MINURNE – INFO 755 – L’ENFER PRÈS DE CHEZ VOUS (Marc Le Stahler)

 


Courbevoie. Une ville tranquille et sans problème. Entre Paris et La Défense, en bord de Seine, face à Neuilly. Un maire – Jacques Kossowski – impliqué et dévoué, depuis plusieurs mandats, qui n’avait eu jusqu’ici qu’à veiller à la prospérité économique de cette commune agréable à vivre et abritant de nombreuses entreprises.

Et puis soudain, un avant-goût de l’enfer…

Une fillette, d’une famille sans histoire, traverse le joli et bucolique jardin de la mairie pour rentrer chez elle. Elle n’a que douze ans. Assez grande pour rentrer seule de l’école, ou peut-être de chez une copine. Hélas, de jeunes prédateurs sauvages rôdent. Ils sont deux, puis un troisième les rejoint. Ils ont 13 ans, à peine plus âgés qu’elle ; ils l’abordent et la bousculent méchamment, la frappent et la violent. Lui demandant en passant… si elle est « juive », signant ici leur origine ethnique, avant qu’on ne l’apprenne officiellement, si toutefois l’information ne reste pas censurée…

Voici huit décennies – depuis la Libération, qu’on vient de célébrer – qu’on ne posait plus ce genre de question « nauséabonde » (comme on dit chez les islamo-gauchistes pour qualifier la droite patriote) dans une France apaisée, prospère et presqu’heureuse. La pauvre petite s’en sortira, mais elle en restera sans doute marquée pour la vie…

On a le sang chaud à Courbevoie, quand on est ado, qu’on déteste les juifs et qu’un gibier traverse tranquillement et innocemment le jardin de la Mairie. On ne perd pas le nord, non plus, on menace du pire la petite, si elle raconte ce qu’on lui a fait. Et, par sécurité, on lui demande de revenir le lendemain payer à ses bourreaux 200 € à titre de « caution » !
Ben voyons, pendant qu’on y est, pourquoi se gêner ?

Les « Juifs » ont du fric, c’est bien connu. C’est même pour cette raison que le pauvre Ilan Halimi fut enlevé, séquestré et torturé à mort en 2006 pendant 3 semaines par Youssouf Fofana, chef du « gang des barbares ». Vous aviez oublié ?

Deux des salopards ont été mis en examen mardi 18 juin pour viol en réunion, menaces de mort, injures et violences antisémites sur la jeune fille.

Quant au président Macron, il a demandé, mercredi, au cours du Conseil des ministres, qu’« un temps d’échanges » soit organisé dans les prochains jours.

« Un temps d’échanges »… C’est quoi, ça ? Un nouveau gadget macronien ? Aucun doute : ça va rassurer nos amis juifs et les parents de la petite !

J’étais quand même un peu surpris, ce matin, du communiqué de Mélenchon sur X, se disant « horrifié » par cette affaire, allant même jusqu’à « dénoncer le racisme antisémite » !

Des larmes de crocodile, pensais-je, avant de comprendre. En pleine campagne électorale, pendant laquelle les électeurs semblent enfin commencer à saisir le double jeu et le danger mortel que représente l’énergumène, celui-ci a dû se souvenir de l’affaire Paul Voise qui avait peut-être coûté à Jospin sa victoire à la présidentielle, éliminé au profit de Jean Marie Le Pen pour le second tour !

Bis repetita ?

Certains se souviennent peut-être de ce brave retraité – Paul Voise – agressé chez lui, à Orléans par deux malfaisants l’ayant roué de coups et incendiant sa maison avant de prendre la fuite.

Les images en boucle du visage tuméfié et les pleurs du Papy avaient bouleversé la France entière, provoquant – 3 jours avant le scrutin – une vague d’indignation contre la délinquance et l’insécurité… et qualifiant dans la foulée Jean Marie le Pen pour le second tour.

Les chaines publiques (TF1 et France 2) furent alors accusées d’avoir « versé dans le sensationnalisme et participé à l’emballement médiatique ».

Les chaines publiques s’auto-censurent, maintenant, mais il reste heureusement CNews pour diffuser une information à peu près objective avec quelques journalistes courageux et honnêtes.

Maintenant qu’il a réussi à recoller les morceaux du prétendu nouveau « Front Populaire », malgré les inimitiés et les rancœurs qu’il laisse dans son propre camp, malgré le mépris hautain avec lequel il traite ses « amis », malgré les divergences notoires entre ses composantes, malgré l’absence de projet autre que celui de faire élire le plus grand nombre de députés, en dépit de l’embarquement de « fichés S » dans l’équipe, ce serait quand même dommage d’échouer si près du but, doit penser Mélenchon, qui rêve du Grand Soir depuis 1978…

Jean Luc Mélenchon, l’ancien trotskyste lambertien, pourfendeur de « l’extrême drouatte » ex-maçon défroqué du Grand Orient de France (l’obédience la plus à gauche, la plus affairiste aussi. Mais par charité chrétienne, donnons-lui l’absolution sur ce point précis : il en est sorti !

Marc Le Stahler
19 juin 2024

POUR FAIRE UN DON…

Minurne fonctionne depuis 13 ans sans recettes publicitaires.
Si nos articles vous plaisent, vous pouvez nous aider en faisant un don de 5 €,10 € ou 20 € (ou plus, bien sûr) via Paypal.
Cliquez ci-dessous (paiement totalement sécurisé).

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera publié apres contrôle.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire

  1. Le Tweet de Mélantchone n’était pas pour verser des larmes , ce n’était qu’un préambule hypocrite à sa phrase finale (le but) qui demande aux médias de ne pas en faire un….”fromage”.Ben voyons !!!!Relire la dernière phrase de ce salopard anti-français!Oui! la raie publique c’est lui, mais ouverte et offerte qu’aux ennemis de la France !!
    Vous comprenez dit il ce n’est qu’un “détail” de la vie en société multi-communautaire à la Mélantchone; donc silence les médias!
    Et ça a la nationalité française ce porc aigri déçu et vindicatif ???