SI, SI, LE PROBLEME, C’EST BIEN LUI !! ( Gilles La-Carbona)

Le nouveau gouvernement vient d’être nommé. Y a t-il un vrai changement?
Gilles La-Carbona* ne le pense pas et a une vision plutôt pessimiste
de la Macronie de 2022.

*Gilles La-Carbona est secrétaire national du Rassemblement du Peuple Français, chargé du suivi de la vie parlementaire. (RPF, créé par le Général de Gaulle). 

 

 

 

 

QUOI DE NEUF EN MACRONIE ?

 

Pas grand-chose, Borne a révélé son nouveau gouvernement, qui n’a de nouveau que le nom. On recycle les vieilles gloires faute d’une quelconque adhésion avec d’autres formations. Revoilà l’odieux Veran qui aura en charge de nous déballer les mensonges de Macron, c’est, il faut le reconnaître un expert en la matière. Quelques éjectés, dont le controversé Abad…Pour le reste, rien, la Macronie ne peut faire du neuf qu’avec du vieux, de l’éculé, car elle est génétiquement incapable de changer, de se transformer, son modèle est figé. Macron aurait-il compris ce qui s’est passé en juin ? On en doutait et on en doute encore plus aujourd’hui, du moins dans l’apparence, car il se murmure que Macron réfléchirait à comment contourner cette assemblée hostile. Rien d’étonnant à cela, Macron se moque des institutions qu’il ne suit que tant qu’elles lui permettent de faire ce qu’il veut ; mais dès qu’elles se mettent en travers de sa route, il se met en colère, trépigne et corsète le système, le réduit à l’impuissance en y plaçant des hommes de paille.


QUID DE LA DÉMOCRATIE ?


Quant à la démocratie, mon Dieu, il n’a pas plus de respect, elle n’est utile que pour lui donner l’image d’un président légitimement élu, mais ça s’arrête là ! Pour contourner l’Assemblée nationale il n’a qu’un seul moyen, rester dans l’état d’urgence ! Le rôle de l’opposition est justement de clore ce chapitre de notre histoire, pour revenir à un fonctionnement normal du pays. Un moyen de réveiller notre prince président, de le sortir de son rêve et de lui rappeler qu’il n’a plus de majorité et qu’il ne pourra pas gouverner. Le gamin est perdu, il tourne en rond, s’enfonce dans l’illusion d’une puissance déchue. Le pantin est désarticulé. Il vit son fantasme et sa dernière sortie au G7 le confirme. Entouré de ce qui se pense encore les maîtres du monde, s’octroyant de fait le mauvais goût associé à l’irrespect le plus abject, de singer le président Russe. Le voilà qui, du haut de son insignifiante compétence, se met à déclarer que la Russie ne doit pas gagner et qu’elle ne gagnera pas. Le G7 n’est plus rien d’autre que la cacochyme représentation d’une structure dépassée et ne représentant plus rien. Le monde a basculé, la puissance est ailleurs, et ils ne l’ont pas vu. L’imprécation qui se voulait vérité se heurte au mur de la réalité. Le front Ukrainien se fracasse, et l’armée Russe avance à grand pas, à tel point qu’un plan de reconstruction est mis en place par Poutine, et notre avatar de président de croire à ses propres mensonges. Tout le rattrape dans une spirale d’échecs qu’il ne veut pas voir et qui le perdra. L’Otan ne gagnera pas en Ukraine, c’est un fait. L’Allemagne, sa grande amie, se rend compte de la stupidité des sanctions et pourrait, dans un très proche avenir, laisser Macron seul avec son délire de vouloir mettre à genoux la Russie. Le représentant des syndicats allemands ne s’y est pas trompé, qui a déclaré « des branches entières de l’industrie risquent de s’effondrer définitivement : aluminium, verres etc… ». Les coupures de gaz ne sont pas supportables pour l’économie germanique qui consomme 45% de gaz russe. Le message semble clair, l’Allemagne ne pourra pas se permettre de poursuivre ces sanctions. Et dans sa volonté de se préserver de l’inflation, elle pourrait dans le même temps couler l’Italie, dont les intérêts divergent sur cette question.


MACRON NE SERAIT-IL PAS, FINALEMENT, UN GRAND MALADE ? 


On ne sait plus si Macron continue de se moquer des Français par goût, stratégie, ou par démence. Il n’a plus de marge de manœuvre et n’a toujours pas compris qu’il ne pourrait plus imposer sa politique. Il ne lui reste que deux choix : dissoudre, à ses risques et périls, ou démissionner. Connaissant le personnage il optera pour la troisième option, le coup d’Etat. Avant d’en arriver à cette extrémité, il serait louable que droite et gauche cessent de chercher une solution miracle pour gouverner. Il n’y en a pas, nous sommes en crise institutionnelle ouverte, inutile de vouloir colmater la brèche.

Au contraire, il faut accélérer le mouvement, et l’ensemble de l’opposition doit s’unir dans le seul but de destituer Macron, de le chasser une bonne fois pour toute du pouvoir. Prétendre trouver un arrangement pour gouverner coûte que coûte, est un mirage, un leurre et, dans l’état actuel des choses, une faute. Nous sommes assis sur de la dynamite, l’insouciance estivale passée, le prix de l’énergie et l’inflation généralisée feront un cocktail détonnant. Il sera toujours temps d’envoyer les CRS pour mater la colère, mais le problème ne sera en rien résolu.
Est-ce cet avenir proche que vous souhaitez ?
Est-ce cette crise là que vous attendez de voir éclater pour comprendre que le problème est d’abord Macron ?
Ne laissez plus à Macron la main, quand il est pressé, il panique et se met à la faute, profitez de cette occasion, maintenez la pression, allez jusqu’à déclencher sa destitution, ne craignez pas la crise politique qui suivra.
Comme l’avait dit Pasqua, la France en a vu d’autres. Il faut du courage en politique et ce dernier ne consiste pas toujours à arrondir les angles pour sauver les apparences, mais bien à renverser la table pour tout changer derrière.
C’est maintenant, dans le calme, que tout est possible ; les choses seront bien différentes si le peuple est à nouveau dans la rue. La solution est entre les mains de l’opposition.

Vous devez vous débarrasser de Macron maintenant.

Gilles La-Carbona

5 juillet 2022

blank

 

 

 

blank

 1,214 total views,  5 views today

4.5 8 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claude Roland
Claude Roland
13 juillet 2022 12 h 10 min

Mais les Français dorment toujours…. Et il n’a fallu que quelques coups de matraque et quelques flashball pour disperser les gilets jaunes qui sont ainsi vitre rentrés à la niche ! Fort de ce constat, Micron persiste en ne craignant personne. C’est au force de l’intérieur de décider et choisir leur camp dans ce pays à la dérive qui n’est même plus une démocratie. Mais là, il faut une force d’esprit et du courage mental patriote, chose dont je crains que les agents des Forces de l’ordre (surtout les officiers supérieurs) ne sont pas tous pourvus. Et dire qu’autrefois, les… Lire la suite »

Martel
Martel
6 juillet 2022 19 h 35 min

Qui aura le courage d’initier cette destitution ?seul Le peuple et l’article 35 de notre constitution sera à même de le faire ne comptez que sur vous même et surtout pas sur lés pleutres de politicards tous tenus par leurs misérables compromissions et leur gamelle .À bon entendeur bonsoir, à mon humble avis la rentrée risque d’être chaude

Claude Germain
Claude Germain
15 juillet 2022 11 h 17 min
Répondre à  Martel

@martel , bonjour . Hier l’armée française , armée mexicaine ou 500 généraux pour 160000 engagés , 5000 généraux a la retraite qui parlent ! qui parlent ! tout en écrivant des livres des milliers de livres , mais?? , UN CAS UNIQUE , JE DIS BIEN UNIQUE !!! AU MONDE 5000 gerseaux qui parlent en se grattant les roubignoles au soleil et qui osent ,oh ! sacrilèges !!! se référer a DE GAULE , enfin bref cette armée ou pseudo armée ( dont d’ailleurs de plus en plus de militaires ont honte ) a défilé en ayant invité des… Lire la suite »

3
0
Votre commentaire serait appréciéx
blank