SI J’ÉTAIS CANDIDAT AUX LÉGISLATIVES… (Xavier Jésu)

En dépit du titre de cet article de Xavier Jésu, l’auteur se présente bien aux élections législatives, dans la Somme / 4ème circonscription, en qualité de suppléant du général Jacques Maguin.
Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un « article », mais d’une présentation de candidature, qui pourra peut-être aussi inspirer l’un ou plusieurs des valeureux candidats de Reconquête auxquels nous souhaitons bon courage et bonne chance !

MLS

 

 

Je tiens d’abord à vous remercier d’être venus à cette réunion. Il est important, pour moi, d’aller à votre rencontre car l’enjeu de ces élections est crucial.

Pourquoi, me direz-vous, vouloir aujourd’hui, se lancer dans une bataille politique ?

Je vous répondrai qu’il suffit de constater chaque matin, les dégâts de la veille et d’imaginer ceux du lendemain.

Un exemple : pas plus tard que la semaine dernière, il y avait dans le Figaro, un article sur l’exil des Français.
On connaissait déjà l’exil fiscal, mais là, il ne s’agit plus de questions économiques, mais il est bien question de manque de sécurité et de perte d’identité, de peur !
L’article résumait tout cela en titrant « Ces Français qui s’exilent parce qu’ils ne reconnaissent plus la France ».

Il y a quelques jours, encore, j’ai appris que les féministes, (ou qui se définissent comme telles), Caroline de Haas et Alice Coffin, pour ne pas les citer, étaient favorables au burkini dans les piscines.

Le surlendemain, on apprenait que le dictionnaire Robert inscrivait dans son édition 2023 le « iel », ce qu’ils définissent comme un « Pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre. »

Deux jours après, on apprend une nouvelle attaque au couteau dans les quartiers de Marseille et qui fait partie des 120 agressions à l’arme blanche qui ont lieu chaque jour en France

Alors, il y a, en effet, trois possibilités de répondre à ce désordre permanent, cette escalade de la violence et cette régression dans tant de domaines, dont celui du niveau scolaire par exemple.

=> Soit partir du pays,
=> Soit se mettre la tête dans le sable comme une autruche en attendant que ça passe…
=> Ou alors décider de s’engager dans la « Résistance » !

De Gaulle disait : « Il n’y a qu’une fatalité, celle des peuples qui n’ont plus assez de forces pour se tenir debout et qui se couchent pour mourir. Le destin d’une nation se gagne chaque jour contre les causes internes et externes de destruction »

Toute ma vie, j’ai été soucieux de la protection du territoire, de la population et des intérêts français. Alors, pensez-vous que je puisse, du jour au lendemain, ne devenir qu’un simple spectateur du grand remplacement de société qui opère de façon continue et insidieuse et du grand déclassement de notre pays qui nous pousse inexorablement vers une forme de tiers-mondialisme dont nous aurons du mal à nous sortir sans d’immenses sacrifices ?

Je ne peux me résoudre à cette fatalité et encore moins à admettre que notre pays, notre si beau pays, soit réduit à ne devenir qu’un département ordinaire d’une Europe qui, quoi qu’on en dise, finira par nous mépriser et nous montrer du doigt pour notre gestion catastrophique. 

Voyez-vous, une phrase m’a beaucoup fait réfléchir : c’est celle de St Augustin qui disait : « A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver ! »

C’est un réel danger et surtout une technique magnifiquement utilisée par les minorités (quelles qu’elles soient) pour vous faire « approuver » ce qu’elles vous font voir !

Pouvions nous imaginer, il y a 46 ans, que le nombre de mosquées passerait de 150 (1976) à environ 3 000 en 2021 ?
Je précise « environ », car le Ministère de l’Intérieur est incapable de les dénombrer totalement.
Le chiffre de 3 000 est donné par un site lié à l’islam.

Pouvions nous imaginer que depuis 1980, le terrorisme islamique avait fait 328 morts en France et près de 1700 blessés ?

Pouvions imaginer il y a 40 ans qu’on aurait un maire pseudo-écologiste qui accepterait le port d’un vêtement islamique dans sa piscine municipale ? D’ailleurs, il y a 40 ans , le mot « burkini » n’existait évidemment pas…

Alors pouvons nous imaginer ce qu’il adviendra dans 40 ans, si nous prenons comme référence la triste évolution des 40 dernières années.

Il est hors de question d’effacer notre histoire pour la remplacer par la leur.
Il est hors de question de nous culpabiliser parce que nous avons été, quelques centaines d’années en arrière, des colonisateurs qui avons, reconnaissons-le, contribué au développement de ces colonies.
Il est hors de question de continuer de voir dégringoler le niveau scolaire par souci d’égalitarisme.
Il est hors de question de subir la dictature de l’islam politique qui commence à se répandre doucement mais surement sur tout le territoire français.
Il est hors de question de continuer de constater, sans rien faire, la désindustrialisation de notre pays.

Nous devons impérativement lutter pour notre sauvegarde et combattre ceux qui souhaitent nous affaiblir, nous effacer, nous remplacer. Car comme Michel Onfray l’écrit dans un de ses livres, les clefs de la dictature peuvent se résumer à « détruire la liberté, appauvrir la langue, abolir la vérité, supprimer l’histoire, nier la nature, propager la haine, aspirer à l’empire ».

Or, depuis Giscard, la droite a commis cette grossière erreur de croire qu’un pays ne se résume qu’à une feuille de calcul pleine de chiffres et de statistiques et a renoncé à la dimension humaine de la nation, son rayonnement, sa grandeur. Pendant ce temps, la gauche a pris le pouvoir sur la culture, l’information et l’éducation et ne les lâche pas.

Cette même gauche qui, aujourd’hui, serait fière de distribuer de l’argent qu’elle n’a pas tout en faisant croire qu’elle le trouvera en traquant les fraudeurs fiscaux. Nous, à droite, nous traquerons les fraudeurs fiscaux ET sociaux pour que les Français honnêtes et travailleurs puissent mieux vivre.

Je rappelle que Charles Prats a déclaré qu’il y avait, en France, 75 millions d’assurés sociaux pour 67 millions d’habitants ! C’est déjà 8 millions de fraudeurs qu’il faut débusquer et bloquer et donc plusieurs milliards d’euros à économiser.

On a tendance à croire qu’il y a qu’un seul scrutin vraiment important, en France et que les autres sont finalement annexes.

Certes, l’élection présidentielle est capitale, mais aujourd’hui le sort de la France pourrait bien basculer dans les mains d’une gauche qui, il faut bien le dire, est devenue une passerelle du wokisme et de l’islam radical, voire même sa promotrice.

Bien sûr, nous aurions aimé que le bloc national soit renforcé par une réelle union des droites que Zemmour appelait de ses vœux. Mais, comme on le dit souvent, nous avons la droite la plus bête du monde.

Malgré le fait que, d’après un récent sondage IFOP, 75% des partisans du RN souhaitent une alliance avec le parti Reconquête, Marine Le Pen a refusé la main tendue car elle s’est dite vexée par quelques constats de Zemmour (entre autres, le fait que le nom Le Pen soit associé, pour la 8ème fois à la notion d’échec)

Puis, elle a essayé de justifier son refus en annonçant que collaborer avec Reconquête signifierait renouer avec l’extrême droite…
MLP pense se dédiaboliser définitivement en diabolisant les autres et en extrême-droitisant Éric Zemmour ?
Pense-t-elle réellement qu’elle est entrée dans le camp de la respectabilité parce qu’elle montre du doigt son concurrent ? Force est de constater que MLP ne s’intéresse plus aux questions d’identité et de sécurité qui ont fait la force de son parti pendant des années. Elle annonce qu’elle ne pourrait accepter de négocier avec Reconquête l’âge de départ à la retraite.

Est-ce bien sérieux ? La retraite est un vrai sujet, bien sûr, mais est-ce réellement plus important que de vouloir sauver notre pays qui est en pleine régression ? On peut résoudre le problème des retraites en un an de travail, mais concernant notre changement de civilisation, à supposer que nous puissions l’endiguer, combien de temps faudra-t-il pour redresser la barre si on ne s’y attèle pas dès aujourd’hui ? Des dizaines d’années !

D’après Mathieu Bock-Côté, le RN était un parti nationalpopuliste mais il n’est plus que populiste.

Qu’à cela ne tienne, nous n’abandonnons pas le combat ! Eric Zemmour se présente dans le Var, département qu’il affectionne particulièrement. Moi, je me présente dans le département qui m’a adopté !

Xavier Jésu

 

 

 

 


Suppléant du Général
Jacques Maguin

4ème circonscription de la Somme

16 mai 2022

 247 total views,  4 views today

5 10 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marjan MONTI
Marjan MONTI
23 mai 2022 9 h 36 min

Et oui, Xavier, on en revient toujours à cette fameuse phrase de Saint Augustin (berbère romain devenu Saint et Docteur de l’Église, et dont j’ai pu visiter les ruines de sa maison à Madaure en Algérie lors d’un voyage en 1986) que vous citez aussi bien. Alors, combien de temps allons-nous encore supporter que ces suppôts de Satan, adorateur d’un homme élevé par son grand-père ,puis par son grand oncle et qui épousera une femme âgée de 15 ans de plus que lui. Ca ne vous rappelle rien ? nous avons pratiquement le même cas en France comme Président !… Lire la suite »

Joséphine
Joséphine
16 mai 2022 15 h 33 min

2 Valeureux Chevaliers, Eric Zemmour et Xavier Jésu, qui portent en eux, l’Honneur de la France, et l’Honneur de la Patrie. Ils appellent au plus profond respect avec les souhaits d’un franc succès prochainement.
VIVE la FRANCE !

2
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank