Mediapart ment 🎤 Mediapart ment 🎤 Mediapart est musulman 🎤 (l’ImprĂ©cateur)

Christian Flaesch et Bernard Squarcini, le premier ex-chef de la Police judiciaire, le second ex-patron du contre-espionnage, viennent d’ĂȘtre mis en garde Ă  vue. Ils ont en commun d’avoir Ă©tĂ© sarkozistes. Flaesch a Ă©tĂ© limogĂ© en 2013 pour un coup de tĂ©lĂ©phone Ă  Brice Hortefeux l’informant de sa prochaine convocation dans une enquĂȘte dĂ©clenchĂ©e par Mediapart, la cĂ©lĂšbre officine de dĂ©lations (1) en tous genres. Squarcini (prononcer Squouart’chini) en 2012 dans le cadre de l’affaire du Cercle Wagram, casino parisien soupçonnĂ© de financer les truands corses de Brise de mer.

Flaesch et Squarcini ont Ă©tĂ© convoquĂ©s en septembre 2016 dans le cadre de « l’enquĂȘte portant sur un document publiĂ© par Mediapart. Celui-ci, dont l’authenticitĂ© est contestĂ©e, indique que la campagne prĂ©sidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 a Ă©tĂ© financĂ©e par la Libye » (Le Monde).

1Ăšre question. On sait la Justice française particuliĂšrement lente et tout spĂ©cialement soumise au pouvoir socialiste dans les affaires Ă  caractĂšre politique. Mais pourquoi avoir attendu neuf ans depuis la prĂ©sidentielle de 2007 et respectivement quatre et trois ans depuis les affaires reprochĂ©es aux deux mis en garde Ă  vue, et jugĂ©es, pour les convoquer Ă  nouveau ? Ça sent trop la nausĂ©abonderie vichysoise anti-sarkoziste pour ne pas ĂȘtre suspect. Le genre « dis-donc, Denis GobĂšre, tu ne t’appelais pas David Goldenberg autrefois, tu ne serais pas juif par hasard ? – Oui, mes parents l’Ă©taient, mais j’ai changĂ© de nom et de religion en 1935, je suis français et chrĂ©tien maintenant – Non, non, tu Ă©tais juif, tu restes juif, allez embarquez-le  ».

2Ăšme question. Si « l’authenticitĂ© du document Mediapart est contestĂ©e« , comme le dit Le Monde, comment se fait-il qu’aucune enquĂȘte n’ait Ă©tĂ© diligentĂ©e pour dĂ©terminer s’il s’agit d’un document authentique ou d’un faux, les experts sont en grĂšve depuis 2012 ?

Mediapart rĂ©pond, en affirmant maintenant que la Justice a en sa possession un carnet de Choukri Ghanem, ex-premier ministre et ministre libyen, et la Justice confirme que oui. Mais, Choukri Ghanem est mort Ă  Vienne en avril 2012. Qui Ă©tait en possession du fameux carnet ? Qui l’a remis Ă  la Justice française et quand ? Ce serait la Justice norvĂ©gienne qui viendrait de le remettre Ă  sa consƓur française. Pourquoi et sur l’ordre de qui est-il resté cachĂ© longtemps et pourquoi et sur l’ordre de qui a-t-il Ă©tĂ© rĂ©clamĂ© Ă  la Justice norvĂ©gienne pour rĂ©-apparaitre à deux mois de la primaire de la droite ? À moins que l’initiative ne vienne de la Justice norvĂ©gienne. Serait-ce un mauvais coup de la juge norvĂ©gienne Ă©colo Eva Joly ? On connaĂźt trop bien Urvoas, le falot ministre de la Justice, pour savoir que ce n’est pas lui qui a pris une telle initiative, il n’a pas les testicules suffisamment fermes pour ce faire.

On connait  bien, par contre, les mĂ©thodes du cabinet noir de l’ElysĂ©e, qui « n’existe pas » mais a un chef, le colonel Eric Bio Farina, spĂ©cialement chargĂ© de veiller Ă  la mise hors circuit de Nicolas Sarkozy en collectant, ou en fabriquant, ou en volant (2), et en distillant au moment opportun des informations compromettantes, pour Ă©liminer Sarkozy et favoriser le succĂšs de Marine Alliot (3) au premier tour de la prĂ©sidentielle, que Hollande pense pouvoir battre au second tour grĂące au « pacte rĂ©publicain ».

Tout cela sent fortement le mauvais coup montĂ© de toutes piĂšces avec ces faux dont Mediapart est le spĂ©cialiste avec la complicitĂ© de la presse socialiste. Car Mediapart n’est pas le seul Ă  tromper les Français en crĂ©ant des « faits » et des « vĂ©ritĂ©s » ensuite rĂ©pandus dans la presse avec la certitude qu’il en restera un doute dans l’esprit des Français, mĂȘme si l’affaire aboutit Ă  un non lieu faute de preuves, comme dans l’affaire Betancourt.

url

Kadhafi officier de l’armĂ©e libyenne

Abdallah Senoussi, beau-frĂšre de Kadhafi et chef de ses services secrets, a dit que si Kadhafi avait financĂ© la campagne de Sarkozy il l’aurait su et que, de plus, Kadhafi n’aimait pas Sarkozy, raison pour laquelle il avait tout fait pour le mettre en difficultĂ©, par exemple en exigeant de dresser sa tente dans le jardin de l’hĂŽtel de Marigny, rĂ©sidence des hĂŽtes de l’ElysĂ©e. Sarkozy le lui rendait bien qui dĂ©clencha contre lui la guerre de Libye (Ă  l’incitation de Hillary Clinton) et n’empĂȘcha pas son lynchage par la foule des islamistes libyens opposĂ©s au militaire socialiste laĂŻc qu’Ă©tait Kadhafi. OĂč est le mobile qui aurait poussĂ© Kadhafi Ă  financer la campagne de Sarkozy ? La parole de Senoussi (qui est toujours vivant) ne compte pas, c’est celle du mort Ghanem qui ne peut plus rien dire et celle de l’escroc notoire Takkiedine que retient la Justice hollandaise. Dire que cette Justice socialiste est Ă  deux vitesses serait insuffisant, c’est un vrai dĂ©railleur passant d’une justice Ă  l’autre suivant que vous ĂȘtes noir ou blanc, musulman ou chrĂ©tien, homme du sĂ©rail socialiste ou homme politique de l’opposition
 Bref, une justice stalinienne.

Et la presse suit ! LobotomisĂ©e, docile aux instructions de l’ElysĂ©e et de Matignon, seulement prĂ©occupĂ©e de juger ce que vous devez savoir, ou ne pas savoir, devenue la meilleure spĂ©cialiste au monde, derriĂšre la CorĂ©e du Nord quand mĂȘme, en matiĂšre de manipulation mentale des lecteurs, auditeurs et tĂ©lĂ©spectateurs. Ce qu’elle sait est rarement ce qu’elle a envie de vous dire, car dire ce qu’elle sait pourrait alimenter vos « fantasmes rĂ©actionnaires », et « islamophobes » cela va de soi.

livre

Alors elle n’hĂ©site pas Ă  monter des coups, parfois de taille internationale, deux exemples connus : Charles Enderlin est correspondant de France 2 Ă  JĂ©rusalem depuis une quarantaine d’annĂ©es. Il soutient que les Juifs sont responsables de l’Ă©tat de guerre avec les Palestiniens (4). Le 30 septembre 2000, il montre la mort d’un garçon palestinien de 12 ans dans les bras de son pĂšre. L’enfant est prĂ©sentĂ© comme ayant Ă©tĂ© touchĂ© par des balles israĂ©liennes. Le reportage a Ă©tĂ© Ă  l’origine d’une campagne pour sensibiliser les Français et les EuropĂ©ens Ă  la « colonisation israĂ©lienne » en Palestine, en oubliant de prĂ©ciser que la Palestine est juive depuis plus de trois mille ans, que les Arabes ont commencĂ© Ă  la coloniser en en chassant les Juifs depuis seulement 636 et que le « peuple palestinien » est une invention de Nasser. Nasser avait compris que si l’on continuait Ă  appeler « Arabes » les Syriens, Jordaniens, Irakiens venus s’installer en Palestine, on ne pouvait pas prĂ©tendre qu’ils Ă©taient les indigĂšnes et les Juifs les colons. En leur donnant le nom de « Palestiniens », il leur a donnĂ© une lĂ©gitimitĂ© historique, fausse, mais internationalement reconnue.

Dans le doute sur l’origine du tir, l’armĂ©e israĂ©lienne prĂ©sente d’abord ses excuses pour la mort de l’enfant, puis analyse les angles possibles de tir et dĂ©couvre que celui qui a touchĂ© l’enfant ne venait pas de ses positions mais de celles des islamistes du Hamas. Un procĂšs contre France 2 s’en est suivi, mais la photo et sa diffusion internationale continuĂšrent leur route et provoquĂšrent la seconde intifada.

Le second exemple, c’est celui maintenant bien connu du scenario montĂ© par une agence turque avec le corps d’un garçonnet, Aylan Turki, dĂ©couvert noyĂ© dans les rochers et mis en scĂšne sur la plage voisine, en oubliant les corps de son frĂšre et de sa mĂšre qui flottaient Ă  quelques dizaines de mĂštres, afin d’Ă©mouvoir et culpabiliser les EuropĂ©ens.

Un coup plus rĂ©cent vise Ă  attirer la rĂ©probation internationale sur ces mĂ©chants EuropĂ©ens qui maltraitent les Kanaks dans l’unique prison de la Nouvelle-CalĂ©donie. La Ligue des Droits de l’Homme a montĂ© un diaporama et un documentaire montrant des photos de cellules Ă©troites et immondes de 3 m2 oĂč les prisonniers seraient maltraitĂ©s et cloitrĂ©s toute la journĂ©e. En rĂ©alitĂ©, il s’agit d’un montage rĂ©alisĂ© dans l’ancien bagne fermĂ© en 1933 et aujourd’hui devenu site touristique. Un acteur canaque a Ă©tĂ© recrutĂ© pour jouer le rĂŽle du prisonnier misĂ©rable et les dĂ©cors fabriquĂ©s de toutes piĂšces. Il est exact que 80 % des prisonniers de la prison locale, le Camp Est, sont canaques parce que, en CalĂ©donie, 80 % des dĂ©lits sont commis par des Canaques, mais, comme en France, la LDH continue de vouloir faire passer les coupables pour des victimes et les victimes pour des coupables. Le film « Forteresse » rĂ©alisĂ© par Alan Nogues et financĂ© par la Ligue des Droits de l’Homme en est un parfait exemple. La LDH prĂ©sente ce court-mĂ©trage de 16 minutes, comme une « incursion poĂ©tique et torturĂ©e dans l’univers carcĂ©ral du Camp Est », laquelle serait « inspirĂ© des tĂ©moignages des dĂ©tenus et de leur quotidien ». Seulement, aucun tĂ©moignage n’est filmĂ©, aucune preuve n’est apportĂ©e. En rĂ©alitĂ©, outre des cellules de 9 Ă  12 m2 et deux promenades quotidiennes, les prisonniers ont accĂšs Ă  une salle de musculation, un plateau sportif, une salle d’activitĂ©s communes, une bibliothĂšque, etc. Au total leur temps de sorties et d’activitĂ©s et estimĂ© Ă  six heures par jour sans le moindre temps de travail. Bien des Français, surtout les plus ĂągĂ©s et les handicapĂ©s, aimeraient en avoir autant.

imgres

Autre type de trucage : L’HumanitĂ© met Ă  sa Une la tĂȘte d’une fillette soi-disant victime d’un bombardement israĂ©lien Ă  Gaza. Cette triste photo est en rĂ©alitĂ© celle d’une fillette chrĂ©tienne dĂ©capitĂ©e par les islamistes en Syrie.

C’est ainsi, avec des « reportages » truquĂ©s, que la presse et les associations de gauche vous prĂ©sentent leur « vĂ©rité ».

L’ImprĂ©cateur

1 : Aujourd’hui il est interdit de parler de « dĂ©lateurs », « balances », »traitres », « pourris », « calomniateurs », « cafards », « espions », « rapporteurs », « indics » ou « mouchards ». La profession s’est ennoblie avec le politiquement correct socialiste, on doit dire « lanceurs d’alertes« . Ça ne change rien Ă  la saloperie de l’acte dont les auteurs, Mediapart par exemple, font leur gagne-pain, mais c’est plus cool !

2 : En avril 2013, Bio Farina a fait pression sur le contractuel responsable du rĂ©seau informatique de l’ElysĂ©e pour obtenir l’ensemble des archives de l’ex-prĂ©sident Sarkozy afin d’en extraire, en les sortant de leur contexte de l’Ă©poque, des « documents sensibles » permettant de l’inculper. Une requĂȘte parfaitement illĂ©gale. Les archives prĂ©sidentielles remises au Archives nationales n’appartiennent qu’Ă  ceux qui les ont produites, en l’occurrence Nicolas Sarkozy. Le contractuel ayant refusĂ© d’obĂ©ir malgrĂ© les menaces de Bio Farina fut limogĂ©. C’est Ă©galement Bio Farina qui remit Ă  la Justice de Taubira la liste de toutes les personnes venues rendre visite Ă  Sarkozy entre 2007 et 2012 en lui suggĂ©rant de trouver des motifs de poursuites judiciaires.

3 : Marine qu’il ne faut plus, dit-on, appeler « Le Pen », un nom diabolisant pour le FN.

4 : « Au nom du Temple » https://www.youtube.com/watch?v=pmNGwtGCraw

Ce documentaire de plus d’une heure rĂ©alisĂ© par Charles Enderlin soutient que c’est le rĂȘve messianique des Juifs qui empĂȘche la paix. Autrement dit : qu’ils se soumettent Ă  l’islam et la paix sera possible avec le colonisateur arabe. On peut dire de mĂȘme que si les Français se soumettaient Ă  l’islam colonisateur, il n’y aurait plus d’attentats en France, seulement la charia.

L’ImprĂ©cateur

banniere_2016_570

0 0 votes
Évaluation de l'article
8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank