GÉNOCIDE PAR DÉNATALITÉ (L’Imprécateur)

Partout dans le monde occidental le taux de natalité chute.
Il est encore de 1,87 en France et de 1,52 en Allemagne.
Il était en 2004 de 2,20 en Californie, il est tombé à 1,85 en 2021.
Il est aux Etats-Unis de 1,70, de 1,50 en Russie et de 1,20 en Ukraine.

Cet effondrement justifie les excès des partisans de l’immigration africaine, qu’elle soit noire ou brune, qui ne réfléchissent pas au fait qu’une natalité florissante nécessite plus de jeunes femmes que de jeunes hommes – c’est la nature qui le veut – quand les migrants africains sont à 95 % de jeunes hommes.

 

 

Une femme peut, au mieux, faire un bébé tous les 12 mois, comme le fit l’impératrice Zita de Bourbon Parme, avec son mari Charles de Habsbourg. Huit enfants en huit ans. Un séducteur peut en faire autant s’il réussit à séduire de jeunes filles ou femmes différentes. Cela ne lui coûte rien, ou presque… Alors que la jeune femme, qui constate au bout de quelques semaines qu’elle est enceinte, va devoir supporter le poids de la grossesse, de l’accouchement et du bébé.

LES FÉMINISTES ONT RAISON SUR LE VIOL

Les féministes ont raison de réclamer des sanctions plus fermes contre les violeurs. Il est anormal qu’un trentenaire, soi-disant mineur, qui viole une jeune fille de quinze ans puis la tue par étranglement ou au couteau ne subisse aucune sanction sous prétexte qu’étant afghan et migrant « il ne connaissait pas nos mœurs » ou encore qu’ « il n’a pas compris qu’elle n’était pas consentante parce qu’il ne connaissait pas la langue« .
Cela s’est produit à deux reprises en France en 2019.

En octobre 2019, Shaïna, jeune fille, victime d’un viol collectif à Creil, qui l’avait rendue enceinte, a été poignardée et brûlée vive à quinze ans, et ce à Creil, à quelques kilomètres de Paris (Le Monde du 5-09-21). Un crime sans suite grave pour les auteurs du viol et du meurtre, classé fait divers par la presse française, alors que comme l’a souligné l’avocate, c’était un fait de société montrant l’archaïsme social de l’islam et son incompatibilité avec la société française moderne et évoluée.

Il est vrai qu’en Afghanistan il n’eut pas été sanctionné non plus. Mais nous ne sommes pas en Afghanistan, pays sous la sharia islamique qui traite les femmes comme des sous-êtres humains. Nous sommes en France où les juges doivent appliquer la législation civile française.

LES FÉMINISTES ONT TORT SUR L’AVORTEMENT À PLUS DE DOUZE SEMAINES

En revanche, les féministes ont tort de réclamer l’allongement de l’autorisation d’avortement, ceci pour plusieurs raisons.

La première est qu’il existe plusieurs moyens bon marché d’éviter la fécondation – pilule, stérilet, pilule du lendemain… Et aussi tout simplement la connaissance du cycle menstruel et la période d’infécondité de la semaine qui précède les règles et celle qui les suit, ce qui laisse une dizaine de jours de liberté entre les deux. Il peut y avoir des accidents, mais ils sont rares. Celles qui ignorent cela, à l’exception de celles qui se laissent abuser ou sont forcées, sont généralement un peu sottes.

Mais le gouvernement a une grande part de responsabilité dans cette sottise. Trois cours d’éducation sexuelle par an sont prévus par l’Éducation nationale. Dans les faits il y en a très peu, les directions  d’écoles, de collèges et de lycées ne sachant pas où trouver des conseils en sexologie compétents et volontaires pour intervenir dans des classes.

J’ai eu l’occasion d’en prendre conscience quand deux filles, 15 ans et 17 ans, sont venues chez moi, envoyées par leur mère, pour me dire qu’étant très amoureuses et, espérant consolider leur relation amoureuse dès leur premier rapport sexuel, voulaient savoir « comment se passe la première fois ?« . J’ai appelé aussitôt leur mère qui m’a dit se sentir insuffisamment compétente pour aborder ce sujet mais que ma femme lui avait dit que j’étais très compétent.
Donc…

J’ai donc expliqué aux deux jeunes filles :
1- Comment écarter certains garçons en raison de leur violence connue.
2- Comment éviter la petite douleur de la rupture de l’hymen.
3- Comment freiner le garçon qui, jeune, est tenté de tout forcer et d’aller trop vite pour prouver sa virilité.
4- Comment l’amener à faire durer les préliminaires, baisers et caresses pour laisser à l’organisme de la fille le temps de monter dans l’excitation amoureuse qui facilite la première pénétration et les suivantes.
5- Comment l’empêcher d’éjaculer trop vite pour allonger le temps du rapport, ce qui contribue à faciliter l’émergence d’un orgasme.
6- Les autres moyens de l’amener à provoquer l’orgasme.
7- La nécessité de rendre le rapport amusant par des variations de positions et la pratique modérée de pratiques buccales très excitantes qui incitent le garçon à espérer des suites tout aussi excitantes.

Une semaine après j’ai eu deux appels pour me faire part  de ce que « ça a été génial« .

Les jours suivants, mes deux « élèves » en ayant parlé à leurs copines, j’ai eu un défilé de filles de 14 à 17 ans, venant souvent à deux ou trois, qui me demandaient de faire leur éducation sexuelle en leur expliquant le protocole trouvé efficace par les deux premières !

Puis, plus surprenant, des mères sont venues me remercier en me disant que leur fille était heureuse, et que « pourriez-vous me donner un conseil, je suis mariée et heureuse avec mon mari depuis 15… 25 ans, mais je n’ai jamais eu un orgasme… « . Il paraît que 90 % des épouses et maitresses sont dans ce cas. Je leur expliquai comment apprendre à leur homme à le leur donner, voire deux dans le même rapport. J’ai encore donné quelques cours, puis inquiet de la dimension que prenait cet engouement qui m’échappait, j’ai décidé d’y mettre un terme.

Cela montre cependant qu’une éducation sexuelle bien faite est utile aux jeunes filles tout autant qu’aux garçons, et bien plus efficace pour les rendre heureux que des cours sur les utopies lgbtiste, racialiste, wokiste à objectifs totalitaires mondialistes qui théorisent une hiérarchie au sein d’une espèce humaine divisée en « gens de rien » dociles et au sexe aléatoire, au sommet de laquelle serait la « race des dieux » parfaite.

SECONDE ERREUR DES FÉMINISTES

La seconde erreur des féministes est que douze semaines de grossesse, ce sont quatorze semaines d’aménorrhée, soit d’arrêt des règles. Elles ont donc eu plus de trois mois pour prendre leur décision. Si elles n’en sont pas capables, elles sont doublement sottes. Mais on leur explique rarement que, si le fœtus est relativement insensible pendant les trois premiers mois, au quatrième mois son cerveau s’est développé et il ressent la douleur. De plus, les os, les tendons, les ligaments ont grossi et sont devenus plus solides, ce qui oblige l’avorteur à commencer l’avortement en arrachant préalablement à la pince les membres du bébé dans le ventre de leur mère.

Certes, elle est endormie et le bébé aussi, mais ça ressemble quand même furieusement à un meurtre avec violences.
Et de toutes façons c’est une erreur d’un bout à l’autre, qui conduit finalement à un vrai meurtre, comme je l’explique plus loin.

La bonne solution serait de laisser la mère aller jusqu’à l’accouchement en l’aidant si nécessaire financièrement.
Puis de prendre en charge le bébé, dès le jour de l’accouchement si elle est toujours d’accord de ne pas le vouloir, pour le confier à un couple stérile qui, lui, en cherche un. Ce qui leur éviterait d’aller le chercher en Afrique, en Inde ou ailleurs pour l’adopter au prix fort et ça aiderait à remonter le taux des naissances françaises.

TROISIÈME ERREUR DES FÉMINISTES

La troisième erreur est que l’allongement du délai d’avortement aboutit à des décisions politiques qui frisent le nazisme quand ce régime faisait tuer les bébés juifs. La stérilisation forcée des femmes tibétaines et ouighours ordonnée par Xi Jinping est moins cruelle, mais reste quand même un génocide et un crime contre l’Humanité.

La Californie, état qui se croit (à tort) hautement progressiste, prépare un loi autorisant la mère à tuer son bébé né et en bonne santé, s’il lui déplait car il n’est pas aussi beau qu’elle l’espérait, ou parce qu’elle a changé d’avis et n’en veut plus, et autres prétextes qui n’ont rien à voir avec un problème physique ou une détresse psychologique.

« Elle ne fera l’objet d’aucune poursuite… ». Mais ne pouvant, car la loi l’interdit, utiliser pour le meurtre des produits d’origine pharmaceutique, elle devra donc le tuer par « arrêt de l’hydratation et de l’alimentation« . Autrement dit la faim et la soif. L’étouffement avec un oreiller ne semble pas interdit non plus pour le moment, de même que l’écrasement de sa tête avec un pavé, la mise au congélateur ou tout autre moyen !
Mais la rédaction de la loi n’est pas terminée et seuls les élus démocrates, c’est-à-dire socialistes et progressistes la soutiennent fortement.

Les élus californiens sont en train de discuter du nombre de semaines dont la mère disposera pour assassiner son enfant. On peut donc espérer que l’horreur de cet acte de barbarie sauvage et primitive leur apparaitra et qu’ils comprendront qu’il n’a rien à voir avec le progressisme, mais beaucoup avec le crypto-nazisme des mondialistes et des Rosicruciens. Ces deux idéologies sont les seules à préconiser ouvertement l’extermination d’une partie de la population mondiale.

PARTISANS DE L’EXTERMINATION D’UNE PARTIE DE L’HUMANITÉ

Les Rose-Croix sont un mouvement philosophique mondialiste universel, sans trace d’idéologie religieuse, politique ou raciale. Il enseigne l’amélioration de soi-même et de l’Humanité et est reconnu d’utilité publique dans de nombreux pays. Tous ceux qui le connaissent ou le fréquentent le trouvent et le décrivent comme très sympathique.

https://www.youtube.com/watch?v=1iD230fqb1Y

Mais étrangement, il estime aussi que le monde ne pourra être géré dans la paix, la prospérité, le respect de la nature et le bonheur de tous que s’il est radicalement réduit à cinq cent millions d’êtres humains, selon les Georgia Guidestones de Elberton dans le Bible Belt en Géorgie (États-Unis).

 Guidestones

Le mondialisme n’est pas plus généreux, bien que dans la même utopie d’un monde à gouvernement unique exercé par une minorité de guides « parfaits« , les « dieux » du professeur Laurent Alexandre qui déclarait récemment à des étudiants « vous  êtes les dieux, les autres ne sont rien« . Un monde avec une langue unique, un peuple métissé essentiellement d’Africains rendus dociles par des siècles d’esclavage, « un peuple créolisé« , dirait Jean-Luc Mélenchon.

Ces êtres parfaits seraient naturellement honnêtes, suprêmement intelligents, et rendus immortels grâce au transhumanisme. Ces guides (Führer en allemand, Caudillo en espagnol, Duce en italien…) voudraient réduire la population humaine de quatre milliards de terriens d’ici 2050 « par des petites guerres et des épidémies », puis encore de trois milliards pour la  fin du siècle en 2100, selon The Great Reset de leur guide suprême, Herr Klaus Schwab.

L’ennui est que ces, dieux, ces parfaits que nous voyons à l’œuvre, que ce soit Justin Trudeau, Emmanuel Macron ou Volodymyr Zelinsky… ont tous des comptes bancaires qu’ils voudraient garder secrets dans des paradis fiscaux : Zelinsky au Costa Rica, Macron à Panama… Il est peu probable qu’ils deviennent immortels car le risque est élevé qu’ils soient assassinés ou que leurs implants électroniques, notamment les puces qu’ils feront implanter dans leur cerveau, soient parasitées par des hackers ennemis. Enfin les piètres résultats de leur gestion ne démontrent aucunement une intelligence hors normes, tout juste légèrement au-dessus de la moyenne.

Et surtout ne parlez pas à Macron de bébé, il n’en a pas fait un seul…

L’Imprécateur

4 avril 2022

blank

blank

 

 1,340 total views,  2 views today

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
faguet
faguet
8 avril 2022 9 h 28 min

il y a bien un problème de surpopulation, dont la pollution n’est pas le plus grave problème(même s’il existe, la moitié l’humanité ne traite pas ses déchets)Ce qui menace c’est l’épuisement des ressources a l’horizon 2050 , et le recyclage n’y changera rien( a chaque recyclage il y a une perte de 20 a 30% avec une consommation considérable d’eau )A chaque crise, comme actuellement ( chômage ou petits boulots précaires,augmentation de la pauvreté, endettement et inflation, pandémies ou guerres et leurs conséquences) la seule solution des « élites » c’est la réindustrialisation, pour consommer plus, repousser la retraite et la diminuer.Pour… Lire la suite »

René Varenge
8 avril 2022 18 h 25 min
Répondre à  faguet

Vous avez raison la planète est déjà surpeuplée. Si vous ne connaissez pas je vous invite à visiter le lien de l’Association Démographie Responsable qui aborde ce sujet sans tabou.
http://www.demographie-responsable.org

LE REDOUTABLE
LE REDOUTABLE
9 avril 2022 16 h 48 min
Répondre à  René Varenge

Certes , mais aucun gouvernant n’a droit d’ organiser des génocides au nom de dingues qui veulent créer un nouvel ordre mondial
. L’Observatoire du Mensonge est un site qui a permis à de nombreux auteurs de rédiger des articles qui mettent en cause Macron et ses complices de ne point aimer la France au point de la faire disparaître au nom d’une idéologie mortifère. Quoiqu’ il en coûte ….
Je suis totalement de l’avis de
L’ Imprécateur ..
Lire des articles similaires sur L’OBSERVATOIRE du Mensonge contre Macron..Merci ..

Dissident
Dissident
9 avril 2022 18 h 20 min
Répondre à  René Varenge

Mouais … Les coins de la planète où il y a trop de monde sont faciles à trouver. Mais si l’Afrique par exemple participe à la surpopulation, le territoire n’est pas surpeuplé (au km²). Ca n’est pas une raison valable pour nous envahir. Quand à la pollution, ils nous battent et de très loin. Pour des gens qui soit disant n’ont rien ou presque, on se demande où ils vont chercher tous les emballages plastique qu’ils déversent dans leurs fleuves. Savez-vous que le premier problème de l’Afrique c’est l’absence d’usage des toilettes ? Eh oui, dans cet immense pays on… Lire la suite »

Anna
18 avril 2022 6 h 55 min
Répondre à  faguet

Surpopulation ? Pas du côté des blancs, nous sommes en voie de disparition. Il faudrais plutôt stériliser les non-blancs, et surtout, d’urgence, les africains !
Après, question nourriture, il nous faut aller vers l’auto-suffisance. Biensur, un petit coin de campagne est nécessaire pour cela.
Jardin, potager, verger, conserves, gaziniere à bois, cuisine à l’ancienne plus saine et économique. C’est du boulo (je sais de quoi je parle), mais c’est nécessaire.
Petit artisanat maison aussi… Suivre le modèle des anciens : faire tout avec rien.

6
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank