L’HYPOCRISIE DE « LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE » (Patrick Becquerelle)

Tout le monde se pose la question du bien fondé de la marche contre l’antisémitisme. Plus encore, les Français se demandent s’il va y avoir un après, et lequel !

Patrick Becquerelle nous fait part de sa réflexion sur cette journée du 12 novembre 2023.

 

 

« La « Renaissance » d’un sursaut éphémère avec à « l’Horizon » en fin de marche un palais du Luxembourg où les courageux « marcheurs » vont se faire servir une petite collation revivifiante, à la Gérard Larcher ».

Cette marche contre l’antisémitisme imaginée fièrement par les présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat, est une marche contre eux-mêmes.

Qui gère ce pays depuis des décennies, Qui n’a pas su maintenir la sécurité de tous les citoyens Français ? Qui ne veut pas déceler et dénoncer les origines de cet antisémitisme ?

Ce sont ceux que nous voyons en tête de cortège.

Tous noient le «poisson » en mettant en avant le nom de Jean-Marie Le Pen dont le parti a été dissout par sa fille tout en mêlant sciemment FN et RN.  Mais à défaut d’autres hypothèses ça aide à se donner bonne conscience et à masquer son incompétence.

On nous vante le succès de cette marche avec 100 OOO manifestants à Paris soit environ 200 000 dans toute la France.

Relativisons ce succès en rappelant que dernièrement à Londres 300 000 personnes ont défilé en soutien à la Palestine, mais aussi qu’aux obsèques de Johnny Hallyday entre 800 000 et 1 million de personnes ont défilé dans Paris (source de la préfecture de Paris publié dans Libération).

Dans ce cortège on remarquera l’absence de la communauté musulmane et de ses chefs religieux qui décidément semblent être bien peu préoccupés par la défense de la République.

Nous étions aussi bien loin de la diversité que les médias et les publicités nous imposent chaque jour. Les casseurs  aussi été absents. Auraient-ils eu un relent républicain ?

Que pouvons nous espérer de cette manifestation ?

En 1998 nous avons gagné la coupe du monde de foot. Le célèbre slogan « black, blanc, beurre » a-t-il résolu le racisme ?

Et maintenant ?

Que pense le juif lambda de cette démonstration citoyenne ?

  • Va-t-il se sentir aimé ?
  • Va-t-il cesser de longer les murs ?
  • Va-t-il envoyer sereinement ses enfants à l’école ?
  • Va-t-il remettre sans appréhension la Mezouza à sa porte ?

La question qu’il faut se poser est : est-ce que ces marches Républicaines résolvent les problèmes  ou servent-elles tout simplement à une pseudo élite de se donner bonne conscience ?

Si tel est le cas, empressons nous d’en faire une contre les cartels de drogues.

Mais puisque tous semblent se sentir satisfaits de cette marche nous allons pouvoir dans un premier temps certainement observer une baisse significative des actes antisémites que comptabilisent le ministère de l’intérieur.

C’est à l’Etat de prendre ses responsabilités.

Notre gouvernement aime dire qu’il est dans l’action, alors qu’il le fasse et agisse avec des objectifs précis et des résultats significatifs.

De cette démonstration de solidarité, souhaitons cependant très sincèrement à nos compatriotes de religion juive de vivre aussi sereinement que tous les autres leur vie de Français.

Patrick Becquerelle

15 novembre 2023

 

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires

  1. En tête de cette image de début de manifestation, vous avez toute la clique responsable de la destruction de la France dont le principal, la girouette manquait par sa lâche absence.

  2. Intéressant à lire avec une une belle explication

  3. Effectivement, cette marche n’était qu’un rachat de conscience de la part de politichiens soumis à une mémoire de victimisation rappelée depuis 78 ans jusqu’à la lassitude et même l’exaspération pour beaucoup.

    Toutefois, cette marche confirma la position de la France pro-israélienne et a due être ressentie comme une provocation par les musulmans. Et ce n’est pas diplomatique dans le contexte actuel de la société française au bord extrême du chaos.

    L’erreur de Micron a été de ne pas afficher de neutralité française tout en déplorant les exactions et morts des deux côtés.

    L’erreur de Micron a été de ne pas dire que toute la population française est unie contre cette violence assénée aux deux communautées juives et Palestiniennes.

    Cela dit, nos politichiens ont encore montré leur guignolade et leur hypocrisie car en fait, ils se fichent bien de la France mais pas de leur carrière bien nourrie, comme Monsieur Larcher.
    A quoi sert une telle marche en réunion de clowns prenant l’air grave quand ils ne sont pas foutus d’assurer la sécurité de tous les Français. Cela relève des mantras de bisounours de même niveau naïf que les bougies, les peluches et les p’tits mots doux.

    Notons que cette marche a réuni bien moins de monde que ne le prétendent les médias propagandistes…