COMPLAINTE DE L’AVORTON (Cédric de Valfrancisque)

(Poème très vaguement inspiré par la chanson « le Blues du businessman », de Michel Berger et Luc Plamondon, pour l’opéra-rock  « Starmania », en 1978). 

(Le décor : Le Marquis Emmanuel de Morveux d’Enarque vient de donner à Elisabeth Burne – dont il a fait son premier sinistre – la liste des ministres qu’il lui impose car il veut de la nouveauté « et en même temps » garder en gros les mêmes incapables. Assis à son bureau, content de lui et caressant amoureusement sa moumoute, il se dit qu’une fois de plus, il a roulé ses électeurs dans la farine, et, comme il est haineux et méchant comme une teigne, ceci le rend joyeux…)

 

 

Je hais les « Gaulois réfractaires »
Et je déteste leur pays.
Je n’aime plus ma vieille rombière,
Et pourtant elle m’a tout appris (1),

De quoi j’ai l’air aux yeux du monde,
A coté de ce virago ?
Car si jadis elle fut gironde,
C’est devenu un  vieux tableau.

J’ai mon bureau à l’Elysée,
J’y vis entouré de larbins,
De lèches-bottes patentés,
Que je traite pis que des chiens.

Je suis beau et intelligent,
On me regarde et on m’envie,
D’aucuns me trouvent méprisant,
Mais, je me fous de leur avis.

Moi, ça me plait de leur faire peur,
Pour les obliger à se taire :
Jouer à l’apprenti-dictateur
Pour emmerder les réfractaires.

Avec mon copain Zob-ensky (2)
Et Ursula Von Der La Hyène
On va faire plier la Russie,
Pour faire plaisir au vieux Biden.

Je sais très bien que nos sanctions
Vont mettre l’Europe à genoux,
Qu’elles vont faire souffrir la nation,
Oui, mais la France… je m’en fous.

Je voudrais être président
D’un conglomérat de pays,
D’une Europe à feu et à sang,
Mais totalement asservie.

Déguisé en Chef des Armées,
En combinaison sur mesure,
Là, J’ai l’impression d’exister,
D’être un homme, un vrai, un  dur.

Mais au fond je n´ai qu´un regret
Dans ce palais où je m’ennuie,
Je vois défiler les années,
C’est ma jeunesse qui s’enfuit.

J’aurais voulu être un acteur,
Je joue si bien la comédie,
Je parle bien, je suis hâbleur
Et je baratine à l’envi.

Mais je ne suis qu’un avorton,
Mégalomane et narcissique,
Qui prend les « Gaulois » pour des cons,
Et qui les dirige à la trique.

Ces imbéciles, ces abrutis,
M’ont réélu pour cinq années.
Et bien, ici, je vous le dis :
Ils n’ont pas fini d’en baver !

Cédric de Valfrancisque

26 mai 2022

blank  


1)- La vieille Marquise (née Trogneux du Touquet) ne fut elle pas autrefois le professeur de français, de théâtre et de…galipettes lubriques du Marquis, alors qu’il n’avait pas 16 ans ?

2)- Le président de l’état mafieux d’Ukraine doit ce surnom au fait qu’il est capable de jouer de la musique avec son vit, ce qui, reconnaissons-le, n’est pas donné à tout le monde.

 1,603 total views,  5 views today

4.5 15 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
28 mai 2022 14 h 31 min

Le freluquet a été réélu surtout grâce à la fraude que personne n’ose dénoncer. Et aussi grâce aux abstentionnistes premiers à se plaindre ensuite. Mais tout cela est facile pour lui puisque les moutons ne mordent pas. Ils se contentent de bêler croyant que cela fait peur à leurs prédateurs. Et puis il ne fait que prolonger la tradition d’une république très malveillante voire sanguinaire envers ses citoyens depuis 1789. Mais ça passe vu l’inculture générale et les mémoires de poisson rouge. Et pour ceux qui ne comprennent pas, lisez Le livre noir de la gauche française, de Xavier Moreau.… Lire la suite »

Marjan MONTI
Marjan MONTI
28 mai 2022 10 h 04 min

Merci Cédric pour ce morceau d’anthologie. J’auraisaimé l’écrire …. Et comme vous je ne comprends pas que les Français « sondés » (mais par quel organisme ?) reconnaissent que Freluquet est incapable de diriger notre Patrie mais ils l’ont réélu pour 5 ans ! Nous n’avons pas fini d’en souffrir … et encore s’il ne nous entraîne pas (et l’Europe ave lui) dans la guerre contre Poutine.
Bien cordialement.

M.-F. Faure
M.-F. Faure
27 mai 2022 17 h 37 min

A l’évocation du professeur et de son élève de moins de seize ans, je ne peux m’empêcher de penser à gabrielle Russier qui a payé de sa vie une situation semblable. C’était à la fin des années soixante, les temps (et la morale) ont bien changé.

Bercheny
Bercheny
27 mai 2022 14 h 49 min

Voyons Jean Mich ….

Phil2
Phil2
27 mai 2022 0 h 35 min

Toujours bien écrit, vos pamphlets !
Chapeau bas, Cédric !

Dorylée
Dorylée
26 mai 2022 19 h 53 min

Contrairement à ce qu’on croit, avec le temps qui passe l’écart d’âge augmente. Et il arrive un jour où, le petit-trou-du-cul, la vieille ne l’EHPAD plus même en mettant des cerises à son chapeau…(Michel Sardou / La vieille Bercy 1993 Son Remasterisé – Bing video

DodoVolant
26 mai 2022 18 h 25 min

Excellent exercice… il paraît que « la marquise » pourrait se faire opérer de la prostate.?? les gens sont méchants…. « ni voyous ni soumis »…. 😉

7
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank