VOEUX 2021
(Cédric de Valfrancisque)


Meilleurs Vœux pour 2021 !

«Le Nationalisme est une attitude de défense rendue nécessaire pas la faiblesse de l’Etat »
(Jacques Bainville, historien de l’« Action Française »)

 

                                                                      

On nous baratine à l’envi que cette pandémie de Covid19 a fait naître, chez les Gaulois, de nouveaux comportements : nous serions devenus moins égoïstes, plus solidaires, plus soudés, plus obéissants, plus disciplinés, plus généreux…D’ailleurs, lors de chacun de ses interminables prêches, l’avorton présidentiel  loue notre civisme. En fait, c’est lorsqu’il est en visite à l’étranger qu’il se croit obligé de nous insulter. En conséquence, nous devrions être contents de le savoir malade : pendant son isolement, il ne dira pas de sottises ou de méchancetés. Et puis, le savoir cloîtré à « la Lanterne » me remémore le « Ça ira ! » révolutionnaire :

« Ah ça ira, ça ira, ça ira, les aristocrates à la lanterne
Ah ça ira, ça ira, ça ira, les aristocrates on les pendra ».

Non que je veuille le voir pendre. Je préconise plutôt de l’embastiller au fort de Brégançon ou de l’exiler à Cayenne, dans cette lointaine Guyane qu’il prenait pour une île. C’est dire si, pour cette année nouvelle, je suis pétri de bonnes intentions ; promis, juré, « croix de bois, croix de fer ».  Je vais même  m’efforcer d’avoir un mot aimable à l’égard de mes « têtes de turc » habituelles. Pour me simplifier la vie, je vais le faire par ordre alphabétique.

Assa (Traoré) : Jolie jeune femme sympathique, accorte et gracieuse, d’origine malienne mais parfaitement intégrée. Nous devrions faire en sorte qu’elle devienne notre prochaine Marianne dans les mairies ? Ceux qui disent que sa coiffure rappelle une tête-de-loup ou une barbe-à-papa à la réglisse sont des médisants. D’ailleurs le « Time », ce torchon de gauche américain, ne s’y est pas trompé, il a mis Assa Traoré à sa une et en a fait « la femme de l’année ». En 1938, ce canard avait trouvé son « homme de l’année ». Un végétarien allemand, d’origine autrichienne, un certain Adolf Hitler. Si ma mémoire est bonne, ce grand humaniste est resté « homme de l’année » jusqu’en 1945.

Bergoglio (dit François 1er) : Iman de la mosquée du Vatican, cet homme jovial et souriant a énormément œuvré pour l’intégration des migrants musulmans au sein de l’Europe. Il a d’autant plus de mérite qu’il arrive à faire payer cette arrivée massive de suppôts de Mahomet par les Catholiques, ce qui prouve bien que le « vivre ensemble » est possible, avec un peu de bonne volonté. 

Coronavirus (ou Covid 19) : Virus qui nous arrive de Chine et qui serait dû à l’accouplement crapuleux et contre nature entre un pangolin et une chauve-souris (ou l’inverse ?). Ce mal sournois est une bénédiction pour l’économie asiatique et… les fabricants de vaccin. Il a aussi des vertus pour le pays  puisque – primo – il tue principalement des retraités (que le pouvoir n’aime pas) – secundo – il permet d’enfermer les Gaulois qui dérangent les Black-blocs pendant les manifestations. Ce mal a atteint Macron, d’où sa mine de chien battu lorsqu’il se filme dans une des luxueuses résidences présidentielles  entretenues par NOS impôts (1). Ça nous change de son arrogance habituelle.   

Dard-Malin (Gérald-Moussa) : Ce petit génie de la volte-face politique a remplacé Castaner comme ministre des basses polices. Certains le traitent d’arriviste, d’autres de petit sauteur, ce qui est parfaitement injuste car il est les deux à la fois. Disciple de Macron, il soutient les policiers « et en même temps » condamne fermement… les violences policières. En fait il les soutient comme la corde soutient le pendu. D’ailleurs, d’aucuns disent qu’il est davantage porté sur le soutien-gorge que sur le soutien tout court, et qu’il aime bien jouer  « aux gendarmes et aux violeurs ». Médisance bien sûr !

Ecologistes (-pastèques) : Pendant des années, j’ai crû, naïvement sans doute, que mon amour des peuples, des grands espaces (non-bétonnés), des traditions, des terroirs, faisait de moi un écologiste. Grossière erreur ! Je ne connaissais pas encore les gourous de cette secte influente, les Nicolas Bulot, Ségolène Déloyale, Barbie Pompe-zizi, Greta Iceberg etc…etc… J’aimais les grosses motos, je roulais au diésel, je me chauffais au fuel (ou au gaz), bref, j’étais un salopard qui tuait la planète à  petit feu. Claquemuré  chez moi par le virus cité plus haut, j’ai enfin eu LA révélation : plus de moto, plus de voiture, presque plus de chauffage. J’ai passé mes journées à pédaler sur mon vélo d’appartement. Certes, je n’ai pas perdu un gramme, et pas avancé d’un mètre ; je me suis emmerdé comme un rat mort mais j’ai contribué à « sauver la planète ». J’avais bien pensé mettre une dynamo sur mon vélo, pour produire ma propre électricité, mais j’ai eu peur qu’on m’accuse de réinventer la « gégène ». Avoir servi chez les parachutistes est une tare honteuse que je traine comme un boulet, car, quand on est un vrai écolo, on se doit d’être antimilitariste !  

Fachosphère : Sous ce vocable, on désigne tous les mauvais citoyens, ceux qui osent critiquer le régime, Macron et/ou son gouvernement. La « Fachosphère »  alimente des sites complotistes et fait courir moult bruits alarmistes sur le virus chinois, les restrictions de liberté, ou la vaccination obligatoire. Comme le pays est parangon des droits de l’homme et des libertés, il serait bon que tous les meneurs de cette mouvance soient conduits, manu militari, au « rasoir national ». Pour les sous-fifres, la chiourme suffira ! Après tout, « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté » comme disait le sémillant Saint-Just (2). Non à la peine de mort, sauf… pour les gens de droite.

Gratouille (Frères la) : à la pointe de toutes les avancées « sociétales » de la gauche, présents dans tous les gouvernements. Les méchantes langues, qui voient des complots maçonniques partout, disent qu’ils sont à l’origine des scandales de la 5ème « Ripoux-blique » or c’est absolument faux : ils sont à l’origine de TOUTES les arnaques de TOUTES les « Ripoux-bliques ». Ils sont mêmes à l’origine de la Révolution française (et de bien d’autres coups tordus dans le monde).

Hollandouille (François) : Il a dirigé le pays de 2012 à 2017. Porté sur la bagatelle, ce porcelet sudoripare s’est fait surprendre, nuitamment, en scooter, alors qu’il allait honorer une gourgandine. Discrédité, ridiculisé, il s’est fait souffler sa réélection par le jeune Macron. Depuis, tel l’oracle de Delphes, il se répand en prédictions sur l’avenir du pays. Jadis il s’était confié à deux plumitifs du quotidien « l’Immonde » – Davet et Lhomme – qui en ont fait un livre intitulé « Un président ne devrait pas dire ça », ce qui démontre, si besoin, qu’il ferait mieux de la fermer !

Inverti(s) : soigneusement rangés sous l’abréviation « LGBT », ce qui  veut dire « Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Trans » ils régentent et imposent les pratiques sexuelles dans le pays et luttent contre la morosité routinière et le passéisme ringard des hétérosexuels. Ils ont même leur fête annuelle, la « Journée des fiertés ». Je ne vois pas ce que la fierté vient faire là-dedans mais c’est sans doute par opposition à la honte que nous devrions avoir de ne pas marcher « à voile et à vapeur » ?

Jupiter : Surnom affectueusement donné à ce jeune chef de l’Etat « que le monde entier nous envie ». Ce surnom n’est pas très bien choisi car Jupiter régnait sur les dieux de l’Olympe, alors que Macron dirige une cour d’incompétents notoires et de larbins zélés. De plus, Jupiter forniquait  avec sa sœur, il ne  copulait pas avec sa mère.

Kelly (Christine) : Cette Franc-maçon (je vous épargnerai Franche-Maçonne) antillaise anime une émission sur « CNews ». En fait c’est à Eric Zemmour  qu’elle doit incontestablement le succès de son émission. Pourtant, en octobre, elle a lu publiquement un texte disant que « toute la rédaction de la chaîne » se désolidarisait des propos, jugés islamophobes, d’Eric Zemmour, et qu’elle s’associait à ce cinglant désaveu. Est-ce pour complaire aux Loges ? On a réinventé le pilori, juste pour y clouer un polémiste qui n’adhère pas à la doxa multiculturaliste. C’est un peu inquiétant, non ?

Lumières (siècle des) : Période bénie de notre histoire où le pays est sorti de l’obscurantisme monarchique  au profit de l’humaniste maçonnique. Il en a découlé une longue période de bonheur.
Bon, cette période a été troublée – mais si peu ! – par les massacres de septembre, la Terreur, le génocide vendéen et la mise à sac de toute l’Europe…

Macron : Il semble que ce mot soit formé de « Maquereau » et de « Maquignon ». C’est aussi un surnom porté par plusieurs personnages dans l’antiquité : un peintre de vases grec (5° siècle av. J.-C.) ; Naevius Sutorius Macro, dit Macron, un préfet du prétoire romain du 1er siècle ; Ptolémée Macron, gouverneur de Chypre (2°siècle av. J.-C.). Le Macron est également un genre d’escargots de mer, de la famille des Pseudolividae. On dit aussi qu’il serait un animal politique, mégalomane narcissique, sans foi ni loi,  mais vous savez, on dit tellement de choses…

Nativité : Fête chrétienne que les « Franchouillards » voudraient maintenir et ce, malgré les efforts faits par les Francs-maçons américains pour nous imposer leur Père Noël aux couleurs de « Coca-Cola ». Les Gaulois finiront-ils par comprendre que LA seule fête qui compte, à l’heure actuelle, c’est l’Aïd-el-kébir (ou l’Aïd-el-fitr) qui clôture le Ramadan ?

Opposition : Incarnée par quelques partis,  plus ou moins  groupusculaires ou moribonds. Son rôle véritable consiste à s’allier à la majorité pour « faire barrage au Rassemblement  National ». Ses leaders sont sans conviction  et sans état d’âme car, comme disait Edgar Faure : « Ce n’est pas la girouette qui change de sens, c’est le vent ! ».
Donc  ils suivent le vent.
Même quand celui-ci est une flatulence malodorante : un pet sonore ou une vesse traitresse.

Peuple (ou populace): Masse braillarde et incontrôlable si elle est de droite. On est en droit, alors, de la bastonner, et même de tirer dessus (3). Si, en revanche, elle est de gauche, elle devient « le peuple souverain » éminemment respectable car, ne l’oublions pas, la « démo-crassie », c’est « le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple » (4) : le fameux adage « Un  homme, une voix » et tant pis si cet homme est un con fini, un abruti congénital, un voyou, ou un traître !

QI (ou quotient intellectuel) : C’est ce qui différencie, mais de peu, Marlène Schiappa d’un bulot ou d’une huître. Le même parallèle est possible avec Sibeth N’Diaye ou Aurore Bergé.

Racisme : définition : « Idéologie fondée sur la croyance qu’il existe une hiérarchie entre les groupes humains… Attitude d’hostilité à l’égard d’une catégorie déterminée de personnes … ».
Cette définition a le mérite de la clarté : le racisme implique une hiérarchisation des races et une hostilité à l’égard de l’autre. Mais en France tout ce complique : le racisme du Blanc à l’égard du Noir est un délit. Le racisme du Noir à l’égard du Blanc, n’existe pas, ça s’appelle une revanche. La preuve, il existe chez nous plus de 150 associations de défense  des Noirs et une seule – l’AGRIF – qui lutte contre le racisme anti-blanc. Ces Associations de défense des Noirs, reconnues « d’utilité publique », sont  grassement subventionnées par nos impôts, au nom de la repentance (5).  

Sibeth Ndiaye : Ravissante jeune Sénégalaise, toute en rondeurs, toujours habillée avec goût, qui a été la porte-parole de Macron et qui, bien que d’une intégrité à toute épreuve, n’hésitait pas à mentir pour le couvrir. Elle parlait beaucoup pour exprimer des lieux communs, mais c’était la coqueluche de Macron, ce qui prouve bien qu’il n’aime pas QUE les vieilles haridelles boucanées. Comme porte-parole, elle succédait à Benjamin Griveaux, l’inventeur du télétravail « à la main ».   

Taubira (Christiane) : Cette Guyanaise, initiée en Loge maçonnique, a été Garde des Sceaux sous Hollandouille. Bardée de titres universitaires (que certains disent usurpés !) elle a su appliquer à la justice le principe des vases communiquant inversés : le meilleur moyen de ne pas surcharger les prisons, c’est de laisser les condamnés en liberté.
On lui doit, entre autres, la loi sur la reconnaissance de l’esclavage (en 2001), et celle autorisant le mariage des invertis (en 2013). Souvenez-vous qu’en 2002, c’est sa candidature à l’élection présidentielle qui a assuré la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour.

Union Européenne : Enorme « usine à gaz » (fort coûteuse !) qui pense pour nous et veille sur notre bonheur et notre bien-être. 80% des règlementations qui régissent notre vie quotidienne sont décidées, de façon non démocratique, par l’Union Européenne. Ces gens-là ne veulent que notre bien mais, hélas, il existe encore  des « Eurosceptiques », des crétins  bas du front qui n’ont rien compris aux marchés dérégulés et à la mondialisation heureuse !

Vegans (Végétariens, Végétaliens) : Défenseurs des animaux qui ne se trompent jamais de cible. Ils agressent les boucheries traditionnelles mais JAMAIS les abattoirs « Halal » où le mouton, suspendu à un crochet de boucher, est égorgé rituellement et agonise en se vidant de son sang. La pulpeuse Pamela Anderson est porte-parole du mouvement Vegan et elle sait de quoi elle parle : C’est une dinde dont on a charcuté les paupières, le nez, les lèvres, les seins et les fesses. En clair, elle n’a plus une seule pièce d’origine !

Waterloo : Cette « morne plaine » symbolise bien ce que nous, Français, devons à l’Europe. Le 18 juin 1815, une coalition européenne mettait la France à genoux… et ce n’était qu’un début !

X (cinéma) : En fait, c’est un cinéma qu’il faut encourager : c’est le seul dans lequel on n’est pas obligé de « coucher » pour réussir, et où les porcs et les cochonnes arrivent à s’entendre. Aux Etats-Unis, l’industrie du cinéma porno génère encore plus de dollars que le cinéma « normal », ce qui en dit long sur la dégénérescence de ces abrutis gavés aux hamburgers et au Coca-Cola.

Yéti (Dupont-le) : Avocat médiatique et « people », il a fait du cinéma, du théâtre, du « one-man-show »  et écrit un livre à sa seule gloire, avant de devenir Garde-des-Sceaux de Macron. Il a été l’avocat du frère de Mohamed Merah et a déclaré « Il ne faut pas oublier que Madame Merah a elle aussi perdu un fils ». Voilà un humanisme que l’honore et devrait faire taire les imbéciles qui prétendent qu’il n’est qu’un millionnaire islamo-gauchiste et mégalomane.
Après Taubira et Belloubet, la justice est en de bonnes mains. Disons que le plateau de la balance penchera un peu plus à gauche. A peine nommé, Dupont-le-Yéti a déclaré qu’il était « un ministre de sang mêlé(?) » et qu’il lutterait surtout contre le racisme. Ouf, on respire !  

Zemmour (Eric) : Polémiste d’origine séfarade qui passe son temps à critiquer Macron, et à mettre en doute les  compétences du gouvernement. Si j’osais, je ferais comme les journalistes de « CNews » et comme certains intellectuels, je demanderais que ce Zemmour soit viré des plateaux télé, des radios, des journaux, au nom… de la liberté d’expression et de la pluralité d’opinions, bien sûr. Je proposerais même qu’on l’interne, mais comme il est Juif, je préfère laisser Bernard Henri Levy ou Patrick Cohen lui taper dessus. Eux, on n’osera pas les traiter d’antisémites !

Hier soir, fort de mes bonnes résolutions, je me suis couché l’esprit serein, prêt à dormir du  sommeil du juste. Mais j’ai fait un rêve bien étrange : la France était devenue un vaste lupanar, un « bordel » innommable. Et j’assistais, impuissant et atterré, à une sarabande effrénée : les racialistes, les décoloniaux, les féministes, les Islamistes, les LGBT, les Végans, etc… se livraient à une bacchanale infâme devant le Palais de l’Elysée : la « fête de la musique 2018 », en pire. Macron et sa duègne, hilares, applaudissaient  à tout rompre. Et puis, brusquement, une foule immense a surgi.

Elle était constituée de « Franchouillards », de Gaulois réfractaires, d’anciens soldats – principalement Légionnaires ou parachutistes –  de beaux spécimens de cette « France d’en bas » honnie par les médias de gauche. Devant cette marée humaine arborant des drapeaux tricolores marchait une jeune femme blonde comme les blés. Les gens scandaient « Marion, Marion ».

Débordés, les CRS et gendarmes mobiles se ralliaient à la foule qui boutait les minorités caquetantes hors du Palais. Macron était arrêté, en vue d’être traduit devant une juridiction spéciale pour Haute Trahison. Dès le lendemain les journaux polonais et hongrois saluaient ce « printemps chrétien ». Craignant la même situation en Italie, l’Imam Bergoglio partait en catastrophe se réfugier chez Abou Ibrahim al-Hashimi al-Quraishi, nouveau calife de Daech.

Je me suis réveillé, frais comme un gardon et d’excellente humeur. Et pendant mon petit déjeuner, je me suis surpris sifflotant « Maréchal nous voilà ! ».
Dites, c’est grave docteur ?

Cédric de Valfrancisque
24 décembre 2020

1)-  Résidence remise en état par François de Jarnac, dit « le Florentin » , pour y abriter sa concubine et sa bâtarde. Sous la protection d’un escadron de gendarmes à plein temps.

2)- Qui a fini, lui-aussi sur la guillotine.    

3)- Comme rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962 : 80 tués et une centaine de blessés au sein d’une foule venue manifester, avec femmes et enfants, en faveur de l’Algérie française.

4)- Cette belle formule est une ineptie démagogique car la démocratie directe n’a jamais fonctionné nulle part. La démocratie grecque de Solon était déjà un scrutin censitaire.

5)- Au même titre que le CRAN, le MRAP, la LICRA etc… Nos impôts servent à subventionner des organismes dont le seul but est de détruire la culture occidentale.

blank

5 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
William Kergroach
William Kergroach
27 décembre 2020 10 h 34 min

Incroyable pamphlétaire ! Votre art est parvenu à un degré de maîtrise que j’envie. Cependant, étant moi-même adepte de la plume, je songe que nous perdons notre temps : nous écrivons, nous dénonçons mais nous sommes, au final, réduits à l’impuissance. Toute tentative de manifestation, sans même parler d’insurrection, s’achève en pitoyable arrestation, comme à Calais. Il y a plus de jeunes hommes dans les CRS que dans nos maigres rangs. J’ai bien peur qu’il nous faille connaître l’horreur d’un génocide pour que nos survivants retrouvent les instincts guerriers de nos ancêtres celtes. En attendant, les jeunes berbères et congoïdes,… Lire la suite »

Lagrogne
Lagrogne
25 décembre 2020 10 h 22 min

Quel rêve merveilleux ! Il m’ arrive aussi de le faire mais pourquoi alors ai-je une cravate de chanvre à la main ?
Joyeux Noël !

Dissident
Dissident
24 décembre 2020 20 h 24 min

Cher Ami je vos souhaite un bon Noël.
Et pour la suite de votre rêve, nous verrons bien …

3
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank