CRYPTO-NAZISME NOIR
(L’Imprécateur)

Crypto, kρυπτός ( kruptos), en grec ancien signifie « caché ». Comme la crypto-monnaie est une monnaie fausse ou virtuelle. Des hommes qui s’agenouillent en baissant la tête devant d’autres hommes sont lâches ET racistes puisqu’ils reconnaissent le statut racial supérieur de celui devant lequel ils se prosternent. Un policier noir américain a refusé de s’agenouiller devant ses pseudos « frères » surexcités en leur disant  » je m’agenouille devant le seul Dieu » et il a tweeté  « Permettez-moi d’être très clair. Protester pour ses droits est toujours bon. Mais piller et agir comme un fou, si vous pensez que c’est de la justice, veuillez me supprimer de votre liste d’amis, même si nous sommes des parents proches ».

 



 

S’AGENOUILLER, BAISSER LES YEUX, C’EST ACCEPTER SON INFÉRIORITÉ

Le seul qui se soit montré courageux est américain et noir. Les autres Noirs devraient s’appliquer le slogan que certains hurlaient « L’Afrique aux africains » en réclamant que les Arabes soient chassés de la Mauritanie à l’Égypte en passant par le Maghreb pour rendre toute l’Afrique aux Africains.

C’est une absurdité historique, l’Afrique du Nord a longtemps été blanche jusqu’au Sud du Sahara, Maures, Berbères, Touaregs, Soudanais, Égyptiens, etc. et asiatique  au Sud jusqu’à sa colonisation par les Zoulous et les Bantous entre le XVème et le  XVIIème siècle. Repoussés par ces Noirs qui les chassaient pour les manger, les peuples bushmen survivants d’origine se sont réfugiés au Kalahari.

 

 

 

 

 

 

Bushmen du Kalahari, femme et hommes. Premiers Sud-africains, non Noirs

Les seuls noirs-africains authentiques sont originaires d’Afrique centrale tropicale.

Ceux, devenus américains et français, qui veulent chasser les Arabes d’Afrique vont-ils être logiques et  retourner en Afrique d’où ils sont issus ? Bien sûr que non ! Comme les Arabes qui veulent dominer le monde par l’islam et les Chinois Han par le communisme, les Africains veulent le dominer par esprit de revanche. Sinon pourquoi ces slogans et manifestations à caractère racial (faces de craie, etc.) qui visent spécifiquement les Blancs américains, européens et arabes ?

Parce que ce sont les seuls qui ont durablement pratiqué colonisation et esclavage. Donc les Noirs veulent leur rendre la monnaie de leur pièce en les colonisant à leur tour, « avec le ventre de nos femmes » comme disaient  l’algérien Houari Boumedienne et le canaque Jean-Marie Tjibaou. Et la gauche démocrate américaine et la gauche socialiste française leur donnent raison, imaginant stupidement que remplacer un colonialisme par un autre, qu’il soit musulman, chinois ou africain, résoudra le problème passé du colonialisme blanc.

LE RACISME EST UN PHÉNOMÈNE UNIVERSEL

Le besoin qu’éprouvent certains hommes de considérer l’autre comme un non-homme est très primitif. Dans leur langue, beaucoup de peuples primitifs s’appellent « les hommes » (Kanak = homme, Inuit = homme). Ils considéraient autrefois tous les autres comme du gibier. Même à Wallis où l’abbé Pierre Chanel fut tué et mangé, même à Hawaï où James Cook fut tué et mangé. La colonisation, en produisant de quoi les nourrir, a calmé leur faim de chair humaine. Le dernier soldat japonais mangé sur l’île de Santo au Vanuatu l’a été en 1944, le dernier repas cannibale en 1968. Il y a toujours des cannibales sur les Haut plateaux de Papouasie (Reportage Crampons et cannibales, France 2).

blank

 

 

Vente de têtes
pour faire du bouillon
Congo (Illustration 1910)

 

blank

 

Les anthropophages en Papouasie sont
les premiers habitants, avant les Papous

 

Autrefois (mais cela existe encore), un père autoritaire exigeait de son fils qu’il réprimandait « ne me regarde pas dans les yeux, petit insolent, baisse la tête ».  Ce comportement se voit de moins en moins chez les Blancs, mais de plus en plus chez les jeunes des cités qui exigent des jeunes blancs isolés et des femmes âgées qu’ils ou elles baissent les yeux quand ils les croisent, et maintenant les mettre à genoux !

Les gens de gauche disent que nous devons demander pardon pour le passé colonial.

Il y a des faits incontestables de racisme pour lesquels nous pouvons demander pardon, racisme qui dominait d’ailleurs chez les 20 % de grands propriétaires terriens et les hauts fonctionnaires coloniaux, mais certainement pas pour l’ensemble de la population de colonisation voulue par les socialistes au XIXème siècle dans un souci humaniste. Ils voulaient sortir « ces pauvres noirs » du tribalisme, des maladies et de l’esclavage afro-africain et surtout arabo-africain. Ce dernier, commencé dès le VIIIème siècle sur les côtes de l’Afrique de l’Est pour alimenter les émirats en jeunes femmes et jeunes mâles châtrés.

ON OUBLIE LA TENTATIVE DE COLONISATION DE L’EUROPE PAR L’ISLAM ARABO-TURC

Il y eut un esclavage arabo-européen et un colonialisme arabe en Europe que revendiquent aujourd’hui les ultras de l’islam : l’Espagne était à nous, disent-ils, le Sud de la France, toutes les îles de la Méditerranée, le Caucase jusqu’au sud de la Pologne. On nous en a chassés avec les points forts de Poitiers en 732 et Vienne en 1683, il est légitime que nous réinvestissions ces terres « dar al islam », disent-ils, même si l’implantation de la charia y échoua, la chrétienté ayant été nettement plus forte.

Mais cela témoigne de leur très mauvaise  connaissance de l’histoire de la colonisation islamique en Europe. Coloniser implique une volonté forte de s’inscrire dans ce que Fernand Braudel appelait « le temps long« . Le colon prend des terres, que le plus souvent il croyait libres au vu de la faible densité de la population autochtone, pour les cultiver et les exploiter.

Il construit en dur, investit dans les infrastructures, routes, ports, électricité, eau propre, recherches minières… églises et temples aussi. La quasi totalité des richesses exploitées et exportées par les pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Océanie a pour origine les colons qui autrefois les ont découvertes et mises en valeur. Une durée de vie multipliée par trois, des taux de naissances élevés, le bon état général de santé et d’éducation ont partout pour source la médecine européenne.

CEUX QUI SE PLAIGNENT SONT TOUJOURS LES AFRICAINS NOIRS ET MAGHRÉBINS

Nous ne devrions ressentir aucune repentance, excepté sur des points de détail car il y eut aussi des erreurs. Au contraire, nous pourrions demander des remerciements et le remboursement des milliards investis dans les colonies, donnés au moment de la décolonisation. Nous avons même laissé aux Algériens le pétrole et le gaz du Sahara qui n’était pas une terre arabe mais tifinagh (touareg) et tamazight (berbère).

Et ce qui est caractéristique, c’est qu’à l’exception des Chinois qui estiment avoir perdu la face en perdant la guerre de l’opium où la dynastie impériale des Hans Quing se ridiculisa, les Asiatiques ne nous reprochent pas la colonisation, même les Vietnamiens qui auraient pourtant de quoi se plaindre avec deux guerres successives. Ce sont toujours les Africains qui se plaignent. Et, dans le Pacifique, les Canaques en Nouvelle Calédonie, alors que Wallisiens et Polynésiens n’agitent la menace indépendantiste que pour réclamer des subventions  supplémentaires, mais ne veulent pas l’indépendance, trop contents des aides françaises et européennes qui leur donnent le niveau de vie le plus élevé du Pacifique.

LES ARABES EN EUROPE N’ONT FAIT QUE PRENDRE DES ESCLAVES ET PILLER

Qu’ont laissé les colons arabes en Europe, hors le cas particulier de l’Espagne dont ils voulaient faire un califat ? Rien ! Absolument rien ! Pas de bâtiments, pas d’infrastructures, de routes, de ports, d’écoles, d’hôpitaux… Rien de leur culture à part quelques mots dans le vocabulaire et quelques toponymes rappelant les Maures (qui sont des Berbères, et pas des Arabes). Le drapeau maure de l’indépendance Corse que brandit Paoli fut créé et importé en Corse par un italien. Les noms d’origine maure que l’on retrouve jusqu’en Bretagne et dans la Marne sont d’origine romaine, les armées romaines ayant eu dans leurs rangs de nombreux maures venant du Maghreb et majoritairement chrétiens, comme le centurion Mauritius d’Agaune, commandant la légion thébaine, massacrée en Suisse au IIIème siècle par une autre légion sur ordre de Dioclétien, pour s’être convertie au christianisme. Il y a des Saint Maurice partout en France et en Suisse, mais aussi des villes avec la racine « maur » ou « mort », voir le nom complet comme Lalonde-les-Maures. Le nom du massif des Maures que les arabes, dit Sarrasins (musulmans), occupèrent et pillèrent jusqu’au IXème siècle vient de son nom latin Montem maurum, la montagne sombre, sombre du fait de l’épaisse forêt qui la couvrait à l’époque et que les arabes incendièrent pour en chasser et surtout exterminer la population locale, entre Saint Raphaël et Toulon. Toulon fut encore pillée et incendiée partiellement par les Sarrasins venus razzier par la mer en 1118 et 1196.

N’en déplaise à Jack Lang, l’islam n’a laissé aucun souvenir aimable en France.

LES STATISTIQUES MONTRENT QUE LE RACISME SYSTÉMIQUE N’EXISTE PLUS

Les Noirs américains chauffés à blanc par les Démocrates furieux de comprendre qu’ils vont perdre la présidentielle en novembre avec l’épave alzheimer Joe Biden, et les Black Panthers adeptes de la violence rebaptisés Black Lives Matter (Black Panthers étant assimilé à terrorisme), ignorent les statistiques récentes. Elles montrent que le « racisme systémique américain« , dénoncé par la presse française, de L’Humanité au Figaro, est un mythe soigneusement entretenu par la haine que manifeste partout la gauche et les Démocrates pour qui ne pense pas comme eux.

blank

Etats-Unis 328 millions d’habitants, 800 000 policiers.
2019 : 238 noirs tués (3 par 10000 policiers) et 370 Blancs (4,8 par 10 000 policiers)
Qui devrait se plaindre ?
De quel côté est le racisme ?

Les policiers sont calmes, deux se soumettent à genoux, les violents sont derrière

Le rapport est le même si on calcule à partir des 375 millions d’interpellations en 2019, (Hispaniques et Chinois ont aussi des morts, ils ne sont pas pris en compte dans les chiffres ci-dessus puisque le conflit est Noirs contre Blancs). Si l’on inclut les hispaniques et les asiatiques, il y a eu 970 morts en 2019, 4 % abattus par des policiers blancs ; de quelle couleur étaient les policiers qui ont abattu les autres ?
Une étude récente de l’Université du Texas montre que les policiers blancs tirent beaucoup moins que les noirs, parce qu’ils savent qu’eux seuls ont une  forte probabilité de se retrouver devant un  juge.
Où est la Justice ? Obnubilée par la peur d’être accusée de racisme.

Cela dit, qu’ils soient noirs ou blancs, n’oublions pas que sont abattus ceux qui s’enfuyaient où se débattaient pour s’enfuir.
Ayant été pris en flagrant délit, multirécidivistes craignant une lourde condamnation, ils tentaient le coup de la fuite.

George Floyd écoulait des faux billets de 20 $ quand il a été arrêté, Issu d’une célèbre fratrie de racailles terrorisant Beaumont-sur-Oise, Adama Traoré avait sur lui une poche en plastique sentant la drogue et 1 360 €  en espèces, la recette de la matinée.
Normal, justifie la gauche, pour quelqu’un qui n’a que les aides sociales pour vivre !
De plus, ces deux-là avaient des problèmes cardiaques, que nient pour Adama les « experts » bien payés par la riche famille Traoré. Raison pour laquelle ils n’ont pas supporté la pression sur le cou que peuvent supporter les autres fuyards violents plaqués au sol, pour les immobiliser quand ils frappent les policiers ou se débattent frénétiquement pour échapper à la Justice.

MÊME LA POLICE – MAJORITAIREMENT NOIRE – EST ACCUSÉE DE RACISME

À Chicago, il y a un tiers de Noirs, un tiers d’Hispaniques et un tiers de Blancs.
70 % des homicides sont commis par des Noirs et, curieusement, 75 % des enquêtes ne donnent lieu à aucune poursuite…

À Baltimore, 35 % de la population est noire, le maire C. Young est noir et démocrate, le conseil municipal est à majorité noire et démocrate, le  chef de la police et son premier adjoint sont noirs… et les Démocrates accusent quand même la police de racisme !
En fait, les Démocrates haïssent la police, comme la gauche française dans son ensemble n’aime pas la police, ils haïssent la loi et l’ordre social. C’est toujours dans leurs rangs que l’on trouve des traîtres sociaux pour défendre les tueurs de Charlie Hebdo et du Bataclan et les égorgeurs islamistes.

Par contre, quand la gauche est au pouvoir, elle va vite pour mettre le peuple au pas par la misère et la terreur (Venezuela), la suppression progressive des libertés (France), et même les exécutions sans jugement (Chine) pour ceux qui ne pensent pas comme elle. Voir à ce sujet les camps de concentration joliment baptisés comme chez Xi Jinping, « de rééducation par le travail » (forcé et non payé), avec en Chine un supplément charmant : le prélèvement d’organes sur les prisonniers d’opinion des minorités raciales ou religieuses, Ouighours et Kazakhs musulmans, Tibétains bouddhistes, Chinois chrétiens, Falun gongs pacifistes. Prélèvements opérés à vif, sans leur consentement et sans les endormir, le personnel du camp étant payé par la revente des organes frais au marché noir international à un tarif moyen de 150 000 $ par organe. En 2019 il y eut en moyenne 6 prisonniers par jour privés de leurs organes. Enquête et jugement non suivis de suite, furent réalisés par une cour internationale indépendante siégeant à Londres, l’OMS amie de Xi Jinping ayant refusé d’enquêter. La France elle-même refuse de faire des reproches à la Chine « pour ne pas nuire à la bonne qualité de nos relations diplomatiques« .

Si la République se mettait à faire respecter les Droits de l’homme, où irait-t-on ?

L’Imprécateur
14 juin 2020

blank

0 0 votes
Évaluation de l'article
4 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
La Coccinelle
La Coccinelle
16 juin 2020 10 h 41 min

Super bien vos derniers articles sur le blog ! Il est excellent, de rappeler à l’esprit les événements qui se sont passés pendant ces derniers mois. On peut comprendre à quel point il y a des « créations » de déstabilisations « nouvelles » et graves dans lesquelles est projeté le monde occidental, dont la France, pour nous étourdir, nous faire oublier, une tourmente incessante alimentée par les médias qui suivent les ripoux-litiques. Ils remettent le feu aux cendres d’un « racisme de couleur », alors qu’au fond il ne s’agit pour nous, que du rejet d’un manque d’éthique et de valeurs fondamentales, qu’on nous force… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
16 juin 2020 10 h 08 min

Excellent article. Ce que font les Chinois avec les ventes d’organes, même les nazis ne l’ont pas fait ni été jusque là. Et il ne faut rien dire. L’occident cultive la lâcheté, espérant en tirer la paix. Mais cela conduit au chaos. Quant aux gouvernants et milliardaires, ils espèrent que les gens dans chaque pays s’entretueront pour ramener la population mondiale à 500 millions dont ils feront des esclaves déjà consentants. Le nettoyage par le chaos. Le gouvernement français actuel, par son attitude, attise la haine anti-blanc qui risque de déboucher sur une guerre civile (Cf. Guerilla, de Laurent Obertone).… Lire la suite »

Gloriamaris
Gloriamaris
15 juin 2020 13 h 32 min

Socialistes, Rad-Soc, communistes, démocrates… Quel que soit le nom qu’on leur donne, ces gauchistes sont néfastes partout où ils sévissent. Sur le bas cette page de Tommy Robinson NEWS, https://www.tr.news/all-lives-matter/?mc_cid=aa678bd605&mc_eid=036ee402b3 on peut entendre Hillary Clinton faire le panégyrique de son  » ami et mentor  » (sic) Robert BYRD défunt. À la fin de son speech, on la sent la larme à l’œil. Juste en dessous, TR NEWS nous montre une photo du cher disparu, Robert Byrd, dans son joli costume blanc et vert du…KU KLUX KLAN ! Le mentor de la mère Clinton soit disant anti raciste est un ponte… Lire la suite »

L'Imprécateur
Administrateur
16 juin 2020 15 h 15 min
Répondre à  Gloriamaris

Merici pour cette anecdote, quiconfirme qu’Hillary Clinton n’a jamais été réputée pour son honnêteté intellectuelle (et financière non plus), comme Joe Biden d’ailleurs.

blank