NOËL, Fête immémoriale (par Luc Sommeyre)

Pour l’immense majorité de nos contemporains, la fête de la Noël consacre l’anniversaire de la naissance de Jésus. Or la date du 25 décembre n’a été définie qu’en 354 par le Pape Libère.

Crèche

Comme 99% des fêtes païennes, la fête de la Noël a été “christianisée”. La tradition chrétienne situe la naissance de Jésus en l’an 753 de la fondation de Rome qui est devenu l’An 1 de notre ère, mais la date précise de Sa naissance n’a jamais été mentionnée par aucun texte évangélique. Tout au plus sait-on que Joseph et Marie avaient dû se rendre de Nazareth (en Galilée) à Bethléem (en Judée), d’où Joseph était originaire pour se conformer  à un édit de l’Empereur Auguste qui ordonnait que le recensement dans tout l’Empire fût effectué dans la ville d’origine des habitants. Joseph étant de la lignée directe du Roi David, c’est cette descendance qui l’amena à se rendre en Judée. Contrairement à une légende mièvre fort répandue, Jésus était de Sang Royal ce qui se manifesta par l’écriteau placé lors de Sa crucifixion : INRI (IESVS NAZARENVS REX IVDÆORVM qui signifie « Jésus de Nazareth Roi de Judée ». Ceci n’avait rien d’ironique comme on le prétend parfois.

stonehenge-soleil

La langue française, si riche et si précise dans son rapport signifiant/signifié, a conservé le sens originel du mot « Noël ». La Fête traditionnelle de la Noël plonge au plus profond de la Vieille Europe. Qu’on se réfère à ses racines grecques (νέος < néos > = nouveau / ἥλιος < hếlios > = soleil), au Vieux Norrois, la langue de l’Europe du Nord (neue = nouvelle / hǻlle = aube), « Noël » (“néos hélios” ou “neue hǻlle”) désigne de façon très précise le Solstice d’Hiver. Le Paganisme consacrait ce jour comme étant le Dies Natalis Solis Invicti, c’est-à-dire « le Jour de la Naissance du Soleil Invaincu ». La date du 25 décembre a été fixée comme la grande fête du Soleil Invaincu (Sol Invictus) par l’empereur Aurélien, qui choisit le lendemain de la fin des Saturnales, ce qui correspond aussi au jour de naissance de la divinité solaire Mithra.

En 2015, la position solsticiale précise sera atteinte demain, mardi 22 décembre, à 05:47. À partir de cet instant, la Nature renaîtra, le jour prendra le pas sur la nuit. Noël, point de départ du cycle solaire, est la Fête de la renaissance et de l’espoir.

Les manifestations sont palpables et nombreuses : de la couronne de Noël que l’on accroche à la porte de sa maison, lieu de vie, à la forme des hosties de la liturgie catholique ou même à celle de l’auréole des Saints dans l’iconographie chrétienne : tout représente le Soleil renaissant. Cette forme solaire sera bientôt rappelée par les crêpes de la Chandeleur.

C’est sans aucun doute cet enracinement européen profond qui gêne l’Islam. Par-delà les racines chrétiennes de l’Europe qui s’est superposé au Paganisme, les musulmans voient là l’empreinte de notre identité, la marque de notre Terre que nous défendons avec acharnement et qu’ils tentent de conquérir par tous moyens. Leur vision du monde est fondamentalement différente de la nôtre : elles sont incompatibles.

Je vous invite donc à vivre avec ferveur cette période sacrée dont la symbolique doit devenir votre quotidien. Que vous soyez Chrétiens ou Païens – ou les deux ! – les ténèbres dans lesquels sombre chaque jour un peu plus notre Peuple ne doivent pas vous faire oublier que, grâce à vous, bientôt, le Soleil renaîtra !

Joyeux Noël

 

Luc Sommeyre

0 0 votes
Évaluation de l'article
1 Commentaire
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank