LE MARQUIS À BRÉGANÇON (Cédric de Valfrancisque)

(A la manière de Pierre Corneille.
C’est ma façon de dire que les longs discours filandreux du Marquis de Morveux d’Enarque me font bailler… aux corneilles.)

(Le décor : Nous sommes en été, au Fort de Brégançon. En T-shirt et bermuda, le Marquis de Morveux d’Enarque, de fort méchante humeur, arpente les couloirs du Fort, suivi par le chien Némo qui lui renifle l’arrière-train…).

 

 

Ô rage ! Ô désespoir ! Quelle fichue nation!
Que faut-il inventer pour calmer tous ces cons ?
Plus personne ne croit mes discours filandreux,
Mes promesses débiles pour enfumer les gueux.
Ces poses théâtrales que mes ministres admirent,
Cet art du compromis, ce talent à mentir,
Qui me valaient jadis la une des médias,
Sont réduits à néant ; plus personne n’y croit.

Dire que dans ce fortin me voilà isolé,
Avec mon chien Némo et ma vieille mousmée.
Je ne supporte plus cette antique blondasse,
Que le poids des années a rendu bien fadasse.
Certes je lui sais gré de m’avoir déniaisé,
Et appris, au théâtre, les belles envolées,
Mais est-ce une raison pour partager mon lit
Avec ce vieux tableau qui ressemble à « E.T. » ?

Le haut rang que j’occupe et que beaucoup m’envient,
Devait me préserver de bien des avanies.
Je me rêvais heureux, épanoui, adulé :
Une vie de nabab – grand bourgeois ou banquier –
Or, au fil des années, tout foire autour de moi,
Le pays me déteste, un peu plus chaque mois.
Et  je dois supporter les grèves et les émeutes
De tous ces allogènes qui se déplacent en meute.

Peut-être ai-je bien tort d’écouter mes amis,
Ces banquiers apatrides, DSK, Attali,
Qui œuvrent assurément au « grand remplacement »
Du populo français au profit des migrants.
J’imagine déjà la tête des quidams
Qui  se verront  demain en dhimmis de l’Islam.
Alors  ces abrutis, ces idiots nullissimes,
Comprendront  qu’il y a pire que mon libéralisme.

Et que finalement, à bien y réfléchir,
Un régime islamiste pourrait être bien pire.
Car moi, de mon côté, je n’ai pas d’états d’âme :
Je suis prêt, dès demain, à choisir l’Islam.
En « maître des horloges »,  j’ai ici tous les droits,
Et y compris celui de faire… n’importe quoi.
Sans  trop de convictions, changeant au gré du vent,

Je reste le champion du « Et en même temps ».
Or donc, je m’ennuie, ça ne peut plus durer,
Il me faut derechef un autre os à ronger.
Je m’en vais sur le champ écrire un baratin,
Avec des trémolos, comme il plaît aux crétins.
Je vais leur annoncer qu’en soutien à l’Ukraine,
(Et aussi par amour pour  « ma » von der La Hyène)
Nous allons déclarer la guerre à la Russie,

 

 

 

 

 

 

Nous mobiliserons l’ensemble des conscrits.
Alors, ne suis-je pas le Chef des Armées ?
Je fais ce que je veux, je peux mobiliser,
Pour  faire monter au front des gens non aguerris
Et les faire massacrer comme ceux de Zélensky.
N’est-ce pas, au final, le moyen le meilleur,
De se débarrasser de ces Gaulois râleurs ?

Je me fous de leur vie, ils peuvent tous crever,
Car moi je sais déjà par qui les remplacer.

(Il sort en ondulant des hanches, tel un mariolet de cour, pour aller sur le champ téléphoner à Joe Biden et Ursula von der La Hyène pour leur faire part de sa dernière idée…
Le chien Némo en profite pour pisser sur la moquette…ce qui prouve qu’il y en a au moins un des deux qui sait ce qu’il fait…)

Cédric de Valfrancisque

12/8/2023 

12 Commentaires

  1. un poème bourré de vérités de remarques judicieuses bien plantées sans aucune fausse note juste dans le décor de notre FRANCE saccagée par ce freluquet qui ne vaut pas une chique de tabac il est mème grand temps de s’en débarrasser avant qu’il islamise la FRANCE et la mette à son image une “”pute”” que l’on peut baiser comme on veut eh bien NON Macron le freluquet tu nous auras en face de toi les patriotes FRANCAIS ! ! !

  2. Quel extraordinaire talent, si seulement Micron, les ministres et secrétaires d’état ainsi que l’ensemble du gouvernement qui est censé gouverner.la France en avait simplement 10 %, nous n’en serions pas là aujourd’hui, le drame est que c’est vide la dedans, sauf pour se remplir les poches avec l’argent public, c’est à dire celui des Français.
    Qu’est donc devenue l’ex plus beau pays du monde, j’ai honte.
    Merci Monsieur de Valfrancisque de redorer ce blason que ces politiciens de pacotille ( pour ne pas dire plus ) s’évertuent de ternir au quotidien.
    Ne changer rien
    Bien à vous.
    Jean-Pierre

  3. Encore un “article” extraordinaire”,qui traduit parfaitement ma pensée envers ce “spécimen” très,très,très imbu de sa personne”.
    Quand va t-on en être débarrassé ? ? au plus vite,et que DIEU m’entende …..✨

  4. Quel talent Cédric ! Tous vous veulent à l’Académie Française ! et pourtant vous n’y êtes pas … parce que vous ne faites pas partie des bonobos qui nous gouvernent .
    Je me régale avec chacun de vos articles, fut-il en prose ou en alexandrins ! Je me régale et pourtant je ne devrais pas car ce que vous dites est malheureusement vrai.
    Macron a l’art de disperser nos troupes pour pouvoir mieux régner ! C’est ainsi que je vois la chose ! Quant à fomenter une guerre, ce soit-disant “chef des armées (qui se vante de n’avoir pas fait son service militaire) n’a plus l’Afrique comme terrai de jeux minés puisque cette même Afrique nous a rejeté une fois de plus dehors. Et cette guerre (qui se montre à l’horizon) ce sera peut-être bien sur le sol de notre Patrie que nous devrons la livrer ! Et si vous le permettez , pour paraphraser La Fontaine, je dirais : après avoir chanté et dansé tout l’été, voyez ce que nos élites vous ont prépar : + 10% pour l’électricité ! + 6% pour le Gaz ! plus 10% sur certains fruits et légumes ! l’essence à + de 2 Euros ! sans oublier les augmentations sur la viande et le poisson ….. Alors 2,2% d’augmentation pour le SMIC seront-il suffisants pour compenser tout cela ? Je prévois une rentrée de septembre très mauvaise ! A condition que les Français veuillent bien enfin ouvrir les yeux !

  5. D’accord avec Roger Galinié ! Cédric a incontestablement l’étoffe (à défaut d’en avoir l’habit vert) d’un « immortel »…!!!

  6. Fomenter une guerre ? c’est qu’il en serait capable avec l’aval des mondialistes et des sbires de l’UE, mais s’attaquer à la Russie, ce serait un trop gros morceau pour lui (pas si bête la guêpe) ce serait plutôt un conflit larvé en Afrique, il n’hésiterait pas à envoyer nos militaires au casse-pipe si l’occasion se présentait pour assouvir son besoin de reconnaissance sur le plan mondial!
    Il est conscient d’être en échec et de ne plus bénéficier de la confiance des français et son mandat est loin d’être terminé….
    Que nous réserve l’avenir ?

  7. Que Cédric de Valfrancisque ne siège point à l’Académie, voilà la grande injustice de notre époque, qui méconnait un tel talent !

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.