TRUMP ou BIDEN ? FRAUDES ET ENJEUX GEOSTRATÉGIQUES
(L’Imprécateur)

Auteur d’un livre sur la géostratégie des pays du Pacifique, l’Imprécateur s’est autorisé à analyser un très intéressant article de Veterans to day, organe du renseignement des Armées américaines. Il en approuve les révélations étonnantes sur la grande fraude électorale des démocrates pour écarter Trump du pouvoir, fraude dans laquelle la Chine joue un rôle discret mais réel. En revanche, il conteste une partie du rôle que l’auteur, Michael Schrimpton, attribue à la Russie (état riverain du Pacifique, comme la Chine) au cas où Trump, réélu en janvier 2021, déciderait de faire payer cher à la Chine d’avoir démarré une guerre bactériologique pour affaiblir l’Occident qu’elle espère conquérir. Si Trump a besoin de l’aide de Poutine, nul besoin de lui donner la Pologne ou l’Ukraine, Poutine sera trop heureux de pouvoir enfin renforcer et stabiliser ses 4250 km de frontière commune avec la Chine qui menace de lui prendre la Sibérie orientale.

 



 

TRUMP EST LE SEUL OPPOSANT CRÉDIBLE AU PROJET CRIMINEL MONDIALISTE

Donald Trump a tenté un pari risqué qu’il semble pouvoir gagner. Démontrer avant la mi-décembre l’énorme fraude électorale à plusieurs facettes qui aurait permis au lobby mondialiste – et pas seulement aux Démocrates – de l’éliminer alors qu’il est actuellement le seul obstacle sérieux à leur projet criminel de gouvernement global par une grande remise à zéro (le Great reset du Forum de Davos) d’où naitrait le Meilleur des Mondes d’Huxley ou, plus sûrement encore, celui d’Orwell.

Une société unifiée par le métissage et le multiculturalisme et deux classes seulement, celles que décrit Laurent Alexandre, les « dieux », avec le monopole de l’intelligence humaine et artificielle, et « les inutiles », remplaçables et « euthanasiables » à merci.

Ce projet est criminel parce qu’il nécessite, disent-ils, l’extermination préalable d’une partie de la population mondiale, 20 % évalue Bill Gates, 80 % proposent les Francs-maçons, ils  l’ont gravé dans  le marbre sur les « pierres-guides », les  Guidestones en Géorgie.

Ce pari était risqué, mais indispensable, la loi électorale dit qu’une plainte pour fraude ne peut être déposée par un candidat qu’une fois le préjudice acté. Les Démocrates lui ont rendu inconsciemment un grand service en annonçant qu’il avait perdu, sans attendre l’annonce officielle. Mais à partir de là une course contre la montre a commencé.

APRÈS LES FAUX BULLETINS DE VOTE, CE SONT LES MACHINES À VOTER QUI VONT CONFONDRE BIDEN

Deux marques étrangères de machines à voter ont été utilisées dans les États démocrates : Smartmatic, anglaise, et Dominion, canadienne. Les deux ont des présidents communistes, ils ont aidé Hugo Chavez à gagner au Venezuela alors qu’il était perdant, ils ont aussi aidé Hillary Clinton en lui donnant 2,6 millions de bulletins supplémentaires en 2016, mais ça n’a pas suffi.

Leur principe est simple, il faut entrer dans le logiciel l’ordre de faire basculer sur le candidat qui doit gagner un pourcentage donné de votes acquis au candidat que l’on veut faire perdre. C’est parce que le calcul a encore une fois été trop court, comme pour Clinton, qu’il a fallu fabriquer en hâte de faux bulletins Biden livrés dans la nuit du dernier jour d’ouverture des bureaux de vote, parfois à trois ou quatre heures du matin.

Les  Démocrates ont des hackers, mais les Républicains en ont aussi. Le centre opérationnel n’a donc pas été installé aux Etats-Unis où il aurait pu être découvert et piraté, mais en Europe, à Francfort en Allemagne, avec une annexe à Madrid.

Pour cela, il faut des autorisations administratives. L’organisateur de la fraude est la CIA. Sa directrice, Gina Haspel, est acquise aux Démocrates. La CIA a demandé l’autorisation d’installer en Allemagne un puissant centre informatique, ce qui a attiré l’attention de hauts fonctionnaires de la Commission européenne. Ils ont déclenché une enquête et constitué un dossier. C’est l’histoire de ce dossier et de son contenu que raconte Michael Schrimpton, un ancien des services secrets britanniques, dans le journal des Armées Veterans to day. (1)

Il semble que les Hauts-fonctionnaires de Bruxelles, sachant que la grande majorité des dirigeants de la Commission européenne sont farouchement anti-Trump, comme une grande partie des gouvernements occidentaux, ont choisi de faire fuiter le dossier plutôt que de le publier en Belgique. Ils l’ont donné au Renseignement français mais celui-ci, a préféré le repasser au MI 16 britannique où Schrimpton a pu le consulter. Boris Johnson en a eu connaissance, a contacté Trump qui l’a rassuré : il est au courant et a un plan. Mot d’ordre : silence, il ne faut surtout pas que les Démocrates l’apprennent.

Cela veut dire que la Commission Européenne, l’Allemagne, la France et l’Angleterre ont été au courant avant l’élection de l’existence d’une fraude massive pour faire élire Biden, mais ne l’ont pas dévoilé pour laisser au piège le temps de se refermer sur les Démocrates.

LA CHINE EST DANS LE COUP DE LA FRAUDE JUSQU’AU COU

Dès le début de son article, Veterans to day surnomme Biden « Joe chinese Biden ». Le journal dévoile que depuis des années (depuis ses voyages en Chine en tant que vice-président d’Obama), Joe Biden est, comme Raffarin en France, un « agent d’influence » de la Chine, bien payé par le PCC (2), qui coiffe méticuleusement toutes les opérations extérieures de la Chine.

La Chine n’est pas pressée de développer le programme de guerre bactériologique pour ravager l’Occident imaginé par son ministre des Armées et validé en 2003 (le principe) et en 2005 (l’action) par le Comité central du PCC. Elle craint, si les USA le découvraient trop tôt, que l’impulsif Trump ne sur-réagisse, par une attaque nucléaire qui la détruirait. Elle attend donc que l’élection de Biden, son employé, soit validée et Trump écarté de la présidence.

Mais elle s’est trouvée récemment devant un dilemme : l’annonce par Pfizer et AstraZeneca de la sortie imminente de leurs vaccins.  Elle ruine son plan de meurtre de masse en Occident. Une seule solution, aussitôt exécutée, elle a introduit au Danemark une « variante » (on ne dit plus mutation) de Covid-19, qui a provoqué des mesures de confinement par le gouvernement danois, avec pour conséquence des manifestations des Danois excédés par toutes ces mesures liberticides.

Il y a eu des manifestations aussi en Suisse à Genève (3),  et surtout en Italie à Turin où le gouvernement a du faire appel à des troupes anti-émeute, et à Milan où des cocktails Molotov ont été utilisés par les manifestants. La presse domestiquée française n’en a pas parlé. Mais ça explique le ton monocorde, doux et pour une fois pas du tout provocateur d’Emmanuel Macron, le regard fixe rivé sur son prompteur, dans son annonce de mardi dernier. Chers celleszéceux, surtout ne vous énervez pas, on va vous libérer en décembre, mais un p’tit peu seulement, et surtout, ne vous énervez pas !

Bonne nouvelle pour la Chine, cette attaque bactériologique sur un pays de l’OTAN n’a provoqué aucune réaction de l’organisation en charge de la sécurité en Europe.

Conséquence, si Biden est élu : troisième vague en perspective, d’autant plus dangereuse que les vaccins Pfizer et AstrecaZeneca seront inefficaces si la variante du coronavirus introduite au Danemark, qui est peut-être le Covid-21 annoncé par l’OMS, a eu le temps de se répandre dans toute l’Europe.

Autre conséquence, si Biden était élu et tenait bon, ne serait-ce qu’an an avant de se retirer pour raisons de santé, la politique étrangère des Etats-Unis serait déterminée à Pékin. Les Chinois aiment que leurs investissements en corruption soient rentables.

SI TRUMP EST ÉLU, ÉCHEC DE LA MONDIALISATION, GUERRE AVEC LA CHINE ?

En revanche, si Trump est consacré par la Cour Suprême et le vote des États il aura une large majorité, et si la troisième vague épidémique se déclenche dans toute l’Europe d’où elle gagnera d’autres pays dans le monde, Trump sera tout à fait capable de déclarer qu’il y a eu une attaque bactériologique majeure de la Chine. Il fera appel à la Russie pour prendre la Chine en tenaille, couler sa flotte toute neuve, raser à coups de missiles nucléaires le quart ou le tiers du pays, ce qui laisserait la Chine virtuellement morte pour deux ou trois siècles et tuerait définitivement l’espoir de Xi Jinping d’être le nouvel empereur de la Chine communiste dominant le monde.

Je ne parlerai pas de la longue partie de l’article de Veterans to day où M. Schrimpton spécule sur la manière dont Trump va convaincre Poutine de l’assister dans son entreprise d’annihilation de la Chine. Il lui offrira, dit-il, de reconnaître le droit de la Russie à occuper la Crimée, terre russe depuis des siècles jusqu’à ce que Krouchtchev l’offre à l’Ukraine, de détruire l’armée des chars ukrainiens, leur seul force militaire crédible, pour sécuriser sa frontière sud-ouest. Ni la façon dont Trump va acheter la neutralité de la Biélorussie en lui livrant Georges Soros  pour qu’interrogé avec les méthodes modernes du FSB (successeur du KGB), il avoue tous ses crimes contre l’Humanité, comme  le trafic d’esclaves africains vers l’Europe, mais avant tout avoir financé l’opposition ukrainienne. Ces suppositions sont possibles, mais ne sont pas étayées d’arguments solides contrairement au dossier concernant la CIA dont Veterans to day a eu communication. Par contre, il peut détailler toutes les formes de fraudes aux bulletins constatées parce qu’il en a la liste, mais ce n’est pas d’un grand intérêt.

À mon avis, si Trump doit convaincre Poutine de l’aider à punir la chine, les choses seront beaucoup plus simples (4).

Chine et Russie sont hostiles depuis des siècles, Deng Xiaoping le rappelait en 1980 et rien n’a changé depuis : « La Russie doit réduire sa présence militaire le long de la frontière… elle doit retirer ses troupes d’Afghanistan (c’est fait), de Mongolie, d’Asie du Sud-est… Sinon il n’y aura pas de changements dans les relations sino-soviétiques. » Des deux côtés, malgré des rapprochements épisodiques brefs, c’est la méfiance et même les peurs viscérales qui dominent. La Chine a peur de la puissante armée russe et que la Russie conteste la colonisation de la Mongolie du sud par la Chine. La Russie, dont les provinces sibériennes sont riches (mines, eau, surfaces agricoles…) mais vides de populations, voit avec terreur la Chine surpeuplée augmenter rapidement en puissance économique et militaire. Une Chine dont la presse réclame déjà la province de Vladivostok pour s’étendre vers le Nord.

Si Trump dit à Poutine que pour punir la Chine de son agression bactériologique sur le monde occidental il va l’attaquer côté mer et la bombarder, que Poutine lui rendrait service en attirant et immobilisant une partie de l’armée chinoise sur la frontière nord, et qu’il en profite donc pour libérer la Mongolie extérieure de la colonisation chinoise et récupérer les mines de métaux rares que la Chine y exploite, Poutine sera enthousiaste. Pas besoin de spéculer sur l’Ukraine et la Biélorussie qui n’aideront en rien l’attaque américaine côté Pacifique.

En conclusion, il est peu probable que le re-comptage manuel des bulletins de vote soit terminé avant le 14 décembre. Trier les bulletins en séparant les vrais et légaux des faux et illégaux est indispensable, et ils se chiffrent par millions. C’est donc la fraude aux machines organisée par la CIA qui devrait primer dans la décision de la Cour suprême, et la Cour suprême est maintenant majoritairement acquise aux Républicains.

L’Imprécateur
28 novembre 2020

1 : Veterans to day : https://www.veteranstoday.com/2020/11/09/it-was-a-steal/

2 : PCC : Parti Communiste Chinois, parti unique et tout puissant. Le fils de Joe, Hunter Biden, a aussi un compte approvisionné en Chine pour environ dix mille €/mois.

3 : Manifs européennes anti-confinement : source Les Observateurs (Suisse)

4 : Frontière sino-russe 4250 km, en permanence 50 divisions côté russe.

4.2 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Zglb
Zglb
3 décembre 2020 14 h 28 min

Voici, en français, de quoi déniaiser ceux qui doutaient encore de la machination, des fraudes, de l’utilité du Covid dans ce coup d’état électoral, etc, et encore plus…

https://www.youtube.com/watch?v=Xg-XzFxPJ6M&t=16s

SITTING BULL
SITTING BULL
4 décembre 2020 14 h 02 min
Répondre à  Zglb

Malheureusement, pour les français c’est un peu comme « Pisser dans un violon » ! Même si la Constitution n’est plus respectée………. ils sont prêts à se faire sod…..r et sans vaseline ! Le plan Sorros continue sans réaction. Ils sont inhibés et prêts à aller à l’abattoir sans rechigner. Avant il y avait les champignons hallucinogènes mais maintenant il y a mieux…. Le fameux vaccin sorros/gates ! une piquouse et hop… bienvenue dans le monde des éléphants roses et poupées barbies ! Du moment qu’ils ont l’autorisation de Papa Macron (qui n’a même pas de gosse et se permet de donner… Lire la suite »

Zglb
Zglb
3 décembre 2020 13 h 48 min

Beaucoup, dont le général Flynn, demandent à Trump de supprimer l’Habeas Corpus et d’instaurer la Loi Martiale. Les influences étrangères sur l’élection sont avérées. Il n’y a plus de doutes que cette élection a été falsifiée. Ceux qui en doutent sont des imbéciles ou alors des complices. C’est une machination autrement dit un complot. Ben oui, les TDC perpétuellement ravis et autres « lecteurs du Monde » comme dit l’autre, il y a bien complot d’où ce fourmillement de complotistes qui vous font si peur. Donc, finalement, et vu l’omerta généralisée, si Trump ne les attrapent pas par les c…avant longtemps, nous,… Lire la suite »

Zglb
Zglb
1 décembre 2020 15 h 33 min

Voici, résumé en français, la situation à ce jour…c’est pas piqué puisqu’on peut désormais subodorer que la CIA aurait pu manipuler d’autres élections que l’américaine.

https://odysee.com/@Radio-Quebec:a/fraude-patriote:a

Patrick Verro
Patrick Verro
30 novembre 2020 23 h 24 min

Je ne serai surtout plus un inutile quand j’aurai botté le cul à ce Laurent Alexandre !

Claude Roland
Claude Roland
1 décembre 2020 14 h 13 min
Répondre à  Patrick Verro

Ce Laurent Alexandre est un vrai Goebbels. Il me fait penser au Dr Mengele qui « oeuvra » dans les camps nazis. Personne ne s’occupe de ce Laurent Alexandre ? Sans rire !

Zglb
Zglb
30 novembre 2020 19 h 55 min

Biden est non seulement complètement gâteux, mais il est encore un très très grand comique. Ah oui! c’est vrai qu’il est aussi corrompu jusqu’au trognon par le Parti Communiste Chinois. Bref, cet escroc déjanté aurait gagné les élections présidentielles chez les yankees et c’est à se tordre, voilà pourquoi :

https://www.zerohedge.com/political/20-alleged-election-facts-dont-pass-smell-test

Patrick Verro
Patrick Verro
30 novembre 2020 23 h 26 min
Répondre à  Zglb

Le Biden et le Trump sont aussi corrompus l’un que l’autre, c’est cela le problème !

Claude Roland
Claude Roland
1 décembre 2020 10 h 08 min
Répondre à  Patrick Verro

Ce que vous dites sur Trump est ce que diffusent les merdias. Pour Biden, c’est certain avec preuves. Trump est un homme d’affaire qui sait ce que c’est que diriger une entreprise, donc un Etat. Tous les autres sont pour la plupart des politiciens qui n’ont jamais géré une entreprise, peut-être seulement leur foyer et encore. Et ça prétend savoir diriger un Etat. C’est pareil en France. Mais au moins, Trump ne veut pas éradiquer 80% de la population de la terre, et sa politique a été très bénéfique pour les gens de couleur et les pauvres. Peut-être a-t-il été… Lire la suite »

Zglb
Zglb
1 décembre 2020 11 h 57 min
Répondre à  Patrick Verro

Non, c’est pas là le problème.

Claude Roland
Claude Roland
30 novembre 2020 9 h 33 min

Le programme de Trump envers la Chine est intéressant, mais je doute que les Chinois se laissent faire. Donc ça va être chaud…D’un autre côté, il y a de très nombreux Chinois anti-communistes dans divers pays européens et aux USA qui pourront aider les USA et la Russie (c’est le cas inverse des islamistes). Il est clair que la 3ème guerre mondiale se fera cette fois autour du Pacifique, mais les Américains pourraient très bien revivre un Pearl Harbor 2.0 en pire car il y a de nombreuses infiltrations de soldats chinois en civil au Canada et au Mexique… Une… Lire la suite »

Zglb
Zglb
30 novembre 2020 2 h 01 min

https://www.youtube.com/watch?v=AaAE2pzLiEQ&feature=youtu.be

Minute 40, le général Mc Inerney parle de l’assaut pour capturer les serveurs de Francfort.

Il y aurait eu des morts.

Je crois avoir compris que ces serveurs étaient situés dans une bâtiment de la CIA.

Au fait, « Kraken » est le surnom du 305 bataillon de « l’intelligence » de l’armée US.

Bigre! ca chauffe.

Dorylée
Dorylée
29 novembre 2020 18 h 41 min

Je ne suis pas compétent du tout dans ce domaine mais je dois reconnaître que l’union Russie/USA et la Chine en slip est un scénario qui me plaît bien. Je suppose que Taïwan n’est pas contre non plus…

Pellerm
Pellerm
29 novembre 2020 17 h 03 min

Merci pour cet article . Le noeud de nos problèmes actuels se trouve bien dans la réélection de Trump .Il est le seul chef d’état à lutter contre la mondialisation franc-maçonne . Ce n’est pas par un pur hasard que Macron doit s’exprimer le 15 décembre … Il attend comme nous le résultat des élections ! Si c’est Biden , on est foutu .. Si c’est Trump ,la très dangereuse épidémie perdra mystérieusement une grosse partie de sa virulence …mais la suite sera longue et douloureuse , car il a mis la France à genoux .. Bon courage à tous… Lire la suite »

SITTING BULL
SITTING BULL
30 novembre 2020 4 h 33 min
Répondre à  Pellerm

Oui en espérant qu’il n’y aura pas des cons qui seront tentés de faire à Donald Trump ce qui a été fait à Kennedy.
Mais bien entendu que notre avenir est aussi lié à cette élection.
Malheureusement dans notre pays peu nombreux sont ceux qui en ont conscience.

15
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank