RÉFLEXIONS INSPIRÉES PAR MATHIEU BOCK-COTÉ (par Xavier Jésu)

Voici quelques propos de Mathieu Bock-Côté dans l’émission Face à l’info du 26/04/2022 :

« Le politiquement correct nomme « haineux » tout ce qui le conteste. Le concept de discours haineux, qui est au centre de la régulation des réseaux sociaux, sert à classer tout propos en désaccord avec le discours dominant.

Exemple : critiquer l’immigration massive ou le multiculturalisme, sera classé dans les discours haineux. On restreint ainsi le périmètre des opinions autorisées.

Les fameux « spécialistes universitaires de l’extrême droite et du populisme » expliquent que la défense de la liberté d’expression est désormais un thème d’extrême droite parce que, selon eux, cette liberté servirait de masque pour dissimuler l’appel aux propos haineux ».

 

 

 

Voilà donc le sort qui nous est réservé. Le piège final est tendu…

  • Vous êtes pour la liberté d’expression ? => vous faites donc partie de la fachosphère.
  • Vous êtes contre la liberté d’expression ? => vous faites donc partie de la fachosphère.

Il ne vous reste plus qu’à dire que vous êtes heureux de vivre dans le monde que nous façonne les progressistes-wokistes-multiculturalistes-immigrationnistes-islamo-compatibles-etc…

Finalement, la droite nationale (je l’appelle ainsi car je refuse l’anathème généralement utilisé en nous « taguant » d’« extrême droite »), se retrouve confinée dans un espace qui aura été délimité volontairement par la bien-pensance et savamment nourri par 80% des médias.

Comment se sortir de ce carcan qui limite, de fait, la démocratie et retrouver le droit de débattre sans tabou et surtout sans filtre idéologique ?

Difficile à dire tant que les lois de la morale dite « progressiste » sont écrites par cette fameuse bien-pensance, elle-même représentée par l’éducation nationale, qui formate les plus jeunes, et les médias qui entretiennent ceux qui auront été formatés.

La solution serait alors de faire fi des restrictions imposées par le politiquement correct et s’exprimer librement, tel qu’on l’entend. Mais c’est aussi oublier que la police de la pensée est omniprésente et qu’elle surveille de près tout ce qui est considéré comme étant d’extrême droite.

La sentence étant, bien évidemment, donnée par la XVIIème chambre correctionnelle qui examine les affaires touchant à la liberté de la presse et d’expression, que connaissent bien Éric Zemmour ou Renaud Camus. Sans compter que les associations, prétendues « à but non lucratif », se délectent des phrases non-conformes pour remplir leurs caisses avec les amendes de leurs victimes.

En revanche, on aura aussi compris que ce fameux espace qui nous est attribué fonctionne comme un étau qu’on peut serrer pour vous museler, voire vous faire disparaitre par le bannissement des réseaux sociaux que vous fréquentez, mais aussi qu’on peut desserrer si nécessaire pour des besoins spécifiques comme ce fût le cas pour Marine le Pen. Pendant le premier tour, pour mieux diaboliser Eric Zemmour, elle pouvait dérouler son programme sans que celui-ci soit considéré comme xénophobe, haineux, raciste.

blankMais ce miracle, un peu à l’image de Cendrillon, n’a duré qu’un temps : finie cette courte période d’honorabilité et de respectabilité pour accéder à la cour des grands ! A 20h02, le carrosse, les chevaux et la belle robe ont été rangées au placard pour, de nouveau, laisser place aux vieilles rengaines entretenues depuis Mitterrand et qui sont toujours d’une efficacité redoutable.

Tant qu’on n’aura pas affaibli le pouvoir idéologique de l’Education Nationale, des médias et de certaines associations communautaristes, nous resterons des parias (même à plus d’un tiers des votants au premier tour des Présidentielles de 2022).

Xavier Jésu
29 avril 2022

blank

 

 

 

 

blank

 

 1,357 total views,  3 views today

4.7 11 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
René Varenge
4 mai 2022 18 h 26 min

Donc je suis un paria, je reste un paria et je suis fier de l’être.

JEV
JEV
3 mai 2022 12 h 53 min

C’est vrai que lorsque l’on est politiquement correct nous sommes des complotistes…. Rien à foutre… Que nos pendards qui nous gouvernent sachent que personne et je dis bien personne ne pour m’ôter ma liberté de penser, mais surtout de l’exprimer haut et fort et même de l’écrire ou la publier au grand jour… Mais chez nous, en France, il y a tellement de veaux, vaches,cochons couchés que nous n’arriverons à changer la donne sans qu’il y ait une révolution et que nous pendions haut et court à nos enflures qui nous gouvernent, et pas seulement en France ni en Europe,… Lire la suite »

Claude Roland
Claude Roland
2 mai 2022 10 h 18 min

« La droite française est la plus bête du monde » explique Xavier Moreau avec justesse et preuves dans son livre édifiant « Le livre noir de la gauche française ».

France Laurent
France Laurent
29 avril 2022 14 h 52 min

Il y a fort longtemps que j’ai fait ce constat et que je suis une lectrice assidue de l’excellent Mathieu Bock-Coté, mais également de Me GW Goldnadel, ou de la super philosophe Chantal Delsol (notamment la Haine du monde). Je déguste donc vos propos mais à part voter, je n’ai toujours pas trouvé comment remédier à ce monde immonde dans lequel les progressistes mondialistes et autres pourris du même acabit nous entraîne. Deux de mes trois enfants ont pu échapper à l’enseignement délétère gauchiste, hélas, le plus jeune est, non seulement plus jeune , mais également évolue dans le milieu… Lire la suite »

4
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank