BILDERBERG − NOS PRÉSIDENTS SONT-ILS « FABRIQUÉS » AVANT D’ÊTRE ÉLUS ?

Share Button

Dans mon dernier article, je citais les propos de Caroll Quigley qui mettait en garde les peuples libres contre les agissements du groupe de Milner [1]. Il y a quelques jours, un site du Web [2] publiait des propos qui, d’après lui, aurait été tenus par Emmanuel Macron et qui faisaient référence à la façon dont il aurait été sélectionné à la suite d’une sorte de « grand oral » passé en 2014 lors de la conférence annuelle du Club du Bilderberg.

[cliquez sur l’image]

De formation scientifique, le doute est chez moi une sorte de seconde nature. Ces propos ont-ils réellement été tenus par l’intéressé ? Le rédacteur fait référence à une conversation « off » (c’est-à-dire privée en langage journalistique) mais dont il existerait un enregistrement.

Je vous propose donc une autre approche.

Depuis plusieurs décennies, l’informatique embarquée à bord des avions a nécessité un contrôle drastique parce que vital, des informations et des paramètres qui rentraient dans les calculateurs des commandes de vol. Les ingénieurs ont donc imaginé de faire subir à ces paramètres un test dit « de vraisemblance » basé sur des réalités physiques. Par exemple, la vitesse de l’avion peut varier d’un moment à l’autre, mais pas de plusieurs centaines de km/h en moins d’une seconde. On va donc encadrer chacun de ces paramètres à l’intérieur d’un domaine de vraisemblance, de façon à pouvoir l’écarter s’il devient absurde.

Appliquons cette démarche à l’article qui nous intéresse. Le propos cité est le suivant :

« Franchement, soyons honnêtes, Chirac a participé à une conférence Bilderberg, il est devenu président. Manuel Valls a participé à la réunion de 2009, il est devenu premier ministre. Moi on m’avait dit “tu obéis à notre vision européiste et on te fera grimper les échelons” donc j’ai dit banco. »

Chirac, en son temps, a-t-il participé à une réunion du Bilderberg ? Une brève recherche me conduit à un article du journal Sud-Ouest [3] publié en 2011, qui écrit : « Contrairement à ses prédécesseurs, de Pompidou à Chirac, Nicolas Sarkozy n’a jamais été invité au Bilderberg » s’exprime ainsi Étienne Davignon, président à l’époque du comité de direction du Bilderberg. On peut ainsi en conclure que Chirac a participé à au moins une réunion.

Qu’est donc ce Club Bilderberg dont personne ne parle dans les médias grand public ? Une foule d’articles sont pourtant parus depuis de nombreuses années, il y a même eu des reportages télévisés dans les années 70 et certains sont consultables sur YouTube [4] mais depuis une quarantaine d’années, une sorte de « chape de plomb » est tombée dessus. Pourquoi ce halo de mystère ? Il y a des centaines, voire des milliers de sites Internet qui parlent du Bilderberg, mais aucune chaîne de télévision n’en parle. Certains magazines, comme Le Nouvel Obs en juin 2013, s’y sont cependant risqué [5]. Quelle idée principale se dégage-t-elle de la lecture de ces différents articles ?

Créé en 1954 par David Rockefeller et le Prince Bernhard des Pays-Bas, ce club très fermé à pris pour nom celui de l’hôtel hollandais où il est né. Il se compose d’environ 120 à 130 personnes dont seules une trentaine environ sont des « permanents », le reste étant des invités qui peuvent parfois assister à plusieurs séances qui sont des « conférences annuelles » Ce sont pour la plupart des gens de la finance internationale (Henri de Castries – si l’on en croit les listes de participants récentes – en est le Président), des patrons de multinationales (comme Thomas Enders avec Airbus) des dirigeants politiques (comme Henry Kissinger) et des patrons de médias, toutes technologies confondues.

Les invités semblent souvent être des gens « en devenir » repérés par leurs parcours social ou universitaire, sans qu’il y ait une règle précise. Pour mieux connaître le mode de fonctionnement de cette organisation, le lecteur se reportera avec intérêt sur les articles dont les liens sont fournis en notes (3), (5) et [6].

Chirac y a assisté et est effectivement devenu Président de La République. Manuel Valls également en 2009 et est devenu Premier Ministre en 2014. Quant à Emmanuel Macron lui-même, il figure sur la liste des participants 2014, comme François Baroin, Christine Lagarde et Fleur Pellerin. Edouard Philippe et Sylvie Goulard sont sur celle de 2016. On trouve également de nombreux ministres qui y sont passés, et ceci de droite comme de gauche depuis le début, sans parler des Présidents de la Commission Européenne. Un point intéressant, pour ne pas dire capital, est la déclaration faite par David Rockefeller :

« Quelques-uns croient même que nous [la famille Rockefeller] faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant d’internationaliste et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. » [7]

Là, nous ne sommes plus seulement dans une vision européiste, mais bel et bien mondialiste. D’autant plus que le même a ajouté :

« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New-York Times, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’auto-détermination nationale pratiquée dans les siècles passés. » [8]

(Cette dernière phrase a été citée également par Natacha Polony dans « Bienvenue dans le pire des mondes – le triomphe du soft totalitarisme ».)

Dans la suite du discours que le site lui prête, Emmanuel Macron poursuit en disant :

« L’objectif est de créer une Union Européenne qui n’a plus rien à voir avec l’Europe des Nations, politiquement, culturellement, ethniquement, dans tous les sens du terme. Il faut en finir avec l’ancien paradigme que les Blancs dirigent l’Europe et il faut évidemment lutter contre tous les nationalismes. »

Voilà pour le moins, une certaine convergence de vues. La lutte contre les nationalismes est, de fait, la voie qui conduit à la supranationalité. On remarquera la subtilité sur le plan sémantique qu’emploierait Emmanuel Macron en parlant des « nationalismes ». Il semble cependant évident qu’il ne peut y avoir de nations sans le nationalisme qui sert à les créer… Ce propos aurait pu trouver sa place dans le discours.

Enfin, on trouve également sur ce site une dernière tirade :

« Fillon, Juppé, moi, on vient tous du même club donc le résultat aurait été le même ! “Gauche/Droite”, c’est un système pour manipuler les masses. Le renouveau n’arrive pas, croyez-moi ! »

Là encore, ce propos prêté est confirmé par la lecture des listes de participants. François Fillon a assisté à la réunion de 2013 à Copenhague et Alain Juppé à celle de 2015, accompagné de Laurent Fabius.

Même s’il apparaît difficile d’authentifier de tels propos, les faits concernant le Bilderberg sont avérés. Les archives présentes sur YouTube existent, les articles du Nouvel Obs et de Médiapart sont consultables et il existe par ailleurs une quantité de livres qui font référence à l’existence du Bilderberg et de ses deux « cousins » qui sont la Commission Trilatérale et le club français « Le Siècle ».

Philippe de Villiers n’a pas hésité à transgresser le tabou du silence en interrogeant François Fillon sur la raison pour laquelle il avait assisté à leur conférence de 2013. La réponse est simple, mais éloquente : « Que veux-tu… ce sont eux qui nous gouvernent ! » [9]

Le problème est que les propos prêtés à Emmanuel Macron sont crédibles, et c’est surtout cela qui est grave.

On peut « fabriquer » quelqu’un en très peu de temps et le surmédiatiser afin qu’il se fasse élire. Et ce procédé est « en marche » depuis longtemps. Il s’agit là d’une attaque de la démocratie d’autant plus efficace qu’elle est insidieuse et se répète – probablement à chaque élection présidentielle – depuis des décennies.

Combien de temps encore pourrons-nous subir une telle situation qui ôte aux peuples du monde une souveraineté pourtant garantie par leur loi fondamentale ?

Est-il acceptable que, sur le petit nombre total des candidats participant aux primaires comme au premier tour de l’élection présidentielle, quatre soient passés par la « sélection » du Bilderberg ?

Est-il normal d’avoir à la tête de notre pays un Président de la République, un Premier Ministre et une Ministre de la Défense qui soient dans ce cas ?

Alors, permettez-moi de conclure en citant J.F. Kennedy :

« La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions. »

(Président John Fitzgerald Kennedy − 1917-1963 − discours à l’Université de Columbia, le 12 novembre 1963 ; dix jours avant son assassinat).

Jean Goychmann
21/05/2017

[1] http://www.gilbertcollard.fr/blog-2/jean-goychman-toujours-cote-obscur-de-force/
[2] http://www.nouvelordremondial.cc/2017/05/16/emmanuel-macron-off-jai-ete-selectionne-groupe-bilderberg-edouard-philippe-ny-a-de-democratie-a-proprement-parler-france/
[3] http://www.sudouest.fr/2011/06/11/bilderberg-le-club-secret-des-puissants-du-monde-423178-755.php
[4] https://www.youtube.com/watch?v=KoJ9ENRz1Wo
[5] http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20130606.OBS2308/ces-puissants-et-mysterieux-messieurs-du-cercle-bilderberg.html
[6] https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/280814/bilderberg-gouverne-la-france-0
[7] Mémoires, David Rockefeller, éd. Random House, 1st Trade Ed edition.
[8] David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991.
[9] https://www.youtube.com/watch?v=yOgiggCVrmc



 

Share Button
 

2 réflexions au sujet de « BILDERBERG − NOS PRÉSIDENTS SONT-ILS « FABRIQUÉS » AVANT D’ÊTRE ÉLUS ? »

  1. Rien, j’ai bien dit RIEN, n’ai laissé au hazard, tout est organisé, programmé, planifié……
    Il n’y a que les naïfs, les crédules, les croyants, qui pensent le contraire, soit environ 85/90% de la masse votante.
    Amen !

     
  2. Ping : ÉTAT ISLAMIQUE EN FRANCE : MESSAGE AU PEUPLE FRANÇAIS | minurne.org

Laisser un commentaire