à la mise en œuvre d’un véritable plan de sauvegarde de la France et de la Nation ! Car face à une situation qui se détériore de jour en jour, vous ne pourrez pas vous soustraire à ce dilemme : le sursaut ou le suicide. En refusant le sursaut vous choisiriez le suicide, votre suicide politique qui ne serait qu’anecdotique s’il n’entraînait pas, en fait, le suicide de la France. Il ne resterait plus alors au peuple que deux solutions : la révolte ou la soumission, dans les deux cas des larmes et du sang.

Pour ma part, mon choix est fait : je ne me soumettrai jamais.

Général (2S) Antoine Martinez
Co-président de Volontaires Pour la France (1)

VPF

[1] www.volontaires-france.fr

Share Button