GRETA THUNBERG : L’ENFUMAGE ECOLOGIQUE !
(L’Imprécateur)

Depuis le début de l’année, nous sommes assommés de déclarations alarmistes des écolo-escrocs sur le climat.
Tous les signataires de pétitions, comme celle publiée fin janvier et signée de 3400 « scientifiques belges » (1), et les marcheurs qui suivent la jeune handicapée suédoise et « militante écolo » Greta Thunberg, s’appuient sur le GIEC et ses rapports pour donner une caution scientifique à leurs mensonges.

Greta Thunberg est très sympathique mais n’est pas la personne que l’on croit. Et qui peut se vanter d’avoir lu les rapports du GIEC autrement que dans de brefs extraits publiés par des médias subventionnés pour faire la promotion des taxes et impôts verts ?

Greta Thunberg, employée d’un lobby climatique industriel

Greta Thunberg est l’employée d’une plate-forme numérique nommée We don’t have time, créée en 2011.
Elle n’a pas sollicité cet emploi, il lui a été imposé par ses parents, un couple suédois qui milite à l’ultragauche et ont trouvé là le moyen de procurer à leur fille une situation rémunérée alors qu’elle est handicapée. Greta souffre du Syndrome d’Asperger, une forme d’autisme. Comme certains autistes forts en calcul mais très handicapés pour tout le reste, elle est très performante dans un seul domaine, sa foi quasi religieuse dans le réchauffement climatique. C’était donc sa compétence à exploiter, ce qu’on fait ses parents puisque légalement elle est toujours mineure. Son handicap la rend très facilement manipulable, c’est la marionnette idéale et de surcroît pas trop chère pour ses employeurs.

En l’embauchant, les dirigeants de We don’t have time se sont dit que son jeune âge et son handicap rendaient Greta inattaquable. Ils sont ce que l’on appelle des « spin doctors », ce qui n’a rien à voir avec la médecine, ils vendent du conseil en communication et marketing politique. Ils ont eu l’idée de doper leurs ventes en se lançant à corps perdu dans l’écolo-catastrophisme, en récupérant les noms et adresses mail des admirateurs et suiveurs de Greta. Déjà des centaines de milliers de fichés, bientôt des dizaines de millions dont les listes sont revendues à des agences publicitaires spécialisées dans le « green washing ».

Vous le savez, chers amis Minurniens, comme Philippe de Villiers, quand je tiens le bout d’une ficelle, j’aime tirer dessus ! J’ai donc tiré.
We don’t have time n’est pas tombée du ciel, elle a été créée à l’initiative de Global Shapers, une institution qui travaille pour le Forum Economique Mondial qui se réunit tous les ans à Davos !
Celui-ci pousse les jeunes chefs d’entreprise de la tranche 20-30 ans à se lancer dans l’écologie pour y faire fortune, en y ajoutant une touche politique dont l’idée est venue à Global Shapers en janvier 2019 : copier le système Macron, ni-droite- ni gauche mais écolos !
Ils s’appuient sur les partis politiques suédois des socio-démocrates à la droite.

Résumé 1 : Greta Thunberg => We don’t have time => Global Shapers => Forum Economique Mondial Davos

Mais qui finance la chaîne ? De même qu’en tirant la ficelle Aquarius, on remonte à Georges Soros, on arrive en partant de Greta à deux familles d’industriels suédois, les Rentzhog et les Persson, associées dans Global Utmaning dont le PDG est Ingmar Rentzhog et la Présidente fondatrice Christina Persson.

Global Utmaning est une holding financière qui investit dans les projets du Forum Mondial Économique.

blank

Global Utmaning menace du réchauffement climatique, ils y vont carrément !

Résumé 2 : Greta Thunberg => We don’t have time => Global Shapers => Forum Mondial Économique => Global Utmaning => industriels milliardaires Tentzhog et Persson.

L’innocence mise au service du lobby écolo-industriel !

Que dit vraiment le GIEC dans ses rapports ?

Rappel : le GIEC n’est pas un organisme scientifique, mais une institution politique de l’ONU.
Il a été créé à la demande de Margaret Thatcher qui, dans les années 70, pour justifier sa promotion de l’industrie nucléaire dé-carbonée, a eu l’idée d’inverser le discours scientifique de l’époque.
Celui-ci disait que nous sommes, c’est parfaitement exact, à la fin d’un cycle de réchauffement déca-millénaire (voir le graphique GIEC ci-dessous) commencé à la fin de la dernière glaciation globale il y a 12 000 ans et que nous devons nous attendre prochainement à une nouvelle ère glaciaire. Ce qui est confirmé par les observations de la NOAA américaine et la météo russe, depuis 1999 le réchauffement s’est arrêté. Nous sommes au sommet d’une courbe de Gauss (2).
Ce que le GIEC confirme dans son rapport partiel d’octobre 2018 mais qui a été zappé dans le résumé de quelques pages qu’en a fait la commission politique du GIEC pour la distribution aux États membres afin de ne pas contrarier les politiques fiscales « vertes » qui passent mal dans les couches les moins riches des populations comme les Gilets jaunes.

Thatcher a donc promis des financements importants aux services météo anglais à condition qu’ils « prouvent » qu’un réchauffement était toujours en cours, ce qui fut facilement fait en modifiant quelques paramètres dans les modèles informatiques. Le budget de la météo anglaise fut multiplié par presque huit !
Les autres services météos dans le monde comprirent le signal et se mirent eux aussi à prévoir du réchauffement catastrophique à tour de bras !

On ne connaît que 2% du total des rapports du GIEC

Le GIEC compulse des milliers de rapports scientifiques de climatologues et météorologues, géographes, géophysiciens et astronomes. Il en fait une synthèse de toujours plus de 1000 pages.

Le dernier rapport complet, c’est-à-dire comportant 9 études (3), est le AR 5 publié en 2013, il comporte 1535 pages
. Chaque étude se termine par les références scientifiques, parfois plus d’un millier par étude. Depuis, il n’y a eu que des publications partielles d’extraits mis à jour sur tel ou tel sujet d’étude. Et ces extraits de 30 pages mis à la disposition des gouvernements et médias ne reprennent, pour des raisons politiques, que les parties catastrophistes des études.

Toutes les conclusions des climatologues dits « réalistes » sont passées sous silence
.

Vous ne verrez jamais publiées dans ces 30 pages les phrases – pourtant innombrables dans AR5 – du genre : Températures : »Il existe une confiance modérée que la longueur et la fréquence d’épisodes chauds, incluant les vagues de chaleur, ait augmenté depuis 1950«  (AR5  p.213).
Et encore, cela ne concerne que l’Amérique du Nord, l’Australie et l’Europe, les relevés de tout l’hémisphère sud et de la Sibérie étant trop espacés et peu fiables.
Traduction : Réchauffement ? P’t’être ben qu’oui, p’t’être ben qu’non.

Ou bien :
Inondations : « À l’échelle globale il n’y a ni plus ni moins d’inondations et la magnitude (force ou importance) n’a pas varié significativement. » (AR5 p.214).
Sécheresses : « Il n’y a pas suffisamment d’évidences pour suggérer une tendance globale depuis 1950« .
Orages et grêles : « Les tendances observées ont un faible niveau de confiance, à cause d’inhomogénéités dans les données et de problèmes dans les systèmes de monitoring.
Cyclones : « Les données actuelles n’indiquent aucune tendance significative pour la fréquence des cyclones tropicaux au niveau global pour le siècle passé et il reste incertain si les augmentations à long terme rapportées soient solides« .
Vents : « la vitesse du vent de surface au-dessus des terres et des océans n’a pas changé « .
Et bien d’autres remarques encore, du même tonneau !…

Les gouvernements en manque d’impôts nous refont le coup de « La Grande Peur de l’An 1000 »

Paniqués à l’idée de perdre les énormes ressources fiscales qu’il prélèvent avec les taxes carbone, transition climatique et autres impôts « verts », les gouvernements nous rejouent la farce des sectes des années précédant l’An Mille qui disaient : « Nous allons tous mourir en l’An 1000 et brûler en enfer parce que vous avez été méchants et offensé Dieu. Nous allons prier pour vous mais… donnez nous de l’argent !« .
Puis, après l’An Mille… « Il n’y a pas eu de fin du monde. Voyez, vous avez eu raison de nous donner votre argent, on a réussi à calmer la colère de Dieu, remerciez-nous en étant généreux ».

Maintenant, les politiciens écolo-escrocs nous disent : « Nous allons tous mourir dans dix ans parce que les humains sont méchants avec la planète, donnez-nous beaucoup d’argent et on va faire changer le climat, make our planet great again« . Depuis un an ou deux ils ajoutent aussi « Et acceptez de perdre toutes vos libertés pour sauver la planète ».

C’est la dictature verte !

Arrêt de l’épisode réchauffement depuis 1997-99, le CO2 et le nucléaire sont bons pour la  planète

Dans le rapport partiel du GIEC d’octobre 2018, trois faits essentiels sont donnés par les scientifiques, mais absents des 30 pages remises aux « décideurs » et aux médias :

GIEC confirme l’arrêt amorcé depuis 1997 du réchauffement global

GIEC dit que le nucléaire sera indispensable dans le futur

GIEC dit aussi qu’il ne faut pas criminaliser le CO2, dont les molécules sont les briques indispensables à la vie sur Terre

La presse n’en a rien retenu qu’une possibilité de réchauffement de 1,5 °C, aucun média n’a publié ce graphique rassurant du GIEC qui montre une température relativement stable depuis 10 000 ans avec en final la courbe amorçant une baisse.

blankNotez le colossal réchauffement entre -12 000 et -10 000, qui se traduisit par une remontée des océans de 130 mètres suivie d’une forte remontée du CO2 sans la moindre influence humaine, l’optimum médiéval des 11 et 12èmes siècles, le petit âge glaciaire du 16ème au 18ème siècle, le minuscule réchauffement actuel à l’échelle géologique. En fait, depuis dix mille ans, à l’exception d’un coup de froid il y a 8200 ans, le climat a toujours été plus chaud qu’aujourd’hui !

Dans la molécule CO2, « C » représente 6 et « O2 » 2 x 18 = 36. Dans  CO2 l’oxygène, c’est 6 fois plus que le carbone. Dans les sols le carbone est extrêmement abondant. C et son gaz CO2 sont bons pour les plantes qui poussent plus vite, plus haut et plus riches en oligoéléments depuis qu’il y a un peu plus de CO2 dans l’atmosphère (passé de 0,035 % à 0,041 % -410 parties par million- quand les autres GES sont 15 %).
La surface des forêts sur Terre s’est accrue de 18 millions d’hectares (sources satellites NASA et Google Earth) passant à 4 357 millions d’ha.
Pour la vie animale et humaine fondée sur le carbone, le CO2 est indispensable.

La preuve par la crémation des corps

Les cendres consécutives à une crémation (4) sont des phosphates et du carbone. La crémation est donc parfaitement anti-écologie-politique pour deux raisons : elle produit du C et du CO2, et elle prive tous les micro-organismes, les vers et les insectes du sol d’une précieuse nourriture. Mais elle peut-être bonne pour la nature si l’on y éparpille les cendres.

Souvenons-nous toujours que jusqu’ici aucune des prévisions catastrophiques des rapports pour décideurs du GIEC ne s’est réalisée ! 

Le premier rapport GIEC complet et public RE4 SYR, a été publié en 1990 pour le sommet de la Terre de Rio en 92.
Mais il avait été précédé d’un rapport partiel pour le sommet de Nairobi en 1982. Celui-là annonçait + 50 cm d’augmentation du niveau des océans pour 2 000. En 2 000 on a constaté une augmentation de 5 mm !
Sur les +2°C annoncés entre 1980 et  2000, il y a  eu 0,5°C de 1900 à 2 000, ce qui est parfaitement normal en fin de cycle de réchauffement.
Puis il y eut les pluies acides qui allaient détruire toutes les forêts du Monde… pas de pluies acides.
Puis le trou de la couche d’ozone allait brûler la Terre => interdiction des gaz CFC (frigos, etc.) et l’on s’aperçoit finalement que le trou fluctue naturellement d’une année sur l’autre.

Des prédictions faites à Rio comme celles faites à Paris aucune ne s’est réalisée, mais elles sont à nouveau promises pour dans dix ans !
 

Cela n’a rien de scientifique, c’est une question de foi religieuse en l’écologie politique, qui ferait mieux de se concentrer sur ce qui pourrait améliorer notre qualité de vie, la propreté dans les villes, les maladies éradiquées qui sont de retour avec les migrants, la qualité de la nourriture, etc…

L’Imprécateur
24 février 2019

1: 3 400 « scientifiques belges » (entre guillemets, parce que la totalité des personnels travaillant en France pour la météorologie était de 2925 personnes en 2018), en y comprenant les secrétaires, les techniciens, et le personnel administratif. Alors 3400 météorologues et climatologues en Belgique !

2: Courbe de Gauss ou « courbe en cloche », le sommet peut s’étaler sur une période de durée variable avec de petites variations annuelles, mais se termine toujours par une chute.

3: les températures ; les précipitations ; les inondations ; les sécheresses ; les évènements météorologiques locaux sévères (grêle, orages) ; les tempêtes tropicales ; les tempêtes extra-tropicales ; les vents ; les marées.

4: Dans une crémation, la masse restante après évaporation des 60 % d’eau du corps est constituée de composés organiques (Carbone, Hydrogène, Oxygène). Ceux-ci sont « crackés » par la chaleur (850°). Les molécules sont cassées et produisent en majeure partie des gaz (vapeur d’eau, CO2 etc..). Ces gaz soit brûlent et redonnent de la vapeur, du CO2 et de l’azote N2, soit ils partent dans l’air. Les os quant à eux dégagent des gaz qui brûlent et partent à l’extérieur (CO2 et H2O). Il reste les cendres, du phosphate et du carbone.. 
Sachant que la masse du corps est répartie en: Oxygène: 65%, Carbone: 18%, Hydrogène 10%, Calcium: 1.5%, Azote: 3% on conçoit bien que la crémation produit beaucoup de gaz et que les cendres soient de masse réduite, de l’ordre du kilo. Un humain de 65 kg = 5 kg de carbone pur !

blank

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
63 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
lepatriote1111
lepatriote1111
2 octobre 2019 18 h 11 min

Depuis quelques années que l’ont nous cassent les oreilles avec le réchauffement climatique , prônant l’éolien et les véhicules électriques , nous avons à faire à une bande de débiles hystéro-écolo de mes deux , et oui l’éolien , les batteries pour les véhicules électriques dont on extrait des milliers de tonnes de terre rares en Chine ,en Afrique , en Afghanistan et bientôt l’exploitation de ces terres rares qui seront tirer des fonds marins . Les alternateurs à aimants permanents des éoliennes composés d’un alliage de terres rares (néodyme-fer-bore dans la majorité des cas, avec de plus petites quantités… Lire la suite »

Eric Prido
Eric Prido
2 octobre 2019 16 h 26 min

Quel article odieux. Encore des théories fumeuses, sans réels fondement autre que des délires aliénés de frustré complexé pour tenter de discréditer une enfant. Beaucoup de mensonges (pas de pluies acides ? En forêt noire ? ), rapporte piteusement des conclusions de rapports que l’auteur n’a pas lus, accuse « la gauche » , comme tous les réac de droite, déforme les faits scientifiques et les données (sans probablement les comprendre) et en tire des théories bidons qui ne convaincront que les plus ignorants des réacs attardés. Tout ça pour justifier une hypothétique dictature verte, dont on ne sait pas bien d’ailleurs… Lire la suite »

Arthur le Roy
2 novembre 2019 13 h 32 min
Répondre à  Eric Prido

Que vous êtes naifs… ce n’est pas tant la jeune fille que l’utilisation honteuse qu’on en fait… on l’utilise comme un pantin qu’on agite parce que ça fait tendance et que ça fait symbole inatacable du fait de son handicap. Telle Jeanne d’Arc elle sert de bonne pub pour des gens qui derrière elle (car elle est certainement sincère dans son action) profite bien de la situation et surfent sur le phénomène, en profitant allègrement au passage… mais si vous préférez être aveugle soyez le.

G. Roy
G. Roy
29 septembre 2019 21 h 16 min

Quel imbecile lol Si il n’y avais pas de « Lobby Climatique » comment pourrions-nous contrer les Lobbies du pétrole, des plastiques, de la cigarette (qui semblent réussir a faire bannir leur compétiteurs,le vapotage, a cause de 500 cas de maladies mais la cigarette reste legal malgré les million de cas).
On n’invente pas le smog et les troubles respiratoires dans les grandes métropoles mondiales. Meme si cette jeune personne étais en fait qu’un symbole … elle représente un réalité qui nous touches tous.
On moins…on en parle maintenant.

L'Imprécateur
Administrateur
30 septembre 2019 11 h 23 min
Répondre à  G. Roy

D’accord, mais s’il n’y avait pas de lobby scientifique comme l’Oregon pétition et aujourd’hui ses 31487 signatures de scientifiques qui ne contestent pas le réchauffement de 0,02°C par an depuis 150 ans, fin d’un cycle naturel déca-millénaire, mais l’utilisation frauduleuse des rapports du GIEC, dénoncée aussi par le président du bureau climat de l’ONU et l’ancien président de Greenpeace, pour Inculper la responsabilité de l’Homme qu’aucune étude scientifique n’arrive à démontrer, comment pourrions nous contester le lobby financiaro-fiscalo-climatique des multinationales du green-business et leurs filiales green-marketing comme We don’t have time des milliardaires suédois Parson et Hartzog employeurs du couple… Lire la suite »

pierre
pierre
29 septembre 2019 18 h 57 min

Minurme Resistance = pro Trump, c’est bon on a compris.Arrêtez votre cinéma.

L'Imprécateur
Administrateur
30 septembre 2019 11 h 25 min
Répondre à  pierre

Pierre, pro-Mélenchon, Jacques Attali et BHL, c’est bon aussi

Daniel
Daniel
29 septembre 2019 13 h 48 min

Pourrais-tu tirer un sur cette ficelle stp? https://www.investigaction.net/fr/la-haine-contre-greta-thunberg-voici-ceux-avec-nom-et-adresse-qui-la-financent/
J’aimerais bien en savoir plus, sans parti-pris, sans a priori. Juste savoir si c’est aussi possible!

L'Imprécateur
Administrateur
30 septembre 2019 12 h 15 min
Répondre à  Daniel

Tout est possible. Actuellement, deux capitalismes s’affrontent, le traditionnel et l’écologique plus connu sous le nom de green business. Le capitalisme traditionnel commençait à prendre le virage de l’écologie (voitures plus économes en carburant, matériaux pour l’isolation bâtiment plus efficaces, etc.) quand il s’est fait doubler par le capitalisme vert sérieusement boosté par la Chine productrice de 90 % des composants de moteurs d’éoliennes et des batteries des voitures électriques, presque 100 % des panneaux solaires. En même temps, la Chine mise à fond sur le nucléaire seul producteur d’électricité (avec l’hydraulique) décarbonée, sans CO2. Quand les scientifiques (Oregon pétition,… Lire la suite »

Jean-Pierre Demol
Jean-Pierre Demol
22 septembre 2019 14 h 26 min

Je pense qu’il est il de notre devoir d’adulte de prévenir la jeunesse que l’on leur fait prendre des vessies pour des lanternes au sujet du changement climatique . Il faut leur ouvrir les yeux, aux étudiants(tes), mais aussi, aux adultes de demain, qu’il y a des contradictions de la physique sur certaines idées reçues sur le climat et qui sont véhiculées par le GIEC/ONU, les « alarmistes » et les médias aux ordres . • L’effet de serre par rayonnement du bas vers le haut, puis rétro-rayonnement du haut vers le bas N’EXISTE PAS ! Que ce soit dans une serre… Lire la suite »

Christian84
Christian84
24 juillet 2019 15 h 59 min

A partir du moment où nos moutons bénis oui oui de députés et ministres du harem (Larem, Lrem et RN/Renaissance Nationale) à macron et divers ont ratifié le CETA, ils n’ont plus intérêts à nous casser les burnes avec leurs taxes et surtaxes. Les lobbyistes allant jusqu’à se servir d’une jeune handicapée pour tenter de nous persuader du réchauffement climatique. Ça ressemble tout à fait au mensonge himalayesques de ce père turc et son enfant prétendument mort sur la plage au début de la période de migrations imposées aux africains, migrants que nous ont volontairement fait venir les pro- mondialisation,… Lire la suite »

Lheureux
24 juillet 2019 10 h 51 min

ECOLOGIE: Mot qui a été inventé après que la terre soit devenue une poubelle dans le but de permettre aux derniers politiciens de nous vendre du vent.

La transition énergétique est l’art de faire en sorte que tous les Français roulent en vélo pour compenser le fait qu’on essaie de vendre une voiture Diesel à chaque chinois !

Louvet
Louvet
1 juillet 2019 5 h 35 min

Merci a vous pour nous ouvrir les yeux!!@!

Flopom
Flopom
29 septembre 2019 1 h 41 min
Répondre à  Marc Le Stahler

«ce graphique rassurant du GIEC qui montre une température relativement stable depuis 10 000 ans avec en final la courbe amorçant une baisse.»

Avez-vous le titre et page correspondante du rapport?

La seule référence que j’ai trouvé sur le net pour ce graphe date un peu si l’on considère cette «science» encore très largement immature et en développement : «Figure 2. Les changements climatiques des 17 000 dernières années provenant du noyau de glace de l’Islande GISP2. Rouge = réchauffement, bleu = refroidissement. (Modifié de Cuffy et Clow, 1997)»

Guy Simon
Guy Simon
27 juin 2019 10 h 54 min

Pourquoi ne pas dire tout simplement que vous voulez continuer à vivre en détruisant toutes les ressources de la terre avec une bonne conscience. Au lieu de dénigré cette jeune fille et ses efforts. Qui dit que vos preuves sont les bonnes. Surtout que vous n’étiez pas là pour voir qu’il y avait déjà eu un réchauffement. Tout ce sur quoi vous vous fonder ne sont que des interprétations des personnes qui nient d’avance le réchauffement du à l’activité humaine.

Mes annonces
Mes annonces
22 septembre 2019 12 h 24 min
Répondre à  Guy Simon

31000 experts scientifiques QUI PROUVENT la manipulation  » climatique  » pour sauver le CAPITALISME … https://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique est-ce que cela vous suffit … ?

Armand Robitaille
Armand Robitaille
29 septembre 2019 14 h 57 min
Répondre à  Guy Simon

M, Simon la documentation est disponible quand on veut bien la consulter. Depuis une semaine j’en ai trouvé partout. Celle que vous croyez ,Greta, n’y connait que dalle. Elle est brainwashée.

L'Imprécateur
Administrateur
30 septembre 2019 15 h 00 min
Répondre à  Guy Simon

Il y a deux écologies. L’écologie réelle lutte pour protéger les ressources, lutter contre la pollution, les plastiques, etc. L’écologie politique a besoin de faire peur pour obtenir le consentement des peuples à plus d’impôts et des changements sociétaux souhaités pour la mise en oeuvre de politiques dites « remplacistes ». La jeune fille dont vous parlez est une enfant malade dont la place serait dans une école spécialisée pour autistes avec des soins appropriés. Elle est exploitée par une officine de green washing, We don’t have time, financée par deux groupes industriels du green business, Parson et Hartzog. Effectivement je n’étais… Lire la suite »

La Di
La Di
27 juin 2019 8 h 56 min

Wow. Je suis choquée. Au-delà du contenu de l’article, la forme est juste abjecte. Des amalgames, des fausses preuves sans références concrètes, impossible de vérifier quoi que ce soit, l’utilisation de mots forts et clairement orientés à l’extrême dès les premières phrases… C’est bien suffisant pour discréditer complètement la source. Et je me demande : quel est le but du « journaliste » pour être aussi acerbe ?

Muyle
Muyle
29 septembre 2019 14 h 05 min
Répondre à  La Di

Vous avez raison et la cerise sur le gâteau en fin de texte où “ les migrants nous ramènent des maladies éradiquées “
Raciste en plus …

L'Imprécateur
Administrateur
30 septembre 2019 15 h 25 min
Répondre à  La Di

La violence actuelle des derniers défenseurs de la théorie du réchauffement anthropique toujours sans preuves scientifiques crédibles, qui utilisent une jeune fille dont la place devrait être dans un institut spécialisé pour autistes, justifie que la réponse pour arrêter ce scandale du marketing du green business suédois soit forte. Vous pouvez tout vérifier, en commençant par lire le rapport AR5 du GIEC, l’Oregon petition signée par près de 32000 scientifiques, les protestations contre la déformation des conclusions des rapports du GIEC émises par le président du Bureau climat de l’ONU et l’ex-président de Greenpeace, etc Tout cela se trouve facilement… Lire la suite »

Mike
Mike
25 juin 2019 9 h 44 min

Une petite référence au travail de Cory Morningstar sr Thunberg publié sur wrong kind of Green.

Guy SIMON
Guy SIMON
24 juin 2019 21 h 34 min

Qui me dit que vos preuves sont les bonnes. Et que vous ne travaillez pas pour les lobbies industrielles. n’empêche que chaque année on enregistre des records de précipitations, de chaleurs, de tempêtes, de pollutions, de catastrophe écologiques…
Vous demandez aussi les coordonnées des commentateurs. Pour en faire quoi?.

LeBoulet
LeBoulet
29 juin 2019 16 h 11 min
Répondre à  Guy SIMON

Qui me dit que vos preuves sont les bonnes. Et que vous ne travaillez pas pour les lobbies écologiste.

Rab
Rab
16 juin 2019 18 h 53 min

Au début vous dites que le GIEC n’est pas scientifique et après vous vous écrivez: « Le GIEC compulse des milliers de rapports SCIENTIFIQUES de climatologues et météorologues, géographes, géophysiciens et astronomes. » ????? No comprendo

XavierM
XavierM
25 juin 2019 8 h 21 min
Répondre à  Rab

Personnellement, je ne vois pas de contradiction. Piocher des données scientifiques, qui ne sont pas les siennes, en les triant dans un but politico-économique, c’est ce qui est écrit ensuite : « …ne reprennent, pour des raisons politiques, que les parties catastrophistes des études. ». C’est ce que font tous les manipulateurs de conscience. De « l’objectivité choisie », on pourrait dire, donc qui n’en n’est pas.

Mike
Mike
25 juin 2019 9 h 40 min
Répondre à  Rab

Je suis politicien, je compulse des études financées grâce à mes sponsors et enfin j’en tire un rapport qui va dans le sens de mes intérêts, je suis le GIEC.

Bluenomad
Bluenomad
9 juin 2019 20 h 23 min

Très bonne lecture. Merci beaucoup.

Bernad Guy
Bernad Guy
8 juin 2019 12 h 20 min

C’est un article très dur mais très réaliste. Il a été montré dans de nombreuses études sur la spectroscopie en IR que le CO2 était saturé aux concentrations présentes au début du siècle (300ppm) et aux concentrations actuelles (400pm). Ce qui veut dire quoi exactement ? Cela veut dire qu’il ne participe en rien à une augmentation de la température dans l’effet de serre puisqu’il est déjà saturé (à son maximum vibrationnel). L’augmentation de température de 1°C observée jusque dans les années 1990 a une autre source que le CO2. Toute la propagande sur l’émission des gaz à effet de… Lire la suite »

bresson danielle
bresson danielle
7 juin 2019 17 h 09 min

je viens d’apprendre qu’il valait mieux se faire enterrer que se faire incinérer (CO2 + carbone), une bonne chose à savoir, cependant l’incinération coûte moins chère que se faire enterrer (à voir)

Gérard Mény
Gérard Mény
31 mai 2019 15 h 49 min

Depuis 1988 on ne compte plus les modèles climatiques du GIEC qui se sont plantés. Par modestie et pragmatisme le GIEC revient aujourd’hui à des faits et non plus à des élucubrations de Savants à priori, de Marseille. Dans un immense élan de sincérité le GIEC sort donc de ses fantasmes et nous déclare, mesures à l’appui que la température globale de la terre a augmenté de 1°C depuis 1850 en raison des activités humaines (lien : http://berkeleyearth.org/land-and-ocean-data/ voir le graphique « Sea and Ice Comparison »). Sauf que par malchance plus que par malhonnêteté intellectuelle, ce degré résulte principalement de facteurs… Lire la suite »

Christian84
Christian84
24 juillet 2019 16 h 21 min
Répondre à  Gérard Mény

Voilà une explications franche et apparemment honnête

Christian84
Christian84
24 juillet 2019 16 h 23 min
Répondre à  Christian84

Voilà une explication franche et apparemment honnête

Pellerm
Pellerm
30 mars 2019 13 h 21 min

Exact …le seul et unique problème est la surpopulation mondiale totalement échevelée …et qui profite à qui ? aux lobbies pharmaceutiques .. on vaccine partout et contre tout .. et pour parfaire le tout , on distribue sacs de riz , farines de lait ..etc , dont le seul résultat est de redonner un regain d’ardeur à tous ces gens qui ne savent pas se prendre en charge , et ..hop …une nouvelle génération apparait ! que notre grande mansuétude et notre « mauvaise conscience » (enfoncée dans nos têtes à coups de marteau ) nous forcera à ..revacciner , réalimenter …comme… Lire la suite »

Gérard Mény
Gérard Mény
31 mai 2019 14 h 03 min
Répondre à  Pellerm

Que dire de la conférence du transhumaniste Laurent Alexandre à l’Ecole Polytechnique? Voir aussi le lien en relation avec « L’école Polytechnique – L’X aurait-elle perdu son âme? »

bAUDOUIN
bAUDOUIN
29 mars 2019 22 h 22 min

Ce qui m’amuse dans cet article de ce cher imprécateur et dans tous les commentaires que j’approuve en grande majorité, c’est que par oubli ou  » bienpensence  » politique, personne ne parle du premier problème de notre planète, le mur sur lequel on va se planter a 100 à l’heure qui est la surpopulation. Enlevez la moitié des habitants de la terre et vous réduisez par 10 les problèmes en tous genres. Multiplier par deux ladite population ( ± 30 à 40 ans…) et vous aurez 100 fois plus de problèmes. Les Nations unies voient les choses clairement en essayant… Lire la suite »

Chapuis
Chapuis
8 avril 2019 17 h 15 min
Répondre à  bAUDOUIN

Ça me semble évident . Ne peut on prévoir une contraceptio Wifi ????

XAVIER
XAVIER
11 avril 2019 17 h 30 min
Répondre à  bAUDOUIN


Non, la surpopulation n’est pas le problème! Le problème est le niveau de consommation. Nous pouvons encore croître en nombre si nous revenons tous (et nous les occidentaux en premier) au niveau de consommation d’il y a 100 ans.

Gérard Mény
Gérard Mény
31 mai 2019 13 h 45 min
Répondre à  bAUDOUIN

500M d’habitant est le chiffre retenu par DIEU sur les Georgia Guidestones

Bernard
Bernard
9 juin 2019 17 h 32 min
Répondre à  bAUDOUIN

Excellente réflexion en effet!
Et bien oui, agissons comme le régime nazi et lançons nous dans l’extermination de masse, mais cette fois, pas en millions de mort mais en milliards, peu importe tous ces pauvres qui peuvent crever, pourvu que les 5% les plus riches et les plus pollueurs de la planète survivent! La surpopulation est peut-être le problème mais c’est un problème auquel nous devrons faire face à l’avenir.

Olivier Jacobs
Olivier Jacobs
29 mars 2019 21 h 43 min

Il n’y a pas que le réchauffement, il y a aussi la pollution que cela engendre. Faire attention à notre consommation des ressources, et donc aussi les gouvernements et industries, est important , réchauffement climatique ou pas.
Mais merci a vous de nous donner cette vision intéressante des choses
Le CO2 n’est peut etre pas mauvais et meme utile, mais surement pas dans cette quantité, et que dire de toutes les autres pollutions et gaspillages ? Le plastique ? etc etc

Pimpin
Pimpin
29 mars 2019 16 h 42 min

Ce serait bien si vous donniez le chapitre et les pages qui concernent vos commentaires sur le rapport partiel du GIEC d’octobre 2018.

L. O.
L. O.
29 mars 2019 11 h 53 min

Il fallait trouver une faille pour pouvoir légitimiser toutes les dérives et ne pas s’indigner et agir contre les déforestations, pollutions, le pouvoir des lobbys de toutes sortes… et surtout rester dans la « culplombite ».

Nnanna
Nnanna
30 septembre 2019 12 h 58 min
Répondre à  L. O.

La culpombite ??? De culpablisation ?

Kévin
Kévin
29 mars 2019 3 h 22 min

Voici la réponse que j’ai faite à une personne qui avait partagé votre billet sur Facebook « Chère Na Makeba (pour les plus pressé.e.s les paragraphes 2 et 3 sont sur des points beaucoup plus clairement rejetables de la source et le screen une belle contradiction à l’article présente dans le rapport complet du GIEC), en effet Greta semble atteinte du syndrome d’Asperger, voici ce que l’on peut trouver sur Wikipédia sur ce syndrome: « Comme tous les TSA, le syndrome d’Asperger se caractérise par des difficultés significatives dans les interactions sociales, associées à des intérêts spécifiques ou des comportements répétitifs. Il… Lire la suite »

Kévin
Kévin
29 mars 2019 3 h 23 min
Répondre à  Kévin

Le lien du rapport du GIEC pour ceux qui veulent aller voir la page dont je parle. https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/02/WG1AR5_all_final.pdf

Logical
Logical
1 juillet 2019 18 h 41 min
Répondre à  Kévin

L’écriture inclusive qui annule de fait toute crédibilité potentielle.

Nnanna
Nnanna
30 septembre 2019 13 h 17 min
Répondre à  Kévin

Merci Kevin pour vos eclairdissements car j’ai ete choque par cet article de ce climatosceptique malhonnete. Malheureusement …. Comme c’est tres souvent le cas chez l’etre humain, il ne voit la verité que pour confirmer ses propres croyances. Sauf que lui ne va pas plus loin et ne va pas verifier si ce qu’il avance et juste … comme beaucoup d’entre nous, encore une fois, malheureusement. Et il fait des erreurs appremment grossieres, aussi bien humaines (en parlant en terme degradants de manipulation de Greta par ses parents) que scientifiques en critiquant des choses qu’ il pourrait se reprocher à… Lire la suite »

Hassan Thewill
Hassan Thewill
28 mars 2019 15 h 35 min

Ça permet de nuancer la pertinence d’un alarmisme climatique.

Pour autant je reste prudent et persiste à dire qu’un peu d’alarmisme  »ecologique » n’est pas de trop..

En effet, pour moi il est clair que l’homme ferait mieux d’être plus responsable dans son comportement…

Consumérisme à outrance, dégâts de l’exploitation des ressources minières, métaux précieux, pétrolifères et gazières mondiales sur la nature, etc…

Pollution de l’eau (pesticides) des mers et océans par le plastique, etc …

Les animaux, faune et flore, insectes pollenisateurs, etc…

O.L.
O.L.
29 mars 2019 11 h 56 min
Répondre à  Hassan Thewill

Il fallait trouver une faille pour pouvoir légitimiser toutes les dérives et ne pas s’indigner et agir contre les déforestations, pollutions, le pouvoir des lobbys de toutes sortes… et surtout rester dans la « culplombite ».

Dissident
Dissident
27 mars 2019 8 h 36 min

« Dans la molécule CO2, « C » représente 6 et « O2 » 2 x 18 = 36. Dans CO2 l’oxygène, c’est 6 fois plus que le carbone. »
Vous voulez bien m’expliquer ce qu’est ce calcul ?
Aux dernières nouvelles, C=12 et O=16 donc CO²=16+32=48
Que démontrez-vous ?

RachouÉcoloréaliste
RachouÉcoloréaliste
29 septembre 2019 14 h 41 min
Répondre à  Dissident

Notions de mathématiques de base .. Le 2, au carré. On devrait lire: 16+(32×32)=1040

James Watt
James Watt
25 mars 2019 12 h 46 min

L’écologie est un business.

necas
26 mars 2019 10 h 30 min
Répondre à  James Watt

D’autant plus , que , le jour ou l’on pourra arreter les nuages , les empecher de faire le tour du monde , l’air , de tourner , les vents , les courants des mers, les fleuves , rivières, les produits chimiques dans les sols , les vaches qui pètent , l’humain qui pète , les gens qui crachent partout , les jeunes qui balancent leur sacs de bouffe , partout , les bouteilles plastiques , les mers pollués et les poissons qui avalent toutes sortes de pourrissures , kerosène des avions par milliers au moins , plantes traitées ,… Lire la suite »

Raymond Desenclos
Raymond Desenclos
29 mars 2019 15 h 36 min
Répondre à  necas

Réquisitoire enflammé, dénonciation de nos maux sans complaisance, on s’attend à une conclusion des plus pertinentes et sans concession et patatras! Voila notre Savonarole tout surpris de sa propre audace et qui range ses gaules en s’effondrant dans le mainstream le plus correcte. Faisant au passage, allégeance à la doxa bienpensante, en dénonçant courageusement le seul à avoir envoyé baladé COP et tous les pleurnichards hypocrites inventeurs de taxes et autres impôts écolo payés par les peuples qui n’en peuvent mais. Ce monde n’est pas sérieux.

Steve Harvey
Steve Harvey
27 mars 2019 10 h 08 min
Répondre à  James Watt

Surtout le business de l’illusion et du mensonge!

necas
25 mars 2019 10 h 04 min

Je lis ces temps çi , le livre de Juan Branco , CREPUSCULE , ( qu’on trouve aussi en pdf sur le net), et on en apprends de belles sur les coulisses du pouvoir !!!!!! c’est le fameux , je te tiens , tu me tiens , par la barbichette : des connivences de circonstances , des alliances contre nature , des intimidations , des compromissions entre gros hommes d’affaires et pouvoir , alliances entre politiques et les milieux de la nuit , aussi avec des gens condamnés dans les milieux pornos , et mères macquerelles , com pour faire… Lire la suite »

necas
25 mars 2019 10 h 06 min
Répondre à  necas

FRANCE = House of Cards

Kévin
Kévin
29 mars 2019 10 h 39 min
Répondre à  necas

Juan Branco je l’ai vu en conférence, il ne remet absolument pas en cause le changement climatique. Alors oui on ne nous dit pas tout, c’est certain, mais vu l’article un peu de sens critique me semble de bonne augure.

Logical
Logical
1 juillet 2019 19 h 49 min
Répondre à  Kévin

Necas ne sous entendait en rien que ce soumis de la merluche était climatosceptique, il parlait du contenu de son livre (même si le personnage est un idéologue dangereux qui pond parfois des phrases aussi alambiquées qu’absurdes, il doit y avoir quelques anecdotes véridiques).

blank