L’IRRESISTIBLE PROGRESSION DE L’IDEOLOGIE REMPLACISTE
(L’Imprécateur)

Ne cherchez pas la définition du mot « remplacisme » sur internet, vous ne l’y trouverez pas. Tout l’espace y a été squatté par Wiktionnaire et Wikipédia pour vite, vite, en faire la reductio ad hitlerum en en limitant le sens à « Remplacisme: néologisme inventé par Renaud Camus, écrivain d’extrême droite, à partir du Grand Remplacement ». (« suprémaciste blanc » disent les démocrates américains toujours en retard d’un Boeing).

Le Grand Remplacement décrit la submersion voulue et organisée d’une population autochtone par une autre. Il peut s’agir – c’est le cas en France – d’une population jugée rétive au « progrès » que serait sa transformation forcée en un homme nouveau, multiculturel, métissé, asexué, soumis à une élite n’ayant que faire des valeurs démocratiques que la République essaie d’inculquer par l’Éducation nationale depuis 1789. Une éducation aux valeurs républicaines aujourd’hui en cours de remplacement dans les écoles par l’éducation à l’idéologie LGBTQ+.

Mais il peut tout aussi bien s’agir d’un peuple installé dans un pays depuis des millénaires, que l’on veut remplacer par un autre plus récent, arrivé il y a quelques décennies. C’est le cas des Juifs d’Israël dont la gauche voudrait qu’ils cèdent gentiment la place aux colons arabes dont le gros de la troupe n’est arrivé en Palestine qu’après 1948 et dont la légitimité historique remonte au mieux à la prise de Jérusalem par les troupes venues d’Arabie quand elles partirent de La Mecque pour conquérir et convertir le monde par le sabre et le sang (1).

Le REMPLACEMENT EN MARCHE du peuple européen

En Europe, il y a une volonté affichée de remplacer les autochtones par des peuples venus de civilisations profondément différentes. Normalement réactifs dans leur milieu naturel, ces peuples sont rendus dociles par la misère que leur imposent à leur arrivée en Europe, et pendant quelques mois, les gouvernements, les ONG, les multinationales qui délibérément les déracinent de leur milieu africain, pour (disait récemment Mario Draghi, président de la Banque Centrale  Européenne), « permettre  de maintenir au plus bas les salaires« . Aussitôt, la revue Alternatives économiques avait posé la question « Faut-il arrêter de subventionner les bas salaires ? » (2). Ceux des Européens les plus pauvres pour les aligner sur ceux des encore plus pauvres Africains ?

À La Courneuve, les affiches pour les municipales sont en arabe

Que le grand capital ait besoin de pauvres pour maintenir les salaires à bas niveau, on le sait depuis Marx. On sait moins que la gauche a partout, elle aussi, besoin de pauvres pour maintenir son influence. Et même, ajoute Candace Owens, afro-américaine de droite, la gauche américaine a besoin d’esclaves, comme autrefois. « J’ai compris que la gauche voulait récupérer ses esclaves. Ils ont créé un système dans lequel les Noirs sont des esclaves idéologiques… et elle les invite …à s’échapper de la plantation démocrate« .

Notons aussi que lorsque Candace Owens déclare « La suprématie blanche et le nationalisme blanc ne sont pas un problème qui nuit à l’Amérique noire« , elle donne raison à l’historien de gauche Fernand Braudel qui constatait dans les années 60 (3) que les civilisations africaines n’arrivent jamais à s’intégrer à la civilisation occidentale comme savent le faire les Asiatiques. « Il y a le peuple américain, dit-il, et il y a à côté les Afro-américains« .
Le vivre-ensemble avec des Africains n’existe nulle part à l’échelle des peuples et des civilisations.

Un exemple actuel en est la situation sociale de l’Afrique du Sud, « le pays arc en ciel » de l’archevêque Desmond Tutu, où les Africains d’origine bantoue font la chasse aux migrants venus du Zimbabwe, ainsi, dans les zones rurales principalement, qu’aux derniers paysans blancs qui, pour ne pas être lynchés, se regroupent en camps où ils sont cernés, sans que la presse occidentale – qui fut si prompte à encenser Nelson Mandela – ne s’en offusque et en parle. Les Blancs, quand ils le peuvent, fuient vers l’Angleterre.

LE REMPLACISME INTEGRE LE GRAND REMPLACEMENT

Si Renaud Camus critique le Grand Remplacement de la population européenne par des populations essentiellement africaines, c’est surtout que cet intellectuel, artiste-peintre, écrivain, y voit un risque mortel pour la civilisation européenne.

Elle est la plus brillante que le monde ait connu, celle qui a mené l’Homme de sa case en paille à la conquête de l’Espace, de sa main collée et dessinée au plafond d’une grotte à Léonard de Vinci. Alors que lorsque les Européens ont découvert l’Afrique, la roue n’y était connue que dans l’Est africain où les Arabes l’avaient introduite pour faciliter le transport de leurs pillages d’or, d’épices et d’esclaves.

Le Grand Remplacement est l’un des éléments – parmi d’autres – du REMPLACISME. Celui-ci dénonce aussi toute tentative pour remplacer par des inventions ou des constructions humaines artificielles ce que la Nature a créé avec intelligence au fil des millénaires.

Ainsi la Nature a voulu deux sexes séparés et complémentaires dans leur union pour éviter les copies conformes source de dégénérescence, faciliter la diversité génétique et l’évolution des espèces.

Que des hommes et des femmes préfèrent par goût un partenaire du même sexe, voir « un couple à trois » (sic), ce qui serait, disent les magazines féminins, à la mode, est compréhensible ; mais qu’ils achètent du sperme congelé ou un enfant porté par un femme généralement pauvre et exploitée dans une usine à GPA est un acte remplaciste contraire à la Nature et à l’écologie. C’est un acte antisocial.

« Il faut détruire la norme hétérosexuelle » affirme le richissime lobby LGBT, et aussi la famille ajoute le gouvernement, sans oublier de détruire l’image du père concluent les lobbies ultra féministes.
Pourquoi ?

blank

Pour remplacer l’Humanité actuelle, diverse, conflictuelle parfois, le tout stimulant le génie de l’Homme, par un nouveau peuple de termites formatés par l’Etat et ce, « dès le quatrième mois de la grossesse« , a récemment précisé le gouvernement, affirmant bien sûr que c’est pour le bien du bébé, qui sera ainsi soustrait à l’influence familiale nocive qui pourrait l’écarter de la voie de l’homosexualité artificiellement reproductive.

L’ECOLOGIE REMPLACISTE

Tout cela nous écarte beaucoup de la Nature, la contredit même. Mais le mouvement écologiste, un acte profondément conservateur dans sa définition, a été phagocyté dès le départ par la gauche politique qui de défenseur de la Nature l’a transformé en religion millénariste pour annoncer une fin du monde imminente, sans cesse repoussée.

La raison en est simple : la science authentique a été sortie de l’église écologiste pour être remplacée par des gourous hystériques qui racontent n’importe quoi.

  • 1974, le Monde va manquer d’eau (René Dumont) ;
  • 1980, le trou dans la couche d’ozone (un phénomène fluctuant très naturel) va provoquer la fin de l’Humanité par une épidémie mondiale de cancers ;
  • 1985, annonce de l’épuisement  imminent des ressources en pétrole, gaz et des ressources minières ;
  • 1989, (GIEC) toutes les îles du Monde et les pays riverains des océans vont être noyés par la montée des eaux avant l’an 2000 ;
  • 2010, la température la Terre sera plus élevée de +2 °C en 2100 ;
  • 2019, l’échéance repoussée à 2100, mais avec une élévation de +7°C, (Greta Thunberg) : le Monde va périr carbonisé.

blankPhoto ONU

Pour combattre ces moulins à vent fantasmés, le mouvement écologiste voudrait remplacer le système économique mondial qui, malgré tous ses défauts, a sorti plus d’un milliard d’humains de la faim et de la misère en moins d’un siècle. Le remplacer par quoi ? Par une économie dévoreuse d’espace et de forêts, de pesticides prétendument « bio » comme le cuivre (ex-bouillie bordelaise) et surtout très coûteuse en temps et en argent.

LA RESISTANCE AU REMPLACISME EST UNE URGENCE

Si l’on veut préserver la civilisation européenne  sur ses trois piliers d’origine, la Grèce, Rome et Jérusalem, il faudra un mouvement de résistance peut-être national, français à ses débuts, mais capable de prendre rapidement une dimension européenne.

L’armée ? Certains rêvent d’un coup d’État militaire. Mais il ne faut pas rêver, l’Armée est très contrainte par ses obligations envers son chef, le président de la République, la Constitution et le fait qu’elle a aujourd’hui une forte composante musulmane et racialisée.

La Franc-maçonnerie ? Impensable, les francs-maçons, ballottés entre leurs cérémonials archaïques et leur progressisme affiché seront du côté orwellien de l’évolution politique, dite progressiste, actuelle : PMA pour toutes, gestation pour autrui, euthanasie, réforme des institutions, islam.
Patiemment, dans les loges, à l’Assemblée nationale, au Sénat, au Conseil économique et environnemental, des maçons travaillent à remodeler la société française pour en faire émerger un homme nouveau qui sera peut-être stalinien, mais qui pourrait être plus proche de l’eugénisme hitlérien quand on pense à la GPA, à l’euthanasie des vieux, des handicapés et des « non conformes » prêchée par Jacques Attali.

Les partis politiques ? Il arrive que certains d’entre eux aient un éclair de lucidité, perçoivent que l’évolution actuelle mènera inéluctablement après une probable guerre civile à une destruction de la société française telle qu’elle s’est construite en un peu plus de deux siècles dans le domaine républicain, depuis quinze siècles pour sa culture, ses mœurs, sa langue…
Ils consultent alors les sondages et comprennent que les trois quarts des Français sont conscients d’être victimes d’un grand remplacement de population et réclament que l’État les en protège autrement que par des discours présidentiels oiseux et sans suite.

C’est donc aux civils de lancer le mouvement de résistance, nationale d’abord, européenne ensuite.
Comment ? Dans un vaste mouvement d’espoir et de révolte démocratique et républicaine du peuple français qu’il faudra encadrer et canaliser pour le rendre efficace, ce que ne sut pas être, par exemple, celui des Gilets jaunes, pourtant bien parti à ses débuts, mais investi et canalisé ensuite par les syndicats. 

Il faut cependant prendre garde au fait que la révolte populaire contre un pouvoir abusif ou totalitaire, était inscrite dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, également appelée constitution de l’an I : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
Cette rédaction a vite été supprimée, tous les gouvernements suivants, jusqu’au gouvernement actuel, ayant peur du peuple qu’ils considèrent au mieux comme un gêneur, au pire comme un ennemi.
Il faudra donc trouver une forme de résistance original dans le cadre démocratique.

L’Imprécateur
3 octobre 2019

1 : La Palestine du 7ème siècle après JC était peuplée de Juifs qui détenaient le pouvoir et de tribus chrétiennes de diverses églises, essentiellement araméennes et orthodoxes, venues de Syrie. Le moine Sophronios, originaire de Damas, élu patriarche orthodoxe de Jérusalem, signale en 633 et 634  les premières incursions arabes dans la région, et s’en inquiète. Il s’agit de petites razzias de pillards. Mais en 637 c’est une armée forte et organisée qui arrive d’Arabie, Jérusalem tombe en 638, l’islamisation de la Palestine commence. Mais il y très peu de colons arabes « civils », tous ou presque sont des soldats arrivés avec l’armée de conquête et qui décident de s’installer, autrement dit des colons arabes en Palestine.

2 : https://www.alternatives-economiques.fr/faut-arreter-de-subventionner-bas-salaires/00088767

3 : Fernand Braudel, Grammaire des civilisations

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
19 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
MYLENE
MYLENE
20 octobre 2019 11 h 16 min

Vous dites :  » Comment ? Dans un vaste mouvement d’espoir et de révolte démocratique et républicaine du peuple français qu’il faudra encadrer et canaliser pour le rendre efficace, ce que ne sut pas être, par exemple, celui des Gilets jaunes, pourtant bien parti à ses débuts, mais investi et canalisé ensuite par les syndicats.  » Les gilets jaunes ont fait l’apprentissage de la « réaction » dans la douleur et le mépris de nos élites. On s’est aperçu que résister FRONTALEMENT à l’oppresseur qu’est devenue LREM, apportaient surtout beaucoup de souffrance. Ces élites honteuses méritent un autre leçon : une révolte… Lire la suite »

claude Roland
claude Roland
8 octobre 2019 19 h 27 min

A ce Philipp de Villiers qui écrit en « patahouête » niveau école primaire… Je dirais qu’au milieu de ses âneries de haut vol, il y a une petite vérité. C’est bien le peuple sioniste, peuple d’origine khazar (venu du nord est de la mer Caspienne) qui colonise la Palestine. Les dirigeants d’Israël sont d’origine khazar (il suffit d’observer leur physique de type slave). Les Khazars se sont convertis à la religion juive vers l’an 680. Les Palestiniens sont génétiquement les vrais descendants du peuple juif qui étaient déjà en Palestine AVANT que les Khazars y arrivent.. Quant au racisme, il est… Lire la suite »

L'Imprécateur
Administrateur
9 octobre 2019 13 h 01 min
Répondre à  claude Roland

En matière d’âneries » véritables », il y a celle de l’origine khazar des Juifs, une invention récente de l’historien juif et communiste, donc hostile à Israël, Schlomo Sand. L’origine irakienne, quelque part entre le Tigre et l’Euphrate, des Juifs est attestée historiquement et archéologiquement, de même que leur présence en « terre de Canaan », plus tard renommée Palestine, depuis trois mille ans avant JC. Même Mohamed Ben Salmane (1er ministre saoudien) a reconnu que les ruines d’un village découvertes en bordure de Mer rouge dans le Nord-ouest de l’Arabie saoudite étaient bien d’origine juive et datant d’entre -1000 et -500 ans avant… Lire la suite »

Phillip de Villiers
Phillip de Villiers
7 octobre 2019 8 h 49 min

L’article commence par une grosse connerie et un grand mensonge historique de la propagande sioniste. Et ça saute aux yeux !!qui est derrière cette soit disant théorie du grand remplacement , un gars comme zemmour (olive en berbère) agent du Mossad israélien qui se prend pour Vercingytoryx et qui veut nous dire aux français comment être français !??!!! c’est Israël qui a été créé en 1948 , les palestiniens sont les descendants des assyriens, des canaaneens et des pheniciens , c’est ce qu’on appelle le peuple juif qui vient de l’Europe de l’est et l’Afrique du Nord qui fit inventé… Lire la suite »

Zglb
Zglb
7 octobre 2019 10 h 45 min
Répondre à  Phillip de Villiers

Vercingétorix.

Zglb
Zglb
7 octobre 2019 10 h 58 min
Répondre à  Phillip de Villiers
Filsde1789
Filsde1789
7 octobre 2019 16 h 00 min
Répondre à  Phillip de Villiers

ne vous en déplaise, Mr Zemmour en tant que pied noir de confession juive est un Français de souche, l’auteur de la théorie du grand remplacement est Mr Camus et pas Mr Zemmour. Et nous avons assez de problèmes en France à résoudre .sans nous préoccuper de la Palestine qui ne nous concerne pas d’autant plus que nous n’y pouvons rien, mais vous pouvez aller manifester pour la Palestine, tout le monde s’en tape.

Gerard Brazon
Gerard Brazon
7 octobre 2019 20 h 36 min
Répondre à  Phillip de Villiers

Vous vous faites la voix du Hamas. .. Pitoyable démonstration.

flora hazerd
flora hazerd
7 octobre 2019 23 h 00 min
Répondre à  Phillip de Villiers

Tres bien dit

Irae
Irae
8 octobre 2019 13 h 45 min
Répondre à  Phillip de Villiers

Je voudrais vous répondre par une blague juive que j’adore. elle date un peu mais est de + en + d’actualité, lorsque je lis votre Pamphlet. « Le conflit israélo-Palestinien a motivé une fois de plus une réunion d’urgence à l’ONU. La parole est donnée à l’ambassadeur Israélien : Mesdames et Messieurs Avant de commencer mon discours, je voudrais narrer une vieille histoire… Lorsque Moïse conduisait les Hébreux hors d’Égypte il dut traverser des déserts et des prairies et encore des déserts… Son peuple était éreinté et avait besoin d’eau. Alors Moïse frappa la roche d’une montagne de sa canne et… Lire la suite »

BobbyFR94
BobbyFR94
9 octobre 2019 14 h 44 min
Répondre à  Phillip de Villiers

Tête de noeud, va !!! Si les « palestiniens » sont les « descendants des peuples cités, vous ne verrez pas d’inconvénients à répondre à ces questions-là : Quelle a été la monnaie de ce peuple « palestinien » mystérieusement disparu, et sans laisser aucune trace ? Sur les 3 derniers siècles, quels sont : Les hommes politiques « célèbres » ? Les hommes dans tous les domaines, notamment scientifiques, politiques, philosophiques ? Les noms des dirigeants, roi, dictateurs, califes, etc… ? La monnaie utilisée L’étendue des « frontières » selon les époques ? Je suis impatient de lire vos réponses aux questions ci-dessus, et bien évidemment argumentées, liens… Lire la suite »

L'Imprécateur
Administrateur
9 octobre 2019 16 h 07 min
Répondre à  Phillip de Villiers

L’existence de Jérusalem, à l’époque prononcée Ourousalim, est attestée dans des écrits dès le XXIème siècle avant JC, soit plus de 4 000 ans. À l’époque c’est le pays de Canaan, zone de passage entre l’Egypte et les empires du nord : Hittites, Perses, etc. Il n’y a pas d’État, mais des petites villes fortifiées qui vivent du commerce, le reste de la population étant des tribus nomades qui vont et viennent avec leurs troupeaux ou vivent du pillage : cananéens, syriens, bédouins, etc. le commerce étant plutôt le fait des israélites. Tout le monde est plus ou moins sous… Lire la suite »

Joseph-Gabriel Baudouin
Joseph-Gabriel Baudouin
7 octobre 2019 7 h 19 min

Bonjour à tous,
Je ne lis qu’un discours haineux, qui n’a à faire des principes humanistes ; la France et le monde s’est construit et se construit avec l’ensemble de notre humanité ; écarter un peuple ou un pays de cette construction est la destruction de cette humanité… Une règle d’or s’applique, l’injustice à une durée de vie très courte…

Phb
Phb
7 octobre 2019 12 h 46 min

Serais tu un frère de l’autre de la préfecture ?

Gerard Brazon
Gerard Brazon
7 octobre 2019 20 h 39 min

La France s’est construit par nos Rois et Empereurs de France et grâce à des Français et ceux durant plus de 1400 ans.

BobbyFR94
BobbyFR94
9 octobre 2019 14 h 57 min

Le muzz, votre taqqiya ne fonctionne pas sur ce site… La France s’est construite au travers de son histoire,qui est celle des Rois, des Reines, sous la Chrétienté, et est issu de la sciences helléno-judéo-chrétienne !!! La France a près de 200 ans d’histoire derrière elle, même si il y a eu des périodes sombres… Votre NAZISME, pardon votre FASCISME, zut, ma langue fourche, votre saloperie d’idéologie n’a inspiré que MISERES, VIOLENCES, VIOLS, ESCLAVAGES (toujours pas aboli), et MEURTRES avant tou !! Ca fait plus de 1400 années que ça dure… Tenez, la vérité par un musulman, en Egypte :… Lire la suite »

Zglb
Zglb
9 octobre 2019 17 h 05 min
Répondre à  BobbyFR94

Humanisme ? et bien qu’attend l’Islam pour le pratiquer ? pour faire appliquer par ses assassins le second Commandement du Vrai Dieu, « tu aimeras ton prochain comme toi-même « , hein ? Pour vous, les juifs et les chrétiens descendent du singe, pas vrai ? ils ne méritent pas de vivre selon votre loi diabolique et c’est pour ça que vous les tuez, n’est-ce pas ? Alors votre foutu humanisme, à d’autres et plus cons que nous, merci. Quant à la France, elle était déjà là, telle quelle, longtemps avant que votre hérésie satanique ne sorte d’Arabie pour empoisonner le monde… Lire la suite »

Michel
Michel
6 octobre 2019 12 h 52 min

Quand on est républicain et qu’on rêve  »d’un vaste mouvement d’espoir et de révolte démocratique et républicaine » on assume; ça fait deux siècles que cette république maçonnique nous fou dans la merde et vous n’avez pas encore compris! Mais sortez de la matrice une bonne fois pour toute.

Filsde1789
Filsde1789
6 octobre 2019 12 h 51 min

rester dans le cadre démocratique pour lutter contre le grand remplacement est irréaliste et je vais expliquer pourquoi, le vote des Français de souche va rester dispersé: gauchistes, gauche traditionnelle, écolos, centre, républicains, droite catholique, populistes alors que le vote communautaire va faire carton plein. Nous aurons donc de plus en plus de maires et de députés musulmans, l’islamisation de notre société pourra alors vraiment commencer. Donc au lieu de la voie démocratique, il n’y a hélas qu’une solution : une révolution populaire par ceux qui souffrent déjà du remplacement en cours.

blank