QUI A PANIQUÉ ?
(L’Imprécateur)

QUI A PANIQUÉ PENDANT LA PANDÉMIE COVID-19 ?

L’un des drames de notre temps, c’est que nos élites, gouvernants, journalistes, intellectuels… n’ont, à de rares exceptions près, aucune vision globale des choses et des faits. En cause, l’Éducation nationale et les grandes écoles, plus soucieuses d’imprégner leurs élèves des idéologies dominantes que de les former à voir large et loin, à avoir l’esprit analytique et critique, y compris sur eux-mêmes et leur réflexion, ce qui est le plus difficile.

En regardant les choses de loin pendant un instant, on voit que la pandémie actuelle n’a rien de dramatique.

Il y a dans le monde, en période hivernale (21 déc. 21 mars) bon an mal an, 200 000 morts par jour, dont 6 % pour des causes pulmonaires. Ce n’est pas une variation de 2 ou 3 % pendant trois mois qui changera grand-chose au bilan annuel, on peut même presque parier qu’il sera meilleur qu’en 2018.
C’est le cas pour les données de mars 2020 en France : pour l’INSEE et l’INED, il y a eu en France moins de morts qu’en mars 2018, précisément 11,9 % de moins !
Qui se souvient de la raison pour laquelle l’hiver 2018 a été meurtrier ?

L’AFRIQUE A NETTEMENT MOINS DE MORTS QUE L’OCCIDENT

Autre observation, qui mérite réflexion : l’Occident a un taux de mortalité de 16 par million ayant pour cause Covid-19 – « le virus du PCC » comme le nomment les Chinois, bien placés pour savoir que le virus communiste a fait beaucoup plus de morts en Chine (environ 60 millions sur un demi siècle), que les épidémies.

L’Afrique est un continent où seules les élites sont riches, et même très riches, souvenez-vous des palais des dictateurs, Ben Ali, Mugabe…tous socialistes jusqu’à leur arrivée au pouvoir. Les peuples y sont redevenus très pauvres depuis le départ des colonisateurs, les villes sont devenues d’immenses bidonvilles, les infrastructures sont très dégradées, notamment les systèmes de santé.
On s’attendait à une catastrophe sanitaire d’une ampleur inégalée.

Or, en Afrique, Covid-19 provoque un taux de mortalité de 0,7 par million d’habitants, environ 25 fois moins qu’en Europe et Amérique.
Pourquoi ?

Je ne vous ai pas donné la réponse pour mars 2018 en France parce qu’elle est évidente. Pour l’Afrique c’est moins évident pour qui ne connaît pas l’Afrique.

L’hygiène, en Afrique est, comme en Inde, d’un niveau déplorable. Il y a tous les ans une ou plusieurs épidémies de faible ampleur (Ébola, choléra,…) dont on n’a même pas connaissance en Europe, à l’exception des fonctionnaires de l’OMS et des ambassades, les volontaires de l’aide sociale et sanitaire, les rares ONG et fondations honnêtes (1), etc. Ce qui fait que les Africains ont des systèmes immunitaires habitués à réagir à toutes sortes d’attaques virales.

Le deuxième facteur, et ce ne sont pas les Big Pharmas et leurs agents d’influence au gouvernement comme Karole Lacombe ou Olivier Véran qui vous le diront, c’est que des produits à base de quinquina, qui se synthétise en quinine et finalement en chloroquine, il y en a dans toutes les pharmacies africaines, du Maroc (qui en fabrique avec SANOFI) à l’Afrique du Sud. Dès qu’il y a un soupçon de fièvre, les molécules antivirales du quinquina, quelle qu’en soit la forme améliorée ou la dénomination pharmaceutique, sont sollicitées (2).

LES PIRES RÉSULTATS EUROPÉENS SONT OBSERVÉS DANS LES GOUVERNEMENTS SOCIALISTES

Pourquoi les pays qui ont obtenu les plus mauvais résultats en matière de lutte contre la pandémie sont-ils des pays occidentaux européens ET socialistes : Italie, Espagne, France ? Pourquoi en Afrique est-ce le Mali ? Pourquoi en Asie, malgré la propagande forcenée de son Parti communiste, est-ce la Chine, et aussi l’Iran ?

La Chine est un parti communiste terroriste, criminel, aux ambitions de domination mondiale, raciste de surcroît (Ouighours et autres ethnie non Han), qui a commis une erreur dramatique, pour lui et le monde, en ne surveillant pas suffisamment la sécurité dans les laboratoires où il expérimentait des vaccins et des armes biologiques. Il avait pourtant été rappelé à l’ordre à deux reprises par l’OMS. De plus, il ment comme un arracheur de dents dès qu’il s’agit de sa volonté d’hégémonie mondiale, ses vols de brevets favorisés par sa législation interne qui autorise la sinisation des brevets volés dans les autres pays, ses 4 000 camps de concentration, ses prélèvements d’organes, ses labos de biologie et son totalitarisme (3). Par exemple, dès décembre, il a ordonné que tous les tubes contenant des coronavirus OGM soient déplacés ou détruits pour éviter que des enquêteurs les trouvent.

https://www.youtube.com/watch?v=2-QYF8yMKU0

L’Iran est sur le trajet de la route de la soie Chine-Europe, et il a été handicapé par les lois de la charia, raison aussi pour laquelle les contraintes du confinement n’ont pas été respectées en France dans les zones à communautés  musulmanes importantes, entraînant une forte contamination dans la région Mulhouse-Colmar et en Seine-Saint-Denis. Mais pas à Marseille-nord, où on pouvait trouver de la chloroquine à l’IUH.

Pour le Mali, c’est facile aussi, il a cru bien faire en suivant le mauvais exemple de la France qui s’est mise au confinement général après avoir tout raté de ce qui aurait permis de diviser par au minimum cinq le nombre des morts.

Le cas des pays occidentaux est plus complexe. Il y a ceux qui s’en sont tiré à moindre mal, Etats-Unis et Canada, Australie et Nouvelle-Zélande, en Europe Nord, Est et centre-Est, Sud-est et extrême Ouest (Portugal) et ceux qui ont tout foiré, les trois grands pays du Sud à régimes socialistes.

D’abord ils ont attendu l’OMS. Ignoraient-ils que l’OMS était aux mains de la Chine, comme le Conseil et la Haute Cour des Droits de l’Homme (4) ? Ignoraient-ils qu’elle a aidé la Chine à retarder l’annonce de la dangerosité potentielle du coronavirus ? Puis à préserver son image en changeant le nom du Virus-Wuhan en Covid-19 ?

Puis ils ont attendu l’Union Européenne. Elle s’est désengagée du problème en refusant de trancher sur les masques et le matériel médical, la fermeture des frontières, les mesures à prendre, etc. Sous prétexte de l’urgence à faire entrer dans l’Union deux pays musulmans, l’Albanie et la Macédoine. C’est fait, Macron a contresigné l’accord ; qui en a entendu parler ?

Alors, ils se sont décidés à fermer leurs frontières et à décréter le confinement général, mais au minimum un mois trop tard, et pour la France sans même contrôler les frontières de manière efficace.
Coût estimé : 60 000 morts dont les trois gouvernements portent l’entière responsabilité.

QUI A FINALEMENT PANIQUÉ ?

L’Afrique n’a pas paniqué, l’Amérique du Nord et du Sud, les pays du Pacifique n’ont pas paniqué, l’Asie n’a pas paniqué excepté la ville de Wuhan quand elle a compris que le PCC et Xi Jinping la sacrifiaient pour tenter de faire croire à leur propre irresponsabilité dans la crise. En Europe, l’Italie a paniqué quelques jours quand l’épidémie y a explosé dans le nord, mais elle s’est vite reprise, seule la France a paniqué et le gouvernement en porte l’entière responsabilité.

Dès le mois de décembre, il est apparu que le gouvernement ne comprenait pas ce qui arrivait, puis les Français ont compris que la pénurie de tout était le résultat de quarante années de gouvernements socialistes ou crypto-socialistes comme ceux de Chirac et de Macron, Sarkozy restant le seul à avoir tenté une timide ouverture libérale. Comme dans tous les pays bolchevisés, la France entre progressivement en pénurie de tout et les gens avisés comprennent que le confinement prolongé a pour but d’asphyxier un peu plus l’économie et de préparer le peuple à admettre une pénurie de salaires (plus de chômage, hausse des prix déjà perceptible et surcroît de taxes et d’impôts), une pénurie de libertés (tracking par les portables et peut-être la 5G, déplacements longs déconseillés), etc. Ils ont compris que les cafouillages, hésitations, changements de cap permanents du gouvernement l’amènerait à mentir pour faire croire, comme en Chine, à son irresponsabilité.

L’angoisse de sentir que l’on n’est pas gouverné par des gens compétents s’est installée, mais a entraîné deux conséquences.

La première, les Français se sont vite repris et le système D a pallié les carences du gouvernement pour les masques, les gels, les respirateurs, les déplacements, etc. Et du coup c’est le gouvernement qui s’est mis à paniquer en voyant que le contrôle de la situation qu’il croyait maîtriser par la pénurie lui échappait. Des maires contestent l’interdiction de distribuer des masques qui leur est donnée par l’Intérieur, des quartiers entiers ne respectent pas le confinement, alors il se remet à cafouiller en annonçant une sortie du confinement pour le 11 mai, mais pas pour tout le monde, peut-être pas tout de suite, pas tout le temps, on verra…
Le second tour des élections est lui aussi remis à une date indéterminée. Et tout est comme ça.

Il est clair que pays ne peut pas rester longtemps sans gouvernement. Il faut préparer la sortie de crise sanitaire en envisageant, pour redresser la France moins de gouvernement, de lois  de décrets et de normes, plus de libertés et de possibilités de retrouver la prospérité, une refonte de la communication publique qui a tout fait pour créer la panique, moins de socialisme.

Ce ne sera possible qu’à la condition de ne pas reprendre les mêmes incompétents.

Écoutez-le, ça vaut le coup !

L’Imprécateur
25 avril 2020

1 : Quand la Fondation Clinton a été soupçonnée de n’être qu’un vaste système d’enrichissement défiscalisé de la famille Clinton et de corruption, la Fondation s’est défendue en présentant les preuves comptables d’importantes subventions en Afrique. Une analyse a révélé que sur 1 milliard de $, 5 % environ allaient effectivement à des écoles, des équipements, etc. utiles aux populations ; le reste des 95 % se diluait entre chefs d’États et fonctionnaires, pour obtenir des marchés, des exonérations fiscales ou réglementaires, des facilitations de toutes sortes pour des grandes entreprises américaines à propriétaires démocrates ayant des intérêts en Afrique et faisant des dons partiellement ou totalement exonérés d’impôts à la Fondation Clinton.
Pour avoir plus de précisions, demandez à Joe Biden et à ses enfants…

2 : Pour la petite histoire, la minuscule société Picon de Philippeville en Algérie a été subventionnée par l’Armée française pour ouvrir des usines ailleurs et même en France, quand le médecins militaires ont constaté que les soldats buvant régulièrement du Picon à l’apéritif semblaient à un fort pourcentage immunisés contre le paludisme, le choléra, etc.
Picon, il faut le rappeler, c’est un mélange d’écorces d’oranges, d’épices… et quinquina.

3 : Mardi soir 21 avril, C’est Dans l’Air a produit une émission totalement irréaliste où Madame Valérie Niquet qui décrivait objectivement la situation douteuse en Chine s’est trouvée confrontée à trois agents d’influence de la Chine : Le célèbre franc-maçon Alain Bauer, un chercheur inconnu du CNRS, Yves Baudin, et une autre inconnue, apparemment spécialiste en infections, Anne-Claude Crémieux.
Les trois ont soutenu mordicus que la Chine avait honnêtement transmis toutes les informations nécessaires à l’Occident, alors qu’il est prouvé qu’elle a menti sur tout : les dates, les effectifs, la dangerosité et la formule génétique du coronavirus qui vient d’être réexaminée par le Professeur Montagnier. Il y a trouvé parmi les 2000 et quelques segments de l’ADN, six segments de VIH rajoutés par la main de l’homme. C’est donc un coronavirus « OGM ». De plus, la France n’a pas donné que P4 Wuhan en cadeau à la Chine, il y a eu quatre labos P3 « mobiles » de biologie dont on n’a plus aucune nouvelle, mais dont on suppose qu’ils ont été repris par l’APL (Armée Populaire de Libération) pour en faire des armes de guerre biologique.

4 : La HCDH est de plus noyautée à environ 15 % de sa centaine de juristes par des gens payés par G. Soros qui s’attend depuis des années à y être un jour poursuivi. Son inaction contre la Chine soupçonnée de crimes contre l’Humanité a contraint à créer un tribunal parallèle qui a siégé en Angleterre et a condamné « à contre cœur » dit-il, mais quand les témoignages s’accumulent il est difficile de faire autrement, la Chine pour ses camps de concentration.

Au moins trois millions de  prisonniers politiques et religieux y sont contraints au travail forcé, battus, torturés et parfois ouverts vivants et non endormis pour prélever leurs organes revendus à des prix astronomiques aux riches occidentaux et ceux des musulmans chinois vendus comme « halal » aux riches arabes.

0 0 votes
Évaluation de l'article
3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pellerm
Pellerm
2 mai 2020 16 h 00 min

Croyez vous vraiment que ce soit de l’incompétence ..?
Depuis le début , j’ai le sentiment que cette « incompétence » est délibérée , Macron a été propulsé sur le trône pour détruire la France , les français et leur culture ..

Claude Roland
Claude Roland
26 avril 2020 17 h 55 min

La Chine du PCC est bien pire que le Reich du parti nazi. Là, on est au dessus ! Le préil jaune est plus que jamais d’actualité. Alors touts ceux qui nous serinent avec la Shoa du siècle dernier, à juste titre certes, feraient bien de changer de CD et passer à la Chine au lieu de rester dans le passé. Leur « plus jamais ça » est un voeu pieux car ça repart en bien pire ! On est sacrément monté dans l’échelle de l’horreur !

ramatuel
ramatuel
26 avril 2020 17 h 53 min

pour déclarer une guerre contre un pays on ne peut pas faire mieux.

blank