MACRON-XYMORE
(L’Imprécateur)

Ce président est le maître de l’oxymore [1]. Mieux, il le dit « en même temps » en français (qu’il parle mieux que Hollande et Sarkozy mais moins bien que Mitterrand ou de Gaulle) ou dans son franglais d’école de commerce : « la démocratie… est le système le plus bottom up de la terre ». Ceci n’est pas un oxymore, mais un pléonasme, autre figure de style qu’il utilise aussi volontiers. En effet, “bottom up” signifie de bas en haut, ce qui est la définition de la démocratie donnée dans l’article 2 de la Constitution : « la démocratie est le gouvernement du peuple… » (d’en bas) qui, en passant par les élus, culmine du bas vers le haut entre les mains inexpertes du président.

Le problème est là. Qu’il utilise oxymores et pléonasmes pour embrouiller et arnaquer les Français passe encore, mais il l’utilise aussi dans la gestion du pays et des relations internationales. Là, ça devient hasardeux.

Macron ferme trois mosquées salafistes et invite à l’Élysée un président des Frères Musulmans

« Syria Charity » soutenue par la Hamas palestinien (Frères Musulmans)

Il tient un discours sévère sur l’islamisme, ferme trois mosquées salafistes, « et en même temps » il reçoit à l’Élysée Mohamed Alolaiwy, président de Syria Charity, une ONG salafiste qui prospère sur les ruines et les morts de la Syrie. Son dirigeant est connu pour soutenir et être soutenu par le Hamas et Tarik Ramadan.

Le Hamas est une organisation terroriste pour de nombreux pays et l’Union européenne. Alolaiwy est connu aussi pour être un Frère Musulman (salafiste), puisqu’il est à la fois le président et le porte-parole des Frères Musulmans syriens. Enfin, lui ou son frère puisque ces deux escrocs sont blankinterchangeables, ils sont en alternance président ou porte-parole des Frères Musulmans.

Mohammad Alolaiwy a diffusé dès sa sortie de l’Élysée, sur la page Facebook de Syria Charity, un selfie avec Emmanuel Macron (←), pris dans l’un des salons de l’Élysée. Dans les commentaires, il a annoncé qu’une « enveloppe de 50 millions d’euros sera débloquée » par l’État français, pour « l’aide humanitaire ». Une information qu’il a redite dans une interview publiée le lendemain sur le site de France Info. Il oublie de préciser que, pour lui, l’aide humanitaire c’est débarrasser le monde des « singes » juifs et des « porcs » chrétiens pour laisser toute la place à la seule race supérieure, celle des musulmans, et uniquement les musulmans sunnites.

Le business de la misère et de la mort

Il y a un véritable business islamiste de la misère et de la mort, prétexte à réclamer à l’ONU, à l’Union Européenne et à plusieurs pays, à l’exception de l’Arabie et des richissimes pays du Golfe créateurs de ces ONG de racket, des sommes importantes dont l’utilisation n’a à subir aucun contrôle et ne sert pas beaucoup (entre 5 et 10%) à soulager les douleurs de la communauté sunnite. Les autres peuvent crever ! C’est le cas avec « Qatar charity », « Secours islamique », « Human Appeal », « Charitable Committee to Support Palestinian People » (CBSP, liée aux Frères Musulmans de l’UOIF en France et qui finance le Hamas) et bien d’autres qui financent en réalité des groupes djihadistes.

La vidéo qui suit est en arabe, publiée par al-Jazzera. Elle glorifie le rôle des Casques Blancs et il n’est pas besoin de comprendre l’arabe pour, à partir de 01:15, comprendre qui sont vraiment ces « petits gars qui font du bon boulot ».

blank

[cliquez sur l’image ci-dessus]
03:00

Les Casques Blancs

Ces fameux Casques Blancs sont une organisation créée peu avant la bataille de libération d’Alep par un agent actif du MI6 britannique pour aider, financer et soutenir les « rebelles » al-qaïdistes qui se servaient des habitants d’Alep, et récemment de ceux de la Goutha, comme boucliers humains. Et « en même temps, ils combattaient l’armée légale syrienne. Ils ramassaient les morts et les blessés en prenant des vidéos, retravaillées ensuite en studio en Angleterre et réexpédiées avec des « éléments de langage » pour mieux apitoyer les journalistes occidentaux à force géniardises, invités au compte-gouttes en fonction de leurs convictions pro-islamistes, à visiter la zone de combat. Et surtout… ils encaissaient les subventions des pays occidentaux.

 

Les Casques Blancs montent des attaques au gaz comme des spectacles

Ce sont les mêmes qui ont inventé la fausse attaque au gaz sur le quartier de Douma et ont présenté comme « preuves » des échantillons dont l’organisme onusien OIAC chargé du contrôle a rapidement constaté que le chlore venait d’Allemagne, trois autres composants de Belgique et que le tout avait été combiné en Angleterre pour produire le gaz expédié ensuite en Syrie !

blank

[cliquez sur l’image ci-dessus]
02:07

« Une enquête est en cours » a expliqué un ministre belge. On ne tardera pas à apprendre qu’une erreur a été commise, que les douaniers belges et surtout les anglais sont tellement bêtes qu’ils n’ont pas vu passer des fûts de gaz toxiques à destination d’un pays en guerre !

Les soi-disant attaques aux gaz font préalablement l’objet de répétitions pour que tous les acteurs soient crédibles et que les journalistes n’y voient que du feu. À la fin les spectateurs applaudissent !

blank

[cliquez sur l’image ci-dessus]
03:29

Et dans la suivante vous verrez un petit garçon raconter comment est organisée par les casques blancs et de faux docteurs une attaque au gaz :

Et on a appris que c’est la Syrie qui a demandé le contrôle OIAC, que ce sont les États-Unis qui s’y sont opposés par un veto au Conseil de Sécurité, préférant au contrôle par l’OIAC un contrôle par un organisme américain « indépendant », ce que la Russie a refusé, opposant à son tour un veto et exigeant le contrôle onusien. Et la presse occidentale n’a retenu que le veto russe et prétendu que la Russie refusait tout contrôle, « preuve » de la culpabilité de la Syrie.

Macron expulse un imam salafiste et en invite 400 imams algériens à venir prêcher en France pour le ramadan

Autre action de type oxymore : Macron fait annoncer par Collomb qu’un imam salafiste qui prêchait à Marseille la haine des juifs et des chrétiens est enfin expulsé, « et en même temps » il envoie Collomb à Alger inviter quatre cents imams à venir prêcher en France pendant le ramadan. Une centaine seulement avaient été annoncés au retour de Collomb, mais ils sont bien 400 à avoir reçu un visa. Combien rentreront en Algérie ensuite ?

Un discours dur sur l’immigration, suivi d’une loi qui la favorise

Et encore… Macron annonce qu’il va contrôler sévèrement l’immigration. Devant Bourdin et Plenel, il parle de « submersion » migratoire et de « bombe » démographique. La droite applaudit…

« En même temps »…

  • Il favorise l’intégration rapide des clandestins. Il refuse de considérer comme des « pays sûrs » ceux qui n’ont pas une législation très favorable aux LGBT, lesquels seront donc plus nombreux à venir.
  • Il élargit le droit d’asile à ceux qui se sentent menacés par le réchauffement climatique.
  • Il renforce l’immigration en étendant aux frères et sœurs le regroupement familial déjà cause de l’arrivée de dizaines de milliers de femmes musulmanes qui n’ont aucunement l’intention de travailler ni d’apprendre le français, mais accouchent à tour-de-bras (gratuitement) dans nos maternités.
  • Il donne l’impression de restreindre un peu l’immigration « et en même temps » il la développe massivement en accordant une foule de nouveaux droits aux clandestins, ce qui va créer un fort appel d’air.
  • Il annonce qu’il va expulser les zadistes, « et en même temps » il négocie leur installation définitive comme « agriculteurs alternatifs ».

En fait, Macron est acquis à l’idée que l’islam et le néo-marxisme alternatif sont l’avenir de la France et de l’Europe et qu’une alliance avec les Frères Musulmans serait la meilleure des stratégies pour conserver avec eux le pouvoir que ceux-ci prendront quoi qu’il arrive un jour, ce n’est, pense-t-il, qu’une question de temps.

Alors, au lieu de retenir la leçon de la Libye où, en soutenant les djihadistes contre le pouvoir légal, la France a créé un foutoir islamiste dont la Libye n’est toujours pas sortie, il soutient l’arrivée des Frères Musulmans à Damas en espérant qu’ils lui rendront la pareille en France en faisant voter les musulmans pour lui.

 

L’Imprécateur
25/04/2018

 

[1] En rhétorique, un oxymore, du grec ὀξύμωρος (oxoumôros) – de ὀξύς (oxous = aigu, spirituel, fin) et de μωρός (môros = niais, stupide), mot qui signifie malin stupide, spirituel sous une apparente stupidité, est une figure de style qui vise à rapprocher deux termes (un nom et un adjectif) que leurs sens devraient éloigner, dans une formule en apparence contradictoire, comme « cette obscure clarté qui tombe des étoiles » (Corneille – Rodrigue dans « Le Cid » IV, 3).


blank
blank


 

0 0 votes
Évaluation de l'article
6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank