LE PROBLÈME N’EST PAS LE CLIMAT MAIS LA PÉNURIE ÉNERGÉTIQUE ! (L’Imprécateur)

De tous temps l’humanité a su gérer les problèmes de température. L’homme préhistorique se couvrait de peaux de bêtes et allumait un feu dans la grotte par temps froid. L’esquimau inuit, l’habitant du nord sibérien, de l’Alaska et côté Russie l’Aïnous des rives de Behring vivent à longueur d’année dans des températures négatives avec parfois une courte période de fortes chaleurs en été.

Inversement, les Africains, les Sud-américains, les Aborigènes australiens supportent des chaleurs extrêmes. Nous avons chaud en Europe et des soi-disant spécialistes en météo nous annoncent pire dans les années à venir, mais de leur côté les habitants de l’hémisphère sud se plaignent du froid grandissant depuis trois ans, de neige dans les déserts (Australie) et sur les forêts tropicales (Amérique du Sud).

La prévision météorologique à peu près crédible jusqu’à cinq jours est très aléatoire sur le moyen et long terme où elle est réalisée sur la base de logiciels et d’algorithmes. Les habitants des zones à cyclones le savent, même ce phénomène météo énorme, violent et destructeur est imprévisible, excepté sa direction générale orientée en principe vers le pôle le plus proche où après un adoucissement en tempête tropicale il va s’éteindre dans l’air plus froid.

Cyclone à cheval entre les Amériques Sud et Nord

LES POLITIQUES CRÉENT LES PÉNURIES

Il en est de même avec l’abondance. Notre président, en pleine crise de pessimisme depuis son échec aux législatives, nous annonce la fin de l’abondance. Il n’est pas le premier à l’annoncer. À tort ! Et le plus souvent par peur d’un manque d’énergies, gaz, électricité, pétrole et même charbon.

Quand, au Etats-Unis, la création de la Ford T en 1908, fit peur au président Calvin Coolidge, il annonça une énorme pénurie de pétrole à venir pour le chauffage et l’éclairage, pénurie qui allait être due aux voitures à moteurs thermiques. La voiture électrique, inventée au XIXème siècle, avait été abandonnée à cause de l’insuffisance (toujours actuelle) des batteries et d’une trop faible autonomie.

Coolidge ignorait la découverte d’énormes quantités de pétrole, notamment au Texas, par les géologues et les ingénieurs. Consulter les scientifiques lui paraissait indigne de lui, comme le ressent aussi E. Macron. Il ne consulte que les scientifiques a priori de son avis. J.F. Delfraissy en est l’exemple, chef du Conseil stratégique anti-Covid, il prêchait la vaccination obligatoire demandée par Macron ; maintenant il reconnaît que les vaccins ARN ne sont pas la meilleure solution.

L’Inde l’a admis aussi, mais pas la France, et les états indiens (sauf deux) ont aussitôt réintroduit l’ivermectine, un anti-inflammatoire des poumons, et le nombre de cas de Covid a très fortement chuté. L’ivermectine prise dès les premiers symptômes stoppe rapidement le Covid qui s’attaque aux poumons.

L’Afrique, a été privée de vaccins à cause de la pénurie créée par l’égoïsme occidental résultant de l’obligation vaccinale et des inutiles rappels qui n’ont rien changé aux taux d’infection mais vidé les stocks. Elle n’a que très peu vacciné et dans tous les pays africains, le taux de mortalité par Covid est de cinq à dix fois moins élevé qu’en France*.

Le cas de la pénurie de moutarde est parlant. La France a elle seule représente 50% de la production européenne, elle ne devrait donc jamais manquer de moutarde. Mais Bruxelles a interdit l’utilisation des produits phytosanitaires protégeant les plants de moutarde des maladies et des insectes. Les rendements ont donc chuté. De plus, alors qu’une sécheresse dans l’ouest canadien en 2021 avait réduit la production, et par conséquence en 2022 les importations de graines de moutarde canadienne, le gouvernement français a choisi ce moment pour interdire l’importation et la vente de la moutarde russe. L’accumulation de ces deux facteurs dus à des décisions politiques a produit la pénurie. Souvenez-vous de cette vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux ou un grossiste français en moutarde montrait ses docks pleins de centaines de tonnes de pots de moutarde en disant « le gouvernement m’interdit de les livrer aux détaillants ».

Même causes politico-administratives pour la pénurie d’huile de palme après la décision de réduction des palmeraies pour raisons écologiques. L’huile d’arachide vient de Chine et d’Inde, qui ont profité de la situation pour réduire leurs exportations et faire monter les prix ; l’huile de tournesol arrive d’Ukraine au compte-gouttes et la panique a provoqué un sur-stockage chez beaucoup de particuliers. Il nous reste l’huile d’olive.

LA CLASSE  POLITIQUE AU POUVOIR PÊCHE SURTOUT PAR INCOMPÉTENCE

En France, la fin de l’abondance arrive en raison de l’incompétence et de l’orgueil de la classe politique. Pour elle, est noble celui qui gagne au minimum 15 000 €/mois, les autres étant « des gens de rien » comme l’a dit Macron.

En matière d’incompétence, le record est détenu par le ministre des finances. Il a déclaré :

« Avec les sanctions, nous allons mettre la Russie à genoux en trois mois« .

Le même, ministre de l’agriculture bien que ne sachant pas calculer la surface d’un hectare, puis ministre des finances du premier mandat Macron, avoua qu’il ne savait pas faire une règle de trois car « les mathématiques ne sont pas mon fort » ?

 

Ce même Bruno Le Maire vient de déclarer au sujet de la construction rapide d’un gazoduc entre l’Espagne et la France : 

« Le défi à court terme est d’avoir plus de gaz, plus d’électricité venant d’autres pays que la Russie (…). Je ne suis pas sûr qu’un nouveau gazoduc puisse nous aider à passer l’hiver »,

alors que le projet a été conçu pour permettre à l’Espagne, mais aussi au Portugal, d’acheminer du gaz, provenant, sous forme de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) des États-Unis et du Qatar, vers l’Europe centrale en passant par la France.

Qui va lui expliquer que les ports de l’Europe de l’Ouest, Portugal et Espagne, raccourcissent de quatre jours, aller et retour, le trajet des bateaux en provenance des autres rives de l’Atlantique, d’Afrique, du Moyen Orient et d’Asie, par rapport  aux ports  d’Europe du nord nécessitant de remonter et redescendre la Manche, le Pas de Calais et la Mer du nord ou la Baltique ?

LE MAIRE REFUSE LE GAZODUC ESPAGNOL QUI ÉVITERAIT UNE PÉNURIE EN 2023

Il est peu probable que ce gazoduc soit construit d’ici décembre, mais il faut penser à l’hiver  2023. Très probablement, il connaitra encore plus de pénuries d’énergies que celui de 2022 pour lequel nos élites politiques n’ont de toutes façons pas encore trouvé de solutions autres que d’aller pleurnicher en Algérie ou dans les pays arabes.

Attendre le secours des États-Unis dont la volonté d’affaiblir l’Europe est évidente par cette guerre recherchée avec la Russie serait suicidaire.

Les États-Unis ne veulent pas la mort de l’Europe car, que ce soit l’Allemagne autrefois, la Russie aujourd’hui, peut-être la Chine demain, ils ne veulent pas d’une superpuissance à la place de l’Europe. Ce qu’ils veulent, c’est une Europe affaiblie, docile et obéissante avec des chefs d’état sans caractère comme ils le sont actuellement, incapables de construire l’Europe des nations.

IL Y A UN TRÈS CLAIR MANQUE DE CAPACITÉ À ANTICIPER

Ces chefs d’état ont une lourde responsabilité dans les pénuries à venir parce qu’ils sont incapables d’anticiper les effets secondaires de leurs décisions. Comme les écolos, Greenpeace a demandé aux gouvernements des pays ayant des centrales nucléaires d’arrêter l’importation de l’uranium nécessaire au bon fonctionnement de ces centrales. Le motif est ahurissant : cet uranium est produit au Kazakhstan, premier producteur mondial, et transite par la Russie qui l’affine au passage. Il ne faut rien acheter qui transite par la Russie, ce n’est pas écolo !

La seule électricité décarbonée et durable:

19 centrales exploitent 58 réacteurs

blank

 

On pourrait le produire en France, il y en a suffisamment. 210 mines d’uranium ont été exploitées sur le territoire français, entre 1945 et 2001. Tous ces sites ont représenté une production d’environ 76 000 tonnes d’uranium. La production était destinée au programme nucléaire français, civil et militaire. On en importe environ 10 700 tonnes par an, après l’interdiction d’exploitation exigée par les écolos en 2000, alors qu’on pourrait en exporter.
De même nous avons du gaz et du pétrole mais il est aussi interdit de les exploiter.

GREENPEACE VEUT TUER LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ EN FRANCE

Le plus grave est l’absence de réflexion chez Greenpeace que montre cette réclamation. D’abord parce que la décision d’arrêter une importation transitant par la Russie est une décision politique. Ensuite parce qu’à moins de passer par la Chine ou l’Iran, chemins beaucoup plus longs et coûteux, exporter vers l’Europe en passant par la Russie est pour le Kazakhstan le moyen le plus direct. Mais surtout par la catastrophe énergétique que provoquerait l’arrêt des importations d’uranium quand 70 % de l’électricité en France vient des centrales nucléaires.

On pourrait acheter de l’uranium en Ouzbékistan, au Niger, en Australie ou au Canada, autres producteurs. Leur production est déjà en quasi totalité retenue par d’autres pays. On devrait donc la payer plus beaucoup plus cher et il est fortement probable que l’on se retrouverait comme l’Allemagne dans l’obligation de relancer la production d’électricité avec des centrales à charbon pour éviter la fermeture de nos usines, d’entreprises artisanales et de commerces et quelques millions de chômeurs supplémentaires. Mais les gros volumes de charbon viennent de… Russie !

L’Imprécateur

6 septembre 2022     

blank

 

blank

  • L’OMS conteste cet écart de 1 à 5 car, dit-elle, « de nombreux Africains sont probablement porteurs du Covid sans aucun symptôme« . C’est possible mais  démontre seulement que s’ils l’ont eu sans symptôme, c’est que leur organisme les a immunisés efficacement, naturellement et de façon durable. L’inconvénient de l’immunité vaccinale est qu’elle est de courte durée, quatre à six mois, et qu’elle dérègle l’immunité naturelle durable en l’orientant sur la famille des coronavirus au détriment de autres attaques que l’organisme savait combattre.

 391 total views,  1 views today

5 11 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
16 septembre 2022 14 h 09 min

C’est curieux, mais avec cette été très chaud et plein de centrales arrêtées, les clim ont fonctionné partout plein pot partout ou presque et il n’y a pas eu de coupures !… Que se passes-t-il Cécile ?!

Joséphine
Joséphine
8 septembre 2022 7 h 42 min

Bien envoyé le problème ! Honte à Macron et à la BORNE avec leurs mensonges sur les centrales nucléaires. Merci au PDG d’EDF qui a remis les pendules à l’heure.

gerard seelen
gerard seelen
8 septembre 2022 10 h 55 min
Répondre à  Joséphine

Born…stein , bornée comme une pierre !

ARNAUDIES
ARNAUDIES
7 septembre 2022 23 h 34 min

Le titre de cet article va dans la bonne direction, mais pas assez loin. La classe politique de l’Occident refuse viscéralement de comprendre que l’atome place l’humanité dans une situation comme elle n’en a jamais connue : disposer pour nos sociétés humaines enfin d’une source d’énergie sûre, pratiquement illimitée et à bon marché. Cette nouvelle donne fait peur à beaucoup de gens, surtout les gens qu’elle dérange. Il y a en tout premier lieu les médias et leurs complices les politiciens professionnels. Ceux-là, champions toutes catégories de la basse démagogie, vivent comme des princes de jadis de la misère d’autrui,… Lire la suite »

L'Imprécateur
8 septembre 2022 7 h 49 min
Répondre à  ARNAUDIES

Bravo, vous avez battu le record du plus long commentaire, il vaut à lui seul un article et il est passionnant. Notamment parce que vous soulevez plusieurs sujets dont j’espère discuter prochainement, comme la question d’une soi-disant surpopulation qui n’existe en fait que sur de petites zones de la planète où les zones désertiques dominent. J’ai eu le plaisir de traverser à plusieurs reprises la Sibérie, le Sahara aussi bien africain et algérien que libyen et égyptien, ainsi que le désert australien et ses panneaux « next gazoline 580 miles ». Vous êtes heureux en arrivant enfin à la nuit tombée au… Lire la suite »

Dorylée
Dorylée
7 septembre 2022 17 h 55 min

Le Président nomme les ministre sur proposition du Premier Ministre. Ça, c’est la théorie. Si l’archi nul LE MAIRE a gardé son poste, on se doute bien que ce n’est pas sur l’insistance de BORNE mais parce que Macron l’avait décidé comme il a décidé d’absolument tout depuis le début de son premier mandat dont les conséquences pourraient se résumer au titre du livre du Pr PERRONE sur la covid :  » QUELLE ERREUR N’A-T-IL PAS COMMISE ? Il en va de la politique comme du foot : si le sélectionneur est un crétin, l’équipe est nulle et elle descend… Lire la suite »

Dorylée
Dorylée
7 septembre 2022 17 h 56 min
Répondre à  Dorylée

…les ministreS avec un S…

L'Imprécateur
8 septembre 2022 7 h 55 min
Répondre à  Dorylée

Le président Macron a violé plusieurs fois la Constitution. Il y a une institution qui aurait pu à plusieurs reprises le destituer, mais il sait qu’il n’a pas à la craindre, son président Lauren Fabius a été nommé par Macron

Roger Galinié
Roger Galinié
7 septembre 2022 17 h 50 min

Je m’étais amusé, en 2021, à rechercher quels étaient les pays où la malaria était endémique, nécessitant de traiter massivement et régulièrement la population avec des produits à base de quinine, tels par exemple la chloroquine ou la nivaquine. J’ai aussi vérifié pour ces mêmes pays l’incidence du Covid, contaminations, décès, vaccination. On peut constater ce faisant que ces pays ont été parmi les moins touchés par la « pandémie », ou qui s’en sont le mieux sortis, tout en étant les moins vaccinés. Mais mon ordinateur est certainement complotiste et m’a forcément fourni des résultats falsifiés. En attendant, je ne suis… Lire la suite »

L'Imprécateur
8 septembre 2022 8 h 13 min
Répondre à  Roger Galinié

Bravo, camarade octogénaire, je le suis moi aussi et ayant beaucoup voyagé, je me suis souvent soigné préventivement à la quinine ou ses dérivés et je n’ai jamais été malade.

10
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank