ÉCOLOGISTES ? ET INCENDIAIRES, AVEC ÇA ! (L’Imprécateur)

GRANDE VICTOIRE DES ÉCOLOGISTES : ILS INCENDIENT LES LANDES !

En 2021, la DFCI (Défense de la Forêt Contre les Incendies) avait programmé de débroussailler la forêt « usagère »  (forêt privée appartenant à une centaine de propriétaires, plus les « usagers ») de la Teste-de-Buch dans le Landes, patrimoine forestier et culturel, régi par des coutumes  médiévales et d’ancien régime.

Les écolos et les « usagers » locaux (autorisés à couper du bois) firent un tollé au nom « du droit des usagers qui cogèrent la forêt de manière vertueuse pour l’environnement« . « Une « manière vertueuse » qui consiste à couper les arbres, ce qui évidemment réduit leur risque de prendre feu ! On ne touchait pas aux buissons secs et sacrés. La sécheresse actuelle aidant, les sous-bois devinrent une zone à risque d’incendie que la moindre étincelle pouvait enflammer comme le signalèrent les pompiers.

Les écolos avaient obtenu aussi qu’une partie des Canadairs cesse de voler pour limiter les émissions de CO2 que produisent leurs moteurs. Des grandes victoires dont ils se félicitaient, surtout après l’intervention réussie de la sénatrice Monique de Marco au Sénat où elle obtint que le gouvernement suspende le plan de gestion de la forêt.

Ils envoyèrent en inspection une équipe qui se rendit dans la forêt avec une voiture électrique, ça ne pouvait pas être autrement, vous n’imaginez pas un horrible diésel dans une forêt gérée par les écolos !

Ils la laissèrent en lisière, au soleil.

Le problème que cachent les fabricants chinois des lourdes batteries (600 kg pour une Tesla) est qu’elles sont sensibles à la température. Leur rendement et leur autonomie chutent si la température est froide ou chaude ; elles ne roulent bien à 100% qu’entre 10 et 30°C, à 0° ou 40° elles ont déjà perdu 20% d’autonomie :

De plus, en deçà de -5°, le liquide dans lequel trempe l’électrode et la cathode gèle, ce qui produit un court circuit et la batterie s’enflammerait si le constructeurs n’avait pas mis un système de chauffage qui maintient la température de la batterie à +16°.

Inversement, à plus de 60 ° elle s’enflamme aussi. Et personne ne peut l’éteindre, pas même les pompiers qui n’ont d’autre solution que de soulever la voiture avec une grue spéciale pour la tenir à distance de tout et l’emmener jusqu’à une piscine ou un lac pour la plonger dedans le temps nécessaire à l’extinction totale du feu qui dure même sous l’eau jusqu’à épuisement des produits chimiques  qui l’alimentent. C’est donc la voiture électrique des écolos vertueux qui a mis le feu à la forêt, information confirmée par Mme Elisabeth Borne elle-même.

La voiture électrique enflamme d’abord les précieux buissons secs des écolos défenseurs de la nature ; les buissons ont eux-mêmes mis le feu aux pins des Landes dont les écolos avaient décidé qu’ils seraient avec les usagers les meilleur gestionnaires. Il sont donc entièrement responsables de l’incendie des Landes, les pompiers à qui il manquait le matériel qu’ils réclament depuis des années. Le Service des Canadair qui n’avait que six avions à sa disposition, la DFCI que les écolos n’ont pas voulu consulter alors que c’est elle, et elle seule, qui a l’expérience  de la gestion des forêts n’y sont pour rien.

En revanche, il y a des co-responsables : les hommes et partis politiques. Ils soutiennent EELV dans son grand-œuvre de destruction de la planète. Aujourd’hui c’est la forêt des Landes qui a disparu, demain celle de Bretagne, à quand celles du Massif Central ?

Et  ne croyez pas que ce ne soit qu’en France.

Au Sri Lanka les écolos, en exigeant l’interdiction des engrais azotés, ont provoqué des émeutes de la faim ; la production de céréales, de légumes, de fruits et de thé ayant chuté de 40%, le pays est ruiné, le gouvernement, président et premier ministre en tête, a fui à l’étranger. La même chose a commencé en Hollande avec l’ordre donné aux paysans de tuer 30% de leurs animaux et de réduire de 30% les surfaces cultivées. Pendant des semaines des milliers de tracteurs ont bloqué les autoroutes, les entrées des villes, l’accès aux docks des grands magasins.

Ces mêmes écolos qui à Paris ne veulent pas que l’on tue les rats qui  grouillent, qui se sont battus pour que l’on ne tue plus les poussins mâles, trouvent bien de tuer 30% des vaches, des moutons, des cochons des poules… parce que « ils pètent », comme si eux, les écolos, ne pétaient pas aussi. Ce faisant, ils (écolos et animaux) dégagent du méthane.

C’est nouveau, ça vient de sortir : maintenant le CO2 n’est plus le seul gaz à être dangereux, il y a aussi le méthane des être vivants et l’azote des engrais pour végétaux.

S’ils cherchent, ils découvriront peut-être que l’oxygène pose lui aussi un problème. Le plus gros producteur d’oxygène, gaz indispensable à la respiration des molécules et donc de tout ce qui vit, c’est le plancton marin. Le plancton se nourrit de tout ce qui contient du CO2, de l’azote et du phosphate. En contre partie, il prend le O du CO2 et le relâche sous forme d’oxygène. Les écolos sont tellement incultes en biologie qu’ils seraient capables de penser que si le plancton est riche en CO2, c’est l’un des responsables du réchauffement climatique et qu’il faut trouver le moyen d’éradiquer 30 % du plancton végétal dont le plancton animal, les vers marins, les anémones et certaines baleines se nourrissent. Exactement comme ils pensent que  puisque les engrais contiennent de l’azote indispensable à la croissance des plantes, puisque les êtres vivants ont du méthane dans leur intestin, ils sont responsables des gaz à effet de serre.

Les écolos ignorent que le pet contient, en plus du méthane, de l’hydrogène, du CO2, et du sulfure d’hydrogène qui sent l’œuf pourri, mais que manger des aliments qui produisent le plus de ces gaz, les féculents, contribue à une bonne santé, et que les expulser est également bon à la santé !

Leur problème et la cause des nombreuses erreurs qu’ils commettent quand ils se lancent en politique est la même que celle qui fait que notre élite est « à côté de la plaque » dans la résolution des problèmes sociaux et économiques : leur ignorance globale des lois fondamentales de la nature.

Les prétendus « écologistes » ignorent les lois de la physique du globe, ils ignorent que la mécanique du climat est intrinsèquement chaotique, ils préfèreraient mourir d’une overdose de cocaïne ou de whisky que de lire les études du physicien François Gervais ou les principes des paramètres de Milankovitch, ils ne savent rien de la biologie végétale, animale et marine, mais ils se croient autorisés à donner des leçons d’écologie et de morale écologique à tout le monde.

Paris grouille de rats et l’Académie de médecine pointe un danger réel pour la santé publique avec un risque d’apparition d’une épidémie soudaine de la maladie la plus commune que véhicule le rat, la leptospirose, mais aussi le retour de maladies que l’on croit disparues à jamais et qui sont en réalité re-émergentes, comme la peste dont une centaine de cas ont été constatés récemment par l’OMS au Congo et quelques dizaines en Chine. Comme il n’y a presqu’aucun contrôle à l’entrée des migrants en France, on est en droit de s’en inquiéter.

Ce n’est pas le souci des écolos. Ils n’iront pas attraper la paresseuse Anna Marrria Hidââââlgo qui passe plus de temps à se promener à vélo avec sa nuée de gardes du corps que dans son bureau de la mairie.

Elle ne va que dans les plus belles rues de Paris soigneusement nettoyées la veille de toute poubelle et de tout détritus et le jour même interdites aux voitures pour qu’on n’en voie pas une seule sur les photos.

Les écolos devraient l’attraper par le col de son blouson à 4 000 € et la trainer dans les XVIIIème et XIXème arrondissement, Porte de la Chapelle par exemple, pour qu’elle voie et touche du doigt les monceaux d’ordures et les rats.

Les rats sont ce qui préoccupe les écolos animalistes. Ils sont, disent-ils « victimes de préjugés » et exigent qu’on les appelle « surmulots ». « Rat » pourrait humilier et vexer ces pauvres petites bêtes.

blankMalheureusement pour les écolos – encore un signe de leur manque total de culture – tous les rats quels qu’ils soient, bruns, gris, blancs ou noirs sont des surmulots ! Les surmulots bruns sont originaires de Chine du nord et de Mongolie, ils affectionnent les régions désertiques et les campagnes. Comme les surmulot noirs qui sont aussi des « rats des champs ». Le rat parisien est rattus norvegicus au dos gris-brun et ventre plus clair, et comme son nom l’indique, il est originaire d’Europe du nord. Il aime vivre dans les caves et les égouts, d’où son nom de « rat des villes ».  Il sort peu de jour, mais s’il le fait, il n’a pas peur de l’homme. De grandes tailles, en bande, ils n’hésitent pas à attaquer un chien et ils mangent volontiers tous les détritus comestibles. D’un certain point de vue ils sont donc utiles dans Paris pour faire le travail que la voirie ne fait pas, ce dont Hidalgo se fout du moment que les agents de la voirie votent pour elle !

Les écolos feraient bien d’oublier la « planète » (*) dont les scientifiques s’occuperont toujours mieux et plus intelligemment qu’eux pour concentrer leurs efforts sur ce sur quoi ils peuvent agir et obtenir des résultats immédiats : la propreté des villes.

L’Imprécateur

22 juillet 2022

(*) A ce sujet, un petit test amusant : quand vous entendez un « écolo » évoquer la planète, demandez-lui simplement de décrire ce qu’est une planète… Vous ne serez pas déçu des réponses ! (NDLR)

blank

 

 

 

blank

 1,250 total views,  4 views today

5 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Joséphine
Joséphine
11 août 2022 2 h 48 min

Les écolos sont des nuisibles qui doivent disparaître. Ils font semblant de s’intéresser à dame Nature qu’ils ne connaissent même pas ! Parlons aussi de ces individus surpris à plusieurs reprises à allumer des feux aux abords des forêts, ici en gironde, où je vis, en Vendée et ailleurs. CHUT, une enquête a vite étouffé l’affaire pour mettre en avant ce « putain » de réchauffement climatique, seul responsable de ces feux de forêt. Regrette que Claude Allègre n’intervienne pas sur les plateaux télé pour en parler. Je suis à 10 kms de Landiras et c’est l’ENFER !!!

Danielle Sophie
Danielle Sophie
24 juillet 2022 5 h 51 min

Le défaut des écologistes me semble être, outre leur orientation politique réelle, leur manque de rigueur scientifique. Le remplacement du nucléaire par des énergies renouvelables ne tient pas compte de l’efficacité énergétique de ces dernières. Néanmoins, on peut citer dans les causes des catastrophes s’abattant sur les forêts la gestion en monolignicultures principalement de résineux, de celles ci. Outre la plus grande sensibilité aux tempêtes et aux incendies, il faut rappeler la catastrophe qu’est l’invasion de scolytes (cf le désastre qui s’est produit en Allemagne centrale il y a qqes années où des milliers d’hectares ont été détruits par ce… Lire la suite »

Dissident
Dissident
23 juillet 2022 18 h 56 min

Ce que chacun peut facilement constater c’est qu’on ne peut pas débattre avec un escrologiste car ils ont raison sur tout. En grattant un tout petit peu, le vernis vert saute et on voit le rouge communiste apparaître. Malheureusement toutes les métropoles françaises ont cédé le gouvernail à de dangereux activistes et il est bien trop tard pour pleurer. Quand ils auront été virés si le peuple ouvre les yeux et se décide à voter, il ne faut pas rêver, la droite molle qui prendra la place ne révoquera aucune des décisions prises par les staliniens. Le passé nous éclaire… Lire la suite »

Dorylée
Dorylée
23 juillet 2022 17 h 33 min

Je ne sais plus qui a dit  » il faut pendre les écologistes avant qu’il n’y ait plus d’arbre !  » la catastrophe des Landes le démontre amplement. L’autre cata qui consiste à raser 1000 hectares de forêt pour implanter une génératrice photovoltaïque géante  » écologique  » menace toujours. L’écolo pastèque islamo compatible a toujours une idée à la con d’avance pour détruire l’environnement de manière écologique. Il n’y a guère que la Sté GÉVELOT pour fournir une solution écologique à ce problème…

L'Imprécateur
3 août 2022 21 h 49 min
Répondre à  Dorylée

Si vous voulez faire l’inventaire des catastrophes produites par les écolos, il y a celle des petites voitures électriques de location voulues par Anne Hidalgo pour Paris. Elles rouillent dans de vastes champs non loin de Paris, il y en a plusieurs milliers. Leurs batteries mal construites fuient et polluent, Personne n’en veut, pas même les ferrailleurs car le risque d’incendie est grand, il suffirait qu’une seule s’enflamme, elle communiquerait le feu à ses voisines et ce ne pourrait pas être éteint.

Daniel DAFLON
Daniel DAFLON
6 août 2022 13 h 17 min
Répondre à  Dorylée

Si vous voulez vraiment faire oeuvre de salubrité publique en éradiquant les « pastèques » et leurs protégés les « ratons » (Je trouve que ça fait plus sympa que « rat »), Je me permets de suggérer de bons et traditionnels manches de pioche en bois véritable de nos forêts, dont les patriotes du peuple français ont à présent une longue pratique contre les nervis des gouvernements anti France successifs. Leurs avantages principaux: Ne produisent aucun déchet ni pollution, solides et légers à transporter, aucun entretien, facile à utiliser, bon marché, éclatent sans peine « pastèques » et « ratons », qu’on peut laisser se recycler sur place pour… Lire la suite »

Struyven
Struyven
23 juillet 2022 10 h 03 min

Les écolos devraient être poursuivis en justice. Leur gestion est lamentable et farfelue. Mais cela rapporte aussi au gouvernement qui, de ce fait se rend complice !
Donc, pour moi, tous à mettre dans le même panier.
Dans plein de ville on coupe de beaux arbres sains pour du béton. Nos champs sont abîmés par des tonnes de béton coulé. Les pales ont ne sait encore les recycler, on les cache, on les enterre.
Les voitures électriques c’est un non sens à beaucoup de point de vue.
Et la liste est loin d’être exhaustive !
Dehors les écolos!

Forsans nicole
Forsans nicole
26 juillet 2022 17 h 51 min
Répondre à  Struyven

N’oublions pas les tonnes de béton enfouis dans le sol pour les éoliennes !

8
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank