SAINT QUENTIN FALLAVIER : MANIFESTATION A PARIS MARDI 30 JUIN 18 H

Fin juin 2014, il y a un an, presque jour pour jour, un certain Al Baghdadi annonçait le rétablissement du califat et proclamait l’Etat Islamique sur les territoires sous son contrôle.

Comme cadeau d’anniversaire, cette organisation djihadiste salafiste vient aujourd’hui de s’offrir la Tunisie (37 morts et autant de blessés sur la plage d’El Kantara près de Sousse), le Koweit (attentat suicide dans une mosquée : 25 morts et 200 blessés) et… la France à Saint Quentin Fallavier près de Lyon (acte terroriste dans une entreprise chimique de type Seveso : 1 mort et 2 blessés).

Cerise sur le gâteau (si j’ose dire), le mort est le patron de l’entreprise de transport qui employait Yassine Sahli, et dont le camion (autorisé) lui a permis de pénétrer cette zone protégée. L’infortuné patron s’est retrouvé coupé en deux morceaux, la tête accrochée aux grilles de son entreprise avec un message en arabe dont on devine aisément la teneur…

Ceci, mes chers compatriotes, n’est pas un « point de détail » de cette triste histoire. Bien au contraire : car sauf erreur ou omission de ma part, c’est la première fois qu’un attentat islamiste se traduit en France par une décapitation en bonne et due forme.

Il fallait bien sûr un début, il y en aura d’autres, soyez en certains.

Les grotesques guignols (espionnés par Obama) qui gouvernent la France croient nous rassurer en prétendant que tout est sous contrôle et que « les 3000 individus susceptibles de verser dans la radicalité islamiste sont connus et surveillés ».
Moi, ça ne me rassure pas du tout : si nos services ont identifié 3000 salopards, c’est qu’ils sont évidemment 3 ou 4 fois plus.
Combien au juste ? 10 000 ? 12 000 ? 15 000 ?

Et ces « 3000 connus », qu’attend-on pour les mettre hors d’état de nuire ?
En les renvoyant par exemple de l’autre côté de la Méditerrannée s’ils ont une double nationalité, ou en les incarcérant s’ils ne sont pas expulsables.
C’est bien ce qu’en d’autres temps les Etats Unis ont fait pour les immigrés allemands, puis japonais, tant il est vrai que la première mission régalienne d’un Etat est bien d’assurer la protection des personnes !

Mais peut-être cette réaction serait-elle politiquement incorrecte ?
Contraire aux fameux « droits de l’homme » ?
Inconstitutionnelle ?
Inappropriée ?…
Stigmatisante ?
Que sais-je encore… ?
Je ne suis qu’un pauvre patriote inculte, je n’ai pas fait l’ENA comme Hollandescu…

En attendant, notre amie Catherine Tasin nous a fait parvenir un communiqué que je relaye immédiatement et associant pleinement et sans réserve Minurne Résistance, ses contributeurs et tous ses lecteurs à son initiative pertinente et bienvenue.

Marc Le Stahler

minurne-300x78


COMMUNIQUE DE PRESSE DE RESISTANCE REPUBLICAINE ET DE RIPOSTE LAIQUE
Attentat de Saint-Quentin, décapitation…
Valls-Cazeneuve démission !
L’attentat qui s’est produit sur le site de Saint-Quentin-Fallavier, avec une voiture fonçant sur des bonbonnes, et l’horrible décapitation d’un homme dont la tête a été accrochée à la grille de l’entreprise, montrent, six mois après les assassinats de Charlie Hebdo, la réalité d’une guerre que ce gouvernement cache aux Français, et la faillite de la politique de soumission de ce régime.
Depuis six mois, sous l’impulsion du Valls et de Cazeneuve, nos ministres multiplient les concessions et les capitulations devant les représentants de la religion des frères Kouachi et de Coulibaly. Trahissant nos principes laïques, ils transforment petit à petit l’islam en religion d’Etat, multipliant les actes d’allégeance envers les disciples d’Allah.
Or, cette politique de soumission, incarnée par le discours de Cazeneuve, le 15 juin dernier, place Beauvau, et par les propos de Valls, une semaine plus tard, appelant notre pays à s’adapter à l’islam, ne fait qu’encourager les soldats d’Allah les plus déterminés à passer à l’action, devant l’absence de détermination de ce pouvoir à les combattre. Plus inacceptables, insultant les Français, ces ministres ont repris les propos du CCIF, affirmant une prétendue flambée des actes de violence en France contre les musulmans, quand dix fois plus de lieux catholiques sont profanés dans notre pays depuis le début de l’année.
Valls et Cazeneuve se sont ainsi vantés d’avoir mis mille hommes en protection devant les mosquées… des hommes qui manquent cruellement pour protéger les zones sensibles comme Saint-Quentin Fallavier.
Encore plus grave, alors que les militants de l’Etat islamique ont encouragé leurs soldats à envahir l’Europe par la mer, nous avons assisté à ce spectacle révoltant de voir un ministre de l’Intérieur, chargé de faire respecter la loi, saluer ceux qui la violent, sur notre sol, sans s’interroger sur les possibles futurs Merah qui pouvaient s’être faufilés parmi eux.
Devant la guerre qui est déclarée à la France, mais aussi à toute la civilisation occidentale par des musulmans radicaux qui ne font que respecter les textes sacrés de l’islam, quoi qu’en disent Boubakeur, Hollande, Valls et Cazeneuve, ce régime a montré son incapacité à protéger les Français, armant, par sa faiblesse, le bras des assassins.
Les résultats catastrophiques de la politique de soumission de ce gouvernement doivent être sanctionnés au plus haut niveau. Valls et Cazeneuve doivent être démis de leurs fonctions au plus vite.
Pour lutter contre l’islamisation de notre pays, il faut un gouvernement de salut public qui, prenant enfin en compte la gravité de la situation, prenne les mesures nécessaires pour protéger la France de la conquête islamique qui s’annonce, avec la barbarie qui l’accompagnera.
Il y a longtemps que Résistance républicaine et Riposte laïque, dans une situation exceptionnelle, réclament des mesures exceptionnelles, qui empêchent les soldats d’Allah de continuer à se comporter comme une véritable cinquième colonne sur notre territoire.
Le 11 janvier dernier, des centaines de milliers de Français, légitimement révoltés par les assassinats des islamistes, se sont faits grossièrement manipuler par l’opération « Je suis Charlie ». Nous ne voulons pas qu’une telle instrumentalisation se reproduise.
Avec d’autres composantes qui refusent l’islamisation de notre pays, nous tiendrons une conférence de presse, lundi 29 juin, à 15 h 30, dans un lieu parisien dont l’adresse sera fournie aux journalistes qui en feront la demande deux heures avant, pour la sécurité de tous.
Nous appelons mardi 30 juin, place de la Bourse, à Paris, à 18 heures, à un rassemblement de tous les patriotes qui refusent l’islamisation de notre pays, permise par la politique de soumission de Valls et Cazeneuve.
Nous encourageons les militants de province à multiplier le même type d’initiative locale, de manière unitaire, partout où cela est possible.

Pierre Cassen, 
fondateur de Riposte laïque et Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine
photo SIGani.gif
0 0 votes
Évaluation de l'article
33 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
blank