« LE PEUPLE FRANÇAIS NE VEUT PAS MOURIR » (Éric Zemmour)

Le meilleur argument contre la démocratie est une discussion de 5 minutes avec un électeur lambda (Winston Churchill)

Nos idées valent plus que notre score (E Zemmour)

 

 


Pour tous les patriotes, pour tous ceux qui aiment la France et qui avaient placé leurs espérances en Éric Zemmour, cette soirée du 10 avril 2022 restera comme un coup dur et, disons-le, le poids d’une défaite.

On sentait bien dans les sondages que Zemmour avait dévissé depuis le lancement tonitruant de sa campagne, mais on espérait confusément qu’il resterait quand même au dessus des 10 %.

Ce n’est pas lui, qui a perdu une bataille, c’est la France, mais elle n’a pas perdu la guerre !

Il y a eu à coup sûr 2 morts, ce 10 avril : la gauche PS et la droite LR.

Eric Zemmour, quant à lui, est sérieusement blessé, mais il représente à lui seul, avec ses 7 %, un peu plus que les voix réunies des 2 partis politiques qui se partageaient le pouvoir depuis des décennies ! Après 2017, c’est la poursuite de l’hécatombe des vieux partis qui n’ont pas su évoluer…

Rappelez-vous… Il y a quelques semaines, Eric Zemmour avait connu une première victoire quand, malgré toutes les embûches semées sur son parcours, il avait réussi à réunir les 500 signatures d’élus pour se qualifier à l’élection présidentielle.

La présidentielle… Un projet qui ne datait pas même d’un an !
Éric était certes connu des téléspectateurs, mais pas comme homme politique, et encore moins en tant que candidat à la magistrature suprême !

En quelques mois, il a réussi à abattre les barrières de la bien-pensance, qui interdisaient d’évoquer certains des vrais problèmes de la France, immigration incontrôlée, insécurité, ensauvagement, et surtout en osant faire le lien entre tous ces fléaux.

Non seulement Éric Zemmour a réussi à se qualifier pour l’élection présidentielle, mais il a en même temps créé son parti politique, qui compte déjà 130 000 adhérents à ce jour, faisant ainsi de Reconquête le premier parti de France !

Et pourtant, tout avait été mis en oeuvre pour disqualifier ce nouveau Cassandre qu’on n’attendait pas et qui clamait haut et fort ce que la France profonde savait pourtant intuitivement depuis des années sans oser le dire.

Mais surtout, il risquait de faire échouer le projet du président sortant : un 2ème tour contre Marine le Pen, qu’il pensait tranquillement mettre en pièces, comme en 2017.

« L’establishment » veillait. Le trio infernal « Etat – Médias – Finances » s’efforçait alors d’enrayer au plus vite le processus fatal.

Simultanément à la « dédiabolisation » de Marine Le Pen commençait la diabolisation de Zemmour.
Objectif : faire remonter la première dans les sondages pour faire baisser le second.

Voila comment la démocratie est aujourd’hui maltraitée et dévoyée sans vergogne dans notre Doulce France…

Il fallut alors ressortir la panoplie habituelle des incantations jadis réservées à la famille Le Pen.

Zemmour fut alors accusé de tous les maux de la terre : « extrême droite », « populisme », « fascisme », « racisme », toutes les invectives éculées furent ressorties contre lui, qui continuait pourtant de parler (bien) et de rassembler des foules (immenses).

Tous ses prétendus dérapages furent montés en neige pendant des jours sur tous les médias. On ressortit même ses essais, ne retenant ici et là que quelques phrases considérées comme douteuses, sorties de leur contexte…

Une fois de plus, « l’Establishment » a donc (provisoirement) gagné. Marine Le Pen est qualifiée comme prévu depuis 5 ans pour le 2ème tour, face à Macron.

Elle devient de fait la candidate des PATRIOTES, la seule qui peut maintenant chasser Macron. C’est la Loi de la république, et c’est le fondement même de notre constitution, (celle de 1958, que Mélenchon veut remplacer).

Le désistement courageux, clair et sans réserve d’Eric Zemmour pour Marine Le Pen ne laisse aucun doute, et répond aux attentes des électeurs soucieux de sauver notre Patrie. Nicolas Dupont-Aignan (2 % des voix) s’est aussi désisté en faveur de Marine Le Pen.

On ne se perdra pas ici en calculs hypothétiques de reports sur le 2ème tour. Il est clair qu’avec le désistement sans surprise pour Macron des figurants Jadot, Hidalgo, Roussel et Pécresse (autour de 13 % ensemble) le pronostic nous est plutôt défavorable.

Raison de plus pour jouer la « discipline patriotique », si l’on veut empêcher Macron de sévir 5 ans de plus. Il est clair que c’est maintenant la seule possibilité qui nous reste d’éviter un second quinquennat qui promet d’être pire encore que le premier.

Il est regrettable de constater que ce sont les 22 % d’électeurs qui ont apporté leur voix au candidat islamo-trotskyste qui détiennent la clé de l’élection. Et il est clair que ce rapport de forces, si l’on ne met pas d’urgence un terme à l’invasion migratoire, ne pourra que se détériorer sérieusement dans les années qui viennent au détriment de notre Patrie. 

Cette fameuse « UNION DES DROITES » – que tous les patriotes attendent depuis si longtemps avec impatience – peut-elle enfin se faire ? Est-elle seulement attendue d’une encore majorité de nos compatriotes ?

« Le Peuple Français ne veut pas mourir », a dit avec conviction mais un peu de tristesse Eric Zemmour le soir de ce funeste 10 avril 2022.

C’est bien ce dont il s’agit : nous ne voulons pas mourir, ni voir la France sombrer.

Ce candidat providentiel, surgi du fond de l’âme de la France, a suscité les espérances de millions de nos compatriotes.

Allons-nous le laisser passer ? Non !

Car il n’a pas dit son dernier mot !

Marc Le Stahler

11 avril 2022

 

blank

blank

5 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ulysse
Ulysse
12 avril 2022 12 h 39 min

Non, Eric Zemmour a tort, le peuple français veut mourir, à commencer par un bon paquet de français « de souche » (militants de gauche et pleutres de droite, pauvres heres lessivés par la vie , inconscients etc.)
C’est triste mais c’est la fin

Roger Galinié
Roger Galinié
11 avril 2022 20 h 52 min

Maintenant votons tous, contre Macron ou pour Marine, que personne ne dise « ça ne sert à rien, l’élection est pliée… »
Si on éjecte Macron, Zemmour n’aura pas été inutile.

Claude Roland
Claude Roland
11 avril 2022 18 h 59 min

Mais bon sang, vous le croyez ça ?!!! Vous sentez pas la fraude à plein nez, c’est même suffocant !!!! LREM a perdu 95 % de ses adhérents, fait 2% aux municipales et 6% aux régionales et on veut nous faire croire que Micron serait à 24 % d’intentions de vote aux présidentielles ?!! Non mais « Alloooo » comme dirait l’autre !!! Pour moi c’est du bluff d' »épouvantail décourageant » ! Par contre, ce qui n’est pas du bluff est l’alliance très clair de Mélenchon/Pol Pot avec l’islam. Et ça, ça détermine le camp adverse dans toute sa splendeur barbare ! Les… Lire la suite »

Fémina
Fémina
13 avril 2022 13 h 20 min
Répondre à  Marc Le Stahler

Pourquoi « M. Attali  » a-t’il laissé entendre qu’une certaine blonde serait au pouvoir si le scrutin était normal? Non seulement cela sent la magouille à plein nez comme pour 2017, mais si cela s’avère vrai d’ici le second vote, le doute n’est plus possible et voter ne sert plus à rien puisque tout est prévu d’avance. Je ne suis pour aucun des deux mais je souhaite une cuisante défaite pour notre pantin actuel.

Phil2
Phil2
15 avril 2022 11 h 26 min
Répondre à  Fémina

’”Je ne suis pour aucun des deux”……..ça veut dire quoi votre phrase ?
Incompréhensible !
Ça fait 40 ans qu’on a droite et gauche….si ça se trouve, le Pen ne pourra que faire mieux !
Et pour la cuisante défaite, vous savez quoi faire….. ?

Fémina
Fémina
16 avril 2022 7 h 53 min
Répondre à  Phil2

Il n’est même plus question de parti de gauche ou de droite puisque chaque personnage retourne sa veste quand ça l’arrange pour servir ses propres intérêts. Cette présidence aura été un échec monumental pour la nation et bien que je ne sois pas du tout persuadée que le choix de l’adversaire soit le meilleur, il est plus que temps de passer à autre chose . Le 1er est dangereux, la seconde n’a pas la stature pour redresser le pays……..Voter n’a plus beaucoup de sens, nous ne sommes plus maitre de la suite des évènements.

Dissident
Dissident
11 avril 2022 18 h 20 min

Quan on entend que certains caciques du Rassemblement National disent à Marine Le Pen de ne pas s’associer avec Zemmour et Reconquête, on croit rêver ! Chez certains prétendus génies du calcul politique, la greffe de cerveau n’a pas du prendre. Eric Zemmour à peut-être péché dans certaines postures mais il a ouvert une brèche dans le ronron politicailleux habituel. Tant qu’il pourra prendre la parole cette brèche ne pourra pas se refermer. Ce coup là, même s’il me rend bien triste, n’est pas un coup pour rien. Si Marine gagne, ça sera très dur, vraiment très dur et les… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
11 avril 2022 19 h 01 min
Répondre à  Dissident

Rien à rajouter de plus. Merci Dissident !

13
0
Votre commentaire serait appréciéx
()
x
blank