LIBRE-PENSEURS, ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE ! ( Cédric de Valfrancisque )

Libre-penseurs, allez vous faire foutre !

           (Poème vaguement inspiré par la  «  Chanson pour L’auvergnat » de Georges Brassens)

 

 

 

La justice t’a donné raison

Toi, le laïcard franc-maçon,

Toi qui te disais offensé

Par Marie sur l’Île-de-Ré.

Tu chassais la « superstition »

En fils de la Révolution,

Au nom de la « Libre Pensée ».

Tu n’es qu’un bouffeur de curé,

Tu ne distilles que la haine,

Tu te fous de faire de la peine,

De blesser ceux qui prient le Ciel,

Et croient à la vie éternelle.

Refrain : Toi, l’ordure quand tu mourras,

  Quand le croque‐mort t’emportera,

  Qu’il te conduise droit chez Satan,

  Je crois qu’il t’attend.

Tu peux être content de toi,

Et tu ne caches pas ta joie,

La haine chevillée au corps,

Tu n’as pas le moindre remord.

Tu es heureux car en Vendée,

Coin jadis catholicisé,

Un jugement (avant appel)

A eu la peau de Saint Michel.

Car ton combat est sans merci :

Tu fais la guerre aux crucifix.

Mais tu n’attaques qu’une croyance,

Celle-là même qui fit  la France.   

Refrain : Toi, salaud quand tu crèveras,

Quand la faucheuse t’emportera,

Qu’elle te livre à Lucifer,

Il saura quoi faire !

Et tu te crois, pauvre imbécile,

Triste couillon, pauvre débile,

Hérault de la laïcité,

Des athées autoproclamés.

En fait, tu n’es que le lampiste

Du Nouvel Ordre Mondialiste,

Qui sous couvert de religion

Veut détricoter la Nation.

Toi, bien sûr, tu n’as rien compris,

Trop aveuglé par ton mépris

Pour la croyance des Chrétiens,

Qui, pour toi, sont pis que des chiens.

Refrain : Mais un jour tu disparaitras,

La camarde t’emportera,

Qu’elle t’emmène par la peau des fesses,

Tout droit chez Hadès.

Jules Ferry et l’Emile Combes

Doivent se retourner dans leur tombe :

Anticléricaux forcenés,

Ils ne pouvaient imaginer

Que quelques salopards haineux

Arriveraient à faire pire qu’eux.

Surtout ne vas pas quémander

Chez moi un brin de charité.

Je n’ai un devoir de chrétien

Qu’à l’égard  de mon prochain.

Hormis le fait que tu m’énerves,

Je t’assimile à une merde.    

Refrain : Les salauds de ton acabit,

Pour parler franc, je les conchie,

Tu peux crever, vieille fripouille,

Je m’en bats les C……. (1)

Cédric de Valfrancisque

12 janvier 2023

blank

blank

1)- On notera la pauvreté des rimes de Cédric de Valfrancisque  qui a peu de chance d’entrer à l’Académie Française (Note de l’Editeur)

 262 total views,  11 views today

5 8 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

14 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Le Réfractaire
Le Réfractaire
21 janvier 2023 9 h 44 min

En fait ces « Libres penseurs » se conduisent comme un certain » Mélenchon » qui pervertit, déforme sans vergogne le sens, l’esprit des choses, la philosophie, le débat sociétal et surtout de l’Histoire qui animait ceux qui combattirent le carcan religieux qui après des siècles d’inspiration et d’éducation chrétienne salvatrice face aux rites et comportements des peuples « barbares » n’avait plus d’être totalement hégémonique. Les progrès techniques et culturels accomplis en tous les royaumes de l’Europe Occidentale, sans pour autant devoir renier notre inconscient collectif qui est fort imprégné selon les repères et ressorts des Évangiles. Le culte de la Vierge, plaçant la Femme… Lire la suite »

Chingly
Chingly
18 janvier 2023 9 h 07 min

GÉNIAL !!!

Joséphine
Joséphine
18 janvier 2023 7 h 42 min

Hauts les coeurs et hauts les choeurs avec Cédric.

Cedric de Valfrancisque
Cedric de Valfrancisque
19 janvier 2023 23 h 04 min
Répondre à  Joséphine

Merci chère lectrice

Jeza
Jeza
17 janvier 2023 21 h 41 min

Quel bonheur, ces saines lectures !
Merci messieurs.

Marjan MONTI
Marjan MONTI
17 janvier 2023 18 h 07 min

Magnifique, Cédric ! etmerci pour cette chanson ! Poussons encore un peu l’escarpolette jusqu’à ce que ces goujats en tompbent ! D etrès haut çàa peut faire très mal ! Mais il faut aussi renverser la justice , si ce mot existe encore dans notre Patrie ……

France Laurent
France Laurent
16 janvier 2023 7 h 56 min

Excellent ‼️ merci merci merci.

Cedric de Valfrancisque
Cedric de Valfrancisque
20 janvier 2023 18 h 32 min
Répondre à  France Laurent

Ces encouragements me vont droit au cœur. Merci.

Roger Galinié
Roger Galinié
15 janvier 2023 21 h 37 min

merci pour ce bon moment !

Martel
Martel
15 janvier 2023 16 h 37 min

J’apprécie tout particulièrement le refrain bien ajusté Merci

Dissident
Dissident
15 janvier 2023 13 h 53 min

« 1)- On notera la pauvreté des rimes de Cédric de Valfrancisque qui a peu de chance d’entrer à l’Académie Française (Note de l’Editeur) »
Ce n’est pas grave, pour s’adresser à des crevures il n’y a pas à prendre de gants !

Ce qui leur manque à ces ordures staliniennes et aux juges qui leur lèchent le cul, ce sont des tornioles en quantité suffisante pour leur décoller les oreilles du crâne.
On se promet que ça se paiera un jour …. l’attente commence à être longue.

MUFRAGGI JEAN MICHEL
MUFRAGGI JEAN MICHEL
16 janvier 2023 16 h 44 min
Répondre à  Dissident

je suis sûr que vous préférez les vers dorés de gérard de NERVAL
« homme libre penseur que crois tu seul pensant
dans ce monde ou la vie éclate en toute chose
Des forces que tu tiens ,ta liberté dispose
Mais de tous tes conseils ,l’univers est absent

MUFRAGGI JEAN MICHEL
MUFRAGGI JEAN MICHEL
16 janvier 2023 16 h 44 min
Répondre à  MUFRAGGI JEAN MICHEL

« te crois tu seul etc

Chingly
Chingly
18 janvier 2023 9 h 09 min
Répondre à  Dissident

Il faudrait remettre en place le pilori…

14
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank